Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Rétablissons-nous !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Dim 15 Mai - 16:52

Cette journée, que Linoa avait surement imaginée comme étant une bonne occasion de se détendre et de tous nous rapprocher avait presque eu l’effet inverse. Non pas qu’elle y fut pour grand-chose – après tout, qui aurait pu prédire ce qui allait nous arriver au début de cette journée ? – mais il était clair que, depuis que nos âmes avaient toutes fait un saut de puce d’un corps ou deux, l’ambiance était pour le moins tendue.

Ceci dit, rien d’étonnant à cela : quand on y réfléchissait, hormis Squall et Linoa, aucun de nous n’avait un degré d’intimité suffisant pour se sentir à peu près serein par rapport à cette situation. Et les caractères de chacun n’arrangeaient en rien, puisqu’à part Linoa, nous avions tous une propension assez exceptionnelle à nous embarrasser d’un rien et nous murer dans un silence forcené une fois gênés. Et encore, j’étais bien moins raide que les deux garçons. J’étais juste moi, dans le corps de la fille du Major Caraway.

Quand il intervint, j’acquiesçai à la proposition de Squall d’un hochement de tête. Personnellement, j’aurais été d’avis de foncer directement chercher une solution à notre situation dans les bouquins ou sur le réseau, mais je restais persuadée qu’il valait mieux faire mon maximum pour mettre tout le monde à l’aise. Je les précédai pour les conduire jusqu’à la cafétéria et, une fois arrivée, choisis soigneusement une table ronde un peu à l’écart, à laquelle j’avais mes habitudes.

« Installez-vous, je vais nous chercher de quoi boire. »

Je les quittai un instant et revins un peu plus tard avec un plateau chargé de plusieurs petites bouteilles d’eau, ainsi que quelques paquets de chips. A défaut d’être vraiment nourrissant, cet en-cas les aideraient à patienter un peu. Et puis, il fallait avouer que, lorsque je les avais vus à côté de la caisse de la cafétéria, je n’avais pas résisté à la promesse de réconfort que m’offraient le gras et le sel contenus dans ces petits sachets colorés. Si les autres ne se dépêchaient pas de les manger une fois ouverts, je ne m’empêcherais que difficilement de leur faire un sort.

En voyant de loin la mine un peu sombre de mes trois comparses, je pris une profonde inspiration : il allait falloir positiver un peu. En arrivant, je posai le plateau sur la table avec un sourire un peu forcé qui se voulait réconfortant.

« De quoi recharger un peu les batteries. Je ne savais pas ce que vous vouliez manger, alors j’ai ramené ça. »

Je m’assis et les regardai tour à tour. Lorsque Squall commença à engager la conversation, je m’empressai de répondre :

« Je n’en ai pas la moindre idée. Je suppose que je vais écourter un peu mes congés et reprendre mon activité d’instructrice. »

Après tout, je ne lui avais pas vraiment parlé de mes véritables projets et, puisque j’étais de retour à mon point de départ, mieux valait pour moi garder un semblant de dignité en passant mon échec sous silence. De toute façon, même si son intervention était plutôt agréable – en quelques jours passés ensemble, c’était peut-être la deuxième fois que le directeur de la BGU s’intéressait à moi – je ne me faisais pas grande illusion : elle était surement davantage conditionnée par son envie de ne pas laisser un silence pesant s’installer que par un véritable intérêt.

Mais, une fois que j’eus répondu, je jetai un regard discret vers Linoa/Lyte, en espérant qu’elle ne verrait pas d’un trop mauvais œil leur échange un peu exclusif. J’attrapai rapidement une bouteille d’eau pour boire quelques gorgées – et justifier ainsi mon retour au silence. Quelques secondes sans rien dire passèrent avant que Linoa/Lyte ne se jette à l’eau pour aborder de façon directe le problème qui les concernaient tous.

D’un hochement de tête, j’approuvai les paroles de Linoa et continuai, bien contente que le sujet de conversation s’éloigne de moi :

« Je pense que ce qui nous arrive est assez clair. Je pense aussi que l’origine est assez facilement identifiable, même si elle nous a filé entre les doigts. Et avec elle, surement la solution la plus simple d’y remédier. »

Je m’arrêtai alors que Lyte/ Squall intervenait à son tour pour nous apprendre que d’autres personnes avaient été victimes des mêmes symptômes sur d’autres continent et que tout s’était arrangé avec une bonne nuit de sommeil. Soulagée, mais aussi dubitative sur la simplicité du remède à ce mal, je réagis immédiatement :

« Vous êtes certain de ce que vous avancez ? Ils ont vécu exactement la même situation ? L’homme étrange, la fiole, la Brume ? Parce que, si c’est le cas et ue le remède est aussi simple, autant aller dormir immédiatement. »

Je regardai tout le monde pour trouver dans les yeux de chacun l’approbation que je cherchais, et, alors que mon esprit continuait d’analyser la situation, je repris :

« Ceci dit, en toute logique, vu que nous avons tous changé de corps, je suppose qu’il faut que nous allions tous dormir en même temps. Parce que j’imagine mal un esprit réintégrer son corps si il est encore occupé et laisser un autre corps vide. »

En fait, cette conclusion était plutôt effrayante. Consciente qu’il valait mieux tempérer un peu cette analyse, je suggérai :

« Je propose que nous mangions et que nous allions tous dormir, au besoin avec un somnifère pour ceux qui ont des problèmes à trouver le sommeil. Si nous y allons tous en même temps, il n’y a aucune raison que ça tourne mal. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Jeu 19 Mai - 11:34

SquallLinoa, Linoa, Linoa… Décidément, elle se faisait une mission personnelle de se moquer de moi. Alors même que je venais de m’adresser à Liesel, je l’entendis pouffer de rire de la situation. Si au départ, je lui jetai un regard lourd de sens, je réalisai rapidement le tenant comique de mes propos : pour les autres qui ne comprenaient pas notre situation, Liesel devait probablement passer pour une folle. Néanmoins, Linoa se calma bien vite et tous les quatre, nous prîmes la direction de la cafétéria. Lyte était étonnamment silencieux, plongé sur son téléphone. En voyant ainsi mon corps, je remarquai à quel point mon visage pouvait être fermé parfois. Hélas, il me serait difficile d’y remédier. On ne chasse pas le naturel aussi facilement.

Installés à une petite table ronde, Liesel alla nous chercher de quoi boire et grignoter puis lorsqu’elle revint s’asseoir, je la remerciai d’un hochement de tête avant de lui demander ce qu’elle compterait faire maintenant qu’elle était de retour à la TGU. Visiblement, elle envisageait de reprendre son métier d’instructrice, ce qui était compréhensible et plutôt logique, aussi. Sans un mot de plus sur le sujet, la conversation revint rapidement à notre « situation » et l’annonce de Lyte était plutôt surprenante. Nous n’étions donc pas les seuls à avoir subi cette attaque ? Liesel semblait tout aussi surprise mais proposa d’aller nous coucher directement si la solution était aussi simple. Enfin, il allait pour cela falloir que nous dormions tous les quatre au même moment, sans quoi le changement de corps ne pourrait pas s’effectuer correctement…

« Vous avez certainement raison. Le plus tôt sera le mieux. »

Moi-même, je ne me sentais pas du tout à l’aise dans un corps de femme. Celui de Liesel, qui plus est. Je regardai Linoa – ou plutôt le corps de Lyte – pour voir ce qu’elle en pensait mais l’idée semblait convenir à tout le monde. Nous finîmes donc de manger nos quelques chips puis nous nous dirigeâmes vers les dortoirs. Sur le chemin, j’avais senti quelques regards portés sur moi, avant de réaliser que j’étais dans la peau d’une instructrice de cette université. Je me forçai donc à sourire à certaines personnes, mais ce n’était vraiment pas dans mes habitudes… Autant dire que le naturel revint très vite au galop. En revanche, Lyte qui était dans mon corps attirait un peu plus les regards des plus curieux. Normal, ils devaient se demander ce que le directeur faisait à la TGU, certainement.

Une fois au dortoir, Liesel s’occupa de trouver l’homme qui gérer les chambres vides, lui expliqua notre situation puis revint nous voir avec une solution à notre problème. Quatre chambres individuelles étaient libres pour la nuit et prêtes à être utilisées. Je me regardai pour m’adresser à Lyte, même si tout le groupe était concerné.

« Espérons que notre cas ne soit pas différent des autres… Puis je regardai les autres à tour de rôle. A demain ? »

Si nous étions tous prêts à en finir avec cette histoire, alors il ne valait mieux pas trainer avec des discours inutiles. Je quittai donc le groupe pour m’enfermer dans la chambre et me dirigeai vers la petite salle de bain, histoire de me rafraîchir le visage. Tout en me passant de l’eau, j’observai le visage de Liesel dans le miroir. Tout ceci était trop étrange… Autant, lors de mes voyages temporels dans le corps de Laguna, je n’étais que spectateur, que là, j’agissais dans le corps d’un autre. Je ne perdis pas une seconde de plus et allai m’allonger sur le lit, en espérant trouver le sommeil rapidement. Je gardai mes vêtements sur moi pour ne pas envahir la vie privée de Liesel puis tourna plusieurs fois sur moi-même avant de m’endormir profondément. Il faut dire que je n’arrivais jamais à m’endormir sur commande… Je pensais toujours à trente six mille choses à la fois.

Le lendemain matin, lorsque j’ouvris les yeux, la première réaction fut de me lever et de me regarder dans le miroir de la salle de bain. Quel soulagement de voir que j’étais bien revenu dans mon propre corps ! Alors que je me touchai les joues pour vérifier que c’était bien moi, je ne pouvais m’empêcher de penser à tout ça, de me dire que tout ceci n’avait aucun sens. Qui était cet homme et quel était son but final ? Visiblement, toute cette pagaille n’était qu’un vaste test mais il pourrait très bien revenir à la charge ultérieurement, et avec un produit bien plus réussi cette fois… Quoi qu’il en soit, je profitai d’être retourné dans mon corps pour me laver, puis je sortis de ma chambre pour me poster à l’entrée du dortoir, dans l’attente que quelqu’un d’autre me rejoigne. Honnêtement, je n’avais pas envie d’aller me perdre seul dans les couloirs de la TGU… Et il valait mieux s’assurer que tout le monde avait bien récupéré son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Sam 21 Mai - 19:23

LinoaLiesel apportait des boissons et des chips pour patienter jusqu'à un vrai repas. Étrangement, je croyais plutôt de mon côté que quelque part, avoir changé de corps nous forçait à changer un peu aussi notre manière de nous comporter, Liesel semblait bien plus ouverte qu'elle m'avait paru. Peut-être que c'était pour tenir un certain standing, par respect pour nos hôtes ?

« Merci Liesel. Je ne vais pas me faire prier. »

Avais-je dis en voyant arriver les victuailles. Squall demandait à Liesel ce qu'elle comptait faire. C'était une question assez étrange, non ? J'avais pas vraiment l'habitude de voir Squall montrer de l’intérêt comme ça. Même s'il avait fait beaucoup de chemin depuis notre rencontre. J'écoutais néanmoins la réponse de Liesel avec intérêt. Apparemment elle avait décidé de ne pas repartir à l'aventure. Et nous... qu'est-ce que nous allions faire ? Squall ne m'avait pas parlé de la raison qui l'avait fait quitter son bureau où il était resté cloîtré de si longs mois. Et Lyte et moi avions vécu tout un tas d'aventures dont il fallait encore que je lui parle. On avait beaucoup de choses à se dire et pas encore eu l'occasion de le faire.

Une fois la question réglée... je n'avais pas résisté à revenir sur le sujet délicat de notre situation. Ça me semblait tellement étrange que personne n'en parlait. Lorsqu'il avait émit le son caractéristique d'un message, je donnais son portable à Lyte... j'avais bien sur pensé à Zebal... lui et ses messages étranges. Il avait peut-être une idée de ce qui nous arrivait ? Mais, sans savoir si c'était ou non le cas, il nous avoua que nous n'étions pas les seuls à avoir été victime de ce « sort ». Et que la solution résidait soit-disant dans une bonne nuit de sommeil. On dit que le sommeil répare bien des choses, mais j'étais aussi étonnée que Liesel de la solution au problème.

« C'est un drôle de remède. Mais je suis prête à l'essayer... j'ai déjà connu bien pire. »

Et c'est sans doute pour ça que j'avais cette légèreté apparente, peut-être. Mais lorsque Liesel parla de l'esprit qui réintégrerait un corps déjà occupé et laissant un corps vide, je tressailli. Ces histoires d'âmes échangées ne me rappelaient rien de très ennuyeux, mais cette situation là, c'était autre chose. J'en avais encore fait les fais il n'y avait pas si longtemps. Je jetais un œil à Squall, puis à Lyte. Voir le regard de Squall m'aurait sans doute calmée, je savais le lire, mais ce n'était pas vraiment pareil dans cette situation.

Cependant, après ses précisions de Liesel, j’acquiesçais moi aussi. Nous devions aller dormir et tout rentrerait dans l'ordre. Nous allions avoir quatre chambres individuelles, ce qui devait paraître étrange sans doute, mais aussi étrange que si nous avions tous dormi dans la même chambre. Les vœux de bonne nuit furent des plus étrange également... allez, tout rentrerait dans l'ordre demain.

« Bien... à demain, alors. » me précipitais-je pour dire alors que Squall voulait déjà partir. Décidément... il n'y avait rien à faire ! Je me tournais vers Lyte. « Ça t'ennuie qu'Angel reste avec toi, Lyte? Je pense qu'elle sera plus à l'aise et ... je ne voudrais qu'elle ennuie Liesel. »

J'entrais dans ma chambre. Je ne savais pas vraiment comment j’allais me débrouiller pour dormir. Autant dans mon propre corps j'arrivais à dormir très facilement, et j'avais plutôt le sommeil généreux ; que là... je n'avais absolument pas sommeil. Il fallait espérer que j'arrive à trouver le sommeil.

Il fallut attendre quelques bonnes dizaines de minutes après être entrée dans mon lit que j'avais pu trouver le sommeil. Pour ce soir, je m'étais tournée et retournée dans le lit... si bien que les couvertures étaient éparpillées. Je n'avais pas bien compris quand j'avais enfin fini par dormir, mais lorsque je me réveillais ce matin, j'étais dans un endroit différent. Le lit n’était pas du même côté, si bien que j'avais eu du mal à émerger...

Je me levais comme si j'avais fait un rêve étrange, les sensations de mon corps étaient de nouveau familières... incroyablement familières. Je retrouvais mes repères. J'allais me doucher et ressortais en pensant à mon sac qui avait dû rester avec Lyte. Je prenais celui de Liesel avant de sortir de la chambre et de repartir vers l'endroit où nous nous étions quittés la veille. Je voyais Squall, il était là à attendre, d'une attitude que je lui reconnaissais. Je regardais à droite, puis à gauche, personne n'était là encore.

« Squall, c'est bien toi ? »

A peine avais-je eu la confirmation, je laissais le sac de Liesel dans un coin avant de me précipiter sur lui pour le prendre dans mes bras. Alors qu'il réagissait, je souriais en posant mon oreille sur son torse, le serrant un peu plus fort :

« C'est bien d'être à nouveau soi même... »

Je levais les yeux vers lui, avant de m'écarter d'un pas, tout en regardant à nouveau autour de nous, je posais une question, qui pourrait paraître un peu bête :

« Les autres ne sont pas encore réveillés ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Mar 24 Mai - 16:24

Je prenais machinalement des chips dans le paquet en face de moi. Je ne sais pas quel genre de pouvoir avait ces sachets mais c'était comme si ils aspiraient notre envie d'y mettre la main et de ressortir de ces tuiles craquantes au bon goût de pommes de terre et sursalé à souhait jusqu'à ce que le dit paquet ait rendu la totalité de son contenu. 

C'est en craquant l'une de ces chips que je confirmai de la tête que les cas étaient identiques aux nôtres. Du moins, dans la description que j'avais eu sous les yeux. Cette information semblait être salvatrice pour tout le petit groupe que nous étions bien qu'éparpillés comme un puzzle. Tout le monde était d'avis d'aller se coucher, la situation était éreintante à n'en pas douter même si, l'effet du sort n'était pas soporifique en tant que telle. Peut être de faire attention à ce que l'on faisait et aux regards qui étaient le plus rébarbatif. 

Je regardais du coin de l'oeil Linoa, elle semblait être celle qui s'accoutumait la plus vite de la situation, peut être qu'elle se contrefichait davantage d'être dans un autre corps ? Ou peut être que je me faisais une idée car il s'agissait du mien. 

On dîna tous sur le pouce, les chips avaient déjà réussi à caler mon estomac et le travail digestif qu'il devait faire avant de crier au loup par des borborygmes en tout genre allait prendre son temps. On se dirigea vers quatre chambres individuelles que Liesel avait réussi à nous dégoter malgré qu'elle ne soit pas "elle". J'imagine que pas mal de chambres étaient encore libres à Trabia ? 

Tout le monde se souhaita bonne nuit et Linoa me demanda de garder Angel pour cette nuit. Je récupérai mes affaires et accepta. Angel ne serait pas perdu avec moi ou Squall au réveil. Peut être plus avec Liesel ou mon corps au réveil. Je n'y aurais pas pensé pour dire... 

"Je comprends... Bonne nuit !

 J'avais bien compris que tout le monde préférait dormir en même temps pour être sûr que cela fonctionne mais perso, je n'avais pas du tout sommeil même si la nuit tombait déjà. Je ressortais de mon sac les deux orbes en ma possession, je n'avais pas eu l'occasion d'avancer beaucoup sur mon cheminement depuis... 

Les deux énigmes avaient changés ou du moins, je le croyais. Je regardai celui de l'eau, et j'essayai de comprendre ce que voulait dire l'énigme, elle semblait indiquer l'endroit où nous étions maintenant, c'est à dire Trabia. Un lieu d'enseignement, des neiges éternelles. Cela semblait évident car je connaissais déjà la réponse avant même de lire l'énigme, mais j'étais surpris que l'orbe ait eu cette spontanéité. Pas comme ces mises à jour de téléphone qu'il faut attendre un paquet de temps avant. 

Je m'empressais de regarder celle du vent. Celle-ci était beaucoup plus longue et beaucoup plus compliqué mais était resté la même. Enfin, de l'impression que j'en avais. Mais si l'énigme de l'eau avait changé, c'était que quelqu'un l'avait en sa possession. Je comprenais maintenant pourquoi Squall avait demandé à des équipes de SeeD de ne chercher que les orbes. Cela permettait de savoir leurs emplacements pour pouvoir les protéger mais surtout de savoir lesquelles étaient en circulation ou non. 

J'avais gambergé pas mal de temps sur tout ça, mais je me résignai à devoir m'endormir aussi car je ne voulais pas faire foirer le détransfert de corps. Je devrais en parler à mon supérieur demain, non ? 

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

Le matin fut assez difficile, je me réveilla dans une autre chambre. Je m'étais endormi avec l'orbe du Vent dans la main, je crois et de ne plus l'avoir le matin m'a donné un coup de panique. Le temps de tout remettre en ordre dans ma tête et de me rappeler la journée d'hier, je me suis surpris à comprendre tardivement que c'était Squall qui devait l'avoir en sa possession. 

J'ouvrais la porte de la chambre, entendant la voix de Linoa à l'extérieur. Le couple était là. Je ne savais pas encore si nous étions au complet. 

"Si, si, c'est juste un peu dur ce matin..." clamai-je en fermant la porte de la chambre derrière moi. Je tendais le sac de Linoa à sa propriétaire et saluai Squall qui fit de même. 
"Désolé pour le bazar..." 
J'étais resté quelque temps à rédiger des pistes pour l'orbe du Vent, et je m'étais endormi un peu dessus. Squall a dû être surpris à se réveiller au milieu de feuilles volantes et d'un orbe lumineux. 
"Justement, j'aimerais vous parler de quelque chose." Je regardai autour de moi, nulle trace de Liesel pour le moment.
"Je pense que l'orbe de l'Air n'est en possession de personne, l'énigme n'a pas changé depuis la dernière fois. Mais l'énigme ne semble pas indiquer qui..." 


J'écoutais les réactions du couple en face de moi et leur demandait alors qu'on restait planté là ?


"Doit-on attendre Melle Erhgeiz, au fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Sam 28 Mai - 14:15

Après quelques discussions, et quelques paquets de chips descendus, nous arrivâmes bien vite au consensus selon lequel nous devrions essayer la solution de Lyte Swarley et aller nous coucher bien gentiment. J’indiquai à chacun les chambres qui avaient été réservées : trois chambres côte à côte pour les véritables invités de Trabia, soit les corps de Squall, Lyte et Linoa et une dernière un peu à l’écart pour mon propre corps.

Je remerciai d’un hochement de tête Linoa, qui avait eu la présence d’esprit de demander à Lyte/Squall de bien vouloir emmener son chien avec lui. Non pas que j’eus particulièrement les chiens en horreur, mais je devais reconnaitre que la perspective d’avoir un animal à côté de moi aurait pu perturber mon endormissement.

« Bonne nuit, alors. » terminai-je, la main sur la poignée de porte de ma chambre.

Sans plus de cérémonie, je refermai derrière moi et me préparai pour la nuit. Bien que ce corps ne fut pas le mien, je ne luttai pas plus d’une dizaine de minutes pour tomber dans un sommeil profond et réparateur.

En me réveillant, je me sentis étrangement reposée et définitivement à l’aise dans mon corps. Passés les premiers instants d’étonnement face à cette sensation, mon cerveau se remémora rapidement la situation dans laquelle cet étrange demi-portion nous avait plongée. Dans la semi-pénombre que laissaient subsister les stores légèrement entrouverts de ma chambre, je regardai mes mains pour m’assurer que j’avais bien retrouvé celles que j’avais toujours connues, comme je le pressentais avec ces sensations retrouvées. Je souris. Finalement, l’information de Lyte Swarley s’était avérée bonne. Nous avions eu raison de lui faire confiance.

Pleine d’une énergie nouvelle, maintenant que mon âme avait repris sa place, je sautai hors de mon lit pour aller prendre une bonne douche. Comme je l’aurais parié, la veille, si on me l’avait demandé, Squall n’avait pas osé toucher à un centimètre de mes vêtements et il était plus qu’urgent que je remédie à ce problème : après un voyage à travers Héméra et une journée de Festival, on ne pouvait décemment pas qualifier mon état d’impeccable. Et je devais bien reconnaitre une chose : je ne me sentais jamais autant chez moi que lorsque je me glissais sous l’eau bouillante d’une douche de mon université.

Après mes ablutions matinales un peu prolongées, j’hésitai un peu devant mes affaires et optai pour mon uniforme universitaire. J’étais de retour à Trabia, et avec ce problème d’échange de corps solutionné, j’étais sans vraiment d’espoir de repartir d’ici à court terme, alors autant ne pas faire ma mauvaise tête et voir si je pouvais aider quelque part. Avec un peu de dépit, je devais l’avouer, j’enfilai ma jupe et ma veste. Alors que j’accrochais le dernier bouton de celle-ci et que je me regardais dans le miroir, une minuscule larme perla sur ma joue. Je m’empressai de l’essuyer d’un revers de main et finis de me préparer en lissant ma veste, les traits plus fermés que jamais.

En sortant de la chambre, j’hésitai à essayer de retrouver le reste de mon groupe de la veille pour savoir si tout s’était bien passé pour eux, un peu effrayée par la perspective d’apprendre leurs projets de voyage, mais je me ressaisis bien vite en me rappelant qu’il était de mon devoir de leur dire au revoir.

Je les trouvai non loin de leurs chambres, tous les trois. Je les saluai un peu fraichement :

« Bonjour à tous. J’espère que les chambres ont été à votre convenance. »

Je regardai chacun de mes interlocuteurs tour à tour, et m’assurai qu’ils étaient redevenus eux-mêmes également en décelant sur chacun des mimiques qui leur étaient propres. Une fois mes certitudes établies, je repris :

« Merci d’avoir attendu. Je m’en serais voulu de ne pas pouvoir vous saluer convenablement. »

J’esquissai un sourire poli et continuai :

« Malheureusement, je vais devoir vous laisser vous débrouiller à partir de là. Je dois remplacer un autre instructeur parti en mission, le cours commence dans 5 minutes. »

C’était un pieux mensonge, mais, de mon expérience, mieux valait couper court à toute question du type de celle que Squall m’avait posée la veille. En prenant l’ascendant sur cette conversation, je ne risquai pas de me retrouver mal à l’aise face à ces trois-là, qui ne manqueraient pas de continuer leur aventure ensemble maintenant qu’ils m’avaient sagement ramené chez moi.

« Je suis certaine que vous retrouverez votre chemin chez nous. »

Je fis mine de regarder l’heure sur mon portable et, faussement pressée, je conclus :

« Ce fut un plaisir. »

Je m’inclinai poliment et tournai les talons pour disparaitre au premier croisement de couloir. La gorge nouée, je m’arrêtai dès que je fus hors de portée pour reprendre mon souffle et un peu de mon emprise sur moi-même. Je n’allais clairement pas m’arrêter à cet échec. Le poste de Selphie Tilmitt m’était destiné, j’en étais persuadée. Que ce soit en ramenant un orbe ou un cristal, en massacrant une Calamité, ou en empêchant les étudiants de sombrer dans un quotidien de fêtes et de jeux, j’y arriverai.

-------------

Liesel retourne au Néant.
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Jeu 2 Juin - 15:28

~ ~

Linoa et Squall obtiennent 100Gils chacun et Lyte obtient 150Gils.

~
Liesel met fin à son voyage. Merci à elle d'avoir foulé les pistes et chemins d'Héméra.
Elle restera pour toujours notre 'peste sous couverture' préférée.


~  Like a Star @ heaven  ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Mer 8 Juin - 0:49

Spoiler:
 

Adossé contre un mur, j’observai autour de moi en attendant que les autres ne se réveillent. Il était encore tôt mais quelques étudiants arpentaient d’ores et déjà les couloirs de l’université pour rejoindre certainement une salle de cours. Cela faisait déjà trois ans que j’avais terminé ma formation de SeeD, trois ans que je n’avais pas mis les pieds dans une seule classe à la BGU. Difficile à dire si tout cela me manquait ou non… Je crois qu’après toutes les épreuves que nous avons traversées, revenir à une vie normale n’était plus envisageable. Qui plus est, je m’étais accommodé de ce nouveau quotidien qui était mien… Être directeur n’avait pas que des inconvénients… Soudain, une voix me sortit de ma réflexion. Impossible de ne pas deviner qui c’était, j’aurais pu la reconnaître entre mille. Je me tournai légèrement vers Linoa et, lorsqu’elle me demanda si c’était bien moi, j’esquissai un léger sourire.

« J’en ai bien peur. »

Elle posa son sac avant de venir se jeter dans mes bras. J’eus à peine le temps d’écarter les miens que la voilà blottit contre mon torse, visiblement heureuse que chacun ait retrouvé son corps. Je passai une main dans ses cheveux tandis que l’autre l’étreignit un peu plus fort. C’était quand la dernière fois qu’on avait été aussi proche l’un de l’autre ? Cela faisait trop longtemps… Tant de choses s’étaient déroulées depuis, notamment la possession de Linoa par Ultimecia. Rien que cela suffisait à me faire garder cette posture dans laquelle nous étions tous les deux. La sentir contre moi me rassurait, je la savais en sécurité dans mes bras.

« Je ne t’abandonnerai plus, c’est promis. »

Linoa releva un peu la tête et me sourit alors que nos regards se croisaient intensément. Je crois que je n’avais jamais été aussi sincère qu’à cet instant. Cette promesse représentait beaucoup pour moi, étant donné que je n’avais pas été présent lorsqu’elle avait dû chasser Ultimecia de son corps. Le seul moyen que j’avais de me pardonner, c’était d’honorer cette promesse. Peut-être ne saisirait-elle pas toute cette dimension au premier abord mais ce n’était pas grave. Je pensais chacun de ces mots.

Lyte ne tarda pas à faire irruption, encore un peu somnolent. Linoa s’était reculée et récupéra son sac que lui tendait le jeune SeeD. Ce dernier s’excusa d’ailleurs auprès de moi pour le bazar qu’il m’avait laissé dans la chambre. C’est vrai que j’avais un peu été surpris de voir l’Orbe du Vent dans mes draps, et toutes ces fiches sur le bureau. Au moins, j’avais pu constater son implication dans cette tâche. Je pouvais lui faire entièrement confiance.

« Ne t’en fais pas pour ça. Tiens. Je lui tendis à mon tour son sac où se trouvaient les fiches et l’orbe que j’avais ramassés pour les lui remettre. J’écoutai attentivement la suite de ses interrogations. Tu penses avoir une piste sur la localisation du cristal du vent ? »

Je voulus en dire davantage mais l’arrivée de Liesel m’interrompit. La jeune femme nous salua aimablement et s’enquit de savoir si notre nuit s’était bien passée. Lorsqu’elle en eut la confirmation, elle nous annonça son départ imminent du groupe. Même si les adieux laissaient toujours une trace d’amertume, je m’étais préparé depuis notre départ de la BGU à cette finalité. Après tout, c’était dans cette optique que je l’avais accompagnée jusqu’à Trabia, pour qu’elle puisse rentrer saine et sauve à la TGU. J’acquiesçai donc à ses dires tout en laissant transparaître sur mon visage une pointe de reconnaissance.

« Merci pour tout, Liesel. Notre collaboration aura été très instructive, et j’espère que nous aurons d’autres occasions de nous voir à l’avenir. »

Notamment dans la relation entre nos deux universités. Lorsqu’elle s’inclina, je lui répondis par la salut militaire puis la regardai partir. Finalement, ces adieux s’étaient déroulés plus rapidement que je ne le pensais. Mais j’étais loin de me douter que cela avait été plus difficile pour elle que pour moi. Tous les trois désormais, nous n’avions plus aucune raison de rester ici. Je me tournai vers Linoa et Lyte. Que faire, maintenant ?

« Lyte, penses-tu pouvoir reprendre la recherche des orbes élémentaires ? Je ne te demande pas forcément de récupérer les cristaux pour le moment, cela pourrait s’avérer dangereux. Néanmoins, je n’ai que faire de ce que disent les médias : mettre en lieu sûr les cristaux reste à mes yeux le meilleur moyen de contrer les projets des calamités. »

Ces journalistes ne savaient que déformer la réalité, de toute façon. Il suffisait de les ignorer, ou d’agir un peu plus discrètement pour ne pas attiser leur curiosité, voilà tout. La tâche que j’attribuais à Lyte serait certainement longue et ardue mais j’avais foi en ses capacités de SeeD. Pendant longtemps, il avait protégé Linoa à ma place et pour cela, je lui en serais toujours reconnaissant.

« Et toi Linoa ? Que veux-tu faire maintenant ? Avais-tu des projets avant… tout ceci ? »

Avant qu’Ultimecia ne s’empare de son corps, en d’autres termes. J’étais prêt à l’aider dans ce qu’elle voulait accomplir. Peut-être même que nous pourrions joindre nos deux objectifs, qui sait ? De mon côté, je souhaitais toujours partir à la recherche de Rufus Shinra et enquêter sur son organisation. Mais pas sûr que cela plaise à notre princesse des Hiboux de la Forêt…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Jeu 9 Juin - 12:08

LinoaAprès un début de nuit compliqué dans le corps d'un autre, je m'étais enfin réveillée avec des sensations habituelles. Et moi qui avais l'habitude de ces matins où l'on a du mal à émerger, je m'étais levée avec un certain entrain. J'étais à nouveau moi. Et il devait sûrement en être de même pour les autres. Mais surtout je retrouvais Squall dans le couloir. Encore un peu dans l'incertitude, je ne tardais pas à le reconnaître que trop bien lorsqu'il prononçait une phrase qui semblait sortie telle quelle de ses pensées. Ce contrôle d'identité passé avec succès, je me jetais dans les bras de Squall.

Après tout ce qui s'était passé les derniers mois... l'attaque d'Ultimecia à la remise des trophées du tournoi, sa prise de contrôle au moment où j'avais reçu le remède... les orbes, les cristaux... et tout ce temps sans lui. Lyte était là, bien sur. Cait Sith, Shellie... Eli et Gippel... mais dans les bras de Squall, je me sentais en sécurité, comme si rien de mal ne pouvait jamais plus m'arriver tant qu'il serait là, tant qu'il serait avec moi. Parfois j'avais l'impression d'oublier cette sensation. J'avais sûrement dû serrer un peu plus mes bras autour de lui lorsqu'il me promis de ne plus m'abandonner. Une partie de moi avais envie de le taquiner, ça sentait le déjà vu, pourtant ce moment était bien trop important pour le gâcher. Et je le connaissais, il ne prenait pas du tout ce qu'il disait à la légère. A ce moment on peut dire que j'étais vraiment heureuse.



Il semblait que j'avais oublié le temps quelques minutes car lorsque je m'interrogeais sur le fait que Lyte et Liesel ne soient pas encore réveillés, Lyte se manifestait ; un peu dans le cirage, je dirais. Chacun récupérait ses affaires et apparemment Squall et Lyte allaient parler de leurs petites affaires de SeeDs, alors je me penchais pour qu'Angel et moi discutions entre filles... gardant une oreille tournée vers leur conversation, tout de même. Angel semblait ne pas avoir été trop perturbée par la situation de la veille ou du moins, elle s'était remise. Tout comme sa patte. Je me demandais bien ce qu'elle avait pu faire tout ce temps à la BGU. Mais apparemment, on s'était bien occupé d'elle.

Liesel arriva à son tour, uniforme de SeeD sur le dos et ton solennel qui allait avec. Je me levais et acquiesçais pour confirmer que la chambre m'avait convenu. D'un ton très professionnel elle continua en disant qu'elle allait devoir nous laisser pour rejoindre un cours dont elle avait la charge. Elle allait filer, déjà, lorsque je pris la parole :

« Merci, Liesel. » ajoutais-je avec un sourire. Il fallait dire que nous avions tout de même vécu une bien drôle d'aventure avec elle. Je la suivais du regard jusqu'à ce qu'elle disparaisse, une drôle d'impression flottait dans mes pensées. Peut-être qu'Angel comprit quelque chose qui nous échappait malgré cette sensation étrange, car elle s'était approchée de Liesel et avait lâché un petit couinement de tristesse avant de revenir vers moi.

Liesel partie vers ses obligations, la conversation entre Squall et Lyte reprit, cette fois je montrais un peu plus d’intérêt à ce qu'ils disaient. Apparemment, Lyte allait être affecté à une autre mission. C'était donc le moment de nous séparer, nous aussi. Mais Squall se tourna aussi vers moi. Me demandant si j'avais des projets. Avant que j'avais dû retourner à Esthar pour me faire soigner ? Oh j'étais allé chercher un livre de recettes à Deep Sea... où nous avions rencontré Leviathan... c'était là que cette histoire de Cristal avait commencé, au début, ce n'était pas un but en soi... mais ça l'était devenu, finalement. Et puis, il y avait cette histoire... avec la Néo-ShinRa, toutes ces choses qui nous avaient mené sur cette piste, le bracelet de Shellie, ce vétérinaire qui s'était occupé d'Angel au tournoi et qui avait laissé sa carte, où encore une fois étrangement on retrouvait l'insigne de la Néo-ShinRa. Et puis... il y avait aussi eu l'histoire de Gippel et ses problèmes avec l’Église de Yevon... c'était un peu flou, tout ça.

« Eh bien... j'ai quelques pistes. ♡ » Je regardais autour de moi, nous étions dans un lieu tout sauf désert. Il était difficile de parler du Cristal de l'Eau qui était en ma possession ici.

« Et pour toi, Lyte, comment ça va se passer? Fais bien attention au sujet de tu sais qui... qui sait ce qu'il manigance, il nous a aidés mais j'ai encore quelques doutes à son sujet... » Je parlais bien évidemment de Zébal...
Revenir en haut Aller en bas
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Ven 10 Juin - 15:35

Lorsque je les avais retrouvé enlacés, ça faisait totalement écho à ce que j'ai ressenti la veille. De les voir ainsi, ou leur complicité durant le quiz avant qu'on échange nos corps. Même après, tu me diras. Je comprenais vraiment à les voir toute l'affection et l'amour qu'ils se portaient. Je ne pense pas que j'éprouvais de la jalousie, ce n'était pas ça mais je comprenais un peu que la personne avec laquelle Linoa souhaiterait être le plus au monde était Squall. C'était tout bonnement logique. 

D'ailleurs, d'un point de vue strictement basique, je n'étais plus en mission pour Linoa, à l'heure actuelle, elle m'avait incité à venir mais ma seule mission était de résoudre ce secret de l'orbe de Vent. Et il fallait que j'en parle à Squall. 

Liesel arriva et tout le monde se tut, se gardant bien de parler des cristaux devant l'instructrice de Trabia. Elle prétextait un remplacement pour nous faire ses adieux et repartir à ses occupations. Angel aboyait. Du peu que je la connaissais, je n'aurais pas pu capter la non-véracité de son comportement à ce moment là. Et je pense que j'aurais été un peu dans le même cas, à sa place. Mais je n'y étais pas et n'étais non plus au courant de rien. 

Squall se readressa à moi et m'incitait à continuer la recherche d'orbes plus que de cristaux pour le compte de la BGU, de manière à passer un peu plus incognito auprès de l'opinion publique mais de continuer cette tâche importante qu'est cette surveillance à distance. 

"J'accepte Monsieur !" C'était ni plus ni moins un ordre de mission, donc avais-je le choix ? 
"Je pourrais tenir Linoa au courant de mes avancées, notre ligne a déjà été sécurisée." C'était toujours le cas entre un aspirant SeeD et son instructeur, et on l'avait gardé ainsi depuis nos débuts tous les deux.

"Je n'ai pas encore de vraie piste mais je commence à comprendre un peu leur logique. Je vais essayer d'explorer le maximum de pistes qui me viendront à l'idée. Des rumeurs ou autres... Merci de votre confiance !

Linoa semblait s'inquiéter pour moi surtout avec la menace de Zébal. Vu comme ça, je me disais qu'au moins, elle cesserait peut être d'être dans sa ligne de mire car le roi Noir semblait surtout en avoir après moi. Quoique, je pouvais peut être me tromper sur toute la ligne. 

"Je ferais attention à moi... comme toujours ! Faites attention à vous ! Et si vous avez besoin, je volerais à votre secours..." Je me tus car cela serait plus certainement le cas, et j'espérais que Squall ne prenne pas mal mon audacieuse intervention. 

Je ramassais mes affaires et préparai mon départ. Je les regardai tous deux, mes jambes étaient beaucoup moins sûr maintenant que je me savais sans filet, sans personne pour assurer mes arrières. J'avais le trac, je pense qu'on pouvait dire ça. Je regardais une dernière fois derrière moi alors que je m'éloignais. Ca me faisait bizarre de quitter Linoa et Angel après tout ça même si je savais que je tarderais pas à les revoir. Je sais pas, c'est étrange. 

On sait toujours ce qu'on quitte mais on sait jamais pour retrouver quoi... Et j'étais vraiment partagé entre excitation, fierté et mélancolie à l'heure où je quittais la TGU. Ma prochaine étape ? Qui sait où le vent et son orbe m'emmèneront ?

Lyte s'en va vers Costa Del Sol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Sam 11 Juin - 23:06

~ ~

Linoa, Lyte et Squall obtiennent 50Gils chacun.

~

Linoa passe au niveau 19!
Lyte passe au niveau 17!
Félicitations et BON VENT, qu'il te guide à la destination de ton choix..!


~  Like a Star @ heaven  ~


Lyte quitte le groupe et rejoint Ruka Kawanomu à Costa del Sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Mar 28 Juin - 11:41

Spoiler:
 

SquallC’était le temps des adieux. Après Liesel, Lyte allait lui aussi nous quitter afin de poursuivre la mission qui lui avait été confiée. Linoa s’inquiétait pour lui, c’était bien normal. Ils avaient voyagé longtemps ensemble et une certaine amitié s’était formée entre les deux. Quelque part, c’était comme si ma présence l’avait forcé à le faire partir, comme s’il n’avait servi qu’à combler le vide de mon absence auprès de Linoa. Ce serait mentir que de dire que ce n’était pas ça que j’avais en tête au début, lorsque je lui avais demandé de protéger Linoa. Mais avec le temps, les deux se sont liés d’amitié et finalement, mon retour brisait un peu cela. J’espérais honnêtement que Linoa n’en serait pas dérangée…

Fort heureusement, Lyte proposa de garder contact avec Linoa grâce à leur ligne téléphonique sécurisée. En plus de me tenir au courant en temps réel de ses avancées dans ses recherches, cela rassurerait certainement Linoa de pouvoir prendre des nouvelles de lui régulièrement. J’acquiesçai donc à sa proposition, puis écoutai le petit échange mystérieux entre les deux. « Tu sais qui » ? Mais de qui parlait-elle ? Etait-ce un secret entre eux deux, pour qu’ils me tiennent ainsi à l’écart ? Un peu contrarié sur le coup, je croisai les bras et regardai ailleurs quelques secondes, du moins jusqu’à ce que Lyte ne parte pour de bon, après s’être retourné une dernière fois juste avant de sortir de l’enceinte de l’université de Trabia.

« Et voilà, dis-je un peu froidement avant de me tourner vers Linoa. Ça va aller ? »

Je savais que Lyte était important pour elle, aussi fis-je un effort pour paraître concerné sur le moment. Même si au fond, je l’étais vraiment, mais j’étais trop fier pour le reconnaître. Angel couina un peu en regardant le dernier endroit où elle avait vu Lyte puis revint à mes pieds. Je la caressai un instant puis repris la parole.

« Nous devrions partir, nous aussi. Je doute que Selphie soit dans les parages à cette heure. Nous aurons certainement l’occasion de repasser la voir une autre fois. »

J’invitai Linoa à me suivre d’un signe de tête et commençai à marcher en direction de la sortie. En fait, je n’avais aucune idée d’où aller. Il fallait bien partir, mais pour se rendre à quel endroit ? Linoa m’avait dit quelques minutes plus tôt qu’elle avait quelques pistes mais son regard avait laissé sous-entendre qu’elle ne préférait pas en parler ici. C’était peut-être plus sûr de reprendre cette conversation une fois dehors, à l’abri des oreilles indiscrètes. Une fois à l’entrée de l’université, nous croisâmes sur notre chemin une étable avec des chocobos à l’intérieur. Je n’y avais pas vraiment fait attention et le SeeD qui s’en occupait l’avait probablement remarqué aussi puisqu’il se permit de nous interpeller.

« - Hey ! Vous comptez traverser les plaines à pied, messieurs dames ? Vous allez geler sur place !
- On comptait prendre la navette pour rejoindre Esthar, en fait.
- Ah, désolé de vous l’annoncer comme ça mais le service de navettes n’était disponible que le temps du festival. Maintenant, faut retrouver les bonnes vieilles habitudes ! »

Il se mit à rire gaiement, preuve qu’il possédait une joie de vivre indéniable. Je posai ma main sur la hanche en attendant qu’il nous propose ses services - puisque c’était visiblement là où il voulait en venir – lorsque soudain, il sembla nous reconnaître. Nous étions si connus que ça ?

« - Aaah ! Mais vous-- vous êtes Monsieur Leonhart ! Et vous Mademoiselle Heartilly ! Par automatisme, il exécuta le salut militaire. Désolé, j’ignorais que j’avais affaire au directeur de la BGU… Vous voulez louer un chocobo ?
- C’est gentil mais nous avons un chien avec nous.
- C’est pas un problème, ça ! On peut accrocher une petite carriole couverte derrière le chocobo. Pratique quand vous transportez un tas d’affaire – ou un animal, en l’occurrence. »

Je regardai Linoa pour savoir ce qu’elle en pensait puis Angel, comme si je m’attendais à ce qu’elle me donne son avis elle aussi. Finalement, c’était peut-être mieux de faire comme ça. On perdrait certainement moins de temps et d’énergie qu’à voyager à pied. J’acceptai donc la proposition du SeeD et loua un seul chocobo avec une carriole pour Angel. La location était gratuite, les chocobos étant habitués à retourner d’où ils venaient lorsque l’on descendait de leur dos. Je pris la chienne et la mis dans sa petite boîte où elle serait protégée de l’agression du froid, puis monta le premier sur le chocobo. C’était nécessaire pour que j’aide ensuite Linoa à monter derrière moi. Je lui tendis la main et lorsqu’elle fut bien accrochée à moi, le chocobo s’élança dans les plaines. L’occasion de revenir sur la conversation de tout à l’heure, vu que nous étions dorénavant seuls.

« On va se rendre à Esthar dans un premier temps. De là-bas, il sera plus facile de prendre un vaisseau pour nous déplacer où bon nous semble. Je sonnai un peu autoritaire, non ? A ce propos, quelles sont tes pistes, au juste ? »

Le froid me fouettait le visage et me faisait plisser les yeux. Linoa ne devait pas avoir se problème, étant cachée derrière moi. Heureusement, j’avais gardé les lunettes de soleil que j’avais trouvé dans la moto donnée par Psyché. Je les mis afin de me protéger du vent glacial tout en attendant la réponse de Linoa.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Jeu 30 Juin - 12:04

LinoaEh oui, Lyte était parti lui aussi... ça faisait bizarre de se dire au revoir sans vraiment savoir quand on allait se revoir, justement. Lorsque j'avais parlé de « tu sais qui » c'était sorti de manière si naturelle... que j'en avais oublié que Squall pourrait trouver ça étrange, mais même s'il ne disait rien, son attitude ne mentait pas. Pourtant, le moment était mal choisi pour en parler, avant même que Lyte n'ait quitté notre champ de vision, je lui annonçait : « C'est une longue histoire... je crois que j'ai beaucoup de choses à te raconter. »

Puis, arriva ce moment où, comme dans une aérogare, on regarde partir quelqu'un alors qu'il passe le poste de sécurité... et puis on sait qu'on peut repartir, rarement le cœur tout à fait léger. Une page se tournait. Et entendant Squall conclure par un « et voilà »... je me tournais vers lui; alors qu'il me demandait si ça allait:

« Ça me fait bizarre, mais ça va aller. Ce n'était pas facile non plus quand on a tous dû se séparer, après tout ce temps passé ensemble. » Surtout avec Zell, étrangement. C'était d'ailleurs celui que j'avais le plus vu, surtout que je passais régulièrement pour prendre des gâteaux... il semblait que Zell n'ait pas eu beaucoup l'occasion de voir Squall même s'ils étaient à quelques minutes l'un de l'autre. Irvine étant toujours en vadrouille, Selphie ici et Quistis toujours bien occupée.

« Et puis, je suis heureuse de te retrouver. Merci Squall. » J'acquiesçais quand il parlait de notre propre départ. « Oooooh, oui, je pense que Selphie a dû et doit avoir encore beaucoup de choses à faire avec ce festival et ce qu'il reste à ranger maintenant... on ferait mieux de partir vite avant qu'elle ne trouve une occupation pour nous ! Uhuhuh! »

On marchait vers la sortie. La fac de Trabia avait bien changé depuis que Selphie était rentrée. L'ambiance qu'il y avait ici était plus légère que celle qu'on trouvait à la BGU par exemple, bien plus studieuse et militaire. A l'image de leurs directeurs, sans doute. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire à cette idée. Mais ce matin, le réveil était plutôt difficile pour la plupart des gens apparemment, à part ceux qui avaient du déjà commencer leur travail tôt. Squall, lui, ne perdait pas de temps, comme à son habitude, on avait même pas pu manger quelque chose. J'allais lui en faire part alors qu'on approchait de la sortie de la TGU, lorsqu'un SeeD nous appela, il louait des chocobos, apparemment. Je me tournais vers lui pour savoir ce qu'il nous voulait. Profitant pour donner une friandise à Angel. Avant de me lever à nouveau pour écouter ce qu'ils disaient.

Reprendre les bonnes vielles habitudes, hein ? … ah tiens, il nous avait reconnu, je devais avouer quelque chose... j'aimais beaucoup regarder Squall quand il discutait avec quelqu'un, bon d'accord, j'aimais le regarder peu importe les circonstances. Mais si le fait qu'il soit connu était un passe droit pour toute sorte de situations, son manque d'enthousiasme parfois vis à vis des gens aurait très bien de quoi vexer ! Pour ma part, je saluais notre interlocuteur d'un petit signe de la main, lorsqu'il m'adressa la parole. Pas de salut militaire pour moi, tout le monde savait que je n'étais pas SeeD à présent. Néanmoins, lorsqu'il dit qu'on pouvait transporter "des tas d'affaires", je le regardais avec les mains sur les hanches et une moue. Des tas d’affaires ? je regardais Angel. Le jeune homme s’empressait de rectifier ce qu'il avait dit.

Squall semblait chercher mon approbation et celle d'Angel... je hochais la tête en guise de « oui ». Le Chocobo fut vite prêt et nous pouvions partir. Je regardais Squall qui s'occupait apparemment très bien d'Angel... voir même un peu trop, peut-être ?! « Eh bien ma belle ! On dirait que tu as pris de drôles d'habitudes pendant ta convalescence ! »

Je balançais lentement la tête de droite à gauche alors qu'Angel faisait "sa pitié". Lorsque Squall fut à son tour prêt à partir, il m'aidait à monter sur le dos du Chocobo. Je m'accrochais bien à lui, bien que je doutais qu'on allait aller très vite, vu qu'Angel ne devait pas être trimballée de droite à gauche.

« Ça fait très longtemps que je ne suis pas montée sur un chocobo. Heureusement qu'on a pas prit de petit déjeuner, finalement. Mais je compte bien rattraper ça une fois arrivés à Esthar. » La dernière fois que j'étais allée à Esthar, Lyte et moi avion passé la soirée dans un genre de paintball ou laser... en fait je saurai même pas vraiment le définir. Puis nous étions allés voir le docteur Geyser. Là, Squall me demandait quelles étaient mes pistes...

« Je ne sais pas trop par où commencer... Dejà, est-ce que tu sais ce qu'on devrait faire pour le Cristal ? Pour le reste... il y a bien cette histoire avec Yevon les Al-Bhedes, cette histoire avec Shellie et la Néo-ShinRa... » J'égrainais toutes les pistes que j'avais sans vraiment savoir ce par quoi on devait commencer, simplement, j’imaginais que la priorité était pour le moment le Cristal de l'Eau. « Pour le Cristal, je voulais en parler à Laguna, mais... tu sais ce qui s'est passé. »

Ultimecia... tiens, voilà autre chose à prendre en compte... Elle s'était déjà attaquée à chacun de nous, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   Mar 5 Juil - 10:43

SquallAvec la fin du festival, nous n’avions plus eu le choix que d’emprunter un chocobo à la sortie de la TGU pour nous déplacer dans les plaines. C’était plutôt gênant puisque nous avions Angel avec nous, mais le loueur nous rassura tout de suite en attelant une nacelle au chocobo, afin que la chienne puisse être placée à l’intérieur et tractée derrière nous. Voilà qui nous faisait un souci en moins, d’autant qu’elle n’était pas encore pleinement remise de sa blessure à la patte. Quoi qu’il en soit, nous montâmes sur le dos de l’oiseau jaune et Linoa me fit remarquer que cela faisait très longtemps qu’elle n’en avait pas chevauché un.

« C’est vrai qu’on a souvent tendance à privilégier d’autres modes de transport, plus rapides et sécurisés. »

Je faisais notamment référence au bateau ou à l’aéronef, tous deux très courant sur Héméra aujourd’hui. En tout cas, Linoa avait faim et comptait bien s’en occuper une fois à Esthar. C’est vrai que je ne lui avais même pas demandé si elle voulait manger quelque chose avant de partir… L’habitude de ne pas prendre de petit-déjeuner, je suppose. L’oiseau prit la direction des plaines enneigées mais avançait à une allure bien plus réduite à cause de la nacelle. C’était toujours moins fatiguant que de faire le trajet à pied. Je profitais donc de la situation pour lui poser quelques questions sur ce qu’elle souhaitait faire après tout ça. Elle me demanda si j’avais une idée de ce que nous pourrions faire vis-à-vis du Cristal de l’Eau. C’est vrai que j’avais un peu oublié cette histoire, nous en avions rapidement discuté lorsque Linoa s’était réveillée de son coma à la BGU. Mais ce n’était pas facile d’en parler sans risquer d’attirer des oreilles indiscrètes, alors… Ce devait bien être la première fois où nous en parlions sans personne autour qui pourrait nous entendre.

« Mmh… Le problème des Cristaux est qu’ils sont traçables n’importe où sur Héméra par quiconque posséderait l’orbe du même élément. Autrement dit… Tant que tu l’auras sur toi, tu seras certainement suivie où que tu ailles. »

Et je n’aimais pas trop cette idée à vrai dire. Linoa avait déjà tant vécu que je ne souhaitais pas pour elle qu’elle soit prise pour cible par des individus aux mauvaises intentions. Je mettais cette pensée de côté le tant que Linoa poursuive d’énumérer nos options. L’histoire avec Yevon et les Al Bheds ? Shellie ? En l’écoutant me parler de ces choses qui me semblaient floues, je ne pouvais m’empêcher de me sentir vexé. Toutes ces choses, elle les avait vécues en compagnie de Lyte durant son voyage, et non avec moi. Je ne pouvais pas la blâmer pour ça, d’ailleurs, mais c’est pour cela que j’étais en colère contre moi-même… A l’époque, j’avais préféré rester à la BGU sous prétexte que mon rôle de directeur me l’obligeait tout en la laissant partir de son côté vivre ses propres aventures… C’était de ma faute, et seulement de la mienne.

J’étais silencieux, perdu dans mes pensées à analyser chacune d’entre elles. C’est fou ce qu’il pouvait se passer dans ma tête en l’espace de seulement quelques secondes. Car en pensant à ce sentiment de colère que je ressentais envers moi-même, j’imaginais déjà la réaction de Linoa si elle venait à le remarquer. Elle qualifierait certainement ça de jalousie par rapport à Lyte ! Mais pouvais-je lui en vouloir ? L’étais-je, au fond de moi ? Je ne sais pas… C’est vrai qu’elle avait vécu énormément de choses avec lui, ce qui avait renforcé leurs liens amicaux. Mais je lui faisais confiance, et savais pertinemment qu’elle ne ressentait rien pour lui. Et pourtant, dès qu’elle me racontait quelque chose en rapport avec lui, je me sentais bizarre… Comme une soudaine ardeur dans ma poitrine. A bien y réfléchir, j’avais l’impression de retomber trois ans en arrière, lorsque je l’écoutais parler avec adoration de Seifer…

Heureusement qu’elle était assise derrière moi et ne pouvait me voir… Je l’entendis d’ailleurs revenir sur le sujet du Cristal de l’Eau, et plus précisément du fait qu’elle avait voulu en parler à Laguna avant qu’Ultimecia ne prenne possession de son corps. Cette sorcière…

« D'ailleurs, Ultimecia pourrait tout aussi bien être à la recherche des cristaux, elle aussi, ce qui lui donnerait une autre raison pour s’en prendre à toi. Mais cette fois, je resterai présent à ses côtés pour la protéger. Honnêtement, je ne sais pas quoi en faire de ce cristal… Si on le cache quelque part, il sera certainement retrouvé par quelqu’un avec de bonnes ou de mauvaises intentions. Mais si on le garde, on ne pourra pas se permettre de se poser quelques temps à un même endroit au risque de se faire attaquer… »

En fait, j’avais l’impression qu’on ne se posait pas les bonnes questions. Le chocobo continua de filer droit dans la plaine alors qu’au loin, on pouvait commencer à apercevoir les plateaux désertiques d’Esthar. Ce contraste écologique était plutôt fascinant d’ailleurs, à bien y réfléchir.

« Nous devrions nous poser la question suivante : que veut-on faire des Cristaux ? S’en servir ou les protéger ? »

L’un comme l’autre pouvait nous mener à les garder en notre possession. Mais si nous souhaitions les protéger, nous n’étions pas obliger de continuer à les transporter. Il suffisait par exemple de s’assurer qu’ils sont bien cachés et à l’abri des mauvaises personnes.

« C’est pour garder un œil sur eux que j’ai envoyé Lyte à la recherche des Orbes, et donc des chimères. Grâce à cela, nous pourrons observer leurs mouvements et voir si des cristaux sont en possession de quelqu’un ou non. »

Ou encore d’une même personne, ce qui était tout à fait possible. Pour le moment donc, j’attendais l’avis de Linoa sur la question du Cristal de l’Eau. Cela ne me dérangeait pas qu’elle le garde encore quelques temps. Du moment que l’on ne restait pas trop longtemps au même endroit.

« Si tu veux, on pourra profiter de notre passage à Esthar pour aller voir le Docteur Geyser ? Il en sait peut-être plus sur les Cristaux que nous… »

Honnêtement, je devais reconnaître que je ne savais pas grand-chose à leur sujet, ce qui était plutôt fâcheux quand on y pense. Mais je cherchais simplement un moyen de tirer profit de notre situation car cela serait dommage de manquer cette opportunité de lui rendre visite.

« Ou sinon, on voit ça plus tard et on se concentre sur autre chose. »

Je ne le savais pas encore mais quelques conflits géopolitiques sévissaient actuellement autre part sur le globe, et nous allions certainement en entendre parler à notre arrivée à Esthar…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Rétablissons-nous !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rétablissons-nous !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?
» Artdrock tu nous quitte ?
» Les trucs de malade qui nous arrivent dans nos vies de oufs!
» Un site qui peut nous apprendre beaucoup de choses!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent d'Esthar :: TGU-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives