Salut
Accueil

Partagez | 
 

 Accostés à Costa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Jeu 16 Juin - 22:41

Sa réponse était toute simple. C'était même pas vraiment une réponse, en fait. Mais de la voir me regarder dans les yeux et me dire qu'elle voulait juste partir avec moi, j'ai senti mon coeur se serrer. Elle l'avait pas dit pour me déstabiliser ou autre. C'était sincère, c'était étrange. Et, du coup, je cherchais pas à lui demander de m'en dire plus, je me retournai pour lui montrer ce, sur quoi je bossais. Un peu comme si sa réponse m'avait convaincu de lui faire confiance. 

Elle écoutait attentivement ma logique, les vertes dont celle de Besaid pour ce dont j'étais sûr et ainsi de suite. Elle se leva, me tenda la main pour que je lui file les épingles. J'étais pas fan de la laisser interagir avec ce que j'avais mis tellement de temps à faire. Mais je pense qu'elle aurait pas demandé si ce n'était pas pour s'impliquer sérieusement. Et puis, si Ruka m'accompagnait vraiment, ça aurait un avantage synergique. Elle et moi, on pouvait tirer vers le haut les idées de l'autre, enfin, c'est ce que je pensais. Alors je lui laissais les épingles, un peu à contre coeur et elle commentait les épingles qu'elle rajoutait. 

J'écoutais ses pistes, j'étais parfois d'accord, parfois moins, mais on ne pouvait laisser aucune piste au point où en était. Puis elle avait fait le tour de ses idées et reposa ses épingles. Un léger silence avant qu'elle ne reprenne. Elle voulait étoffer son explication à ma dernière question. Mais je sentais qu'elle ne le disait pas par plaisir. Puis, elle décidait de repartir, je l'attrapais doucement par l'avant bras, pour ne pas la brusquer mais juste lui faire comprendre que je voulais pas qu'elle parte. 

"Attends, je te forces pas de m'en parler. On pars demain, ça te va ? " 

Elle voulait y aller, je comprenais, je savais pas trop quoi faire, en fait... 

"Ecoute, rentres chez toi, changes toi et on se donne rendez-vous pour dîner ce soir au bar de ton amie ? A moins que tu veux que je te raccompagne ?" 

Je ne savais pas ce qu'elle déciderait, peut être qu'elle avait envie de rester seule un peu. Je voulais pas être envahissant mais je voulais qu'elle sache que j'étais là maintenant. Mais avant qu'elle parte, si c'était sa volonté, je tenais à lui dire.

"Ruka, je sais pas si j'aurais vraiment à te protéger, tu m'as montré sur la plage que tu n'avais pas trop besoin. Mais on se protégera tous les deux, hein ? Je suis sûr qu'on fera une bonne équipe tous les deux." Je souriai timidement, si ça pouvait lui donner un peu de force...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Ven 17 Juin - 21:43

Quelque part, je me sentais coupable de ne pas vraiment dire la totale vérité sur les raisons pour lesquelles je voulais quitter Costa Del Sol, et pas seule. Mais je ne me sentais pas prête à en parler, et le fait de repenser au passé commençait à me donner la nausée, j’avais besoin de prendre l’air. Je m’étais retournée pour pouvoir quitter la chambre, après m’être excusée, mais je sentais la main de Lyte sur mon bras pour m’empêcher de franchir la porte. Sur le coup, j’avais sursauté et j’avais tourné la tête dans sa direction, avec une certaine incompréhension lisible sur le visage. Visiblement, peu importe que je parle ou non, il acceptait que je parte avec demain. Cette simple nouvelle me faisait sourire, ca ne pourra pas me faire de mal de bouger un peu … n’est-ce pas ?

Puis il me suggéra de rentrer à la maison pour me changer et qu’on se retrouve plus tard dans l’établissement de Katty pour manger un morceau. C’était mignon, et touchant. Je n’étais pas sûre là maintenant tout de suite de vouloir passer la soirée avec quelqu’un mais c’est surtout parce que je ne me sentais pas bien. Ca irait peut-être après une petite balade et une bonne douche ! Surtout que j’avais encore de la peinture partout … Pas très glamour. Mais bon, voulant un peu masquer le malaise que je venais d’installer, je ne pouvais pas m’empêcher de le chambrer.

- Tu sais … D’habitude, on file un rencard avant d’inviter la fille dans sa chambre d’hôtel. Pas l’inverse. Je lâchais un bref rire très discret. - Ok. Rendez-vous à 19h, ca te va ? Et t’inquiètes, je peux rentrer seule, de toute manière je crois savoir que tu as des messages qui t’attendent sur ton téléphone.

Mes yeux s’était posés sur le lit suite à cette phrase pour viser le dit téléphone qui s’y trouvait. Puis ils revenaient sur Lyte.

- Bon, à tout à l’heure alors ?

Mais lorsque j’allais franchir le seuil de la porte, il me disait une dernière chose et je tournais la tête, juste la tête, pour l’apercevoir du coin de l’œil. « Protéger ne se résume pas qu’à éviter les coups. Protéger une personne, c’est aussi s’assurer qu’elle ne défaille pas. » C’était ce que j’avais voulu répondre … mais à la place, je ne faisais qu’afficher un très léger sourire pour répondre par un seul mot :

- Merci.

Compte sur moi.

Je lui faisais signe de la main en guise d’au revoir et quittais la chambre, puis l’hôtel, et finalement même la rue où se trouvait l’établissement. Ce ne fut qu’au bout de celle-ci que je me mettais à pousser un long soupir. Zut. J’ai accepté un dîner alors que j’étais censée travailler. Sur le chemin du retour, je sortais alors mon téléphone pour appeler Katty, elle mit un peu de temps à décrocher, sûrement qu’elle était en train de s’occuper de quelque chose.

Je la prévenais que je ne serai finalement pas disponible ce soir, mais elle me rassura en disant qu’elle avait trouvé quelqu’un d’autre. Comme je le pensais, elle avait dû sentir le coup venir … Et de toute manière après les événements sur la plage – dont elle me complimenta puisque ca se passait devant son établissement – et le fait que la cérémonie de ce soir serait reportée, elle s’attendait à moins de monde que prévu. Soit. Un mal pour un bien ? Je ne suis pas sûre que l’expression soit très appropriée mais bon. Je préférais taire pour le moment que j’allais quand même venir avec Lyte, et de toute manière, elle dut raccrocher en vitesse.

Ca tombe bien, me voilà arrivée devant la maison. Je prenais une profonde inspiration et rentrais avec le sourire pour ne pas inquiéter les autres … peine perdue. A peine entrée que les deux garçons se tournaient vers moi. Le deuxième garçon de la maison était rentré, visiblement.

- Salut Nils !
- Tu vas bien !? Katty a dit que tu te battais contre le monstre sur la plage !
- J’ai juste eu une égratignure au bras, rien de grave ! Bon ca avance cette chambre !?
- J’ai fini mais ca sèche. Vu la chaleur dehors je pense qu’on pourra réinstaller les meubles tout à l’heure avec Nils.
- Tant mieux, je ne suis pas là ce soir ! Je file à la douche, et que j’vous entende pas hurler sur vos parties en ligne !


Fis-je remarquer en voyant qu’ils jouaient encore à leur jeu vidéo sur la télé. Je grimpais à l’étage pour aller dans ma chambre à la recherche d’affaires propres, et un peu plus appropriées pour une sortie aussi.

Plus appropriées tout court. Je prenais une robe, rouge, légère. Rien d’une tenue de soirée, juste comme une simple robe d’été. Mine de rien, les températures retombaient certes le soir, à Costa Del Sol, mais pas de quoi devoir se mettre des pulls non plus hein ?

Hop allez, sous la douche !! Bon je prenais le pommeau afin de faire attention à ne pas trop mouiller le bandage fraîchement fait par Lyte. Je ne vous cache pas que pendant que je me lavais, j’étais assez songeuse et faisais un peu tout par automatisme. Je réfléchissais un peu – trop – à cette journée dont le déroulement était des plus inattendus. Si on m’avait annoncé hier que Lyte se pointerait chez moi et qu’on repartirait ensemble le lendemain … Je n’y aurai pas cru mais je restais convaincue que retrouver le goût de la liberté, plutôt que m’enfermer dans un quotidien las et ennuyant, me ferait le plus grand bien.

Bon, ca faisait du bien d’être propre et sans taches de peinture partout ! Me voilà dans une robe à bretelles de ma couleur de prédilection, qui m’arrivait juste au-dessus des genoux à peine, et les cheveux enfin libres. Bon j’avais encore le bandage au bras qui cassait l’image mais c’est tout. Mais du coup maintenant que je savais que les monstres pouvaient débarquer en ville comme ca leur chantait, je ne savais pas si je devais dissimuler ma dague quelque part !

… Ouais non on va éviter quand même. L’air de rien, l’après-midi avait filé à grande vitesse, j’avais rejoint les garçons jusqu’à ce que l’heure H arrive. Bon en fait il n’était pas 19h encore, loin de là, mais je partais en avance quand même pour rejoindre Katty et discuter avec elle, le temps que Lyte arrive … Bizarrement je me mettais à appréhender, mais je n’avais pas la moindre idée pour quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Sam 18 Juin - 11:52

Je l'invitais à dîner alors forcément mademoiselle Ruka tardait pas à le voir comme un rencard et appuyait là dessus et revenait sur sa plaisanterie de précédemment. Mais allez savoir pourquoi j'ai répondu ça : 

"Peut être mais t'es la première à t'en plaindre..." 

Je crois que j'ai rougi sur le coup et j'ai rien répondu d'autre quand elle me donna l'heure du rendez-vous et que j'allais être occupé avec mes messages. Je lui avait dit que je voulais la protéger et elle m'en remercia. Je crois qu'elle avait besoin de souffler, je savais pas trop pourquoi, j'espérais ne pas l'avoir mis mal à l'aise. J'étais loin de me douter que c'était surtout dû à ce qui s'était passé dans les mois précédents. 

Je me retrouvais maintenant seul dans ma chambre et j'allais écouter les conseils de Ruka en m'occupant de mon téléphone. Je prenais soin, auparavant, de retourner face caché le panneau de liège avec la carte. En retournant près du lit, je me rendais compte d'une chose. 

"Tiens, elle a oublié son gilet...

A vrai dire, immaculé d'un sang qui était le sien, je ne savais pas si elle allait vouloir tenter de le laver. Instinctivement, je ramenais le gilet à mon visage pour sentir son odeur... Non mais sérieusement, pourquoi je faisais ça moi ! Je posais son gilet sur le dos de la chaise et commençait à défaire mes chaussures que je vidais de leur sable par la fenêtre. Tant pis pour les parterres de fleurs de l'hôtel. Je finirais de me déshabiller pour prendre ma douche à l'intérieur de la douche elle-même pour ne pas mettre du sable partout. Je prenais mon téléphone avec moi. L'expéditrice était la même. 

Après une bonne douche bien délassante, je prenais le soin de mettre des habits propres... Le hic, c'est que je n'avais rien de bien pour aller au restaurant, quoi... Je m'étais plus embarrassé de bouquins que de fringues. J'appelais la réception pour qu'ils me trouvent quelque chose et viennent prendre mon uniforme et l'emmener à la laverie. Ils m'avaient trouvé une chemisette grise aux reflets argents et un bermuda en toile beige. J'imagine que ça serait toujours mieux même si la chemise était cintré et me collait un peu au corps... Je me demandais encore pourquoi je faisais tout ça... 

J'avais vaguement répondu à Demi qui avait vu dans le journal que j'étais à Costa. Elle commençait à me fliquer un peu et le fait que je lui réponde qu'à moitié à ses messages depuis le Festival ne lui plaisait pas. Elle me reprochait de pas donner de mes nouvelles alors qu'entre le Festival et la Chasse aux Trésors, c'était elle qui faisait l'autruche. 

Il était déjà l'heure de partir que je rangeais le bouquin que j'avais feuilleté et que je me mis en route. Plus ça allait, plus je connaissais les rues de Costa comme ma poche, du moins, celle que j'utilisais le plus. Je faisais un saut pour laisser les clefs de ma voiture de location et je verrais bien si on en aurait besoin d'une autre car si on savait qu'on partait le lendemain, on ne connaissait pas encore notre destination. 

Pour l'heure, je voyais déjà la terrasse du bar de Kathy, par chance, elle n'avait pas eu de problème dû au monstre de tout à l'heure même si Miss Costa avait dû être reportée. Je voyais Ruka dans une robe d'été qui me rappelait plus le style vestimentaire quand je l'avais rencontré. Elle était très jolie mais je m'étais rendue compte que c'était pas ce qu'elle portait qui y changeait quoi que ce soit. Mais valait mieux que je me garde de parler de sa beauté naturelle. Au contraire, j'avais une toute approche en tête, et j'espérais que ça nous relancerait sur une ambiance beaucoup plus décontracté que lorsqu'on s'était quitté. 

"Salut Kathy, salut Ruka, je pense pas être en retard ? " Pourtant, elle était elle aussi en avance apparemment. " Tu as oublié des fringues dans ma chambre, Ruka." 

J'avais fait exprès de le dire en ces termes et épiait la réaction de Kathy, voir si elle allait s'imaginer quelque chose qui pourrait gêner Ruka. En soi, je mentais pas non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Sam 18 Juin - 16:28

Spoiler:
 

Assise au comptoir, j’étais en train de discuter avec Katty pendant qu’elle préparait des cocktails à ses clients. Ils servaient des trucs à manger le soir, mais ce n’était pas elle la cuisinière, elle, elle tenait surtout le bar. Pas trop choquée de ma tenue, elle ne savait pas que j’allais manger ici avec quelqu’un encore … jusqu’à ce que Lyte fasse son entrée. Rien que ca devait suffire à lui mettre la puce à l’oreille, mais alors lorsqu’il parla que j’avais oublié des fringues dans sa chambre … J’avais arqué un sourcil, quant à la rouquine, elle s’était figée un instant en regardant Lyte, puis moi … puis elle se mit à éclater de rire. Quant à moi je baissais la tête pour me retenir mais j’avais bien du mal à contenir mon rire aussi.

- Oh la la pardon mon Dieu, zut, oh mince, je savais pas que ca irait si vite ! Et elle était explosée de rire au point d’attirer l’attention de quelques personnes non loin de là. - Tu perds vraiment pas de temps Ruka.
- Bien sûr oui, regarde-moi ca. Violent et sauvage hein ?


Je lui (re)montrais mon bandage au bras, l’air de lui faire bien comprendre qu’elle se trompait, on sait tous à quoi elle pensait hein ? Ou alors qu’elle avait raison mais qu’il faut franchement m’expliquer comment on peut se trancher le bras au point de se faire un bandage, en s’envoyant en l’air.

Non en fait, ne cherchez pas à répondre à ca. Je me mis à rire à voir ma meilleure amie autant partie en fou rire mais lorsque le jeu se calma un peu, je tournais la tête vers Lyte.

- T’as une drôle de façon d’aborder la conversation, tu sais ? Et alors, tu pouvais pas me rendre mes vêtements au lieu de les garder dans ta chambre ?? Tu veux que j’y revienne c’est ca ?

Petite provocation pour rétorquer et renvoyer l’ascenseur. Si c’est tout le temps comme ca, le voyage promet de ne pas être ennuyant. Je finissais mon verre d’une traite, que j’avais pris plus tôt pour patienter mais je me tenais parée à me reprendre une mauvaise farce dans la tronche. Mais Katty s’interrogeait sur autre chose.

- Quoi ? Roh mais t’es nul, je t’avais dit de prendre tes affaires pour venir dormir à la maison ! Oh non je vois, c’est plus discret si ca se passe pas à la maison vos petites affaires c’est ca ?
- Raaaaaaah mais !
Je me tapais le front par dépit, mais pouvais-je vraiment lui en vouloir de penser aux trucs indécents tout de suite ? Je n’étais pas mieux … - Pfeuh l’écoute pas Lyte ! Viens là ! Ca fait bizarre de te voir sans ton uniforme mais au moins tu dois te sentir plus à l’aise là non ?
- Non mais matez-moi ce changement de sujet finement amené sur la table. Je vous sers quoi ?


Je me doutais qu’elle n’allait pas tarder à nous laisser tranquille. D’abord parce qu’elle avait d’autres clients à gérer, mais aussi parce que bon. Par principe quoi, elle n’allait pas s’immiscer dans nos affaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Sam 18 Juin - 17:10

J'aimais ces soirs où la chaleur de la journée retombait et que malgré le jour persistant, on sentait qu'on était à un tout autre moment de la journée, que la journée s'échappait avant de laisser place à la nuit et à un autre jour. L'impression que la fin de la journée arrive alors que nous sommes toujours en activité. Ce simulacre de gain de temps. 

Je me rapprochais donc des deux filles, avec en tête, cette phrase d'accroche. L'effet escompté était là même si je m'attendais à plus de gêne de la part de Ruka. J'étais peut être le plus gêné des trois alors que Ruka accentuait la chose, en montrant sa blessure et en imaginant que ça ait un lien. Okay, là, c'est trop pour mon self control...

" Okay, j'abdique... on oublie ça ! " 

J'étais par contre, étonné de Kathy et de sa réponse quand elle a su que j'étais toujours à l'hôtel. Ca ne me gênait pas qu'elle soit si familière avec moi, mais je sais que je ne pourrais pas l'être avec une personne que je ne connaissais pas. Je savais pas quoi lui répondre. Je suis resté encore un peu rouge jusqu'à ce que Ruka me sorte de cette mauvaise passe et me parle de mes vêtements. Bon, c'était pas le sujet de prédilection mais c'était une porte de sortie comme une autre. 

"C'est pas trop dans mes habitudes mais l'hôtel ne m'a trouvé que ça..." Ca, à la rigueur, j'aurais peut être dû m'abstenir de lui dire que c'était pas mes fringues... Elle aurait vite deviné que j'avais mis ça pour elle, la loose... Vite, une autre porte de sortie, lancée par Kathy qui nous proposait à boire avant de retourner à ses affaires. Si j'allais que de porte de sortie en porte de sortie, ça serait assez compliqué. 

"Et bien, j'aimerais bien goûter à une spécialité locale, si tu as." Son regard se tourna alors vers Ruka. Ce qui me faisait peur, c'est que je commençais à comprendre tous ces sous-entendus là... "En boisson locale...
"Oui bien sûr, ça va de soi !

Puis, Kathy repartait, certainement que nos boissons allaient arriver incessamment sous peu, servie par elle ou une autre personne, je ne sais pas. 

"Désolé, je crois que j'ai moins de répartie ce soir... Ta robe te va très bien aussi, mais, j'imagine que tu dois l'entendre souvent !" 

Je me suis rattrapé peut être là ? Sinon, je crois que le verre sera le bienvenu et que j'espérais qu'il soit fort ! Quoique, je ne devais peut être pas trop boire, même si j'étais clairement pas "en service" comme on dit dans le milieu. Pourquoi, j'étais mille fois plus à l'aise à combattre un monstre (dont il ne restait plus aucune trace sur la plage, hormis l'estrade) qui pouvait certainement me terrasser rapidement qu'avec Ruka, alors qu'elle ne montrait aucun signe d'hostilité envers moi. 

C'était tout le contraire, elle plaisantait avec moi, on s'entendait bien mais je crois que ça allait être compliqué de faire équipe avec elle, au départ. Comme ça l'avait été, auparavant. Est-ce qu'elle m'écouterait ou n'en ferait-elle qu'à sa tête... J'étais peut être un peu trop silencieux d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 19 Juin - 1:42

Ahaha ! Si Lyte croyait seulement un instant que j’étais le genre de personne complètement coincée qui se braquait dès qu’on faisait des commentaires ou blagues louches et douteuses, il pouvait se fourrer le doigt dans l’œil. Il ne m’aura jamais à ce petit jeu là. Il avait lancé le sujet, et avait abandonné presqu’aussi vite. Ca me faisait sourire avec amusement. Mais bon, vu que Katty aussi insistait dans cette voie, j’avais cherché une porte de sortie et je haussais un sourcil lorsque Lyte expliqua que sa tenue venait de l’hôtel. Oh, il s’était juste changé pour l’occasion ? Si ce n’était pas mignon ! Mais pratique aussi d’un côté, je persiste à penser qu’il devait mourir de chaud dans son uniforme à Costa Del Sol. D’autant plus que l’uniforme des SeeDs était foncé, ca n’aidait pas à supporter la chaleur.

Katty s’éloigna pour prendre les boissons, elle connaissait mes goûts alors je la laissais faire. Nous étions seuls, pour le moment, et si on oubliait les gens autour aussi. Enfin l’établissement n’était pas encore tout à fait rempli, il était encore tôt pour ca. C’était seulement l’heure de l’apéro pour la majorité des personnes ici ! Lyte profita de ce bref instant de « tranquillité » pour me complimenter mais je me mettais à sourire.

- De toute manière en général si on dit que je suis moche, ca finit avec un verre dans la figure si tu veux tout savoir. Mais merci !

Sauf que lorsque mon regard chercha à croiser le sien, il semblait surtout perdu dans ses pensées ? Je cherchais à me pencher sur mon siège pour agiter la main devant lui afin de la ramener à la réalité.

- Youhou, y a quelqu’un là-dedans ? C’est fou ca, t’as eu des mauvaises nouvelles ou ca te gêne d’être ici ? On peut toujours aller ailleurs hein. Mais j’arborais un sourire qui se voulait taquin, avant de rajouter : - C’est moi qui te fais cet effet-là ?

Je me reculais et faisais signe à Katty le temps de retenir son attention et désigner Lyte du doigt.

- Lésine pas sur la dose, je crois qu’il va en avoir besoin !
- ‘kay. Mettez-vous à une table plutôt que rester au comptoir si vous restez là pour manger par contre. J’arrive !


Je me levais avec Lyte pour aller s’installer à une petite table, vu que nous n’étions que deux, et quelques instants après, Katty me ramena un cocktail Cosmopolitan et à Lyte, un cocktail plus orangé.

- C’est aux agrumes et à l’ananas … et du rhum, bois pas trop vite !

Et elle retourna à ses occupations. Je la regardais filer, comme si j’attendais qu’elle soit suffisamment loin et je baissais les yeux vers Lyte.

- Bon alors au fait ? Tu m’as dit qu’on partait demain mais je ne sais même pas par quoi tu veux commencer !

S’il avait des trucs à voir sur Gaia, je pense que j’étais bien placée pour l’aider, je connaissais ce monde comme ma poche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 19 Juin - 11:42

Si on lui disait qu'elle était moche, ça finissait par un verre d'eau dans la figure ? Je savais qu'il fallait que je réponde à ça mais comment ? Je réfléchissais à un tas de choses mais mon silence semblait s'être fait remarqué...

"Ca ne doit pas arriver très souvent, je me trompe ?" Bon, c'était sûr que je me trompais pas, je voyais mal quelqu'un lui dire ça vraiment. Déjà, quelqu'un qui ait le culot de dire ça, à n'importe qui, devait pas y'en avoir des masses. Mais, elle me trouvait soucieux, ce qui était pas totalement faux..."Si, ça me fait plaisir, pardon. Je réfléchissais à notre départ. Et tu me fais aucun effet du tout !


Fallait pas non plus que je lui laisse imaginer n'importe quoi et qu'elle puisse me mener par le bout du nez ! J'en avais déjà connue une, un peu comme ça. Ruka demandait à ce que Kathy augmente la dose avant de nous emmener vers une table. On s'asseyait et Kathy nous amenait nos deux consommations. Si Ruka semblait savoir ce que contenait son verre, Kathy m'expliqua le contenu du mien en me conseillant de pas le boire trop vite. Pourtant, j'avais un peu soif, j'allais porter le verre à mes lèvres mais je m'arrêta un instant. 


"Tu voulais peut être traquer à notre nouvelle aventure ?" 


C'était peut être ce qu'il fallait par politesse, puis Kathy était repartie et Ruka se pencha pour moi et parla plus discrètement. 


"Bah, maintenant que je suis dans le coin, je sais pas trop si il y'a des coins par où commencer près d'ici... J'ai ratissé autour de Costa sans succès mais si on fait ça par région, on aura pas fini..."


Je réfléchissais rapidement aux villes rapidement desservies par Costa.


"J'ai entendu dire que Junon, c'était pas la destination de rêve, surement en ce moment." J'avais lu des articles sur des histoires de corruption, d'attentats ou d'attaques. Les tensions entre Junon et Spira étaient à leur paroxysme, je crois. 


"Après, est-ce qu'il y'a un endroit qui serait lié dans le coin ? Y'a pas un marais avec un gros serpent près de Junon ? Mais, si ça a un rapport avec celui qu'on pense, ça va pas nous mener bien loin..." 


Un gros serpent, ça faisait penser à Leviathan même si j'ignorais qu'ils n'avaient rien à voir. En tout cas, aller vers une région liée à l'eau ne serait pas du tout judicieux pour nous. 


"Et puis, t'es sûr de vouloir partir avec moi, hein ? Je te l'ai pas dit mais il y'aura certains protocoles à respecter si je dois intervenir en tant que SeeD, hein ?" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 19 Juin - 18:19

Bon allez, stop, on arrête les plaisanteries. Même si je n’avais affiché aucune mine déçue, énervée, gênée, ou que sais-je encore, face à la réponse de Lyte. D’une part d’un côté, je devais être flattée de son compliment … du moins c’en était un à mes yeux, je ne pense pas que ca puisse être interprété autrement. D’autre part, le reste n’était qu’une provocation et je me doutais que personne n’allait crier d’un coup sur tous les toits qu’on lui faisait de l’effet ! Que ce soit vrai ou non.
Maintenant seuls pour discuter, il était temps de parler de choses un poil plus sérieuses quand même, puisque je n’étais pas vraiment fixée pour demain. On avait trinqué juste avant et tandis que je buvais une première gorgée, je l’écoutais parler mais je reposais mon verre.

- D’un autre côté, si on n’examine pas une région dans les recoins les plus importants, tu ne crois pas que c’est prendre un risque de louper une Chimère ? T’as été voir du côté de Corel Nord ? Le mont Corel ? Gongaga ? Le désert du Gold Saucer ? Le Gold Saucer lui-même ? Bon après je me demande ce qu’une Chimère pourrait bien foutre dans un parc d’attraction mais bon.

On imagine bien sûr tous Titan en train de monter sur les rings de combat, Ramuh faire les feux d'artifice, Odin faire peur à tout le monde dans la maison hantée, et on en passe. Pour la suite je l’écoutais mais mon visage devint plus sérieux lorsqu’il mentionna Junon et ses alentours.

- Ouais, sur le Continent de Midgar, et près de Junon, il y a le Fort Condor où on pourra sûrement faire halte si on cherche à aller au marais en partant à pied de Junon. Par contre oui, le serpent c’est le Midgar Zolom, perso je ne suis pas chaude à me mesurer à une telle créature, elle a une sale réputation. Et de toute façon, je ne suis vraiment pas chaude tout court pour aller à Junon, et en plus, je crois qu’on ne pourra pas y aller pour le moment. Si tu veux aller voir ce marais, faudra atterrir ailleurs sur le continent mais pas à Junon. Parce que certes, ce n’était pas la destination de rêve de base, Junon avait toujours été un lieu très militaire, plus que touristique, mais surtout : - J’imagine que tu as entendu parler des attentats sur Spira. D’après les dernières informations, Junon aurait déjà capté qu’une flotte de Spira se déplaçait jusqu’à eux, la guerre est imminente et ils se préparent déjà. Je doute qu’ils laissent entrer grand monde dans la ville si la bataille peut éclater à tout moment.

Et personnellement, je n’avais pas trop envie de me retrouver au milieu d’une guerre. J’ai déjà donné quand j’étais petite, merci. Puis en plus comme Lyte le disait, un marais … A part Léviathan, je ne voyais pas quelle Chimère pourrait traîner dans ce coin, d’autant plus que nous possédions tous les deux l’Orbe de l’Eau, ce n’était pas utile de revoir Léviathan pour le moment. Quant à savoir si j’étais sûre de vouloir venir avec lui …

- Je ne suis pas revenue sur ma décision ! C’était impulsif de ma part mais tu sais, mes impulsions ne me donnent pas que de mauvais résultats hein ? Puis ne t’en fais pas. Je haussais des épaules. - Je ne ferai jamais rien qui pourrait entacher ton statut de SeeD. Si t’as ton travail à faire, je respecte ca. La seule chose que je vais éviter de te promettre, c’est d’être à tes ordres et de les écouter au doigt et à l’œil ! Ca dépendra des situations, mais je ne suis pas SeeD moi, et tu n’es pas mon supérieur. Ca te va ?

Dans le sens où si quelque chose me déplaît vraiment ou que j’ai une idée en tête et que je suis convaincue qu’elle pourrait marcher, je ne vais pas attendre gentiment comme un brave petit soldat qu’il m’en donne l’autorisation. Je n’étais pas là en tant que membre d’une armée, j’étais là en tant qu’individu, je n’avais ni ordre à donner, ni même à recevoir et le seul respect que j’éprouvais était celui qu’on éprouvait d’un individu à un autre, et non d’un soldat avec son chef. Bon pour les ordres à donner par contre … Là encore on verra les situations j’ai envie de dire !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Lun 20 Juin - 19:09

Spoiler:
 

"J'ai vraiment commencé par ici, en fait..." 

Je n'avais pas eu le dossier vraiment en main depuis longtemps. Alors certes, j'avais commencé par Costa, mais qu'elle n'aille pas croire que c'était pour elle, surtout ! J'avais de vrais pistes que je voulais suivre mais qui ont toutes échouées. Même celles des deux monstres de sable qui bloquaient la raffinerie. 

"Après, je sais pas si on doit mettre de côté un endroit pour son incohérence, tu as bien vu que lorsqu'on était proche du but, l'endroit n'était plus le même, hein ? Mais Héméra est tellement grande... Alors que le monde est petit des fois, tu crois pas ? " 

Je commençais à jouer avec le menu cartonné qui était placé devant nous, je n'avais pas encore commencé à réfléchir à ce que j'allais manger, je ne savais pas non plus ce que l'établissement proposait mais la faim se ferait sentir après une journée aussi riche en émotion. On parlait de la région de Junon maintenant mais on dirait que Ruka n'était pas très motivée par la destination, preuve en est de la géopolitique actuelle.

"Oui, évitons les champs de batailles, ça vaudrait mieux pour nous. Mais, je comprends pas, il me semblait qu'il s'agissait d'un terroriste isolé ? Il serait de Junon ? " 

L'histoire était encore plus louche et ça sentait mauvais à plein nez, quant aux autres lieux cités, je ne savais pas si ils avaient un réel intérêt. 

"Je me remets totalement à ton instinct et ta connaissance de Gaïa. Profites, t'as l'occasion de partir en voyage presque gratos. Sinon, je pensais à Besaid, mais je peux pas trop te dire pourquoi ici, quoi..."

J'attendais l'avis de Ruka avant de m'assurer d'un autre point, la continuité de sa motivation sachant les contraintes. 

"Tu sais que je te fais confiance mais je sais qu'on aura des manières de faire différentes toi et moi, c'est tout..." 

Kathy revenait vers nous, certainement pour prendre nos commandes pour le repas. J'attendais de voir ce que Ruka prendrait pour faire mon choix, y'avait du choix, ça rendait pas la tâche plus aisée. L'occasion de changer de sujet avant qu'elle arrive. 

"T'en as fait exprès de prendre la même table que celle où on était la dernière fois ?."

J'en avais pas été sûr mais j'avais regardé autour et pour moi, c'était exactement la même. Mademoiselle serait fleur bleue ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos
Chaton à la retraite

Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 21 Juin - 11:21



Ruka gagne 400 Gils
Lyte gagne 450 Gils

Lyte passe au Niveau 18 !

Fiches Modifiées

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 21 Juin - 21:37

Oui c’est sûr que quand on cherche quelque chose de précis, il valait mieux ne rien écarter comme piste mais bon … La traque aux Chimères risquait d’être bien longue, tu m’étonnes qu’après trois ans, personne n’ait réussi à mettre la main sur tous les Cristaux. A croire que tout avait été bien calculé. Bref. Je n’étais pas très chaude à l’idée de passer par Junon dans le contexte actuel des choses, non seulement parce qu’il serait sans doute compliqué d’entrer dans la ville en temps de guerre, mais aussi parce que j’avais déjà été traumatisée par la guerre, je ne voulais pas me retrouver au milieu d’une nouvelle. Lyte en tout cas ne semblait pas comprendre la situation.

- Il y a ca, puis l’agression de ce Genesis auprès de la Néo-Shinra lors du tournoi, sur le sol spirien, et puis tu as entendu parler de l’intrusion au temple de Bevelle peu après le même tournoi ? Quand j’ai été à Bevelle, ils fouillaient tout le monde, la sécurité était renforcée et tout, et ils soupçonnent que l’un des terroristes soit originaire de Wutai … J’imagine qu’après tout ca, il ne leur fallait pas une raison de plus pour se mettre à attaquer Gaia pour se venger hein ? Ca doit faire jubiler le vieux. Asran. Je l’ai jamais vu mais il a pas une bonne réputation pour autant.

Lorsqu’il parla de vouloir se rendre éventuellement à Besaid, je me visualisais un peu l’île, que j’avais visité lors de la chasse au trésor – chose que je lui avais déjà dite dans la chambre. Je m’étais trompée de destination en plus vis-à-vis de mon énigme et j’avais dû demander à un … homme de … Argh. J’avais fait une grimace l’espace d’un instant en me souvenant que j’avais essayé de jouer de quelques charmes pour obtenir un indice gratos sur ma destination, et j’avais finalement largué ce pauvre type avant de partir. Pas sûre qu’il apprécie de me revoir si nous le croisions dans le village, mais de toute manière, Lyte ne souhaitait pas en parler ici – oh ? – alors il changea de sujet. Ouf !

Quoique le sujet abordé, je me disais qu’il fallait mettre les choses au clair, alors c’est ce que je fis. Lyte me faisait confiance qu’il disait. Mon doigt s’amusait à faire le tour de mon verre à ces mots, je souriais bêtement, mais la vérité, c’est que je trouvais ca étrange. Etrange qu’on puisse se faire confiance « à ce point » alors qu’avant aujourd’hui, les deux seules fois où nous nous étions rencontrés, c’était dans des rêves … D’ailleurs en parlant de rêve, il se demandait si j’avais fait exprès de prendre la même table que la dernière fois. Je relevais les yeux vers lui.

- Hein ? Je regardais autour de nous. Je n’y avais pas fait attention en fait. Du coup je me mis à rire en passant ma main derrière ma tête. - Je t’avoue que c’est un heureux hasard, je n’ai pas fait gaffe.

Katty s’approchait de nous, avec un crayon et un petit bloc-notes à la main.

- Bon alors vous avez fait votre choix, les tourtereaux ? Le tout avec un grand sourire sur les lèvres. Je n’avais pas pris la peine de regarder la carte mais je connaissais le menu par cœur, donc bon.
- Je prendrai la salade aux fruits de mer, je n’ai pas très faim.
- T’es au courant quand même que pour un « j’ai pas très faim » y a quand même presque de quoi manger pour deux personnes là-dedans ?
- Je sais !


Et j’étirais un grand sourire à mon tour. Katty roula des yeux, nota et se tourna vers Lyte pour attendre sa propre commande et s’éclipsa aussi vite qu’elle était arrivée. Bon, où en étions-nous ?

- Bon, pour revenir à nos moutons. J’imagine que si on oublie Junon et qu’on ne voit pas d’intérêt de se rendre au Marais de Midgar, autant oublier d’aller sur le Continent de Midgar ? ‘fin après il y a quoi sur ce continent … Le Fort Condor, la Grotte de Mythril, la Ferme des Chocobos, Kalm, Midgar … Visiblement tu as des raisons de vouloir aller à Besaid ? J’imagine que c’est à presque une journée voire deux, d’ici en bateau. C’est plus loin mais je suis plus chaude à partir pour Spira pour ma part. J’ai pas trop eu l’occasion de voir ce monde sous tous ses angles et outre quelques histoires glauques sur son passé, je le trouvais très joli …

Quelques histoires glauques tout court, mes premières heures sur ce monde n’ont pas été très glorieuses non plus. Sur ce, je finissais d’une traite mon cocktail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 22 Juin - 0:25

Ruka me détaillait un peu plus les raisons du conflit naissant entre les deux forces des deux mondes. Effectivement, le climat était plus que tendu même si tout était obscure, vraiment. 

"Ce Genesis du tournoi ? C'était pas un geste de mauvais perdant, plutôt ? " 

Il est vrai qu'il avait pas fait fort lors du tournoi mais de là à s'en prendre aux organisateurs, c'est totalement absurde. Et si, ça a été la petite étincelle qui a mis le feu aux poudres, c'était effectivement pas malin du tout ! On rayait Gaïa de la liste donc, ou du moins ce coin là de Gaïa. Si elle ne voyait pas l'intérêt, je lui faisais confiance sur ce point là. On pourrait toujours y revenir par la suite. Ce serait un peu dommage car ça nous ferait faire des aller retours pour rien mais bon, peut être que le climat serait moins anxiogène à ce moment là. 

Kathy semblait revenir et je feuilletais alors la carte assez rapidement. Ruka semblait avoir choisi la table par le plus grand des hasards et s'en trouvait embarrassée. 

"Dis, surtout que c'est là que tu t'assoies tout le temps dès que tu viens avec un gars ? " 

Je pensais avoir touché la corde sensible peut être ? A moins que c'était vraiment le hasard, qui était bien flippant depuis le début qui nous faisait des coups de ce genre. Kathy insinuait encore qu'elle venait prendre la commande d'un couple mais c'était attendu que je ne rougissais pas cette fois-ci. A la place, je réfléchissais car Ruka n'avait pas regardé la carte qu'elle avait annoncé ne pas avoir faim mais prendre un plat qui semblait assez conséquent...

"Euh un Burger Sahuagin pour moi, s'il te plaît..." 

J'avais peut être pas pris le plat le plus simple à manger mais ça me donnait toujours envie même si j'imaginais bien que les produits et la manière de faire pouvait différer de la cafét' de la BGU. 

"Alors va pour Besaid ? On a toujours le temps de faire des détours en cours de route si on pense à autre chose, hein ? Mais au moins on est fixé. Voilà." 

On avait réussi à statuer sur notre destination. Ou au moins, vers celle vers laquelle on se dirige. J'avais fait tomber ma serviette et je la ramassais. Quand je me relevais, une grande blonde se tenait debout à côté de la table. Elle me regardait, ignorant totalement Ruka et me tint ce discours :

" Vous êtes bien un SeeD, celui qui a vaincu les deux monstres géants ? Je... je suis ravie de vous rencontrer. On est vraiment reconnaissant à Costa. Et, je me ferai un plaisir de vous remercier pour eux."

Elle posa une carte sur la table avec son numéro avant de repartir en me faisant un clin d'oeil. Je zieutai pour voir du côté de Ruka. Seule sa réaction m'intéressait, en fait là... Déjà de se faire snober de la sorte n'avait pas dû lui plaire. La fille s'était retournée pour regarder dans ma direction, je lui fis un simple signe de tête mais me reconcentra sur ma partenaire.

"Désolé pour ça..." 

Alors qu'intérieurement, je jubilais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 22 Juin - 14:52

Bon bah voilà, au moins, la destination était choisie. Va pour Besaid ! En espérant ne pas recroiser le type à qui j’avais donné de faux espoirs. Mais passons ! Nos commandes étaient passées, il n’y avait plus qu’à patienter. Lyte parlait d’éventuels détours mais j’essayais de visualiser le trajet par rapport à la carte d’Héméra que j’avais vu dans sa chambre.

- Je ne vois pas quel genre de détours tu voudrais faire si on se fait un trajet Costa Del Sol – Besaid. Quant à un arrêt si ca te convient pas de rester deux jours en mer, j’imagine qu’on pourra faire une halte sur l’île de Mideel tout au sud de Gaia pour passer la nuit.

J’avais entendu dire que la Rivière de la Vie avait surgi là-bas auparavant, avalant plusieurs maisons au passage, et ca avait fini par devenir un lac de Mako. Une ARME y était même apparue … Aujourd’hui avec la fusion des mondes et la disparition de la Rivière de la Vie, Mideel s’était reconstruite et il y avait toujours un lac, mais avec de l’eau normale cette fois …

Le temps que je réfléchisse à tout ca, une jeune femme était venue aborder Lyte. Sur le coup qu’elle m’ignore royalement, certes c’était pas cool, mais je trouvais ca amusant que Lyte ait sous-entendu plus tôt qu’on pouvait me complimenter souvent etc. alors que monsieur se faisait aborder par les filles. Cela dit, je me calmais bien vite et j’avais limite la gueule par terre en l’entendant parler et à la voir repartir. A la limite, j’en avais rien à cirer de sa carte et lorsque Lyte s’excusa pour ce « désagrément », je fronçais les sourcils.

- Non mais je rêve !???? CELUI qui a vaincu les DEUX monstres géants !? Autant le premier je veux bien mais eh. Sale grognasse va, je pue peut-être ? Si j’esquivais pas aussi bien, j’aurai été déchirée en lambeaux !! Et puis ... Rah zut ! KATTY !
- QUOI !? Pourquoi tu gueules !??? Je suis pas sourde !
Qu’elle me répondit plus loin, derrière son comptoir à préparer des boissons.
- Tu me sers la même chose en plus corsé !
- S’il te plaît, ca t’étoufferait ?


Oui, parce que là je suis énervée ! Je m’appuyais contre mon siège les bras croisés en râlant. Je ne savais pas si à la place de Lyte, si je me sentirai gênée de me voir en colère ou si à l’inverse, on aurait envie de se foutre de ma gueule.

- Bon … C’est sûr que prendre mon numéro ca devait pas trop l’intéresser pour le coup. Ca t’arrive souvent de te faire aborder par des jolies filles qui … ont de toute évidence des attentes et des espoirs te concernant ?

On ne va pas se cacher qu’il n’est pas mal dans son genre mais j’imagine que le côté « SeeD » devait jouer aussi. Allez savoir, ca faisait fantasmer les filles les jolis soldats qui sauvent tout le monde. Groumph. D’un autre côté, je ne suis pas sûre que ca risque de me plaire si ca arrivait trop souvent ! … Mais qu’est-ce que je raconte !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Ven 24 Juin - 13:27

"Deux jours de mer, hein ? Il va falloir trouver de quoi s'occuper..." 

Si je pensais à un bouquin que j'avais à lire sur le coup, je m'étais souvenu de l'un de ces yachts que l'on voyait dans la marina à Costa. Est-ce que ça vaudrait pas le coup de prendre le vent nous même ? J'allais en parler à Ruka mais ça attendra. Je ne connaissais pas Mideel du tout mais je lui demanderai sur la route surement. 

Puis, c'est à cet instant que la jeune femme arriva. Elle fit son speech d'admiration avant de me laisser son numéro, je n'avais pas perdu des yeux, le passage des émotions chez ma partenaire même si j'étais surpris de ce qu'elle reprochait au départ. 

"Je t'assure que je me suis débarrassé du premier tout seul..." Parce qu'à en croire ses paroles, elle me laissait dire que oui sans y croire trop mais voulait quand même sa part du mérite sur le second. Elle redemanda le même verre en plus corsé alors que je n'avais pas encore fini le mien. Elle se ravisa visiblement en colère et me questionna sur le fait de savoir si c'était une habitude ou non pour moi. 

Je ne savais pas si je devais lui avouer le pot aux roses maintenant. Ce serait peut être mieux d'attendre encore un peu. Après tout, ça m'avait coûté 50 gils pour demander à cette parfaite inconnue de jouer la comédie pour jouer ce sale tour à Ruka... J'avais prévu le coup, au cas où, la discussion stagnait ou pour reprendre le dessus sur Ruka si elle continuait de me chercher comme elle l'avait tant fait ce soir où nous étions assis à la même table. 

"Une habitude, non, je dirais pas ça. Disons, que je pourrais faire en sorte que ça se reproduise oui. " Je souriais et attendait de voir sa réaction, c'était hyper louche ce que je racontais. Je souriais alors que le verre de Ruka arrivait à sa destination. "C'est un faux numéro, c'est même mon écriture regarde. Je suis content de mon coup et je pensais pas que ça marcherait aussi bien, **rire**

Et pour répondre, franchement, non, c'est plus que rare qu'on vienne me demander mon numéro. J'ai pas ce succès que tu me prétends. Par contre, rigole ou non, une fois. La prétendante devait vachement le vouloir mon numéro, elle est allée jusqu'à la BGU pour choper mon numéro là bas. On a jamais trop su qui lui avait filée mais elle venait de loin, pour ça, en plus ! " 

Je crois que j'avais fait un clin d'oeil... Peut être que j'allais un peu loin dans la provocation en racontant une histoire en faisant mine de rien alors que oui, je parlais d'elle, de Ruka qui était venu jusque sur Dol pour mon numéro. Je me rendais compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Ven 24 Juin - 14:49

Quand on me connaissant un tant soit peu, on savait que lorsque j’étais énervée, il valait mieux éviter de jeter de l’huile sur le feu si on ne voulait pas déclencher un incendie. Un principe que Lyte allait très vite assimiler ce soir même. Katty se dépêcha de m’apporter mon verre et s’éloigna, lorsque je demandais à Lyte si ca lui arrivait souvent. Sauf que sa réponse me fit hausser un sourcil.

- Qu’est-ce que tu racontes ??

C’est là qu’il me raconta le piège qu’il m’avait tendu. Mes yeux affichaient une colère encore plus grande, mon poing se serra autour du pied du verre de mon cocktail. J’avais beau ne pas avoir la force d’un titan, je sentais que si je le voulais, je pourrais le briser. Et vas-y qu’il se fout de ma gueule vis-à-vis de la BGU, il n’a vraiment pas compris pourquoi j’y étais allée !? Non en fait, ce n’était pas ca qui m’énervait le plus. Déjà de se faire avoir, c’était rarement drôle – enfin ca dépendait des situations vous me direz – mais là je trouvais qu’il avait fait un peu trop fort et j’avais cette sensation qu’il m’avait prise pour une énorme conne. Et ca, ca me déplaisait ! Il pouvait se le garder son clin d’œil. Je levais mon verre à une telle vitesse que je lui avais envoyé le contenu en pleine face avant de me lever.

- Rigole tout seul, et bon appétit.

Et je quittais le bar. Bon certes sans payer mais Katty me connaissait, je lui donnerai l’argent plus tard, je n’étais pas une voleuse. L’avantage de vivre sous le même toit, on dira. Elle m’avait vu passer comme une furie pour quitter le bar et s’approcha de la table en baissant les yeux vers le verre, désormais vide.

- Gâcher un aussi bon alcool. Elle abuse. Difficile de savoir si elle était vraiment sérieuse en disant ca ou si c’était la phrase qui cherchait à détendre un poil l’atmosphère. M’enfin, elle tendit une serviette à Lyte. - Bah alors champion, comment peut-on foirer son premier rendez-vous avec une fille à ce point !? Déjà qu’elle avait l’air énervée en demandant son verre, mon petit doigt me dit que t’as jeté de l’huile sur le feu !

Ce n’était rien de le dire. J’étais partie déambuler le long de la plage, n’ayant ni envie de remettre les pieds dans ce bar, ni même de rentrer chez moi. Quel crétin ! Ca devait bien être la première personne que je rencontrais qui préparait des coups aussi foireux juste pour voir la réaction des gens !
Malgré les événements de la journée sur la plage, il n’y avait certes pas de Miss Costa, mais les festivités étaient au rendez-vous malgré tout. Je traçais ma route pour ma part, pas du tout envie de faire la fête, je crois que je cherchais un truc pour me défouler. Mais je n’en trouvais pas, alors je finissais par m’installer dans un coin tranquille sur la plage à regarder l’horizon, assise dans le sable, les jambes ramenées contre moi. Les vagues dansaient de façon permanente pour venir s’écraser contre le sable. Le soleil se couchait progressivement. La vue était plus que belle à cette heure-ci.

Mon corps était là, mais mon esprit était ailleurs. J’avais les yeux rivés sur le paysage, sans pourtant y prêter une réelle attention. J’avais l’impression de bouillonner de l’intérieur sans pouvoir faire quoique ce soit pour éteindre le feu.


Idiot.
A moins que ce soit moi, l’idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Ven 24 Juin - 16:02

Finalement, Ruka apprécia pas du tout la blague, l'ambiance était pesante, elle me jeta son verre à la figure et décida de partir, furibonde. Kathy vint me tendre une serviette, je m'excusai auprès d'elle, décidai de payer l'addition et me levai de ma chaise. 

"Je suis désolé... Tiens, c'est pour le repas et les boissons." 

Au moins, ça avait l'avantage de repérer que tout ceci ne pouvait pas marcher... Ruka était trop imprévisible et rien que deux jours en mer avec elle, ça n'aurait pas matché. Il était toujours préférable qu'on s'en aperçoive maintenant avant qu'on ne puisse plus revenir en arrière. C'était pas du tout le genre de manœuvre escompté mais ça avait au moins le mérite d'être clair. Je repartais vers l’hôtel. Je n'avais pas perdu ma soirée, je savais où j'irais le lendemain, je prendrai un bateau et j'arpenterai les côtes jusque Besaid. Je continuerai seul et je crois que j'étais content du fait de ne pas avoir de réseau ces prochains jours. Ruka... Pourquoi, j'ai cru que partir avec toi était une bonne idée ? Je me débrouillerais bien mieux tout seul, non ? 

Je refermais la porte derrière moi, je me couchais tout habillé, la nuit passé, je partirai avec toutes mes affaires... 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
C'est exactement ce que j'aurais fait si ce n'avait pas été Ruka... Comment l'expliquer...
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

 Finalement, Ruka apprécia pas du tout la blague, l'ambiance était pesante, elle me jeta son verre à la figure et décida de partir, furibonde. Kathy vint me tendre une serviette, je m'excusai auprès d'elle, décidai de payer l'addition et me levai de ma chaise. 

"Je suis désolé... Tiens, c'est pour le repas et les boissons." 


Je regardai Kathy, j'avais envie de partir du restaurant, rentrer chez moi et partir le lendemain. Mais je la voyais au loin, seule sur la plage... Ruka... Qu'est-ce que j'avais fait, hein ..? 


Mes pieds m'emmenaient de l'autre côté de l'endroit où je voulais aller, je restais encore sur la promenade et restais à l'écart de celle que j'avais énervée. Elle s'étais assise, les jambes contre elle face au coucher de soleil. L'astre rougeoyant finissait chaque journée par disparaître derrière la ligne d'horizon et faire flamboyer le ciel qui prenait alors des tons inédits. Du rose au violet bleutée en passant par le orange. C'était toujours un spectacle agréable mais, ce soir, ça ne semblait l'être ni pour elle, ni pour moi. 


J'hésitais à descendre pour aller la rejoindre, je ne suis pas sûr que je trouverais les mots mais ne rien faire nous enfermerait dans ce malaise partagée... J'avais quitté la promenade pour me retrouver sur le sable, j'avais jeté mes chaussures à terre et sentir mes doigts de pied s'enfoncer dans le sable était plus agréable que sentir les sédiments bercés par la mer s'infiltrer dans ses baskets. Je me retrouvais debout à un mètre d'elle, je ne pense pas qu'elle m'ait entendue arriver... 


"Tu sais, tu m'impressionnes... " J'essaye de trouver les bons mots pour dire ce que je ressentais, je crois que je lui devais une explication. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle m'excuse mais je voulais au moins qu'elle comprenne...


"Quand je te vois, ici, ou dans nos rêves. T'es toujours pleine d'assurance... Et quand tu t'adresses à moi, tu me taquines, tu joues parce que tu sens que tu as l'ascendant sur moi... Je sais pas, je crois que j'ai voulu... Avoir l'impression que ce soit l'inverse... Mais pour ça faut que je demande à quelqu'un de me le faire croire... C'est la preuve qu'au final, ça marche pas, hein ..? 


Je..." 


J'avais vraiment l'impression d'être confus, que ce que je disais ne ferait que l'énerver davantage ou que ça ne voudrait rien dire pour elle... Je ne savais pas si je devais repartir maintenant ou... A part, remonter le temps, je ne voyais que cette option là... 


"Je devrais peut être rentré... J'espère qu'on partira ensemble demain matin... Que tu m'en voudras pas trop... Je me ferai excuser si tu acceptes... Mais si on part, j'imagine qu'il faudra qu'on apprenne à se dire un peu plus toi et moi... " 


Je crois que je n'étais pas fait pour dire ce genre de choses... 


"Je m'en veux mais c'est trop tard, hein ? Je te laisse... Envoies moi un message en rentrant, si ça te dérange pas pour me dire pour demain, hein ?" 


Je pense que j'avais fait plus de mal qu'autre chose, là, pour le coup, j'allais vraiment repartir et me coucher habillé, je tournais les talons et me redirigeais à pas de souris vers mes chaussures. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Sam 25 Juin - 19:30

Finalement, il ne fallut pas beaucoup de temps à Lyte pour me rejoindre sur la plage. Sans doute que ma réaction lui avait fait bien comprendre à quel point ca avait été vexant, et blessant, sa petite blague. Lorsque j’entendis sa voix derrière moi, j’avais à peine tourné les yeux. En quoi je l’impressionnais ? Il n’y avait rien d’impressionnant de balancer son verre à la figure de quelqu’un. Mais il développait, sans pour autant oser s’approcher. Il faisait comprendre qu’il admettait sa faute, m’expliquant pourquoi il en était venu à une telle manœuvre et je fronçais des sourcils. Je ne répondais pas pour le moment, je me sentais bouillir, et je crois que c’est ce qui le poussait à vouloir rentrer … Ou alors il ne savait pas quoi ajouter de plus, je n’en sais rien, mais il espérait toujours que je vienne le lendemain.

- Je viendrai à une seule condition : que tu ne fasses plus jamais une chose pareille.

Il y a un truc que je ne comprenais pas dans ses propos par contre, c’est qu’il dise qu’on doive apprendre à « se dire plus ». Mais bon, je ne me prenais pas la tête sur ce détail, j’avais autre chose à lui dire. Je me décidais enfin à tourner la tête, juste la tête, pour pouvoir regarder dans sa direction, du coin de l’œil.

- Si tu as envie de m’embêter parce que je te taquine, je ne vais pas t’en vouloir pour si peu. Même s’il y aura toujours des limites à ne pas franchir, c’est sûr. Mais t’avais vraiment besoin de passer par quelqu’un d’autre juste pour me « tester » ? Allez, tu l’as payée combien ? T’es vraiment prêt à jeter de l’argent par les fenêtres pour ca ? Je me doutais qu’une inconnue n’allait pas rendre ce genre de service gratuitement. - C’est ca que tu n’as pas compris. En agissant ainsi, tu ne cherches pas à prendre le dessus sur quoi que ce soit, tu ne fais que me prendre pour une conne. C’est presque de la manipulation malsaine. C’est pour ca que je t’en veux !

Existait-il au moins une « manipulation saine » dans l’univers ? Donc bref. En soit qu’il ait envie de « jouer » à mon petit jeu, ce n’était pas ca le problème. C’était la façon dont il s’y était pris. En espérant que ca lui serve de leçon mais j’avais dans l’idée que c’était sûrement la première fois que ca lui arrivait pour qu’il se plante à ce point … Enfin bon. Au moins il réalisait qu’il avait eu tort de s’y prendre de cette façon et reconnaissait son erreur, c’était déjà ca. Je devrais peut-être m’excuser de lui avoir balancé mon verre à la tronche … même si je trouvais justifié que je l’ai fait, forcément.
Je me levais alors et époussetais ma robe pour retirer le sable rebelle qui y restait accroché et je me retournais pour lui faire face, le regard toujours un peu dur.

- Je rentre chez moi, je vais manger et je vais me coucher. Si on veut partir demain matin, il vaut mieux partir à l’aube. Ah oui, et pense à ramener ma veste, cette fois.

Au moins, ca répondait déjà à sa question car franchement, je n’avais pas du tout la tête à m’occuper de mon téléphone. Je rentre chez moi, je coupe tout et qu’on me foute la paix jusque demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 26 Juin - 19:37

"50 gils et pour répondre à ta question, je pense pas avoir les armes pour lutter contre toi, seul, sur ce genre de "jeu". Mais je ne te prends en rien pour une conne, je voulais juste que moi aussi, on puisse me faire des compliments, c'est tout... Oublions ça, alors. Encore pardon..." 

Je précisais que je la laissais et que j'espérais avoir une réponse avant qu'elle se couche pour la suite de notre programme. Je savais que cela pouvait être rédhibitoire et je m'en voulais encore même après avoir formulé mes excuses. 

Je commençais à me retirer mais je l'entendais se lever, je me retournai pour la regarder. Je sentais dans son regard qu'elle était encore un peu en colère même si son ton s'était un peu adouci. Elle parlait de notre départ, c'était toujours d'actualité. Je sentais mon corps pousser un ouf de soulagement sans le montrer pour autant à Ruka. Je hochais la tête pour sa veste...

"Demain 08h00 à la marina, d'accord ? Bonne nuit..."

Je tardais pas à reprendre ma route, j'avais vraiment envie de quitter l'endroit. De me fuir Ruka... Je voulais trouver une manière de m'excuser. Peut être que j'aurais vraiment dû partir du restaurant et partir sans elle, en fait... Va savoir... 

De retour à l'hôtel, je me vautrai sur mon lit, je voulais m'endormir vite mais au contraire, j'avais tous les événements de la journée en tête. J'étais pourtant exténué mais je savais que je réussirais pas à dormir comme ça. Il fallait que je m'occupe l'esprit... J'hésitais à me ré excuser par message à Ruka mais j'avais peur de pas le faire correctement. 

_____

Le lendemain matin, j'étais à l'heure à la marina, faut dire que si j'avais réussi à dormir au bout d'un moment, je m'étais levé assez tôt pour préparer mes affaires et louer le bateau avec lequel on partirait, j'avais insisté pour avoir un navire à moteur ET à voiles. On serait capable d'aller un poil plus vite ainsi. J'avais le dossier de location dans la main et j'attendais maintenant que Ruka pointe le bout de son nez.

"Salut, tiens, j'aimerais que tu lises ça. Tu le signeras si tu voudras. J'ai épluché le règlement de la BGU et cet article précise que je peux faire appel à une consultante pour m'épauler. On partagerait les frais mais tu aurais le droit à un salaire. Si ça te dit... "

Je pensais que lui faire gagner de l'argent pouvait peut être commencer la journée sous les meilleures auspices et que ça éviterait de parler d'hier soir. Et puis, il s'agissait quand même d'une base de 50 gils par post. Ce n'était pas rien ! 

Pour le MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Lun 27 Juin - 22:34

Pour le MJ:
 

Tout ca pour des compliments ? On ne peut pas forcer les compliments avec ce genre de choses ! Les compliments, on les faisait quand c’était de rigueur, parce qu’on a envie de les faire, et non parce qu’on se fait piéger ! M’enfin bon. Je crois que j’étais trop blasée pour rajouter le moindre commentaire à tout ca. Je lui donnais à la place rendez-vous pour demain et on se quittait sur cette note, bien lourde. Lyte repartait vers son hôtel, et moi, j’attendais un peu avant de reprendre la route de la maison.

Joyce était rentrée, ce qui faisait qu’ils étaient trois à la maison. Les garçons étaient étonnés de me voir revenir si tôt, mais à voir ma tête, personne ne semblait d’avis à vouloir me déranger. Ils faisaient bien ! Je me contentais d’aller chercher un truc à grignoter dans le frigo et j’allais m’enfermer dans ma chambre. Je coupais mon téléphone, je le mettais à charger et, peu motivée pour l’instant, je décidais de préparer mes affaires demain matin seulement. Là je me foutais en pyjama et je me vautrais dans mon lit ! J’étais lessivée de ma journée, mais surtout, je n’avais rien envie de faire.

Trouver le sommeil fut une épreuve difficile, c’était fou à quel point la journée s’était bien déroulée, et à quel point elle avait foiré à cause d’une fausse note. Bah. Je suppose que je n’ai pas à me montrer rancunière pour ca … Tant qu’il ne me refait pas ce coup-là.
Ce n’est qu’au bout d’une bonne heure et demi, que j’avais réussi à sombrer dans les bras de Morphée …

*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*^*

J’ouvrais les yeux … 6h30. Il était encore tôt, mais d’un autre côté, il n’était même pas 22h hier soir quand je suis allée me coucher. Une nuit « raisonnable ». J’étais un peu dans le cirage, mais je me rappelais qu’on s’était donnés rendez-vous à 8h au port avec Lyte. Je n’avais pas préparé mes affaires, alors, encore dans le cirage ou non, il était plus que temps que je me lève !

J’attrapais mon sac, j’y plaçais toutes mes affaires « importantes », mais aussi quelques rechanges et je filais à la douche pour me laver et m’habiller. Qu’on s’arrête à Mideel ou qu’on trace directement jusqu’à Besaid, on allait naviguer vers le Sud alors je préférais garder une tenue adaptée aux températures. J’accrochais ma dague à ma ceinture et je filais : le temps que je prépare tout, que je prévienne tout le monde et que je laisse un peu d’argent pour le loyer, il était déjà l’heure de rejoindre Lyte ! J’avais juste piqué un croissant à la première boulangerie que j’avais rencontré et je l’avais en bouche tandis que je fouillais dans mon sac, lorsque j’arrivais à proximité de Lyte. Téléphone, téléphone … Ne me dites pas que j’ai oublié mon téléphone … Ah non le voilà, fiou !

Mais Lyte me tendait déjà un papier en me précisant que la BGU autorisait les SeeDs en mission, d’avoir l’assistance d’un consultant. Frais partagés, ok … Un salaire ? Carrément ? J’attrapais le papier pour le feuilleter rapidement – toujours le croissant qui pendait de ma bouche. D’ailleurs il me gênait alors je finissais par l’attraper d’une main. Mes yeux allaient d’une ligne à l’autre à toute vitesse et je m’arrêtais pour regarder Lyte.

- Rassure-moi, ca m’oblige pas à être sous tes ordres en permanence et à devoir satisfaire le moiiiiindre de tes désirs si tu me demandes quelque chose, hein ?

Sans arrières pensées pour une fois – quoique – mais au moins, c’était signe aussi que ce qu’il s’était passé la vieille était derrière. J’observais le navire qui n’attendait plus que nous pour quitter les quais et j’affichais un sourire.

- Bon, j’imagine que ce petit bijou est pour nous ? Alors en route ! Et j’espère que t’as rien oublié … Et que tu as ma veste !

Et hop, je l’attrapais au vol – la veste, pas Lyte – pour grimper sur le bateau, laissant mon cher nouveau compagnon SeeD aux commandes le temps que je finisse mon petit-déjeuner et surtout que je lise son dossier.

- Je te préviens par contre, je reste sur l’idée qu’on s’arrête à Mideel si jamais nous sommes encore trop loin de Besaid à la tombée de la nuit. Les moteurs de ce type de navires fonctionnent à l’énergie solaire, et si on ne doit compter que sur les voiles pendant la nuit et que le vent ne nous est pas favorable … Bref, ca risque d’être long et chiant à gérer.

Et oui je m’y connaissais un peu puisque j’avais déjà utilisé ce genre de bateaux lorsque j’ai commencé à voyager et que j’ai choisi, dans un premier temps, d’explorer Gaia. Bon bref … Voilà. J’avais l’impression que ca faisait une éternité que je n’étais pas partie de chez moi. J’avais quelques appréhensions toujours, mais aussi ce soulagement de ressentir à nouveau ce goût de liberté. En route !

Direction : Océans
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos
Chaton à la retraite

Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 29 Juin - 11:52




Lyte gagne 200 Gils
Ruka gagne 250 Gils

Lyte paie une nuit à l'hôtel et une fausse prétendante [-50 Gils].

Ruka passe au Niveau 17 !
(Techniquement, au prochain poste. Mais suite à une erreur de comptabilisation et de rectification, je laisse ainsi.)


Fiches Modifiées

Le duo vogue sur l'Océan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 15 Nov - 11:39

Emi et Gippel débarquent de Junon

Finalement, on avait décidé de venir quand même à Costa. Parce que c'était gratuit, parce que sinon c'était louche et que Gippel estimait qu'on avait le droit à un peu de repos aussi... Vu comme cela. 

Sur le trajet, il me demandait où le bébé chocobo passait son temps, maintenant que l'on voyageait. Je lui répondais alors sans gêne. 

"Tout dépend d'où on se trouve. Dans les endroits chauds, j'ai acheté cette sacoche où il peut voyager et que ça ne me gêne pas non plus. Par contre, si il fait froid où qu'il y'a de l'action, je préfère le garder contre moi, mais j'évite les décolletés alors, ça ferait bizarre d'y voir une tête en sortir, tu crois pas !" 

J'avais pas de vergogne à dire que le bébé chocobo se calerait contre ma poitrine si il le fallait par commodité. 

"Il a déjà bien grandi, je trouve. Bientôt, il sera peut être capable de se balader de lui même. Mais c'est pas pratique d'être autant en vadrouille avec lui..." 

J'avais même déjà songé à le laisser grandir tranquillement dans le ranch de mes parents. Mais je n'étais pas tellement retourné sur Spira depuis. Hormis le refuge, hein ? 
Mais à réfléchir autant, je poussai un petit cri de stupeur quand le Tomberry sortait de je ne sais où. Un petit cri que Gippel allait peut être trouvé mignon mais j'étais vraiment surpris. Gippel reçut un bonbon, et j'en reçu un à mon tour alors. Je savais pas trop, j'étais un peu hésitante mais soit... 

Le mien était violet mais d'un violet très doux et sentait une odeur qui était en totale correspondance avec les pensées dans lesquelles je m'étais perdus car une des fleurs de chez moi en avait cette senteur. 

"C'est fou qu'on puisse faire des choses comme ça... Tu crois que ça se mange vraiment ? " 

Le mien avait l'air totalement comestible, un peu plus bizarre pour celui de Gippel. Je regardais alors mon bonbon avant de le ranger dans ma sacoche pour pouvoir en sortir un flyer qu'on m'avait donné en même temps que les billets de bateau. 

"Oh, tiens, regarde c'est l'endroit où on va. T'as vu, ils rigolent pas, un trois étoiles, spa, hammam, piscine intérieur et extérieure... Je crois qu'ils veulent vraiment nous avoir à l'oeil... Mais si, ils pouvaient autant se méfier de ce qui va arriver que de nous, ce serait bien... " 

Cela me ferait peut être bizarre de profiter dans de telles circonstances. Mais, c'était peut être le meilleur moyen de penser à autre chose, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 16 Nov - 20:20

Le voyage en bateau avait commencé et le jeune homme venait à se poser une question concernant le troisième compagnon avec qui ils ne parlaient pas beaucoup, du moins pour Gippel. Le petit Chocobo. Si ce dernier était toujours là et sortait généralement quand ils étaient seul dans leur chambre par exemple, il n'empêche qu'il était là, il n'était pas caché dans une dimension parralèle et en sortait quand bon lui semble. Emi avoua son secret, une sacoche fraiche et les endroits chaud et... elle pour les endroits plus frais ! Nul doute qu'évoquer une tête de bébé chocobo qui sortait de son décolleté aurait fait bizarre, Gippel eu une pointe de jalousie quand il avait découvert un des avantages de ce petit. Mais bon, il n'allait pas être jaloux d'un bébé volatile quand même. Et puis lui aussi avait eu droit à un avantage avec Eli' quand il fut un Moomba, celui de passer pour sa peluche afin de ne pas payer sa part et être proche d'Eli' le temps d'arriver à la chambre.

De toute façon, il n'avait pas eu le temps d'être jaloux avec l'arrivé de ce petit Tomberry qui leur avait offert un petit bonbon et en bonus pour Gippel, l'occasion d'entendre le petit cri d'Emi, mignon. Ça faisait ça en plus à mettre sur sa liste des côtés mignons de la demoiselle. Il n'avait pas vraiment de liste mais disons que la majorité des filles ont tous des points communs, plus belle quand elles sourient, quand elles rigolent, ect.

« Ça doit pouvoir se manger mais me demande pas quel goût ça peut avoir, c'est difficile à dire. »

L'odeur de son bonbon ne lui disait rien, ça ne sentait pas mauvais mais ce n'était pas issu d'un fruit qu'il connaissait en tout cas. Tout comme elle, il le rangea pour le manger plus tard, on ne sait jamais mais là, il ne voulait pas tenter le diable. Il avait mieux à faire que manger un bonbon qu'un monstre sorti de nulle part lui a offert. Emi sortit une pub de l'endroit où ils se rendaient, sur le papier, ça avait l'air chouette. Ce n'était pas le genre d'endroit que Gippel irait souvent passer du temps mais une fois de temps à autre, ça devait être reposant.

« Ta pas à t'en vouloir, on les a prévenus et on a fait ce qu'on pouvait. Je doute quand même qu'ils offrent ce genre de repos à ceux et celles qui viennent traîner dans leur patte donc je pense qu'ils ont compris qu'il y avait un danger. Ce repos nous a été offert soit pour éviter qu'on ne traine dans leur patte, soit pour nous remercier ? »

C'est vrai que ce serait étonnant quand le moindre enquiquineur se voit offert ce genre de repos au soleil sous prétexte qu'ils traînent dans leur patte. Si serait le cas, Junon serait vidé de ses habitants. Gippel prit le papier entre les mains en y regardant de plus près.

« Ce n'est pas précisé si ce genre d'activité est mixte par hasard ? »

Dit-il en souriant doucement pour la taquiner. Et puis pour vraiment savoir aussi. Un endroit mixte était plus marrant que, homme d'un côté et femme de l'autre. Mixte, c'était bien plus marrant après tout. Mais le jeune homme retrouva bien vite son sérieux quand même en rendant le flyers à Emi.

« S'ils veulent nous avoir à l'œil, autant leur donner ce qu'ils veulent, deux personnes qui se reposent simplement là-bas, joie, amusement, tout simplement juste deux personnes qui sont venue les avertir du danger et qui partent ensuite continuer leur route quelque part, mais pas au fort Condor. » L'idée n'était pas bête, faire semblant en quelque sorte d'être normal et partir ensuite vers une autre ville comme il l'avait sous-entendu plus tôt afin de brouiller les pistes avant de retourner de plus belle au Fort Condor. « On pourrait rendre cela plus vrai une fois sur place, se donnant l'air d'un couple, non ? »

Bon d'accord, là ce n'était que pour la taquiner et voir sa réaction. Avec Eli', pour ça, il aurait surement eu le droit à un regard qui tue ou à un objet lui tombant dessus, plus ou moins gros mais que voulez-vous, Gippel aimait taquiner les filles, surtout quand elles sont timides. Bon, ce n'était pas le cas d'Emi mais ça restait quand même drôle.

« Libérons nous la tête et pensons pas à la suite, tâchons de leur donner ce qu'ils attendent. Au pire, tu n'a pas un portable ou un truc du genre pour les prévenir qu'on sera un peu en retard ? »

Enfin, c'était l'hypothèse que ses amis attendaient la venue d'Emi sous peu, s'ils ne savent pas qu'elle doit bientôt passer, alors inutile de les prévenir. Pour l'heure, il fallait jouer leur rôle et offrir aux potentiels espions la vision de deux jeunes gens qui s'amusent et rien de plus, rien de moins. Qu'ils abandonnent l'idée de les surveiller afin de mieux agir librement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 16 Nov - 22:35

On préférait mettre de côté nos bonbons pour le moment même si le mien m'intriguait fortement. Je sortais donc à la place le dépliant de notre lieu de villégiature pour voir toutes les promesses du complexe. Gippel se disait que tant qu'à faire, autant qu'on en profite. C'était assez épicurien comme manière de voir les choses mais soit. Il avait raison dans le fond, et puis, c'était pas tous les jours qu'on nous proposait un tel cadre de luxe et de détente. Le tout serait de réussir à ne pas avoir d'arrière pensée à ce qu'il peut se passer de l'autre côté de l'océan. 

"Si c'est mixte ? Pas les vestiaires, j'imagine. J'espère qu'on aura une chambre séparée." 

J'avais bien senti que c'était une brimade de sa part alors autant en faire de même. J'aimais bien Gippel, hein ? Mais si je pouvais avoir un grand lit double de deux mètres de large avec cette télévision dont il ne jurait que sur Gaïa, je disais pas totalement non, non plus. Mais il me proposait de nous faire passer pour un couple, je ne le regardais alors pas, gardant mon regard ailleurs en essayant de lui sortir une aussi grosse énormité avec le plus de neutralité possible. 

"Je ne suis pas très bonne pour jouer la comédie."

Soit il essayait vraiment de profiter de la situation, soit notre ami Gippel était vraiment d'une humeur espiègle aujourd'hui. Mais je le notais dans un coin de mes souvenirs, et on verra pour lui ressortir en pleine poire plus tard. Je ne réagissais que sur l'aspect pratique, un peu plus tard. 

"Oui, je les préviendrais dès qu'on arrive... " Je regardais les bâtiments qui commençaient à se montrer en face de nous, maintenant qu'on était arrivé dans la dite ville. "Mais y'a que des hôtels ici ou quoi ? "

Mais qu'est-ce que c'est qu'une telle ville !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gippel
Gentleman Al-bhed

Gentleman Al-bhed

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 2350/3000
MP : 55/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 20 Nov - 19:50

Demander à Gippel de rester sérieux auprès d'une femme, c'était presque impossible, même avec le genre de fille froide à lunette qui garde son sérieux en tout temps, il aurait tenter de jouer avec elle, il faut vraiment que ce soit une situation critique pour qu'il soit sérieux. Par chance, Emi répondait ne pas être douée pour la comédie, dommage, lui il aurait pris ce rôle à cœur mais tant pis, il n'allait pas la forcer sinon là ce serait du harcèlement. Puis de base, c'est une blague, comme le coup des activités mixtes, même si pour ça, c'était plus vrai que la blague. Alors que le voyage en bateau touchait à sa fin, tout deux pouvaient voir le décor qui se dessinait doucement sous leurs yeux, cette blague couverte de monde – sans pour autant y être étouffé – puis ces maisons et ses immeubles qui se faisaient de plus en plus nombreux, comme le soulignait Emi, ça semblait être une ville hôtel !

« Eh bien si cet endroit attire beaucoup de gens, surtout depuis qu'il s'agit d'Héméra et non Gaïa, je suppose que le secteur à dû bien se développe ! »

C'est le moins que l'on puisse dire. Les autres mondes avaient eux aussi leur plage de rêve où il faisait bon de faire bronzette mais Costa del Sol était, même avant la fusion, l'endroit idéal pour ça, alors le bouche à oreille sur les autres mondes à dû amené son lot de petit curieux voulant venir se dorer la pilule au soleil. Comme eux même si pour leurs cas, c'est surtout car on leur avait offert ses vacances, ils n'étaient pas là pour ça, normalement. Accostant le petit port, la chaleur était déjà au rendez-vous, comme le beau temps ! Bon, question chaleur, lui, il était habitué. À cause du désert hein, pas parce qu'il savait jouer les chauds lapins à longueur de temps.

« Je propose qu'on cherche d'abord notre hôtel, afin d'y déposer nos affaires et de ne pas perdre trop de temps à la fin de la journée pour trouver notre hôtel parmi tous ses choix. »

Pas bête. S'avançant dans la ville, on voyait tout les deux mètres des gens qui étaient l'exemple même de vacances. Que ce soit une petite famille heureuse, une bande de copains qui rigolaient à vive voix ou des couples bras dessus-dessous qui étaient l'exemple même du bonheur ! Obligée d'être ici ou non, avec tout ce bonheur autour d'eux, ils ne pouvaient que prendre exemple sur eux. Cherchant dans les rues l'adresse de leur lieu de repos, ils étaient tombé sur un hôtel luxueux ! Ils ne s'étaient pas foutus d'eux les militaires ! Vu l'endroit, ils ont forcément avaler leur histoires car ils n'offraient pas ce genre de séjour à quiconque. Un endroit très classe et bien propre avec son propre majordome en rouge devant les portes, un rouquin en rouge avec un petit écureuil sur l'épaule.

« Bienvenue au paradisio hôtel ! Si je peux vous être utile en quoi que ce soit, n'hésiter pas à demander Spirou ! »

Sympa le gars ! À peine arrivé qu'il veut se rendre utile. Derrière le comptoir, c'était un blond aux cheveux court qui semblait plus sérieux mais tout aussi agréable ! Les mains jointe sur le comptoir, il les laissait s'approcher avant de les saluer. Sur son badge était écrit son nom, Fantasio.

« Bienvenue ! C'est pour une réservation ? »
« On nous a offert ce voyage en fait, tenez, voici les billets. »

Il y avait dessus un code que l'armée avait dû laisser pour qu'eux deux puissent s'y reposer gratuitement et sans donner de nom vu comment ça avait été vite. Il y avait une chambre réservée pour eux en effet, là encore, pas la chambre la plus pourrie, loin de là ! C'était le grand luxe !

« Ok, vous avez la chambre au dernier étage, avec tous nos services compris dedans. Si vous avez besoin de quoi que ce soit, le téléphone de votre chambre est relié directement ici, vous pouvez me demander quoi que ce soit ! »
« Très bien, merci. On va juste allez voir ça, se reposer un peu et peut-être se balader en ville, tu ne penses pas ? »

À voir si Emi était partante pour ça mais déjà, autant aller voir ce que vaut cette chambre grand luxe ! Son petit Chocobo pourra voler librement là-haut, espérons juste qu'il soit propre pour ne pas abîmer leur chambre.

« Au fait je me souviens plus... mais ton petit copain à plume, il a un nom ? »

Oui, cela lui avait peut-être échappé, ils voyagent ensemble à présent, autant savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emi Leanne
Cavalière Chocobo [NA]

Cavalière Chocobo [NA]

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 17
HP : 2350/3200
MP : 55/90
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 23 Nov - 14:43

Il y'avait beaucoup de monde à Costa Del Sol. C'est la première chose qui m'avait frappé quand on est arrivé, en plus de l'architecture, des magasins, de l'ambiance, du soleil... Tout donnait envie de se lâcher et d'être en vacances, clairement. Y'avait même des gens de partout car je reconnaissais ces humanoïdes animaux qui peuplent Héra. Enfin reconnaître était un bien grand mot car je n'en avais pas vraiment vu beaucoup. D'ailleurs, un homme chat en costume de policier nous accostait :

"Bonjour, je suis le lieutenant Minou Mignon." Il me tendait la main et donnait son prénom. "Miaou Miaou Minou Mignon, n'hésitez pas à venir à notre soirée "Peau lisse à la Police" au bar..." *

Je prenais le flyer qui nous tendait, j'avais mis du temps à comprendre qu'il bossait pour faire de la pub pour un établissement qui proposait une soirée costumée. J’acquiesçais de la tête quand Gippel me proposait de nous rendre directement à l'hôtel, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne s'était pas moqué de nous sur le coup !

C'était presque si j'avais peur de me faire mal à la tête en essayant de regarder le sommet de l'immeuble. Devant un charmant jeune homme accompagné d'un écureuil (une sorte d'eskuriax domestique) nous saluait de son petit chapeau rouge et se présentait à nous comme à notre service. Ouah, ça m'était jamais arrivé, ça...

On tombait rapidement sur le réceptionniste, blond pour le coup, qui disait se nommer Fantasio. Gippel s'occupait des billets, et je tenais à montrer le contenu de ma sacoche pour que l'homme voit mon partenaire à plumes et puisse me dire que ça ne dérangeait pas. On nous indiquait alors la suite au dernier étage... Wouah le pied ! Mais l'homme semblait dérangé de nous annoncer une autre nouvelle.

"Par contre, notre section Spa & Détente est actuellement en rénovation, vous avez donc accès à tous les soins dispensées par notre partenaires Akaeka situé face à la plage. Nous sommes désolé de la gêne que cela vous occasionnera."

Deuxième flyer que je recevais détaillant les services de ce prestataire qui remplaçait les installations propres à l'hôtel. On pourra le lire là haut, Gippel proposait de poser nos affaires avant d'aller se balader... Je commençais déjà à oublier tout le reste...

Dans l'ascenseur, Gippel me demandait si j'avais trouvé un nom à mon chocobo... J'avouais toute penaude que non.

"Non, du tout, j'ai dû mal à le baptiser... J'ai pleins de noms en tête mais aucun s'avère être le bon, encore... " Et pourtant, je savais qu'il était important que je le fasse, rien que pour le développement du chocobo. Si si, c'était prouvé !

"T'as des idées, toi ?"

Je réfléchissais alors encore un peu à tout ça avant que l'ascenseur ne sonne pour nous indiquer notre arrivée. Et la première chose qui s'offrait à nous, c'était la baie vitrée et la vue qui s'offrait sur nous face à l'océan... On arrivait directement dans la suite, du coup, je comprenais pourquoi on ne pouvait y accéder qu'avec la clef...

"Oh, j'y crois pas, pince moi, je rêve... Cet endroit est trop beau... Tu crois vraiment qu'on mérite tout ça ?"



C'était la première fois que je voyais une chambre d'hôtel aussi grande... C'était fou... Ou alors, c'est parce que je voyais ça avec les yeux d'une gamine, peut être ?

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accostés à Costa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Goupe A : Allemagne, costa rica, POlogne, Equateur
» Entre Costa del Sol et Wutai
» Barolo ... dans quel ordre? ou à l'aveugle?
» La Paulée du début d'année!
» [Challenge] L'île Perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Costa del Sol-