Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Beneath the SHELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Beneath the SHELL   Sam 2 Avr - 0:34

Arranger une rencontre en privé dans les locaux de la Néo-Shinra, et puis quoi encore? Officiellement, la compagnie y était bien obligée pour éviter de paraître trop despotique, mais il fallait bien s'attendre à ce que chaque recoin, chaque centimètre de ce complexe soit sous caméra ou micro. J'allais devoir utiliser des faveurs pour rendre cela possible, et encore ce n'était pas une garantie. À cela s'ajoutait mon escorte du moment, c'était beau de voir à quel point la multinationale me faisait confiance. Ce n'était pas exactement à leur tort il fallait avouer. L'heure tardive voulait dire que le bureau assigné à mon équipe était libre pour la nuit, ce n'était que moi et ce garçon ici. Je n'avais qu'à me débarrasser de lui, ce qui n'était franchement pas chose bien difficile.

-J'ai beaucoup de travail à faire ce soir pour le lendemain, même un soldat ne doit pas avoir assez de temps à perdre pour me regarder pianoter pendant trois ou quatre heures d'affilées.

Le garçon montra les dents avec une expression de dégoût. Le reste de son corps s'était tendu, je devais avoir touché une corde sensible. Dommage pour lui, il ne pouvait pas se permettre de lever la main sur moi. Me tournant le nez, il finit par acquiescer malgré lui et détourna le reste du corps pour se retirer. Ce n'était pas comme si mes faits et gestes n'étaient pas déjà suivis ici, du moins la plupart du temps. Ils ne comptaient pas sur le fait que les différents départements communiquaient entre eux sans leur savoir. Je tirai la petite boîte noire de ma poche. Ce cadeau m'aura coûté cher, mais j'estimai qu'il en avait plus que valut la peine. Le grésillement distinctif résonna dans la pièce quand j'appuyai sur le bouton. Les écrans d'ordinateur dans la sale s'étaient mis, sans grande surprise, à s'embrouiller tandis que le reste des appareils faisaient de même, et il n'y avait qu'à assumer qu'il arriverait la même chose aux caméras et dispositifs d'écoute. La Shinra était certes très efficace dans le domaine de la surveillance, mais elle dépendait parfois un peu trop souvent de ses machines. Dès qu'une brèche se formait dans leur belle toile, ils se faisaient vite en déroute.

Cette faiblesse qu'était la leur était facile à exploiter avec les bons outils et une opportunité. Avec cela, la pièce entière avait disparu de leurs radars. Ils pouvaient le mettre sur ma faute, mais il n'y aurait aucune preuve alors c'était peine perdue. Il n'y avait plus qu'à attendre l'arrivée du cher docteur Heinroth qui m'avait donné rendez-vous, en espérant qu'il ne me pose pas un lapin. J'étais au courant pour sa courte implication avec les sujets d'étude SHELL-E, et je pouvais voir venir les questions sur elle et les autres de la même série. Sa génétique était unique, autant en comparaison d'un être humain que des autres makonoïdes lui ressemblant. Tout ce qui m'intriguait, c'était ce qu'il voulait vraiment en faire. Il y avait bien assez de prélèvements pour une banque génétique lors de sa dernière incarcération, et dernièrement il l'avait même laissée filer entre ses doigts, chose que je devais me rappeler de le lui remercier. Tapant de mon pied le plus valide des deux par contre, je commençais à m'impatienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Sam 2 Avr - 12:21

Chris arrive de la plaine foudroyée.
~

Chris
Il fallait bien l'avouer, cette rencontre n'avait pas été facile à organiser. C'était une preuve s'il en fallait que la Néo-ShinRa avait des choses à cacher, pour harceler autant un de leur employés. Je n'avais pas vraiment eu ce problème, de mon côté. Enfin, « pas encore » devrais-je dire. Il me tardait de m'entretenir avec celui qui en savait le plus sur ce que j'avais longtemps appelé les "spécimens SHELL".

J'étais encore un peu secoué par cette rencontre avec Trudi et aussi par l'aveu des implications de Justin dans la Néo-Avalanche. Mais j'avais mis ça de côté, pensant qu'il y avait plus important pour l'instant. On ne le sait que trop bien maintenant, chez les Heinroth, on était maîtres dans l'art de se mettre de la poudre aux yeux. Mais si ça fonctionnait comme ça, après tout...

Justin gérait ses affaires à Dollet et me voilà rentré au bercail. Les vielles habitudes n'étaient pas encore revenues pour autant. Approcher le docteur Seinfield était comparable à obtenir une rencontre avec … bon le seul exemple que je trouvais était Roméo et Juliette... je m'en passerai bien. Pour autant, on avait pu convenir d'un rendez vous.

La vie des gardes devaient être bien ennuyeuse, car si comme moi lorsque j'étais ici, monsieur Seinfield passait le plus clair de son temps à travailler, alors eux devaient en passer tout autant à se tourner les pouces.

Un peu plus d'une heure avant, j'avais pris place dans un bureau d'archives, non loin de notre point de rencontre et je prenais quelques notes, autant rendre l'attente productive. Je travaillais, mais en réalité, j'étais pour cette fois beaucoup plus concentré sur les mouvements que je pouvais voir dans le couloir. Et lorsque le garde sortait, je savais que c'était « le signal » tant attendu.  Dès le début, j'avais pris l'habitude de me frotter le font de manière à ce qu'on prenne cela pour un tic nerveux et qu'on ne voit pas vraiment où se portait mon regard, alors que je vérifiais le voyant sous la caméra fixée sur moi. Jamais je n'aurai imaginé que la rencontre avec un collègue pouvait ressembler à ce point à un film d'espionnage.

La lumière rouge du point lumineux se mettait à osciller. Bon, on dirait qu'on peut y aller. Je me levais, le garde était sorti...  sûrement vers la sale de repos, j'entrais en scène. Est-ce que cet homme travaillait toujours seul, pour que notre rencontre ait à être aussi discrète ? Pourtant rien de plus normal de rencontrer des collègues, surtout dans une boite comme la ShinRa qui avait un but commun.

La porte était restée ouverte, je m’apprêtais à frapper, mais me rendais vite compte que l'homme que je devais rencontrer était là, face à moi et qu'il m'attendait. Je faisais les quelques pas qui me séparaient de lui et lui tendais la main :

« Bonsoir, docteur Seinfield. Je suis Chris Heinroth, je suis ravi de pourvoir vous rencontrer. » « Enfin », pourrais-je ajouter. « Je suppose qu'avec ce niveau de surveillance, vous n'avez pas beaucoup de visites. J'espère ne pas vous paraître grossier, mais je ne sais pas de combien de temps on dispose, alors je suppose qu'on ne va pas s'étendre en mondanités. »

Je n'étais pas vraiment très doué pour amener les choses... nous n'étions pas vraiment là pour parler de la pluie et du beau temps, et d'ailleurs, il m'était avis que l'homme que j'avais face à moi n'avait pas vu le jour depuis des lustres.

« J'aimerai que nous discutions de quelques petites choses concernant ceux que vous avez fini par appeler vos « patients ». Je vous avoue que ma rencontre avec Shellie a vraiment changé ma vision des choses. »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Dim 3 Avr - 16:57

Je vois, de toutes les choses que l'on aurait pu me demander, leur génétique, leurs attributs et leurs capacités, il avait directement sauté à l'éthique que j'avais décidé de les appeler autrement dans mes rapports. Oui, cette appellation laissait sous-entendre que je les considéraient comme des égaux, et même encore là, j'avais tout faux. Non, en effet, allons droit au vif du sujet, c'était la véritable raison du pourquoi de cette rencontre, non pas pour tailler une bavette.

-Oui c'est ça. Une patiente, pas un spécimen d'étude ou un canevas sur lequel expérimenter, mais ça laisse supposer qu'il y a quelque chose qui cloche chez eux, qu'ils ont une déficience ou une maladie. Je n'ai même pas encore de nom pour ce qu'ils sont, car makonoïde n'est plus approprié. Quand la fusion des mondes a eu lieu, ils ont changé avec, mais je suspectais déjà qu'il y avait déjà quelque chose de spécial dans cette série.

Je marquai une pose pour replacer mes lunettes et observer le jeune docteur face à moi. Nous n'avions plus affaire à des monstres, encore moins à des humains, mais ce n'était pas une chose que la Néo-Shinra souhaitait avouer. Ils ne voulaient pas laisser de précieux spécimens leur filer entre les doigts alors qu'ils pouvaient leur être si utiles, ah ça non.

-J'ignore qui elle était avait son exposition au mako, et franchement ça n'a plus d'importance maintenant. Je ne suis pas étonné qu'elle ait eu une impression sur vous, après tout nous sommes tout autant ceux étudiés dans leur cas. Le mako, cette énergie issue de la force vitale de la planète, maintenant j'en suis certain que ce n'était pas une anomalie, mais inévitable. Mes prédécesseurs cherchaient à s'en servir pour ''améliorer'' nos semblables, créer des êtres parfaits de leurs propres mains alors que la réponse était tout bêtement de laisser cette force faire son travail. Avec chaque tentative, ils n'ont fait que pervertir leurs résultats. Je ne pense pas avoir à faire de leçon d'histoire là-dessus.

Ma main s'était resserrée sur la canne m'aidant à garder mon équilibre. Cela me faisait penser qu'il pouvait peut-être entendre cette histoire aussi, mais pas encore. Je n'avais pas encore sa confiance. Pour le peu que je savais de ses motivations, il ne semblait pas partager le même but que la Néo-Shinra, à forger de nouvelles créatures simplement parce qu'il le pouvait. Ça ne voulait pas pour autant dire que nous étions immédiatement amis.

-Ils possédaient déjà cette haute empathie envers les autres êtres vivants. Ce n'est donc pas étonnant que bon nombre d'entre eux soient devenus fous vu leurs entourages. Je ne l'ai découvert que trop tard par contre, pas que c'aurait changé grand chose aux plans des grands chapeaux à l'époque. C'est une situation précaire dans laquelle nous sommes maintenant. Nos expériences les ont pervertis, et maintenant que nous savons qu'ils sont doués d'intelligence, les relâcher est devenu un risque pour nos deux espèces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Jeu 7 Avr - 12:58

Chris
Ce n'était que le début de notre entretien ; mais ça promettait de beaux échanges. Car je savais que j'avais une source d’information et de réflexion presque intarissable sur le série SHELL et plus globalement de ce qu'on continuait à appeler des « makonoïdes » juste devant moi. La limite première que j'entrevoyais et craignais était que quelque chose ou quelqu'un coupe court à tout ça. Ce qui signifierait sûrement qu'on aurait des ennuis, mais il valait mieux ne pas vraiment s’inquiéter de cela pour le moment.

Thomas Seinfield semblait tout de suite confirmer le ressenti que j'avais eu en lisant ses rapports sur « la patiente E ». Je ne le montrais pas vraiment, mais quelque chose en moi souriait à l'idée d'écouter ce qu'il avait à dire. Et cet homme était sans doute aussi bavard que moi.

Ainsi, avant même que je ne puisse glisser un mot, il fit une synthèse sur la série SHELL, quelque chose de bien plus général. J'écoutais avec empressement ce que l'homme à la canne disait, acquiesçant de temps à autre. Je m'étais appuyé sur le bureau. Sa réflexion nous menait un peu plus loin que j'avais prévu, mais, je reconnaissais là bien un de mes propres défauts, si c'en était... vous savez, une idée en entraînant une autre...

La ShinRa et ses secrets et manigances. Héméra nous donnait une nouvelle chance de sortir de cet engrenage, mais comment faire quand on avait toujours connu tout ça ? Et puis, que nous en fassions partie ou pas... leurs activités ne cesseraient pas pour autant. Au cours des derniers jours, voir des dernières semaines, j'y avais beaucoup pensé. Si Shellie me l'avait envoyé en pleine figure, rencontrer Anaryelle, mais aussi les aveux de Justin et de ma petite soeur, voyager à travers tout Héméra... tout ça a ouvert d'autres voies. Et cet homme avec qui j'avais cet entretient, pourquoi était-il resté ? Non, il n'avait pas vraiment besoin de me faire un cours d'histoire sur la création de makonoïdes, c'était une banalité dans la mémoire commune de la ShinRa. Comme un tabou, une chose honteuse qu'on préférait laisser bien à double tour dans un placard miteux quand bien même ça continuait. Mais il revint enfin sur notre sujet principal.

« Effectivement, c'est ce que doivent penser les « grands chapeaux », comme vous dites. Lorsqu'on m'a demandé de m'occuper de son cas, il y avait tout un protocole à respecter, pour telles ou telles raisons. Je crois même que les légendes, sans doutes infondées, s'étaient construites autour de « la marchandise », comme elle était considérée.

Peu après son évasion, je me suis mis à sa recherche. Avec mon équipe, j'ai pu suivre un peu ses activités et ses mouvements. Quand nous avons retrouvé sa trace, elle accompagnait Linoa Heartilly, si vous ne la connaissez pas, il s'agit de la fille du Général Caraway, l'homme qui est actuellement à la tête de ce pays. Je dois dire qu'elle a même fait les gros titres des journaux. Pourtant à part quelques petits incidents comme des gênes à la circulation, elle n'a causé aucun trouble lorsqu'elle accompagnait la première dame, comme ils l'appellent. Puis, nous avons malheureusement perdu sa trace. Ce n'est que par hasard que nous avons rencontré la patiente E, sur Spira, juste après le tournoi.

Mais j'aimerai vous raconter la rencontre que j'ai eue avec elle alors. Elle a été assez étonnante, en tous points. La première chose qui m'a frappé, c'est qu'elle n'a fait attention à aucune des personnes qui m'accompagnaient, elle a tout de suite trouvé en moi sa « cible idéale », si je puis dire. Bien que sa première réaction ait été, semble-t-il, d'essayer de me tuer ; elle m'a parlé. Et croyez moi, ce qu'elle a dit montre que tout ce que vous avez relaté au sujet de son évolution possible est on ne peut plus vrai.
»

Et c'était à ce moment là qu'était né en moi la nécessité de cette entrevue. J'en avais presqu'encore des frissons d'effroi. Non parce que j'avais eu peur de mourir, mais en raison de ce qu'elle avait dit. J'omettais pour le moment le détail de la chimère, mais pour le reste:

« Quelque chose l'a empêché d'en finir avec moi, et croyez moi, je ne réalisais alors même pas que j'étais passé à un cheveux (un verre de lunette, pour être tout à fait précis) de la mort. Lorsqu'elle m'a laissé me relever, elle m'a parlé de toutes les tortures que « nous » leur avions fait subir. Aussi étrange que ça puisse paraître. Autant elle ne semblait n'en vouloir qu'à moi, autant ses paroles ne semblent pas avoir touché les autres. Après coup, j'aurai pu penser que c'était le fuit de mon imagination, mais, je me suis souvenu de ça. »

Je tendais un petit disque amovible à Thomas Seinfield. Il n'y avait qu'un fichier, un enregistrement. Et au delà des bruits parasites et de ce que disaient les autres, il pouvait peut-être reconnaître ma voix...

"Je ne veux pas te provoquer. Simplement te comprendre et communiquer avec toi... Mais tu as raison, le moment est mal choisi ! Et pour ta façon de bouger... j'ai beaucoup à apprendre de toi, semble-t-il. Mais je n'ai pas les même os que toi.

-Dents brisées, griffes arrachées contre la paroi. N'arrive pas à dormir. N'arrive plus à rêver. Trop de cris. Cris de l'extérieur, hurlements à l'intérieur. Ils prennent mon sang. Du sang pour leurs machines, du sang pour leur amusement. Toujours plus. Partout dans l'air, sur la peau, son goût et son odeur nous détruisent, nous reforment à leurs désirs. Ils me frappent par plaisir, pour avoir moins peur, pour que j'aie peur. Mordre pour eux, chasser pour eux, pour que ça arrête, mais ça n'arrête pas. Les cicatrices ne se referment plus. Ils ont prit le soleil avec eux, ma lumière. Rendez-là. Cruelles créatures.

Torturer au nom du savoir, au nom du pouvoir. Torturer par haine, par vengeance, par peur, ou ne pas y penser. Suivre les ordres et leur faire suivre leur ordres. Ils souffriront un peu moins comme ça. Les briser pour les épargner, les briser parce que c'est leur châtiment, parce qu'ils le méritent, ou parce que nous le pouvons. Sommes-nous les vrais monstres? Non, ce ne sont que des bêtes sauvages. Ils saignent comme nous, crient comme nous, ne rêvent plus comme nous. Ce sont des erreurs, des abominations. Un autre mort, à remplacer, à étudier, à briser. Le soleil brille sur la ville, mais elle est toujours morte. Elle ne se réveille pas. Prisonniers sous terre comme au-dessus. La capitale de la mort, et nous sommes ses intendants.
"


Cette façon de parler... elle n'était en rien celle d'un monstre, elle avait une certaine poésie. Ce que je lui présentais avait de quoi alimenter un peu la conversation, et qui sait... ?
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Mar 12 Avr - 12:36

Le commentaire du jeune généticien m'avait arraché un rire malgré moi, mais ce n'était peut-être pas pour les mêmes raisons qu'il devait croire. Il ne devait l'avoir vue qu'après sa disparition, car elle avait laissé assez d'impact sur ceux qui avaient travaillé sur elle pour penser autrement. J'haussai les sourcils quand il rapporta qu'elle lui avait parlé. Qu'elle l'ait caché ou seulement appris récemment, elle n'en avait pas la capacité depuis sa dernière capture.

-Oh non, au contraire, elle n'a pas du tout volé sa réputation. Moi-même j'ai faillit perdre quelques morceaux à plusieurs reprises. Un officier y a même perdu quelques doigts à son dernier passage, mais pour son cas, il l'avait bien cherché. Si elle voulait vraiment vous tuer alors quelque chose l'en a empêchée. Je ne les connais pas comme des êtres qui ont tendance à douter de leurs choix. Sinon, le fait qu'elle arrive à parler en soi ne m'étonne pas, le fait qu'elle en particulier l'ait fait par contre, moins. Elle n'est pas la seule de son espèce à savoir communiquer verbalement, ou plutôt utiliser notre langage.

Avec ma jambe qui commençait à m'élancer, je préférais être assit pour écouter l'enregistrement qu'il souhaitait me montrer. Les mains croisées face au menton, j'écoutais avec attention avec un regard posé sur le vide. Sa voix était bien ce à quoi je m'attendais. Sur un point par contre, le généticien semblait avoir faux sur qui était porté ce message. Pour tous mes efforts ratés, je pouvais n'en vouloir qu'à moi-même qu'elle ait été ramenée dans cette maison de fous. Je retirai mes lunettes pour les nettoyer d'un bout de tissu de ma chemise, pensif sur ses paroles.

-Je ne pense pas qu'elle parlait de vous en particulier, plutôt des laboratoires de Midgar qu'on lui a faite ''visiter''. La ville des morts et ses intendants, c'est nous. Pour ce que je peux comprendre comme culture qu'ils possèdent, la voix d'une personne ne se limite pas qu'à des mots. La culmination de tout ce qui fait de nous une personne, nos sentiments, nos désirs et nos espoirs, notre empreinte sur ce monde, voilà notre Voix. Peut-on apprendre le concept de couleur à un aveugle? Nous n'en auront qu'une vague idée tant que nous ne pourrons en faire l'expérience. Ils ressentent la douleur de chaque créature que nous gardons encagée ici ou à Midgar comme si c'était la leur, voire même plus, celle de chaque employé qui n'en peut plus de faire ce travail, et j'en passe.

Le rêve en est un autre de ces concepts importants, néanmoins je ne suis pas encore certain de sa véritable signification. Prendre la lumière d'un autre par contre je sais. Tuer est un acte normal de la nature pour eux, un ordre normal entre un prédateur et une proie. Cependant, mener une personne au bout du désespoir au point qu'elle veuille elle-même la mort est le pire crime qu'une personne puisse faire, et je ne peux pas dire que la Néo-Shinra, non, la Shinra, n'en est pas coupable. Collectivement, nous avons énormément crimes de la sorte auxquels répondre, mais ils ne sont pas tous aussi vindicatifs sur cet aspect... Je poussai un court rire nerveux. Toujours est-il que c'est grossier de ma part de parler de quelqu'un qui nous entend...

Presque comme un signal, mais je m'attendais bien que, si j'arrivais à cacher cette entrevue de la Néo-Shinra, il y avait une personne ici que je ne pourrais tromper malgré mes meilleurs efforts. D'un côté, cela me rendait nerveux qu'elle coopérait avec la multinationale comme ça, bien que je me doutais bien que sa loyauté n'en valait rien, et elle ne manquait pas de le faire savoir. La porte de la salle d'ordinateurs s'ouvrit immédiatement quand j'avais posé les yeux dessus. La moitié du visage couvert par une écharpe noire et, ironiquement, très peu pour lui couvrir le reste du corps autre qu'un parka ouvert laissant voir le reste dissimulé avec peu de modestie d'un maillot de bain noir. La peau blanche, une paire de yeux rouges perçants et une tête de courts cheveux blancs qui pointaient de sous sa capuche. Il y avait peu de doutes à avoir sur la nature de l'intruse. Le bruit d'un gaz pressurisé brisa le silence tendu qui s'était posé dans la pièce, celui d'une canette de boisson gazeuse qu'elle ouvrit. Elle tira d'un doigt sur l'écharpe pour se mettre à boire, laissant entrevoir une fraction de seconde durant divers fils et un éclat de métal.

Et la porte s'ouvrit.:
 

-Si ça voulait que je sache pas, fallait attendre que je sois en-dehors de la ville hein. Y fait quoi ici l'autre hublots, il fait pas partie de ton équipe de nerds que j'sache.
-Chris Heinroth, SHELL-D. SHELL-D, Chris Heinroth. J'aurais aimé amener le sujet avec un peu plus de tact tu sais.
-Désolée coco, je fais pas dans la douceur.

Elle ajouta sa dernière phrase en lançant au jeune scientifique un large sourire, mais ce n'était rien pour le mettre à l'aise vu l'éclat prédateur dans son regard, sans oublier ses grandes dents pointues, semblables à celles du sujet SHELL-E. S'il y en avait une autre que je comptais lui montrer, ce n'était certainement pas elle, et elle devait certainement le savoir avec le sourire en coin qu'elle me lança à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Mar 12 Avr - 15:02

Chris
Chacun de nous avait fait son petit résumé de la situation. Quelque chose dans ce que j'avais dit avait amusé mon interlocuteur. Peut-être que j'aurai dû m'y prendre autrement, car j'imaginais qu'il avait compris d'après ce que j'avais dit le manque de discernement que j'avais parfois lorsqu'une situation s'invitait à moi. La rencontre avec Shellie pouvait compter parmi ces situations. Elle était arrivée avec surprise et la curiosité, voir même la fascination que j'avais eu alors m'avait mis en danger. Je ne doutais pas une seconde de ce qu'il disait. Ce jour là, Odin m'avait sauvé...

Mais je ne regrettais rien, j'étais même plutôt heureux d'avoir pu la rencontrer. Ne serait-ce que pour m'assurer que ce que j'avais lu était vrai et que je n'allais plus chercher à la ramener à tout prix. Quand je pensais au but premier de notre voyage... je me disais que c'était sans doute une chance incroyable que Katina ne nous accompagnait plus à ce moment là. Quelque chose me disait que leur rencontre aurait été bien plus détonante. Quand à Justin, en fait j'avais toutes les raisons de croire qu'il n'en avait rien à faire.

Cependant, la réaction de Thomas Seinfield lorsqu'il apprit qu'elle avait parlé était presque détachée. Même s'il ne l'avait pas précisé, je l'aurai sûrement compris. Mais ce qu'il m'appris par la suite m'étonna, moi. Pourtant, je n'allais pas le lui dire. Je le laissais écouter l'enregistrement, il semblait prendre un peu de temps pour réfléchir. Puis, il prit enfin la parole. Et ce qu'il dit me fit sourire brièvement. Non que c'était amusant, mais je comprenais combien cette expérience devait avoir été étrange aux yeux de Shellie.

« Quelque part, en tant qu'être humain, ce que vous dites me rassure. Mais... je ne peux m’empêcher de me dire qu'elle avait sans doute raison alors de s'en prendre à moi. Je suppose que j'étais le seul à être vraiment intéressé par elle, quand nous nous sommes rencontrés. »

Je marquais une pause avant de reprendre. « Et je comprends qu'elle ait pu se sentir agressée par la manière dont je m'y suis pris pour essayer de mieux l'appréhender. Enfin, j'entends par là « la comprendre », bien sur ; non la capturer. Et mon état émotionnel ne devait pas vraiment l'aider à se sentir en confiance... »

Un nouveau sourire se dessinait sur mes lèvres... l'une des recommandations qu'avait laissé l'homme qui se tenait en ma compagnie ce soir était de se présenter à elle en étant calme et en chassant les émotions trop fortes. Mais à quoi je pensais au juste ?! Je repassais ses paroles dans ma tête, j'avais tant écouté l'enregistrement depuis... je le connaissais par cœur, son pamphlet, son discours si piquant et moralisateur. Je l'avais pourtant lu, cette immense empathie... mais je venais à peine d'en saisir un peu mieux le fond. Et ça me coûtait de devoir l'admettre. Mais peut-être qu'elle m'avait ouvert les yeux sur tout un monde.

« Ils ne rêvent plus... »

Thomas Seinfield reprenait ce concept pour en dire ce qu'il pensait. Moi même qui m'étais un peu perdu dans mes propres réflexions, portais à nouveau le regard sur lui. Il était question de « prendre la lumière », comme l'avait dit Shellie. Et encore, ce concept là m'était familier. J'avais croisé les bras en l'écoutant ; l'air grave. Il parlait d'une chose qui était l'une des caractéristique de l'être humain... celui là même qui leur faisait se pavaner d'être plus intelligents... sans doute. Typiquement humain. Dans un rapport prédateur/proie, il ne s'agit que de survie et de nourriture ou d'instinct... mais l'humain, lui, sait très bien mener l'autre au désespoir. Retirer sa lumière.

Un rire de la part de l'homme à la canne m'étonna à nouveau. Mes sourcils s'élevèrent alors qu'il parla de quelqu'un qui « nous entend ». Je lui jetais un oeil méfiant avant de regarder dans la même direction que lui. Oui de la méfiance... c'était ce qui devait émaner de moi. Et pas besoin d'être doué d'une hyper-empathie pour le remarquer.

La porte s'ouvrit sur une fille, elle semblait plutôt jeune, ses yeux rouges me rappelaient bien quelques souvenirs... Si je m'étais détendu sur les risques potentiels en entendant la jeune femme ouvrir la cannette, je fronçais les sourcils à la vue de ce qu'elle cachait sous cette écharpe. Bien que j'évitais de laisse traîner mes yeux trop longtemps dessus. Elle s'adressa à Thomas Seinfield, ne manquant pas de me surnommer au passage. Lorsque mon confrère nous présenta, j'inclinais légèrement la tête pour la saluer.

« Oh, je vous en prie, vous pouvez m'appeler Chris. Mais... SHELL-D, vous dites ? Je pensais que... »

Je me tournais vers Thomas Seinfield pour essayer de trouver quelque chose dans son regard. SHELL-C et SHELL-E était les deux seuls sujets encore vivants.. ? J'avais tout à coup une grosse pensée pour une de mes collègues originaire de Dol, elle disait qu'on leur avait donné des cours sur l'esprit critique dans le monde scientifique dans le but de toujours tout remettre en cause... soit dit qu'à la ShinRa on ne nous avait jamais donné ce genre de cours, bien au contraire. Et bien que je remettais régulièrement en cause certains faits que je pouvais vérifier, celui là n'en faisait pas partie. D'ailleurs, ça ne faisait qu'augmenter mon dépit grandissant de travailler pour la ShinRa. Comment est-ce qu'ils veulent qu'on travaille dans de bonnes conditions quand ils nous cachent la moitié de ce qui peut nous être utile ?

« Je vous prie de m'excuser si je manque de tact à mon tour, mais... je ne m'attendais pas à vous rencontrer. »

Bien que j'en étais pas mécontent... c'était assez difficile à expliquer. Et plus encore, je me sentais désarmé face à elle, quand bien même j'essayais de chasser tout ça de ma tête, car je savais qu'elle pouvait surement le comprendre. Voilà comment rencontrer Shellie avait changé ma vie. Pourquoi elle et pas autre chose, quelqu'un d'autre... ça... Et pour ce que j'étais venu faire ici, elle le savait, non? A la réflexion, je me demande comment on pouvait ne pas se sentir mis à nu devant quelqu'un qui semble tout lire en nous... il l'avait lui même dit: nos sentiments, nos désirs et nos espoirs, notre empreinte sur ce monde...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Jeu 14 Avr - 0:42

-Ben alors t'en fais une tête les hublots, on dirais que t'as vu un fantôme.

Un autre sourire tranchant adressé à Chris ornait le visage de la jeune femme. Pour une information qu'ils conservent jalousement hors de ce centre de recherches particuliers, SHELL-D elle-même ne faisait pas grand chose pour le garder caché. De nous tous, elle était probablement la seule à qui on ne pouvait pas mettre un bâillon de la sorte. Elle n'était pas aussi simple à remplacer que les autres. Elle se lança sur une chaise de bureau proche en se laissant tournoyer dessus avant de poser ses pieds sur la table la plus proche, sans faire attention au clavier dessus évidemment. Derrière son attitude légère et directe, je savais à quoi j'avais affaire. Chris avait opté pour la politesse et une pointe d'admiration, mais il jouait avec le feu là.

-Oui, elle est bien vivante. Les rapports ont été changés quand elle a été sélectionnée pour un autre programme. Avec SHELL-E, elle surpassait grandement ses pairs en tant que prédatrice, et contrairement à cette dernière, elle était plus prompte à coopérer avec ses capteurs.
-Faudrait être con pour passer ça. Une bonne paie, je vois du pays et une proie différente à chaque fois, tu sais pas comment ça saoule de toujours tuer les mêmes à la longue. Manque plus que les semaines de vacances et j'aurais le meilleur job au monde...
-...À condition de vivre avec une bombe à l'intérieur de la tête au cas où il te prendrais l'idée de nous poser un lapin.
-Ouais ben y'a toujours une attrape, qu'est-ce que tu veux.
-Quoiqu'il en soit ta visite a suffisamment déraillé cette discussion comme ça. Le docteur Heinroth n'a pas besoin de...

Le bruit du métal en train d'être écrasé jeta un silence sur la pièce. SHELL-D leva ses pieds de la table et se retourna. La canette vide écrasée comme du papier entre ses mains, son visage s'était drainé de toutes ses prétentions joueuses l'espace d'un instant. Je pouvais paraître calme vu de l'extérieur, mais il n'y avait rien à lui cacher, j'en étais terrifié au-delà des tremblements, et elle le savait éperdument. Oui, ce n'était pas parce qu'elle avait ce dispositif en guise ''d'assurance'' qu'elle se permettait de se faire dicter des ordres sans une bonne raison.

-Le doc peut choisir lui-même, doc.

Un autre grand sourire mi-sadique, mi-amusé brisa son masque stoïque. Elle lança les restes de la canette dans la poubelle la plus proche sans même regarder et se laissa renverser dans a chaise et poussa de ses pieds nus contre la table proche pour se pousser en direction de Chris. Mon sang se glaçait en la voyant faire. Si elle pouvait se montrer un moment aussi dominante et un autre presque innocente, c'était bien parce que la moralité qui l'animait n'avait rien d'humain, mais cela, Chris devait déjà le savoir. Je ne pouvais qu'espérer qu'il serait prudent avec, car la curiosité est ce qui a tué le chat. Tout comme les humains par contre, la personnalité de ces makonoïdes pouvait se montrer tout aussi différentes d'un individu à l'autre, et celle qu'il avait face à lui ne méritait certainement pas sa sympathie.

-Alors, monsieur s'intéresse aux makonoïdes hein? Pourquoi pas demander directement à la source alors? Qu'est-ce que tu veux savoir toi et tes copains?

D'un ton mielleux, elle s'adressa à lui en jouant avec une mèche de cheveux blancs du bout du doigt. Au moment d'interroger Chris, je pouvais jurer que ses yeux avaient émit une étincelle. Même en le regardant d'en bas, son regard était perçant et carnassier, et rapide à établir qui était l'alpha dans cette pièce. Je fronçai les sourcils quand elle baissa les yeux sur sa chemise, jouant du bout d'un orteil griffu sur cette dernière. Étrange, normalement elle se contentait de fixer les gens droits dans les yeux uniquement, bien que c'était connu qu'elle s'était permise des galipettes avec des soldats stationnés ici. Je pouvais être jaloux un instant de ne pas avoir le même don qu'elle pour savoir ce qu'elle avait en tête, mais d'un autre côté, je craignais ce que je pourrais y trouver.

-'Sont toujours meugnons ces nouveaux. Savent jamais trop quoi en faire au début. Relaxe mon lapin, je vais pas te manger...

Ne me demandez pas pourquoi, mais malgré la tendance à ces makonoïdes à ne pas savoir mentir, je doutais de la véracité de cette dernière phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Mer 27 Avr - 19:57

Chris
Si j'avais vu un fantôme ? Oui, elle avait presque juste. A cette remarque je me reprenais un minimum, un peu aidé par la manière dont elle s'adressait à moi. Est-ce qu'elle allait continuer à m'appeler « les hublots » ? Déjà que ma sœur s'entêtait à m’appeler Christopher alors qu'elle savait très bien que je n'aimais pas ça... mais c'était à se demander si je ne préférais pas "les hublots"... disons que c'était plus neutre d'affect.

Concernant sa remarque, je ne savais pas quoi lui répondre, alors je préférais garder le silence. Calme toi, Chris. Respire et concentre-toi. Je regardais celle qu'on appelait de manière qui me semblait à présent totalement déplacée 'makonoïde' boire sa canette et faire tourner sa chaise comme le ferait une simple jeune femme désinvolte... si on en oubliait ses dents pointues, ses yeux perçants et tout le reste de son attirail de chasse. Je finissais par tourner les yeux vers l'homme à la canne, qui me répondait.

SHELL-D et SHELL-E... Thomas Seinfield disait qu'elles surpassaient les autres en tant que prédatrices... c'est à ce moment là qu'on devait vérifier les sorties de secours? Mais ça ne servirait à rien, n'est-ce pas ? Non, SHELL-D était différente de Shellie. Oui, quelque chose... un instinct différent, faisait qu'elle avait décidé de coopérer... est-ce que c'était lié à leurs caractères avant cet incident, qui avait fait d'elles ce qu'elles étaient à présent ? Tuer les mêmes.. ? Non, je n'ai aucune idée de « comment ça saoule » et je n'ai pas envie d'en faire l'expérience. J'avais baissé le regard vers elle. Mais le docteur Seinfield intervint pour lui rappeler ses entraves... et quelles chaînes... stupéfiant.

« Un bombe? Vous dites ? C'est une façon de parler, rassurez moi? »

Il était sérieux, là ? Je faisais signe à mon confrère que l'intervention de l'intéressée ne me dérangeait pas. Ça serait d'ailleurs mentir de dire qu'il n'y avait pas une 'petite' partie de moi qui trouvait ça excitant... terriblement (sans doute autant au sens propre qu'au figuré). Mais finalement, je faisais miroir à l'attitude calme et le ton désinvolte de Seinfield.

« Ça ne me dérange pas, ne vous en faites pas. »

Je me détestais parfois de me mettre dans des situations pareilles... Voilà que c'était moi qui semblais le sujet d'un expérience menée par SHELL-D. « Mes copains ? Oh, non, je suis ici de mon propre chef. Personne n'en attend quoi que se soit... à part moi. »

Je prenais une inspiration profonde avant de reprendre, vu sa manière de s'exprimer avec moi, je pensais qu'il était inutile de continuer à lui parler avec autant de pincettes :

« Eh bien, je suppose que je peux aussi te tutoyer, si tu permets ? Je m’intéresse à pas mal de choses en vérité, mais je devais m'entretenir avec le docteur Seinfield concernant Shellie et son évolution, je ne m'attendais pas à cette surprise... mais ce n'est pas un secret pour toi, n'est-ce pas ? »  

Je n'allais pas le dire... mais ce que pensaient la plupart des gens des membres de le série SHELL était clair quand on voyait qu'on avait remis le dossier de Shellie entre mes mains... mais combien de monstres se baladaient avec aucuns signes distinctifs ici bas, alors? Je me tournais vers Thomas Seinfield :

« Je dois avouer que cette histoire de dualité génomique m’intéresse beaucoup. Bien sur, il existe des phénomènes similaires que l'on juge normaux 'chez nous'. Pourtant jamais ils ne s'expriment de manière aussi tranchée et soudaine. Est-ce que Shellie est la seule à avoir cette particularité ? »

Il y avait bien un autre sujet dont je voulais lui parler. Mais l'occasion ne s'était pas encore présentée. Après tout, la présence de SHELL-D ici était aussi une assurance pour notre rencontre si compliquée à organiser. Le petit jeu de la « makonoïde » me laissait complètement interrogateur sur ses intentions, ça c'était évident. Ce que j'aurai aimé pouvoir comprendre aussi bien qu'elle ce qui se cachait dans les émotions... non pas qu'avoir le pouvoir sur les autres m’intéressait, mais cette femme avait un pouvoir incroyable sur les gens. Avec les humains ordinaires, il était si facile de faire semblant, avec elle aucune chance. Si son travail était de traquer des humains, alors elle devait exceller dans son 'domaine'. Quelque chose m'inquiétait dans son sourire et pourtant... quelque chose m'amusait aussi. Un autre surnom ? Bon, au moins elle n'aime pas le lapin... De toutes façons, maintenant que j'étais là...

SHELL-D semblait vouloir que je m'adresse directement à elle. Aïe... la curiosité était plus piquante qu'une armée de pampa... par quoi commencer ?

« Je suis désolé si mes questions te paraissent déplacées. Mais est-ce que tu es « comme ça » depuis ton incident ? Est-ce que tu avais perdu la parole, par exemple ? As-tu dû réapprendre un certain nombres de choses ? » ... ah oui... j'oubliais: ne jamais me demander ce que je veux savoir... je veux tout savoir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Joueur


avatar
Niveau : 1
HP : 500/500
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Sam 7 Mai - 17:55

Peu de gens semblaient prêts à croire la Shinra prête à mettre une bombe directement dans la tête de l'un de leurs sujets. Quand on pense que la seconde option était de la garder prisonnière ici, le fait qu'elle ait choisi par elle-même cet accord pouvait alléger quelques consciences. Je ne pensais pas avoir l'air de celui qui fait des blagues ou des métaphores nébuleuses. Au contraire, je me considérais comme quelqu'un qui aimait aller directement au but lorsque possible. Sur des standards objectifs, cela pouvait sembler comme une action cruelle après tout, ou du moins pour ceux qui n'auront pas été témoins de la sauvagerie dont un makonoïde déchaîné est capable. Même quelqu'un qui tente de leur octroyer des droits face à la multinationale, je suis très conscient de cette réalité.

-Un explosif endothermique a été greffé à la base de la partie reptilienne de son cerveau. La Néo-Shinra peut décider de l'activer à tout moment s'ils jugent qu'elle chercherait à essayer d'échapper à leur contrôle, ou viserait du personnel important.
-Rappelle-moi pourquoi cette grosse buse de B est pas mort encore?
-J'en ai fait la demande moi-même. SHELL-B est un élément auquel on peut avoir confiance. Il a prit les précautions nécessaires pour brouiller les pistes à sa capture, et contrairement à toi, il est mentalement stable.
-Dur. Je veux juste qu'on soient copains moi!


J'élevai les sourcils à sa remarque. Ça ne pouvait pas être plus loin de la vérité, à moins que jongler entre l'envie de faire désespérer et vouloir mettre en pièces quelqu'un soit son idée d'une amitié. Elle prit une expression peinée à sa réponse, bien qu'elle s'en remit très vite pour retrouver son attitude éhontée habituelle. Je pensais que le contact avec la surface, loin des autres monstres aurait pu avoir des effets positifs sur sa santé mentale, ou alors elle était simplement trop différente pour que je lui applique le moindre standard humain. Le prospect qu'elle ait pu gagner la capacité de mentir entre-temps me donnait cependant froid dans le dos, chose qu'elle a dut sentir comme elle semblait absorber directement mon malaise pour être encore plus radieuse de son côté. Sur une autre note, elle sembla bien se bidonner quand il mentionna être son propre chef.

-Ouais, ton propre chef, elle est bonne. Si ça peut te faire plaisir. Oh mais tu me fais de la peine toi aussi. J'étais venue rendre visite en pensant que ça te ferais plaisir, mais c'est toujours à propos de l'autre SHELL-E...

Elle adopta une moue boudeuse, pouvait-elle réellement se sentir jalouse d'un traitement différent entre elle-même et SHELL-E? Je ne savais plus trop à quoi m'attendre avec celle-là au final. Pour tous ses airs de mystère et son instabilité, elle aussi pouvait exprimer des émotions bien humaines et toutes bêtes comme de la jalousie. Mon pouls s'accéléra quand le docteur Heinroth prit la liberté de demander pour le double génome de celle qu'il préférait appeler Shellie. Je n'allais pas pouvoir éviter le sujet avec celle-là dans les parages, et elle le savait éperdument vu le grand sourire pointu qu'elle me lançait. Si je ne prenais pas la parole, elle allait le faire. Je me penchai vers l'avant en replaçant mes lunettes, faisant mine d'essayer d'éviter son regard à elle pour me concentrer sur mon collègue.

-Les conditions de l'apparition de cette particularité sont... Incertaines. Même parmi les siens, c'est un cas unique. C'est comme si une seconde mutation s'était opérée chez elle. Je qualifierais plutôt la chose de métamorphose que d'évolution. Comme tu le sais déjà, c'est arrivé entre sa première évasion des locaux de la Shinra, avant la fusion des mondes, et sa dernière apparition après plusieurs années.

La réponse sembla le satisfaire, mais SHELL-D me regardait d'un oeil sérieux qui me donnait froid dans le dos. Non, elle n'en était pas satisfaite de si peu. Elle devait s'attendre à pouvoir y causer une plus grande scène. Avant de pouvoir y ajouter son mot par contre, le docteur Heinroth enchaîna avec une autre question dirigé directement vers elle. Elle feignit la surprise un instant, maintenant j'étais certain qu'elle arrivait à simuler des émotions, car ce n'était pas quelque chose que son espèce ressentait souvent. Un grand sourire malveillant s'étendit d'une oreille à l'autre.

-Les humains se souviennent pas quand ils sont nés. Moi si. Le moment où quelqu'un naît et meurt la plupart du temps, c'est un peu pareil au fond: ça crie, ça chiale, ça se débat, et l'instinct de survie prend le dessus. Depuis mon incident? Y'a pas d'incident. Si tu veux me parler de celle d'avant, l'humaine que ''j'étais'', elle est morte ce jour-là, et je suis née à sa place. Apprendre à parler votre langage après, c'était pas bien difficile. La prochaine fois que tu te dis que ce sont que des monstres cons, je te conseille de les regarder vraiment au lieu de ton carnet de notes les hublots, parce qu'ils t'observent autant que toi tu ne le fais. Alors quoi, tu veux savoir si la Shinra m'a faite ou si je venais déjà tordue?

SHELL-E et moi, on est des chasseuses, c'est ce qu'on sait. Vous pouvez essayer d'en faire une gentille animale de compagnie, vous changerez jamais sa nature. Vous faites que la ramollir avec vos conneries. Je lui ai rendue visite dernièrement moi aussi les hublots, et j'ai pas aimé ce que j'y ai entendu. Le moment où une vie s'éteint est son plus bel instant, j'en ai l'entrejambe qui bourdonne rien qu'à penser à certaines de mes plus belles proies. Mais elle... Vous êtes en train de lui faire oublier qui elle est, et ça, j'aime pas... J'aime. Pas. Du tout.


J'ignorais ce qui était le plus dangereux entre une SHELL-D joueuse et dangereuse, ou alors sérieuse et dangereuse. Elle avait laissé tomber sa façade quand elle commença à parler de SHELL-E et de ce qu'elle était devenue. Si le docteur Heinroth pouvait penser que son assimilation à la civilisation était une grande percée, il avait quelqu'un en face de lui qui ne partageait pas du tout cet avis. La main dans la poche de mon sarrau, je serrais le dispositif qui servait à activer la bombe endothermique, encore fallait-il que je sois assez rapide pour presser ces deux boutons à la fois avant qu'elle ne me tue. Mon meilleur pari était qu'elle préférait la panique qu'elle m'inspirait plus que son envie de m'achever vraiment. Soudainement, elle se retourna vers Chris, s'avançant sur lui, poussant presque sa poitrine contre lui, et sourit à beaux crocs.

-Si tu veux voir ce que je veux dire par là, je peux te présenter l'une de mes ''assistantes''...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Lun 9 Mai - 15:16

Chris
Eh non, ce n'était pas une plaisanterie, cette jeune femme avait bel et bien un engin prêt à exploser au moindre de ses écarts... Franchement, Chris de quel monde de bisounours tu sors, rappelle moi ? Et elle n'était vraisemblablement pas la seule... il était à supposer que Shellie, ou peu importait son véritable nom, n'avait pas hérité de cette épée de Damoclès. Ça me rassurait, quelque part. Mais, comment Shell-D pouvait prendre ça avec autant de détachement? Peu importait ce qu'on en disait, elle avait simplement l'air d'une personne pas très stable. J'observais en silence l'échange de Shell-D et Thomas. La situation était au delà de ceux à quoi je voulais me mêler pour le moment. Mais je gardais ça dans un coin de ma tête.

Elle avait bien sur fini par s’intéresser à nouveau à mon cas. Et ma réponse ne semblait pas l'avoir convaincue. Pourtant, c'était la vérité. J'étais venu mettre un terme à ma mission de récupérer Shellie, j'avais également pensé que c'était de bon ton d'informer Thomas Seinfield de ce que j'avais observé. Je lui faisais... de la peine ?

« Je suis désolé. Mais je n'aurai jamais pensé te rencontrer un jour. Aussi, tu m'as demandé ce que j'étais venu faire, je ne pouvais que répondre ça. Je devais faire le point sur la situation avec le docteur Seinfield avant de prendre la décision qui s'impose. »

Mais autant dire que sa présence avait totalement déjoué mes plans. Même si j'arrivais à placer quelques petits points que je voulais aborder en venant ici. Apparemment, ma question avait été l'objet d'une communication non verbale entre mes deux interlocuteurs; ce qui me laissait un peu perplexe. Je ne savais pas sur quel pied danser et quelle influence Shell-D avait eu sur la réponse de Thomas Seinfield. « comme tu le sais », avait-il dit... effectivement, je n'avais pas eu de grandes explications, mais j'avais la réponse à ma question, apparemment Shell-E était bel et bien la seule à avoir développé cette particularité.

« Uhm, oui. C'est ce que j'ai lu sur votre rapport. Je suppose qu'on a dû tous les deux penser que la fusion des mondes avait peut-être eu un effet là dessus, mais il nous faudrait le confirmer en retrouvant et en suivant sa trace lors de son évasion. Ce qui est impossible, je suppose ? »

Je le regardais dans les yeux. Oubliant presque la présence de Shell-D un moment, pensant juste à cette histoire. Jamais je n'avais été devant autant de dilemmes que depuis ma rencontre avec Shell-E. Ils étaient de toutes sortes en lien direct ou non avec elle, d'ailleurs.

Quand j'offrais à nouveau de l'attention à celle qui semblait en demander le plus, sa réponse faisait grandir le désarroi en moi. Ses propos, comme ceux de Shellie, étaient ciblés et tranchants. Mais je ne comprenais pas pourquoi elles me prenaient comme cible alors qu'au fond, je n'avais jamais pensé qu'elles étaient des monstres. Si je n'avais pas un intérêt certain pour les monstres je ne les aurais pas étudiés, certes, mais, il m'arrivait d'observer les humains au même titre. Ce besoin de comprendre l'autre, quel qu'il soit, était maladif. Monstre ou humain, un comportement n'est jamais vraiment anodin, n'est-ce pas ? Si bien que je fronçais les sourcils, bien malgré moi, lorsqu'elle énonça son « conseil ».

Puis, ses propos se firent encore plus extrêmes, et j'avais dû jeter un œil à Thomas. Mais j'avais beau le regarder, il m'était difficile de décrypter son état mental, chose qui m'aurait été bien utile, à ce moment critique. Cette « surprise », Shell-D, était un danger absolu. Si seulement il m'arrivait de me mêler de mes propres affaires. Mais trop tard, j'avais déjà ouvert la bouche, laissant un vide sur sa dernière remarque, que je ne comprenais pas. D'ailleurs, il y avait bien un moment ou mon cerveau avait zappé un certain nombre de choses, car il valait mieux éviter de devenir fou dès à présent.

« J'ai l'impression que tu trompes sur mon compte. Si... » je faisais un pas en arrière: « Si je comprends bien, collaborer avec la ShinRa te permet de faire ce que tu fais de mieux, malgré les risques, c'est bien ça ? »

Si c’est le cas, on se ressemble sans doute un peu. Même si je prends moins de risques... en général. Et si on poussait encore un peu la comparaison, ma bombe à moi, à l'instant, c'est toi, Shell-D. A aucun moment, je n'avais ressenti une peur aussi froide lorsque j'avais rencontré Shellie. Je ne voulais pas me répéter, mais celle que j'avais devant moi représentait la situation la plus périlleuse que j'avais vécu, même après avoir rencontré Séphiroth. Je me félicitais d'avoir eu la clairvoyance de n'impliquer personne d'autre, cette fois.

« Pour ce qui est de Shellie, j'ai du mal à croire que qui que se soit l'oblige à agir comme elle le fait depuis qu'elle est sortie des locaux de la ShinRa. » A part peut-être une Chimère... mais... « Selon toi, que devrait-"on" faire? Ou alors ne pas faire...? »
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Lun 6 Juin - 15:49

MirandaSource: Twilight Sparkle by sakimichan
================================

Un bruit sourd se fit entendre dans le couloir alors que le garde revenait de sa ronde. Tout se passa alors très vite, le Dr Seinfield fit signe à SHELL-D de le suivre, s'excusant à peine de devoir partir aussi précipitamment et laissant donc Chris seul dans ce couloir sinistre. Mais au moment où le garde s'apprêtait à tourner dans sa direction, une voix féminine se fit entendre

«Dites, vous savez pas où est passé SHELL-D?»
- «Ne me dites pas qu'elle s'est encore échappé?»
- «Aucune idée, mais elle n'est pas dans sa cellule!»
le garde se mit alors à courir en sens inverse, laissant derrière lui une jeune fille qui poussa un soupir d'exaspération avant de se retrouver enfin dans le couloir où se trouvait Chris

«Surtout me répondez pas.. tsss! Ooooh! Mais vous ne seriez pas le Docteur Heinroth vous? ♥» son livre à la main dans lequel elle prenait toutes ses notes, la jeune Miranda Kein se mit à trottiner vers le blondinet, un large sourire sur les lèvres avant de se planter devant lui avec des étoiles pleins les yeux «Miranda Kein! J'ai lu touuuuus vos travaux! Que ce soit sur les xylomids ou les bombos, je trouve votre approche d'étude fa-sci-nante! Je crois bien que je suis votre plus grande fan!!»

C'est alors qu'un bruit se fit entendre, et quelques secondes après, SHELL-D déboula, seul.
«Miranda!»
- «Ah! Te voilà toi! Tu sais que tu ne dois pas sortir! Un jour ou l'autre, ils vont te faire sauter la cervelle à n'en faire qu'à ta tête!»
le cyborg semblait bien connaître la jeune fille, elle s'avança sans la moindre peur et commença à l'examiner sous toutes les coutures «t'as pas fait de bêtise au moins? Tu sais que tu peux être fragile aussi!»
«Promis, j'ai fait que discuter!»
- «Bon, on ne doit pas rester ici, tu vas encore te faire disputer par le Docteur Seinfield!»
«Le Docteur a filé...»
elle pouffa un peu de rire avant de se tourner vers Chris avec un léger sourire

«Vous cherchez quelqu'un ou quelque chose Docteur?»
«Il veut en savoir plus sur SHELL-E...»
«Oh toi, t'es jalouse!»
dit-elle en riant. Il était étrange de voir qu'elle n'éprouvait pas la moindre once de peur envers cette créature, mais de toute évidence, elle n'avait pas peur de grand chose en fait? «faut pas! T'es beaucoup plus marrante que ne l'a jamais été SHELL-E! Bon viens, je te ramène dans ton box! Vous voulez venir?» demanda t'elle à Chris. Le protocole? Les règles? Ça aussi ça semblait lui passer un peu au-dessus de la tête!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Lun 6 Juin - 17:58

Spoiler:
 

Chris
D'abord, il y avait eu mille complications pour organiser cette rencontre, puis Shell-D était apparue. SHELL-D avait tout fait pour être au centre de l'attention, si bien que j'avais raté ma chance d'en savoir plus sur les capacités particulière des membres de la série SHELL... mais aussi de n'importe quel autre makonoïde, vu que c'était la spécialité de Thomas Seinfield. Si les questions au sujet de Shellie étaient bien plus pour un motif personnel, il y avait une autre question qui aurait bien pu m'être très utile pour le projet sur lequel nous travaillions. Nous n'avions pas fini de parler qu'on avait dû me faire filer de la en 6ème vitesse. Et me voilà dans le couloir, devant avoir l'air de rien ? Dans quelle dimension je me trouvais, moi, au juste ? J'avais vite compris que notre petite réunion allait être découverte et ça, c'était pas bon pour Thomas.

En bref, mes petits projets semblaient être tombés à l'eau pour le moment.

J'entendais des voix de l'autre côté du couloir, un homme et une femme apparemment... et ils semblaient chercher Shell-D ; voilà donc pourquoi ils avaient filé. D'après ce que j'entendais, l'homme faisait demi-tour. Alors que je faisais quelques pas pour aller vers la salle de documentation dans laquelle j'étais un peu plus tôt dans la soirée, la fille qui discutait un peu plus tôt s'adressa à moi avec un flot de parole qu'elle n'avait en rien à m'envier. Je me pouvais pas réprimer un sourire à voir quelqu'un qui semblait aussi passionnée qu'elle. Depuis quand j'avais des fans ? « Eh bien, vous débordez d’énergie, vous. Enchanté, Miranda. Je vous remercie pour les compliments, mais je ne suis pas une star, vous savez ? »

Apparemment pour faire illusion d'une scène tout a fait banale, Shell-D arriva comme une fleur. Cette fille était dangereuse... bien plus qu'on pouvait l'imaginer. Mais grâce à sa capacité, dont Miranda semblait au courant, le jeu allait marcher parfaitement, si bien qu'elle répondit à ma place de manière naturelle lorsque Miranda me demanda si je cherchais quelque chose. Ce n’était pas vraiment mon secteur et ça, ça ne devait pas avoir échappé à Miranda.

Je ne savais pas vraiment si complimenter SHELL-D sur le fait qu'elle soit "marrante" ait été d'un grand secours. Vu ce qu'elle répondit, avec son air mutin qu'elle avait déjà montré quelques minutes auparavant :

« J'ai pas besoin qu'on me ramène à mon box comme un toutou ! Je connais le chemin. » Elle tourna le visage et ses yeux rouge vers moi, souriant de toutes ses dents pointues : « A la revoyure, doc. Profite bien de ton rancard, Miranda. »

Elle partait en me frôlant et déposant quelque chose dans ma main, que je reconnaissais comme le disque dur que j'avais du perdre dans la précipitation. Déposant discrètement ce qu'elle m'avait restitué dans ma poche, je regardais à nouveau Miranda. « C’est tous les jours comme ça, ici ? Vous travaillez avec le Docteur Seinfield, Miranda ? »

Je penchais pour un oui, vu son degré de familiarité avec tout ça. C'était presque une manière de mettre un terme à cette situation ennuyeuse dans laquelle on se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Mer 8 Juin - 12:22

MirandaSource: Twilight Sparkle by sakimichan
================================

Bon ben visiblement, SHELL-D semblait se montrer raisonnable à vouloir rentrer toute seule, mais Miranda préféra l'examiner quand même - du moins, pas ses mains, seulement au niveau de la nuque là où certains processeurs étaient accessibles via des ouvertures sur la peau - sans voir par conséquent qu'elle donnait quelque chose au docteur.

«C'est quoi une star d'abord? Si vous parlez de ces types qui chantent comme des casseroles pour avoir un tas de minettes  leurs pieds, je les trouve aussi intéressants qu'un œuf dur en train de cuire...» quoi que, un œuf dur en train de cuire pouvait avoir des intérêts sur le plan scientifique! Savoir comment la cuisson pouvait transformer la substance transparente et gluante en quelque chose de blanc et gélatineux, et puis... euh non, on s'y perd là! Bref. Elle avait fini d'examiner SHELL-D, celle-ci semblait en grande forme et la jeune fille lui lança un large sourire amusé

«Bon, tu peux y aller... mais n'en profite pas pour te balader n'importe où! D'autant que j'ai entendu dire qu'on risque de t'envoyer sur Gaïa! Ils ont eu un souci au QG et y'a des chances qu'on te demande de partir à la recherche du type qui a foutu le bordel! Ça devrait te faire plaisir non?» pas vraiment de réaction, mais elle connaissait le côté sanguinaire du cyborg et savait donc qu'elle en serait plus que ravie!

SHELL-D retourna donc dans son box afin d'y recevoir ses instructions, laissant ainsi Chris et Miranda seuls! À son grand plaisir d'ailleurs! Elle pouffa de rire en le voyant un peu perdu, il est vrai que ça avait un peu changé depuis l'évasion de N°14

«Oui et non, ça dépend des secteurs! Et je ne travaille pas vraiment avec le Docteur Seinfield, moi j'étais avec le Professeur Walters, mais vu qu'il est décédé l'année dernière, je n'ai pas encore de vraie réaffectation. Je suis censée reprendre ses travaux mais on est encore en phase de restructuration... vous êtes au courant qu'une partie des locaux a explosé l'an dernier hein?»

Elle espérait ne pas faire de boulette en lui révélant ça! L'évasion de N°14 avait été un véritable désastre! Surtout quand on voit l'argent qui avait été dépensé pour le faire naître! Elle serra davantage son livre contre sa poitrine avant de désigner le couloir
«Mais j'ai eu l'occasion de travailler un peu sur les projets SHELL... je peux peut-être vous renseigner? Mon bureau est plus loin, j'ai pas mal d'autorisations pour les accès aux informations si ça vous dit?» fallait voir ce qu'il voulait en fait, mais la jeune femme était tellement fan de ses travaux qu'elle risquait fort d'être un poil pipelette!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Jeu 9 Juin - 13:04

Chris
Cette Miranda Kein avait du répondant et n'y allait pas par quatre chemins pour dire ce qu'elle pensait. Mais son raisonnement ne me déplaisait pas tant que ça. Bien qu'elle ne savait peut-être pas que ma sœur cadette chantait, elle aussi. Et j'en connais un qui aurait été ravi d'entendre ces quelques mots.

Une fois SHELL-D partie, je n'allais pas vraiment laisser Miranda partir, elle aussi, du moins, pas avant de m'être assuré qu'elle ne pourrait pas m'aider. car si elle travaillait dans ce secteur, il y avait peut-être moyen qu'elle soit en mesure de m'aider... et bingo ! Bon, effectivement, elle ne travaillait pas avec Thomas Seinfield, mais... il était possible qu'elle ait accès à des informations qui pour des raisons obscures restaient jalousement gardées, même entre secteurs de la même antenne. D'ailleurs, il semblait qu'avec Miranda, ce fait allait s'avérer insignifiant. Déjà, elle me parlait d'un incident qui avait eu lieu il y avait quelques temps à présent, en interne on en entend forcément parler...

« J’en ai vaguement entendu parler, oui. J'étais en mission à l'extérieur quand c'est arrivé. Mais même lorsque j'étais ici, on me voyait rarement en dehors de mon propre secteur, l'atmosphère y est assez... différente, on va dire. »

Il ne fallait pas m'étonner de ne jamais avoir croisé Miranda, dans ce cas. Elle semblait vouloir déserter ce couloir autant que moi, alors lorsqu'elle m'invita à aller dans son bureau ma réaction fut immédiatement d'amorcer le pas pour la suivre, alors même que je répondais :

« Merci. Je ne voudrais pas abuser de votre temps, mais j'accepte volontiers, Miranda. Il ne s'agit pas uniquement de la série SHELL, mais aussi des makonoïdes en général, il est possible que vous me fassiez gagner un temps fou... ah et... ne vous gênez surtout pas pour m'appeler Chris et me tutoyer. »

'Docteur Heinroth'... c'était mon père qu'on appelait comme ça. Je la suivais dans son bureau. Une fois devant la porte, je lui laissais le temps de se préparer à mon arrivée c'était un peu une visite à l'improviste. Ce qui moi, de mon côté ne m'emballait pas des masses en général, voir ses plans perturbés par une visite surprise... mais aussitôt qu'elle fit sentir qu'elle était prête, j'entrais.

« Comme l'a dit SHELL-D, j'avais cherché à m'entretenir avec Thomas Seinfield au sujet du « sujet E ». Sujet E que vous semblez avoir connu aussi, Miranda. » Je faisais une pause... repenser à tout ça à présent... uhm, c'était vraiment une chose dont je souhaitais plutôt parler avec le docteur Seinfield... à présent que notre rencontre avait été contrariée... je n'avais pas très envie d'y revenir avec Miranda à moins que mon autre question nous y fasse revenir.

« Mais j'avais aussi quelques autres questions dont je souhaitais discuter avec lui. Je travaille en ce moment sur un projet assez spécial et je me demandais si dans toutes les études sur les makonoïdes, la série SHELL en fait bien sur partie, certains spécimens ont montré des capacités spéciales vis à vis de la Foudre. »

J'avais tout de suite eu cet instinct... avant d'aller chercher des sources exotiques, on cherche ce qui nous est au moins un peu familier, n'est-ce pas ? Alors que Justin et Trudi travaillaient sur d'autres pistes... de mon côté, j'avais pensé bon de venir vérifier les sources qui me paraissaient plus sures avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Jeu 9 Juin - 13:21

MirandaSource: Twilight Sparkle by sakimichan
================================

Il était sérieux? Elle avait vraiment le droit de le tutoyer? Han comment que c'était trop cool!
«Génial! Tu peux me tutoyer aussi alors! Quand je dirai aux... ouais non, en fait, laisse tomber.» ben oui, y'avait personne d'autre qu'elle pour être fan de Chris Heinroth, elle n'allait rendre personne jalouse... quoi que, lorsqu'il avait fait une apparition dans une bataille navale à Junon, il avait eu son petit succès, les magazines people de l'époque l'avaient décrit comme un bon parti, mais ça n'avait pas duré. Bref.

Ils dirigèrent donc vers le bureau de la jeune fille, elle mit du temps à fouiller dans son sac à la recherche de sa carte avant d'ouvrir la pièce, plutôt petite mais dans un bordel apocalyptique! Des bouquins, des rapports papiers éparpillés un peu partout, et pourtant, si on regardait bien, il y avait un semblant d'organisation dans ce bordel! Des petits tas qui regroupaient chaque fois des études sur des monstres ou machines similaires, et d'ailleurs, Chris pourrait voir son rapport sur les xylomids et autres morbols sur un tas à proximité de l'entrée!


«Désolée du bazar! Je ne jure que par le papier moi, j'ai pas confiance aux ordinateurs... surtout que dernièrement, y'a des nanas qui se sont infiltrées dans la base et ont piqué un disque dur!» donc non, pour elle, ses rapports restaient en format papier, et avec tout son bordel, si on voulait les lui piquer, ben ça serait bien dur! Et elle avait une copie de chaque dossier dans un lieu secret chez elle, au cas où! Mais mieux rangé surement... bref!

Elle s'approcha de la machine à café, tapa dessus à trois reprises en grimaçant

«Faut que je te répare encore, toi...» pareil, elle n'aimait pas les toutes nouvelles machines, souvent connectées à internet et donc piratables à distance - oui oui, même la machine à café, elle avait visiblement un petit côté parano! - puis il y eut un bruit et elle put mettre le café moulu dans un filtre et prépara une petite cafetière... le temps que ça marche, elle se tourna vers Chris qui lui parlait du sujet E? Elle afficha une petite mine désolée

«Arf... je suis désolée... je ne sais presque rien du projet E. Je sais juste qu'elle avait été capturée et  emmenée ici, mais elle a réussi à s'échapper avant. Je crois qu'elle est particulière, elle.. elle n'a rien de mécanique il me semble.» elle se dirigea vers son ordinateur, pianota quelques secondes avec un petit sourire malicieux «Fuhu... le Dr Seinfield a bien protégé ses fichiers, mais il en faut plus pour m'arrêter moi!» on comprenait peut être mieux sa parano! Elle était un vrai prodige de l'informatique, et vu qu'elle savait très bien pirater les infos, elle faisait tout pour ne pas se faire pirater les siennes! Elle finit par afficher un petit sourire de victoire en levant le poing en l'air «Youhou! Bingo! Alors... voyons voir ça... Tiens viens voir! Si tu veux lire par toi-même pendant que je sers le café! T'en veux?»

Elle se leva et lui laissa sa chaise, elle se dirigea vers la machine à café et prit deux tasses propres - pour le cas où Chris en veuille
«À ma connaissance, les SHELL n'ont pas d'affinité particulière à la foudre... certes, ils ont un côté machine qui fait qu'ils aiment bien l'électricité ou qu'ils peuvent en générer, mais ça s'arrête là. C'est pas comme la fille du tournoi de Spira là, celle qui a gagné... t'as vu les éclairs qu'elle a généré face à Ultimecia? Cette fille, c'est une pile électrique au sens propre du terme!»

Elle se mit à pouffer de rire avant de se tourner pour voir s'il trouvait les infos qu'il cherchait sur les SHELL, de son côté, ça ne l'intéressait pas plus que ça.



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Jeu 9 Juin - 15:29

>< :
 

Chris
La réaction de Miranda me faisait rire. Tout ce que je faisais était tellement basique à mes yeux. Et que dire de son attitude? Qu'est-ce que ça me changeait du caractère « traînard des godasses » de Justin... et j'avais plutôt bien choisi mes mots pour la circonstance, même si je n'aurai sans doute pas utilisé cette expression à voix haute.

Le bureau de Miranda était assez dérangé. Si le désordre que je mettais quand je travaillais ne me gênait pas, celui des autres c'était une autre histoire. Miranda semblait en froid avec les données informatiques et je comprenais bien pourquoi. Instinctivement et voyant quelque chose de familier, je prenais une feuille sur un des tas, c'était ce vieux papier sur les Morbols... elle n'avais vraiment pas fait semblant tout à l'heure pour me complimenter, alors ? Tout en prenant et reposant le papier, je répondais à ses excuses concernant le désordre, alors qu'elle tapait sur ce qui était apparemment une vieille machine à café... elle me plaisait bien, cette fille : « Tu es toute excusée, j'ai tendance à préférer travailler sur le papier, moi aussi. Quitte à tout entrer sur l'ordinateur après. J'ai toujours pensé que c'était plus facile de réfléchir comme ça : étaler, surligner, souligner, écrire et raturer... noter ci ou ça dans la marge... »

Elle semblait vraiment impliqué dans son projet de m'aider. J'avais sans doute un peu trop fait en lui disant ce pourquoi j'étais venu ici. Le sujet dont je souhaitais parler avec elle se détachait un peu de ça. A voir sa mine déconfite lorsque que j'avais parlé de ça, je lui faisais signe que ce n'était pas grave. « Aucun problème ! Je crois que j'en sais assez sur elle, alors pas d'inquiétude... je suppose que j'ai fait le tour de ce côté là. Mais je voulais savoir ce qu'on pouvait trouver sur les autres de la série. »

La manière de réagir de cette fille, si naturelle et décontractée, comme si on se connaissait depuis des années faisait que j'avais une incroyable facilité à être à l'aise. Je m'étais approché pour voir ce dont elle me parlait et prenais sa place devant l'écran. Me rendant compte en regardant l'interface lumineuse que mes lunettes étaient dans un état pitoyable, je devais les nettoyer. Pour être honnête, aujourd'hui, sans lunettes j'arrivais même difficilement à avoir une vue convenable de Miranda, alors qu'elle était à quelques mètres de moi. Et puis, une fois ma vue rétablie, j'avais lu rapidement quelques petites choses sur les SHELL... mais rien de bien intéressant pour le cas présent. Autant dire que j'étais un peu frustré d'avoir fait faire autant d’efforts à Miranda pour ce résultat ! Elle me faisait un résumé de ce qu'elle savait concernant la série SHELL et finissait en pouffant de rire sur un sujet autre, certes, mais qui se voulait une piste intéressante...  Je m'étais un peu affalé sur la chaise et me redressais quand elle se retournais vers moi, cafés prêts ? J'en avais oublié de lui répondre pour ce fameux café... mais maintenant qu'il était prêt. Je prenais celui qu'elle me tendait : « Oh, je te demande de m'excuser, j'en ai oublié de te répondre pour le café. Merci. »

Je me levais pour lui redonner sa place sur la chaise si elle le souhaitait. M'appuyant sur le bureau rempli de piles de papiers. « Tu parles bien de Sheli Makunochi ? J'étais très bien placé pour voir son parcours tout au long du tournoi... maintenant que tu le dis. Mais je pensais qu'elle était juste incroyablement doué en magie élémentaire de Foudre... j'en parlerais aux autres membres de mon équipe. »

Je posais mes paumes sur le bord du bureau... le moment de lui faire part de ce que j'avais -pas- trouvé sur la base de données qu'elle m'avait dénichée arrivait « Bien bien... je suis ennuyé, je n'ai rien trouvé qui puisse m'être utile dans le projet sur lequel je travaille... mais si on oubliait un peu la série SHELL ?!

… En fait, je te parlais aussi des autres Makonoïdes. Je sais qu'on a une grande banque d'échantillons de toute sortes... qui date parfois de plusieurs années, je ne sais pas depuis combien de temps tu fais partie de la compagnie, ni même si tu la connaissais lorsqu'elle n'était que la ShinRa... mais je crois que certaines choses n'ont pas changées. Je me demandais si on avait des rapports soulignant que l'exposition au Mako aurait pu faire apparaître certaines affinités spéciales avec la foudre.
»

C'était bien ici le secteur qui regroupait ce qui concernait les makonoïdes en général, non? Mais je savais que quelque part, si Miranda n'était pas vraiment au courant de ce qui se passait à la ShinRa dans le temps, le SOLDAT, l'exposition au Mako, les intoxications... et le plus extrême, le cas des makonoïdes... elle ne pourrait pas m'aider d'avantage. Alors j'allais surement devoir me pencher sur la piste de Sheli Makunochi en attendant mieux et qui sait, si ça ne donnerait pas de résultat ? Car dans tous les cas, cette rencontre n'aura absolument pas été inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Ven 10 Juin - 9:02

Spoiler:
 

MirandaSource: Twilight Sparkle by sakimichan
================================

Allez hop, deux cafés! Elle avait plutôt bien anticipé le truc en fait et l'avait donc servi en espérant qu'il en prendrait - au pire, elle s'en serait enfilé deux et hop! Ni vu ni connu!
La conversation tournait autour de la foudre, visiblement, cet élément en particulier intéressait Chris, mais quand il parla de Sheli Makunochi, elle réalisa qu'ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes...


«Oui, c'est ça... elle maîtrise vachement bien la foudre. C'est pas ce que tu recherches?» apparemment non. Elle le laissa pianoter sur son ordinateur pour accéder aux données de Seinfield, mais il ne trouva rien d'intéressant. Le Docteur devait surement conserver aussi le plus gros de ses données privées sur papier. Elle but une petite gorgée de café, essayant de comprendre l'intérêt de Chris pour la foudre, et elle réfléchit avec une telle intensité, le nez en l'air, qu'on pouvait surement lire sur son visage les recherches mentales qu'elle était en train de faire.

«Hum.. voyons voir... de mémoire, la mako en elle-même n'est pas élémentaire. En dehors de la matéria noire qui était de type ténèbres et la matéria blanche qui était de type lumière, il n'était pas vraiment possible d'assimiler un élément précis juste avec l'énergie mako. Pour produire les materias magiques, ça dépendait simplement de l'endroit où la mako avait été extraite, mais je ne crois pas qu'ils aient jamais essayé de bombarder un individu avec la mako extraite systématiquement du même endroit...» même si elle venait de Dol, elle avait bien étudié le sujet! «par contre, si tu t'intéresses à la foudre, j'ai un rapport de la NS de Bevelle... l'une de leurs moines a du combattre deux gardiens pour obtenir le cristal de la foudre, et ces gardiens étaient totalement en lien avec cet élément! Ils absorbaient la foudre et n'utilisaient que des techniques de cet élément... voyons voir... je dois avoir le rapport par là»

Elle partit fouiller dans ses papiers jusqu'à sortir ses notes, elle les tendit à Chris, il y avait là un croquis des deux créatures suivant la description faite par le Maître Gradivus
Spoiler:
 

«Voilà, une sorte de Behemoth jaune et un dragon géant... d'après Maître Gradivus, ces créatures ne pouvaient pas être vaincues, il s'agissait juste de les vaincre pour obtenir le cristal. Je ne sais pas où elles sont à présent, mais si elles ne sont pas mortes, elles doivent bien être quelque part?»

Pas sur que ce soit ce qu'il cherchait, mais au moins, elle lui donnait peut être une piste...
«Tu veux que je te fasse une copie?» quoi qu'elle devait l'avoir sur son ordinateur ça, elle pouvait lui envoyer par mail...



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Jeu 16 Juin - 11:06

Chris
Si si, c'était bien ce que je recherchais... mais comment dire...

« Tu ne penses pas que c'est assez difficile de savoir..? Je veux dire : je n'ai jamais vraiment vu quelqu'un qui "a ça sans le sang"... quelque soit l'élément dont on parle. Pourtant autant cela existe chez les monstres, autant je n'ai aucun doute que cela peut exister chez les humains, pourtant, il me semble un peu aléatoire d'aller voir cette femme, pour n'importe quelle raison valable... » et pourtant crois moi, j'avais déjà ma petite idée sur comment la faire coopérer... me dis-je en buvant une gorgée de ce café qu'elle m'avait préparé... « ... sans être sur qu'elle soit celle qu'on recherche. Voilà pourquoi j'essaye d'étudier toutes les possibilités qu'on a avant de me tourner vers Sheli Makunochi... »

En plus, j'avais quand même de gros doutes qu'elle veuille coopérer... mais pour ça, j'avais eu une idée dès qu'on avait envisagé cette possibilité. Pour les plans B, C, etc. Je comptais aussi un peu sur Justin et Trudi pour m'aider, ils auraient sûrement des idées que je n'aurai pas eues. C'est ce qui était si intéressant à travailler à plusieurs, tant que la confiance était là.

Miranda semblait se donner du mal pour m'aider... ce qui je devais avouer, me mettait un peu de pression. Parfois même les membres de votre équipe ne se donnent pas tant de mal, quand bien même c'est dans leur propre intérêt. Pourtant apparemment je m'étais mal fait comprendre... et elle était partie sur une autre piste que celle sur laquelle j'avais pensé l'emmener. Pourtant, à l'écouter, je ne pouvais pas dire qu'elle avait tort. Je n'étais pas vraiment un spécialiste des Matérias, en plus. Mais je parlais de Mako pure et … fluide. Comme celle qu'on trouvait dans la Rivière de la Vie... C'est fou comme un terme devient désuet, voir totalement obsolète après la disparition de sa manifestation... pour autant, je me demandais comment lui dire que ce n'était pas ce que je cherchais...

« Effectivement, l’énergie en elle même ne permettait pas d' « assimiler » des capacités magiques liées à un élément précis... par contre ça pouvait avoir d'autres conséquences... mais je veux bien voir ce dont tu parles. Deux gardiens protégeaient donc le Cristal... » Inutile de dire que je n'avais pas eu connaissance ce ce dont elle me parlait. Mais il n'y avait là rien d'étonnant non plus. De ma propre expérience avec ce qui était lié aux Cristaux... je pouvais dire que trouver ces gardiens ou trouver ne serait-ce que la chimère, ce n'était pas évident. Mais lorsque le Cristal qu'ils protégeaient était en possession de quelqu'un alors que devenaient les gardiens... ? Justement... Miranda semblait penser que ça n'allait pas être de la tarte de retrouver ces « gardiens ». Je regardais les papiers qu'elle avait en main... le café n'était plus vraiment chaud à présent et je le buvais un peu plus rapidement, pour enfin poser la tasse sur la table.

« Je veux bien, merci Miranda.

Dis moi, sur quoi travaillait le professeur Walters exactement ? Si je me souviens bien... le spécimen qui s'est échappé possédait des pouvoirs particuliers, n'est-ce pas ? C'était aussi pour cette raison que j'étais venu dans ce secteur... mais apparemment la Foudre n'était pas vraiment au centre, ni même partie de vos recherches.
»

Je m'étais arrêté de parler sur ces mots, réfléchissant à ce que j'allais faire à présent... Trouver un moyen de rencontrer ces gardiens ? Rechercher cette Sheli Makunochi, gagnante du tournoi ? Retrouver le Cristal de Foudre et donc chercher à obtenir l'orbe..? Cela risquait de prendre des mois, si on devait le faire par nos propres moyens... Pourtant La Néo-ShinRa devait surement posséder au moins un orbe... en toute logique.

« Je pense qu'il va peut-être falloir que je retourne au QG de Spira... » Je m'étais mis à réfléchir à haute voix, comme d'habitude...

~
'Voix off' :
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Ven 17 Juin - 21:39

Spoiler:
 

MirandaSource: Twilight Sparkle by sakimichan
================================

Oui, au fond, elle comprenait ce qu'il voulait dire... enfin elle pensait? Pas sûr en fait, mais peu importe.. elle pensa à cette histoire de sang et tout, oui cette fille semblait une pro de la foudre, mais dire que c'est dans ses gênes ou autres? Ouais, bizarre...
«Moui... mais tu sais, tu devrais te rapprocher de Spira.. là bas, ils ont un paquet de gars qu'ils embauchent pour recruter des monstres d'un même élément...» si elle savait que Chris en faisait justement partie «j'ai entendu parler d'une allumée qui pouvait invoquer Shiva avant, et depuis, elle fait tout pour la ramener via la Néo ShinRa. Et je crois qu'elle a vraiment de très très grosses affinités à la glace et qu'elle en a toujours eu, même avant la fusion des mondes... y'a ptêt quelqu'un là bas qui a la même chose mais avec la foudre?»

Bref, tout ça pour dire que c'était pas facile. Elle lui avait montré aussi les gardiens et s'approcha de sa toute petite photocopieuse pour faire des copies des dessins représentant les gardiens de la foudre que Maître Gradivus avait décrit avant qu'elle n'ait le cristal, elle les tendit au jeune homme, les yeux toujours pleins d'admiration jusqu'à ce qu'il s'interroge sur les travaux du Dr Walters.

«Croisements inter-espèces. Il a réussi à croiser les gênes d'un ronso avec une espèce de fauve roux avec une petite flamme au bout de la queue. Le ronso, c'est le mâle et le fauve roux, c'est la femelle.. il avait réussi, mais il a essayé de lui balancer des rayons lunaires pour le rendre plus fort, tu sais, le truc que sur Dol, les monstres lunaires sont plus fort et tout ça?» elle savait qu'il venait de Gaïa alors bon, il était peut être pas au courant «bref, le problème, c'est qu'on savait pas que la race du fauve roux était super sensible à la lune aussi, résultat, quand il a fait usage du bombardement, vas y, ça l'a totalement chargé en électricité et boom!! Ce machin a déployé une p¨%£ de décharge électromagnétique et a tout fait sauter!»

Elle avait mimé avec de grands gestes l'explosion! Signe que ça devait être vraiment énorme!
«Forcément, pratiquement toutes les personnes autour ont été tuées sur le coup, tiens d'ailleurs, si tu cherches un truc propre à la foudre, ce N°14 pourrait être utile pour toi? Quoi que attends.. je me demande si j'ai pas vu passer un rapport comme quoi la Néo Avalanche l'aurait tué...»

Elle retourna à son ordinateur et pianota, elle zappa le passage sur l'avis de recherche du type pour lequel SHELL-D risquait d'aller s'amuser, elle se souvenait que c'était à côté...
«Ah oui voilà. Lucille Hannigan, elle bossait là aussi et elle s'était lancée à la poursuite de N°14... désolée, elle a réussi à s'échapper mais dans son rapport, elle dit que la Néo Avalanche l'a tué... mauvaise piste.»

Elle se gratta l'arrière de la tête et sursauta quand son téléphone sonna
«Hiii! Ah euh, oui allo? Oui oui je finis un truc et j'a... hein? Sérieux? Trop cooool! J'arrive!» elle raccrocha et afficha de grands yeux envers Chris «je suis vraiment vraiment vraiment désolée, mais apparemment, le sujet N°51 serait viable! C'est un nouveau croisement entre les deux créatures! Un bébé est né et il semble en forme!! On m'a proposé de m'en occuper!»

Elle rougit un peu, espérant que ça n'embêtait pas Chris d'écourter un peu l'entretien
«On peut peut-être échanger nos mails? Si t'as besoin d'infos ou autres sur les monstres ou les machines, n'hésite pas!» elle s'approcha avec son téléphone pour prendre ses coordonnées, les yeux pleins d'espoir... pouvoir garder contact avec celui qu'elle pouvait qualifier comme son idole, c'était vraiment trop bien!
Spoiler:
 



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Mar 21 Juin - 19:06

Spoiler:
 

Chris
En effet, comme ça sur papier ça pouvait sembler facile, mais l'ennui était que je ne savais pas vraiment où chercher. Se fier à des intuitions c'était évidemment le petit truc qui faisait avancer les choses parfois, mais les bonnes vielles preuves et les bonnes vielles études... il fallait quand même se baser sur ça pour avancer. Et puis... comme dit le maestro... "une fois qu'on est ok sur les bases d'harmonie et de musique... on peut faire ce qu'on veut!"* ... Alors Sheli Makunochi possédait peut-être un dossier dans les zones sombres de la Néo-ShinRa si jamais ils avaient détecté chez elle quelque chose de spécial. Et c'était aussi en ça que mes collègues pouvaient m'aider. Et s'ils n'avaient rien, alors on avait qu'à tracer le chemin nous même. Et si cette femme était la piste à suivre, comme semblait le croire Miranda ? Faute de grives, on mange des merles... parait-il... personnellement, je préférais une bonne crème brûlée... d'ailleurs... ce n'était pas une si mauvaise idée que ça.

Depuis quand tu cherches du tout cuit, Chris ? Non... ton truc c'est rechercher.. alors là, fais ce que tu sais faire de mieux : cherche. Que dire à Miranda au sujet de ces chasseurs de monstres, dont on faisait partie.. ?

« Tu n'imagines pas combien ça aurait été plus facile pour nous que quelqu'un comme celle dont tu parles se serait présenté pour ces même raisons. Mais je ne suis pas au courant si c'est le cas. »

Je me sentais un peu bête maintenant... Miranda pourrait penser que je la fais tourner en rond, mais ce n'était pas le cas. Elle m'avait aidé à prendre une décision : celle de ne pas trop compter sur ce qu'on pourrait trouver dans les livres et les données publiées au sein de la Néo-ShinRa. Sheli Makunochi était une idée comme une autre. Et je savais qu'avec Trudi, Justin n'allait pas pouvoir échapper aux recherches de leur côté non plus. Je récupérais les photocopies que me tendait Miranda... « Merci... »

Elle devint plus sérieuse encore lorsqu'elle parla de leur domaine... la question sur les recherches du professeur Walters... j'avais peut-être fait un faux-pas ? Mais elle répondit tout de même. Je fronçais les sourcils quand elle parlait de fauve roux... et surtout quand il était question de femelle... mais pour autant je ne l'avais pas coupée dans son récit. Allant même jusqu'à acquiescer quand elle parlait de Lune... il fallait bien avouer que la Lune avait toujours été connue pour avoir ses effets sur les monstres de Dol. Et effectivement, j'étais bel et bien au courant de ça. La suite fut très facile à imaginer avec les gestes qu'avait ajouté Miranda. J'étais plutôt content de ne pas avoir été là, ni elle d'ailleurs, quand c'est arrivé... surtout quand elle continua pour parler des victimes.

« La Néo-Avalanche l'aurait tué ? ... » Je n'avais pas dit plus, même si j'avais mon idée à présent sur comment en être sûr... Miranda et moi étions tous les deux un peu en train de remettre de l'ordre dans nos idées... cette fille était aussi éparpillée que moi dans mes pires moments... ceux où tout se mélange comme les feuilles sur son bureau. Mais le téléphone sonna et elle dût prendre l'appel. D'instinct, je me tournais et rangeais les feuilles qu'elle venait de me donner. Mais en entendant son enthousiasme, je me disais que ce devait être une bonne nouvelle. J'avais tendance à oublier que les bonnes nouvelles peuvent aussi arriver par un appel téléphonique.

« C'est une bonne nouvelle apparemment. » Oui, et elle partagea la nouvelle avec un enthousiasme débordant. Un nouveau né... ahhh... je me souvenais encore de cette impression, bien que je ne l'avais pas ressentie depuis un bon moment... celle de la réussite, celle d'avoir donné vie à quelque chose d'unique ! Je ne pouvais que partager cette joie avec elle. Parce que je savais ce que c'était... je savais que par dessus tout, vivre notre passion était ce que j'appelais le Bonheur... simplement. Je crois même qu'on pouvait dire que je l'enviais.

Elle semblait à présent pressée, rien de plus normal, et demandait à ce qu'on échange nos mails. Je lui tendais une de mes cartes, il y en avait toujours une qui traînait dans mon sac : « Voila, tu trouvera tout ce que tu voudras la dessus. Je suppose que ta nuit va être longue ! ♡ Bonne chance et merci pour tout, Miranda ! »

Miranda avait fait beaucoup d'efforts pour m'aider... et puis, cette fille semblait aussi peu encline que moi à dormir. Vu l'heure à laquelle on l'appelait pour s'occuper de cette affaire. Mais quand on aime, on ne compte pas les heures.

Je sortais et la saluais alors qu'elle fonçait vers ses nouvelles aventures... je soupirais... quelle nuit! Me voilà à nouveau dans ce couloir vide... je prenais la direction de mon propre bureau. J'allais profiter d'encore une bonne nuit à lire quelques articles et à terminer le travail sur les monstres du tournoi. La conclusion était évidente, et les ouvertures... ça ne dépendait plus de moi.

Chris se dirige vers Dollet au prochain épisode... juste après la pub.

*dixit Giorgio.
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Beneath the SHELL   Mer 22 Juin - 18:51

~ ~


Chris obtient 500Gils et passe au niveau 13.

~  Like a Star @ heaven  ~


~
Chris quitte le QG de la Néo-ShinRa pour rejoindre Justin à Dollet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Beneath the SHELL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» e4m1 hell beneath
» "Shell shock" et médecine durant la première guerre mondiale
» Beneath a Steel Sky ???
» Présentation d'Infinity, le jeu d'escarmouche futuriste à la sauce Appleseed / Ghost in the shell/ Halo
» Shell Shock : jusqu'où êtes-vous près à aller pour survivre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent de Galbadia :: Deling City :: Néo-ShinRa-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives