Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Accostés à Costa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Accostés à Costa   Sam 11 Juin - 18:36

Lyte Swarley arrive de la TGU



"Que nous sommes tous les mêmes,

Que nous avons tous des rêves,

Et qu'on est d'Héméra, 

Toi, lui ou même moi


On aime vivre ensemble,
Même quand notre vie tremble,
Et qu'on est d'Héméra,
Toi, lui ou même moi."


Justin Kenway... Je coupais le contact de la jeep jaune que j'avais loué et me rasseyai au fond de mon siège. Les mains sur le volant, je prenais appui pour m'étirer de tout mon long. Un coup d'oeil dans le miroir du pare soleil pour voir mes traits un peu tirés, je n'avais pas eu le temps de me raser ces derniers jours et la barbe naissante qui naissait sur mes joues en était la preuve formelle. 

Le nouveau titre de Justin lancé au festival tournait autant sur les ondes que les rayons du soleil venait rendre l'air étouffant dans l'habitacle du véhicule tout terrain. Je ramassai ma lance passée à la taille d'un stylo bic. Je n'avais toujours pas trop compris comment et pourquoi j'avais reçu ça mais c'était tellement pratique. Je pris mon sac de potions et autres équipements en tout genre avant de tirer sur le levier me permettant de sortir de la voiture.

Si la chaleur était toujours de rigueur à l'extérieur en plein centre ville de Costa Del Sol, l'air était beaucoup plus respirable et la brise marine venait tempérer les ardeurs du soleil. Pas de maillot de bain pour moi aujourd'hui comme la plupart des habitants et touristes locaux. Au contraire, j'arborais les couleurs de la BGU car je revenais d'une "mission". 

En réalité, depuis mon départ de la TGU, j'avais opté pour retourner vers un endroit où les Sylphes vivraient. Si ils avaient été trouvés à Besaid, une plage en bord de mer, je pensais que Costa serait la destination idéale. Ca m'avait bien changé du climat de Trabia en tout cas. J'avais loué une chambre d'hôtel qui me servait de QG alors que j'égrénais les différentes pistes qui s'offraient à moi. L'avantage de Costa, c'est que c'était très vivant, un bon réseau internet, il y'avait quoi de trouver tout ce que je souhaitais. 

Je revenais d'ailleurs tout juste d'une info, comme quoi, un monstre de sable empêchait la raffinerie qui se situait dans les terres d'approvisionner la ville. Je ne sais pas en quoi j'aurais imaginé que cela m'aide mais je tenais à m'en occuper pour garder la forme aussi et expérimenter d'éventuelles techniques. 

Je n'avançais pas tant que ça sur la résolution de l'énigme car ce n'était pas vraiment ce qu'on me demandait même si j'étais très curieux et ambitieux de voir le cristal de l'air de plus près. Je n'avais pas non plus trouvé d'autres orbes, alors que ça, c'était clairement ce qu'on attendait de moi. Et je n'étais pas sûr que ce soit en restant ici que ça changerait. J'ai l'impression d'être arrivé hier mais pourtant, cela faisait déjà peut être une bonne semaine... Plus ? Je ne pourrais le dire en fait... 

Je continuai à errer dans la ville et dans mes pensées, au gré des groupuscules de piétons, jusqu'à me retrouver à la limite entre la promenade et le sable de la plage. Je regardai l'horizon, cette ligne imaginaire où l'eau et le vent cohabitent en paix et mon regard tomba sur une terrasse. Il me semblait l'avoir déjà vu.

Même si j'avais un peu cherché des bribes de souvenirs de la ville que j'avais vu dans mon premier rêve avec Ruka, je n'étais jamais tombé sur cet endroit et lorsque je ne cherchais plus je trouvais. Je décidai de me balader par là, pour prendre un peu l'air du littoral avant de rentrer à l'appart' et réfléchir à ma prochaine destination qui, je l'espère, serait un peu plus placé sous le signe de la réussite.

Début d'après-midi, les rues étaient assez calme, les gens en terrasse finissaient leur repas pour la plupart, d'autres étaient déjà en train de faire la sieste sur la plage. Il y'avait toujours un peu de monde même si on était dans les heures les plus tranquilles de la journée. La plupart s'était cloîtrée à l'ombre chez eux, et certains magasins étaient encore fermés pendant la pause déjeuner. 

Je restais prostré à proximité de cette terrasse en bois où nous avions bu un verre. C'était absurde, je le savais mais j'appréciais revenir ici, de retrouver un élément qui font de ce rêve, un peu moins d'onirisme et un peu plus de réalité. J'avais eu le temps durant ma solitude des jours passés de réfléchir à ce que pouvait signifier le fait que nous nous soyons croisés en plein rêve. Que ce soit voulu sans l'être totalement. Que c'était un peu inévitable au final. Mais qu'au final, on se croisait toujours à peu de choses... A la chasse aux trésors, à la BGU, au Festival. Même si j'étais pas sûr à 100% de l'y avoir vu au final. Sans nous être vraiment rencontré. 

Je réfléchissais aussi à Linoa, je me demandais ce qu'elle pouvait faire et était persuadé qu'elle avait encore réussie à être dans de beaux draps comme si elle attirait autant les ennuis que moi. A moins que nos derniers déboires résultaient d'une synergie commune ? 

J'étais tiré de mes pensées, par un tumulte qui devait venir d'une rue adjacente, quelqu'un qui reprochait à une autre personne de pas faire attention quand elle marchait. Rien de bien terrible, en somme. 

Je pris mon courage à demain et allait voir une des serveuses qui semblait regarder les couples qui buvaient des mojitos en amoureux. 

"Bonjour, excusez-moi...
On ne sert plus de repas, uniquement des boissons. En terrasse ou en salle ?
Je voulais simplement vous poser une question. Est-ce que vous connaissez une Ruka ?"

La fille me détaillait de bas en haut, sans rien dire. 
"Moi, je peux m'appeler Ruka pour toi, si ça te fait plaisir.

Son ton n'était plus du tout le même... Je ne savais pas si c'était le soleil sur ma tête, le sable de la créature que j'avais vaincu le matin même ou quoi, mais la fille ne s'adressait plus du tout à moi sous le joug de la courtoisie mais plutôt d'un désir de faire connaissance. Peut être en avait-elle assez d'être seule à voir des couples toute la journée ? 

"Euh, non, vous n'êtes pas la personne que je recherche, tant pis, merci quand même..." 

Je préférai me défausser de cette conversation et repartir sur mes pas. Allez, direction l'hôtel !

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Sam 11 Juin - 21:14

Précédemment : Festival d’Héméra

Combien de temps s’était écoulé ? Tellement longtemps … Des mois s’étaient écoulés depuis mes retrouvailles avec ma tante à Wutai, j’avais désormais la dague de ma mère en ma possession et avais été entraînée comme une véritable guerrière, en décidant de me lancer dans une quête qui me dépassait. Je l’avais fait par attache à une personne, chose dont je ne me serai jamais sentie capable par le passé … pas dans des circonstances si « dangereuses », du moins. Les semaines s’étaient écoulées, des sentiments s’étaient développés, de forts sentiments, et puis le festival est arrivé et … Déjà qu’Axel se comportait de façon très louche depuis notre « pause », le parcours d’obstacle avait fini par me mettre la puce à l’oreille quand j’avais vu qu’il faisait la conversation à sa bague et se comportait jamais deux fois de la même façon.

De fil en aiguille, l’instinct avait finalement repris le dessus sur les sentiments et je m’étais sentie en danger, je ne me sentais plus en sécurité avec lui, et j’avais fini par retrouver une partie de la Ruka d’avant : celle qui préférait fuir. De la lâcheté ? Non, de la survie. Je ne pouvais décemment pas me lancer dans quelque chose si je sentais que la mort m’attendait au bout, et pas une mort que je me souhaitais – ni à quiconque en fait. Même si c’était pour quelqu’un à qui je tenais … Et encore, Axel devenait si bizarre que je me demandais s’il ne tombait pas dans la folie à force, et si ce n’était pas lui qui allait finir par me tuer un jour ! Chaque fois qu’un débat devait se lancer, les excuses étaient à chaque fois les mêmes, et je pense que ca m’a fatiguée aussi au bout.

Pendant un moment j’ai erré un peu sur Gaia, je suis même retournée voir ma tante à Wutai à ma plus grande surprise ! Mais bizarrement malgré nos différends passés, c’était chez elle que je me sentais le plus en sécurité pendant quelques temps. Et je crois que le fait d’avoir repris mon entraînement à ses côtés, a grandement apaisé les tensions entre nous, même si elle s’était méfiée d’Axel jusqu’au bout – je ne vous laisse pas imaginer sa tête satisfaite quand je lui ai raconté mon départ, vous savez, celle qui dit « je te l’avais bien dit ! ».

Mais chaque chose a une fin et je ne pouvais pas rester indéfiniment à Wutai. Je suis rentrée chez moi à Costa Del Sol et m’y voilà aujourd’hui encore. Je n’oubliais pas ma maison et ses habitants après tout ! Je ne me sentais jamais aussi bien que lorsque j’étais ici, avec eux. C’était comme retrouver une famille, une famille qui vous aide à revenir aux sources. Une bouffée d’air frais … Ca faisait du bien, et je pouvais toujours compter sur tout le monde et surtout sur Katty pour me remonter le moral !

Ces histoires d’Orbes et de Cristaux, ainsi que de Chimères, avaient fini par me passer par-dessus la tête, mais je dois bien admettre que parfois, la grande aventure me manque … L’adrénaline, l’exploration, tout ca quoi. Mais ces derniers mois m’avaient presque rendue trop parano – même si je refusais de l’admettre, fierté oblige – et je craignais qu’un voyage seule finisse par m’attirer les pires problèmes.

Bref … Depuis les attentats à Costa Del Sol, les bâtiments qui avaient été affectés ont été reconstruits mais pour ceux qui avaient encore besoin d’un coup de main – dont le bar de Katty – j’avais aidé à mettre la main à la pâte. Avec un manque de personnels, je l’aidais en soirée notamment quand les touristes décidaient de sortir. Elle venait d’embaucher une nouvelle serveuse déjà, ca allait l’aider. Mais là, je n'y étais pas. Yann – le petit ami de Katty et un autre de mes colocs ! – voulait refaire sa chambre et comme les deux filles travaillaient, je l’aidais à déménager un peu les meubles et à refaire la peinture.

Justement du côté de Katty, il y avait « un peu » d’agitation à son bar. Pourtant c’était la période de la journée où c’était calme, seuls quelques touristes venaient pour se rafraîchir, donc elle en profitait pour tout nettoyer pour le début de soirée et la nuit. Elle gardait toujours un œil sur sa nouvelle serveuse, mais cette dernière avait décidé de faire la conversation avec un jeune homme … en uniforme ? Il devait crever de chaud. En train de nettoyer une table, elle prit son chiffon et sortit.

Katty Katty Emerson

- Hep, il se passe quoi là ? Sandra, les verres ne se servent pas tous seuls, tu devrais t’occuper des clients plutôt que les faire fuir ! Voyant que son soi-disant « potentiel client » s’échappait, elle le retint. - Oh eh !! EH ! Monsieur ! Il y a un problè- …

La rouquine se figea lorsqu’il se retourna. Cette tête ne lui était pas inconnue et Sandra, encore là, haussa des épaules.

- Non mais il veut pas boire, il cherche juste une Ruka.
- SANDRA LES VE- Quoi ? Et tu lui as dit non ?
Elle se tapa le front, ca se voyait que cette fille bossait là depuis peu de temps. Mais maintenant qu’elle le disait, Katty eut un flash. - Hey mais oui, ta tête me dit quelque chose !! T’es pas le SeeD du tournoi l’année dernière ? Je me souviens de ta tête maintenant, et de ta tenue aussi ! Ruka était là et regardait la finale, elle t’a vue quand Ultimécia est intervenue, elle m’a même dit qu’elle avait rêvé de toi ! Je pensais qu’elle avait pris un coup sur la tête mais … wahou maintenant je ne sais plus quoi penser.

Elle se frotta l’arrière de la tête en riant nerveusement.

- Peu importe, Ruka n’est pas là. Elle est occupée mais elle viendra ce soir, elle est censée me filer un coup de main ici. Avec l’élection de Miss Costa ce soir à la plage, il risque d’y avoir un peu de monde. Elle désigna la plage, juste en face, où plusieurs ouvriers étaient en train de monter des estrades. Puis Katty reluqua Lyte sans la moindre gêne avant de croiser les bras en étirant un sourire amusé. - Mais j’ai dans l’idée du coup que je vais devoir appeler encore quelqu’un d’autre en renfort au cas où. Tu veux que je lui téléphone pour lui dire de passer ?

Mais il avait quand même intérêt à se dépêcher de se décider, parce qu’elle avait d’autres commandes sur le feu !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 12 Juin - 10:51

Alors que je repartais, prêt à quitter la terrasse du bar, ce qui semblait être la tenancière de l'endroit venait voir le serveuse pour la remettre au travail puis s'enquérir du problème. Je me retournai alors que la jeune serveuse lui expliquait ma demande. A son tour, la jeune femme me détailla mais pas de la même manière que la serveuse qui s'était faussement remis au travail en tendant l'oreille pour pouvoir choper quelques ragots. 

Mais ce qui m'étonnait le plus, c'est qu'elle semblait me reconnaître, je ne croyais pas avoir vu une telle personne auparavant mais elle me parlait de Ruka et qu'elle m'avait vu à la télé au tournoi. Le plus étonnant, c'est que Ruka lui ait dit qu'elle avait rêvé de moi. Je n'en avais parlé à personne autre que Linoa, pour ma part, pensant que les gens allaient me prendre pour un fou... J’acquiesçai en tout cas pour confirmer que c'était bien moi, même si pour le coup, je rougissais. Je ne m'attendais pas du tout à cela... Et mon interlocutrice semblait aussi gênée que moi pour le coup à en croire sa gestuelle corporelle. 

"Oui, je m'appelle Lyte, enchanté ! Vous êtes la soeur de Ruka ?" 

Je tentais une hypothèse pour paraître plus poli. Si les deux ne se ressemblaient pourtant pas tant que ça, j'imaginais que si elles se connaissaient, ça pouvait être par ce lien de parenté, après tout... 

Elle était très avenante, j'imagine qu'il le fallait pour ce genre de boulot, accueillir la clientèle, gérer les litiges mais aussi assez speed, on voyait qu'elle était pressée. Et je n'osais pas lui demander ce dont s'agissait le concours de Miss Costa, là n'était pas la priorité. 

"Je... Je passais à tout hasard, en fait... Je m'apprête à repartir mais si vous dites qu'elle sera là ce soir, je... vais voir pour repasser plus tard, ne vous dérangez pas pour moi, merci.

Je n'avais pas compris que si elle l'appelait, elle rappliquerait tout de suite, et même j'en doutais. Ca changerait mon programme mais je n'avais pas encore refait ma valise, ni même acheter ce qu'il fallait pour compléter mes techniques. 

Okay, c'était tout un tas d'excuses qui se précipitait dans ma tête pour m'encourager à pas la voir, je ne sais pas, j'appréhendais la situation et je me demandais vraiment pourquoi j'avais eu cette idée de venir ici. Je pensais voir que Katty s'attendait à ce que je me décide de lui dire oui ou non. 

"A moins qu'elle soit dans le coin, je passerai lui dire bonjour avant de repartir ?" 

J'étais pas spécialement convaincu de ma réponse et de ma possible échappatoire et mon regard se perdait sur les ouvriers qui s'attelait à monter l'estrade à grand coups de visseuse et de marteau. J'étais mêlé d'un mélange de "je ne veux pas vous déranger" à "je suis pas tellement sûr de ce que je fais là, en fait".

Je sentais mon téléphone vibrer. Ce n'était qu'un simple message mais ça me faisait penser qu'en toute logique, je n'aurais eu qu'à lui envoyer un texto pour avoir eu ma réponse beaucoup plus tôt... Qu'est-ce qui tourne pas rond chez moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 12 Juin - 12:25

Katty Katty Emerson

Individu démasqué ! Comme d’hab, Katty abordait les gens sans même se présenter mais bon, si elle devait le faire avec tous les clients qu’elle voyait passer hein ? Lyte tenta une approche en demandant si elle était ma sœur, ce qui eut le don de la faire éclater de rire avant qu’elle ne tende la main :

- Pour l’approche on repassera ! C’est qu’on ne se ressemblait absolument pas. - Enchantée, je m’appelle Katty. Je suis une amie proche et colocataire de Ruka !

C’est qu’il avait l’air paumé, il n’avait pas l’air de savoir s’il devait repasser ce soir ou passer me voir directement si j’étais dans les parages … Katty le fixait, elle avait aussi l’impression qu’il y avait du « et si je m’enfuyais comme un voleur ? » dans son regard.

- Elle aide mon copain à la maison à faire quelques travaux, c’est pas très loin d’ici … Oh et puis zut, tu vas pas t’enfuir non plus hein ? Je suis sûre qu’elle va halluciner, et puis ca lui fera du bien ! Bouge pas.

Elle sortit son téléphone du tablier pour taper mon numéro à toute vitesse et dès qu’elle entendit que ca sonnait, elle mit le haut-parleur, petit sourire satisfait de faire un direct à Lyte – et surtout de voir sa tronche en fait, ca l’amusait. Ca ne manquait pas tiens, j’étais en train de passer le balai quand j’entendis mon téléphone sonner et je le sortais pour décrocher en voyant le nom de Katty apparaître.

- Allô ? Me dis pas qu’il y a un souci au bar, on peut pas là !
- Hihi, désolée, vous vous en sortez ?
- Presque ! C’est hallucinant le bordel que vous foutez dans votre chambre, la mienne c’est le paradis à côté !! Qu’est-ce qu’il se passe ?
- Hum je pense qu’il y a moyen que je vous envoie du renfort …
Oups non on ne va pas faire le coup à Lyte ? Déjà qu’elle le piégeait à moitié là ! - Hum non pardon, vous aurez peut-être de la visite dans l’après-midi. Ce sera lui qui décidera s’il vous aidera !
- « Lui » … ?
Parano oblige, mon cœur commença à s’emballer en craignant le pire.
- Une connaissance à toi, panique pas tout va bien, tu vas être très contente, voilà ! Bye bye et bon courage, tombez pas dans les pots de peinture !
- Mais !


Trop tard elle avait raccroché et afficha un large sourire à Lyte. De mon côté j’étais un peu bête avec le téléphone encore à l’oreille en me demandant de qui elle parlait. C’est qu’on n’attendait pas spécialement de visite en fait ! M’enfin je me tournais vers Yann qui me regardait bizarrement.

- Des soucis ? Katty était encore speed c’est ca ?
- Ouais non mais je sais pas … Elle dit qu’on va avoir de la visite cet après-midi. Je l’aime bien mais elle me fait flipper des fois.


Il se mit à rire et on se remit au travail, même si je gardais une certaine appréhension. Je n’aimais pas ce genre de « surprise » où on me dit « ah ouais t’as un truc qui t’attend mais je te dis pas quoi ! ». Et de son côté, elle venait de mettre un peu Lyte au pied du mur. D’où son graaaand sourire satisfait.

- Voilà voilà, 3 avenue des cocotiers, tu prends tes affaires, j’imagine que tu dors à l’hôtel et que la miss va pas te faire payer une chambre alors qu’on en a une de libre et … et moi je retourne à mon travail, j’appelle du renfort pour ce soir et désolée de t’arranger le coup, bye byyyye ~

Ou comment ne pas lui laisser le choix. Fallait pas lui en vouloir, elle était toujours speed et vicieuse comme ca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 12 Juin - 17:21

"Lui arranger le coup ?"... Attends, qu'est-ce qu'elle va s'imaginer ? Ou alors, qu'est-ce que Ruka lui a dit ? Je ne savais pas toujours ce qui était vrai ou faux du dernier rêve où l'on s'était vu dont les adieux... Et puis, il me semblait qu'elle n'était pas toute seule. 


J'avoue que je pataugeais un peu, j'avais réussis à comprendre que Ruka vivait en colocation avec cette Katty et son copain, qu'ils faisaient des travaux chez eux et que c'était là où elle se trouvait actuellement. Katty avait annoncé d'elle même que j'arrivais chez eux tout en se gardant de décliner mon identité. 

Elle venait de me donner l'adresse et me disait de m'y rendre avec mes affaires et que je dormirais là bas. J'avais pas trop saisi pourquoi, elle faisait tout ça pour moi ou pour Ruka, mais ce sourire avant qu'elle décide de reprendre du service dans son entreprise de restauration n'inspirait rien de bon. Je la remerciai et la saluai avant de repartir sur les pavés des rues de la ville. 

Je regardai les noms des rues sur les plaques à chaque croisement, si je voyais la rue en question mais je ne savais pas tellement si j'irai. Après, si je ne venais pas, elle lui dirait et je ne crois pas que ça ferait plaisir à celle que je n'avais vu que dans mes rêves. 

Je décidai de me changer un peu les idées pour éviter de trop réfléchir et éviter la surchauffe déjà naturellement présente avec le soleil de plomb qui planaît sur la ville. Je m'arrêtai, pour cela, dans un stand de gemmes pour acheter celle qui me permettrait de réaliser ce que je souhaitais comme technique. Il me restait d'ailleurs, à cette usage, des bons pour deux gemmes de faible puissance. J'achetais d'ailleurs une émeraude un peu plus forte. Ces gemmes là étaient empreintes de magie du vent et c'est pour ça que c'était celle que je préférais de loin. 

Alors que je sortais du magasin, je voyais un homme ressortir du fleuriste en face avec un bouquet de roses. Très certainement pour offrir. En fait, c'était débile comme réflexion, personne n'allait chez le fleuriste pour acheter des fleurs pour lui même. 

Est-ce que je devais amener quelque chose à Ruka ? Des fleurs, ça feraient trop, hein ? Généralement, il est d'usage d'amener une bouteille quand on est invité ou un truc du genre. Mais là, c'était pas trop le cas, et ça ferait bizarre, non ? Ca ferait le mec qui la recherchait à tout prix... En même temps, j'étais bien aller au bar de notre rêve... 

Je soupirais, quel naze... Je m'apitoyais sur mon sort à me faire des histoires plus ou moins farfelues. Heureusement, qu'un passant me prenait à parti. 

"Hey, c'est vous qui êtes dans le journal ? " 
Je regardais l'homme qui semblait m'avoir reconnu et je songeais à cet article où on me voyait comme l'amant de Linoa, je soupirais avant que l'homme ne désigne le parapet du bureau de presse où les gros titres étaient affichés. On parlait de moi comme le "SeeD qui a débloqué le pétrole" quant à mon action de ce matin contre le monstre des sables. Je me demandais comment les journaux avaient pu faire aussi vite.
"Vous êtes arrivés à défaire les deux monstres tout seul ? 
Les deux ? Y'en avait qu'un ce matin ? 
Ah, alors c'est peut être pas une si bonne nouvelle. En tout cas, merci, j'avais peur de pas pouvoir partir en vacances." 

Et l'homme était reparti aussi vite qu'il était arrivé. D'ailleurs, je me demandais bien où on pouvait aller en vacances quand on habitait déjà Costa Del Sol, ce lieu de villégiature toute l'année. 

Je tombais alors sur la fameuse avenue des cocotiers avec des résidences et autres villas à perte de vue. Certaines habitations sentaient plus le luxe que d'autres mais quand on vit au soleil, je crois que ça avait moindre importance. Je ne tardais pas à arriver devant la porte du 3. Je ne sais pas trop si j'avais vraiment envie de sonner mais je pense que je pouvais pas vraiment revenir en arrière. Mon doigt pressait le bouton, je n'avais pas tellement pu me préparer personnellement avant d'arriver que ce soit physiquement ou mentalement... 

Est-ce que Ruka était comme celle que j'avais vu ? Et comment elle allait réagir que je sois là à venir chez elle ? Ca n'avait aucun sens, vraiment, mon vieux... 


Achats : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Dim 12 Juin - 22:35

L’après-midi s’entamait et maintenant que la chambre était débarrassée de ses meubles et que le ménage était fait, l’opération peinture pouvait commencer ! Cela dit, je peignais presque comme une machine, par automatisme, mes gestes se faisaient tous seuls sans que je me concentre spécialement sur la tâche. Mon corps était là, mais mon esprit, un peu ailleurs ! Je ne savais pas du tout quelle surprise Katty me réservait et c’est presque idiot de stresser pour si peu … Même Yann n’avait aucune idée de qui elle pouvait bien parler. M’enfin bon, on se dépêchait quand même, la pièce n’était pas si grande non plus et plus vite on finirait, plus vite on pourrait laisser sécher. Dans tous les cas, je savais que le couple allait peut-être dormir sur le canapé si on ne pouvait pas tout réinstaller ce soir.

Il restait un mur à peindre lorsque la sonnette de la porte nous alerta. Je retirais le rouleau du mur et me tournais vers Yann qui me regardait également et je soupirais. C’était l’invité surprise ? Je descendais de l’échelle et remettais le rouleau dans le pot de peinture avant de quitter la pièce pour descendre les escaliers et me retrouvais au rez-de-chaussée. Direction la porte d’entrée et, ne sachant VRAIMENT PAS ce qui m’attendait derrière la porte, je l’ouvrais le plus normalement du monde et …

Stop. Arrêt sur image.

Alors celle-là pour une surprise, elle était bien bonne. J’écarquillais les yeux, n’ayant aucun mal à reconnaître ce visage et cette silhouette, quand bien même j’avais rencontré cette personne uniquement dans un rêve … Lyte. Je suppose que ca devait lui faire tout drôle de me voir également pour de vrai. Surtout que là, j’étais bien loin d’être dans les petites tenues stylées voire aguicheuses que d’ordinaire ! C’était un pantacourt plus proche du survêt’ qu’autre chose, un débardeur blanc et vieux, qui était couvert de quelques traces de peinture, j’en avais sur les bras aussi, et des baskets pas très neuves aux pieds. Une tenue loin d’être moderne et neuve, normal quand on fait quelques travaux. Quant à mes cheveux, j’avais une pince pour les accrocher à l’arrière de ma tête. Mais ayant les cheveux courts, j’avais quand même quelques mèches rebelles qui s’étaient libérées devant mon visage.

- … Lyte c’est toi ?

Quelle question stupide … ! Mais c’était la seule chose qui était parvenue à sortir de ma bouche. Je me sentais prise d’un certain malaise … enfin non ce n’était pas un malaise. Je ne sais pas comment dire ! J’appréhendais tellement la « surprise » que je crois que c’est surtout un grand soulagement d’avoir enfin la réponse sous les yeux. J’avais un petit nœud au ventre. Mais … Oui quelle surprise c’est le cas de le dire ! Je me mis à sourire en lâchant un très bref rire nerveux.

- Oh la, excuse ma réaction mais … Wahou !! Je ne m’attendais vraiment pas à te voir ici ! C’est … bizarre. De te voir. Propos pouvant être mal interprétés, détectés. - Non enfin ! Je veux dire … Enfin tu vois très bien ce que je veux dire !! Entre, reste pas planté dehors, il fait une chaleur à crever !

Ca faisait bizarre de le voir devant moi après avoir rêvé de lui, oui ! Bref, je me poussais et lui faisais signe d’entrer. Au moins ici, il y avait la clim’, c’était plus supportable. Tandis que je refermais la porte, je levais les yeux au ciel en étant en train de me dire « sacrée Katty ». En fait, elle était la seule à savoir ici que je connaissais d’une façon très étrange Lyte, je n’avais pas parlé de lui aux autres.

- Héhé si j’avais su que j’allais enfin te rencontrer pour de vrai, j’aurai été un peu plus présentable. ‘scuse pour la tenue du coup, on était en plein dans la peinture. Je pense que ca se voit mais passons. - Va t’installer sur le canapé, j’arrive. YANN !???
- Oui ?
On entendait à peine sa voix à l’autre bout de la maison, derrière la porte de la chambre.
- Tu peux gérer le dernier mur tout seul ? Histoire que je m’occupe de … notre invité ?
- Ok, je vous rejoins après ! C’est qui ?
- Quelqu’un que tu connais pas !


Pas la peine de nous rejoindre mais je me ravisais de le dire ! Bon, la cuisine. La maison était assez grande et moderne, il fallait bien ca quand on savait qu’on était … cinq, à vivre là-dedans. Quand on était tous là en même temps du moins. Grand canapé, grande télé, grand salon, la cuisine était ouverte et donnait directement sur ce dernier d’ailleurs. On remarquait du moins que le salon ne faisait pas salle à manger, nous avions juste une table à la cuisine, on avait préféré garder un très grand salon pour installer tous nos trucs. Sachant que mon piano était sûrement LE truc qui prenait le plus de place dans la pièce après le canapé.

Bref, je n’arrivais pas y croire. Si on m’avait dit hier que Lyte allait se pointer chez moi, j’aurai ri au nez de la personne. Mais maintenant que je le savais véritablement dans mon salon, je me demandais surtout ce qu’il était venu faire ici … Je servais deux grands verres de thé glacé, il fallait bien ca pour parer la chaleur de l’extérieur, et moi pour me remettre d’aplomb après les efforts en haut, et j’allais m’asseoir à côté de lui en posant les verres sur la table basse. Je ne pouvais pas m’empêcher de le fixer sur le moment, mais … non en fait je n’en reviens pas.

- Désolée, je dois te paraître étrange à te dévisager mais en fait … si on devait se croiser quelque part, j’aurai pensé à tout sauf à chez moi. Qu’est-ce qui t’amène ici alors ? T’es en vacances à Costa et t’as décidé de voir si j’étais dans les parages ?

Je me mettais enfin à sourire de façon amusée comme j’en avais si bien l’habitude. Mais c’est que eh, la question était de rigueur là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Lun 13 Juin - 16:55

"Salut Ruka, tes rêves deviennent réalité" 


"Salut, marrant de se voir en plein jour ? " 


"Salut, tu m'avais manqué !" 


"Salut toi, t'es encore plus mignonne en vrai..." 
¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤
Argh, à peine mon doigt s'était détaché de la sonnette que je m'étais mis à stresser d'un coup, qu'est-ce que j'allais bien pouvoir lui dire. Il était peut être pas trop tard pour tourner les talons encore, non ? Je m'imaginais plein de tournure ridicule en boucle... 

La porte s'ouvrit et même si son look était pas sensiblement le même que celui dans mes souvenirs, je la reconnaissais. Et réciproquement...

"Salut..." 

Ma voix se faisait toute petite... Okay, en vrai, c'était space de se revoir, mais, je pouvais pas rester comme ça, comme un abruti, si ? Un gros silence gêné alors qu'on se regardait l'un l'autre. Elle, de son côté, essaya de le briser en passant ce qu'elle ressentait spontanément.

"Oui, c'est bizarre de te voir aussi. Je m'y attendais pas. Enfin, si, je savais que t'étais là mais..." On faisait à peine à voir elle et moi, je crois. Mais elle m'invitait à rentrer, ce que je m'exécutai à faire même si lorsque la porte se refermait derrière moi, j'avais encore plus l'impression d'être pris au piège. Et maintenant ? Elle avait prétexté la chaleur pour me faire rentrer mais je crois que ça n'allait rien résoudre le fait que j'étais bouillant. De honte, de gêne, je savais pas trop mais je sentais presque mon coeur battre tellement fort, à croire que même lui forçait le passage pour sortir et se barrer en courant... 

Je regardais l'endroit pour essayer de me calmer et de penser à autre chose. Je voyais le salon, des portes, un canapé sur lequel j'étais invité à m'asseoir. Ca valait peut être mieux, mes jambes semblaient vouloir prendre leurs congés à leur tour.

"Merci..." Elle s'excusait de ne pas être présentable alors pendant qu'elle préparait un rafraichissement après avoir retenu le second peintre amateur, j'essayai de répondre à ça. "Je ne me suis pas mis sur mon trente un non plus, hein ?

Bon, okay, j'étais en uniforme du SeeD mais ça se voyait qu'il était pas non plus repassé du matin et qui sortait du pressing. Le look décoratrice lui allait bien me disais-je. Les traces de peinture ne devaient pas aller à tout le monde. Mon portable vibra une deuxième fois, me rappelant que j'avais pas regardé la première fois qu'il avait vibré au bar de plage. 

Elle me rejoignait avec un verre de thé glacé pour lequel je la remercia avant de contempler le contenu du verre pendant que je sentais qu'elle me regardait avec insistance. 

"Et bien, comment expliquer ça... " Je crois que j'en avais aucune idée de pourquoi je suis là, n'était pas tellement une bonne explication, hein ? 

"Je bosse sur un truc, et ça m'a amené à Costa. Je dois bientôt repartir mais je suis retombé sur ce bar et, ton amie a dû me reconnaître, j'imagine. Je sais pas trop comment d'ailleurs. A moins que tu lui ais beaucoup parlé de m... Enfin bref, je t'imaginais en vadrouille sur tout Héméra, je suis aussi un peu surpris que tu sois ici. C'est sympa où t'habites..." 

J'avais réussi à me décoincer un peu, un temps d'adaptation peut être... 

" Et puis, après le coup de fil de... Kathy, c'est ça ? J'avais plus trop le choix de passer, tu crois pas ?" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Lun 13 Juin - 18:52

Quelle situation gênante … Et plutôt inattendue. Et le pire, c’est que je ne pourrais pas comparer cette situation avec quelqu’un d’autre ou en parler librement. Je passerai pour une folle, mais sérieusement ? Qui pourrait dire qu’il a rêvé deux fois de la même personne, qu’il s’en souvient parfaitement, et que plusieurs mois plus tard, la dite personne se retrouve chez vous alors qu’à part dans le monde onirique, vous ne vous êtes JAMAIS vus ? C’était pour ca que je n’arrêtais pas de le regarder, je n’en revenais pas moi-même … Puis c’est clair qu’on est bien beaux là tous les deux, entre l’un qui est dans son uniforme pas très soigné et l’autre en tenue pour faire la déco et couverte de peinture … Mais c’était aussi amusant quelque part, avec le recul.

Bref, la question avait fini par tomber : que venait-il faire ici ? Visiblement, il n’était pas en vacances mais il était retombé sur le bar où je l’avais emmené dans notre premier rêve commun. De fil en aiguille, le voilà par ici … Et lui-même semblait intrigué par quelques détails et je me mis à sourire, quoique tristement, lorsqu’il disait me penser en « vadrouille » sur Héméra.

- Je te rassure, elle m’a pas laissé vraiment le choix non plus au téléphone hein ? J’ai même pas eu le temps de lui demander ton identité qu’elle m’a raccroché au nez en me disant limite « prépare-toi à recevoir un invité mystère ! ».

Mais bon, je ne lui en voulais pas vraiment. Katty était au courant de ma séparation avec Axel et des circonstances qui m’avaient amené à m’en séparer et à me mettre en sécurité aussi … Si je ne le disais pas, elle devait se douter que certaines blessures n’étaient pas encore tout à fait refermées, en voyant Lyte, elle avait dû se dire que voir d’autres têtes familières me redonnerait un peu de peps. Même si certes, elle avait des méthodes un peu … particulières.

- Le jour où on a fait ce premier rêve bizarre … Le lendemain, j’étais au bar avec elle pour suivre la finale du tournoi, puis il y a eu l’attaque d’Ultimécia … Ca m’a fait drôle de te voir à l’écran parce que je ne t’avais jamais vu avant, jusqu’alors, j’avais pensé que t’étais le fruit de mon imagination quoi, un rêve ! Ca m’a choqué et elle l’a remarqué. Alors je lui ai raconté … Mais je pense qu’elle a surtout cru que j’avais pris un coup à la tête ! Jusqu’à aujourd’hui du moins, j’imagine.

J’espérais qu’il n’allait pas se vexer ou se poser d’étranges questions à l’idée que j’ai pu créer un « sosie » de lui dans mes rêves, mais justement … Il devait savoir ce que ca faisait non ? De se rendre compte que la personne dont vous avez rêvé existe vraiment alors que vous ne l’avez jamais vue avant. Ca a bien dû lui faire bizarre le jour où je lui ai envoyé un message … je suppose ? Enfin bon, je buvais une gorgée de thé glacé avant de reprendre, il y avait un point que je n’avais pas éclairé et je fixais alors le sol, l’air complètement perdue dans mes pensées.

- J’ai pas mal vadrouillé oui. J’ai eu … quelques complications on va dire. Je n’ai malheureusement pas écouté ton conseil. Cette fois je buvais mon verre cul sec – heureusement que c’était pas de l’alcool. - Je n’ai pas pris soin de moi et je me suis lancée dans quelque chose qui a fini par me dépasser.

Petite référence au second rêve. Bon en soit il m’avait dit à l’époque de ne pas me lancer dans quelque chose qui me dépassait, en parlant des Orbes, des Chimères et des Cristaux, mais bon. Je parlais d’autre chose pour le coup ! D’une chose qui a commencé par du sang et qui m’a valu une magnifique et grande cicatrice à vie à l’abdomen, mais passons.

- Du coup je suis revenue ici, histoire de revenir un peu aux sources, et espérer retrouver un peu de tranquillité. Mais je te cache pas que ca me manque quand même un peu les vadrouilles ! Mais toute seule c’est pas très amusant !

Je reprenais un sourire plus sincère pour masquer le malaise que j’avais laissé m’envahir.

- Aha non mais regarde-moi ca, en disant ca j’ai l’impression de passer pour la dépressive de service ! Bon, j’imagine que le « truc » sur lequel tu bosses, c’est en rapport avec le SeeD et la BGU, non ? Si je peux faire quoique ce soit pour t’aider, n’hésite pas !

En fait je trouvais ca étrange. Maintenant que je me faisais à l’idée qu’il était vraiment là, je parlais de façon bien plus naturelle … mais oui, ce qui était étrange, c’était la facilité avec laquelle les mots sortaient. Et ce, même si j’étais loin de lui avoir donné tous les détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Lun 13 Juin - 20:59

Je trempais mes lèvres dans le soft drink, le goût du thé aromatisé et glacé venait rafraîchir ma gorge sèche. C'était une des boissons les plus efficaces quand il s'agissait de se désaltérer et elle avait été inventée par un noble qui, un peu à l'instar du Festival, était vendeur de thé comme bien d'autres. Mais, jour de canicule, le thé, boisson chaude ne se vendait pas. Son voisin, un vendeur de bloc de glace, avait beaucoup plus de succès mais la chaleur faisait vite fondre son stock. L'homme a décidé de mettre de la glace dans son thé à le vendre en tant que boissons fraîche et ça a été le commencement de sa grande carrière. 

Je tendais l'oreille pendant un moment de silence pour entendre une radio qui fonctionnait, certainement dans la chambre en travaux pour bosser en musique, c'était toujours plus appréciable. Puis, Ruka s'était tourné vers moi pour m'expliquer que c'était bizarre de me revoir alors que c'était la première fois qu'on se rencontrait... vraiment.

"Je te laisse pas tellement le choix, non plus, au final." 

Etrangement, j'étais le premier à provoquer l'autre, alors que dans nos rêves, c'était elle qui avait l'habitude d'être espiègle et de faire appel à de tels subterfuges pour déstabiliser l'autre. Ce n'était pas bien méchant, non ? Et ça me faisait me rendre compte que j'étais un peu plus décontracté en général, et aussi, ici, dans ce salon. Mais je continuais et répondais que je ne m'attendais pas tellement à la voir même si j'étais surpris que son amie m'ait reconnue. Elle m'expliqua, l'histoire du tournoi et de l'attaque d'Ultimecia. C'était si proche et pourtant si loin. Je m'étais rendue compte avec ce qui m'était arrivé dans le rêve de Linoa que tout a un impact sur le plus petit détail. Et peut être que si je n'avais pas fait le tournoi alors on ne se serait pas vu et que Ruka n'aurait pas été à la BGU ?

"Moi aussi, j'étais pas sûr que t'existes... Mais j'ai peut être plus de preuves m'assurant le contraire, même si t'es la première de nous à l'avoir su." 

C'était peut être un peu mystérieux que je racontais et j'avais pas tellement envie de lui narrer ces trucs un peu mystiques qui m'était arrivé. J'avais même envie de l'oublier pour moi même. 

A mon tour,  je lui faisais remarquer à juste titre que j'étais surpris qu'elle soit ainsi chez elle plutôt qu'autour du globe pour se balader. Si je buvais à petite gorgée par politesse, Ruka venait de finir son verre d'une traite, certainement synonyme d'un sujet dont elle ne voulait pas parler. 

La curiosité m'incitait à lui en demander plus ou même à la questionner de pourquoi elle était revenue seule, car de mémoire, et j'avais vu sa photo au sujet du concours de pêche, elle était avec un mec appelé Axel. D'ailleurs, il m'avait quasi causé des problèmes à la BGU. Mais je voyais bien que c'était pas le sujet dont on cause avec une simple connaissance qu'on avait pas vu depuis longtemps. J'essayais de dire quelque chose quand même...

"En même temps, qui écouterait un conseil de quelqu'un que l'on voit dans ses rêves, sérieux ?" 

En espérant que ça allait lui redonner un tantinet le sourire... Mais elle reportait l'attention sur moi, classique et me demandait ce truc donc il s'agissait.

" Oui mais je suis plus ou moins incognito, je cherche ce que tu sais. Mais, j'ai passé plus de temps à tourner en rond sur des fausses pistes que d'avancer vraiment. C'est plus compliqué que ça en a l'air. C'est pour ça que je vais repartir mais je sais pas encore exactement où." 

J'étais un peu embêté de ne pas pouvoir lui en dire plus ou quelque chose de plus palpitant. J'avais l'impression qu'on était un peu au point mort tous les deux. 

"Mais du coup, tu t'es reconvertie dans le bâtiment, c'est cool, ça marche bien ?" 

Je commençais à me détendre mais fallait pas que je passe pour un gros lourd, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Lun 13 Juin - 22:18

C’était bizarre de déballer tout ca à Lyte … Au vrai Lyte. On avait déjà fait la conversation, plus ou moins sérieuse, mais ce n’était pas la réalité … Sans entrer dans les détails, je venais de lui avouer que je n’avais pas suivi son conseil en me mettant en danger. Il ne semblait pas m’en vouloir pour ca – de toute façon il avait intérêt ! – et sa réponse eut le don de m’arracher un sourire, et même un petit rire.

- C’est ca ! Et puis même, si j’ai bonne mémoire, il me semble t’avoir dit que les règlements et tout ca, me passaient au-dessus de la tête. Si on me dit quelque chose, je fais le contraire !

Mais mon air sincère et amusé se transformera en une certaine gêne lorsque je réalisais que je me souvenais parfaitement et en intégralité d’un rêve que j’avais fait il y a plusieurs mois. Comme quoi, inconsciemment, ca avait vraiment dû me marquer … Bon, j’étais un peu revenue sur lui du coup, et il faisait « ce que je sais ». Il ne me fallut qu’une fraction de secondes pour comprendre qu’il parlait des Orbes, quête dont il avait justement voulu m’écarter et une fois de plus et bah, malheureusement, je m’étais jetée dedans quand même ! C’était plus compliqué que ca en avait l’air ?

- Crois-moi, je suis bien placée pour savoir combien c’est compliqué oui.

Après tout, depuis le temps que je voyageais sur Héméra, je n’étais tombée que sur une seule Chimère, par pur hasard et encore … pour ma première Chimère, on ne pouvait pas dire que ca s’était très bien passé. C’était presqu’un miracle que Léviathan ait quand même accepté de me confier sa dague, mon héritage familial. Lyte devait donc repartir au plus vite à la chasse aux Chimères. Ca me faisait penser au scandale des universités qui avait éclaté il y a peu … Le communiqué de presse qui en avait suivi m’avait aussi permis d’apprendre plein de choses sur les Chimères et les Cristaux. Je ne savais pas si je devais parler de l’Orbe de l’Eau à Lyte … Et c’est en y réfléchissant que je me rendais compte que le silence s’était installé, brièvement, car il changea de sujet et je me mis à rire.

- Sérieusement ? Parce que j’aide à la peinture une seule fois tu penses que je bosse dans le bâtiment ? Je suis pas sûre que ca me conviendrait comme travail ! T’as vu un peu ma carrure !?

Et pour joindre le geste à la parole, je m’étais levée en écartant légèrement les bras, face à Lyte, pour qu’il constate de lui-même qu’une fine demoiselle comme moi n’avait pas le profil pour bosser dans ce domaine ! En général on recrute quelqu’un d’assez costaud … même pour faire de la peinture, oui oui !

- Cherche pas à changer de sujet, c’est tout vu ! T’es en pleine chasse à la Chimère et je viens avec ! Cette réflexion n’était pas du tout réfléchie et je n’avais pas peur non plus de parler de Chimères à voix haute : il n’y avait que Yann à la maison et en prime il avait mis la radio. Et je pense qu’il s’en foutait pas mal aussi. - Eeeeeeet me dis pas non, mon petit doigt me dit que tu n’es pas là par hasard non plus ! Et puis j’ai envie de bouger un peu aussi, comme avant !

La vérité je crois c’est qu’au fond, je n’avais pas envie de rester « trop » longtemps au même endroit … Comme la crainte que certaines personnes finissent par me retrouver. Peut-être que si je partais loin, dans les endroits les plus improbables, ils m’oublieront … ou alors ca me réconforterait qu’à force, cette histoire se tasse et disparaisse définitivement de mon esprit.

Je suis devenue trop paranoïaque avec cette histoire. Quand bien même, mon sourire ne disparaissait pas de mon visage pour autant, en fait, j’avais même une idée qui me traversait soudainement la tête et j’avais l’air plus espiègle qu’autre chose. Je me penchais en avant, les mains dans le dos, ca avait presque quelque chose de malsain.

- T’es un mercenaire non ? Et si je te paye en t’affectant à ma protection ? Hein ? J’ai l’argent qu’il faut pour ca !

C’est juste mon compte bancaire qui risque de prendre un sacré coup, mais bien sûr, j’ignorais que pour ce genre de contrats, il fallait des raisons vraiment valables, faire une demande officielle à la BGU et c’était eux qui décidaient ensuite … M’en fous, j’ai plus d’un argument dans mon sac !

- Et si l’argent vous intéresse pas hum … Je me redressais, croisant les bras, mais mon doigt finissait par se poser sur mon menton alors que je me remémorais mon propre parcours dans ma tête. - Je connais Gaia comme ma poche, Dol aussi … Sauf le coin de Centra, mais je suppose que toi aussi tu connais bien ce monde hein ? Héra j’y ai fait à peine quelques haltes pendant la chasse au trésor eeeeeet … J’ai été un peu sur Spira mais j’ai beaucoup appris de ce monde pendant mon séjour. Je suis sûre à 300% que je pourrais t’être utile ! Et puis mes connaissances peuvent être utiles pour percer les énigmes des Orbes ! Allez dis ouiiiiiiiiiiii !!! Tu vas pas te pointer chez moi pour dire « salut je suis juste là que quelques heures et je me casse », hein ???

J’avais fini par lui attraper les épaules pour le secouer comme un sac. En cinq minutes, j’étais redevenue la pile électrique sur pattes, presqu’une enfant qui sortait le grand jeu et faisait ses caprices pour qu’on lui dise « oui ». Il était là depuis moins d’une heure et pourtant … J’avais comme cette impression que ma porte de sortie était juste sous mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 14 Juin - 11:15

Si j'avais vu sa carrure ? Sérieux Ruka... En plus, elle se levait pour que je la vois, je détournais le regard pour éviter de rougir davantage et je finissais mon verre à mon tour. Troisième vibration de mon téléphone, je commençais à me demander qui pouvait me harceler ainsi.

Par contre, heureusement que je ne buvais plus quand elle clama haut et fort ce que j'essayais de cacher et qu'elle disait qu'elle venait avec moi sinon, j'aurais peut être tout craché de surprise.  Je n'avais pas eu le temps de balbutier un début de réponse qu'elle commença déjà à argumenter, comprenant certainement que l'idée ne m'échaudait guère.

"C'est non." Je la regardais dans les yeux assez durement. C'était une décision dure à prendre et à lui dire, elle qui commençait à s'enthousiasmer à l'idée de repartir à l'aventure. Elle proposait même de m'aider ou s'autoproclamait utile à la recherche d'énigmes.

"C'est pas contre toi, et non pas que je remette en cause tes talents mais c'est vraiment dangereux et rien ne te prouve que je puisse correctement te protéger, hein ?"

Bon, c'était pas la vraie raison, en fait. Je n'étais pas trop sûr que Squall apprécierait que je me fasse aider par une inconnue que j'avais rencontré dans un rêve, même si j'avais envie de lui accorder toute ma confiance, en sachant pertinemment qu'elle pourrait me faire tourner en bourrique.

Je regardais son regard insistant et je me doutais qu'elle n'allait pas accepter mon refus. Alors j'essayais à mon tour d'argumenter.

"Je suis même pas sensé t'avoir parler de quoi que ce soit, alors que tu m'accompagnes, je pense pas que j'en ai le droit. C'est pas moi qui décide, hein ? Mais, on peut faire un deal. Si t'es si forte que ça, j'y réfléchirais. J'ai une énigme dont je connais la réponse, si t'arrives à la déchiffrer, je ferais mon maximum, okay ?"

Bon, c'était qu'un leurre pour la faire se concentrer sur autre chose. Je sortais mon téléphone où j'avais noté cette vieille énigme et lui énonça à voix haute. Je craignais rien à lui dire, je savais qu'il s'agissait du cristal de l'eau, et je savais où il était maintenant. C'était juste pour l'occuper, hein ?

Dans le monde où une larme s'est écrasée, un lieu d'enseignement est tombé pour mieux se relever des neiges éternelles.

"Je te laisse réfléchir à ça, j'ai un message sur ma boîte vocale." 

Je zieutais sur mon téléphone, j'avais reçu un message dont je zappais vite la lecture à la vue du destinataire avant de me focaliser sur celui d'un numéro inconnu. Un premier qui disait de le rappeler urgemment et l'autre pour m'annoncer un message enregistré sur le répondeur. Je composais le numéro pour l'écouter et mon visage se figea à l'écoute de celui-ci. 

"Oh merde... "
Je voyais Ruka se demander ce dont il s'agissait, et malheureusement, le temps m'était assez compté. 
"Je suis désolé, y'a une grosse grosse urgence là. Je... euh... on se voit ce soir ? Bisous..." 

Je m'arrêtais dans mon geste, je m'étais levé et machinalement, j'allais l'embrasser sur la joue pour lui dire au revoir, comme un gosse qui partait à l'école et qui embrassait sa maman ou quand on quittait une amie pour la revoir plus tard. J'avais pas réfléchi à ce que je faisais dans l'urgence mais j'eus le réflexe de me stopper, ce qui était peut être encore plus bizarre. 

Je sortais par la porte en ayant même pas conscience de la goujaterie que je venais de faire mais quand je lui expliquerais, Ruka comprendrait, hein ? Elle avait pas trop de choix, cela dit. 

Je me dirigeais vers la plage au pas de course. Aux dires de l'homme de la raffinerie qui m'avait appelé, il y'avait effectivement deux monstres, et l'autre était le mâle. Celui-ci bien en colère que j'avais tué sa moitié, avait hurlé de colère et s'était envolé en se dirigeant vers la ville. Il avait peur qu'il vienne se venger et espérait que je pouvais me mettre à l'abri et à l'écart de tout. 

Hors, je ne souhaitais pas trop qu'un monstre pareil vienne saccager la maison de Ruka ou toute autre partie de la ville. J'avais été négligent et m'étais arrêté au seul monstre que j'avais vu. Au moins, si j'atteignais la plage, je pourrais l'affronter sans mettre en danger quelqu'un d'autre... 

Et l'ombre que je voyais dans le ciel ne m'inspirait rien de bon... non, du tout ! 

HRP : :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 14 Juin - 12:27

Spoiler:
 

« C’est non ». Cette simple réponse avait réussi à décomposer mon visage, et pourtant, je ne comptais pas m’arrêter là. Redressée, je fixais Lyte et mon regard changea complètement lorsqu’il utilisa l’argument du « c’est dangereux ».

- Dangereux ? Oh vraiment ? Pour qui tu te prends !?

Mon ton était un poil plus sec. « Qu’appelles-tu dangereux ? », « Sais-tu l’enfer que j’ai vécu ces derniers mois ? », « Sais-tu que moi aussi j’ai failli me faire tuer ? Alors ne me parles pas de ce qui est dangereux ! » … Etc. Ce fut un peu toutes les phrases que j’avais envie de lui balancer à la tronche là maintenant tout de suite, par frustration … Mais c’était aussi ce moment où on pouvait se dire que certes, on s’était connus d’une drôle de manière et on avait pu faire un peu connaissance … mais on avait encore tout à apprendre l’un sur l’autre. En tout cas, sa deuxième excuse m'avait donné envie de tuer un chaton. Mais qu’est-ce qu’on s’en fouuuuuuut que je vienne avec !! Il est tout seul de son côté, les gens ne sont pas obligés de le savoir dans l’immédiat que je suis là ! Mais à peine ouvris-je la bouche pour lui dire ma façon de penser qu’il me proposa un « petit jeu » - je préférais le prendre ainsi. Une énigme ? Ok. Mais lorsqu’il en prononça le contenu, je me figeais complètement. Je ne m’étais pas amusée à guetter en permanence l’énigme de l’Orbe de l’Eau, mais celle-là, je m’en souvenais parfaitement. Je laissais mes bras retomber mollement le long de mon corps en murmurant un :

- Tu as l’Orbe de l’Eau …

Et il avait déjà pris son téléphone. Evidemment que j’avais la réponse ! Je m’y étais rendue moi-même pour le festival, à la TGU … D’ailleurs j’avais réalisé ca un peu trop tard, mais difficile de retrouver un Cristal à travers toute la foule qu’il y avait et on n’allait pas se bagarrer pour un artéfact si important au milieu de tant de gens hein ? Même si j’ignorais que c’était Linoa qui l’avait.

Je le dévisageais presque, il n’avait pas besoin de dire quoique ce soit que je déchiffrais les traits de son visage. Les yeux, les traits … Tout était trompeur chez l’être humain. Les mots qu’il prononça par la suite furent suffisants à me prouver qu’il se passait quelque chose de grave et le voilà qui s’échappait comme un voleur ! Je rêve ? Je n’avais même pas relevé son geste tellement j’étais sur les fesses de son comportement.

- Hey !! Tu vas pas t’en tirer comme …

Clac ! La porte était fermée. Alors là ! J’hallucine ! Et vu le boucan que ca venait de faire – plus ma voix mélodieuse quand je gueulais – Yann sortit en trombe de la chambre et se pencha à la rambarde à l’étage pour me regarder.

- Tout se passe bien ?? Il s’est passé quelque chose !??? Ruka ?

Je fixais la porte et finissais par hausser un sourcil. Ce regard … Il n’avait pas fait ca pour le simple loisir de me planter. Il se passait quelque chose et j’avais un horrible pressentiment.

- Finis la peinture, et ne sors pas pour le moment, s’il te plaît.
- Euh … D’accord … Mais tu vas bien ?
- Je vais casser des gueules, ca ira mieux après.


Je grimpais les marches à toute vitesse alors que mon ami me regardait l’air inquiet. Je me précipitais dans ma chambre et sortais un sac de sous le lit pour l’ouvrir et en sortir ma précieuse dague. D’une lame argentée solide et imparable, et un manche soigneusement sculpté, comme s’il était composé d’écailles d’acier, un serpent longeant la garde et un béryl incrusté au milieu. J’attrapais des gants noirs en cuir pour les enfiler, une gemme que j’avais acheté il y a un moment et que je n’avais jamais utilisé … Mais je pense que je vais en avoir besoin alors je me concentrais pour l’assimiler, j’attrapais une veste, une ceinture pour y accrocher la dague, quelques affaires et je quittais les lieux à toute vitesse !!
De là, pas besoin de chercher bien longtemps pour savoir ce qu’il se passait, il y avait une ambiance des moins rassurantes en ville … C’était quoi ce truc dans le ciel ? J’attrapais un passant par le bras.

- Hey ! Qu’est-ce qu’il se passe ?
- Un monstre … ! Je rentre chez moi, je ne veux pas être blessé !
- Est-ce que vous avez vu un SeeD dans les parages ?
- Un … Ah, ces types en uniforme ? J’en ai vu un se précipiter vers la plage.


Pas de merci ni rien, j’accourais dans cette direction. Et il ne me fallut pas bien longtemps pour apercevoir la silhouette familière de Lyte, armé et prêt au combat. Un monstre sur la plage ? Oh non … Oh non non non … Non non non ! NON ! J’attrapais ma dague et m’approchais d’un air déterminé, alors là, non ! Et encore non tiens ! Sans la moindre hésitation, une fois à bonne distance, j’avais carrément lancé ma dague sur la créature et lancé les hostilités par la même occasion. Je n’avais qu’à claquer des doigts pour que la gemme de la dague se mette à briller et que l’arme se retire d’elle-même du corps du monstre pour revenir dans ma main. Et je continuais d’approcher, malgré les cris de haine et de douleur de la bête.

- Toi ! Plus JAMAIS tu me plantes chez moi comme ca ! Je te permets pas de juger à ma place ce qui peut être dangereux pour moi ou non, je suis consciente des risques que je prends et pour avoir vécu un enfer ces derniers mois, crois-moi, je sais ce que je dis !

J’avais carrément désigné Lyte de ma dague et chose dite je menaçais la créature, le regard enflammé.

- Et toi, tu te prends pour qui pour venir saccager cette ville !? Putain t’as même démoli les estrades que les gars se sont tués à installer, le bar de ma meilleure amie est juste derrière et à cause de toi j’ai même pas pu régler mes comptes avec lui ! C’est bon je suis BIEN énervée maintenant !

Et non, je n’étais pas folle, je savais très bien ce que je faisais ! C’était l’heure de prouver que mon entraînement avait porté ses fruits.

Apprentissage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 14 Juin - 13:57

J'étais incapable de vraiment me souvenir le départ de chez Ruka, tant j'étais précipité. Je me souvenais qu'elle était pas vraiment contente et que j'avais entamé un geste que je n'avais pas terminé en guise de prise de congé. Elle avait parlé de l'Orbe de l'Eau alors que j'étais au téléphone mais je n'avais pas bien compris pourquoi. 

J'arpentai au pas de courses les pavés quand je vis l'ombre de cette affreux monstre des sables. J'étais curieux de voir qu'il pouvait voler aussi bien pour un monstre qui semblait aimer que l'espace terrestre. Je n'avais pas le temps de sortir de la ville, surtout que je n'étais pas sûr d'avoir le sens de l'orientation pour. 

Je pris donc le seul chemin que je connaissais pour rejoindre la plage, quitte à repasser à proximité des bars du littoral. Je sentais que la bête m'avait prise en chasse, elle devait avoir pisté mon odeur ou je ne sais quoi pour avoir su me repérer. L'instinct animal était quelque chose devant laquelle je me serais baigné d'admiration si j'en étais pas la victime en urgence. 

J'étais soulagé d'avoir réussi à atteindre l'estran à temps même si le monstre piquait sur moi. Par chance, je pus l'éviter mais l'estrade en face d'être installé avait servi de point d'impact, avant que la bête ailée ne reprenne un peu d'altitude. Je l'emmenais un peu plus à l'écart. Je n'avais pas envie que les bars soient dans sa ligne d'interaction directe. J'espère que ça suffirait. 

Me voilà maintenant face à un monstre, copie conforme du précédent mais avec une peau beaucoup plus sombre, Le monstre semblait furieux et, déjà que j'avais mis du temps à me défaire du premier, je ne garantissait pas que ça allait être une partie de plaisir. 

Le monstre commençait déjà à m'envoyer ces jets de sable, par chance, le vent que je pouvais créer me permettait d'esquiver, au moins l'aveuglement. Mais je ne pouvais pas défendre et attaquer, et le monstre était si hargneux qu'il ne m'attaquait sans cesse. 

C'était peut être une aubaine car cela permettait à un autre combattant de venir m'aider. Je relevais la tête que j'avais baissé pour m'apercevoir que c'était une combattante. Il s'agissait même de Ruka qui avait dû me suivre. 

"J'aurais dû me douter que..." 

Mais elle ne me laissa pas finir ma phrase, visiblement motivée à me passer un savon. 

"Ecoute, désolé, mais si j'avais pris le temps de t'expliquer, j'ai bien peur que notre camarade s'en soit pris à ta maison... Faire de la peinture sur des murs en ruine, c'est pas le top !"

Je crois pourtant qu'elle ne s'adressait pas tellement à moi sur ce sujet. Ce n'était pas tant que j'ai dû partir en hâte qui l'énervait mais plutôt le fait qu'elle avait dû essuyer un refus. Elle était énervée, et je crois que c'était une chance qu'il y'ait ce monstre pour qu'elle puisse calmer ses nerfs. 

"Attaque autant que tu peux, il n'en veut qu'à moi. Je découvre que les monstres peuvent être revanchard..." 

A peine avais-je dit ça que je m'apprêtais à esquiver le prochain coup de queue et jet de sable qui allait avec. Sauf qu'à ma grande surprise, il visait Ruka et s'acharnait sur elle... Il n'avait attaqué aucun des touristes qui se trouvaient sur la plage et ne visait que moi jusque là. Alors pourquoi elle ? Ce n'était visiblement pas pour choper une cible facile ou autre, par conséquent... 

Déjà que le monstre était suffisamment intelligent pour me considérer comme fautif de son malheur, est-ce qu'il ne serait pas en train de se fourvoyer en s'imaginant que...

"Hey, attends... C'est moi ton problème, pas elle, alors pourquoi ?" 

Si ça se trouve, il considérait que faire du mal à Ruka serait plus facile, après tout, elle n'était pas protégé par le vent. Et pire que ça, il imaginait peut être que s'attaquer à Ruka et la tuer serait une situation équivoque à ce que je le faisais endurer. Mais, on était pas en couple, hein, espèce de monstre chelou. 

Je lançais mon sort de soin qui permettait de la couvrir et d'encaisser une partie des dégâts physique à sa place, mais l'ennemi utilisait aussi de la magie pour se déchaîner. Je sortais la pierre que j'avais acheté pendant que j'essayais de protéger un maximum Ruka et d'en être son bouclier humain. 

Je me concentrais fort et réussissais à créer une technique qui attirerait aussi la magie et qui la soignerait. Finalement, j'arrivais à la protéger... 

"Dis, ça tient toujours l'argent pour te protéger ? " 

Okay, j'aurais peut être mieux fait de me taire...

"Ecoute, je veux pas que tu sois en danger par ma faute. Et c'est déjà le cas alors que ça fait même pas une heure qu'on s'est rencontrée. Mais tu sais, si t'assumes, moi, de mon côté, je pourrai rien faire si tu...

Maintenant que la plupart des coups et magies me ciblaient tous par procuration, je commençais à morfler et je n'avais pas vu ce coup de griffe arrivé. Si on se concentrait sur le combat plutôt ? 

Ennemi :
 

Pour Cronos (technique):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 14 Juin - 16:45

Hors de question que je laisse un monstre saccager cet endroit ! C’était aussi l’opportunité de prouver à Lyte que j’étais une grande fille bien capable de me défendre, et aussi de lui remonter les bretelles ! Cela dit, s’il m’assurait que le monstre en avait surtout après lui, j’avais un peu du mal à le croire en voyant que cette immonde bestiole préférait se jeter sur moi tout à coup.

- Ah ouais ? Je sautais en arrière pour éviter un mauvais coup de patte. - J’en ai pas … Nouvelle esquive. - … vraiment l’impression !

Il chercha à m’envoyer du sable sur la tronche, mais j’eus le réflexe de mettre mon bras devant moi pour le bloquer et ne pas me retrouver temporairement aveuglée. En soit, je n’avais pas forcément besoin de mes yeux pour esquiver, Yuki m’avait essentiellement entrainée à cela : me servir de tous mes autres sens pour éviter voire parer les attaques adverses. Cet entraînement avait été des plus importants car pour en avoir fait les frais face au frère d’Axel, c’était impossible de se fier à ses yeux pour guetter ses attaques, il était trop vif. Mais bon, là, il ne s’agissait pas d’un dangereux assassin, et dans l’idéal, c’est quand même mieux de garder sa vue !

Bref, Lyte pouvait bien tenter de faire la conversation avec, il voyait bien que ce monstre s’en foutait pas mal non !? Jusqu’à ce qu’il se serve de son propre corps comme bouclier, alors que la créature avait fini par oublier les attaques directes pour passer à la magie – bien plus compliquée à esquiver. Je m’arrêtais et mon regard ne cessait de passer de Lyte au monstre pour surveiller les mouvements de chacun. Et le voilà qu’il me parle maintenant ? Ohé Lyte, c’est pas trop le moment, là !!

- Tu te fous de moi !? Répondis-je lorsqu’il revenait sur ma proposition d’argent. - Idiot !! Je serai en danger par TA faute si tu m’avais traînée devant ce monstre de ton plein gré !

Et vu comme il se faisait blesser, je finissais par le pousser pour l’écarter et faisais apparaître une large sphère de feu dans ma main pour l’envoyer sur l’une des ailes de la créature. Et bah oui mon gars, t’es pas le seul à exploiter la magie ! La manœuvre ne visait pas à être fatale, mais j’avais dans l’idée qu’en visant ses ailes, il ne pourrait pas s’enfuir et la douleur le déséquilibrerait un peu. Je profitais du petit moment où il chouinait pour me tourner vers Lyte et terminer ma phrase.

- Je suis venue de moi-même non ?

Je lui tendais la main, affichant finalement un sourire mais toujours avec ce regard déterminé et prête à en découdre. J’attendais qu’il la saisisse pour fermer rapidement les yeux et chanter, même brièvement, pour utiliser l’une de mes techniques. Je lui envoyais surtout du soutien, dans tous les sens du terme, comme une magie qui se transférait en répondant à ma voix, afin de guérir une petite partie de ses blessures – et moi-même, même si je n’avais pas été touchée encore - mais aussi pour procurer une faible résistance face à la magie. Le monstre s’était remis de son mal au même moment et je tournais les yeux dans sa direction.

- Bon alors maintenant, beau gosse, t’arrêtes de me faire la morale, t’arrêtes de douter et de poser des questions ridicules et on fout ce truc à l’eau, et que ca saute !!!

Je m’écartais vivement de sorte à prendre un peu de distance avec Lyte. Oh ce n’était pas contre lui, mais surtout une stratégie pour déstabiliser la bête. De sorte à ce que si elle se concentre sur l’un d’entre nous, ca ferait diversion pour permettre à l’autre de passer à l’offensive.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 14 Juin - 18:37

Je sais pas si c'était le meilleur moment pour lui parlé. Pas qu'un monstre de taille nous attaquait mais surtout qu'elle était pas forcément disposé à me parler. Je l'avais énervé, je le conçois mais je voyais pas quoi dire d'autres. J'aurais pas pu accepter qu'elle vienne avec moi comme ça. A moins que ce soit des excuses que je m'avouais à moi même ? 

Je voyais qu'au final, elle savait se battre, ce qui paraissait logique si elle avait parcouru Héméra, mais une fois de plus, je crois que je me convainquais du contraire, pour je ne sais quelle obscure raison. Je n'en avais jamais douté pour Linoa pourtant mais je le ferais pour ma soeur par contre. 

En fait, ce qui m'aurait arrangé c'est que je sois contraint qu'elle vienne avec moi... Alors, j'ai eu l'idée la plus brillante du monde... Surtout qu'elle me tendait la main et me régénérait, preuve qu'elle préférait quand même davantage occire le monstre que moi. Après tout, elle avait raison, c'est elle qu'avait voulu me suivre même si je m'en sentais fautif. 

"Okay, okay... On fait un truc. Celui qui abat le monstre décide de la suite pour nous deux, et on dira qu'il a raison sur toute la ligne ! " 

Si ça pouvait nous motiver à l'abattre plus vite. Parce qu'on était bien gentil à se chamailler là. Mais on avait un adversaire assez costaud en face de nous et même s'il se concentrait sur nous, on était assez proche de la ville pour qu'il y'ait des dommages collatéraux. Ruka se séparait, c'était peut être l'idéal pour être sûr que les attaques n'entravent qu'une seule personne même si, pour le coup, mes sorts m'en faisaient forcément focaliser sur moi pour la plupart. D'ailleurs, le gros lourdaud avait pas prévenu qu'il me rechargeait moi et je me retrouvais le dos dans l'écume à ce moment là. 

Et puis, elle m'avait appelé beau gosse... Je fermais les yeux alors que j'étais toujours allongé par terre. J'avais pas pris le temps de me rappeler à quel point, elle m'avait aidé dans mes rêves, le labyrinthe, me remonter le moral, la danse... C'était peut être parce que je me sentais pas à la hauteur que j'avais dit non... Je lui faisais la morale comme elle disait parce qu'en fait, j'avais peur de ça, je crois bien... 

Je m'attardais là dessus avant de m'attarder sur la fin de la phrase... Le jeter à l'eau ! Mais oui, on avait peut être pas assez de force pour le pousser vers l'eau. Faut dire qu'il faisait son poids. Mais au moins, Ruka avait réussi à l'empêcher de retrouver la mobilité de ses ailes et il déplaçait moins de vent. 

Mais je pouvais ramener l'eau vers lui. Ca le gênerait peut être pas, mais le sable sur tout son corps serait beaucoup plus lourd et ça l'empêcherait de nous jeter du sable. Je commençais mon petit manège, faire lever le vent pour créer des vagues assez grandes tout en évitant les coups de l'individu qui s'était retranché un peu sur Ruka qui commençait certainement à lui taper sur les nerfs. Elle allait peut être se demander pourquoi je n'attaquais pas, mais aussitôt que les premières vagues s'amplifiaient, elle comprendrait. 

La houle continuait, ça me demandait beaucoup d'énergie mais au fur et à mesure, le vent lui même s'accentuait et la houle se faisait voir. Une première vague mouilla le sol sous ses pieds, puis la partie inférieure de son corps, puis une qui se déversa sur lui. Je pouvais pas faire plus mais au moins, la partie où on combattait était totalement mouillée. 

"On va y arriver Ruka, tiens bon ! " 

Mais c'est qu'il était costaud et pour ma part, avec le combat de ce matin, j'étais vidé. Et Ruka, commencerait certainement à montrer des signes de fatigue. Mais par chance, on entendait des déflagrations et des tirs. La bête prenait chère et finissait rapidement par succomber. 

Je regardais d'où provenait des tirs et je voyais des soldats, avec des uniformes similaires que ceux du tournoi, armés et qui s'avançait dans notre direction. Le monstre gisait par terre et ne bougeait plus trop... J'avais pas l'impression qu'ils l'avaient tués en fait, mais juste endormi. 

"Bonjour, j'espère que vous avez rien de cassé, merci vous avez été héroïque, bla bla bla... On prends le relais... bla bla bla. On va pas vous donner de médailles, voyez ça avec la ville ? 
Euh okay, mais vous êtes qui ? Ce sont les uniformes de la Néo Shinra ? 
Tout juste, maintenant on a dit qu'on prenait le relais, vous feriez mieux de rentrer chez vous et d'aller prendre une douche, ahah ! 
Et vous allez faire quoi ? 
Si je te dis qu'on va l'empailler et le mettre dans un zoo, ça te va comme réponse ? Allez dégagez, on vous a sauvé la mise mais nous remerciez pas surtout ! "

Le mec qui s'adressait à moi était plein d'amabilité à faire peur. Si, j'avais arrêté de lui poser des questions, comprenant que ça servirait à rien, je suis pas sûr que ça plaise à Ruka. Mais je préférais aller la voir en l'éloignant petit à petit de la zone de combat. 

"Tu vas bien ? Je suis désolé, je savais pas qu'ils étaient deux. J'imagine que je te dois des explications ? Par contre, pour le coup, on ne saura pas qui l'a abattu..." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mar 14 Juin - 20:40

Ouh un défi !? Ca me plait ca ! Alors là j’étais carrément motivée à rendre ce monstre taré et à le faire tourner en bourrique. Déjà que pour une raison inexpliquée, il semblait prendre un malin plaisir à me cibler, mais il était gros. Gros et fort, mais gros, donc encore trop lent pour moi et je l’évitais avec une aisance déroutante. Pourtant, Lyte n’attaquait pas et à force, je commençais à me demander ce qu’il fabriquait de son côté. Lorsque je l’avais enfin dans mon angle de vue, il semblait faire quelque chose avec l’eau mais je voyais qu’il galérait un peu. Mais oui bien sûr !! Je voyais ce qu’il voulait faire, et ca tombait bien, j’avais dans mon panel de techniques, une en rapport avec les vagues !

- Attends que je te file un petit coup de pouce toi !

Je me concentrais, entourée d’une aura bleu claire alors que de petites bulles d’eau semblaient suivre mes faits et gestes. Mes pas et mes esquives étaient devenus des pas de danse pour appeler la puissance de l’eau et donnait plus de force et d’ampleur à la vague que Lyte était en train de créer. Jusqu’à ce qu’elle se déferle sur la créature … toujours debout.* Et encore bien motivée à vouloir en découdre avec nous ! Ca me gonflait mais je faisais de mon mieux pour l’éviter et envoyer ma dague dans sa tronche de temps à autre. Il avait quand même réussi à m’arracher la manche de ma veste … du moins il l’avait déchirée, et la zone de la taillade se teintait progressivement de rouge.

Ce fut des soldats armés qui vinrent à notre secours, si je m’attendais à la sécurité de la ville, ce fut autre chose. Je remarquais les logos de la Néo-Shinra lorsque nos « sauveurs » s’approchèrent de nous et je leur lançais un regard noir. La preuve que je ne les aimais pas. Je haïssais la Shinra plus que tout et je ne voyais pas la Néo-Shinra sous un meilleur œil. Surtout depuis que j’avais appris qu’ils avaient réussi à fabriquer une Chimère sur Spira, mes soupçons s’étaient avérés vrais : le nom de l’organisation avait partiellement changé, mais ses racines restaient les mêmes. Je ne pipais donc pas un mot pendant qu’ils parlaient avec Lyte, les écoutant, les dévisageant, les regardant préparer le transport de la créature, que je n’avais jamais vue dans la région auparavant.

Je n’aimais pas trop le ton qu’employait le gars de la Néo-Shinra, mais Lyte m’embarqua plus loin pour … euh je ne sais pas en fait je l’avais à moitié écouté, je me contentais de regarder de travers ces types. Je tenais toujours ma dague d’une main, et l’autre tenait mon bras au niveau de ma blessure. Je finissais par lever les yeux vers Lyte en réalisant qu’il me parlait.

- Hein quoi ? Désolée c’est … Ils ne vont pas le mettre dans un zoo, hein. Vu avec quel cynisme le gars avait parlé, il ne fallait pas être une lumière pour le comprendre. - Ils vont l’étudier et faire des expériences dessus. S’ils s’attendent à ce que je les remercie, ils peuvent se rentrer leur fusil là où je pense. Ils ne nous ont pas sauvés pour nous sauver la vie, mais parce que cette créature a dû les intéresser !

Bon euh oui il disait quoi du coup ? Rembobine Ruka. J’ai entendu le « tu vas bien » mais après … Explications … abattu …

- Hum, je vais bien sinon, juste écorchée au bras comme tu peux voir mais je vais pas en mourir. J’ai connu pire. Ah oui, cette créature en avait après toi alors ? Ou plutôt moi pour le coup …

Tout en parlant, je continuais d’essayer de me rappeler ce qu’il m’avait dit. Abattu … Bah oui il a été abattu et alors ? Par la Néo-Shinra et … Ohhhh je crois avoir compris : son deal !

- Non mais au fait … T’aurais pu tuer toi-même cette bestiole, je n’aurai jamais admis que tu as raison ! Je te l’ai dit, tu n’as pas à juger à ma place ce qui peut être dangereux pour moi ou non ! Et puis qui sait ce que tu serais devenu si je n’étais pas intervenue pour te filer un coup de main.

Je me retournais pour voir que les gens en bord de plage, qui s’étaient mis à l’abri le temps de l’attaque, sortaient pour voir ce qu’il se passait avec la Néo-Shinra. Je soupirais, ca me ferait bien chier qu’on les voit en héros alors qu’on s’était exposés au danger tous les deux pour protéger la population. Mais bon … Faudrait peut-être qu’on rentre pour que je m’occupe de mon bras moi non ?

- Ah oui, au fait. La réponse à ton énigme. C’est la Trabia Garden.

Je lui faisais un petit clin d’œil complice, petite provocation vis-à-vis de ses propos tout à l’heure chez moi, et je commençais à avancer doucement pour quitter la plage.

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos
Chaton à la retraite

Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 11:36




Ruka gagne 400 Gils
Lyte gagne 400 Gils

Ruka passe au Niveau 16 !

Lyte et Ruka apprennent leurs techniques respectives.

-1400 Gils [Ruka]

Fiches Modifiées

Note : Je pourrais vous retirer des mp pour l'utilisation de vos techniques mais je pense que vous allez vous reposer après dans tous les cas, donc je ne juge pas cela nécessaire pour le moment Wink

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 14:27

Je ne savais rien des antécédents de Ruka avec la Néo Shinra, si je l'avais emmené à l'écart, c'était surtout que j'avais peur vu son état d'énervement et l'impétuosité totale de mon interlocuteur qu'il y'aurait pu avoir un conflit que j'aurais aimé éviter. Surtout que la Néo Shinra ne m'inspirait guère confiance de ce que j'en avais entendu parler. Je tenais pas spécialement à éclaircir le mystère aujourd'hui. 

"Je sais, c'est forcément louche aussi mais, au moins, on est pas trop blessé et y'a pas de dommage en ville... Hormis l'estrade, quoi. "

Je mettais mon téléphone à l'oreille comme pour passer un appel, au bout de quelques secondes, je le remettais dans ma poche. 

"J'ai pris des photos discrétos, au moins, on aura des preuves à donner, si besoin, ça te va ?" 

Mais j'encquérais surtout de sa santé, je voyais bien qu'elle s'était bien fait amochée le bras, et me demandais des détails sur la raison de l'attaque du monstre, alors que je regardais plus en détail son bras. Je posais la paume de ma main sur la plaie en la regardant dans les yeux. Oui, ça devait pas faire que du bien, mais l'air que j'y déplaçais aurait au moins une qualité antisceptique.

"Content de voir que tu n'ais rien de cassé*, mais laisse moi regarder quand même. Ce matin, je suis allé combattre le même monstre à la raffinerie, à l'extérieur de la ville. Mais, lui, c'était le mâle et il voulait se venger. On m'a avertit par téléphone et c'est pour ça que je suis sorti à toute vitesse pour pas qu'il vienne en ville. Je voulais pas te laisser là, hein ? Merci d'être venue me donner un coup de main. Je crois que j'ai épuisé ma magie avec deux combats en une journée... " 

Et j'étais bon pour un mal de tête je crois, ce truc ne m'avait pas loupé et dans un cartoon, il y'aurait certainement des petites étoiles qui feraient la ronde autour de ma tête. Mais ça allait le faire, hein ? 

Les gens commençaient à ressortir, conscient que le danger n'était plus. Je pense que ça n'arrangeait pas les affaires de la Néo Shinra qui n'avait pas forcément envie que l'on voit qu'ils embarquaient un monstre rare. En fait, je pense avoir compris pourquoi le mec était pas content, peut être qu'ils attendaient de pouvoir se le farcir et le garder secret ? Allez savoir... J'avais en tout cas des photos sur mon portable, peut être que je devais faire un rapport à la BGU ? 

Mais, je me focalisais sur toute autre chose, Ruka avait trouvé l'énigme de l'orbe d'eau, alors qu'elle avait à combattre en même temps... Elle était très perspicace. Et je m'attardais sur son arme qu'elle avait toujours à sa taille. 

"Bingo ! Mais dis moi, quand je vois cette arme, on dirait une écaille d'un gros serpent, je me trompe ?

Une de ces écailles que Linoa, Shellie et moi, nous nous étions efforcés de retrouver dans Deep Sea pour justement avoir l'orbe de l'eau. Je crois qu'elle ne m'avait pas tout dit, autant que je ne lui avais pas tout dit. Et si je voulais tout lui dire, y'avait qu'un seul endroit où on pouvait être tranquille.

"Ecoute, ma chambre est pas loin, j'aurai de quoi te soigner un peu mieux là bas, et puis, on pourra reprendre notre discussion ? Qu'est-ce tu en dis ?

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 15:19

Je baissais les yeux vers ma blessure en voyant comment Lyte s’y prenait pour apporter quelques soins en prévention d’une infection. Je ne sais pas exactement en quoi cette magie consistait, mais la sensation était assez désagréable, m’enfin, je n’étais pas douillette. Pendant ce temps, il m’expliquait la situation et j’avais rangé mon dague. Et bah ma foi … Déjà que je trouve crevant de tenir tête à cette créature, dire que c’était la deuxième pour lui, il devait être lessivé. Je relevais les yeux vers lui et hochais la tête d’un air reconnaissant, pour les soins et avant de revenir un peu vers la ville, je lui donnais la réponse à son énigme. Evidemment que j’avais juste ! Mais plutôt que s’étaler sur cette histoire d’énigme et ce qu’il avait dit à ce sujet, il passa plutôt sur le sujet de ma dague. Je croisais les bras, lâchant un bref rire.

- Un gros serpent que tu connais déjà, si je ne m’abuse.

Je disais ca, mais la vérité, c’est que j’espérais que je ne me plantais vraiment pas en le suspectant de posséder l’Orbe de l’Eau. Il n’y avait pas de raison d’avoir tort, sauf si un Cristal autre que celui de l’élément aquatique, se trouvait également à la TGU. Dans tous les cas, il était évident que nous avions encore beaucoup à nous dire … C’était sûrement pour ca aussi que Lyte m’invitait dans sa chambre, pour qu’on discute plus amplement de tout ca, mais là, j’étirais un large sourire. La perche était trop grande pour ne pas réussir à la saisir.

- Oh la la. Tu m’invites déjà dans ta chambre ? Tu brûles les étapes, dis-moi ! Je voyais déjà sa réaction venir à des kilomètres et je me mis à rire plus franchement. - Je plaisante ! Ou peut-être pas. Je te suis !

En fait, on pouvait très bien retourner chez moi pour ca mais peut-être que Lyte avait besoin d’aller voir un truc dans ses affaires aussi, je ne sais pas. Du coup on se mettait en route et je le suivais dans le calme jusqu’à l’hôtel où il séjournait. Puis on gagnait sa chambre, modeste.

- Hey on est à Costa, t’aurais pu t’offrir un petit plaisir pour la chambre quand même, tu sais ? Va pas me dire que c’est à cause de ton salaire, un petit écart de temps à autre ne fait pas de mal. Bon, tu sais lire l’écriture de Gaia, ou ?

Je pense que oui, pour avoir travaillé quelques temps sur Dol pour ma part, j’avais remarqué que nos deux écritures étaient plutôt proches. Mais bon, sans gêne, je me dirigeais quand même dans la salle de bain pour ouvrir la petite pharmacie qu’ils mettaient à disposition des touristes. Je ne doutais pas que Lyte devait aussi avoir ce qu’il fallait dans ses affaires mais je ramenais quelques produits au cas où puis je retirais ma veste pour me retrouver en débardeur, comme à la maison tout à l’heure. Je pouvais voir ma jolie entaille de plus près maintenant.

- Bon, un petit bandage devrait suffire c’est bon. Pas comme s’il m’avait sectionné le bras.

D’habitude c’est moi qui faisais les bandages à tout le monde, cette fois, je ne pouvais pas. Un peu compliqué de se faire un bandage au bras toute seule. Pas impossible. Mais chiant. Je me mettais assise au bord du lit, faisant entièrement confiance pour la suite, ce n’était pas trop compliqué après tout et puis bon, c’était un SeeD hein, les premiers soins, ca devait le connaître ! Et pendant ce temps, je fouillais dans la petite sacoche que j’avais prise avec moi. Il y avait quelques potions dedans mais surtout … Je prenais une profonde inspiration pour prendre l’Orbe de l’Eau et le montrer à Lyte.

- Ton énigme. Elle venait de là-dedans, non ? T’as rencontré Léviathan aussi ?

Je mettais carrément les pieds dans le plat, mais il était temps de se dire les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 17:01

"Pire, une chambre d'hôtel, hein ?" Je m'attendrais presque bientôt aux moments où elle voulait me faire tourner en bourrique. J'avais l'impression qu'elle profitait de savoir qu'elle pouvait avoir cette emprise sur moi dans nos rêves et, je m'étais toujours juré d'essayer de paraître impassible même si ça se trouve, ça ne faisait qu'empirer son sentiment de vouloir me taquiner. 

Au moins, Ruka n'était pas rancunière et me suivait jusqu'à mon pseudo QG que j'avais installé depuis quelques jours voire plus. La chambre n'était pas élaboré, j'avais pas envie ni besoin de luxe, mais j'avais au moins la tranquillité, et c'était un point fort. 

"J'avais pas besoin de luxe, tu sais, je comptais pas faire du jacuzzi ou inviter du monde à la base... Oui, je comprends à peu près, c'est pas supra différent de celui de Dol, en tout cas." 


Ruka était partie se servir toute seule dans la trousse à pharmacie de l'hôtel avant de commencer à enlever son gilet et s'asseoir sur le lit. Je pouvais difficilement passé à côté de ça même si j'assumais pas complétement, on sait jamais si je me trompais...

"Wooh, c'était une plaisanterie pour la chambre, hein ? Reste habillée, hein ?" 


J'hésitais à rajouter un "je déconne" à la fin de la phrase, mais c'est que l'intervention était ratée et pas vraiment drôle d'elle même, si je devais le préciser, hein ? Je me concentrais pour la soigner du mieux que je pouvais. 


"Bon, voyons voir, tu me dis si je te fais mal, surtout." J'y allais tout doucement pour être sûr de ne pas lui faire mal et en étant sûr que ce que je faisais la soignerais correctement. On était assez proche l'un de l'autre, c'était quand même bien obligé, je devais bien faire le tour de son bras pour la soigner au mieux, et assis, j'étais plus stable et moins risqué de faire une bêtise. "Tu sais, on disait que ça fait bizarre, mais, je suis vraiment content de t'avoir vu en vrai, hein ? " 


Peut être que c'était pour changer de sujet ou autre mais elle tirait un orbe de je ne savais où et je le reconnaissais. "Quand est-ce que tu...?" Mais je vérifiais en même temps, et mon orbe était toujours à son emplacement. Et elle me parlait de Léviathan.


" Oui je l'ai vu, c'est lui la dague ? " Même si je voyais pas pourquoi et le rapport avec l'orbe... 


"Alors comme ça, toi aussi, t'étais sur le cristal de l'eau ? C'est marrant ça, hein ? A moins que ce soit pas une coïncidence... Ecoute, j'aimerais qu'on puisse être sûr que toi et moi, on puisse se faire confiance pleinement... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 17:53

Spoiler:
 

Ouh la. Alors là, si je m’attendais à ce que Lyte me renvoie ma propre vanne dans la tronche … Et je dois admettre qu’elle était bien envoyée, ca avait eu le don de me faire rire. Mais je restais docile puisqu’il s’occupait du bandage. Ou du moins, j’essayais, car la suite, je ne pouvais pas rester dans le silence.

- De ? Me faire mal ? Lyte, tu te rends compte de ce que tu dis des fois ? Me parler de ca après avoir relevé le fait que je me déshabillais … Mais je souriais avec amusement. - Ca va hein, tu peux y aller. Je vais pas crier. … Non là c’est moi qui tombe dans le panneau. Je clignais des yeux, je gardais mon sourire mais j’avais l’impression de m’être piégée toute seule à mon propre jeu. - Chut.

Il finissait le bandage, mais continuait de faire la conversation. C’est vrai que le côté « bizarre » avait fini par se retirer, je crois qu’on s’était pleinement faits à l’idée que nous étions bien l’un en face de l’autre, là. Nous n’étions pas en train de dormir. Par contre …

- Content de « m’avoir vu » ? Tu peux parler au présent, hein. Je marquais une seconde de pause. - Mais je suis contente de te voir aussi, vraiment.

Cela dit, il y avait encore des secrets et des choses qu’on gardait pour nous. J’avais fini par briser la glace en montrant mon Orbe. Lyte semblait vérifier sur le moment si ce n’était pas à lui, ce qui confirmait donc ma suspicion. Et j’affichais un rictus satisfait lorsqu’il confirma de lui-même qu’il avait bel et bien vu Léviathan.

- La dague ? Ah oui, plus ou moins. Mais c’est pas un cadeau qu’il m’a fait hein. C’est une longue histoire. C’est plus un héritage familial.

Après tout, ce n’était pas un énorme secret que de dire que la dague en ma possession appartenait à mes ancêtres … Par contre la suite me fit froncer les sourcils. Se faire pleinement confiance l’un et l’autre hein ? Pourtant il y a quelque chose dans ses mots qui sonnaient faux. Je rangeais l’Orbe de l’Eau dans mes affaires et relevais la tête vers Lyte pour plonger mon regard dans le sien.

- Ok. Mais si ca peut te rassurer, j’ai cet Orbe depuis des mois mais je me suis jamais lancée à la poursuite du Cristal, j’avais d’autres … priorités. Survivre, par exemple. - Tu veux qu’on se parle ? Ok, on se pose des questions à tour de rôle ! Et je commence tiens. Tu as trouvé le Cristal de l’Eau, c’est ca ? Je penchais la tête, cherchant la moindre trace dans ses yeux ou sur son visage qui pourrait trahir quelque chose. - Je suis peut-être un peu barrée comme fille, mais je suis loin d’être bête. Je ne sais pas si c’est une coïncidence que le Cristal se trouve dans un Garden actuellement alors que tu es SeeD … En revanche, je ne suis pas sûre que tu aurais quitté Dol en ne sachant pas où se trouve le Cristal, correct ? Tu le sais en sécurité, j’en suis sûre.

Dans le fond, je n’aimais pas cette façon de faire comprendre qu’on ne pouvait pas se faire confiance, alors discuter et être franc l’un avec l’autre, ca me paraissait être une bonne chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 18:32

"Sois pas bête et me forces pas à te faire crier, alors..." On écarquillait tous les deux les yeux... "Bon, je propose qu'on se taise, un peu, ça vaut mieux..." On continuait donc dans le silence jusqu'à ce que je lui dise que j'étais contente de la voir même si elle notait le problème du temps du verbe conjugué.

Je m'appliquais pour être le plus soigneux possible, j'étais pas maître secouriste mais je voulais pas avoir l'air d'un manchot non plus. J'ajustais ça du mieux possible.

"Bon, j'imagine que ça ira comme ça ?... Je t'en referais un mieux plus tard... Si j'y arrive..."


Elle entamait la discussion sérieuse, et ça m'arrangeait, je savais pas trop comment fallait tourner ça. Et elle avait aussi l'orbe d'eau. Par contre, pour la dague, c'était pas super claire.


"La dague appartenait à Leviathan ? Tu es de sa famille ?" 


J'avais peut être trop lu, ces livres mythologiques qui parlaient des dieux qui se transformaient en humains pour procréer avec des humains pour le coup... Heureusement, qu'elle m'expliquait. Mais pour l'orbe d'eau, je pouvais pas être sûr que ce soit une coïncidence, sauf si effectivement, elle avait un lien avec la Chimère de l'Eau. Mais le coup des questions réponses, ça m'allait. 


Sa première question était que pour me tester car il me semblait qu'elle avait la réponse, elle même... 


"Oui, on l'a trouvé. C'est ce que je te disais quand je te parlais que c'était compliqué. L'épreuve de la Chimère, c'est une chose mais le combat contre les gardiens, c'est compliqué. Je ne l'ai pas avec moi, ils le gardent en sécurité et ne s'en serviront pas, si tu veux savoir. " Quitte à dire la vérité, je m'étais avancé à en dire un peu plus. "Si tu as remarqué, l'énigme a changé plusieurs fois depuis qu'on l'a, et devrait encore changer si ce n'est pas déjà le cas. Je me suis éloigné de l'orbe pour voir si y'avait un lien entre la distance avec le cristal et le rythme à laquelle l'énigme change. Ma réponse te convient ? Dans ce cas, à moi, j'aimerais savoir où tu as réussi à trouver cette chose et quelle en était l'épreuve.


Parce que rien ne garantissait que le lieu et l'épreuve était la même, peut être ? J'avais la possibilité d'avoir quelqu'un qui avait rencontré Leviathan aussi et qui me raconterait pas de crack. Je l'espérais... J'étais debout, adossé à la petite table de la chambre qui était collé au mur. J'attendais encore quelques questions avant de lui montrer ce que je voulais. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Mer 15 Juin - 22:43

- Je ne vivrai pas aussi modestement si j’étais la fille d’une Chimère !

Avais-je répondu à Lyte lorsqu’il me soupçonnait d’être de la famille de Léviathan. Enfin je pense que je ne vivrai pas comme ca du moins, je ne savais même pas si les Chimères pouvaient procréer, en fait. A l’origine sur Gaïa, les invocations étaient enfermées dans les matérias, alors bon, on ne pouvait pas trop dire qu’elles vivaient librement …

Bon, puisqu’il était question de se faire confiance, on se lançait dans un question-réponse. Je commençais avec l’histoire du Cristal de l’Eau et je ne m’étais pas trompée, une fois encore : il avait bien trouvé le Cristal de l’Eau. En revanche, il m’apprenait quelque chose : n’ayant pas eu l’occasion de faire plus amplement la conversation avec Léviathan, et n’ayant pas été mentionné par les SeeDs lors du communiqué de presse, j’apprenais qu’il y avait ENCORE des gardiens à affronter pour obtenir un Cristal. Ma foi. Je trouvais ca chiant mais je suppose que c’était normal, on ne parlait pas d’un caillou de pacotille.

Au final, Lyte me fournissait une réponse bien plus complète qu’espéré à ce sujet et je hochais la tête de haut en bas lorsqu’il me demanda si ca me convenait. Puis, ce fut son tour de m’en poser une, c’est ce qui était convenu. Cette fois, c’était au sujet de Léviathan … Du moins c’est ce que je comprenais.

- Cette chose s’appelle Léviathan ! Ca me faisait rire. - Mais ok. J’étais à Wutai, je crois te l’avoir dit dans un … euh … très très très vieux SMS non ? J’ai été dans la Grande Pagode du village et pouf ! J’ai disparu avec Axel dans l’antre de Léviathan … Oui il était encore avec moi à ce moment-là. Bref. L’épreuve en elle-même, c’était juste de retrouver ses écailles dans la pagode …

Je taisais les moyens utilisés, après tout, même plusieurs mois plus tard, je n’avais toujours pas digéré la méthode utilisée. Je persistais à penser que c’était un miracle que Léviathan ait accepté de me laisser remettre la main sur la dague après l’incendie dans son antre.

- On les a retrouvées et hop. Il nous a filé l’Orbe de l’Eau. C’était comme ca pour toi … aussi … ? ARGH ZUT ca compte pas comme question ca hein !? Et celle-là non plus !

Ok ok ok on se calme miss. Une question, une vraie ! Je devais en poser une vraie. Ah bah tiens puisqu’on était sur le sujet des Orbes …

- Tu as beaucoup d’Orbes sur toi ? Ou tu as juste trouvé celui de l’Eau ? Peut-être que si les épreuves sont les mêmes au moins je saurai à quoi m’attendre si je retombe sur une Chimère un jour …

S’il en avait d’autres, bien sûr. Mais je levais les yeux vers le plafond en réfléchissant.

- Léviathan est la seule Chimère que j’ai rencontrée, et je suis déjà passée par beaucoup d’endroit sur Héméra. Mais j’ai cru comprendre que les Chimères changeaient parfois d’emplacement, donc bon …

Si ca se trouve, l’une d’elles se trouve aujourd’hui dans un lieu que j’ai déjà exploré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Jeu 16 Juin - 12:19

Bon, j'avoue que ma question était un peu bidon, mais je me demandais ce qu'elle pouvait dire par héritage familial. On commençait à se poser des questions mais je ne savais pas si je devais griller une question pour ça. Ce n'était sans doute qu'un détail ou une histoire qu'on pourrait se raconter plus tard. Je lui expliquais donc pour l'orbe et le cristal de l'eau et je demandais à mon tour comment elle était rentré en possession du sien. 

Elle éludait rapidement la partie sur Axel et la manière dont ça s'est passé mais ça me permettait de comprendre que l'énigme était la même alors que le lieu ne l'était pas. Je ne connaissais pas Wutaï même si il me semble que c'était de là d'où venait les kimonos que les gens portaient pour la plupart au Festival. Et puis, il me semblait bien qu'elle m'ait dit qu'elle y était, ça me parle en tout cas. J'acquiesais de la tête quand elle me demandait si ça avait été la même chose mais s'assura que je ne la comptais pas comme une question. Ca aurait été trop amusant de dire oui. Sa question était plus directe et, si, on devait effectivement se faire confiance, je devais lui répondre franchement. Ca m'embêtait de lui dire mais c'était de garder le secret ou sa confiance. J'ai préféré la seconde option. 

"J'en ai un autre. Celui du vent que je garde soigneusement. Ce n'est pas moi qui ait passé l'épreuve, la BGU me la confiée. Autant dire que j'ai de la pression sur les épaules même si ma mission n'est pas de retrouver le cristal... dans l'immédiat... A moi de te poser une question, réponds franchement, hein ?" 

Mon portable vibra, il était toujours sur le lit, je me tendais un peu, je devinais qui ça pouvait être à cette heure-ci sachant que je n'avais répondu à son précédent message. Mais aller le cherche en hâte, aurait été révélateur et sa prochaine question aurait peut être portée sur le contenu du message. Je n'étais pas bête et essayai de faire comme si de rien n'était. Elle n'allait pas se permettre de regarder de toute manière. 

"Bref, pourquoi tu veux partir avec moi ? Me réponds pas, un truc bateau du genre, pour protéger les cristaux, hein ? Pourquoi partir et pourquoi avec moi ? " 

Je verrais bien si la réponse me convient mais c'était vraiment de la curiosité. Et alors qu'elle me répondait, je me déplaçai latéralement vers un panneau de liège fixée au mur, je ne sais pas si elle l'avait remarqué mais je le retirai du mur et le retournai. Je prenais cette précaution là, pour l'équipe du ménage ou autre. 

De la partie utilisée, on pouvait y voir une carte d'Héméra, des post-its et des épingles de couleur. Beaucoup d'épingles. 

"Bon, je bosse là dessus en ce moment. Les vertes, c'est où on a trouvé le cristal et les orbes. Du coup, j'en rajoute là, à Wutaï, c'est bien là, hein ? Les jaunes, c'est les rumeurs d'emplacements de Chimères. Les oranges, des rumeurs sur des zones élémentaires." 

Ca donnait pas grand chose, mais on voyait des épingles un peu partout mais plus d'oranges qu'autre chose. 

"Du coup, on sait maintenant que les épreuves sont différents d'une chimère à l'autre mais restent identiques pour la même chimère... T'avais d'autres questions ? "

Et puis là, j'étais sûr de lui faire poser une question sur les chimères et les cristaux, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Accostés à Costa   Jeu 16 Juin - 16:30

Spoiler:
 

Bon … Le petit jeu continuait, cette fois, Lyte me révélait qu’il avait un autre Orbe, celui du vent. Savoir de quelle Chimère il le tenait fut une question qui me traversa l’esprit, mais il y répondit sans que je dise quoi que ce soit. C’était simplement la BGU qui lui avait confié. Je hochais la tête, la réponse me convenait ! Par contre je haussais un sourcil lorsqu’il me demanda d’être franche à la sienne.

- Tu crois que je ne l’ai pas été jusque maintenant ?

Je tournais les yeux, j’étais sur le lit alors j’avais entendu le téléphone vibrer mais pour moi, je ne me posais pas de questions, ca m’arrivait aussi d’avoir des messages hein ? Du coup je reportais assez vite mon attention sur Lyte maintenant que j’avais repéré la source du bruit. Pourquoi je voulais partir avec lui … sans dire un truc con. Je me mettais à sourire, mais cette fois, nulle moquerie, nulle espièglerie.

Le jeu s’arrêtait.

- Parce que j’ai envie de venir avec toi. *

Pas sûre du tout que la réponse lui convienne. Il y avait du vrai. Non. C’était vrai. Mais il n’y avait pas que ca. Dans tous les cas il s’était déplacé pour me montrer une carte d’Héméra et je haussais un sourcil devant une telle organisation. Il avait installé un truc pareil dans sa chambre ? Wahou … Dire que pendant mes voyages, je partais au feeling en allant là où bon me semble, lui semblait se faire de véritables schémas. Je me levais du lit pour m’approcher alors qu’il m’expliquait ses codes couleur.

Je regardais tout ce qu’il avait déjà fixé comme épingles, il venait de rajouter Wutai, j’avais répondu d’un signe de tête lorsqu’il chercha l’emplacement de Wutai. Je pouvais alors voir où il avait trouvé Léviathan ou le Cristal … En tout cas je voyais du vert au niveau du Lac Obel de Dol et … un en plein milieu de la mer, sérieusement ? Une Chimère est apparue sur un bateau ou quoi ? J’écoutais Lyte d’une oreille, mais j’étais très concentrée sur le tableau. Je n’avais pas d’autres questions pour le moment, ni sur les Cristaux, ni sur les Chimères, ni rien. Pas même privées. Je tendais juste la main vers lui, toujours en fixant le panneau.

- Ouais, tu peux me filer tes épingles s’il te plaît ?

Dès que je les avais en main, je m’approchais davantage, commençant par Gaia. Il y avait Wutai, avec les informations, on savait que Sephiroth avait attaqué le Village Glaçon, beaucoup ont soupçonné la présence d’une Chimère ou d’un Cristal. Avec le Grand Glacier à proximité, je n’y touchais pas.

Je prenais essentiellement les épingles oranges pour montrer les zones élémentaires que je connaissais mais il semblait s’être déjà bien renseigné sur Gaia. Dol, je laissais tomber, il était originaire de là-bas alors il était le plus à même de compléter ce secteur d’Héméra. Passons à Héra. Le monde que j’avais le moins exploré … En fait, je n’y étais passée que pour la Chasse au Trésor de Daguéréo, alors bon.

- Hum, pendant la chasse à Daguéréo, ma dernière énigme m’a conduite dans la Forêt Maudite sur Héra. C’est un lieu très sombre et assez dangereux, je pense que ca peut faire une bonne planque pour la Chimère des Ténèbres un de ces quatre. Je mets du orange, ca te va ?

C’est en disant cela que je tiltais sur quelque chose justement à laquelle je n’avais jamais pensé plus tôt. La Chasse au Trésor avait pour rumeur qu’elle avait un lien avec des Chimères … Or, sur tous les lieux que j’ai visité au cours de cette chasse, je ne suis jamais tombée sur la moindre Chimère et je n’ai pas eu écho que ce fut le cas pour un autre des participants … Sur le coup, je commençais à me poser des questions sur l’identité de l’organisateur, surtout quand on voit les façons tordues dont les énigmes étaient données. Mais bref, si ca se trouve, la rumeur n’était qu’un canular pour attirer le plus de monde.

- Sinon à part Daguéréo et Alexandrie, je n’ai rien vu d’autre sur Héra, c’est un monde que je n’ai pas exploré encore.

Je passais alors sur Spira.

- J’ai été à Besaid justement pendant cet événement, ils ont des temples un peu partout sur Spira, j’imagine que t’as du en entendre parler ? Des temples qui abritaient autrefois des Chimères pour les Invokeurs ? J’ai été aussi à Kilika mais je vois que tu as une épingle sur Besaid. Kilika abritait Ifrit avant, je t’en mets une là. Je ne sais pas où sont les autres temples, outre à Bevelle mais bon.

Je traçais mon propre parcours dans ma tête pour essayer de repérer. Notamment quand je suis partie du Village Shumi vers l’Ouest, pour arriver en haut de Zanarkand, à l’entrée du mont Gagazet. Mon bras s’arrêtait à ce niveau et je me tendais un peu. Trop de mauvais souvenirs dans cette montagne …

- Le Mont Gagazet est une montagne enneigée … Ca peut être une bonne piste pour la Chimère de la Glace.

Je baissais mon bras après avoir ajouté l’épingle dessus et je reculais, baissant les yeux. Ca me rappelait que je n’avais pas tout dit à Lyte un peu plus tôt lorsqu’il m’avait posé sa question et lorsque je tendais la main pour lui rendre ses épingles, je soupirais, le visage un peu plus fermé.

- Ecoute Lyte … Ce que je t’ai dit, c’est vrai. Pour ta question. Mais pas que. Il y a bien d’autres raisons, mais … c’est pas une question de confiance. C’est juste que … c’est trop difficile pour moi d’en parler pour le moment. Les événements depuis Gagazet jusqu’à aujourd’hui … A part Katty et ma tante, je n’en avais parlé à personne, et pourtant Dieu sait que je suis proche de mes amis ici. - Retiens juste que … j’ai vraiment envie de continuer à parcourir Héméra, je ne tiens pas en place et je crois que je suis trop accro à la liberté et à la découverte. Mais je ne veux plus être toute seule. Et surtout, je veux m’assurer d’être entourée de personnes en qui j’ai confiance.

J’avais l’impression d’en avoir déjà trop dit et de me montrer trop sérieuse. Mais pour que moi je sois vraiment sérieuse, c’est qu’il y avait vraiment quelque chose qui n’allait pas. C’était sûrement con de lui dire ca alors que c’était la première fois qu’on se rencontrait « dans la réalité », mais j’étais franche. Il y avait comme un certain feeling, ce sentiment que je pouvais lui faire confiance, et j’espérais qu’il me comprendrait. Je n’étais pas prête à parler de ce que j’avais vécu, pas encore. Mais je soupirais et détournais le regard.

- Excuse-moi. Je devrais m’en aller.

Je ressentais ce besoin non pas de fuir – quoique – mais surtout de prendre l’air.

*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Accostés à Costa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Goupe A : Allemagne, costa rica, POlogne, Equateur
» Entre Costa del Sol et Wutai
» Barolo ... dans quel ordre? ou à l'aveugle?
» La Paulée du début d'année!
» [Challenge] L'île Perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Costa del Sol-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives