Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 La Capitale de la Beauté et des Arts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: La Capitale de la Beauté et des Arts   Dim 20 Mar - 14:17

Ruby et Agnès viennent de la Route de la Gorgone

Après un combat qui avait terminé sur une note particulière, les deux filles s’étaient mises en route pour rejoindre le château d’Alexandrie. Mais l’accès était bloqué par une grille et Ruby dut expliquer leur situation pour que l’Amazone leur ouvre le passage … Mais il fallait croire qu’elles étaient un peu trop méfiantes, les Amazones. Une fois dans le château, Ruby se demandait s’il était mieux d’aller demander audience tout de suite, ou qu’elles s’occupent d’abord d’elles avant de se présenter.

- Nous présenter dans cet état ne fera qu’éveiller des soupçons et de la méfiance à notre égard, et ce, même si nous expliquons que nous nous sommes défendues de créatures malveillantes sur la Route de la Gorgone. Passons d’abord en ville pour nous soigner et … que je puisse me changer.

A force d’essuyer les assauts des Crowlers, sa robe ne ressemblait plus à grand-chose. Elle allait devoir demander à l’auberge si l’on pouvait la raccommoder, elles feraient ainsi d’une pierre deux coups en demandant déjà une chambre pour le soir. Elles durent demander à un Brutos où se trouvait la sortie du château pour se rendre à l’embarcadère, et prendre la barque qui servait de transition entre le château, et la ville. L’Amazone qui ramait les regardait toutes les deux, mais avec son casque, impossible de savoir si elle était juste curieuse ou si elle les dévisageait.

- Tu verras d’ici quelques minutes, mais Alexandrie n’a rien à voir avec Lindblum. Là où Lindblum est assez industrialisé, Alexandrie est surtout tourné sur l’art et l’esthétisme.

Il n’y avait qu’à voir le château qui se dressait désormais derrière elles. Il n’avait rien à voir avec celui de Lindblum. Dommage que la gargantuesque épée de cristal qui trônait au centre du château, avait été détruite lors de l’assaut de Bahamut il y a quelques années.
Elles arrivèrent de l’autre côté, et débouchèrent très vite sur la place où se trouvait le petit stand ressemblant à un chapiteau, pour les tickets de théâtre. Le théâtre … le divertissement principal sur Héra, et particulièrement à Alexandrie. Quand Agnès parlait d’art, elle parlait de tous les types d’art quels qu’ils soient. Les boutiques étaient juste à côté, la Vestale en profita pour regarder quelques vêtements. Elle avait quelques rechanges avec elle, mais pas des masses non plus, alors elle prit de quoi compléter ses tenues, puis elle passa dans la boutique d’à côté, un herboriste, pour avoir des plantes médicinales pour son rhume mais aussi des baumes pour soigner plus vite leurs blessures.

Direction l’auberge pour réserver une chambre, Agnès fila la première pour aller s’enfermer dans la salle de bain et se déshabiller pour mettre ses affaires au lavage, elle avait précisé à l’aubergiste de raccommoder la robe. Puis elle appliqua ses soins et se rhabilla d’une façon … sûrement inattendue de la part de Ruby. Elle était nettement moins couverte et plus « serrée » qu’avec sa robe blanche, mais bon, Ruby n’avait jamais vu non plus ses tenues de prêtresse au temple ! Certaines étaient pires … De là, la jeune femme ressortit et observa sa camarade.

- Si tu souhaites y aller, vas-y, je t’ai mis tous les baumes sur la petite commode.

Etrangement, quelqu’un toqua à la porte et Agnès alla ouvrir mais … personne ? Elle s’apprêtait à refermer jusqu’à ce que …

- Hey coubo !! Je suis là moi, coubo ! Oh !! Elle n’avait pas vu le petit pompon rose …
- Je suis désolée, je ne vous avais pas vu.
- Vous êtes Agnès Oblige, coubo ?
- O-Oui. Comment saviez-vous que j’étais là ?
- C’est mon travail de trouver les personnes à qui je dois livrer le courrier, coubo ! D’ailleurs je suis navré pour le retard, nous avons des problèmes de machines en ce moment, coubo. Impossible de livrer le courrier dans les temps, coubo !


Des problèmes de machines ? Enfin bon, il tendit une lettre à Agnès et s’éclipsa. Bon … Elle était curieuse de savoir qui lui envoyait une lettre mais elles avaient d’abord d’autres chats à fouetter !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 21 Mar - 0:51

Maintenant arrivées au château d'Alexandrie, Ruby posait la question de l'ordre de leurs actions. Agnès n'étant pas au meilleur de sa forme, remettre l'audience à plus tard était plus sage et la Vestale pensait que cela attirerai de la méfiance de les voir avec des habits en lambeaux.
Le château étant inconnu aux deux voyageuses, elles durent demander le chemin à un garde.
Elles arrivèrent finalement dehors, le château était construit de sorte à ce qu'il faille passer par bateau pour se rendre en ville, pratique en cas d'attaque mais cela devait rapidement devenir chaotique quand il fallait faire plusieurs allers et retours rapidement. 
Sur la barque, l'Amazone semblait les regarder mais Ruby ne s'en souciait pas. Elle admirait la grande ville médiévale qui se dressait devant elle qui était bien différente de Bloumécia. Les toits étaient colorés, les murs plus clairs, les maisons étaient plus nombreuses, moins grandes.  
D'après Agnès, Alexandrie était une ville tournée vers l'art, chose qui n'intéressait pas énormément Ruby mais la vue de l'épée qui sortait du château donna des frissons à la Seed.
Agnès et Ruby marchèrent le long d'une grande avenue remplie de boutique en tout genre dont elle ne comprenait pas ce qui y était vendu pour la plus part. Certaines boutiques présentaient des robes ou d'autres types de vêtements. 
Après un petit détour chez un herboriste, elles s’arrêtèrent à l'auberge où Agnès put se changer. Ruby en profita pour se poser quelque temps et s'occupa légèrement de sa faux, il n'y avait pas grand chose à faire car elle s'en était bien occupée la veille.
La Vestale sortie dans une tenue bien différente de la précédente qui faisait beaucoup moins jeune femme innocente mais en soi cela lui allait bien. C'était une tenue que Ruby ne porterai jamais, à cause des talons notamment. 
Agnès lui laissa la place, elle plaça sa veste avec la robe d'Agnès. Elle changea ses habits pour mettre un pantalon noir, un haut gris clair avec une petite robe noire par dessus qui tombe sur une jupe rouge et son capuchon rouge qu'elle portait non plus accroché aux épaules mais comme une écharpe.  

Quand elle sortie, elle vit son amie devant la porte qui parlait avec un mog qui avait du courrier pour elle. C'était curieux qu'il les ait trouvées alors qu'elles venaient tout juste d'arriver en ville mais d'après lui c'était son travail, qui avait été retardé par un soucis de machines. Elle imaginait mal ces petits être avec leurs petits bras utiliser des machines dans un monde médiéval. 
Il partit tellement vite qu'elle n'eut pas le temps de lui poser la moindre question. C'était dommage mais bon elle pourrait poser la question plus tard à un autre mog. 

- Je me demande qui t'envois cette lettre... Un admirateur secret peut être. 
J'aimerai aller voir une boutique d'objet, il n'y en avait pas à Bloumécia et cela peut être utile d'en avoir sur nous. 

Elle laissa le gros des affaires dans la chambre puis sortit. Avec le nombre de boutique, il ne fut pas bien difficile de trouver une boutique d'objet. 

- J'imagine que je trouverai pas de MT_Psy ici... Meh, pas grave, je vais bien trouver quelque chose qui y ressemble suffisamment pour que ça marche. 

Avec l'aide de son carnet, elle déchiffra les panneaux afin de comprendre à quoi servaient les différentes potions et autres. 
Avoir quelques objets pour soigner le coma ou d'autres altérations gênantes pourrait s'avérer plus que pratique durant leur voyage et maintenant que Esuna n'existait plus, il fallait faire autrement. 


Achats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 21 Mar - 21:26

A la surprise générale, Agnès venait de recevoir du courrier. Ces mogs étaient étranges pour savoir qu’elle était là alors que les filles venaient d’arriver … Est-ce que la créature était sur ses traces depuis quelques temps déjà ? Enfin plus intrigant : l’auteur. Ruby parlait d’un admirateur secret – ce qui fit un peu rougir la Vestale – mais Agnès retourna surtout l’enveloppe pour regarder le sceau de cire qui scellait et fermait la lettre. Elle fronça légèrement les sourcils en reconnaissant le sceau de Gaza Est. Y avait-il un problème au temple ? Elle n’eut pas le temps de l’ouvrir que Ruby manifesta son souhait de se rendre à une boutique d’objets. Agnès approuva d’un signe de tête et les filles se rendirent à nouveau au niveau des commerces pour pouvoir prendre ce qui les intéressait. Mais Ruby semblait chercher un objet bien particulier …

- Un Emtépsi ?

Quelle était cette chose ? En voyant Ruby s’approcher des étalages et lire pour prendre un Renais, Agnès en faisait la conclusion qu’il s’agissait d’un objet aux propriétés proches de ces derniers. Réveiller un allié KO, tombé dans le coma au cours d’une bataille. En voyant qu’il y avait la boutique de gemmes non loin, elle venait de penser à celle qu’on lui avait offerte pour leur aide à Clayra. Il fallait qu’elle réfléchisse à comment l’utiliser de façon utile.
Oh si, en fait elle avait une idée ! Mais d’abord elle allait acheter quelques fioles et autres objets avant de revenir vers Ruby. Elle sortit sa gemme et prit sa lance – oui, elle l’avait prise avec – afin d’y incruster la pierre dedans après avoir choisi ce qu’elle avait souhaité.

- Ca te dit qu’on fasse une halte pour manger ? Je suis curieuse d’ouvrir cette lettre.

Il y avait des café-théâtres, des tavernes et restaurants dans les quartiers voisins, mais bon, comme d’habitude, Agnès devait faire appel à sa mémoire et surtout à son sens de l’orientation pour prendre le bon chemin. Mais elles finirent par se rendre au café-théâtre de Rubis, même s’il n’y avait aucune représentation en journée mais surtout le soir. Malgré qu’il porte le nom de café, ils servaient tout de même quelques repas. Agnès souhaita prendre des pommes de terre cuites au four, fourrées au fromage frais, et une légère pièce de viande. Et en attendant que Ruby passe commande et que les plats arrivent, la prêtresse avait sorti l’enveloppe pour casser le sceau de cire et l’ouvrir, afin d’en ressortir une lettre dont le contenu était assez faible … Les yeux d’Agnès suivirent les lignes jusqu’à ce qu’elle pose le papier sur la table en soupirant doucement.

- Le Grand Prêtre de Gaza Est souhaite me voir, une chance pour lui que je ne sois pas sur un autre monde encore. Il ne dit pas pourquoi mais j’imagine qu’il préfère parler en face à face. J’espère que ce n’est rien de grave …

La connaissant, elle se poserait mille et une questions jusqu’à rencontrer le Grand Prêtre pour savoir de quoi il en retourne, et elle allait s’inquiéter de tout et de n’importe quoi. Mais bon, avec tout ce dont les filles avaient parlé, il allait falloir discuter un peu.

- Il va falloir faire un peu de tri entre ce que nous voulons faire. Nous souhaitons fouiller les sanctuaires dans l’espoir d’y trouver une Chimère, tu as exprimé le souhait de visiter l’arbre sur le Continent Extérieur et maintenant je suis convoquée à Gaza Est ... Le mog a dit qu’il y avait du retard dans la distribution du courrier, ce qui signifie que ca peut faire quelques jours déjà que la lettre aurait dû atterrir entre mes mains …

Le mieux ne serait-il pas qu’elles commencent directement par Gaza Est après Alexandrie ? Agnès serait fixée tout de suite et par la même occasion, elle pourrait signaler les visites qu’elles comptaient faire Ruby et elle, dans les sanctuaires. En tant que Vestale, elle n’avait normalement pas besoin d’autorisation, mais ne sait-on jamais. Prévenir serait quand même favorable.

Achats d’Agnès:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Mar 22 Mar - 13:54

Après la visite du facteur à l'auberge, Ruby et Agnès se rendirent à la boutique d'objet pour leur futurs voyages. Ruby cherchait un MT-Psy à cause de ce qu'il s'était passé quelques temps plus tôt. Les Renais marchaient moins bien mais les effets étaient les mêmes.

- Un 'M' 'T' Psy sert à la même chose que vos Renais, mais ça marche moins bien. 

Agnès utilisa une de ses gemmes pour la faire fusionner avec son arme, elle ne savait pas trop pourquoi vu la situation mais elle devait avoir eu une bonne idée. Quant à elle, elle avait une idée sur comment utiliser ses gemmes mais il lui manquait quelque chose pour finaliser son idée. 

- Bien sûr, surtout si elle contient des informations importantes. 

Ne connaissant pas le coin, elle laissa Agnès la guider jusqu'au restaurant. Elles s’arrêtèrent à l'enseigne du Café-Théâtre de Rubis. C'était amusant qu'il porte le même nom qu'elle, elle commanda approximativement la même chose, excepté le fromage.  
Agnès profita de l'attente pour ouvrir sa lettre. Le Grand Prêtre de Gaza Est semblait vouloir la voir et elle semblait se demander pourquoi et elle avait l'air inquiète.    

Cela leur faisait une étape de plus dans leur voyage et Agnès semblait d'avis de choisir un itinéraire précis et le retard de la lettre lui laissait penser que son message était peut être urgent. 
Elle prit le temps de réfléchir à leurs possibilités puis répondit. 

- Pour l'heure l'arbre n'est pas dans nos priorités. De plus il s'agit d'un lieu inhabité donc probablement rempli de monstre trop dangereux pour nous. 
Pour les temples, avec un aéronef il ne nous serrai pas bien difficile de les rallier. 
Il nous suffit donc d'aller voir la reine ici puis de prendre un aéronef pour aller chez toi. De là on pourrai ensuite voir si on peut aider la poste ou les temples. 

Elle entama ensuite son repas. Une fois finis, elle attendit pour sortir avec son amie. Elle n'avait cependant aucune idée sur la suite immédiate de leur journée. 

-Du coup? tu veux qu'on se repose aujourd'hui et on va voir la reine demain? Veux tu faire quelque chose en attendant?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Jeu 24 Mar - 22:57

Convoquée à Gaza Est pour parler au Grand Prêtre, il était temps pour Agnès de discuter avec Ruby de l’itinéraire qu’elles souhaitaient suivre. L’Ifa était, selon Ruby, une option à écarter, ou du moins, elle n’était pas prioritaire puisqu’elle pensait qu’une zone reculée et inhabitée avait dû permettre aux monstres de se développer. Les assiettes étant arrivées, la Vestale du Vent commença à manger tout en écoutant sa camarade. Un aéronef serait suffisant pour relier les sanctuaires oui mais …

- Il nous faudra un des meilleurs aéronefs pour accéder aux sanctuaires, et ce, même si nous devons y mettre le prix. Le Sanctuaire du Vent est protégé par de puissantes bourrasques, le vaisseau doit pouvoir tenir. Le Sanctuaire de la Terre se trouve à l’épicentre d’un séisme permanent, il nous sera impossible de nous poser aux alentours, nous devrons y aller à pied. Plus les secousses sont violentes, plus nous approcherons du sanctuaire. Le Sanctuaire du Feu se trouve au cœur d’un volcan, l’aéronef doit être en mesure de supporter la chaleur. Et enfin, le Sanctuaire de l’Eau est au cœur d’un maelstrom. Puisqu’il s’agit de l’océan, nous devrons faire en sorte d’avoir l’équipement nécessaire pour atterrir en son centre, nous ne pourrons pas nous poser.

Et oui, si ces endroits n’abritaient pas de monstres – ou du moins il y avait eu les gardiens auparavant mais plus maintenant – en revanche, l’accès en lui-même était généralement le plus dangereux. Seul le Sanctuaire du Vent semblait être le plus clément, la seule chose qui sera pénible sera de s’en approcher puisque les puissantes rafales ralentiront la course de l’aéronef et les deux jeunes femmes devront faire en sorte de ne pas s’envoler AVANT d’entrer dans le sanctuaire. Peut-être qu’en tant que Vestale du Vent, Agnès pourra y faire quelque chose … Raison de plus pour passer à Gaza Est avant, elle pourrait demander au Grand Prêtre si son lien avec le vent pourrait y faire quelque chose … ou son collier, puisqu’il semblait cacher de drôles de capacités … ou en tout cas il servait de catalyseur, allez savoir. Quant au reste …

- Tu as parlé de la poste ? La Mog Poste ? Ce … Agnès fronça légèrement les sourcils. - Ce n’est pas acceptable ! Il n’a pas été spécifié dans la mission qui m’a été attribuée que je devais aider des mogs qui ont des problèmes de courrier !

Et oui. Dévouée, Agnès n’était pas du genre à se détourner de sa mission si facilement, déjà qu’elle avait fait un crochet elle-même à la règle qu’elle s’était imposée en allant mettre la main à la pâte à Clayra et qu’aujourd’hui elle était venue avec Ruby pour essayer d’en apprendre plus sur Bahamut.

- Pour aujourd’hui je pense qu’il vaut mieux nous reposer, finalement. La Reine risque d’être occupée l’après-midi finalement, nous aurons peut-être plus de chance de la voir le matin ?

Elle n’en savait rien, mais à vrai dire, elle ressentait surtout la fatigue due au combat à la Route de la Gorgone, et toujours son rhume – même si elle n’avait pas éternué depuis un moment – et pensait avoir les idées plus claires pour une entrevue le lendemain matin. Les deux jeunes femmes finirent alors leur repas pour quitter les lieux ensuite et se retrouver à nouveau dehors. Agnès repensait à cette histoire de Mog Poste et se tourna vers Ruby.

- Hum… Si nous pouvons faire quelque chose pour la poste … Je viens de penser que, les mogs ne doivent pas lire le courrier des autres mais les facteurs voyagent partout sur Héméra maintenant. Ils ont dû voir bien des choses, et s’ils peuvent apporter une information quelconque au sujet des Chimères ou des Cristaux … Je suis prête à y aller.

Ce changement d’avis était ainsi justifié. Un service contre un renseignement, ce n’était pas demander la Lune quand même, si ? Bon par contre si elles voulaient savoir ce qu’il se passait, il fallait peut-être essayer de retrouver le mog d’un peu plus tôt, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Ven 25 Mar - 21:28

Maintenant qu'elles avaient un peu clarifié leur itinéraire, Agnès commença à énumérer les difficultés pour atteindre les différents sanctuaires. Elle écarquilla légèrement les yeux quand elle entendu que le sanctuaire de la terre était en proie à des secousses sismiques constantes. Qui avait été assez fou pour construire un bâtiment au MILIEU d'un éternel tremblement de terre? peut être les secousses étaient venue après la construction mais alors comment avait il tenu? Il en était de même pour celui du feu et de l'eau.

- Quand même, tu disais que les sanctuaires n'étaient pas utilisés et que les pèlerins n'y allaient pas mais qui irai dans un volcan ou dans un Maelstrom pour prier?

Mais là n'était pas la question, Agnès s'étonna que Ruby veuille aider les mogs, bon en soi elle était plus intriguée par la mog poste mais puisqu'ils avaient besoin d'aide et en plus cela rendrait service aux quatre mondes. 

- Il s'agit du lieu où passent toutes les lettres du monde s'ils prennent du retard, cela pourrai avoir des conséquences désastreuses si des lieux se retrouvent isolés et incapable de communiquer.    

Agnès préféra remettre au lendemain l'audience avec la reine, cela leur laissait la journée pour se balader en ville. Une fois dehors, Agnès accepta finalement de bien faire un crocher pour aller les aider mais il fallait qu'elles trouvent un mog capable de leur donner des informations. 
Ruby alla voir une passante pour le demander si elle savait où trouver un mog en ville, il y en avait toujours au moins un dans chaque ville de ces bêtes là. La femme, vêtue d'une robe d'aristocratie la regarda avec dédain et l'ignora, Ruby se découragea un peu, c'était dur de parler avec des gens. 
Elle aperçue au bout de la rue une petite fille qui jouait à la corde à sauter et ses lamentations se changèrent en espoir, les enfants coopéraient plus facilement et ils étaient probablement plus à même de lui donner la localisation d'un mog. 

- Bonjour, j'ai vraiment besoin d'aller voir un mog, tu saurais pas où je peux en trouver un en ville?

elle essaya de paraître le plus amicale et la moins tendue possible, la fillette s'arrêta puis se mit à parler presque aussi vite que Ruby quand elle parle d'armement robotique. 

- C'est pas compliqué! il suffit de continuer la rue, tourner à gauche, passer au dessus du ruisseau, contourner la maison du vieux joey, continuer tout droit puis il est dans la chapelle abandonnée! Facile non? 

Oh, elle l'avait pas vu venir celle là. Et si elle n'avait pas suivie jusqu'au bout, elle peinait à imaginer le labyrinthe qui venait d'apparaître dans l'esprit d'Agnès. La petite fille partit et Ruby n'osait pas lui dire qu'elle avait rien comprit. 
Elle observa la ruelle. Elle était étroite et pas très haute, quelques enseignes de boutiques pendaient au dessus de leurs têtes.

- J'ai une idée !

Son visage s'illumina et un grand sourire apparut sur son visage. Elle s'écarta du milieu du chemin, anticipa la trajectoire de ses déplacements, utiliser sa faux en pleine ville attirerait les gardes et affolerait la population elle ferait sans. Elle partit à toute vitesse, prit appuis sur une caisse, continua sa course sur l'un des murs de la ruelle puis se propulsa sur la poutre qui soutenait une des enseignes et s'envola, laissant une traînée de pétales derrière elle. 
Elle atterrit sur les toits de la ville. De là, elle voyait bien mieux la ville, le château resplendissait au soleil, les toits clairs réfléchissaient les rayons du soleil et gênaient un peu la vue. 

- Hey, Agnès! Monte, c'est parfait ici! 

La petite avait parlé d'une chapelle, ce genre de bâtiment ressortait facilement. En cherchant elle vit que des planches avaient été placée pour permettre de passer de toit en toit, elle n'était pas la première à avoir eu cette idée. Une forme de clocher se dessinait plus loin et  invita Agnès à la rejoindre. 
Elle pouvait aisément sauter la distance entre les toits mais tenter de traverser les planches sans tomber était un mini-jeu amusant, quand on sait que si on tombe on risque pas grand chose. 
Une fois arrivée au clocher, elle vit qu'une échelle permettait de descendre. Ils avaient pensé à tout décidément . Elle entreprit de descendre l'échelle prudemment, c'est à dire en se laissant tomber sans utiliser les barreaux. Quand elle fut en bas, elle jeta un coup d’œil au bâtiment. Une partie était détruite et de toute évidence elle ne servait plus.  Elle s'approcha du mog, une chance que la petite ne se soit pas trompée. 

- Bonjour, on a entendu dire que les mogs ont un soucis à la Mog Poste et on aurait aimé savoir quel était le problème. 

Le mog semblait ravis d'avoir de la visite et encore plus qu'on s'intéresse un peu à leur soucis. 

- Coubo ! M'en parlez pas, kupo. Ces derniers jours, les lettres mettent beaucoubo de temps à venir, la machine à trier le courrier demande de l'entretient et tombe souvent en panne Coubo! Mais cette fois c'est un soucis de puluche, c'est une véritable PulInvasion! Y'en a tellement qu'un puluche s'est coincé dedans et elle fonctionne plus depuis, Coubo.

Et bien, c'était une sacrée mésaventure, pour un mog. Maintenant elles avaient plus d'informations sur le problème. 

- Bon s'il s'agit de faire fonctionner une machine, je peux peut être m'en sortir,  après tout, j'imagine mal une trieuse de courrier mog plus complexe que les systèmes de lévitations de la BGU...  

Cela dit elle s'avait pas les faire fonctionner mais ils avaient été plusieurs à l'étudier après la chute des missiles et le crash sur Horizon, il fallait bien que certains comprennent comme fonctionnait le machin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 26 Mar - 14:13

Bon, elles finissaient par trouver un arrangement au sujet de la Mog-Poste. Agnès voulait bien les aider à condition que les mogs là-bas leur donnent une information sur les Chimères ou les Cristaux en échange. Puisqu’ils voyageaient partout sur Héméra désormais, ils devaient bien avoir vu ou entendu certaines choses, non ? Mais d’abord, elles devaient trouver un mog. Ruby accosta une bourge pour essayer de savoir où en trouver un à Alexandrie, mais sa tentative fut vaine. Les nobles avaient un comportement désagréable qu’Agnès n’avait jamais vraiment saisi.

- J’ignore pourquoi, mais les nobles ne sont jamais très coopératifs lorsqu’on ne fait pas partie de leur « univers ». Il vaut mieux tenter notre chance auprès des autres habitants, ils sont plus solidaires, amicaux et agréables avec les étrangers.

Cependant, la jeune SeeD préféra tenter sa chance auprès d’une enfant. C’était aussi une bonne option, les enfants étaient généralement les personnes les plus naïves et qui coopéraient donc sans trop se poser de questions … Sauf si on avait la malchance de tomber sur des fourbes.
En revanche, si les enfants étaient les plus à même d’aider les autres … c’était aussi ceux qui avaient le moins conscience de la réponse qu’ils donnaient. Lorsqu’elle expliqua l’itinéraire pour trouver le mog, c’était à se demander – à voir sa tête – si Agnès n’avait pas fait un arrêt cérébral. On pourrait presque voir de la fumée sortir de ses oreilles …

Ruby n’eut pas le temps de demander à l’enfant de répéter puisque cette dernière s’éclipsa, mais la jeune femme réagit en décidant de monter sur les toits. Agnès n’était pas une professionnelle de l’escalade mais c’était dans ce genre de moments qu’elle se disait qu’elle avait bien fait de suivre les enseignements d’un chevalier dragon … Prenant appui sur ses jambes, elle fit un bond impressionnant pour rejoindre Ruby mais elle dut reprendre un petit peu son souffle. Son métabolisme et surtout son manque de maîtrise encore, l’essoufflaient légèrement lorsqu’elle faisait ca. Les rats étaient plus habiles pour ca.

De là, elles rejoignirent la chapelle visible au loin, grâce aux poutres installées pour se déplacer de toit en toit, il fallait faire attention car certaines étaient fragiles et il valait mieux être un poids plume pour traverser sans rien casser … Agnès avait juste failli chuter, un éternuement de sa part suffisait pour perdre l’équilibre sur le toit. Mais bon, elles arrivèrent à la chapelle en un seul morceau, la dernière « épreuve » étant juste une échelle. Effectivement, il y avait un mog là, et à la question de Ruby, il ne tarda pas à expliquer le problème.

- N’avez-vous pas songé à ouvrir une seconde Mog-Poste ? Cela permettrait à l’une de prendre le relais si l’autre est en panne momentanément. Et ca vous faciliterait peut-être plus la tâche de recruter d’autres mogs dans un autre centre de tri, surtout maintenant que vous distribuez le courrier sur non pas un monde mais quatre.

Le mog se tourna vers la Vestale en clignant ses petits yeux. Quoi ? Ils n’y avaient pas pensé ?

- C’est une idée à soumettre, coubo ! Mais pour l’instant, il faut déjà débloquer la trieuse, coubo ! Agnès se tourna vers Ruby, cette dernière semblait pouvoir faire quelque chose, et maintenant qu’elles connaissaient le problème, la prêtresse s’apprêtait à ressortir … jusqu’à se rappeler un détail quand même important.
- Hum … Par contre, il paraît que l’emplacement de la Mog-Poste est tenu secret, mais nous ne pourrons pas vous aider si vous ne nous dites pas où elle se trouve …
- C’est vrai, coubo ? Vous êtes d’accoubo pour nous aider, coubo ?
Agnès hocha la tête à l’affirmative. - C’est fantasticoubo !! Et bien euh … Hum, je vais vous le dire, coubo !

Il fit signe avec sa petite patte de s’approcher, comme s’il craignait que quelqu’un d’autre l’entende – alors qu’il n’y avait personne. Agnès se mit accroupie et approcha sa tête, il attendit que Ruby fasse de même pour leur chuchoter :

- La Mog-Poste est cachée dans une montagne, sur une île isolée au Nord du Continent Extérieur, coubo ! Il n’y a pas de plage pour accoster, alors il vous faudra soit un chocobo blanc, soit un aéronef, coubo ! Avant l’entrée était cachée, mais m’sieur Bibi et ses amis ont donné un Piment Ankou à leur chocobo et il a explosé l’entrée en faisant un gros trou avec son bec, coubobo ! Vous ne pourrez pas louper la brèche dans la montagne, coubo.

Ce ne serait pas un problème si elles venaient en aéronef de toute façon. Bon. Tout ce qu’il y avait à retenir, c’est qu’il fallait aller sur une île au Nord du Continent Extérieur … Mais par prudence quand même, il faudrait laisser les commandes à Ruby quoi qu’il arrive pour éviter de se retrouver sur un autre monde plutôt qu’à la bonne destination. Agnès remercia le mog, qui les remercia à son tour de vouloir aider les mogs, et lorsqu’elles commencèrent à s’éloigner, la jeune femme ne put s’empêcher de regarder sa camarade avec une petite grimace.

- Je ne sais pas ce qui me choque le plus. Cette manie pour les mogs de vouloir à tout prix se cacher là où personne ne peut les trouver, ou un chocobo qui a fait un trou plus gros que l’entrée d’une caverne dans une montagne.

… A bien y réfléchir, c’était surtout la deuxième option la plus surprenante non ? En soit, les chocobos savaient faire ca sur Héra mais comme peu de gens les dressaient auparavant pour faire le tour du monde, beaucoup de gens ignoraient qu’ils pouvaient avoir une force considérable, avec le bon repas pour les motiver …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 26 Mar - 22:54

Les nobles n'étaient pas faciles à aborder quand on n'avait pas l'air riche, Agnès tenta de réconforter Ruby en lui disant que la plupart des autres habitants étaient plus sympas. Comme elle le craignait, les indications de la petite fille mirent Agnès au tapis. 
Elles se rendirent à la chapelle voir le mog qui leur expliqua le problème. Agnès leur demanda simplement s'ils ne pouvaient pas ouvrir une deuxième mog poste mais au vu de sa réaction, les mogs n'avaient pas la même logique que les hommes. 
Ruby apprit avec surprise que les mogs tenaient l'emplacement de leur poste secret. Elle les imaginait trop naïfs pour garder un tel secret. Il leur chuchota, comme un enfant qui raconte un secret, les indications pour se rendre à la Mog Poste et apparemment, quelqu'un y était déjà allé en faisant un grand trou à coup de chocobo? On trouvait des gens étranges partout... 
Lorsqu'elles furent plus loin, Agnès se questionnait sur ce qui était le plus étrange entre les mogs qui étaient parti dans une île perdue ou un chocobo qui creusait une montagne.

- Je pense que ces deux idées relèvent du génie... Et comme beaucoup de choses venant de génie, elles sont simplement incompréhensible pour nous. 

Génie ou bêtise... Il était parfois difficile de faire la différence. 

- Quoi qu'il en soit, j'aimerai faire un tour chez un marchant de gemmes, on ne sait jamais quand elles pourraient nous servir.  

Elle guida Agnès jusqu'à la place où elles étaient précédemment, il lui avait suffit de suivre une rue, la ville semblait suivre un schéma circulaire avec la place comme centre. Finalement ce n'était pas si loin que ça même si elle n'aurai jamais trouvé la chapelle en suivant les indications de la fillette. 
En remontant l'avenue, elle trouva facilement un magasin où étaient entreposées un grand nombre de gemmes de toutes les couleurs. Elle les regarda quelques temps, songeant aux milliers de possibilités possibles puis acheta deux lapis et les mit dans son sac. Elle s'étira légèrement et se tourna vers la Vestale.

- Bon, la journée n'est pas encore finie, mais demain nous devons aller voir la reine puis ensuite reprendre la route vers Lindblum pour récupérer un aéronef, Je suis d'avis d'aller nous reposer sauf si tu préfère faire autre chose bien sur. 

Elle affichait un petit sourire sans arrière pensée. Elle ne connaissait pas la ville et elle n'était pas très intéressée à l'idée d'aller voir une pièce de théâtre, de plus avec leurs combats répétés de ces derniers jours elle commençait à fatiguer. 

Achats:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 28 Mar - 15:29

Ce n’était tous les jours qu’on entendait parler d’un chocobo qui faisait des trous dans les montagnes … Le mog avait parlé d’un Piment Ankou, ca devait être très fort pour permettre à un oiseau de faire des ravages pareils sur la création de la nature … Selon Ruby, cela relevait du génie et c’était pourquoi elles ne comprenaient pas toutes les deux comment une telle chose pouvait être possible. Dans tous les cas, elles avaient les renseignements qu’elles voulaient, Ruby souhaitait se rendre à la boutique de gemmes pour en acheter. Agnès s’arrêtait là pour les achats aujourd’hui, elle avait dépensé pas mal de gils ne serait-ce que dans les objets de soin. Ruby, quant à elle, s’acheta deux lapis. Et semblait d’avis à retourner à l’auberge pour se reposer.

- Oui je suis épuisée aussi …

Et les pièces de théâtre étant de toute manière « l’attraction » la plus populaire et le plus prisée par les nobles, elles n’avaient aucune chance d’en voir une à la dernière minute. Elles retournèrent dans leur chambre à l’auberge, mais Agnès ne voulait pas spécialement dormir tout de suite, malgré la fatigue. Elle avait surtout envie de se détendre un peu, et puis il était encore un peu tôt pour dormir … Si elles allaient dormir toutes les deux maintenant, elles se réveilleraient bien avant les poules le lendemain matin.

Reprenant son panier de sucreries, elle grignota de la guimauve et en proposa à Ruby avant de prendre quelques outils qu’elle avait sur elle en permanence, comme des aiguilles et du fil. Elle avait demandé de la laine à l’aubergiste avant de monter dans la chambre, et la voilà qui était installée, assise le dos contre la tête du lit, l’oreiller dans le dos et le panier de bonbons à côté d’elle. Elle était en train de bricoler des babioles en laine. Agnès ne savait pas faire beaucoup de choses puisqu’en tant que Vestale, elle avait quelques personnes à son service au temple de Gaza Est. Par exemple, il fallait oublier de lui demander de faire la cuisine … En revanche, elle s’était toujours occupée comme elle le pouvait les jours où elle n’avait rien de bien spécial à faire et elle usait de son temps libre, soit pour lire, soit pour bricoler des choses de ses petites mains.

De bout en fil – c’était le cas de le dire – ca prenait forme et bientôt, elle posa ses aiguilles sur ses jambes et observa sa création. Une jolie rose rouge avec une tige verte. Tout en laine, oui oui. Une création fragile, à l’image de la fleur … La seule différence ici étant qu’il n’y avait pas d’épines, sur celle-là.

- Tu sembles beaucoup aimer les roses. Ton arme s’appelle Crescent Rose, tu as une rose argentée à ta ceinture et tu laisses souvent des pétales de rose derrière toi … C’est à cause de ton nom de famille ?

Sans compter l’amulette qu’Agnès voulait lui offrir et le mog de Noël l’avait prise d’avance. Du coup elle tendit sa petite fleur de laine à Ruby, si elle la voulait.

- Ou ca a peut-être une signification particulière pour toi ?

Difficile d’imaginer un quelconque symbole derrière tout ca sans poser la question directement. Chaque fleur avait sa signification, et son propre langage, aussi. Quoiqu’il en soit, elles pouvaient discuter un peu, si tant est que Ruby le désirait. En tout cas, malgré la fatigue, Agnès était inspirée, elle allait faire une petite fée blanche cette fois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 28 Mar - 21:17

Maintenant qu'elles avaient obtenu les informations qu'elles souhaitaient, Ruby acheta quelques gemmes qui lui serraient utiles plus tard. Elle proposa de rentrer à l'auberge pour se reposer et Agnès accepta. 
Lorsqu'elles furent dans leur chambre, Ruby s'allongea sur son lit. Elle sortit son carnet et commença à écrire sous forme de rapport sa journée. Elle y décrivit les monstres qu'elle a croisé ainsi que le système de transport souterrain. Agnès de son coté tricotait, une activité que Ruby n'avait jamais pratiqué, elle lui proposa des sucreries mais elle refusa non pas qu'elle n'aimait pas mais il s'agissait du cadeau d'Agnès et elle s'en voudrait de lui priver d'une partie à cause de son manque de tempérance. 
Elle finissait de décrire les rues d'Alexandrie quand la Vestale lui tandis une rose faite de laine. 
Ruby rougit face à se cadeau, c'était encore elle qui lui en faisait un et pas l'inverse, elle l'accepta et réfléchit à la question. Agnès voulait savoir si les roses avaient un sens spécial aux yeux de la Seed. 
Elle s'allongea sur le lit et tenait la rose au dessus d'elle, l'observant. Elle affichait un petit sourire paisible. Elle n'avait pas souvent reçu de cadeau et la gentillesse d'Agnès la touchait.

- C'est compliqué, commença t elle. Ma mère s'appelait Summer Rose, c'est le nom que l'on donne aux Roses d'un blanc immaculé chez moi, elle portait toujours un long chaperon blanc. 
Quand je suis née, elle ne s'était pas mariée avec mon père et ils ont choisit que je porterai le nom de ma mère. Sur Dol, certaines personnes ont des aptitudes spéciales qui leurs sont propres. 
Elles se manifestent parfois quand la personne est en danger, la Limite Break. On dit que les flocons de neiges semblaient danser autour de ma mère comme des pétales de roses blancs qui s'éparpillent au vent, je ne l'ai jamais vu de mes yeux cela dit. J'ai... reçu ma boucle de ceinture de ma mère... 
Apparemment, ces pétales rouges que je sème sont liés à ma Limite. Alors puisque je suis une Rose je dois avoir des épines. elle déploya sa faux au même moment. 


Merci ta rose est très jolie. 

Elle reposa son arme et ramena ses mains sur la tige de la rose qu'elle avait laissé sur son ventre. Elle resta ainsi quelques temps, elle avait parlé de sa mère mais il s'agissait d'une partie qui la calmait plus que l'inverse, ses pensées allaient dans tout les sens mais étaient loin de toute forme d'inquiétude. Elle finit, après quelques temps, par briser le silence. 

- Agnès? Tu es la Vestale du vent mais avec ce que tu as fais tout à l'heure... Quel est ton liens avec le Vent? Enfin si c'était la première fois quel était ton liens avant? 

Lorsque le soleil commença à se coucher, Ruby proposa qu'elles aillent manger quelque chose de léger vu qu'elles avaient déjeuner il n'y avait pas si longtemps.
Elles mangèrent rapidement puis Ruby retourna dans la chambre pour s'écrouler sur son lit. Elle était capable de ne pas dormir pendant une longue période de temps mais si elle pouvait simplement s’allonger elle ne disait pas non. 
Elle se changea pour une tenue plus légère et se mit dans son lit. Elle songea quelques temps à ce qu'elle pourrai dire le lendemain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Jeu 31 Mar - 22:15



Un éclat de lumière jaillit devant vous, caché sous un manteau sombre, un homme vous barre la route... un léger sourire sur les lèvres, il tient un drôle de flacon dans la main avant de le tendre vers vous. Ses cheveux blonds et ses yeux bleus vous ensorcellent, vous n'arrivez pas à bouger alors qu'il se met à agiter doucement le flacon

«Voyons voir si vos âmes sont bien accrochées!»

C'est alors qu'une épaisse fumée rappelant la brume qui sévissait autrefois sur Héra, se déverse autour de vous, rampant sournoisement jusqu'à s'enrouler autour de vous, grimpant encore et encore jusqu'à vous étouffer l'espace d'une seconde... et c'est le trou noir!

Lorsque vous reprenez vos esprits, le génome a disparu, mais si vous regardez à côté de vous, au lieu de votre amie, vous apercevez... vous-même? Baissez les yeux, ce corps n'est pas le vôtre! Quelle magie est-ce là?

Agnès se retrouve dans le corps de Ruby
Ruby se retrouve dans le corps d'Agnès

=======================

[justify]Poisson d'Avril! Vos corps ont été échangés! Pas de panique, juste une petite expérience éphémère! Une bonne nuit de repos et vos âmes réintégreront vos corps! Sauf si vous avez envie de faire durer le plaisir!

Amusez-vous bien!



Cristal dessiné par la plus belle des étoiles: sa galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Ven 1 Avr - 21:04

Spoiler:
 

Contente que sa création plaise, Agnès souriait simplement en voyant les joues légèrement rosées de Ruby. Elle reprit son travail ensuite dans le but de faire une petite fée blanche, mais cela ne l’empêchait pas de parler en même temps. La Vestale avait bien remarqué que les roses étaient comme un symbole pour Ruby … Ou du moins, beaucoup de détails la liaient à cette fleur. Si bien que la prêtresse finit par poser la question directement.

De là, Ruby se lança dans quelques explications, mentionnant à nouveau sa mère, Summer Rose, mais aussi une histoire de Limit Break, des capacités propres à Dol, autrefois, qui ne se manifestaient que lorsqu’un individu était en position de danger. Autrement dit, quand son adrénaline était au maximum … Même si Agnès regardait ce qu’elle faisait avec sa laine, elle jetait des regards de temps à autre à son amie, preuve qu’elle suivait quand même avec attention ce que Ruby disait. Puis la jeune SeeD posa une question à son tour, sur Agnès cette fois, bien entendu. Son lien avec le vent, en tant que Vestale … Agnès stoppa ses activités, posant ses aiguilles et ses fils sur ses jambes, son regard fixait le vide : elle était en pleine réflexion.

- C’était la première fois que je déchaînais l’air de la sorte. Je ne sais pas quel lien particulier ai-je avec cet élément, pourquoi il est là.

Agnès tourna la tête vers Ruby avant de reprendre.

- Ce sont les Sages qui choisissent les apprenties Vestales et qui les forment. Et ils ne les choisissent pas par hasard, ils sentent quelle femme a le cœur suffisamment pur pour répondre aux critères. Les quatre éléments sont fondamentaux pour permettre à notre planète d’exister et de laisser la vie prospérer dessus, il faut une Vestale pour représenter chaque élément. « Une femme au cœur pur, devenant l’épouse et la gardienne de son élément, protectrices de l’harmonie et de la vie, ensembles, elles montrent le chemin vers la lumière ». Tel qu’il est inscrit dans les écrits les plus anciens.  

Baissant les yeux à nouveau, la revoilà plongée dans ses songes. Mais elle réfléchissait à haute voix, en espérant donner une réponse convenable à la question de Ruby.

- Je pense que j’ai toujours eu ca en moi depuis ma naissance, et les Sages l’ont senti. Ils ne m’ont pas choisie par hasard, ni mes sœurs, et ils m’ont aidé à développer ce lien.

Ca sonnait un peu … surnaturel cette histoire et pourtant, la magie faisait bien partie de ce monde et sous bien des formes. Seulement, tous les sorts et mystères de l’univers n’étaient pas à la portée de tout le monde. Les Sages étaient réputés pour avoir un sixième sens, quand il s’agissait de magie.
Quoiqu’il en soit, Agnès poursuivit son œuvre et finissait sa petite fée qu’elle garda pour elle. Les deux filles allèrent ensuite manger et retournèrent dans la chambre pour s’habiller pour la nuit. Elles étaient toutes les deux lessivées et après avoir bu une dernière tisane pour son rhume, Agnès alla s’écrouler sous les couvertures …

*^*^*^*^*^*

Le lendemain matin, ce fut le chant des oiseaux dehors qui tira Agnès de son sommeil. Elle avait un léger mal de tête, mais rien de bien grave, ca partirait vite. En revanche, elle se sentait déjà mieux vis-à-vis de son rhume, les plantes qu’elles avaient prises et les infusions l’avaient bien aidée finalement. Elle alla s’habiller la première, remettant ses vêtements de la veille puisque sa robe était encore au raccommodage et au moment où elle revint dans la chambre pour secouer Ruby et la réveiller, un homme fit irruption dans la chambre, apparaissant dans un flash qui aurait pu aveugler n’importe qui. Un intrus !?

- Q-Qui êtes-vous ?? Ruby, réveille-toi !

Mais à peine réveillées que les deux femmes furent victimes d’un étrange sortilège qui fit écarquiller les yeux d’Agnès.

- De la Brume !???

Elle voulait le chasser de la chambre, ce type aux yeux captivants qui ressemblait étrangement à quelqu’un qu’Agnès avait déjà vu … Mais son corps refusait de lui répondre, et bientôt la Brume semblait étouffer les deux femmes, et la Vestale s’écroula sur le sol …

Lorsqu’elle rouvrit les yeux, il y avait plus de bruits dehors, la ville avait retrouvé son animation. Agnès se releva, peu perturbée pour le moment puisque Ruby et elle faisaient sensiblement la même taille et le même poids. A la limite, elle avait un étrange sentiment de légèreté au niveau de la tête, puisqu’elle avait les cheveux très longs d’ordinaire et sa main vint donc chercher par réflexe ses cheveux et … ils étaient courts !???? Un moment d’affolement avant qu’elle ne se rende compte que son corps était juste devant ses yeux. Oh … Mais si son corps était là, qui était-elle !? Cherchant Ruby du regard, elle ne l’aperçut pas.

- Ruby ?

Ramenant ses deux mains devant sa bouche, Agnès était stupéfaite. C’était la voix de Ruby ca !? Mais … Mais oui ! Elle était à la place de Ruby avant qu’elles soient attaquées toutes les deux ! Elle avait pris sa place !?

- Que … C’est une plaisanterie de très mauvais goût … !

Elle n’avait jamais rien vu de la sorte et elle n’avait aucune idée de comment inverser le sort !! C’était bien la première fois qu’une telle peur l’envahissait, elle avait le cœur qui battait à tout rompre !

Agnès et Ruby paient la chambre pour se restaurer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 2 Avr - 19:12

Ruby était curieuse de savoir si Agnès avait toujours été capable de commander au vent comme elle l'avait fait plus tôt dans la journée. C'était le genre de chose que seules les G-Force étaient capables de faire sur Dol. La Vestale ne savait pas elle même quel genre de lien elle possédait avec le Vent mais d'après elle, les Sages l'avaient choisi elle parce qu'elle était spéciale. Elle mentionnait ses sœurs, il y avait quatre sanctuaires donc il semblait logique qu'il y ait quatre Vestales. 
Elle passa quelques temps à se préparer puis s'endormit. 


Un drôle de rêve, un peu perturbant et d'une logique absente. La voix d'Agnès tira Ruby de ses songes et la réveilla en sursaut. 

- Hein? C'est pas MOI! j'ai pas mangé le bébé cookie !

Le temps qu'elle comprenne ce qu'il se passait, un nuage de Brume s'éleva et renvoya la Seed dans les vapes. 
Elle se réveilla sur... le sol? Mise à part sa position au sol, elle sentait un léger mal de crane. En entendant de l'agitation non loin d'elle, elle se leva.

- Aïe, ma tête...  

Elle s’arrêta, en ouvrant les yeux, elle remarqua sa longue chevelure qui pendaient de sa tête jusqu'au sol et sa voix n'était manifestement pas la sienne. Mais qu'est ce que c'était que ça? Elle s'efforça de se relever. 
Elle eu du mal a se tenir debout à cause des talons, comment les gens faisaient pour marcher avec ça? 
Une fois debout et sur ses deux jambes, elle se vit en face d'elle l'air perturbée. 

- Agnès! qu'est ce qui... Ah ah! c'est génial tu me ressemble comme deux gouttes d'eaux! 

La situation était des plus cocasses, la Vestales qui se retrouve dans le corps d'une militaire passionnée de mécanique et la mercenaire qui se retrouvait être une prêtresse de haut rang. 
Le fait d'entre Agnès rire au éclat était étrange, non pas qu'elle n'était jamais joyeuse mais elle était du genre silencieuse et discrète.     
D'ailleurs, elle ne semblait pas trop apprécier la situation, elle ne pouvait la blâmer mais cela lui donnait plus l'envie de jouer qu'autre chose. 
Elle tourbillonna sur elle même pour faire voler ses cheveux et ouvrit la fenêtre. Elle s'y pencha puis s'écria. 

- Je suis Agnès Oblige, Vestale du Vent, et tout ceci est inacceptable!  

Quelques personnes se tournèrent puis elle rentra en rigolant. Elle se mit à marcher, d'un pas enjouée tout en jouant avec sa tenue. 

- Par contre, comment tu fais pour te balader en montrant autant tes cuisses? Je trouve ça gênant... 

Elle ne mentionnait même pas les talons qui lui faisaient perdre l'équilibre.   
Lorsque l'euphorie du moment retomba, quelque chose l'intrigua. 

- Euh, Agnès? Si ni toi ni moi n'avons d'idée sur comment redevenir normales, on va faire comment quand on devra sortir de cette chambre? Et si on doit aller voir la reine? 

Cela chamboulait un peu leurs plans mais pourquoi pas après tout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 2 Avr - 21:19

Note au MJ:
 

Sur le coup, les deux jeunes femmes avaient beau ne pas comprendre ce qui leur arrivait, elles réagissaient toutes les deux de manière bien différente ! Ruby semblait préférer s’amuser de la situation, profitant d’être dans le corps d’Agnès pour se « défouler » dedans en allant hurler à la fenêtre. La véritable Agnès écarquilla les yeux, et lui sauta presque dessus pour l’éloigner de là. Pour qui est-ce qu’elle la faisait passer !?

- Mais que fais-tu !? Ne fais pas n’importe quoi !! Ce n’est pas acceptable !

Au moins, il y en avait une qui s’amusait … Mais elle trouvait la tenue d’Agnès assez gênante, qu’elle disait.

- Je te signale qu’avec ta robe tu montres tout autant tes cuisses ! Il n’y a qu’un collant ou que sais-je qui les couvre. Je ne trouve pas cela si gênant. Disons qu’elle avait déjà porté pire avec l’une de ses tenues de Vestale. - Et fais attention ! Tu marches maladroitement avec les talons, ne va pas tordre l’une de mes chevilles !

Trop sérieuse cette Agnès, ou la seule à avoir la tête sur les épaules à l’heure actuelle, on dirait une mère qui gronde sa fille … C’était vraiment bizarre d’être dans la peau de Ruby, tout en ayant son comportement habituel.
Lorsque Ruby reprit son calme et réalisa un peu mieux ce qui leur arrivait, elle s’interrogeait ENFIN comme une personne normale !

- La question que je me pose surtout, c’est comment inverser le sort ? Je n’ai jamais vu une telle magie à l’œuvre et si l’effet perdure, je crains que nous devrons regagner Gaza Est au plus vite. Seuls les Sages me semblent être les plus qualifiés contre une telle magie.

Croisant les bras, Agnès se mit à réfléchir à la question de Ruby. Comment allaient-elles faire en ville ? Et devant Grenat surtout ?

- Je pense qu’il n’y aura pas de soucis en ville, mais devant la reine … Je pense que nous devrons expliquer la situation à la reine tout de même. Si un individu louche s’amuse à jeter ce genre de sort en ville, elle doit être mise au courant rapidement !

Mais les croirait-elle sur paroles ? Ou passeraient-elles pour des folles ? Agnès était suffisamment naïve pour croire qu’en expliquant de façon limpide la situation, la souveraine leur ferait confiance. D’autant plus qu’elle ne le savait pas, mais décrire le physique d’un génome allait peut-être mettre ses sens en alerte. Agnès se mit assise au bord d’un des lits pour réfléchir jusqu’à réaliser qu’avec cette agitation, Ruby – enfin le corps de Ruby – n’était pas habillée et elle ne pouvait pas sortir en pyjama.

- Euh … Il va falloir que je t’habille, enfin … que je m’habille ! Ca en revanche, c’est … gênant.

Même si elles étaient entre filles, et malgré qu’Agnès n’ait pas peur de montrer ses cuisses, elle avait quand même une certaine pudeur et ca la dérangeait de devoir se changer en étant dans le corps de son amie …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 2 Avr - 23:23

Agnès prenait cette situation avec beaucoup trop de sérieux elle était même pas drôle d'abord et c'était un coup à ce qu'elle se retrouve avec des courbatures au dos, avec son attitude c'était un coup à se choper un mauvais Karma... 

- Si je veux je peux très bien marcher avec des talons... avait elle simplement marmonner quand elle s'était faite engueuler par une version despotique d'elle même. 

- Et pour le sort, tes Sages ont du perdre leurs magie, donc une gemme serrai plus à même de nous aider et quitte à aller voir quelqu'un, je pense que la reine a quelqu'un dans son entourage qui s'y connait en magie curative. 

R-agnès continua ensuite en disant qu'il leur fallait expliquer la situation à la reine. 

- Il nous a peut être joué un sale tour, mais il ne nous a rien volé, il n'a même pas touché à notre argent. Je ne sais pas quels sont ses motifs mais je doute qu'il soit dangereux. Bon après si on va voir la reine et qu'on lui explique la situation, le simple fait de voir une Vestale du Vent avec un brevet en artillerie militaire capable de désamorcer une bombe galbadienne en moins de trois minutes sans manuel les convaincra qu'il y a un soucis. 

La question des apparences psychologiques mise à part, il restait le soucis de Ruby pas habillée... C'est vrai que c'était pas pratique mais une fabuleuse idée lui vint à l'esprit. 

- Tiens met ce masque de nuit et tu me laisse faire!

Elle lui donna un magnifique masque de nuit noir avec des yeux rouges. Elle put se servir de son corps comme d'un mannequin, heureusement qu'elle n'était pas trop chatouilleuse. Après une lutte acharnée contre les démons des plis, R-agnès avait une apparence potable. 

- Tu ressembles à une parfaite chasseresse ! Fin prête pour affronter le monde extérieur... t'es sûre de vouloir qu'on sorte dans cet état? 

Quoi qu'elle en disait, elle n'était pas bien confiante à l'idée de sortir sous les traits d'Agnès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Dim 3 Avr - 21:01

Agnès était beaucoup trop sérieuse vis-à-vis de la situation et à ses yeux, c’était tout à fait normal. Qui ne s’inquiéterait pas de se voir accroché à un corps différent du sien, sans savoir comment inverser le sort ? Agnès ne se sentait pas à l’aise, ce n’était pas son corps, ce n’était pas à elle. C’était comme se retrouver dans la maison d’un ami, on n’ose pas toucher quoique ce soit, par respect, parce que ce n’est pas à soi-même. C’était … une sensation tout à fait étrange.
Agnès pensait que les Sages de Gaza Est pouvaient y faire quelque chose, mais Ruby préférait croire qu’il y avait quelqu’un dans l’entourage de la souveraine d’Alexandrie, qui pourrait les aider. D’ailleurs en ce qui concernait la reine … De même, Ruby n’était pas trop d’accord avec sa camarade.

- Ce n’est peut-être pas dangereux à proprement parler, mais si cet individu s’amuse à faire ca sur toutes les personnes qu’il croise, il y a de quoi plonger tout le royaume dans la confusion. Et la confusion rend vulnérable.

Pessimiste pour l’instant, Agnès voyait le mal et s’inventait des problèmes trop graves alors que ce n’était peut-être qu’une simple farce faite à leur encontre … Mais pourquoi juste elles, dans ce cas ? Qu’avaient-elles fait pour s’attirer les bouffonneries d’un parfait inconnu ?
Quoiqu’il en soit, si elles devaient sortir, Agnès ne pouvait pas rester en pyjama ! Et ca la dérangeait de se changer avec le corps de Ruby pour physique … Heureusement après quelques instants de réflexion, la SeeD trouva une solution et mit un drôle de bandeau devant les yeux d’Agnès afin de la déshabiller et de l’aider à se changer. Par réflexe, elle avait voulu cacher les parties sensibles de « son » corps … avant de se rappeler que ce n’était pas le sien et que Ruby n’allait pas se montrer pudique alors qu’elle se lavait tous les jours là-dedans ! Oh Seigneur, dire les choses ainsi donnait l’impression qu’elle parlait d’un objet …

Bref, Agnès restait tranquille, il y avait une certaine gêne, mais quelque part, elle avait été habituée à se faire habiller par quelques servantes au temple, des femmes qui prenaient soin d’elle depuis sa naissance, c’était probablement les seules devant qui elle n’avait pas peur de se changer. Du coup, non, Agnès ne s’était pas montrée très chatouilleuse et lorsque Ruby lui retira le masque, elle était habillée dans l’une des tenues de son amie. Ruby était satisfaite du résultat mais n’était pas sûre qu’elles devaient sortir toutes les deux dans cet état.

- Ce dont je suis sûre, c’est que nous ne trouverons pas le moyen de retrouver nos corps en restant enfermées dans cette chambre. Donc oui, nous sortons !

Baissant les yeux, on pouvait presque croire qu’elle reluquait sa propre poitrine, mais en réalité, Agnès était en train de fixer son pendentif bleu, que Ruby portait désormais autour du cou.

- Est-ce que … Même si je suis dans ton corps, puis-je récupérer mon pendentif ? J’y tiens …

Puis de retour dans la chambre, elle fixa à tour de rôle sa lance puis Crescent Rose.

- Hum … Même si je doute que nous ayons à nous battre à Alexandrie, il vaut mieux que nous prenions nos armes quand même … Mais je préfère laisser ta précieuse Crescent Rose, je ne suis de toute façon pas sûre de pouvoir l’utiliser correctement !

Disons que si on pouvait éviter de la casser juste en la mettant entre les mains d’Agnès – ou R-Agnès comme disait Ruby – ce serait bien. Sinon Ruby allait la tuer ! Heureusement qu’elles n’auraient à priori pas besoin de se battre, ce serait d’autant plus bizarre de s’imaginer Agnès en train d’utiliser une grande faux.
Dès qu’elles furent prêtes, elles quittèrent la chambre, Agnès insistait un peu dessus car elle refusait de rester dans cet état et, comme elle l’avait dit plus tôt, la réponse ne leur tomberait pas dessus toute seule si elles restaient enfermées. Une fois dans la rue, Agnès s’arrêta pour regarder les alentours. Les commerces étaient ouverts, la foule se baladait, les enfants jouaient déjà, et il y avait déjà quelques personnes qui faisaient la queue pour réserver des tickets pour le théâtre.

- Tout à l’air parfaitement normal en ville, semblerait-il.

Se tournant pour regarder le château, la Vestale, même dans le corps de Ruby, restait déterminée à vouloir se présenter au château pour rencontrer la reine. Espérons juste qu’elle avait du temps à leur accorder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 4 Avr - 10:47

Agnès imaginait le pire quant à leur situation, certes échanger les corps était quelque chose qui amenait la confusion mais même si elle rendait vulnérable, si des personnes de mondes différents échangeaient leurs corps qui attaquerai qui? la peur d'attaquer un allié dans le corps d'un ennemie amènerait probablement à une situation où personne n'attaquerai personne. Le seul soucis était si des personnes mal intentionnés arrivaient à obtenir un corps avec des responsabilités.  
Ruby soupira lorsqu'elle fut contrainte de sortir dans ce corps, si Agnès se faisait habituellement remarquée par son non sens de l'orientation, une Vestale du Vent sans équilibre serrai un comble. 

Agnès, dans le corps de Ruby, fixait le collier qu'elle portait et voulait le récupérer, elle comprenait pourquoi même si l'idée de la voir porter du bleu sonnait étrange. 

- D'accord mais tu le met pas autour de mon cou, j'ai une réputation à tenir quand même. 

Elle retira, non sans peine à cause de l'imposante chevelure qu'était maintenant la sienne, le pendentif et le donna à Agnès. 

Un peu avant de finalement sortir, Agnès proposa de prendre tout de même les armes mais de laisser Crescent dans la chambre? 

-Tutute, Tu ne sorts pas de cette chambre sans Titine sur le dos, si on doit se battre on aura juste à échanger nos armes ou à utiliser la magie, mais hors de question de la laisser seule sans surveillance à la merci des voleurs et si on la volait... ou pire? 

En plus c'était elle la grande maintenant, la vilaine R-Agnès n'avait qu'a bien se tenir. 
Il suffisait de la placer dans l’étui fait pour qui se trouvait dans son dos, puis s'il avait été vide, cela aurait été étrange et si elle avait des déséquilibres alors autant qu'elles soient deux. 

La sortie fut laborieuse, Ruby suivait Agnès en se tenant à moitié à elle pour ne pas trébucher et jetait des coups d’œil dans toutes les directions pour vérifier que personne ne l'observait. Elle adressa un léger sourire en passant devant l’accueil qui venant d'Agnès faisait bien moins enfantin. 
Elle trébucha en sortant, c'était pas facile ce truc. 
Agnès observa les alentours et tout semblait normal d'après elle. 

- Ouai tout sauf ma façon de parler et ta démarche maladroite. ajouta t-elle en ricanant. 

C'était étrange d'entendre Agnès rigoler à ce point, elle pourrait être plus joyeuse de tant en tant. 
Puisqu'elles avaient changé de corps, elle attendait qu'Agnès ouvre la marche mais... non il valait mieux éviter. 
Elle se mit à marcher, bien droite, l'air digne comme madame Edéa. Même si elle avait été l'ennemie du Seed, elle avait juste été possédée par Ultimécia et en plus d'être la femme de Monsieur Kramer elle était la gouvernante de Squallou et de Suifer et elle était gentille quand elle tentait pas de tuer tout le monde.
Mais se concentrer sur la marche, la posture, madame Kramer et se moquer de Squall et Seifer ça faisait beaucoup et elle en oubliait de se concentrer sur les météores qui lui fonçaient dessus sans faire attention, il y avait trop de personnes sur le chemin et elle arrêtait pas de se cogner aux gens et de s'excuser.  
Bon puisqu'elle devait faire genre qu'elle était Agnès, elle mourrait d'envie de se perdre... Et ce serai difficilement Agnès qui la reprendrai n'est ce pas? Et elle tourna. 

Elles se retrouvèrent ainsi dans des ruelles bien plus étroites et sombres de la ville, perdues... Elle se mit à rire aux éclats, Agnès qui se perdait quoi de plus convainquant? Une imitation parfaite! 

-Bon bah, on est perdue... Dit elle en s’essuyant une larme qui parlait du coin d'un œil.  

L'idée que quand elle récupérerait son corps, Agnès qui n'avait pas l'habitude de rire beaucoup aurait bien aux joues la faisait encore plus rire, elle en avait presque mal aux cottes tellement la situation était improbable.


Dernière édition par Ruby Rose le Jeu 7 Avr - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wraith
Spectre à la retraite

Spectre à la retraite

avatar
Niveau : 666
HP : 666/666
MP : 666/666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 4 Avr - 11:35



Ruby et Agnès empochent 400 gils !



Restauration HP/MP 100% > -50gils chacune


Achats pour Agnès
• Maxi Potion X03 > - 600 gils
• Renais X02 > - 300 gils
• Tente X01 > - 800 gils
• Remède X02 > - 600 gils
Total > - 2300 gils

Achats pour Ruby
• Renais X02 > 300 gils
• Lasik  X02 > 100 gils
• Remède    > 300 gils
•  Lapis (Force 1) X02 > -1400 gils
Total > - 2100 gils

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Jeu 7 Avr - 21:52

Spoiler:
 

Il y avait petit quiproquo. Quand Agnès avait dit de laisser Crescent Rose, elle voulait dire, la laisser à Ruby ! Même si elle était dans le corps de la Vestale. Mais bon, Ruby donna tout de même son arme puisque son rangement se trouvait sur « R-Agnès » comme elle disait. La jeune femme dut donc supporter cette charger supplémentaire … et elle se demandait bien comment son amie faisait pour supporter un tel poids toute la journée ! Maladroitement, elles quittèrent toutes les deux l’auberge, mais Agnès ne remarquait aucun détail anormal dehors … Une perche que Ruby prit volontiers pour se moquer d’elle. Agnès se contenta de croiser les bras, ne répondant rien aux plaisanteries de Ruby.

Elle se contenta ensuite de suivre sa camarade dans les rues d’Alexandrie puisque de toute manière, il ne fallait pas se fier au terrible sens de l’orientation de la prêtresse … Et pourtant, même avec un tel défaut, la demoiselle n’avait pas souvenir d’être passée par des ruelles si sombres la veille pour aller au château …

- Hum Ruby, je ne suis pas sûre que le château soit …

… par-là. Mais alors qu’Agnès désespérait qu’elles arrivent un jour à bon port, Ruby éclata de rire – il était d’ailleurs très étrange de s’entendre rire … « On est perdues ». C’est tout ce qu’elle avait à dire ? Et pourquoi riait-elle au point de se briser les côtes ? Le temps que cela monte au cerveau d’Agnès, un avion aurait eu le temps de faire trois fois le tour d’Héméra.

- Oh ! Fut le seul mot qui sortit de la bouche d’Agnès lorsqu’elle eut une illumination sur la situation. Ses sourcils se froncèrent et elle croisa les bras avec un air fâché. - Ce n’est pas acceptable ! Il fallait bien qu’elle la sorte encore celle-là hein ? - Nous devons aller voir la reine ! Le château est …

Elle se retourna pour essayer d’apercevoir le château par-dessus les toits des maisons.

- … à l’autre bout de la ville ?

Bon … Plus qu’à retourner sur la place où elles étaient en sortant de l’auberge et de se rendre à l’embarcadère pour que le petit navire les amène jusqu’au château. Agnès espérait que la reine puisse les recevoir rapidement et surtout, qu’elle comprendrait leur situation … et accepterait aussi de répondre aux questions de Ruby. Il fallait vraiment qu’on leur lance ce sortilège maintenant ? Soupirant, Agnès se disait que la journée allait être longue … tout comme les suivantes si elles ne parvenaient pas à trouver une solution rapidement ! Au final il ne semblait y avoir que Ruby que ca amusait, et Agnès se demandait bien pourquoi.

- Dis. Comment peux-tu t’amuser dans une situation pareille ? Je trouve cela tellement … étrange. Et mal approprié. Je me sens gênée, et mal à l’aise, ce corps ne m’appartient pas … Oui c’est ca. Ca me gêne d’utiliser le corps de quelqu’un d’autre !

Et par conséquent, elle n’arrivait pas du tout à s’en amuser … M’enfin même en temps normal, Agnès était une personne très calme alors rire aux éclats comme l’avait fait Ruby plus tôt dans son propre corps, c’était du jamais vu. Mais bon. Agnès avait beau râler sur le moment ou se montrait trop sérieuse ou coincée, cela ne voulait pas dire qu’elle ne l’aimait pas pour autant. C’était même agréable d’avoir quelqu’un avec autant de peps, à ses côtés.

Bref, au château donc, pour demander une audience …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 9 Avr - 23:34

Apparemment, le sens de l'orientation d'Agnès existait et se rendait compte quand on l’emmenait dans la direction opposée, au bout de plusieurs minutes tout de même. La vestale n'appréciait pas l'ironie de la situation comme son corps, même quand Agnès n'est plus dans son corps celui ci se perd encore il y avait de quoi rire non? 
Agnès chercha le château de loin pour se rendre compte qu'elles en étaient encore plus loin qu'à leur départ ce qui fit rire de nouveau Ruby. 
La blague étant percée à jour, Ruby capitula et reprit un chemin correcte vers le château. Sur le chemin, Agnès se demandait comment la Seed pouvait s'amuser dans une telle situation alors qu'elle éprouvait de la gêne d'être dans le corps d'une autre. Elle se retourna, haussa les épaules.

- De toutes façons, peut importe à quoi je ressemble, personne ne m'attend à la maison...

Elle reprit sa marche concentrée juste après faisant comme si elle n'avait rien dit, chantonnant calmement le long de l'avenue. Elles arrivèrent au niveau de l'embarcadère pour se rendre au château.l'Amazone semblait les reconnaître et les fit traverser.
Une fois à l'entrée du château, une Amazone semblait attendre une explication de leurs présence ici. Ruby, dans le corps d'Agnès, prit une grande inspiration, un air sérieux et expliqua calmement.

- Je suis Agnès Oblige, Vestale du Vent de Gaza Est, et voici Ruby Rose une Seed de la BGU de Dol, nous sommes venues quérir une audience auprès de sa Majesté Grenat.  

L'amazone ne s'attendait visiblement pas à ce genre de discours et en fut quelque peu perturbée, elle les laissa passer. 

- La... La salle du trône est par ici, suivez moi. 

Ruby ria intérieurement à l'idée d'avoir rendu nerveuse la garde alors que quelques instants plus tôt elle toisait les deux jeunes femmes d'un air mauvais qui semblait dire, pas de bêtises je vous ai à l’œil. Fort heureusement, l'Amazone ne fit aucun commentaire sur leurs armes, peut être n'identifiait elle pas Crescent Rose comme une arme dans son état plié ou qu'elle n'osait tout simplement pas. 

Elle suivait l'Amazone en marchant le mieux possible tout en admirant l'intérieur du château. Elle n'avait pas eu le temps de regarder la veille et tout le décors semblait sortit tout droit d'un livre.  
Cela dit avec tout ce qu'il y avait sur les murs et le sol, cela devait être une horreur à entretenir, cela ne devait pas être amusant tout les jours de combattre la poussière dans une lieux pareil.
Elles s'approchaient de la salle du Trône et Ruby commençait à stresser un peu, elle allait devoir s'entretenir avec une personne importante et dans le corps d'Agnès pour couronner le tout, ce qui ne rendrait pas la chose facile. On leur demanda d'attendre que la Reine soit prête à les recevoir.

Elle adressa un sourire à elle même et lui dit 

- Ne t'en fais pas, ça va bien se passer tu va voir. 

Elle essayait de rassurer Agnès en même temps qu'elle essayait de se calmer elle même. C'était pire que de passer un oral cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wraith
Spectre à la retraite

Spectre à la retraite

avatar
Niveau : 666
HP : 666/666
MP : 666/666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 11 Avr - 14:43

Les deux jeunes femmes, arrivant de la ville ont été annoncées par l'amazone avant d'être reçue dans la salle du trône. Toutes ces actions sont nécessaires afin d'assurer la protection de la souveraine et représentante de Héra. Après quelques longues minutes à discuter, l'Amazone réapparaît pour leur annoncer l'acceptation de leur audience.

- Mesdames. La Générale est prête à vous recevoir.

PNJ
En tant que Générale de l'armée d'Alexandrie, Beate a fait le serment de protéger le peuple ainsi que la famille royale. D'une certaine manière, c'est elle qui assure l'intendance du château lorsque la Reine Grenat est absente ou indisposée. Nul ne sait vraiment ce que faisait la reine aujourd'hui, mais peu importe, La belle femme au bandana était debout devant le trône, stoïque et attendait la venue des deux étrangères.

- Bienvenue à Alexandrie. Je suis la Générale Beate. Veuillez excuser la Reine qui ne pourra être présente aujourd'hui. En quoi puis-je vous aider ?

Immédiatement, elle ramena son poing devant sa poitrine en guise de salut. Sa posture et sa stature imposaient le respect - ou bien était-ce le fait qu'elle avait un oeil caché ? - et sans aucun doute que personne n'oserait lui chercher des noises. Sa réputation la précédait et c'est avec assurance qu'elle accueillait les deux femmes, les jaugeant du regard. Elles n'avaient pas l'air menaçante, mais sait-on jamais, le plus dangereux des ennemis est celui auquel on ne s'attend pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Jeu 14 Avr - 21:45

La réponse que Ruby donna à Agnès à sa question, laissa la prêtresse perplexe. Elle avait même pris un air un peu triste, mais ne rétorqua rien. Elles continuèrent juste de se balader dans la ville jusqu’à atteindre l’embarcadère. Pendant leur traversée, Agnès observa le bout d’épée géante qui avait été détruite pendant l’assaut de Bahamut. Avec le soleil qui se reflétait dessus, il agissait comme un prisme sur la ville. Bref. Elles atterrirent au château d’Alexandrie pour aller demander une audience à la souveraine. S’adressant à une Amazone, et sûrement pour ne pas se faire passer pour une folle auprès d’elle, Ruby joua son rôle à la perfection en se présentant en tant qu’Agnès. La soldate en semblait déroutée, mais elle les guida devant une autre porte avant de leur demander d’attendre.

De là, Agnès commença à sentir le stress la gagner, tout comme Ruby d’ailleurs, mais cette dernière essayait de la rassurer … Ou peut-être cherchait-elle à se rassurer elle-même ? Allez savoir. Dans tous les cas, l’Amazone revenait pour les laisser entrer et s’approcher du trône. Mais il n’y avait aucune personne assise dessus … En revanche, il y avait une femme postée devant. D’apparence, Agnès ne la connaissait pas, mais lorsqu’elle prononça le nom de Beate, là, c’était une autre histoire. Cette femme avait une sacrée réputation sur ce continent, impossible de ne pas entendre parler d’elle lorsqu’on mentionnait les combats et les guerres de ces dernières années. Prononcer son simple nom imposait le respect et calmait les enfants. Faisait-elle peur ? C’était peut-être exagéré mais … en tout cas oui, elle inspirait l’assurance et le respect. Le genre de femme dont Ruby risquait d’être fan. Grenat n’était pas là, alors elles allaient devoir se contenter de Beate. C’était déjà un honneur de la rencontrer, mais pas dit qu’elle en connaisse autant sur les Chimères que sa souveraine.

Elles auraient peut-être l’occasion aussi de parler de leur situation et de prévenir pour le génome qui sévissait en ville avant de poser des questions sur Bahamut mais … Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Agnès s’inclina respectueusement devant la Générale d’Alexandrie.

- C’est un immense honneur de vous rencontrer, Générale Beate. Je … Je suis Ruby Rose, SeeD de la BGU de Dol et … voici Agnès Oblige, Vestale du Vent de Gaza Est. Ou du moins, en apparence.

Cette simple phrase pouvait paraître déroutante, mais Agnès préférait commencer par-là pour éviter la confusion et les réactions étranges par la suite. D’autant plus qu’elles avaient espéré trouver des réponses à leur problème aussi par ici. Agnès se redressa alors et s’expliqua :

- Nous avons été victimes d’un sortilège étrange ce matin même. Je suis en réalité Agnès et voici Ruby, nos âmes ont été échangées. J’ignore si vous avez eu des échos d’un cas similaire, mais dans le cas inverse, j’ai souhaité vous prévenir au cas où quelqu’un chercherait à faire de mauvaises blagues et semer la confusion dans le royaume. C’était un homme encapuchonné mais j’ai pu voir ses cheveux blonds et ses yeux bleus. Il a jeté de … de la Brume, sur nous … Et on s’est réveillées dans le corps de l’autre.

Peut-être allait-elle les prendre pour des folles, et pourtant, les yeux innocents d’Agnès ainsi que son regard prouvaient qu’elle disait la vérité. D’autant plus qu’il y avait eu déjà des cas dans cette ville, notamment deux mercenaires qui travaillaient pour la Néo-Shinra … Mais peut-être ne le savait-elle pas.

Elle se tourna vers Ruby pour qu’elle complète ses dires. Après tout, elles auraient aimé savoir si la royauté et ses hauts placés avaient connaissance d’une personne suffisamment douée en magie pour pouvoir inverser le sort et leur permettre de récupérer leur corps respectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Sam 16 Avr - 20:23

Ruby était anxieuse, principalement à cause de l'échange de corps. Elle se voyait mal expliquer sa demande sous les traits d'Agnès. Une Amazone vint enfin leur ouvrir la porte et elles purent entrer dans la salle du trône.
La salle était richement décorée, avec des piliers sculptés, un tapis qui devait coûter une fortune et au vu de l'avancement technologique avait du être incroyablement difficile à fabriquer. Le trône était vide et une femme en armure se tenait devant, sous ses traits féminin, Ruby devinait à sa posture une véritable guerrière, bien plus que n'importe quel garde qu'elle avait vu depuis son arrivée à Alexandrie, peut être même sur Héra. 
La générale d'Alexandrie, à son simple nom l'attitude d'Agnès avait légèrement changée, elle devait avoir joué un rôle dans les récentes guerres qui ont ravagés le Continent de la Brume. 
Elle ne put s'empêcher d'afficher un visage déçu en apprenant que la Reine ne pourrai les recevoir, mais soit le plus important rester de régler leur problèmes d'identité. 
Agnès fit les présentations, elle avait prétendue être Agnès pour gagner du temps, et parce que c'était pimp, mais la voir avec son corps prétendre être Ruby Rose était troublant. Lorsqu'elle annonça enfin leur soucis, Ruby affichait un air gêné, pas tellement de honte mais leur situation était tellement étrange qu'il en était gênant d'en parler ainsi. 
Lorsque Agnès eu finit de parler, elle se tourna vers Ruby pour qu'elle continue, ce qui la fit légèrement paniquée, elle ne savait pas trop quoi dire. Elle se reprit rapidement. 

- Euh... Oui, ce matin un individu à utilisé un étrange stratagème pour échanger nos corps. Je sais que cela semble difficile à croire, j'ai moi même mit du temps à réaliser la situation. 
Nous somme venues pour vous demander de l'aide, si vous avez quelqu'un, un guérisseur, n'importe qui, qui puisse nous soigner. Dans le cas contraire, connaissez vous quelqu'un qui puisse être suffisamment qualifié pour nous venir en aide?

Bien que son visage trahissait une certaine inquiétude, elle était plus préoccupée par le fait que les gardes de la salle ne les croient pas et qu'elles doivent prouver leur bonne foi, mais comment convaincre quelqu'un qui vient d'un autre monde que le corps vienne d'Héra et que l'esprit vienne de Dol?
Elle ne savait trop quoi rajouter et regarda finalement la général d'un air solennel qui masquait ses craintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wraith
Spectre à la retraite

Spectre à la retraite

avatar
Niveau : 666
HP : 666/666
MP : 666/666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 18 Avr - 10:03

PNJ
La générale accueillait les deux jeunes femmes avec toute la sobriété de sa personne. Pas de sentiments superflus ni d'attendrissement particulier. C'était dans sa nature après tout. C'est la jeune fille en rouge qui se présentait d'abord, et qui présenta son amie, mais quelque chose interpella Beate. Une fois que l'explication fût finie, elle parla.

- Je vois. Je n'ai pas encore entendu parler de cette menace, mais la description de cet homme m'est familière. Elle porta sa main vers son menton, comme si elle réfléchissait, et dit tout bas. Ce ne peut être Djidane. Elle redressa la tête vers les deux invitées. Ce pourrait être un génôme. Nous n'avons aucun contrôle dessus, et il n'est pas impossible qu'un se croit plus malin que les autres. Je sais que vous ne mentez pas, je sens bien que vos âmes sont perturbées...

Beate était l'une de ces guerrières qui savaient aussi se servir de la magie. Et même si elle excellait en tant qu'épéiste et que chevalière, elle pratiquait une magie peu commune, mais extrêmement puissante. Grâce à cela, elle pouvait sentir tout ce qui était mauvais, et qui relevait de la sorcellerie. La magie sainte. Elle s'approcha, dans une démarche assurée, des deux femmes.

- Laissez moi tenter quelque chose.

Sa magie était destinée à éradiquer les ténèbres et à servir la reine au nom de la justice. Elle leva la main droite jusqu'à hauteur de son front et une boule de lumière apparue. Elle passa ensuite la paume de sa main devant les visages de Ruby et de Agnès, en faisant des aller-retour. Les deux femmes se mirent à briller dans une lumière salvatrice. Mais légèrement essoufflée, la générale s'arrêta.

- Je crains ne pas être en mesure de vous délivrer de ce maléfice. Mais peut-être que quelqu'un le pourra. Je sens bien que vous n'êtes pas hostiles, et je n'aurai aucun mal à vous empêcher de nuir. Cependant, je vous demanderai de bien vouloir déposer vos armes. Vous les récupèrerez en partant.

Elle tourna les talons et retourna vers le trône. Si elle gardait cette position en l'absence de Grenat, ce n'était pas entièrement pour rien. L'accès à la salle des miroirs devait être protégé. Elle leur fit signe de la suivre, et les invita à continuer, seules. La chimère gardienne de la ville pouvait très bien se défendre si elle en ressentait le besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès Oblige
Vestale du Vent

Vestale du Vent

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 12
HP : 2200/2200
MP : 65/65
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   Lun 18 Avr - 18:48

Visiblement, Beate n’avait pas eu écho de telles farces en ville mais la description faite par Agnès lui faisait penser aux génomes. La Vestale se mit à réfléchir mais fut tout de même soulagée d’entendre que la Générale les croyait, c’était un bon point. C’est que ca devait paraître fou que deux personnes débarquent dans la salle du trône en affirmant être dans le corps de l’autre … pas sûr que Steiner aurait réagi de la même façon !

La Générale d’Alexandrie s’approcha alors des deux jeunes demoiselles, affirmant vouloir essayer quelque chose pour les soigner et Agnès pria intérieurement pour qu’elle réussisse. Observant les moindres faits et gestes de Beate, le corps de Ruby avait beau être moins réceptif à la magie que le sien, elle sentait tout de même de quel incroyable pouvoir usait leur hôte. Et pourtant … Après plusieurs tentatives, rien n’avait changé et Agnès baissa la tête en ramenant son poing vers son cœur. Au moins Beate avait essayé et la prêtresse lui en était reconnaissante. Toutefois, elle avait quand même une idée d’une « personne » qui pourrait les aider mais leur demanda de confier leurs armes.

- Merci pour votre aide.

Tant bien que mal, Agnès réussit à décrocher Crescent Rose pour que Beate puisse garder un œil dessus. Lorsque la faux et la lance furent entre ses mains, elles invitèrent les deux jeunes filles à rejoindre une salle, claire, pure, lumineuse … mais troublante. Elle était remplie de miroirs et à première vue, il n’y avait personne à l’intérieur à part elles.

- Quel endroit étrange … Tu vois quelqu’un d’autre que nous, Ruby ?

Etrangement, elle commença à s’inquiéter, et à appréhender. Il n’y avait à priori rien à craindre puisque Beate ne les aurait pas envoyées dans un endroit dangereux, mais vous connaissez les êtres humains … Dès qu’ils sont confrontés à l’inconnu, ils ressentent obligatoirement de la peur … Et on va dire qu’Agnès y était plutôt sensible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: La Capitale de la Beauté et des Arts   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Capitale de la Beauté et des Arts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Chicago stadium, capitale du crime organisée !
» [Fan-Arts] Dessins de Turaga98
» [Fans-Arts] Vos Heros De le fabrique de heros
» Arts Martiaux et Sport de Combat
» Figs de toute beauté warhammer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Héra :: Continent de la Brume :: Alexandrie-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives