Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Retrouvailles autour du feu...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Retrouvailles autour du feu...   Mar 8 Déc - 23:28

TenshiLe Canyon Cosmos est loin d'être comme Youfie-sensei l'a décrit... Quoi que d'un côté, vu que la jeune femme déteste étudier, son aversion est un peu normale, même si elle est stupide. Alors qu'il est vautré sur l'arche au dessus de l'escalier d'entré du village, sa jambe gauche pendant dans le vide, Tenshi lit tranquillement l'un des livres récemment empruntés dans la bibliothèque, laissant ses cheveux voler autour de sa tête dans le vent tandis qu'il ne bronche pas, se contentant de sourire légèrement sous la caresse de l'air. C'est ça la vie... La liberté. Même au plus haut point du Da-chao, il n'a jamais ressentit ça. En fait, la montagne avait toujours l'air d'être... Pas vraiment une ennemie, mais pas non plus une alliée. Non seulement les monstres rendaient l'ascension assez compliquée, chose heureusement limitée par sa furtivité, mais en plus, il avait toujours l'étrange impression que la montagne entière retenait son souffle à chaque fois.. Comme si les yeux sculptés dans la pierre de chacune des immenses statues le fixaient en permanence, tentant de deviner une faiblesse. Le canyon Cosmo en revanche est une zone d'étude. Rien d'autre n'est attendu de lui que de lire, observer ou s'intéresser.Même si la rivière de la vie n'existe plus, rendant beaucoup de documents de la bibliothèque obsolètes, le planétarium, demeure toujours aussi fiable, même s'il ne montre pas toutes les nouvelles étoiles. Cela dit... Il y a certaines choses plus laborieuses. Ce n'est en effet que trois jours après son arrivée qu'il s'est souvenu que l'un des anciens camarades de sa sensei, Rouge-XIII ou Nanaki vivait dans le Canyon. Ça, plus le fait que la créature est à présent une personnalité particulièrement éminente sur Gaïa lui a fait redouter fortement d'être ramené de force dans son village, mais à l'évidence, le "félin" a d'autres Cait Sith à fouetter dans la mesure où bien que tous deux aient discutés pendant quelques moments, le "sage" ne l'a pas reconnu, même s'il lui a fait une remarque concernant son style vestimentaire et sa manière de parler. Cela dit, Ten n'est pas idiot... Il sait parfaitement que tôt ou tard, Youfie débarquera à Canyon Cosmo pour telle ou telle raison : il n'était peut être pas le seul apprenti de la "princesse", mais il était probablement celui avec lequel elle a le plus passé de temps... Si bien qu'il est surpris qu'en deux ans, il ne l'a encore jamais vue... Même si elle serait plutôt hypocrite d'essayer de le ramener de force. Après tout...

****Elle a fait exactement la même chose que moi... Quitter le village sans permission.. Ce serait quand même le... Le comble qu'elle me fasse la morale là-dessus !****

Cette idée en tête, il grimace légèrement avant de laisser le vent recommencer à caresser son visage, notant que le soleil commence à décliner. Son estomac fait d'un coup un étrange crampe : depuis vingt-quatre heures, il a douze ans et il ne s'en est même pas rendu compte... Le temps passe si vite... Il avait neuf ans et demi lorsqu'il a quitté Wutai. L'idée que ça fait en fait deux ans et une poignée de mois qu'il rôde un peu partout à apprendre diverses choses a quelque chose de bizarre... Mais presque aussitôt, ses souvenirs reviennent dans son esprit et il sourit légèrement : Shiva. Peu importe si en tant que ninja, son souhait principal est d'apprendre tous les éléments : la glace a toujours eu quelque chose de rassurant pour lui. Et les cheveux bleus de la reine des neiges... Comme un lointain souvenir... Un étrange reflet dans lequel il voit ses mains, beaucoup plus petites, jouer avec des mèches de cheveux cobalt sous un rire féminin. Il sait que Shiva n'est pas sa vraie mère... Et qu'essayer de l'approcher est dangereux, mais il veut la voir... Il se moque complètement du trésor qu'elle défend : il veut juste la voir, rien de plus. Malheureusement, ses recherches au Village Glaçon, puis sur le grand glacier n'ont rien données et ont manquées de se finir plutôt mal, si ça n'avait pas été pour l'intervention d'un certain Monsieur Holzoff, ce dernier le trouvant inconscient, ironiquement juste à côté d'une source chaude. Du coup, il a préféré quitter la zone, en grande partie pour fuir les traqueurs dont il commençait à repérer quelques traces. D'un côté, le Canyon est tellement connu qu'on pourrait croire que ce serait l'un des premiers endroits où les Chasseurs le chercheraient, mais ces derniers ont tellement l'habitude de poursuivre leurs cibles jusqu'aux endroits les moins fréquentés qu'ils ont apparemment complètement perdus de vue l'idée que se cacher parmi la foule est un excellent moyen de les semer. Finalement, Ten soupire avant de refermer son livre, puis de se lever avant de contempler le cratère situé à l'Est. Un cratère remplaçant, d'après ce qu'il a compris, une énorme montagne.Les explications sont assez confuses, parlant juste d'un vaisseau et d'un titanesque dragon noir, mais ce qui attire le plus son attention n'est autre que les cimes des arbres se découpant dans le ciel commençant à prendre une teinte rosée. La forêt des anciens... Il veut s'y rendre, mais les adultes du Canyon le lui ont formellement interdit et bien qu'il pourrait désobéir... Voir des gens complètement inconnus s’inquiéter pour lui de la sorte a quelque chose d'étrange... Cela n'empêche cependant pas sa curiosité de bouillir, mais il se contente de soupirer avant de bondir, grimaçant légèrement lorsque ses pieds percutent rudement le sol trois mètres plus bas. La douleur disparait cependant plus vite qu'elle est venue et il se redresse ensuite, cachant son livre sous son haut de kimono avant de commencer à avancer, sa grimace disparaissant lorsque le vent nocturne commence à souffler dans une caresse légèrement plus froide que précédemment, comme une promesse... Ses cheveux pour une fois laissés libres volent derrière lui, une mèche venant lui chatouiller le visage ce qui lui arrache un léger rire, même s'il reprend vite son sérieux. Finalement, il choisit de se diriger vers la place du village, s'asseyant près du feu et commence à observer les flammes, ces dernières dansant dans le vent. Les éléments sont tous magnifiques à leurs manières... Le feu et la glace en particulier...

****Tellement de choses à voir Tellement de trucs que j'aurais jamais connues si j'étais resté dans ce village... Pourquoi Youfie-sensei déteste tant étudier ? C'est en étudiant qu'on voit le plus de belles choses !****
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mar 15 Déc - 19:26

Jin
Le Continent de Corel semble être un continent très vaste, avec différents types d'horizons possible à voir et surement des centaines de lieux où Viper pourrait trouver un de ses cristaux ou leurs fameux gardiens, les "Chimères". D'ailleurs, il parait que depuis la Fusion des quatre mondes, on aurait plusieurs fois vu des calamités, ces personnes qui sont craintes par tous comme la pire des maladies, s'intéresser à des endroits bien précis. Autant dire que la recherche des Cristaux ne sera pas une chose aisée et que, clairement, il va falloir se battre pour les trouver ainsi qu'être très rusé. Se trouver quelques alliés à manipuler ne peut pas être une mauvaise chose non plus, bien que l'homme aux cheveux pourpres n'utilise que rarement ce genre de méthode. Son apparence lui donne déjà un certain charisme: ce n'est pas tout le monde qui se promène avec un oeil en moins sous une épaisse cicatrice et qui possède des attributs physiques développés au point de lui donner une légère similitude avec les serpents.

Son voyage l'emmène à présent jusqu'à la ville de Canyon Cosmo, cet endroit qui est connu pour recéler énormément d'informations sur le monde de Gaïa, c'est aussi un endroit qui lui permettra de découvrir plus de choses concernant les Chimères peut-être? En traversant le désert qui l'entoure à pied, Viper a pu remarquer aisément l'installation assez importante au sommet de cette ville installée en hauteur. Plus il s'en approche, plus il sent que tout ceci va être très intéressant en tout cas, comme si quelque chose l'attirait vers cet endroit pour lui dire qu'il doit commencer à chercher ici justement.

L'entrée de la ville est assez originale, mais le jeune homme ne s'arrête pas sur le décor autour de lui, son seul oeil préfère encore se fixer sur des endroits qu'il pourrait visiter dès qu'il les aura atteint, ses autres sens restant toujours en alerte pour le prévenir de ce qu'il pourrait se passer autour de lui. Le fait qu'il ne possède plus qu'un seul de ses yeux lui a permis de développer des sens à un niveau assez incroyable, lui permettant de remarquer assez facilement quelque chose de louche, que ça soit une odeur, un bruit ou encore une sensation. Il n'a plus le souvenir de la raison pour laquelle il a perdu son œil, mais ça lui reviendra peut-être dans les temps à venir, il n'est pas pressé de devoir tout connaître sur son passé, c'est le pouvoir qu'il doit retrouver surtout.

Une fois bien avancé dans le village à l'architecture qui lui semble complètement inconnu, il remarque rapidement le magasin d'armement et celui des fameuses "gemmes", comme celles dont il a réussi à s'emparer pour récupérer un peu de pouvoir ces derniers jours. Par curiosité autant que par intérêt, Viper entre dans l'échoppe du forgeron du village qui l'accueille chaleureusement avant de ressentir un frisson dans son dos en voyant l'apparence de l'homme à l'oeil unique. Son expression n'a rien d'amical, son visage est sérieux et son apparence, encore une fois, peut vous glacer le sang lorsqu'il se révèle à vous juste comme il vient de le faire. Sans perdre plus de temps, il s'approche du forgeron qui lui demande:


« Qu... Que puis-je faire p-pour vous?
- Êtes vous capable de forger un composant qui pourra servir à couvrir de poisons mes attaques?
- Bien... Bien sur, mais j'ai besoin de votre arme pour cela, sinon vous ne pourrez pas le faire.
- Ne vous en faites pas pour ça, forgez vos composants entre eux et donnez moi le résultat, cela me conviendra. »


Préférant ne pas se poser trop de questions vu que son client ne semble pas commode et a une présence presque malsaine, l'homme s'occupe de sa demande tant bien de mal et forme une boule solide aux couleurs mauves, comme le poison. Viper regarde alors le prix correspondant avant de régler l'homme et de lui prendre la création des mains. En se concentrant un peu et en posant cet objet rond contre son torse, au niveau de son cristal, ce dernier s'intègre à son corps avant de fusionner avec le cristal, créant une légère lumière violette au moment de la fusion. Le marchand est complètement bouche-bée en ayant vu ça alors que son client bien mystérieux quitte les lieux sans plus attendre, le voilà à présent capable d'empoisonner avec ses attaques, bien qu'il ne sait pas encore que ça ne sera pas le cas à chaque fois vu qu'il s'agit de la première étape.

Le temps que le forgeron fasse son travail, le soleil s'était pratiquement couché et le seul endroit intéressant à cette heure-ci, c'est encore le feu qui ne s'éteint jamais dans cette ville, enfin soit disant. Bon nombre de personnes vont s'asseoir autour d'ailleurs, Viper préfère resté un peu en retrait pour regarder les gens arrivés petit à petit. Que ça soit une vieille femme, un homme qui a finit son travail ou un enfant aux cheveux blonds assez long, tout le monde vient à cet endroit, à croire que c'est presque religieux... Quelle connerie.

Pourtant, l'homme au poison va entendre avec son ouïe fine qu'il est en train de se passer quelque chose. Au son des pas, environ quatre personnes, dont une plus légère que les autres, probablement une femme. Viper tourne la tête et commence à entendre les voix, voyant à présent la scène avec son oeil: trois hommes assez musclés sans pour autant être trop grand ont décidés de s'en prendre à une personne sous une grande cape noire qui couvre son visage et son corps, surement la femme qui fait ses bruits de pas si légers. Les voyant insister un peu trop lourdement, commençant à la bousculer un peu, le tempérament de "mec qui adore se mêler de ce qui ne le regarde pas" prend le dessus et il se décide à se diriger vers eux.

L'homme aux cheveux pourpres saisit l'épaule d'un des trois hommes qui lui tournent le dos pour l'écarter, comme s'il n'était qu'un objet qui le gêne. L'homme est trop musclé et tenace pour tomber au sol, mais le geste de Viper n'a rien d'agréable. Avec un ton froid et son oeil unique qui lance un regard menaçant, tandis que son sourire se dessine pour lui donner un air entre le sadisme et l'envie de se battre, il finit par demander:


« Alors les gars, vous avez l'air de vouloir vous amuser? Ca tombe bien, j'ai exactement ce qu'il vous faut si vous voulez continuer à gêner cette personne! »

Le ton est directement monté, ce qui attire l'attention des villageois et des personnes aux alentours du feu ou de la scène, ça promet en tout cas de donner un peu de spectacle pour démarrer la soirée!
________________________________________________________
Pour le MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Ven 18 Déc - 15:18


    SanoaQuitter sa campagne, quitter ceux qu’elle avait toujours aimés, ceux qui avaient toujours tout fait pour la protéger de la Shinra.  Ceux qui avaient jusqu’aujourd’hui encore veiller sur elle. Notre chère renarde recluse sous sa longue cape noire regardait maintenant le ciel s’étendre devant elle. Comment allait son père ? Ce scientifique qui avait balayé tout ce qu’il avait connu pour aller élever une expérience pour qu’elle devienne une jeune femme raffinée et érudit.  Sanoa fixait maintenant ce ciel qui s’assombrit et commence à décliner vers la nuit dans des nuances d’or, de rouge et de rose rendant à la roche cet aspect de cuivre presque envoûtant. Lentement la jeune expérience fixa la gentille villageoise qui l’avait aidé à quitter Gongaga, elle l’enlaça  et sourit en caressant les cheveux. C’était dur de quitter une  vie comme elle avait eu à Gongaga ou tout le monde était adorable avec elle. Un câlin et des adieux plus tard la jeune renarde caché sous sa cape avant de regarder cette ville face à elle. Sanoa Aylen, faisait maintenant face à Canyon Cosmos, ici l’une des sources génétique qui l’avaient créé habitait… Elle n’espérait simplement pas a avoir à le croiser. Comment expliquer qu’elle était une création génétique avec le meilleur de tous les gènes qui coulaient dans son ADN. Elle releva un peu sa cape pour mieux observer la ville et s’approcha lentement du feu. Mais son approche fut arrêtée par plusieurs hommes. L’un d’entre eux attrapa son épaule en souriant mesquinement. Le Professeur Aylen, lui avait bien appris qu’elle serrait souvent sujette a ce genre de situation, de part son aspect et surtout parce qu’elle était une très belle femme. Elle avait du relever un peu trop sa cape et l’un des hommes avait du voir son visage. « Eh bonsoir, jolie petite créature… pourquoi tu te caches sous une cape ? » dit un premier homme « Laissez-moi tranquille » dit calmement Sanoa en baissant la tête« Mon ami là a raison ! C’est une qu’une aussi jolie gonzesse se cache » dit encore un autre Son ouïe la prévint qu’encore deux autres hommes s’approchaient, rapidement elle évita qu’on touche à sa capuche et esquiva la main du premier qui l’avait accosté. De nouveaux pas se firent entendre, l’une de ses oreilles bougeant légèrement sous sa cape et quand un homme au physique assez effrayant s’approcha du groupe et bouscula le premier homme. Ce dernier parla et Sanoa eut a peine le temps d’esquiver une mains qui allait pour attraper sa capuche. Néanmoins aussi rapide et souple fut la petite renarde, elle n’avait pas sentie le pied  poser sur sa cape. La voilà donc dévoilée dans toute sa splendeur, sa cape tomber a terre… De son regard doré elle fixait cet homme qui lui était venue en aide avant de regarder ces 4 hommes qui étaient venu l’importuner… Maintenant qu’elle était dévoilée, elle en profita pour user d’une de ses queues et fit tomber l’homme qui avait marché sur sa cape. Elle la récupéra et la remit pour rapidement cacher ses queues… Ce n’était vraiment pas gagner de passer inaperçu. Doucement Sanoa leva les yeux vers cet homme avant de fixer les 4 autres emmerdeurs complètement éberlué. « Vous n’avez jamais vu une femme avant ? » demanda-t-elle avec un petit sourire. Le Professeur Aylen avait aussi donner un chose a Sa Création… il lui avait refiler son Sarcasme.. Et c’était probablement une des meilleures armes qu’elle pouvait user contre des abrutis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Sam 19 Déc - 17:52

TenshiAlors que de plus en plus de gens commencent à se réunir autour de l'énorme flamme, Ten ne bronche pas, trop focalisé sur la danse de l'élément, sentant même une sorte de... Torpeur commencer à grogner en lui. Si la glace est son élément favori et celui près duquel il se sent le mieux, même après son aventure au grand glacier, les éléments en général sont tous si fascinants qu'il ne se lasse pas vraiment de les observer... Ou écouter. A ce moment précis, il sourit légèrement , voyant l'énorme flamme danser, semblant essayer d'aller toucher le ciel, sans succès. Cependant, il est arraché à sa contemplation par un éclat de voix derrière lui et il tourne immédiatement la tête, observant par dessus son épaule. Ce qui lui arrive aux yeux lui arrache une grimace suivie d'une légère pointe de chaleur dans la poitrine : cinq hommes autours d'une femme... Ou en tous cas, il croit que ça en est une : c'est difficile à dire de loin, vue l'épaisse cape noire recouvrant la totalité du corps. Cependant, ce qui attire le plus son attention vient des cinq hommes : l'un d'eux est solidement battit, son épaule droite étant d'ailleurs tenue par un parfait inconnu aux cheveux pourpres mi-longs et aux yeux violets. Alors qu'il se lève lentement et commence à se diriger vers l'attroupement en dépit des sifflements de quelques unes des personnes près de lui, certaines tentant de le retenir, il se rend compte que l'inconnu a l'air assez... Sauvage. Voir même dangereux en fait. Quelque chose dans son apparence générale rappelle vaguement un serpent venimeux à Tenshi et il est sur d'une chose : si les quatre idiots n'arrêtent pas immédiatement leurs bêtises...

****Cet homme n'a pas l'air patient... Si jamais ces types n'arrêtent pas immédiatement, ça risque de mal tourner...****

Alors qu'il observe les quatre, Ten grimace encore plus lorsqu'il les reconnaît, son sang semblant se refroidir légèrement : il les a rencontrés un jour après son arrivée au canyon. Ils avaient apparemment un peu forcé sur l'alcool et... Sa gorge se contracte quand il se rappelle de leurs regards, si semblables à celui de Ranzou quand il regardait Youfie ou les autres jeunes femmes de Wutai. Rien n'est arrivé ce jour là dans la mesure où sitôt que l'un d'eux s'était levé pour l'approcher, Tenshi avait immédiatement sortit Kokuzoku dans un mouvement de panique, le poivrot pâlissant (et dégrisant instantanément) en voyant la lame du Wakizashi étinceler à un centimètre de sa gorge, mais... Le souvenir n'est pas vraiment bon, bien au contraire. Son corps a certes sortit l'arme par réflexe, mais il sait parfaitement qu'il était tellement terrifié par leurs regard ainsi que le fait qu'ils étaient plusieurs qu'il doute sincèrement qu'il aurait pu faire quoi que ce soit contre eux. Cependant, les voir autour d'une femme, apparemment dans un état presque semblable à la dernière fois le fait légèrement grogner et oubliant sa peur, il commence à s'approcher, sa main droite partant déjà vers l'arme attachée à sa ceinture au niveau de ses reins ce qui arrache quelques brusques inspirations aux gens derrière lui, lui faisant presque rouler des yeux. Tous savent qu'il est armé. Après tout, ils l'ont tous vu dégainer son arme ce jour là et même si Kokuzoku est en fait un Chokuto, ressemblant donc plus à un bokken quand on le voit de loin, il est difficile de rater la poignée dépassant au niveau de son coude droit. Mais apparemment, voir un garçon... Ou une fille _certains ayant du mal à croire qu'il est un garçon_ de douze ans sortir une épée trouble toujours autant. Il ne sort cependant pas l'arme, se contentant de se diriger lentement vers le groupe, mais avant même qu'il ne puisse parvenir à son but, la cape de la jeune femme glisse et tombe, révélant...

****Qu'est ce que... Une...****

La première chose qui lui vient en tête en voyant l'apparence de la jeune femme serait "Kitsune". Une créature mythique apparaissant dans beaucoup de contes pour enfants à Wutai. Une renarde aux pouvoirs magiques capable de changer de forme et de projeter des boules de feu à partir de ses queues. Les neuf queues de l'inconnue en feraient ainsi la race de Kitsune la plus dangereuse, à savoir les Kyûbi, mais elle semble plus provocatrice que mauvaise vue la manière dont elle provoque gentiment les homme autour d'elle en leur demandant s'ils "n'ont jamais vus une femme avant" avec un léger sourire. Cependant, ce qui attire d'un coup le plus son attention, c'est que les gens autour et derrière lui commencent à murmurer, certains mots le faisant se tendre légèrement. Lorsqu'il croit entendre "monstre", ça en est trop et avec une légère grimace, il commence à s'approcher lentement, observant ensuite l'inconnue. Des longs cheveux bruns, des lèvres rouges et des yeux jaune étincelant étrangement... On dirait presque... De la mako ? Il se rappelle d'un coup de certaines histoires d'horreur de sa sensei concernant l'un des scientifiques de la Shinra. Est ce que cette jeune femme serait ? Peu importe : ses sens ne lui indiquent aucune agressivité ou colère, si bien qu'il s'approche un peu plus, malgré une forte appréhension et s'arrête à un mètre derrière l'inconnue, notant que l'homme-serpent est toujours au même endroit et que le poivrot devant lui est le même que celui qu'il a menacé de son arme la dernière fois, ce qui lui arrache une légère grimace, même s'il se force à faire la dernière chose qu'il a envie de faire, à savoir sauter et s'assoir sur les épaules de l'alcoolique tout en dégainant son wakizashi qu'il cache derrière la nuque du colosse qui s'immobilise immédiatement en sentant le froid métallique sur sa colonne vertébrale. Ten grimace cependant de dégoût en sentant deux grosses mains se placer sur ses genoux, semblant originellement être là pour tenter de le déloger, mais s'immobilisant désormais comme des statues de sel, même s'il s'efforce de sourire timidement à la jeune femme avant de murmurer, essayant d'être sur que personne dans la foule ne peut voir qu'il menace son "porteur" pour que ce dernier reste immobile :

V-vous... V-vous êtes t-très j-j-jolie, Kitsune-nee-chan..."

Puis il baisse les yeux, appuyant son coude gauche sur le crâne de l'homme pour ensuite poser sa tête sur sa main gauche, observant la "statue" en dessous de lui. Le contact sur ses jambes le dégoûte au plus haut point, même si son hakama est heureusement entre sa chair et celle de l'alcoolique. Tenshi n'apprécie pas vraiment la situation actuelle, surtout qu'il peut sentir qu'apparemment, son porteur dégage une odeur assez... répugnante. Menacer les gens ne lui plaît pas du tout, mais c'est apparemment le seul langage que le type et ses amis comprennent, si bien qu'il murmure doucement, essayant d'avoir l'air le plus doux possible :

"Né ? B-bozo-san ? C-corrigez-moi si j'ai t-tord, mais... Nanaki-sama vous avait p-pas d-dit à vous et v-vos amis de... D-de ne pas approcher les filles quand v-vous... S-sortiez du b-bar après n-notre... R-rencontre ?"

"Euh... Ah, m-m-maintenant q-q-que tu m'en p-p-parle, T-tenshi...N-nous a-avions o-o-oub-blié."

Entendre un homme d'habitude si fier bafouiller encore plus que lui a presque quelque chose d'amusant, mais Ten se contente de garder son sourire timide, même s'il a presque la nausée. Les camarades de son porteur ont l'air d'avoir compris ce qu'il se passait à en juger par leurs regards, mais il ne bouge pas, gardant toujours sa position tandis que les mains quittent lentement ses genoux, retombant le long du corps du poivrot à son grand soulagement. Ten se redresse, toujours sans montrer son épée avant de murmurer gentiment, essayant de cacher son dégoût :

"Je c-crois qu'il... V-vous avait d-dit de... De quitter le C-canyon si v-vous recommenciez, n-non ? V-vous p-pourriez p-pas me f-faire descendre et... A-aller lui p-parler s'il v-vous plait ?"

L'homme se met lentement à genoux pour éviter de trop faire bouger la lame et Ten bondit immédiatement en arrière, rangeant son épée en utilisant la masse de son ex-porteur comme cachette avant de se redresser pour se diriger vers la kitsune et l'homme aux cheveux pourpres, les observant un bref moment avant de leur sourire, puis de se diriger de nouveau vers le brasier avec les autres adultes, essayant de calmer les tremblements presque convulsifs de son corps lorsque l'énormité de ce qu'il vient de faire lui arrive en tête. Sauter sur les épaules d'un alcoolique faisant au mot quatre fois son poids, menacer de dernier devant une bonne trentaine de témoins même s'il est sur que personne n'a vue son arme. Alors que les quatre alcooliques courent directement en direction de la sortie du Canyon au lieu d'aller voir le Sage, Ten se laisse tomber assis devant le feu, recommençant à observer les flammes pour essayer de se calmer tandis qu'il ramène ses bras autour de sa poitrine, essayant de se réchauffer tellement il a l'impression que son sang tout entier s'est changé en glace. Les regards des gens autour semblent d'un coup peser une tonne si bien qu'il se roule presque en boule pour avoir l'air le plus petit possible, contemplant de très prêt l'idée de se cacher quelque part... Peut être dans l'auberge, maintenant que les quatre idiots se sont enfuis ? Il sent vaguement deux nouvelles présences apparaître derrière lui, mais il ne bronche pas, trop préoccupé par le froid et les regards

****J'arrive pas à croire que j'ai fait ça ! Qu'est ce que j'avais dans la tête bon sang ?! Ils vont tous croire que... Que je suis un monstre du coup !****
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Ven 25 Déc - 11:24



Au beau milieu de la conversation, se moquant bien de qui disait quoi ou qui faisait quoi, un petit mog apparut de nulle part et se précipita devant Tenshi, Viper et Sanoa... le temps semblait s'être arrêté, les gens autour d'eux se retrouvaient figés et ne semblaient pas se rendre compte de ce qu'il se passait et le petit mog tendit alors deux petits cadeaux aux jeunes gens

«Joyeux Noël! Coubo!»

Il leur remit les cadeaux et pouf! Il disparut! Le temps reprenait son cours, ils allaient peut être devoir ouvrir leurs cadeaux plus tard!

===================

Le Mog de Noël vous offre un petit cadeau!

Sanoa reçoit une peluche Moomba toute douce (cadeau de Viper)
Tenshi reçoit un ocarina qu'il saura utiliser comme il se doit (cadeau de Viper)
Viper reçoit une superbe veste avec un Midgar Zolom dessiné dans le dos!

Joyeux Noël!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mar 2 Fév - 9:05

Jin
A peine était-il entré en scène que Viper se retrouve à fixer la personne à qui il vient de porter assistance... Enfin, si on peut appeler ça une personne en tant que telle. Une femme avec des caractéristiques animales vient de se dévoiler devant lui, bon elle a fait que perdre sa cape hein? N'allons pas griller des étapes avec une si jolie créature. Le malaise entre toutes les autres personnes qui regardaient la scène n'allait pas tarder à se faire pesant, même si cette jeune femme a eu raison de recouvrir rapidement ce qui semblait être des queues au bas de son dos. Pour le jeune homme au poison, lui qui a déjà vu bien des choses dans sa vie, malgré sa mémoire plus que défaillante, il doit avouer qu'il n'a jamais rien vu de la sorte, mais passons, le moment semble devenir un peu plus critique au moment où des paroles sont prononcés.

Le sarcasme hein? Peut-être pas la plus fine des tactiques vu les ivrognes qui semblent les entourer, enfin si son but était de rester discrète, elle vient tout juste de prendre ce but pour shooter dedans et l'envoyer au fond des filets... Blague à part, cette situation devient intéressant, Viper gagne un peu plus son sourire malsain bien tourné vers les "ennemis" d'un soir. Finalement, une petite baston ne va pas lui faire de mal et c'est l'occasion de tester son nouveau poison. Le temps qu'on découvre que c'est lui qui les aura mortellement empoisonné avec ses coups, il sera déjà sur un nouveau continent!

Cependant, l'action a du le distraire une seconde, un très court instant qui a permis à un... une? Non un... Le jeune homme aux cheveux pourpre voit un enfant qui saute sur les épaules de l'ivrogne qui lui fait face, impossible de véritablement distinguer s'il s'agit d'une fille ou un garçon tant sa beauté laisse place au doute. Le plus étonnant, ce n'est pas encore le geste que vient d'exécuter ce drôle de personnage qui semble être un allié pour Viper et la demoiselle à l'allure légèrement animale, c'est plutôt le fait que l'homme qu'il vient d'agripper n'ose plus bouger d'un pouce, si ce n'est pour stabiliser l'enfant sur ses épaules. Le seul oeil de l'humain à la vision si particulière parvient à comprendre ce qui se passe, mais c'est relativement surprenant, ce n'est vraiment qu'en portant un regard insisté sur les formes et la façon dont l'enfant s'est assis sur l'homme qu'on peut "percevoir" un objet dans la nuque de ce dernier. Même pour lui, impossible de savoir ce qu'il en est, mais ça doit pas être une cuillère à café vu la sueur qui coule sur le front de l'abruti.

Le compliment qu'il fait à la belle jeune femme a pour effet de changer brièvement le sujet, ou plutôt de le réorienter de "C'est quoi cette chose?" à "C'est une Kitsune?" ou encore "Tu l'as trouve comment toi?", finement joué de sa part en tout cas. Rien que pour voir jusqu'où va aller ce petit numéro, le jeune homme va reprendre une position un peu moins agressive, bien qu'un pain dans la gueule, ça part très vite quand on l'emmerde. A l'oreille, on tendrait à dire que l'enfant est un garçon, mais il a tellement de mal à aligner deux mots que c'est vraiment compliqué de le savoir, les sens développés de l'homme serpent lui permet de le découvrir toutefois. Son discours sur le fait que les autres hommes feraient mieux d'obéir à "Nanaki-sama" qui leur avait demandés de quitter les lieux en cas de récidive et d'aller lui parler, ce à quoi les hommes ne rechignent pas vraiment et partent sans demander leur reste, sans même prendre le temps d'aller voir la personne en question.

Une fois la scène terminée, l'enfant regagne sa place non loin du feu, mais le malaise qu'il ressent est palpable, le regard des gens autour de lui semble pesé lourd sur lui et ce n'est pas le genre de pression qu'il doit avoir l'habitude de subir. Aussi, Viper ne va pas s'attarder à regarder la fuite des autres idiots, il fait un léger mouvement de tête à la demoiselle en la fixant avec son seul oeil, comme pour lui indiquer qu'elle ferait mieux de venir remercier ce petit bout d'humain qui vient de la tirer d'un bien mauvais pas. En parlant de lui d'ailleurs, il est tellement recroquevillé sur lui même que c'est impossible de le toucher sans s'imaginer qu'il va se recroquevillé encore plus, l'homme aux cheveux pourpre va alors placer sa main de façon "amicale" sur sa petite épaule en disant bien fort:


« Si on m'avait dit que les enfants par ici étaient si courageux, je ne l'aurais pas cru! Par contre, les adultes, voir une personne se faire bousculer par des hommes qui ont piccolés, ça vous fait ni chaud ni froid? Vous en faites pas, le jour où ça vous arrivera, je vous regarderais avec un verre dans la main moi aussi. »

Des paroles sèches et frappantes qui attisent en un rien de temps l'animosité vers l'homme à l'oeil unique, à tel point que cet enfant qui est juste devant lui devient presque invisible de tous et pourrait disparaitre sans aucun soucis. Est-ce que c'est ce qu'il voulait? Une aide extérieure pour disparaitre? Eh bah au cas où, il vient de la recevoir! Sans vraiment qu'on lui demande son avis, mais c'est pas vraiment comme s'il lui a laissé le choix de toute façon.

Après cette courte interaction, Viper tourne brièvement la tête en arrière pour regarder si la femme l'avait suivi ou non, c'est alors qu'il remarque que le temps s'est figé et que seuls la demoiselle, l'enfant dont il tient l'épaule et lui bougent encore avec... une étrange créature blanche qui lui dépose un paquet dans les bras. Ce dernier contient une étiquette avec le nom "Viper" dessus, voilà qui est très intriguant. Prenant toutes ses précautions alors que tous ses sens sont en alerte, le jeune homme trouve dans le paquet une superbe veste avec un monstre à la morphologie d'un serpent dans le dos, une veste qu'on qualifierait presque de "chef d'oeuvre" à tel point sa texture et sa qualité sont d'un niveau irréel. Pourtant, à la seconde où il touche la veste, tout se défige et apparemment, il n'est pas le seul à avoir quelque chose en main. Qu'est ce que c'est que ce bordel...
Revenir en haut Aller en bas
Wraith
Spectre à la retraite

Spectre à la retraite

avatar
Niveau : 666
HP : 666/666
MP : 666/666

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Ven 5 Fév - 10:02

Bien le bonjour...

Je suis Wraith, votre nouveau MJ.
C'est moi qui vous hanterai dorénavant, j'espère que vous avez le cœur bien accroché !
Je reste à votre écoute pour toute remarque, vous n'avez qu'à chuchoter, je vous entendrai...



Tenshi empoche 100 gils
Viper gagne sans mal 100 gils
Sanoa récupère quelques 50 gils.



Achat d'une amélioration d'arme pour Viper : 20% Poison > -1000 gils



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mer 10 Fév - 17:39


    SanoaElle fixait ce combat qui se jouait devant elle, comment un si petit humain pouvait faire preuve d’autant de courage ? Elle admirait ce petit humain et se tenait prête… quand soudain il lui adressa la parole ? Kitsune ? Avait-elle réellement tant en commun avec ces démons du folklore de Wutai ? Elle semblait légèrement déçu de n’âtre que comparé a des monstres. Oui elle avait les traits d’un renard.  Les hommes s’en allèrent non sans se faire fusiller du regard de l’expérience. Elle sortit un éventail de sa manche et s’éventa un peu. Elle fixa les gens autour. Tant de commentaires sur elle, tant de commentaires sur sa forme. Elle les ignora. Il fallait qu’elle remercie ce jeune humain d’être intervenu. Elle fixa l’homme à ses côtés, un géant aux cheveux pourpres. Il la salua d’un mouvement de tête et elle lui rendit avec un petit sourire. La politesse. Elle fixa ensuite le feu de camp et trouva le petit humain, ainsi que le géant aux cheveux pourpres. Elle s’en approcha donc de lui et s’assit près de lui. Elle enleva sa capuche et lui offrit un doux sourire sincère. Sanoa était le genre a toujours être sincère, elle était tout simplement incapable, d’être fausse dans les émotions qu’elle pouvait montrer. Elle n’avait pas appris ça et c’était tellement mieux. Le grand homme aux cheveux pourpre parla enfin et la encore, la jeune femme le regarde étrangement. Cet homme a des couilles. En effet il critique la réaction inexistante de toutes les personnes présentes et les réactions se font sentir, car on commence à le critiquer, on commence a insulter l’homme aux cheveux pourpre et Sanoa ferme les yeux avant de regarder. Elle se pencha vers le petit humain et lui déposa un petit baiser sur la joue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mer 16 Mar - 14:08

TenshiTrop occupé à tenter d'oublier les regards qui pèsent sur lui, Tenshi ne sent pas les deux personnes qui viennent d'arriver derrière, du moins, jusqu'à ce qu'une main ne se pose d'un coup sur son épaule droite, le faisant sursauter. Il se prépare à bondir sur ses pieds, mais la voix de l'homme aux cheveux violets résonne d'un coup derrière lui ce dernier complimentant son courage... Puis critiquant immédiatement la lâcheté des gens alentours en leur indiquant que si un jour il les voit en danger, il se contentera lui aussi d'assister au spectacle un verre à la main. Presque immédiatement, les trois quarts des regards qu'il sentait sur lui semblent changer de cible, même si Ten sent l'atmosphère  se refroidir fortement. S'il n'était pas si timide, il en rirait probablement, mais pour le coup, il se contente de sourire légèrement, non sans détourner la tête pour être que sur personne ne s'en rende compte. C'est toujours pareil : Quelqu'un se fait attaquer devant eux, ils ne bronchent pas. Mais sitôt qu'on fait une remarque sur leur lâcheté, les gens montent immédiatement sur leurs grands chocobos. Parfois, il ne peut pas s'empêcher d'avoir peur de grandir : peu importe leurs raisons et leurs désirs... Les adultes, d'une manière ou d'une autre ont toujours finis par le décevoir. Godo-sama et Youfie-sensei ont toujours montrés leur égoïsme. Ranzou-san sa cruauté. Quant aux autres... En général, ils ont toujours voulus lui cacher des  choses. Pire encore, quand il a vu un danger arriver et a essayé de les prévenir, il n'a pas été pris au sérieux ce qui l'a amené à prendre involontairement une vie. Les adultes détruisent tout ce qu'ils touchent... Mais peu importe... Soupirant légèrement, Ten ferme les yeux pour se calmer, comptant jusqu'à dix, puis les rouvre... Juste à temps pour sentir ses joues brûler considérablement lorsque jeune femme embrasse l'une d'elle en le remerciant de son aide. Complètement troublé, il ne trouve rien d'autre à dire que :

"I-il... I'l n'y a p-p-pas de quoi... C'est... C'était t-t-tout naturel..."

Sa phrase terminée Ten commente à tripoter nerveusement les pointes de ses index, mais s'arrête d'un coup lorsqu'il sent quelque chose changer dans l'air... Et voit un petit animal orange pelucheux, mesurant à peine cinquante centimètres et possédant deux ailes de chauve souris dans le dos. Il reste complètement immobile, surtout en se rendant compte que le temps semble s'être arrêté pour tout le monde sauf lui et les deux adultes derrière lui. La créature, qu'il reconnaît comme était un Mog portant un bonnet rouge et blanc leur tend alors un paquet chacun en leur souhaitant un "Joyeux Noël Kupo", puis disparaît sans laisser de traces, les laissant tous les trois avec un paquet chacun. L'homme aux cheveux violets ouvre rapidement le sien, sortant un blouson à l'air confortable, orné d'un dessin de serpent dans le dos... Le Zolom de Midgar ?


****C'est un... Beau manteau, je suppose...****

Son regard est ensuite attiré par la Kitsune qui vient juste d'ouvrir son propre paquet et tique un peu en voyant une peluche. Ten reste aussi surpris en voyant quelque chose... Un truc ressemblant vaguement à une version bipède et plus petite de Nanaki-sama, mais avec une crinière rouge. Une créature d'un autre monde ? Il se rappelle d'un coup : ça vient de la zone de Dol : un Moomba si ses souvenirs sont bons. Il n'a pas le temps de s'interroger d'avantage  sur la question dans la mesure où la jeune femme lui tend la peluche en lui indiquant que c'est un cadeau de reconnaissance, puis se présentant : Sanoa Aylen. Après une courte hésitation, Tenshi agrippe la peluche à deux mains, posant son propre paquet à côté et lui et presque inconsciemment, caresse la fourrure particulièrement douce, ce qui ne manque pas de le faire sourire. L'objet est alors caché dans son sac tandis qu'il reprend son propre paquet, se présentant à son tour :

"M-merci p-pour... P-pour la peluche. Je... Je m'appelle T-tenshi Hattori. En... Enchanté également..."

Il sourit de nouveau aux deux personnes avant d'ouvrir le paquet, se crispant d'un coup lorsqu'il repère un petit ocarina... Son instrument préféré et le seul qu'il a appris à utiliser. Le sortant immédiatement de la boîte, il commence à le porter à ses lèvres... Juste à temps pour qu'un rugissement et des cris familiers ne retentissent venant du bas du village, le faisant sursauter et presque lâcher l'objet. A l'évidence, les idiots n'étaient même pas armés ! Et ils n'ont rien trouvés de mieux que de ses jeter sur un monstre ? Quand il leur a dit de quitter les lieux, il ne pensait pas qu'ils seraient assez stupides pour le faire sans précaution ! Pendant un bref instant, il envisage de les laisser se débrouiller, mais presque aussitôt, sa conscience le rappelle à l'ordre : c'est de sa faute... Du coup, il soupire avant de se lever, entendant toujours les cris, puis se dirige vers l'entré malgré plusieurs exclamations venant des gens du canyon, le poussant à se retourner un bref instant lorsque l'un d'eux crie qu'un enfant n'a rien à faire dans un combat contre un monstre. Est ce qu'il est sérieux ?

"Je s-sais que j'ai... R-rien à faire dans un c-combat... Mais si j'y v-vais pas, il se passera quoi ? C-ces idiots vont se faire m-massacrer et pour un p-peu que la b-bestiole soit assez en rogne, elle p-pourrait facilement monter ! Vu qu'aucun d'entre v-vous s-sait se battre, autant que j'y aille..."

Sa réponse terminée, il bondit d'un coup, atterrissant sur le porche d'entré, observant le canyon vaguement éclairé par la lune ce qui lui montre le quatre, tentant de fuir une forme qu'il ne parvient pas à clairement repérer. Sans regarder derrière lui, il bondit à nouveau, atterrissant juste derrière le groupe qui s'immobilise en voyant, ce qui l'aurait fait presque se frapper le front d'une main si la situation n'était pas si grave. Ils sont vraiment stupides ou quoi ?!

"Fuyez, i-idiots ! V-vous attendez q-quoi ? Courrez !"

A en juger par leurs regards, l'idée de laisser un enfant seul contre un monstre ne leur plait pas du tout, mais vu qu'ils n'ont pas d'armes... Au moins, le fait qu'ils pensent à essayer de l'aider est un bon point pour eux : peut être qu'ils sont pas irrécupérables finalement... Mais pour l'heure, ils se contentent de le contourner pour remonter en haut du canyon, le laissant seul avec un monstre qui n'est pas encore sortit de l'ombre... Même s'il sent d'un coup deux présences se rapprocher de lui...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Jeu 31 Mar - 22:13



Un éclat de lumière jaillit devant vous, caché sous un manteau sombre, un homme vous barre la route... un léger sourire sur les lèvres, il tient un drôle de flacon dans la main avant de le tendre vers vous. Ses cheveux blonds et ses yeux bleus vous ensorcellent, vous n'arrivez pas à bouger alors qu'il se met à agiter doucement le flacon

«Voyons voir si vos âmes sont bien accrochées!»

C'est alors qu'une épaisse fumée rappelant la brume qui sévissait autrefois sur Héra, se déverse autour de vous, rampant sournoisement jusqu'à s'enrouler autour de vous, grimpant encore et encore jusqu'à vous étouffer l'espace d'une seconde... et c'est le trou noir!

Lorsque vous reprenez vos esprits, le génome a disparu, mais si vous regardez à côté de vous, au lieu d'une tête que vous venez à peine de rencontrer, vous apercevez... vous-même? Baissez les yeux, ce corps n'est pas le vôtre! Quelle magie est-ce là?

Sanoa se retrouve dans le corps de Tenshi
Tenshi se retrouve dans le corps de Viper
Viper se retrouve dans le corps de Sanoa

=======================

[justify]Poisson d'Avril! Vos corps ont été échangés! Pas de panique, juste une petite expérience éphémère! Une bonne nuit de repos et vos âmes réintégreront vos corps! Sauf si vous avez envie de faire durer le plaisir!

Amusez-vous bien!



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Lun 18 Avr - 12:53

Jin
Les cadeaux sont arrivés et plus ou moins apprécié des deux autres personnes, Viper se plait dans cette grande veste qui lui convient parfaitement, tout le monde semble presque heureux de tout ça… Sauf qu’un énorme rugissement se fait entendre ainsi que des cris, le tout venant du bas du village, exactement l’endroit où était parti le groupe d’alcoolique qui venait de leur chercher des noises pas plus tard qu’il y a quelques minutes. Eh bien tant pis pour eux honnêtement, il n’est pas question d’aller les aider, s’ils peuvent s’en prendre à une femme de façon aussi lâche, ils n’auront qu’à se défendre eux même contre un monstre.
Cependant, le petit gars du nom de Tenshi Hattori fini par soupirer avant de se lever et de se diriger vers l’entrée de la ville, voilà qui est pour le moins surprenant. Les gens de Canyon Cosmo décident de lui crier de ne pas y aller, mais la seule chose qui les intéresse, c’est juste que ce gamin ne soit pas blessé… Alors qu’il aurait pu l’être par les idiots de tout à l’heure.

Pourtant, le courage dont il fait preuve est assez intriguant, bien que son imagination va trop loin : jamais un monstre ne montera jusqu’au village, surtout quand il a suffisamment à bouffer sur le groupe qu’il tient en face de lui. Mais il décide quand même d’y aller sans plus attendre, cherchant un bref instant d’où vient précisément le bordel sans nom crée par les cris. Un bref instant de silence se fait alors lorsqu’il arrive près du groupe, bien que tout cela soit hors vision pour Viper.

Voyant les autres alcooliques remontés, l’homme aux cheveux pourpres comprend immédiatement que le gamin est à présent seul face à cette créature, mais quelle bande de couards… Regardant avec son seul œil vers la jeune femme aux traits de renard, il hausse les épaules avant de courir à toute vitesse en direction de la petite falaise qui donne sur la scène du monstre et du petit blond et saute de plusieurs mètres de hauteur pour atterrir en prenant appui sur ses mains et pieds avant de se redresser. D’ailleurs, il semble qu’il ne soit pas le seul à vouloir bouger, la demoiselle veut probablement se battre elle aussi.

Alors que le combat est sur le point de s’engager à trois contre un, un mystérieux individu apparait subitement entre les deux camps, tenant une fiole à la main, récitant d’étranges paroles sans queue ni tête. La seule chose que va comprendre Viper, c’est qu’il lui est impossible de bouger, si seulement son cristal contenait un peu plus de pouvoir, il serait capable de se débattre et s’échapper de cette étrange fumée. Il va rapidement tombé dans l’inconscience suite à cela et ne se réveillera que de nombreuses minutes plus tard…


« Hmm… Enfoiré de sorcier à la noix!... »

Immédiatement, il se rend compte que sa voix à quelque chose d’étrange, son corps semble peser plus lourd vers l’avant et au bas de son dos, à tel point qu’il n’arrive pas à se relever du premier coup. Lorsqu’il sera debout, il va quasiment basculer vers l’avant, puis se rendre compte de ce qui se passe… Que fait-il par terre ?! Du moins, pourquoi son corps est au sol alors qu’il est dans celui de la jeune femme ?! Les ennuis commencent…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Dim 1 Mai - 23:57


    Sanoa Elle c’était préparée à faire face aux elle était prête  leurs envoyé une des attaques que son cher Professeur lui avait appris. Ses sens de renards quelques parts l’avaient alertée des mouvements suspects, déployant ses 9 queues elle c’était préparée. Sanoa Aylen n’était pas de celles qui craignent le danger. Ses pouvoirs comme son sarcasme étaient des armes redoutables contre le danger. Elle se l’était forgé, comme on forge les meilleures lames. Elle  était prête à toute éventualité… Sauf celle-ci. Evanouie pendant plusieurs instants elle se réveilla, dans un corps qui n’était pas le sien. Elle n’avait plus de seins. Elle n’avait plus neuf queues. Elle était dans le corps… du jeune garçon. Marchant un peu, se regardant les fesses, le torse et enfin se touchant les cheveux, la jeune renarde ne s’était absolument pas préparée a ça. Posant un poing sur ses hanches et se prenant l’arrêt du nez, le petit doigt relevé, pose très féminine et qui donnait au corps de Tenshi cet incroyable aura de féminisation. Oh plus vulgairement parler, le corps de Tenshi faisait très gay, à ce moment précis. Elle leva les yeux sur son corps maladroit et fixa hébété, son corps se mouvoir et tomber. « Hey attention. Mon corps est précieux… » Dit-elle avec la voix de Tenshi Soupirant profondément elle fixa les trois lourdauds et leur fit un signe. « Dans deux minutes, nous vous botterons vos arrière-trains de vauriens inutiles à la société, mais présentement nos avons d’autres détails à régler. »  Ce parler très distingué avait eu pour raison de faire se questionner les trois abrutis en face d’eux qui regardaient le cirque. Se dirigeant vers ce qu’elle doutait être Viper dans son corps vu le langage fleuri de ce-dernier, tout en gardant une démarche horriblement féminine. Elle se pencha pour aider celui-ci à se lever et lui sourit doucement. « Cherchez votre équilibre avec les queues, elles stabiliseront mon corps. » expliqua-t-elle avant de lancer un regard vers le corps de Viper qu’elle présumait être Tenshi « Est-ce que ça va Tenshi ? » Elle s’inquiétait un peu pour le plus jeune de la nouvellement formée bandes. Il se retrouvait dans le corps de Viper et probablement que niveau souplesse et vitesse ce n’était pas vraiment la même chose. Elle s’avança vers lui, avec cette démarche qui faisait oh so gay, inquiète. « Un combat dans des corps étrangers n’est peut-être pas la meilleure des choses mais nous allons devoir faire avec il me semble. »  Mais si elle mettait la main sur ce sorcier … oooh elle l’étriperait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Jeu 26 Mai - 0:10

TenshiTenshi aime normalement beaucoup la magie... Tout ce qu'on peut faire avec est assez intéressant après tout. La magie peut être destructrice ou bénéfique... Former de belles choses ou détruire. Beaucoup d'applications... Mais là, à cet instant précis, il ne peut pas s'empêcher d'être complètement pétrifié, n'arrivant pas à y croire : Qu'est ce que... Il vient à peine de se réveiller, mais la première chose dont il se rend compte n'est autre que le fait que le sol est beaucoup plus loin que la normale. Trop loin... Et quand en plus sa propre voix retentit à sa droite... Il tourne vivement la tête, voyant avec stupeur son propre corps se rapprocher de lui dans une démarche étrange, Sanoa quant à elle étant par terre, se relevant lentement. C'est alors qu'il se rappelle de ce que sa voix a indiquée plus tôt : "son... Corps..."

"Que... Q-qu'est ce que..."

La voix qui sort de ses lèvres le choque encore plus : Beaucoup plus grave et sombre que la normale. Sa faculté de compréhension prend rapidement le dessus et ce corps, pourtant pas le sien commence à trembler violemment : Il est dans le corps d'un adulte... Un corps qui n'est pas le sien ! Et s'il en juge par la démarche de son corps à sa droite...

"S... S-sanoa-san ?"

Pour le coup, son coeur commence à battre violemment : Il se sent... Horrible... Sale même. Depuis Ranzou, aucun adulte n'a jamais pu le toucher. Il a certes tué le ninja involontairement avant que ce dernier ne puisse faire quoi que ce soit d'autre que l’agripper et le projeter, mais les contacts avec les adultes l'ont toujours dégoûtés ou effrayés par la suite. Alors... Se retrouver dans le corps de l'un d'eux et... En plus savoir que son corps est occupé par un autre... Une femme en plus ! Il essaye de bouger, mais ce corps le trahit et il se retrouve agenouillé, sentant ses mouvements beaucoup plus lourds que la normale. Son corps prononce quelques mots, parlant de combattre avec des corps étrangers, mais Ten n'a pas envie de rire malgré le ridicule de cette idée : Combattre comme ça ? Fort heureusement, la créature a l'air de s'enfuir pour le moment, mais...

"Cet... Cet espèce de..."

Utiliser la magie pour une plaisanterie aussi stupide ?! Ten sent son coeur brûler violemment à cette idée. La magie doit être utilisée avec sérieux ! C'est l'une des premières choses qu'il a apprises ! L'idée que quelqu'un s'en serve pour ça... Il parvient à se relever, mais son nouveau corps ne semble pas prêt à lui obéir complètement et il ne parvient qu'à faire quelques pas avant de manquer de tomber. D'un coup, une autre crainte lui arrive, beaucoup plus grande : ils ne vont pas rester comme ça hein ?! La seule idée que son corps soit occupé par quelqu'un d'autre le terrifie au plus haut point, alors si en plus il ne peut plus le récupérer...

****Je...  Je me sent pas très bien...****

Sa main part vers son dos par habitude, essayant de récupérer son épée avant qu'il ne suspende son geste, grimaçant tandis qu'un lourd vertige commence à l'envahir, son coeur battant de plus en plus fort. Ça... En est trop. Être dans un corps étranger, ne pas savoir s'il pourra reprendre le sien, sans compter la rage que quelqu'un ait utilisée la magie pour quelque chose d'aussi stupide.... Ten ne peut que lever les yeux vers le ciel, s'apprêtant à hurler... Mais son esprit semble lâcher juste avant et il n'a que le temps de voir le sol se rapprocher à grande vitesse avant de perdre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Véga
Étoile à la retraite

Étoile à la retraite

avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mar 21 Juin - 22:14

~ ~

Tenshi reçoit 200Gils.


Tenshi est exceptionnellement autorisé à poster ci-après en raison du départ de Sanoa et Viper.

~  Like a Star @ heaven  ~


Sanoa et Viper quittent le RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mer 22 Juin - 11:27

TenshiTrois choses que Tenshi hait par dessus tout lorsqu'il s'évanouit pour telle ou telle raison : la migraine qui s'en suis à son réveil, la totale désorientation qu'il ressent pendant quelques minutes et l'impression que son corps pèse au moins cent tonnes, refusant de lui obéir. Alors qu'il grogne légèrement, il tente de porter sa main droite à son front pour essayer de calmer la douleur, mais le membre refuse catégoriquement de bouger et il se contente d'ouvrir légèrement les yeux... Juste à temps pour les refermer avec un léger gémissement lorsque la lumière lui brûle les rétines. Des souvenirs lui reviennent d'un coup en tête et il reste un instant pétrifié, rouvrant brutalement les yeux en dépit de la brûlure qu'il ressent immédiatement, mais se calme tout de suite lorsque sa vue, toujours troublée, lui permet d'accrocher un corps familier. Petit et complètement noyé par la couverture le recouvrant presque complètement. Ce corps prend à peine la moitié du lit dans lequel il est couché, mais pour une fois, il ne se sent pas vraiment humilié. Plus... Rassuré en fait. Parce que son dernier souvenir avant de s'évanouir était celui de son propre corps, contrôlé par une "kitsune" s'approchant lentement de lui alors qu'il occupait le corps beaucoup plus grand et solide d'un adulte. Le souvenir manque d'ailleurs de lui donner la nausée, mais il inspire profondément, parvenant à reprendre son calme, se jurant de trouver le mage responsable et de lui faire payer. Cela dit...

****J'ai... J'ai dormi combien de temps ?****

Alors que sa vue finit de se focaliser, il se rend compte qu'il est dans la chambre qu'il occupe habituellement depuis son arrivée au canyon. Facilement reconnaissable vu le sac de voyage posé près de la table de nuit. S'attendant à devoir partir en coup de vent, Ten n'a en effet jamais rangées ses affaires dans l'armoire, préférant les laisser dans son sac afin d'être sur de pouvoir s'enfuir rapidement si les traqueurs arrivaient. D'autres détails lui viennent en vue, comme la poche de Shurikens posée sur la table de nuit, chose qui le fait sourire presque amèrement dans la mesure où il ne garde les lames de lancer que par simple nostalgie. Émoussées comme elles le sont, elles ne servent en effet pas à grand chose, si bien que Kokuzoku, actuellement placée juste à côté de son lit est sa seule arme. D'ailleurs...

****Qui m'a couché ?****

Il ignore combien il est resté ans le corps de Viper et donc, combien de temps Sanoa est restée dans le sien, mais... D'après ce qu'il sent sous le drap, il porte toujours son hakama, seul son haut de kimono et ses zoris ayant été retirées. Une crainte de moins à avoir : tant que ce ne sont pas Bozo et ses amis qui se sont occupés de lui... Cette idée lui glace le sang, mais un rapide regard dans les environs lui montre qu'il est complètement seul et qu'il n'y a rien d'anormal... Excepté... Son coeur se congèle brutalement dans sa poitrine lorsqu'il voit l'arme trônant innocemment contre un mur blanc, juste à droite de la porte d'entré. C'est... C'est une blague ?! Il se frotte les yeux, la brusque panique faisant disparaître le poids pesant toujours sur son corps, mais la vision ne change pas : l'énorme Shuriken à quatre pointes est toujours là, semblant presque le narguer et un bref instant, Ten oublie de respirer en comprenant l'énormité de ce qu'il voit : Un Shuriken géant. Dans tout Wutai, une seule et unique personne utilise une telle arme. Dans les rares moments où elle le disciplinait, cette personne ne se gênait pas pour l'effrayer avec cette arme, même si elle n'a jamais, en aucun cas versé ne serai-ce qu'une goûte de son sang avec. Ce serait tout à fait son genre de laisser son arme à portée de vue directe, comme pour lui dire "ne bouges pas, je reviens tout de suite !". Yuffie Kisaragi est beaucoup de choses, mais la subtilité n'est pas son genre... Sauf quand ça l'arrange. Le climat sec et aride du Canyon Cosmo semble brutalement devenir aussi froid que celui du grand glacier tandis qu'il comprend complètement ce qu'il voit : sa sensei est là. Probablement depuis un certain temps en fait. Bon sang, mais combien de temps est ce qu'il a dormit ?!

****De toutes les personnes qu'ils auraient pu m'envoyer, il a fallut que ce soit elle ?! C'est une blague ?! Les traqueurs devaient vraiment être désespérés pour que Godo-sama accepte de la lancer à ma poursuite !****

Des années après s'être enfuit, Ten ne sait toujours pas quoi penser de son ex-sensei. S'il la respecte toujours autant, une partie de lui ne peut pas s'empêcher de lui en vouloir. Elle n'était pas là... Elle l'a abandonné, comme tous les adultes jusque là. Elle l'a laissé seul avec Ranzou et n'a rien fait pour l'aider après qu'il ait involontairement tué l'homme. Peu importe si elle était occupée ailleurs : elle n'était pas là quand il en avait le plus besoin. Cette idée lui brûle sauvagement la poitrine, même s'il sait qu'il est injuste. Yuffie avait pas mal d'obligations en plus de le former lui, et plusieurs autres enfants. En plus, les former était censé être une punition pour être partie sans permission, mais... Même en sachant ça, il n'arrive pas à oublier le sang sur ses mains et son visage... Ou le regard gris éternellement figé du ninja qu'il a tué et qu'il a eu tout le temps de contempler avant que Gorkii ne le trouve. Le bruit de la porte qui s'ouvre d'un coup l'arrache à ses souvenirs et il reste pétrifié en voyant une mitaine orange familière apparaître dans l'encadrement...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mer 22 Juin - 18:37

Yuffie Kisaragi Yuffie Kasaragi

Trois ans que Tenshi s'était enfui du village ; il était doué... très doué pour avoir échappé aux traqueurs et aux recherches des nombreux ninja de Utai. Un gamin de neuf ans parti comme ça... du jour au lendemain. Oui, évidement, s'il avait prévenu de son itinéraire, on en parlerait pas aujourd'hui... mais c'était une autre histoire...

Sortie le temps de manger quelque chose, Yuffie se demandait encore ce qui l'avait retenu de ne pas réveiller son ancien élève d'un grand coup de poêle à frire sur la tête... elle s'était terrrrrriiiiblement ennuyée à attendre son réveil. Elle était arrivée la veille, après toutes ces années, c'était donc ici qu'il s'était posé, au Canyon Cosmo. C'était quelque chose à ne pas vraiment ébruiter, quelle honte pour le village d'avoir vu un de ses enfants, d'autant plus qu'il était seulement âgé de neuf ans, lui filer entre les doigts de la sorte! Pourtant quelque part, cela montrait bien qu'il avait un énorme potentiel. Pas question de le laisser filer une fois de plus! Yuffie l'avait retrouvé ... eh bien... ils verraient bien ce qu'ils pourraient en faire! Bien qu'elle ait déjà sa petite idée sur la question. Même si encore une fois, elle n'en ferait qu'à sa tête!

Cela faisait maintenant longtemps que Yuffie entrainait les enfants du village. Qui aurait fait meilleure sensei..?! Il est vrai que lorsqu'elle se montrait sérieuse en combat, elle était très douée... tant qu'on ne lui demandait pas de prendre la route, le bateau... et encore moins les airs. Et si on lui pardonnait son caractère et ses maladresses de toutes sortes, elle savait aussi se montrer... non, raisonnable n'était peut-être pas le bon mot.

La jeune femme était entraînée et sut tout de suite que son jeune élève s'était réveillé. Il ne lui fallut pas très longtemps pour se frayer à nouveau un chemin vers la chambre qu'il occupait; et où elle avait elle aussi laissé ses affaires. Avec détermination et sans le moins du monde chercher à se faire discrète, elle ouvrit la porte et se présenta dans l'ouverture comme un diable sort de sa boite. Bientôt, ses deux poings prirent place sur ses hanches alors qu'elle se plantait devant Tenshi, le regard rageur :

« Tu croyais vraiment pouvoir m'échapper comme ça!? Moi, la plus grande sensei qu'ait connu Utai... Kisaragi Yuffie?! »

La jeune femme se mit alors à faire les cents pas... guettant à peine la réaction de Tenshi. A neuf ans... l'âge où s'était enfui le garçon, elle s'était dressée devant un SOLDAT pour défendre son village ! Mais lui, il s'était enfui sans explications et c'était aussi ça qu'elle attendait. Zack Fair avait peut-être encouragé cette jeune femme à devenir celle qu'elle était là, à se tenir à nouveau avec une assurance exagérée devant Tenshi... en attente d'une réaction de sa part. C'était qui le sensei, hein?


Dernière édition par PNJ le Sam 25 Juin - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mer 22 Juin - 21:59

TenshiLa première chose que Tenshi voit lorsque sa sensei défonce presque la porte en rentrant, c'est qu'elle n'a pas du tout changée en trois ans... Excepté les quelques centimètres qu'elle a pris au passage. La jeune femme a toujours les mêmes cheveux noirs courts et le même bandeau noir sur le front. Sa tenue est à peu près semblable, quoi que le vert de son haut a été remplacé par du violet et que le gantelet qu'elle portait au bras gauche s'est volatilisé. Elle fait tout de même un peu plus mure... Légèrement plus adulte, chose qui disparaît immédiatement lorsqu'elle se campe au pied du lit, les poings fermement appuyés sur les hanches et le foudroie du regard avant de lui crier dessus dans la plus pure tradition "Yuffie Kisaragi", si bien que Ten, oubliant inconsciemment les trois ans passés à fuir effectue le même mouvement de recul que pendant son entraînement en la voyant. Non seulement elle est toujours aussi bruyante (ce qui ne manque pas de renforcer dangereusement son mal de tête), mais en plus, elle est toujours aussi effrayante, si bien que quand les deux yeux noirs se posent sur lui, Ten ne trouve rien d'autre à faire que de rester figé comme un cerf devant les feux d'un camion... Du moins, jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'elle attend qu'il réagisse. Et presque immédiatement, sa peur commence à s'atténuer, se changeant en une légère colère mêlée de déception. Ça fait trois ans qu'ils ne se sont pas vus et c'est tout ce qu'elle trouve à dire ?!

"Ca fait t-trois ans qu'on... Qu'on pas v-vus et c'est t-tout ce que vous me d-dites ? Sérieusement ? Vous êtes là pour quoi ? Me... Me reprocher mon départ ? "

Une telle agressivité n'est pas vraiment son genre normalement, mais là... Non seulement il est surpris de la revoir de cette manière, mais il a toujours mal à la tête, vient de se réveiller, tout ça pour se faire hurler dessus par quelqu'un qui non seulement l'a abandonné quand il avait le plus besoin d'elle, mais en plus, a mis trois ans à le retrouver ! Il a beau savoir qu'elle n'y était en fait pour rien dans le fiasco avec Ranzou, il n'est pas prêt d'oublier cette absence qui a faillie non seulement lui coûter la vie, mais l'a au final poussée à tuer quelqu'un de ses propres mains. Alors qu'il redresse la tête, croisant le regard noir de la kunoichi, il inspire profondément, essayant de se calmer et surtout, de contrôler son mal de tête : la dernière chose dont il a besoin est en effet d'énerver sa sensei suffisamment pour qu'elle décide de lui asséner un coup sur la tête comme elle le faisait parfois quand elle était particulièrement en colère. C'est stupide... Elle n'y est pour rien et en fait, il se demande si elle comprend seulement les raisons qu'il a eues de s'enfuir. Ce n'était même pas à cause d'elle qu'il l'a fait en fait ! C'est juste...

"V-vous voulez savoir pourquoi je suis partit ? C'était j-juste... Trop."

Beaucoup trop... ça devait insupportable en fait. Les autres enfants qui le traitaient tous en paria, Yuffie qui était toujours occupée ailleurs, ce malade en blanc qui lui en voulait sans que personne sache pourquoi et l'agression de Ranzou. Wutai était devenue étouffante. Sans compter le fait que bouger en permanence complique dangereusement la tâche de ses poursuivants. Après tout... Qu'est ce que Wutai a fait pour lui depuis sa naissance ? Certes, cinq personnes sont mortes en le protégeant. Cela lui fait d'ailleurs mal au coeur, mais à part ça ? Naturellement, il préfère ne pas dire ce qui lui passe par la tête, mais il soupire légèrement, crispant ses mains sur le drap au point de les faire craquer. Tellement de choses à voir. Il ne peut pas retourner à Wutai. Ce village n'est pas sur et ne le sera surement jamais. Peu importe cela dit... Sa sensei est là maintenant et vu qu'il est encore sonné, il ne risque pas de lui échapper. De plus, il se demande comment elle a fait pour le trouver. Après trois ans... Il commençait à croire qu'il en avait finit une fois pour toutes avec son ancienne vie, mis apparemment...

"Vous... Comment m'avez vous retrouvé au... Au fait ? Je pensais avoir c-complètement semé le village depuis le... Temps..."
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Sam 25 Juin - 14:32

Yuffie Kisaragi Yuffie Kasaragi

Sous ses airs de timides, Tenshi était bien plus effronté qu'il n'y paressait. Douter que Yuffie ait pu être la meilleure des sensei ? Uhm ! N'importe quoi. Pourquoi lui aurait-on laissé ces jeunes orphelins en charge sinon ? Mais la demoiselle n'était pas décidée à relever ce genre de choses... d'ailleurs avait-elle vraiment bien entendu ?

A la réaction de Tenshi, le regard de Yuffie changea néanmoins. Il lui demanda si elle était venu lui reprocher son départ, avec la même voix d'enfant qu'il avait il y a trois ans... bien que son regard, lui, se faisait plus sûr de lui, un peu plus dur qu'à l'époque. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle se laissa mener par le bout du nez par ce garçon, oh, non... elle attendit de pieds ferme qu'il continue. Et il sembla se calmer un peu. Butant un peu moins sur ses mots. Décidément, ce garçon avait encore moins changé qu'elle, oui. Ten n'était pas parti immédiatement après « l'incident de Ranzou » , ni même après qu'il y eut une nouvelle tentative d’enlèvement. Ce qui rendait les raisons de son départ soudain nettement plus compliquées à comprendre.

D'ailleurs, est-ce que Yuffie avait essayé de comprendre pourquoi ? Juste chercher à le retrouver... c'était une occupation nettement suffisante en parallèle des autres élèves qu'elle avait encore à gérer. Pourtant, même s'il avait choisi lui même de partir, Ten semblait lui en vouloir, vu le regard qu'il lui lançait encore. Elle n'était pas non plus insensible, pas du tout, même. Et lorsque le jeune élève qu'elle venait de retrouver prit le courage de s’expliquer, même en un seul mot : « trop ». Les bras lui en tombèrent un peu.  Yuffie serra les dents et ouvrit les les paumes, agitant rapidement les mains, bien qu'elles furent tournées vers le bas...

« Euh... Hey ! Je sais. Mais... Tu sais tout le remue ménage que ça a fait au village, tout ça ?! Je t'aurai traqué et ramené au village si j'avais pu ! Mais... j'aurai privé les autres de mon enseignement siii important pour l'avenir du village ! »

Yuffie aurait-elle pris un minimum conscience de ce que le mot « responsabilité » voulait dire ? Pas tellement sur... Enfin, ce garçon n'était-il pas aussi égoïste que Yuffie elle même..? Yuffie était peut-être partie, mais elle avait dans l'idée de revenir au village pour le glorifier... redorer son image et ça... finalement elle y était plutôt bien parvenue. Mais Tenshi avait fui. Ne pensant qu'à lui, alors que pourtant, le village avait tout fait pour le protéger. S'il avait été laissé à son sort, croit-il qu'il serait encore là pour parler à Yuffie ? On dirait qu'ils n'étaient pas du tout sur la même longueur d'onde dans tous les cas ! Ten se demandait maintenant comment Yuffie avait fait pour le retrouver.

« Ah aaah ! Très bonne question !

Comme tu le sais, les Matérias ne servent plus à rien... alors on a envoyé de nombreux villageois pour trouver de nouvelles ressources et les ramener, mais ils avaient aussi pour mission de nous prévenir si jamais ils te trouvaient ! Et me voilà !
»

Ce jeune garçon était doué, pour avoir échappé au village tout ce temps. Il pensait avoir semé le village... mais si Yuffie lui avait expliqué quelques détails, c'était pour une bonne raison, en faits.

« Et maintenant que je t'ai trouvé... je compte bien te ramener avec moi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Dim 26 Juin - 11:09

TenshiApparemment, Yuffie ne comprend pas vraiment ses raisons, même s'il semblerait qu'elle essaye sincèrement. Alors qu'il explique que la situation à Wutai était juste "trop", il voit les deux mains de la jeune femme quitter ses hanches et ses dents se serrer un bref moment, preuves que ce qu'il lui a dit l'a touchée, même si très rapidement, elle reprend un air plus agité. Cela dit, ce qu'elle prononce ensuite ne le console pas vraiment dans la mesure où la première chose qu'elle lui dit, c'est que son départ a apparemment provoqué un sacré remue ménage et que pas mal de monde ont été envoyé à sa poursuite, ce qui lui fait hausser un sourcil devant cette hypocrisie. Sérieusement ?! C'est ça qu'elle lui dit ?! Et elle alors ? Il avait beau être très jeune à l'époque, il se rappelle encore du bazar que la jeune femme avait provoqué par sa propre fuite. D'accord, aucune force n'avait pue être envoyée et pour cause : la présence de la Shinra rendait les choses beaucoup plus compliquées... Sans compter les chances, certes minimes, mais bien présentes que les Turks décident de la prendre en otage en cas de nécessité. Après tout, en tant que fille du dirigeant, la kunoichi aurait été une sérieuse monnaie d'échange si les relations entre la Shinra et Wutai partaient en vrille. En fait, d'une certaine manière, elle s'est mise en danger beaucoup plus lourdement que lui. Ce n'est que lorsqu'elle finit ses explications concernant les raisons pour lesquelles elle ne s'est pas lancée à sa poursuite qu'il se laisse aller à répondre :

"E-espèce d'hypocrite ! Vous me reprochez d'avoir m-mis le bazar avec mon départ ? C'est amusant : je s-suis sur que ma f-fuite a eue moins d'effet que la votre... Après t-tout, je suis p-partit pour une raison, t-tout comme vous. Et contrairement à vous, j'avais... P-pas vraiment d'importance. A part pour un malade qui d-doit encore me chercher p-partout et au moins, n'a plus de raisons de venir étriper q-quelqu'un à Wutai à c-cause de moi. Ou est ce que vous l'aviez ou... Oublié celui là ?"

Rappeler à sa sensei que quelqu'un le cherche n'est peut être pas la meilleure manière de faire en sorte qu'elle le laisse en paix, mais pour le coup, il s'en moque complètement. Son départ de Wutai est du à de nombreuses choses, toutes plus ou moins liées. Le rejet par les autres enfants a été l'une des premières choses à réellement lui donner envie de disparaître du village et ce, dès son plus jeune âge. Il ne garde que peu de souvenirs de la première tentative d'enlèvement du malade en blanc, excepté des yeux verts presque phosphorescents se penchant sur lui, étincelant de cruauté. Mais le souvenir de la seconde tentative de l'homme en blanc de le kidnapper, tuant trois personnes... de l'agression par Ranzou, du sang dégoulinant sur son visage, des yeux gris grands ouverts et étincelant encore de choc après la mort du traître ... Lui-même a encore du mal à réellement comprendre ce qui l'a vraiment poussé à fuir au final. Peut être qu'une partie de lui voulait juste empêcher qu'il y ait d'autres victimes par sa faute... Mais il ne peut pas non plus oublier le fait que Wutai n'a jamais été sa maison de toutes manières... Et ne le sera jamais.

****Je me suis jamais sentit plus libre que depuis que j'ai commencé à rôder partout... Je peux pas retourner là-bas après ça !****

Sa sensei se remet à parler, lui expliquant comment elle a fait pour le retrouver et là, Ten ne peut pas s'empêcher de grogner : elle ne lui dit pas tout, c'est évident. Si c'était vraiment ça, il aurait été découvert bien avant. Après tout, à part laisser pousser ses cheveux, il n'a jamais vraiment pris la peine de changer son apparence plus que ça et donc, aurait été trouvé rapidement. C'est alors qu'elle lui rappelle la perte de pouvoir des matéria et là, il ne peut pas s'empêcher de grimacer en se souvenant qu'il s'agissait de la dernière raison de sa fuite : le dépit... Il avait prévu d'attendre d'avoir au moins quinze ans et défier la pagode des cinq divinités pour pouvoir quitter le village sans pouvoir être stoppé. Avec le pouvoir des matéria à ses côtés, il aurait été beaucoup moins difficile d'accomplir le défi, puis de survivre seul. Mais lorsque la magie a disparue... Tous ses plans ont été détruits en un instant et il aurait forcément du attendre beaucoup plus longtemps que prévu pour pouvoir partir... Raison pour laquelle il a agit sitôt que l'opportunité s'est présentée. Finalement, Youfie lui indique que maintenant qu'elle l'a trouvé, elle le traînera avec elle jusqu'au village, Ten se contente de sourire avant d'agripper la poignée de Kokuzoku, puis de se lever, sentant son coeur brûler sauvagement. Sa colère est telle qu'il ne se rend même pas compte qu'il est torse nu devant une femme (ce qui l'aurait fait rougir au point d'éclairer la pièce en temps normal) et se met en position de combat, même s'il tient à peine sur ses jambes. Quelque part dans son inconscient, il sait qu'il n'a aucune chance et une fois de plus, il se demande combien de temps il a bien pu dormir pour être dans cet état, mais il se contente d'inspirer avant de murmurer, l'image de Shiva apparaissant d'un coup dans son esprit :

"Je suis... Désolé sensei... Mais... Si je rentre maintenant, je p-perd tout ce que j'ai commencé. S-sans compter le risque p-pour le village si ce malade revient. Si vous voulez me ramener... V-vous savez quoi faire..."
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Dim 26 Juin - 12:45

Yuffie Kisaragi Yuffie Kasaragi

Tenshi se permettait même de la traiter d’hypocrite ? Hey oh ! Un peu de tenue ! Il la traitait d'hypocrite alors qu'il continuait encore et toujours à la vouvoyer... vous voyez pas quelque chose de louche, là ? Jeux de mots mis à part... Yuffie était estomaquée par ce qu'elle entendait. De quoi faire ressortir en elle la petite fille entêtée qui malgré les années passées n'était pas si loin que ça et pouvait refaire surface bien plus vite qu'on aurait pu le penser :

« Hypocrite ?! Hey, mais j'avais pas 9 ans quand je suis partie, moi ! Et personne ne me recherchait pour m'enlever, me tuer ou... peu importe . Et puis, d'accord, j'étais pas non plus la cible de tous les fous du village ! Mais tu aurai pu nous le dire, tout ça.

J'ai pas oublié ce Weiss, c'est son nom... et en fait j'ai mené ma petite enquête sur lui. Tu sais qu'il a été vu pas loin d'ici ? Et ce qu'il a fait n'est pas très reluisant, même s'il s'est fait appeler « l'immaculé »... Au village, on pouvait te protéger, au moins !
»

Malheureusement, ils ne semblaient pas avoir réussi à le faire, vu que Tenshi ne s'y sentait pas en sécurité. Il était même possible que ça ne fasse qu'augmenter la colère du jeune apprenti, qui était déjà à un niveau non négligeable. Mais qui sait, peut-être qu'ils réussiraient à dénouer certains des conflits ? Bien sur, Yuffie ne s'encombrait pas vraiment de tout ça. Loin d'y réfléchir vraiment, c'était plutôt un instinct qui l'amenait à agir comme elle le faisait.

« ... Et puis, tu ne t'es jamais dit que dans le village des personnes pouvaient s’inquiéter pour toi ?! » Elle le regarda avant de tourner la tête avec une moue de fierté qu'on aurait pu croire exagérée... pourtant, si elle était si hypocrite, jamais elle ne serait venue en personne lorsqu'on avait dit avoir retrouvé le garçon ! « Je ne dis pas que j'étais morte d’inquiétude... mais *certaines personnes* s'inquiétaient de savoir ce qui pourrait bien t'arriver. »

Après ce petit moment de flottement, elle avait repris ton son aplomb pour lui dire haut et fort et clairement une chose : elle allait le ramener avec elle ! Elle n'en avait pas dit plus, mais Ten démarra au quart de tour et se mit en position de combat, les jambes coton.

Lorsque Yuffie l'entendit murmurer qu'il ne se laisserait pas ramener comme ça, malgré son état, elle eut presque un sourire. Ça entrait parfaitement dans ses plans, elle ne s'était pas imaginé qu'il se laisserait faire, oh non. Elle s'était préparé à cette éventualité... c'était ce qu'elle espérait, même.

« Très bien. Alors on va faire un marché. Si je te bats aujourd'hui, alors que tu es dans cet état, je vais passer pour un mauvais maître. Aloooors... tu vas te reposer aujourd'hui et quand tu sera remis, j'accepte ton défi ! Mais tu devra signer ça... Si tu gagnes, je te laisserai faire ce que tu veux, mais si tu perds... alors tu devra me suivre. »

Yuffie écrivit tout ça rapidement sur une feuille de papier, puis la tendit à Tenshi. Le dernier contrat qu'elle avait préparé n'était pas du tout aussi juste que celui là... Ten avait de la chance... Plus que Cloud. Mais si Yuffie voulait faire de son lancer de shuriken un strike, alors... il fallait qu'elle le battre. Peut-être que Tenshi serait surpris de savoir ce qu'elle avait comme plan pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Lun 27 Juin - 17:37

TenshiLorsque sa sensei lui indique qu'elle au moins, n'avait pas neuf ans quand elle est partie, Ten ne peut pas s'empêcher de grimacer légèrement lorsqu'il est forcé de la laisser obtenir ce point. Effectivement, elle avait quinze ans, raison pour laquelle lui-même voulait attendre cet âge pour son propre départ. Il ne répond cependant pas : ses jambes finissent par lâcher et il n'a que le temps de se rattraper en plaçant Kokuzoku devant lui. Mais bon sang, qu'est ce qu'il lui arrive ? Il n'a certainement pas dormit qu'une journée pour être dans cet état ! Cependant, Yuffie prononce un prénom qui le pétrifie d'un coup : Weiss ? C'est... Le nom de ce type ? L'idée ne manque pas d'ironie : il ne s'y connait pas beaucoup en langues étrangères mais il en sait assez pour savoir que "Weiss" signifie littéralement "blanc". Un nom prédestiné vu la couleur de cheveux et de vêtements. Ce qui le trouble cependant, c'est le sérieux sur le visage de sa sensei lorsqu'elle lui indique que l'homme a été vu non loin d'ici, commettant apparemment  quelque chose d'horrible à en juger par son visage. Ten note à peine l'ironie du nom "l'immaculé" : la seule idée que ce fou puisse être si proche lui noue l'estomac, même s'il se contente de se relever, essayant de ne pas trop montrer son trouble. Cependant, sa sensei lui indique ensuite que "certaines personnes s’inquiétaient" pour lui, ce qui lui arrache un grognement, son coeur semblant se refroidir dans sa poitrine. Vraiment ?

"C'est... Un peu tard pour les regrets, p-pas vrai ? Je... Je suis reconnaissant à... A c-ceux qui ont empêchés ce m-monstre de m'attraper à Wutai. V-vraiment. Mais...C'est en p-partie pour ça que je suis partit, Sensei. Si ce type était capable de tuer p-pour moi... Jusqu'où il pourrait aller ? Au moins, en b-bougeant en permanence, me t-trouver devient beaucoup plus dur. T-trois ans. Si ça a pris trois ans à des traqueurs p-professionnels pour me trouver... C'est au m-moins que ce type galère aussi. V-Vous croyez p-pas ?"

Est ce qu'il est touché à l'idée qu'il ait pu manquer à quelqu'un ? Il ne le sait pas, mais c'est beaucoup trop tard pour regretter quoi que ce soit. Il a des objectifs maintenant. beaucoup de projets et de désirs que Wutai ne pourra jamais lui accorder. Peut être qu'il a pris une décision beaucoup trop tôt lorsqu'il a quitté le village, mais d'un autre côté, qu'est ce qu'il pouvait faire d'autre ? Au final, il se sent beaucoup mieux dehors qu'à l'orphelinat, même la menace de Weiss sur les épaules.

"Sensei... A part les matéria... Est ce que... V-vous avez un jour V-VRAIMENT voulu quelque chose ? D-de toutes vos forces ? Au point d'être v-vraiment prête à t-tout pour l'obtenir ?"

Bien qu'il se demande pourquoi il pose la question, il ne peut pas s'empêcher d'être curieux. Il sait que son propre désir est à la fois dangereux et presque stupide : Après tout,  Les chimères attaquent tout ce qu'elles voient et il n'y a que peu de chances que Shiva en fasse autrement, mais... Ten n'est pas intéressé par le cristal qu'elle protège... Ou par un quelconque trésor. La chimère ne protège rien de ce qu'il peut désirer : il veut juste la voir et peut être... Le souvenir de ces fameux cheveux cobalt tenues dans ses mains, beaucoup plus petites lui flotte un bref instant dans la tête, mais il ferme les yeux avant de se reprendre, observant ensuite sa sensei lorsque cette dernière refuse l'affrontement... Temporairement en tous cas en lui expliquant qu'il doit se reposer et que quand il ira mieux, il s'affronteront. Ten se retrouve alors avec un contrat écrit à la va-vite dans les mains, chose qu'il se hâte de lire : il connait suffisamment Yuffie pour savoir que signer un contrat avec elle revient presque à en signer un avec une ARME. Chose étrange cependant, il n'y a aucun piège : Comme elle le lui a dit, tous deux s'affronteront juste quand il ira mieux et la suite dépendra de l'issue du combat. S'il gagne, il sera libre de faire ce qu'il veut, s'il perd, il sera forcé de suivre sa sensei. Cette idée lui glace le coeur : dans ses souvenirs, la kunoichi était assez forte pour le battre facilement, mais... Est ce qu'il a le choix au final ? Il se contente de signer avec le stylo qu'elle lui tend, essayant d'ignorer la sensation de froid dans sa poitrine.

****Je peux la vaincre... Je crois... Mais j'ai intérêt à me méfier... Même en trois ans, Elle en sait assez sur moi pour me battre facilement si j'essaye pas d'improviser.****

Cette idée le fait grogner, mais il se contente de se coucher, essayant de rester calme, même s'il ne peut pas s'empêcher de demander :

"Je... Comprend pas. Je pensais que les gens s'en moqueraient que... Q-que je parte. Pourquoi p-perdre du temps à me chercher ? La réorganisation du v-village a p-pas besoin de vous ailleurs ? Vous... Etiez toujours occupée avant..."
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mar 28 Juin - 19:09

Yuffie Kisaragi Yuffie Kasaragi

Yuffie s'était approché de Tenshi pour le rattraper si besoin, effectivement, ça serait pas très gratifiant de se battre contre un adversaire dans son état. Surtout quand c'est son élève... mais il avait pu se rattraper tant bien que mal tout seul. Tout le monde savait que les personnes originaires de Wutai avaient une certaine propension à être plus fiers que la moyenne. Vu comment le jeune homme s’était efforcé de se relever, Tenshi en était lui aussi l'exemple.

Il balbutia pour répondre à ce que son ancienne sensei lui expliquait - bien qu'elle camoufla tout ça dans un nuage pour s'en détacher - concernant ses intentions. Yuffie commençait à avoir besoin parfois de finir les mots de Tenshi à sa place. Ce qu'elle aurait peut-être fait si elle ne tenait pas à garder son sérieux pour espérer le faire flancher et le « ramener ». Néanmoins, on commençait à sentir chez lui un peu plus de calme et il semblait relâcher peu à peu la pression.

« T'as vraiment pas confiance en nous... c'était quand même pas une raison pour partir tout seul. »  

En plus de tout ça... il était drôlement futé pour son âge ce petit ! Mais bon, c'était sans doute aussi la vie... ou plutôt la survie hors du village qui avait dû lui forger ce caractère. Malgré tout, il continuait à buter sur ses mots. Mais c'était pour ses talents qu'il fallait que Yuffie réussisse à lui faire entendre raison, c'était un réel atout pour sa mission. Mais la question que lui posa Tenshi l'étonna quelques peu. Si quelque chose lui avait déjà tenu à cœur assez fort pour tout tenter pour l'avoir... bien sur.

« Bien sur ! Maintenant encore! Je me suis toujours battue pour redonner sa gloire au village ! Et j'ai bien l'intention d'y arriver ! »

Pas sur que se soit le genre de réponses qu'attendait Tenshi. Pourtant, ce n'était pas la totale vérité. Car au cours de ses aventures, Yuffie avait rencontré de nombreuses personnes. Cloud, Tifa, Barret, Cait Sith, Cid, Nanaki, Aerith... et Vincent bien sur ! Elle avait fini par prendre sa mission à cœur et se lier d'amitié avec eux. Bien que ça avait été très souvent caché derrière les petits profits qu'elle tenait à en tirer ou autrement d'ailleurs. Si on pouvait profiter un peu de la situation, c'est pas de trop, si ?!

Yuffie n'était pas cruelle, mais elle était opportuniste... là dessus, il n'y avait pas à tortiller ! Voyant l'état de son ex-et-potentiel-nouvel-élève, elle décida de lui faire signer un contrat. Il était simple et clair : il gagne il fait ce qu'il veut mais s'il perdait... il était contraint de la suivre où qu'elle aille ! Il le signa et elle récupéra le papier et le contempla une minute, satisfaite. Puis elle le rangea sur elle, oh, pas question qu'il disparaisse !

Tenshi s'était à nouveau couché sur son lit, il lâchait les armes... apparemment, Yuffie avait gagné ce combat là. Finalement, la kunoichi s'autorisa à se laisser tomber sur l'autre lit, face à celui de Tenshi. Puis, tout en s'étirant, elle s'exprima enfin de manière plus banale.

« Ah et dire que tu m'as fait venir jusqu'ici en vaisseau ! J'en ai encore l'estomac tout retourné... »

Mais Tenshi sembla un peu rester pensif face à cette réflexion. Il ne comprenait apparemment pas pourquoi elle était venue... vraiment ? Il fallait tout lui expliquer... uh ?

« Tous les enfants du village sont importants... pour le village comme pour sa réorganisation. Et tu sais, les choses ont changé en trois ans. Le village commence peu à peu à reprendre sa splendeur ! Mais on dépend encore beaucoup des touristes et j'ai pas envie qu'il continue à être un attrape touriste comme au temps de la ShinRa ! En plus, beaucoup d'étrangers viennent visiter le Da-Chao-san et je suis pas toujours sure qu'il repartent les mains vides ! On doit tous faire en sorte de ramener des richesses au village ! »

Yuffie se relevait avec la rage enfantine qu'on lui connaissait se mit à frapper vers un ennemi qu'elle était apparemment la seule à voir.

« Ils sont plusieurs à être venu chercher Leviathan au Da-Chao-san, pour son orbe! »

Yuffie n'en aurait-elle pas trop dit ? Peut-être était-ce le fait d'avoir retrouvé son petit élève inchangé ? Elle avait en tête une chose...

****Il nous faut ramener des orbes nous aussi ! Voilà comment Wutai pourra se relever maintenant que les Matérias ne valent plus rien !****

Ses pauvres Matérias... et tous les efforts qu'elle avait mis en place pour les trouver ! Quelle tristesse !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Mer 29 Juin - 11:38

TenshiAlors qu'il est désormais couché ce qui lui permet de retrouver un peu d'énergie, Ten sourit légèrement, bien qu'il continue à s'interroger sur beaucoup de choses. Yuffie semble avoir compris qu'il n'a aucune confiance envers le village, mais lui reproche tout de même son départ. Le pire, c'est qu'il ne peut même pas lui reprocher son hypocrisie cette fois dans la mesure où effectivement, contrairement à lui, elle avait quinze ans à son départ, pas neuf. Peu importe cela dit, dans la mesure où elle répond à sa question concernant ses désirs... et la réponse, quoi que pas vraiment inattendue lui fait quand même un léger choc : Est ce qu'elle est vraiment si préoccupée par l'avenir du village ? Apparemment oui. Cela dit, il ne peut pas s'empêcher de rire faiblement lorsqu'elle se laisse tomber sur le lit en face du sien avant de s'étirer et de lui indiquer qu'elle est venue en vaisseau... Ce qui, la connaissant, n'est pas du tout une bonne chose. Après tout...

"Vous... V-vous êtes sérieusement venue en v-vaisseau ? Avec v-votre mal des t-transports ? W-wow... Je s-sais pas si je d-devrais être flatté que... Que vous s-soyez prête à affronter vos limites p-pour moi ou... c-choqué que vous ayez pas pensé à utiliser un... Un Chocobo. Après t-tout, j'ai le même problème que... Que vous avec les t-transports... Mais je le sens p-pas à dos de chocobo."

C'est l"une des principales raisons pour lesquelles il adore ces bestioles d'ailleurs. Les chocobos sont câlins, doux et même si leur odeur est assez étrange, les chevaucher est à la fois amusant et confortable... En tous cas, d'après lui. D'après ce qu'il a appris, beaucoup ont été réintroduits dans divers endroits, dont les plaines près de Wutai. Et pas seulement des jaunes "traditionnels" : beaucoup d'espèces différentes sont apparues depuis la fusion des mondes. Cela dit, il est arraché à ses pensés lorsque Yuffie lui indique que tous les enfants sont importants à Wutai pour sa restauration et sa future organisation. Apparemment, le village a pas mal changé depuis son départ, reprenant une bonne partie de sa puissance originelle, même si le tourisme à l'air de demeurer sa meilleure source de revenus. Cependant, il semblerait que certains ne repartent pas les poches vides. Sa sensei se lève et commence à frapper dans le vide en lui indiquant que beaucoup essayent de trouver le Léviathan sur le Da-chao e vue de lui voler son orbe. La manière de la kunoichi de bouger lui rappelle d'un coup quelque chose et il sent une étrange mélancolie l'envahir lorsqu'il comprend quoi. Elle avait agit de la même manière le jour de leur première réelle rencontre.

Il faisait partie d'un groupe d'enfants... Au moins cinq ou six si ses souvenirs sont bons et après s'être présentée, Yuffie avait agit de la même manière tout en leur promettant de faire d'eux de vrais ninjas avec son "entraînement professionnel". Naturellement, peu de monde l'avait prise au sérieux vue cette démonstration, chose qu'elle avait immédiatement réglée juste après en prouvant son talent dans l'utilisation du Shuriken géant, mais... Le souvenir est étrangement rassurant... Et il met un certain temps avant de comprendre pourquoi.


****Je vois... J'arrive pas à croire que... Que je suis rassuré en voyant qu'elle n'a pas changée depuis... C'est bizarre...****


Il n'a pas le temps d'y penser d'avantage cependant : il sent une crampe à son estomac... Suivit de près par un grondement ressemblant en tous points à celui d'un Adamantaimai enragé. Il sent d'un coup ses joues chauffer brusquement, passant probablement à l'écarlate, même s'il comprend partiellement pourquoi il est si épuisé : il a du dormir au moins deux jours... Peut être un peu plus. C'est sur que sans manger et/ou bouger... Il a du se vider complètement de son énergie. Il se contente de rester la tête baissée avant de murmurer timidement :

"Euh... V-vous... Vous auriez p-pas quelque... Quelque chose à manger s'il v-vous plait ? Je sais pas combien de t-temps j'ai dormit, mais... Apparemment... C'était assez l-long et... J'ai rien mangé depuis..."
Revenir en haut Aller en bas
PNJ


avatar
Niveau : 1
HP : 100/100
MP : 10/10

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Jeu 30 Juin - 11:48

Yuffie Kisaragi Yuffie Kasaragi

La pression dans la pièce avait baissé d'un coup. Yuffie était satisfaite de la tournure que prenaient les événements. Il fallait dire que l'état de Tenshi n'y était sans doute pas pour rien, le jeune garçon n'aurait sans doute pas été aussi « docile » si ses forces le lui avaient permis. Mais sa remarque sur la manière dont elle était arrivée ici sembla attirer l'attention de Tenshi... Bon, le voyage n'avait duré qu'un peu plus d'une heure mais c'était assez pour déranger l'estomac de Yuffie pour des jours... enfin, il était possible que c'était surtout dans sa tête, ces « séquelles ».

« Et prendre le risque que tu me files entre les doigts à nouveau, ou qu'il t'arrive quelque chose ? … Je pensais que j'aurai fini par m'habituer... surtout pour un trajet si court... surtout dans un nouveau vaisseau... Et surtout si c’est pas Cid qui conduit, mais non, non, non... rien à faire ! »

Yuffie avait ajouté la gestuelle à ses paroles. Il fallait dire que Cid avait parfois tendance à en ajouter, selon elle. Le voyage en Chocobo par la terre et la mer aurait été bien plus long et moins direct. Mais ainsi Tenshi voyageait à dos de Chocobos ?

**** Au moins, je vais savoir comment le chercher, s'il lui reprend l'idée de partir. Mais qu'il ne compte pas trop là dessus ! C’est Yuffie qui le dit ! ****

Dans une "autre vie", Yuffie aurait été taillée pour occuper un post important dans l’espionnage et la récolte d'informations... Peut-être que Tenshi avait raison, au fond, et que si c'était elle même qui avait pris en charge les recherches depuis le départ, ils l'auraient retrouvé depuis très longtemps ? Mais on ne pouvait pas revenir en arrière et tout ça avait dû servir à quelque chose au fond. Le garçon avait raison aussi sur le fait que ses ennemis avaient plus de mal à le retrouver. Yuffie expliqua un peu ce qui se passait au village depuis, car Tenshi ne semblait pas vraiment au courant, vu qu'il parlait de la réorganisation, qui était finie depuis un bon moment. Il ne s'était même pas renseigné sur le village ? Alors c'était qu'il ne devais vraiment pas vouloir garder un quelconque lien avec lui... Yuffie aurait pu continuer des heures à parler de ses exploits aux village, bien que sans doute elle aurait exagéré un pouce... mais un bruit étrange vint la couper dans son élan.

Un grognement d'estomac ? Yuffie leva les sourcils d'étonnement. Le visage écarlate de Tenshi allait vraiment en se sens. Mais il y avait une bonne raison à cela, il avait en effet pas mangé depuis un long moment. Ce qui n'était pas du tout le cas de Yuffie qui en revenait justement. Le jeune homme lui demanda s'il pouvait avoir à manger, elle se leva et lui confirma qu'elle pourrait avoir le remède à ça. Puis, elle s'élança vers la porte pour l'ouvrir, elle adressa la parole à quelqu'un de l'autre côté.

« Ça y est ! Il est réveillé. »

Elle sortit et au bout de quelques minutes elle revint avec la personne qui s'occupait de l'auberge, cette dernière portait une sorte de bouillon sur un plateau, puisqu'apparemment après avoir jeûné quelque temps, c'est ce qu'il allait avoir à manger. Peut-être le prochain repas sera meilleur. Les gens d'ici étaient plutôt généreux et accueillants, après tout.

Tenshi semblait ne pas vraiment aimer qu'on lui accorde autant d'attention et qu'on le surveille, mais c'était normal de s’inquiéter pour un enfant de 12 ans, surtout quand on sait qu'il est tout seul. Yuffie avait des informations de Junon et elles n'étaient pas bonnes du tout. Heureusement ça ne concernait pas le village, et... peut-être que s'occuper des affaires du village paressait étrange dans une situation comme celle là, mais le village savait ce qu'était la guerre. La situation inquiétait tout le monde sur Gaïa, mais il fallait continuer. Plus le village serait puissant plus il serait en mesure de se défendre en cas de nouvelle guerre. Yuffie regardait Tenshi manger, tapant nerveusement du pied par terre.

« Avec ça tu sera sur pieds en un rien de temps ! » fit-elle.

Quitte à ce que Tenshi aient encore moins envie de revenir au village, Yuffie était décidée à continuer sa petite campagne pour redorer la réputation du village aux yeux de Tenshi. Après tout... si même quelqu'un qui est né au village n'y croyait pas, ils seraient mal partis pour le faire comprendre au reste du monde.

« Ten, c'est à nous, les plus jeunes, de rendre au village toute sa puissance, personne n'osera plus venir attaquer qui que ce soit une fois que Kasaragi Yuffie et ses apprentis auront ramené la gloire à Wutai ! Pas même ce Weiss ! »

Et ça... Yuffie était bien placée pour le savoir, car si une poignée de fous ne s'était pas battus contre Sephiroth et la ShinRa... où en serait Gaïa à présent, bien que la planète elle même y était pour beaucoup, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   Ven 1 Juil - 14:52

TenshiYuffie désapprouve immédiatement son commentaire sur les chocobos indiquant juste que ça lui aurait laissé plus de temps pour s'enfuir... Ou avoir un accident ce qui lui arrache une vague grimace : s'enfuir ? Pour quelle raison ? Il avait l'intention de rester au canyon cosmo pour encore au moins une semaine, plus qu'il n'en faut pour traverser l'océan avec l'un des volatiles. De plus, vu son état, il ne risque pas d'aller loin. Une fois de plus, il ne peut pas s'empêcher de maudire le mage responsable et se jurer de lui faire payer. Cela dit, il sourit légèrement lorsque Yuffie parle de l'un de ses anciens camarades tout en reconnaissant qu'elle pensait avoir réussit à s'adapter depuis le temps. Cette idée manque de le faire rire : s'adapter ? Lui-même a essayé plusieurs fois, sans succès. A chaque fois qu'il est monté dans un véhicule, son corps s'est presque immédiatement rebellé. S'il arrive plus ou moins à supporter les véhicules terrestres en gardant les yeux fermés, tout ce qui est marin ou aérien le rend immédiatement malade. C'est d'ailleurs VRAIMENT pénible par moments... Et vexant.

****Ils font bonne figure les ninjas de Wutai... Admirez le futur de ce village : leurs futurs guerriers... Vaincus par de stupides véhicules...****

Une idée plus que pitoyable d'ailleurs. Cela dit, il se contente de rester silencieux, même s'il sourit légèrement lorsque sa sensei, après avoir entendu sa demande pour de la nourriture se dirige vers la porte et hurle à quelqu'un qu'il est réveillé... Quelqu'un qui, apparemment, était juste derrière la porte à en juger par le peu de temps que la personne met à lui amener sa nourriture. Décidément, la kunoichi n'a VRAIMENT pas changée et sa nostalgie revient violemment à cette idée. Le pire dans l'histoire, c'est que même s'il n'aime pas du tout se l'avouer, c'est qu'elle lui a manqué. peu de choses venant de Wutai lui ont manquées depuis son départ. Sa sensei en est une, même s'il a toujours du mal à lui pardonner son absence. Le Da Chao lui manque également plus ou moins, même si l'impression d'être jugé par le regard des statues ne lui manque pas du tout. En fait... Alors qu'il commence à avaler le bouillon de légumes qu'on vient de lui donner, il se rend compte que d'une certaine manière, Wutai lui manque beaucoup par moments, avec le soleil illuminant les sculptures géantes le matin et découpant la montagne dans son ombre le soir. L'air si pur et doux lui manque tout autant, ainsi que l'herbe humide des plaines alentours.  Depuis qu'il a commencé son voyage, il n'a vus que très peu de zones aussi vertes, même si la coupure de la plupart des réacteurs mako et la fusion des mondes semble aider la nature à reprendre lentement ses droits. En fait...

"j'ai raté beaucoup de c-choses, hein ? Je sais qu'en t-trois ans, il s'en p-passe des choses mais... Être en f-fuite empêche d'avoir b-beaucoup de renseignements... Surtout sur le pays qu'on a quitté..."

Recommençant ensuite à manger, Ten grimace un peu, pas à cause du bouillon (qui est délicieux), mais à cause du fait qu'il sente encore sur lui les regards de sa sensei et de l'aubergiste, chose pas vraiment illogique vu son état. Déjà que les adultes le surveillaient comme le lait sur le feu alors qu'il allait bien, alors maintenant qu'il arrive à peine à bouger seul... Il espère vraiment que la kunoichi a raison et qu'il va se remettre vite, parce que c'est vraiment pénible. Cela dit, c'est lorsque l'aubergiste quitte la chambre et que sa sensei ne retourne à son poste avant de se remettre à lui parler du village qu'il cesse un bref instant de manger. C'est vrai... Wutai compte surtout sur ses jeunes pour continuer son existence. Le problème, c'est que non seulement le village est une vraie passoire, mais en plus, les adultes sont trop traditionalistes pour vraiment permettre l'évolution. Dans les souvenirs qu'il a de Wutai, les trois quarts des grandes personnes préféraient plus se souvenir du temps où Wutai était une puissance militaire que de faire quoi que ce soit pour la ramener à ce niveau. D'accord, la Shinra y était pour beaucoup, mais même après le météore, les adultes laissaient plus aux jeunes le soin de régler leurs bêtises. Cette idée en tête, il baisse les yeux un instant, soupirant ensuite pour essayer de faire passer la sensation de serrement qu'il ressent au coeur, murmurant ensuite froidement :

"Sensei... V-vous savez très bien que les adultes se... Se m-moquent complètement du futur. Ils v-vivent tous dans le passé... Toujours à se lamenter sur la g-gloire du village, mais... F-font rien pour aider à reprendre cette g-gloire. Même v-votre père ne s'est r-réveillé qu'après que... Que v-vous l'ayez battu. J'étais peut être j-jeune, mais je me rappelle encore c-comment c'était. En Plus, j'en s-sais assez pour savoir que... Que les adultes adorent les r-raccourcis..."

****Les chimères et leurs orbes feraient d'ailleurs d'excellents raccourcis. Je me demande combien de temps les adultes vont mettre avant de commencer à les traquer. Peu importe les... Les victimes qu'il y aura. Les adultes veulent toujours tout...****
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retrouvailles autour du feu...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles autour du feu...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles autour du feu...
» Le fond bleu autour des textures qui veut pas être transparent sur DoomBuilder
» Les métiers autour de l'écriture...
» [CF] Discussions autour du CF 2010 des JCE à Poitiers, le 25-26 Juin
» Scénario : bataille autour du feu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Continent de Corel :: Canyon Cosmo-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives