Forum rpg basé sur les univers des FF IV, VII, VIII, IX et X.

Partagez|

Je panique pas, j'angoisse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Je panique pas, j'angoisse ! Ven 20 Mai - 11:30

Précédemment : Entre ciel et mer


Le visage enfui dans ses mains, Reeve secoua subrepticement la tête. Toutes ces pensées dans sa tête, c'était un réflexe. L'habitude de contrôler Cait Sith. Un peu comme un navigateur qui conserve les identifiants d'un site, et qui s'y connecte automatiquement. Ce n'est pas bien dangereux tant qu'il s'agit d'un ordinateur privé mais ça peut trahir beaucoup de choses pas très propres quand on prête ce même ordinateur à quelqu'un. Et là en l'occurrence, Irvine avait accès à tout son disque dur cérébral...! Combien de temps lui faudrait-il pour comprendre que toutes ces images étaient perçues à travers les yeux de Cait Sith ? Et que se passerait-il ensuite ? Comprendrait-il ? Comment allait-il le prendre ?

Les cauchemars qu'il s'imaginait à l'avance furent interrompus par une requête de son acolyte. Reeve se redressa, grimaçant de se retrouver encore une fois face à lui-même. Non... il n'arriverait pas à s'y faire. Il soupira. L'idée de rendre ses armes à Irvine lui changeait les idées autant que ça le rassurait. De toute façon il n'aurait pas su quoi faire avec une telle artillerie. Il laissa ton son garde du corps récupérer ses possessions et tendit la main, l'air las.

« J'ai besoin de mes boutons de manchette... »

C'est sûr que ça ne payait pas de mine à côté des fusils d'Irvine... cependant ça restait ses armes à lui et elles lui permettaient de concentrer sa magie, la canaliser et l'envoyer à la face de ses ennemis. Même s'il manquait un peu d'entraînement... Il lui rendit également son téléphone et récupéra le sien, profitant de l'occasion pour vérifier ses messages. Rien de neuf. Tant mieux. Depuis quelques temps les nouvelles avaient une très fâcheuse tendance à être désagréables... Reeve soupira. Contrôler le corps de Litchi était déjà suffisamment difficile en soi. Le corps n'était pas qu'un réceptacle vide et se débattait contre la volonté que l'architecte tentait de lui imposer. En plus avec le cerveau maigrichon de son garde du corps...

« Je ne sais pas si un médecin y pourra grand chose. Cait Sith m'a parlé d'un mog qui l'avait transformé en Kwe — une créature très laide de Héra — une fois. Le sort se serait dissipé le lendemain matin... mais avec Cait Sith, difficile de savoir s'il dit la vérité ou s'il raconte n'importe quoi pour divertir son auditoire. »

Non, là, vraiment... il allait falloir qu'il consulte pour sa schizophrénie...! En attendant leur train venait de s'arrêter en gare de Timber. Reeve descendit prudemment comme à son habitude, oubliant qu'il occupait un corps capable de bondir et de se réceptionner avec agilité et souplesse. L'habitude...

La gare de Timber le laissa muet une petite seconde. Évidemment il ne pouvais pas rester indifférent devant toutes ces structures et ces matériaux. Il fit des photographies intellectuelles des quais, des ponts, des bâtiments ceignant les voies ferrées, suivant Irvine comme un petit toutou docile et distrait par milles attraits qu'il était le seul à percevoir. En cherchant un téléphone public ils débouchèrent sur une grande place surveillée par la façade du Timber Maniac. Il y avait même un petit kiosque à journaux juste devant, où un employé échangeait ses magazines contre quelques gils. L'occasion de se tenir informé des dernières nouvelles, même si Reeve préférait d'abord trouver un moyen de récupérer son lui-même... En se retournant vers Irvine pour lui demander s'il connaissait un hôtel, il se figea. Un groupe de cinq jeunes femmes trottinaient dans leur direction et posaient sur lui des regards un peu trop affectueux à son goût. Plaît-il ?

« Ooooh, c'est Irvine Kinneas ! Bonjour ! Bonjour ! Nous sommes membres de votre fan-club, vous pouvez nous signer un autographe s'il vous plaît ?
_ Oh s'il vous plaît monsieur Irvine, je peux prendre un selfie avec vous ?
_ Ah, il y a erreur sur la personne, il est... »
Commença-t-il en se tournant vers Irvine pour faire les présentations.

Son sourire s'effaça lorsqu'il reconnu son visage. Ah oui... zut... non. C'était bien lui Irvine du coup... Bon sang, cette journée s'annonçait horrible ! Que devait-il faire à présent ? Est-ce qu'il devait coucher avec chacune d'entre elle ? Cette idée lui fit secouer la tête avec effroi. Ouh là... la perversité du tireur d'Élite était profondément ancrée dans ses cellules apparemment...! Un coup d'œil rapide vers son corps occupé par le pauvre directeur de la GGU failli le faire éclater de rire. Cet air dépité... Alors Reeve décida qu'il jouerait le jeu. Pour faire honneur à son compagnon d'aventure, ou pour le rendre jaloux... un peu des deux sans doute.

« Oui oui, bien sûr je vous en prie, comment pourrais-je refuser quoi que ce soit à de si jolis minois. » Voilà qu'il faisait des rimes maintenant.

Il s'efforça de sourire et de distribuer des clins d'œils complices. Oui, il exagérait sans doute beaucoup, mais voir Irvine coincé dans son corps subir ça l'amusait tout à coup ! Pour toutes les fois où il s'était moqué de son âge, ce n'était pas très cher payé. Et toc ! Ah... apparemment la mâturité d'adolescent était livrée avec le corps...
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas

Tireur d'élite
Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Ven 20 Mai - 14:18

Le trajet jusqu'à Timber se fit dans le plus grand silence, si l'on enlevait le passage où les deux hommes avaient échangé leurs "armes". Irvine fut surpris d'apprendre que Reeve avait besoin de ses boutons de manchette, il doutait fort qu'avec son corps, ce soit super efficace, mais il les lui rendit quand même, au cas où..

Pendant le trajet, le jeune homme pianota sur son téléphone, ses doigts lui paraissaient raides par rapport à ce dont il avait l'habitude, mais peu importe. Pour le moment, pas de nouvelle concernant cet individu et d'autres échanges de corps, s'il y en avait eu d'autres, ils ne s'étaient pas encore manifesté... mais il fallait espérer qu'il n'y ait pas trop de victimes.

Une fois à Timber, il haussa les sourcils en se voyant regarder partout avec des yeux émerveillés. Évidemment, pour lui, la ville n'avait rien d'original, il n'était pas architecte pour s'extasier sur un kiosque à journaux! Il préférait aller dans une cabine téléphonique pour trouver rapidement un médecin, bien que d'après Reeve, il y avait des chances pour que ça disparaisse après une bonne nuit de sommeil?

«Ok, donc on a juste à aller chacun dans une chambre d'hôtel et prier pour que le temps passe vite jusqu'à demain?» de temps en temps, le tireur avait toujours quelques flashs, cette femme aux longs cheveux noirs, mais tant qu'il pensait à autre chose, ça ne restait pas, et il préférait faire en sorte que ça dure! Ce qui allait surement rassurer Reeve qui devait probablement s'inquiéter à chaque minute qu'il comprenne son lourd secret!

C'est alors qu'un groupe de filles approcha, par habitude, le tireur gonfla le torse mais fut terriblement ramené à la réalité en voyant qu'elles sautaient toutes sur son autre lui! Autant, il aurait pu en être flatté puisqu'elles le mataient "lui", mais quand même! Il ne put rien dire à part regarder avec une pointe de jalousie assez grosse pour empaler un béhémoth, l'architecte commencer à faire le joli cœur avec ces demoiselles...


«Hum hum... désolé mesdemoiselles, mais j'ai besoin de mon garde du corps pour me rendre au Timber Maniacs pour une interview! Et n'oubliez pas que c'est une chasse gardée, Selphie Tilmitt peut ne pas être commode quand elle s'énerve!» il attrapa son double par le bras et l'entraîna avec un air boudeur vers les locaux du journalisme. Il ne le lâcha qu'une fois hors de vue des minettes en chaleur

«On est dans une ville blindée de journalistes! Si Selphie voit une photo de moi avec ces filles, elle va me trucider!» excuse de merde pour pas dire que ça l'emmerdait sévère d'être mis sur la touche! Une fois à proximité du Timber Maniac, il s'apprêtait à bifurquer pour chercher un hôtel... il avait envie d'être un peu seul en fait, mais il avait peur de laisser Reeve faire des bêtises avec son corps!

«Bon, on se trouve un hôtel tranquille, chacun sa chambre et on attend donc demain pour voir si tout rentre dans l'ordre! OUAAAH le canon est de retour!» il secoua la tête, essayant de chasser l'image de la belle brune de son esprit avant de se taper la tête du plat de la main «'tin, t'as pas des hallucinations de ce genre, toi? Ou alors... ça vient de toi? T'as naturellement des images de jolies filles à moitié à poil dans la tête et comme je suis dans ton corps, j'y ai droit?»

De toute évidence, avoir le cerveau de Reeve ne le rend pas vraiment plus intelligent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Jeu 26 Mai - 22:49

« C'est ça... Confirma Reeve lorsqu'il fut question de s'enfermer dans une chambre et attendre que tous leurs malheurs soient passés. En tous cas d'après Cait Sith... »

Après tout rien n'était moins sûr. Aussi prétendre que l'information venait de son double était une excellente façon de rejeter la faute sur quelqu'un d'autre si ça ne fonctionnait pas. Le problème, c'est que Reeve n'était pas sûr de tenir le coup s'il devait rester enfermé toute la journée. Ne rien faire n'était pas trop son style. Il aurait forcément envie de parler à Cynthia, de prendre des nouvelles de Junon, d'organiser deux trois choses à distance. Autant de tâches qui s'avéraient impossibles à réaliser dans ce corps, avec cette voix et affublé de ce cerveau vraiment récalcitrant à réfléchir... À plus forte raison lorsqu'il était occupé comme maintenant à converser avec de si jolies jeunes filles ! Heureusement pour l'architecte, l'instinct tout feu tout flamme du corps qui l'hébergeait provisoirement fut interrompu par un Irvine devenu subitement très rabat-joie... Reeve en vint même à se demander s'il était effectivement comme ça, ou si c'était juste la manifestation de la jalousie d'Irvine... Difficile à dire.

Un grand sourire aux lèvres, Reeve alias Irvine salua les demoiselles devenues boudeuses après qu'on leur ait brisé leurs rêves et suivit son acolyte un peu plus loin.

« Je t'avoue que je ne comprends pas grand chose à ta relation avec Selphie... mais soit, je resterai sa... ge...? »

Interrompu par Irvine, l'homme d'affaire se demanda l'espace d'une seconde quelle mouche l'avait piquée avant de faire le rapprochement avec Litchi et son autre lui. Ah oui, zut. Il y avait cette histoire là aussi... Mais d'une manière tout à fait inattendue, Reeve se sentit soulagé face au désarroi de son garde du corps. Manifestement, le tireur d'élite ne comprenait rien de ce qui lui arrivait. Mieux encore, il mettait ses visions sur le coup de ses propres fantasmes. Bien. Voilà qui arrangeait grandement les affaires de notre architecte ! Il s'autorisa même à croiser les bras tout en prenant un air accusateur.

« Ne vas pas me mettre d'horribles images en tête s'il te plaît ! Sinon je te préviens, je passe la nuit à tracer des plans mentalement jusqu'à ce que ça reste gravé dans ta mémoire ! »

Quant à l'hôtel, la chambre, le repos... ce n'était ni une bonne ni une mauvaise idée. Seulement un espoir. Alors il approuva d'un signe du menton.

« D'accord. De toute façon je doute qu'on puisse faire quoi que ce soit tant qu'on n'aura pas récupéré nos corps. Mon assistante ne me croira jamais, je ne vais pas pouvoir communiquer avec elle... et les habitants de Dol qui te connaissent ne vont rien comprendre si je ne les reconnais pas... Autant prendre son mal en patience jusqu'à demain. Par contre... je t'interdis de prendre ta douche ! Tu ne touche à rien, ok ? Et pas de folies avec la première venue non plus. »

Sur le coup, difficile de savoir s'il plaisantait ou s'il était sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas

Tireur d'élite
Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Ven 27 Mai - 10:59

Ces images étaient trop bizarres, mais jamais quelqu'un comme Irvine n'aurait pu imaginer qu'elles venaient d'une autre personne dont il pouvait visiter le cerveau! Ce genre de choses était du domaine de la science fiction après tout! Au lieu de ça, il préférait le mettre sur le compte d'une certaine frustration, ou peut être un brin de perversité, soit de la part de Reeve, soit de lui... de son côté, c'était pas si nouveau même si ça ne s'était jamais manifesté sous la forme de visions de ce genre!

Mais à l'idée de se mettre à rêver de plans d'architectes en tout genre, le jeune homme grimaça

«Pitié non... tu vas me filer la migraine jusqu'à la fin de mes jours là!» il soupira avant de prendre la direction d'un hôtel, les mains dans les poches, il gardait sa démarche habituelle ce qui devait paraître bizarre avec l'apparence de Reeve. Le dos légèrement voûté - habitué à être grand - à regarder ses pieds en marchant, il voulait peut être se faire tout petit en fait...

Bref, ils prirent un hôtel pas trop à la mode, le genre qui n'accueille pas de VIP, quoi. Mais alors qu'ils s'apprêtaient à entrer, Reeve fit un commentaire qui le glaça d'horreur, le jeune homme s'était redressé et imagina ce qu'il aurait pu découvrir en prenant sa douche!

«Euh je... NON MAIS ÇA VA PAS LA TÊTE????» il ramena ses mains sur sa tête, peu habitué à ne pas y trouver son chapeau, autant l'idée de passer la nuit avec une jolie fille ne lui déplaisait pas... mais dans ce corps? Imaginer baisser les yeux et voir.. oh la vache, sur le coup, il eut un haut le cœur et ramena sa main sur sa bouche, se penchant en avant et prenant appui sur son genou de l'autre main «Pitié... ne me mets plus jamais des idées pareilles en tête!» autant pour Reeve, se retrouver dans un corps jeune et athlétique pourrait peut être lui remonter le moral... oui non, même cette idée lui donnait envie de vomir, imaginer un autre homme le voir à poil? Hors de question! Même dans les vestiaires à la GGU les mecs gardaient une serviette autour de la taille!

Nouveau frisson d'horreur sur le coup alors qu'il se redressait, grimaçant en sentant un tiraillement au niveau des reins avant de prendre une profonde inspiration et s'avancer vers l'hôtel

«Bon, on va essayer de se changer les idées comme on peut... soirée pizza et télé et rien d'autre!» il entra dans l'hôtel, mais le réceptionniste le reconnut tout de suite!

«Monsieur Tuesti??? Mais quel immense honneur que de vous voir dans mon...»
«Ouais, ouais... on voudrait deux chambres, s'il vous plaît...»
sur le coup, le réceptionniste haussa des sourcils, il ne s'attendait surement pas à ce genre de langage de la part de Reeve, et Irvine s'en rendit compte, il se redressa et se racla la gorge en toussant doucement «hum.. pardon, le trajet en train a été assez long. Je suis épuisé. Si cela ne vous ennuie pas, nous souhaiterions deux chambres, mon garde du corps et moi-même.» il avait pris un ton un poil snob.. honnêtement, il ne savait pas du tout comment Reeve devait parler en fait! Mais le réceptionniste semblait gober le truc et leur tendit deux clés magnétiques, Irvine dut - encore - fouiller les poches de Reeve pour trouver son porte-feuille et frissonna lorsqu'il vérifia les poches arrière du pantalon! Non... non... NON... il venait de lui tripoter les fesses. Encore un petit haut le cœur avant de se dépêcher de payer et prendre al direction de l'ascenseur. Mais avant, il se tourna vers le réceptionniste une dernière fois

«Je.. je vais me commander une pizza. Vous laisserez le livreur gagner ma chambre?»
«Oui, bien sur monsieur.»
dans un dernier regard vers Reeve dans son corps, le jeune homme devait avoir l'air profondément abattu sur le coup, ou malade, difficile à dire. Il leva juste la main avec un air épuisé
«À demain, d'accord?» c'était ce qu'ils avaient de mieux à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Mar 28 Juin - 17:37

Reeve se pinça les lèvres pour retenir un sourire moqueur. Il ne devrait sans doute pas se moquer mais les réactions d'Irvine étaient tellement disproportionnées qu'il avait bien du mal à contenir son fou rire.

« Sérieusement, tu as été dans l'armée non ? Elles n'étaient pas communes vos douches ? »

Une manière polie de demander s'il n'en avait pas vu d'autres... Certes, avoir intégré le SeeD devait lui avoir octroyé certains avantages. Reeve se souvenait par exemple avoir eu droit à une chambre avec une petite salle d'eau attenante lors de son séjour à la BGU. Mais avant d'avoir droit à ce type de confort, il avait dans l'idée que les étudiants devaient faire chambre commune. Alors à moins d'être tombé sur une promotion particulièrement pudique, il avait forcément et littéralement du en voir d'autres ! L'architecte voulu se passer la mains dans les cheveux et en fut quitte pour enfoncer son chapeau sur sa tête. Ah oui zut, il l'avait oublié celui-là.

Renonçant à en rajouter, il suivit donc son garde du corps vers un hôtel et le laissa prendre les chambres non sans grimacer de s'entendre si peu aimable. Heureusement Irvine se rattrapa comme il pu, froissant légèrement l'égo de l'homme d'affaire devant l'imitation snob que le jeune homme faisait de lui. Non mais... Il était architecte hein, pas aristocrate. D'accord les deux mots se ressemblaient, m'enfin pas à ce point là non plus. Un peu vexé, il enfonça ses mains dans ses poches et afficha une mine un peu boudeuse. Vite effacée lorsqu'il repéra les dépliants soigneusement rangés dans leurs présentoirs. Et comme Irvine semblait pressé d'aller se terrer sous la couette en attendant que tous ses malheurs disparaissent, Reeve se contenta de lui faire un bref signe de la main et du menton.

« À demain... » Confirma-t-il.

En revanche il était hors de question pour lui de tourner en rond dans sa chambre ! Aussi dès que son acolyte eu disparu, il alla cueillir un prospectus vantant les lieux remarquables de Timber. Quelques photos illustraient ces points touristiques. Le pont au-dessus de la voix ferrée, avec sa rambarde ouvragée. Les boutiques, dont une animalerie manifestement très réputée. La tour de communication aussi, et le siège du célèbre Timber Maniacs. Quel meilleur endroit pour trouver des articles traitant de tous les sujets possibles et imaginables ? Reeve inspecta le plan sommaire dessiné sur la dernière page et décida d'aller faire un tour, seul. Sans son lui-même à ses côtés pour parler avec sa voix et lui renvoyer sa propre image, il se sentirait beaucoup mieux !

Il parcouru donc la ville en long, en large et en travers, s'arrêtant pour admirer les bâtiments et les technologies qu'il croisait, de la plus sommaire à la plus impressionnante. Quelques badauds l'interrompirent, croyant s'adresser à Irvine Kinneas, mais il parvint à s'en débarrasser en prétendant devoir rejoindre Reeve Tuesti au plus vite. À la fin de la journée il avait mémorisé plus de structures ingénieuses ou bizarres qu'il n'en avait jamais vu en un an, et ce sans égard pour le pauvre cerveau de son garde du corps qui subissait son insatiable curiosité. Les bras chargés de toute une pile de magazines offerts par un responsable du Timber Maniacs ravi qu'un Représentant de Gaïa s'intéresse à son journal - même s'il aurait espéré le rencontrer en personne selon ses dires - Reeve retourna à l'hôtel où il se commanda un repas léger. Il mangea seul, se demandant distraitement s'il serait capable de lancer ses sorts à travers ce corps... C'était une expérience à tenter...

Une heure plus tard il regagnait sa chambre où il passa la nuit à lire. Il ne s'arrêta qu'aux environs de quatre heures du matin, épuisé et les larmes aux yeux à trop les solliciter. Sans même prendre la peine de se déshabiller, il s'affala sur le dos, les bras en croix sur son lit en attendant que Morphée vienne lui rendre une petite visite. Ce qui ne tarda pas. Quelques minutes plus tard à peine, il bavait sur la couette en rêvant à... mieux valait ne pas savoir quoi...! Avant de sombrer pourtant, il se demanda s'il se réveillerait aux aurores comme il en avait l'habitude, ou si le corps d'Irvine prendrait le dessus et paresserait jusqu'en fin de matinée... Et surtout, s'il retrouverait son corps ou s'il était condamné à l'occuper une journée de plus...
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas

Tireur d'élite
Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Mer 29 Juin - 10:35

Oui, il a été dans l'armée, mais c'est pas pour autant qu'il s'amusait à regarder ses camarades à poil! Autant il n'avait jamais été pudique de son côté, étant suffisamment narcissique pour même limite se pavaner à poil quand il en avait l'occasion! Mais regarder les autres, niet! Et un corps de vieux bureaucrate encore moins! Il fronça du nez à la remarque de Reeve, affichant une moue boudeuse

«Si, mais aucun de mes camarades n'avait de rides là où tu penses!» il ne savait pas s'il en avait vraiment et ne voulait surtout pas le savoir!!

Au final, les deux hommes se séparèrent, chacun dans leur chambre. Si Reeve avait l'intention de profiter de sa solitude pour visiter la ville et s'en mettre pleins les mirettes, Irvine s'enferma à double tour dans sa chambre, retirant seulement la veste qu'il trouvait inconfortable et les chaussures pour se jeter sur le lit, s'enrouler dans la couette et allumer la télévision. C'était l'occasion de se remettre un peu au goût du jour des derniers événements.

M'enfin il était surtout question du festival qui était organisé par Selphie, il aurait lieu ces prochains jours. Mais à part ça, rien de vraiment nouveau... ah oui, Sephiroth s'était pris une dérouillée au Lunatic Pandora, pour sûr que le système de sécurité était violent là bas, et il n'y avait pas d'humains à tuer, il n'avait pas trop de moyens de pression! Que des borgs, et la magie probablement bloquée, donc pour sûr qu'un type comme lui n'avait pas du faire long feu.

Il se commanda une pizza, mais il eut une violente envie d'aller aux toilettes, et du se faire violence pour y aller, gardant les yeux fermés et allant même jusqu'à s'asseoir pour ne pas risquer de toucher ce qu'il ne voulait surtout pas toucher! Berk! Autant Reeve avait l'avantage de profiter d'un super beau corps! Mais lui... bon il exagérait évidemment, l'architecte n'était pas si nul que ça, mais pour quelqu'un comme Irvine hein?

Il se lava soigneusement les mains, puis retourna dans sa chambre, attendit que sa pizza arrive, puis il se vautra sur le lit en regardant un film tout en mangeant. Il regarda aussi quelques séries télé en attendant d'être suffisamment fatigué pour tomber de sommeil... couché sur le ventre, un bras tombant du lit, la boîte à pizza lui touchant le bout des doigts.

Le lendemain matin, ce furent les rayons du soleil qui le réveillèrent. Il faut dire qu'il avait totalement oublié de fermer les volets! Il grimaça en se retournant et sursauta en ne reconnaissant pas du tout la chambre où il était! La disposition était différente et il y avait des magazines absolument partout, éparpillés autant par terre que sur le lit! Il baissa les yeux et reconnu ses vêtements! Son jean à lui, ses chaps, sa chemise! Il la souleva d'ailleurs et fut ravi de retrouver ses abdos, son teint bronzé et il se leva d'un bond pour se précipiter dans la salle de bain, manquant de se casser la gueule sur un prospectus et se regarda dans le miroir


«OUI!!! Le beau gosse est revenu!!» pour la peine, il ne s'était même pas réveillé aussi tard que d'habitude, il était à peine neuf heures du matin! Il se déshabilla, tel un gosse qui venait de retrouver ses jouets, il se jeta sous la douche, s'admirant sous toutes les coutures comme s'il s'était passé des années pendant lesquelles il n'avait pas eu son corps magnifique! Il prit bien son temps pour se laver, puis il se balada à poils dans la chambre, prenant toujours son temps pour récupérer des affaires propres et s'habiller, sifflotant gaiement avant de finalement attraper le téléphone pour demander la chambre de Reeve Tuesti. Il se demandait s'il était déjà réveillé, surement oui! C'était surtout histoire de voir si l'architecte était tout aussi content d'avoir retrouvé son corps ou non!

Bizarrement, Irvine se sentait quand même un peu crevé... comme s'il n'avait pas beaucoup dormi. Il s'était pourtant couché tôt? Ah oui, mais il ignorait que l'architecte de son côté s'était bien dépensé pendant la nuit à marcher et bouquiner. Bref peu importe, il avait faim maintenant et rêvait d'un bon petit déjeuner!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Mer 29 Juin - 19:12

Si Reeve avait su ce que son acolyte pensait de son anatomie — et particulièrement de cette partie de son anatomie si chère à son cœur — nul doute qu'il en aurait été très vexé. Fort heureusement pour lui il n'avait pas la capacité de lire dans les pensées, même s'il fronça un peu le nez à cette réflexion à propos de rides... Tiens donc... comme si tous les hommes n'en avaient pas au repos. À moins qu'Irvine ne connaisse jamais le repos...? La question ne l'intéressant pas vraiment, l'architecte était donc passé à autre chose et était parti vivre sa vie dans les rues de Timber avant de rentrer se gaver de magazines une fois de retour à l'hôtel.

Puis il s'était endormit.

C'est l'estomac lourd qu'il se réveilla le lendemain, clignant des yeux alors qu'il tentait de faire une mise au point sur le plafond au dessus de lui. Le soleil était déjà levé et colorait la pièce de grandes tâches de lumière. Encore tout ensommeillé, Reeve se passa une main sur le visage et sourit aussitôt. Était-ce bien sa barbe qu'il sentait sous ses doigts ? Il tendit les mains au-dessus de lui, doigts écartés. Ah oui, ça, c'était à lui ! Galvanisé par cette découverte, il se redressa avec un enthousiasme tout neuf et... haussa un sourcil en constatant qu'il venait de mettre les deux pieds dans une boîte à pizza au pied de son lit. Ah... elle venait donc de là cette sensation d'avoir du plomb dans l'estomac... Reeve soupira, toutefois soulagé d'avoir retrouvé le confort de son propre corps. Première étape : la douche !

Il y resta une bonne demi heure, heureux de prendre soin de ses bourrelets, de ses poils, de ses rides. Non mais ! Il s'accorda de fait le temps de se raser un peu, vérifiant dans son miroir que tout était en ordre. Au bout d'une minute, il s'accorda un sourire satisfait.

« Salut beau gosse... » Se salua-t-il avec un sourire.

Contrôler une peluche à distance ne l'arrangeait vraiment pas. En revenant dans la chambre il ramassa les fusils de son garde du corps et sortit enfin... mais s'arrêta de justesse lorsqu'il manqua télescoper Irvine qui arrivait en sens inverse.

« Déjà debout ? Se moqua-t-il gentiment. « Tiens, je te rends tes armes. Je veux bien les miennes. Et un café aussi. Avant d'ajouter après une demi seconde d'hésitation. Alors, toujours des visions perverses ou ça t'est passé ? Parce que moi je n'ai rien vu de très affriolant dans ton cerveau... »
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas

Tireur d'élite
Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Jeu 30 Juin - 10:44

Que c'était bon de retrouver son corps! Sérieusement, Irvine ne se serait jamais attendu à ce que ça lui manque à ce point de pouvoir se lever d'un bond, ne pas sentir ses articulations râler dès qu'il se redressait trop vite ou même rien que retrouver son œil de lynx! Après une bonne douche, il avait mis les boutons de manchette dans la poche de son manteau, et il avait essayé d'appeler Reeve pour voir si tout allait bien pour lui. Pas de réponse, il était surement déjà sorti!

Hop! Il se dépêcha donc d'aller prendre un bon petit déjeuner, s'il avait mangé une pizza la veille dans le corps du vieux, il avait l'impression de ne rien avoir mangé de consistant depuis des jours dans son corps à lui! En sortant du couloir, il tomba nez à nez avec l'architecte qui lui tendait ses armes! Owiiii! Il allait enfin pouvoir tenir ses flingues de manière correcte! Non parce que bizarrement, il avait l'impression d'être super maladroit quand il était dans le corps de Reeve... celui-ci se moquait d'ailleurs vis à vis des visions de la veille... il lui tendit ses boutons de manchette avant de mettre ses armes dans leurs étuis


«Je pense que c'était seulement l'effet du changement de corps sur le moment... c'était passé déjà dans la matinée... ça me le faisait encore un peu parfois, notamment hier soir quand j'étais totalement crevé, mais c'était trop flou pour que j'y vois grand chose.» et en fait, il s'y était fait, comme si mentalement, il avait compris comment bloquer son esprit. Surement que c'était inné chez Reeve de pouvoir interrompre Cait Sith à tout moment, et comme ce n'était pas concrètement lui qui contrôlait la peluche, mais toujours Reeve même dans le corps du tireur, il avait pu le bloquer sans s'en rendre compte.

«De ton côté, c'est bien dommage que tu n'aies pas pu voir mes souvenirs crapuleux! J'avais un joli paquet de filles en réserve!» bon au moins, il n'avait pas vu Selphie, c'était la seule qu'il n'aurait pas aimé que l'architecte voit dans le plus simple appareil!

Ils descendirent vers la salle de restauration pour prendre le petit déjeuner, un café pour Reeve, un pour lui, mais il prit aussi un bol de céréales et un croissant! S'installant à une table, il poussait un soupir de soulagement en savourant le fait d'être de retour dans son corps

«Au moins, ça confirme ce que les études pensaient, ce genre de chose ne peut pas durer longtemps... mais ça reste dangereux quand même! Tu imagines si quelqu'un de mal intentionné se retrouve dans le corps d'un haut dirigeant? Ou même d'une puissante créature comme un de ces euh... les gros lions gris de Spira là...» oublié le nom, mais peu importe «et si quelqu'un s'était retrouvé dans le corps d'Asran ou de Sephiroth?» ou Ultimecia... la vache, ça aurait pu faire quelque chose de spécial! Est-ce que quelqu'un se trouvant dans le corps de la nécromancienne aurait pu essayer de la faire se suicider? Ça aurait été d'intérêt publique tiens!

Toujours est-il que ça donnait quand même froid dans le dos, et il était juste content que ce soit terminé.

«Bon, avec tout ça, c'est quoi la prochaine étape? Je sais qu'on voulait aller à Winhill, mais y'a quelques trucs à voir dans le coin. À Dollet par exemple, y'a une plage où l'on pouvait trouver Ondine autrefois...» en fait, elle aimait plutôt se réfugier chez des monstres qui vivaient là bas, mais vu que son attaque consistait à être sur une plage au crépuscule, ça ressemblait davantage à la plage de Dollet qu'autre chose! «c'était pas vraiment une G-Force d'eau, mais son attaque consistait quand même à faire un petit raz de marée qui bloquait la parole à ses ennemis... et y'a le Lac Obel aussi! On raconte qu'il regorge de mystères...» mais il ne savait pas lesquels... peut être que Reeve en saurait plus avec tous les magazines qu'il avait lus pendant la nuit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Lun 11 Juil - 22:21

ReeveDes souvenirs de jolies filles ? Oh ça, Reeve ne doutait absolument pas que son acolyte en possède tout un éventail. Ceci dit il n'en était pas encore rendu à être devenu un vieux vicieux, et regarder pour regarder... Bof. À vrai dire il préférait encore se souvenir de ce qu'il avait connu. Au moins il savait ce qu'il avait ressenti, pourquoi. Il avait les prénoms et les circonstances, et contrairement à Irvine elles n'étaient pas toutes d'ordre sexuelles. Loin de là. Matilde en était un bon exemple. Discuter moteurs et armement avec elle était un vrai rafraîchissement. Peut-être même qu'elle plairait à Irvine d'ailleurs. Après tout lui aussi aimait l'artillerie. L'ennui c'est qu'il aimait tout autant tirer... et pas uniquement avec des armes à feu...

Reeve secoua la tête pour s'obliger à sortir de ses rêveries, se demandant si ce genre de pensée était un effet secondaire de leur échange de corps. Pourvu que ça s'estompe...

Il suivit Irvine jusqu'à la salle de restauration où ils s'installèrent tranquillement. Chacun d'une bonne humeur rarement égalée. Comme quoi, on avait beau se plaindre de ses petits défauts, on n'était jamais mieux que dans son propre corps finalement. Le tireur d'élite évoqua encore le sujet, laissant Reeve songeur un instant. Et s'il s'était retrouvé dans le corps de Monseigneur Asran ? Pire encore, si l'un des grands pontes de la Néo-ShinRa s'était retrouvé dans le corps de Nanaki ? Les possibilités et les dangers étaient tellement nombreux qu'il fronça les sourcils en repensant à cet enfant doté d'une queue de singe. Il aurait pu faire tant de dégâts... Il secoua la tête pour la seconde fois de la matinée et avala son café avant de se recentrer sur son garde du corps.

« Ah... je t'aurais bien demandé de me faire visiter la ville mais j'avoue avoir profité de ton corps alerte et plein d'énergie pour faire un tour du propriétaire hier soir. J'espère que tu n'as pas trop mal aux pieds. Et j'ai lu aussi, le propriétaire du Timber Maniacs m'a offert des dizaines de tirages invendus. » Sourit-il.

Pas un mot quant au fait qu'il avait été rudement vexé en constatant qu'il pouvait lire sans effort, là il commençait à devoir trouver la bonne distance entre le papier et ses yeux dans son corps de quadragénaire. Brrr... dit comme ça le mot sonnait comme le nom d'une créature préhistorique. Plaçant quelques gils dans une coupelle pour régler leur petit déjeuner, Reeve se leva et s'étira. En ramassant son sac, il se sentait prêt à marcher des kilomètres sans s'arrêter. Forcément, ce corps là avait dormi comme un loir !

« Je te suis ! Je te fais confiance. Il me semble que le lac Obel est sur notre route pour Dollet, on peut commencer par là. Je t'avoue que notre échec lamentable à l'épreuve de Shiva me pèse toujours. On était si près d'obtenir l'orbe... »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Irvine Kinneas

Tireur d'élite
Tireur d'élite

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 30
HP : 6250/6250
MP : 185/185
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Mar 12 Juil - 10:06

Spoiler:
 

Retrouver son corps, c'était surement l'une des meilleures sensations jamais connues pour le tireur! Sérieusement, rien que dans la douche, il aurait pu s'amuser à faire l'hélicoptère pendant une heure en sautant partout rien que par sa bonne humeur!

Là, petit déjeuner, Reeve semblait tout aussi content d'avoir retrouvé son corps bien qu'il le montrait un peu moins quand même. Pendant qu'ils prenaient leur petit déjeuner, ils faisaient un petit topo de cette journée d'échange de corps. Mine de rien, Irvine trouvait que cette situation aurait pu être très grave, que se serait-il passé si deux personnes qui sont en conflit avaient échangé leurs corps? Notamment avec les tensions actuelles entre les mondes, ça aurait pu avoir de graves conséquences... il faudrait qu'ils se tiennent au courant des suites de cette affaire par les informations. Mais pour l'heure, il s'agissait surtout de voir ce qu'ils allaient faire maintenant.

Reeve avait profité de son corps d'athlète pour visiter la ville, le jeune homme afficha un sourire amusé en l'imaginant parcourir la ville en long en large et en travers sans éprouver la moindre fatigue

«Non ça va, mais j'ai quelques courbatures quand même... t'as du bien galoper!» il mordit dans son croissant, vu qu'il avait terminé son bol de céréales, et de toute évidence, l'idée du Lac Obel intéressait bien Reeve, donc ils pourraient ainsi s'y rendre avant d'aller à Dollet

«Bon, on va aller louer une voiture alors. Le Lac Obel est quand même assez loin, si on y va à pied, on en a pour plusieurs jours.» il termina d'engloutir son petit déjeuner, puis il se leva. Ajustant son chapeau sur la tête, ils quittèrent l'hôtel pour pouvoir rejoindre l'entrée de la ville, de là, il s'arrêta au niveau d'un garage et commença à négocier les prix pour louer une voiture. Ils allaient à Dollet, donc pas très loin et l'agence avait une annexe là bas, donc ils pourraient la leur laisser sur place.

Le jeune homme prit le volant et attendit que Reeve grimpe à côté, puis une fois installés, il mis en marche le véhicule et ils commencèrent à s'éloigner progressivement de la ville. Il fallait faire un peu le tour à cause de la configuration des chemins de fer, mais ils allaient faire de la route pendant quelques minutes avant de devoir partir en hors piste pour rejoindre le Lac Obel


«Pendant tes recherches, tu as lu quelque chose à propos du Lac Obel? Y'avait une légende avant sur le fait de faire des ricochets sur la surface, selon combien on en faisait, il paraît qu'un truc bizarre pouvait apparaître! Faudra qu'on essaie!» il était plutôt doué à ce jeu...


========================
Direction: Le Lac Obel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cronos

Chaton à la retraite
Chaton à la retraite

avatar
Fiches du joueur : Personnages :
Julian Quinn - Lily Hunter - Aaron - Jonah

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Dim 24 Juil - 15:19



Irvine gagne 250 Gils
Reeve gagne 250 Gils

Irvine passe au Niveau 30 !
(Rappel : nom équipement à définir pour Irvine et Reeve)


Fiches Modifiées

Le duo se rend au Lac Obel


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Jeu 7 Juin - 2:31

Terra et Kagura arrivent avec hâte du Tournoi

Décidément il y avait nombre de personnes étranges dans ce tournoi, aussi bien participants que spectateurs. Et quoiqu'on en dise, Terra et Kagura faisait partie de ces personnes-là. Même si, de prime abord, ils n'avaient pas l'air particulièrement spéciaux ces deux-là. Enfin, sauf pour cette jeune fille aux bois. Elle avait réussit à deceler chez eux une odeur propre à celle des chimères, mais comment avait-elle réaliser ce charme ? Terra ne voulu en savoir davantage et avec son compagnon ils profitèrent d'un moment d'égarement de la foule pour se faufiler vers la sortie.

En dehors du grand stade - là où ils étaient apparus quelques heures plus tôt - ils pouvaient trouver plusieurs véhicules qui assuraient le transport entre Galbadia et différentes villes. Mais avant toute chose, Terra souhaita faire appel à son fidèle ami à plumes. Malheureusement après de longues secondes à l'attendre, ce dernier ne montra pas le bout de son bec.


- J'espère qu'il ne lui est rien arrivé...

Tel qu'elle le connaissait, il devait sûrement s'être fourré dans un endroit bien au chaud, tranquillement en attendant. Enfin, il fallait espérer qu'il ne montre pas trop de signes de rancoeur envers les deux jeunes qui, d'une certaine façon, l'avaient abandonné. Pas le choix que de prendre un bus qui faisait la navette entre une ville et le tournoi. Puisqu'ils ne connaissaient pas Dol, impossible de savoir où vraiment aller, donc ils allèrent vers le plus proche.

A priori en partance pour Timber, les navettes étaient sans obligations de paiement pour l'occasion. De quoi favoriser le tourisme, ce qui est une bonne chose. Le trajet dura une bonne heure et demi pendant laquelle la demi-chimère la passa à dormir, la tête posée sur l'épaule de Kagura. Mine de rien, elle sortait tout juste d'un combat assez éprouvant sans même s'être reposée, elle avait donc besoin de souffler un peu. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, le duo était arrivé à destination. Timber, quel nom peu commun. Enfin, assez différent de ce qui l'on peut avoir sur Héra quoi.


- Que faisons-nous ?

Petite balade de santé, du shopping, tourisme simple ? Ils avaient l'embarras du choix, d'autant plus que le plus gros des touristes étaient au tournoi donc les rues n'étaient pas débordantes de monde !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Jeu 7 Juin - 17:45

Ce tournoi avait probablement été une erreur, mais peu importe. Au moins avaient-ils mis un visage sur l'homme qui semblait suffisamment dangereux pour inquiéter Alexandre et Marthym. Fuyant comme des voleurs, ils avaient probablement vexé plus d'une personne dans leur manière d'être, mais peu importe. Kagura était de mauvaise humeur, la femme aux cheveux blancs l'avait passablement énervé avec ses questions indiscrètes, et en prime il s'en voulait un peu que ses expressions l'aient trahi. Il aurait aimé savoir être aussi impassible que Maître Seymour du coup tiens!

Enfin bref, ils avaient fini par prendre une navette pour rejoindre la ville la plus proche, à savoir Timber. Dans le but, le jeune homme n'avait pas pu beaucoup bouger car Terra s'était endormie sur son épaule et il se refusait à la réveiller, mais une charmante vieille dame s'était assise à côté d'eux et il avait pu lui parler un peu pour en apprendre davantage sur ce monde. Il faut dire qu'ils n'étaient venus que très brièvement sur Dol pendant la chasse au trésor, ils ne savaient donc presque rien.

La jeune femme se réveilla à leur arrivée, la ville paraissait moderne, elle avait certains points communs avec Luca aussi Kagura ne se sentait pas trop dépaysé.

«De ce que j'ai compris, cette ville est un centre journalistique. On pourra faire quelques recherches sur les emplacements de tes amis...» il préférait éviter de parler à voix haute des chimères depuis sa mésaventure au tournoi. Un autre sujet le tracassait aussi, mais il estimait qu'il était encore trop tôt pour en parler. Il préférait attendre de se calmer un peu avant, il lui faudrait surement plusieurs jours.

«Mais d'abord, on devrait manger quelque chose. On est partis précipitamment de... chez ton père, et on a atterri directement au tournoi, je commence à avoir faim, et ce serait peut-être bien de suivre les combats sur une télévision quelque part.» depuis le temps, le premier tour devait être terminé maintenant... est-ce que le deuxième avait commencé? Ils verraient bien, il avait envie d'en apprendre plus sur cette Shellie, elle était vraiment bizarre, et il ne savait pas pourquoi, mais ses bois lui disaient quelque chose... il n'y avait pas eu une mode à un moment avec ce type de coiffe?

Enfin, ils prirent la direction d'un petit restaurant sympathique, il y aurait surement pas mal de choses à faire dans le coin, des informations à récolter, Terra avait dormi pendant une heure, elle ne serait probablement pas fatiguée avant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Mar 19 Juin - 8:35

La ville dans laquelle il venait d'arriver était un mélange subtil de charme urbain et d'ancienne ville. Peut-être était-ce à cause de tout ce côté papier et vieux journal. Elle n'en restait pas moins une ville assez proche de l'eau et donc brassait beaucoup de passage. D'ailleurs, si l'on se fiait seulement à une carte, Timber était une sorte de point névralgique de ce continent puisqu'il est relié à un autre par voie ferrée.

Mais pour l'heure, les deux jeunes avaient surtout faim car leur dernier repas remontait à plusieurs heures déjà. Heureusement pour eux, c'était encore l'heure du service et les cuisines des restaurants étaient toujours ouvertes. Ils pouvaient donc s'installer à une table et commander un bon plat. Lorsque le serveur arriva pour leur donner une carte du menu, il s'arrêta quelques secondes.


- Bonjour ! Vous n'êtes pas d'ici, vous... Laissez-moi deviner. Mademoiselle, vous venez de Héra. Et vous monsieur, vous venez de Spira. C'est ça ?
- Bonjour... euh, oui tout à fait !
- C'est qu'on est plutôt perspicace par ici !


Se vanta-t-il le sourire aux lèvres. Même si Terra n'était pas originaire de Héra, elle ne voulait pas trop faire de vague et accepter sobrement ce que cet homme pensait deviner d'elle. Ils avaient, donc, une carte dans les écritures qu'ils connaissaient tout deux, mais certaines choses restaient totalement inconnues à la jeune femme.

- Dis-moi... Qu'est-ce qu'un... Ham.. Hamb-u-rgé ?

Il n'y avait pas d'image sur cette carte, simplement des mots. Kagura du donc lui expliquer ce qu'était ce plat particulier très prisé des jeunes. Dans la carte du restaurant, ils en proposait justement un qui ne contenait pas de viande ce qui était parfait pour la demi-chimère. Lorsque le serveur revint, ils passèrent donc leur commande respective.

En attendant que leur repas arrive, ils discutèrent de choses et d'autres, mais très rapidement la conversation tourna en faveur des chimères. Encore et toujours ce sujet qui brûle les lèvres des habitants d'Héméra.


- Je me demande qui est le plus proche de notre position actuelle. N'ayant aucune idée d'où se trouve ses positions... J'ai hâte de savoir où ils se trouvent tous !

Cela faisait un petit moment qu'ils n'avaient pas rencontrer de chimère gardienne. Sans parler du royaume des chimères, ni même de Bahamut, évidemment. Mais même ce dernier, c'était très peu de temps après leur arrivée sur Gaïa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Mer 20 Juin - 0:04

Spoiler:
 

Manger!!! C'était clairement la priorité pour le moment. Kagura avait choisi le premier restaurant qui servait encore à cette heure-ci, une sorte de fast-food mais servi quand même dans des assiettes, pour faire "comme" si c'était un restaurant quoi!

La carte offrait quand même une certaine variété, et comme le serveur avait deviné leur origine - ou presque - il leur avait donné à chacun une carte avec l'écriture de leur monde respectif, heureusement que Terra avait fini par apprendre celle de Héra!

«Un hamburger... c'est un sandwich rond avec de la salade, du fromage, et en général une variété de viande grillée au milieu... mais regarde, ils en font des végétariens, tu as le choix entre un steak de soja ou une galette de pomme de terre» de son côté, le loup en lui réclamait de la viande rouge aussi il se prit un triple burger avec des frites!

Il préférait ne pas trop regarder l'écran qui montrait les rediffusions des matchs du tournoi à la télévision, évidemment, ça avait fait sensation, surtout avec les énergumènes qui participaient, au lieu de ça, Terra revint sur le sujet des chimères et des emplacements que Bahamut lui avait donnés...

«Je t'avoue que je ne connais pas trop Dol, il faudra qu'on aille voir une bibliothèque ou consulter un ordinateur pour voir si certains emplacements sont par ici... celle qui va nous poser problème par contre, c'est la chimère des ténèbres, l'endroit est très dangereux et si on y va et qu'elle n'y est plus...» il grimaça en picorant du pain qu'ils avaient déposés sur la table en attendant. Il repensait à ces gens qui couraient après les cristaux, que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Il se disait qu'il aurait peut-être du demander à Bahamut exactement pourquoi les dieux avaient créé ça, c'était tellement surréaliste l'idée de pouvoir exaucer n'importe quel vœu... il se souvenait aussi de sa vision d'Alexandre, il était évident qu'il n'allait plus dans cette direction à présent, d'une part, il s'était protégé de la glace à présent, le gardien de la glace aurait donc bien plus de mal à le tuer, mais d'autre part, il n'avait plus de raison de devenir invokeur puisqu'il pouvait rester avec Terra, y compris au Royaume des chimères.

«Tu sais... parfois je me dis qu'on devrait retourner voir Alexandre. On a vu notre avenir, mais il est évident qu'on ne va plus du tout dans la même direction, aujourd'hui. Je ne sais pas... tu te demandes jamais où nos pas vont finir par nous mener?» est-ce que Terra se retrouvera un petit village tranquille avec des orphelins à s'occuper? sera t'il avec elle? ou bien auront-ils un nouvel ennemi à affronter?

Leur plat arriva, et l'écran montrait à nouveau ce type, l'homme dont Alexandre avait parlé à Marthym et dont les desseins semblaient plus qu'inquiétants pour le monde. Est-ce que s'ils retournaient voir Alexandre aujourd'hui, il montrerait leur mort des mains de cet individu? Tremblant légèrement, il préféra détourner les yeux, d'autant que c'était la publicité maintenant... il sourit doucement et baissa les yeux vers son méga hamburger!

«Miam! À table!» il avait trop faim!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Ven 29 Juin - 16:39

Il faut dire que ces derniers jours n'avaient pas été de tout repos pour les jeunes voyageurs. Et bien que fort physiquement et mentalement, le jeune loup montrait des signes de faiblesses. Quoique, plutôt de doutes. Ses dernières rencontres au tournoi l'avait légèrement chamboulé et il avait la tête ailleurs. N'ayant pas suivi ses discussions, Terra n'avait aucune idée de ce dont il était au courant.

- Je ne pense pas que retourner voir Alexandre pour connaître notre futur nous aiderait. En sachant ce qui nous attend, nous allons forcément altérer ce futur et l'empêcher de se produire. Dans tous les cas, je préfère ne pas savoir, mais si tu souhaites y aller, nous pouvons retourner le voir !

Affichant un grand sourire avec ça. Si c'était si important pour lui, elle ne l'en empêcherait pas, évidemment ! Mais si elle ne souhaitait pas revoir son avenir aussi, c'est parce que le fait de se voir mourir a été une sensation des plus déplaisantes. Outre le fait de revivre une scène de son passé qui avait été totalement oblitérée de sa mémoire. Les épreuves de la grande chimère de la Lumière avait été de réels défis pour Terra. Mais heureusement de quoi leur changer les idées, voilà que leurs repas arrivaient.

Même s'il était plu simple de consommer un hamburger avec les mains directement, la jeune femme prit tout de même la peine d'utiliser des couverts. Avec un peu de minutie et de patience, c'était tout à fait envisageable.


- C'est délicieux ! Décidément, la cuisine ne cessera pas de m'étonner.

Il n'y a pas si longtemps, elle découvrit la pizza. Ca aussi c'était un plat qu'elle avait fort apprécié alors qu'il semblait tout simple de prime abord. Terra guettait les allers et venus du serveur pour l'interpeler une fois qu'il serait disponible. Chose qu'il fit lorsqu'il vit la jeune femme lui faire quelques signes discrets.

- Puis-je vous aider ? Un problème avec vos plats ?
- Non pas du tout, c'est excellent. Nous voudrions savoir où nous pourrions trouver un lieu pour récolter des informations sur la région ?
- Oh ! Et bien pour les informations vous ne pouvez pas mieux tomber, vous êtes à Timber, la capitale des informations de tout Dol ! Par contre, si vous souhaitez vous renseigner sur des archives d'avant la fusion des mondes... Tout sera écrit dans notre écriture, désolé.
-- Et pour ce qui est d'informations sur des lieux à visiter, ou quelques destinations historiques...
- Vous avez l'office de tourisme dans cette direction, ou sinon n'importe quel éditeur de journal, bibliothèque peut vous laisser un ordinateur pour accéder aux infos du web.


C'est avec un sourire sincère qu'elle remercia l'homme d'avoir répondu à ses questions avant de se retourner vers Kagura qui avait dévoré son assiette comme s'il n'avait pas mangé depuis des semaines. Elle esquissa un sourire avant de pousser son assiette vers lui.

- Tu veux terminer ? Je ne peux plus rien avaler moi.

Si ce n'était pas Terra, elle aurait même pu lâcher une petite éructation. Mais bon, ce n'était absolument pas son genre à la demi-chimère !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse ! Lun 2 Juil - 14:19

Cette histoire commençait à le chambouler un peu. Il ne savait pas trop pourquoi, les cristaux, ce genre de choses... à une époque, il pensait qu'ils devaient les chercher afin que Terra redevienne chimère, mais grace à Marthym aujourd'hui, elle pouvait reprendre cette apparence si elle le souhaitait, certes, plus facilement au Royaume des Chimères, mais si elle le souhaitait vraiment, elle pouvait. Donc leur vœu de l'époque n'avait plus lieu d'être... leur destin avait changé, et il se demandait un peu ce que ce nouvel avenir leur réservait.

Malgré tout, Terra ne semblait pas vraiment emballée, en soit elle n'avait pas tort, mais d'un autre côté, Kagura trouvait que ça restait intéressant d'avoir une idée, si la voie choisie les menait quelque part ou non... il secoua malgré tout la tête

«On verra. Peut-être qu'on aura l'occasion de retourner à Alexandrie un de ces jours, mais on a d'autres choses à faire avant!» autrement dit, ils aviseraient d'ici là.

Pour le moment, il s'empiffrait! Il ne savait pas trop si c'était le fait d'avoir désormais Fenril quelque part en lui qui lui donnait cette sensation de gouffre à remplir, mais en tout cas, il n'avait jamais eu l'impression d'avoir aussi faim depuis longtemps! Au point qu'il finit l'assiette de Terra quand elle le lui proposa

«Volontiers, je crois que je me serais commandé un autre hamburger sinon...» il resta malgré tout raisonnable et ne commanda pas de dessert après tout ça.

S'essuyant la bouche, il alla quand même se laver les mains avant de voir leurs possibilités. Un ordinateur, pourquoi pas. Il savait s'en servir mais encore fallait-il que ça fonctionne un peu comme ceux de Spira, et qu'il y ait leur alphabet quelque part...

«L'office du tourisme me semble le plus adapté. On devrait pouvoir trouver des informations traduites dans toutes les langues, alors qu'un ordinateur, je ne suis pas sur qu'ils se soient amusés à créer des claviers dans chaque écriture...»

Autant qu'ils demandent clairement à quelqu'un où se trouve tel ou tel endroit. Et puis, ils n'allaient pas dire pourquoi hein? Probablement que chaque endroit avait sa propre histoire, même une mine désaffectée. Ils prirent donc la route de l'office du tourisme, une fois sur place, Kagura essaya un peu de tâter la température sur les moyens dont ils disposaient, mais en fait, ils avaient bien un ordinateur avec un clavier pour chaque monde! Haussant les sourcils, il demanda donc celui de Spira. On les conduisit donc vers un simple comptoir, comme dans un bar, on pouvait les entendre parler, ce n'était pas très discret, donc il valait mieux qu'ils ne parlent pas trop fort.

La personne aida Kagura dans un premier temps pour qu'il trouve le moteur de recherche ainsi qu'un éditeur de texte pour prendre des notes, mais le jeune homme préférait écrire sur son carnet par habitude - et pour ne pas laisser de traces non plus. Une fois que la personne les laissa seule, il chercha où était l'historique, et comment l'effacer pour pouvoir faire le ménage après, puis il se tourna vers Terra avec un grand sourire

«Allez M'dame! Votre secrétaire vous écoute, quel endroit voulez-vous chercher?»

Agitant ses doigts au-dessus du clavier, il attendait ses instructions!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Je panique pas, j'angoisse !

Revenir en haut Aller en bas
Je panique pas, j'angoisse !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [RP]Escale à Millau, l'Hydre and Co» Nouveau site !! Panique au casino !!» Pas de panique !! ;)» Hans-Ulrich Rudel» [MINUTES] Promotions et décorations, mars 1456
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Archives :: RP pré-reboot :: Dol :: Continent de Galbadia-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives