Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Ultimecia attaque la ville!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Ultimecia attaque la ville!   Sam 5 Déc - 11:01

UltimeciaLes nuages recouvraient la ville d'Esthar en ce début d'hiver, la température était fraîche, les quelques habitants qui se baladaient en ville arboraient manteaux, écharpes et gants, riant aux éclats et laissant un nuage de buée s'échapper de leurs lèvres à chaque expiration. Tous semblaient heureux, certains préparaient les fêtes de fin d'année, les boutiques dépourvues de vendeurs étaient pourtant décorées de guirlandes et de lumières de couleurs dorée, rouge, bleue, verte, argent... l'ambiance semblait clairement à la fête et à la bonne humeur. Il faut dire que les habitants devaient se croire en sécurité depuis que Sephiroth avait été repoussé par les autorités d'Esthar.

Sauf que voilà, la calamité de Gaïa n'avait pas dit son dernier mot. Après quelques temps de repos, il avait retrouvé la sorcière, lui donnant quelques informations sur ce qu'il cherchait et obtenant confirmation que cela se trouvait non pas dans le Lunatic Pandora, mais à Esthar, probablement quelque part vers le Palais Présidentiel ou dans les sous-sols. La nécromancienne connaissait bien la ville, et surtout elle connaissait bien Laguna Loire et ses sbires. Nul doute qu'il aurait caché quelque chose d'important dans les souterrains, là où l'on ne trouve que des borgs plutôt que quelque part où se trouvaient des civils.

Par la même occasion, elle avait une revanche à prendre sur cette ville, et surtout, elle recherchait Ellone. Profiter d'un allié, même temporaire, était une aubaine qu'elle ne pouvait laisser passer.

Leur première cible fut les générateurs anti-magie afin qu'elle puisse utiliser tout son potentiel. Elle était apparut de nulle part, dans un nuage noir au beau milieu de la ville, non loin du laboratoire du Dr Geyser qui était sa cible première. Elle comptait retrouver le scientifique afin de le faire parler sur la localisation d'Ellone, pour sûr qu'elle attendait des réponses et qu'elle les aurait, d'une manière ou d'une autre.


KirosDans le bureau présidentiel, Kiros Seagill fut le premier alerté lorsque le dispositif anti-magie fut détruit, d'un regard vif sur son écran de contrôle, il assista, incrédule, à l'attaque simultanée de Sephiroth et d'Ultimecia.... Laguna était encore à la BGU, et il était préférable qu'il y reste pour le moment! La sorcière ne perdrait pas une occasion de vouloir le détruire si elle le pouvait. Il envoya rapidement un message à Nina Williams pour qu'elle fasse tout son possible pour empêcher Laguna de venir si jamais il apprenait la nouvelle d'une manière ou d'une autre, puis il contacta Selphie Tilmitt afin qu'elle envoie rapidement des soldats depuis Trabia. Ils étaient les plus proches et les seuls à même d'être là à temps! Par la même occasion, il envoya un message à Ward, il était en charge de la sécurité des souterrains d'Esthar où l'antre du cristal de la terre se trouvait, il fallait donc s'assurer qu'il ne puisse pas y arriver!

Il lança le signal d'alarme un peu partout, les borgs étaient déployés, Ultimecia était en ville et il fallait l'empêcher d'atteindre son objectif, même s'il ignorait encore de quoi il s'agissait... visiblement, elle n'était pas très loin du laboratoire Geyser, aussi il prit rapidement son téléphone et composa un numéro


«Eve? Ici Kiros! Je sais que ça ne fait pas partie de tes attributions, mais Ultimecia et Sephiroth viennent de détruire les barrières anti-magies. Il faut que tu dépêches une équipe pour aller les réparer! Sephiroth semble avoir disparu vers les souterrains, mais je crois qu'Ultimecia se dirige vers le laboratoire de Geyser... je te tiens au courant» et de un, allez on passe à la suite, l'homme à la peau noire raccroche et compose un autre numéro

«Professeur Sadheart? Ici Kiros Seagill... Ultimecia semble être sur le point de venir vous rendre visite. Il faut réactiver les boucliers anti-magie d'urgence! Il me semble que votre laboratoire dispose de ses propres boucliers, n'hésitez pas à renforcer la sécurité tout autour! Si vous avez besoin d'unités supplémentaires, contactez-moi ou Eve du Département de recherche sur les forces occultes, elle commande les techniciens sur les barrières anti-magie ...»

Allez on continue, on raccroche et on compose un autre numéro
«Commandant Bennett.. Code rouge. Ultimecia est en ville, pour le moment elle n'a pas encore causé de ravages en dehors de la zone de contrôle des boucliers, mais il est impératif de l'empêcher de s'approcher du laboratoire! Déployez vos soldats et les borgs et repoussez la, mais surtout, ne l'attaquez pas de front! Gardez vos distances!»

Soupirant doucement, l'homme passa sa main sur son visage avant de reprendre une dernière fois son téléphone
«Commandant Reinhold, ici Kiros Seagill. Code rouge! Collaborez avec le commandant Bennett pour gérer les borgs et la repousser hors de la ville. Des soldats de la TGU sont en route pour vous prêter main forte, mais privilégiez les borgs avant tout!»

De là, il raccrocha et regarda de nouveau ses panneaux de contrôle pour suivre à distance ce qu'il se passait et coordonner toutes les opérations, il espérait que Ward s'en sortirait de son côté.

Les premiers borgs s'approchaient d'Ultimecia, mais sans la barrière, elle parvenait à les balayer d'un revers de la main avec un sourire qui donnait un frisson d'effroi à l'homme à la peau noire. Son cœur battait vite, il avait connu la guerre, mais ce n'était pas pour autant qu'il était confiant.




===============================
Participants:
Cavalone: Soldat pour protéger les techniciens
Casey Bennett: Commandant d'unités de borgs
Eve : Responsable du Département de Recherches sur les Forces Occultes du Dr. Geyser, dépêchée pour être Commandant d'unités de techniciens de Barrières Anti-Magie
Emerich Reinhold: commandant pour gérer les borgs
Albert Sadheart: Directeur de la section "Protection" d'Esthar (sorte de Bras Droit de Geyser sans pour autant être son bras droit)
Karima Stahl: Technicienne anti-magie travaillant pour Taxika Magic Solutions
SHELL-B : Prototype - Soldat pour protéger les techniciens



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️


Dernière édition par Crystal le Mar 8 Déc - 22:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Sam 5 Déc - 15:42

AiniCasey Bennett

Lendemain de soirée arrosée. J'étais déjà réveillé depuis un bon moment, mais je n'arrivais pas à me décider à ouvrir les stores pour laisser la lumière entrer dans la pièce. Mon canapé-lit était toujours déplié, les draps complètement défaits. Rien n'avait bougé depuis que je l'avais raccompagné à la porte. J'étais là, assis devant ma tasse de kafé importé d'Héra, et je laissais les effluves du breuvage atténuer le mal de crâne qui avait gâché mon réveil en si bonne compagnie.

Le signal d'alarme. J'oubliai la douleur, attrapai mes lunettes et me précipitai à la fenêtre, plissant les yeux au moment où la lumière se frayait un chemin entre les lames du store, pour essayer d'apercevoir ce qui avait pu entraîner le déclenchement du signal. Après un rapide tour d'horizon, je m'écartai de mon point d'observation en soupirant : rien de suspect ne m'était apparu. Il faut dire que mon studio, bien que situé en étage élevé, n'était pas bien orienté pour observer Esthar.

Sans hésiter une seconde, j'enfilai mon uniforme de la veille – qui aurait dû partir au pressing aujourd'hui, mais tant pis –, j'attrapai mon arme de poing et un fusil plus longue portée, ainsi que deux anti-migraineux que j'avalai d'une traite avant de fermer la porte de mon appartement derrière moi.

Dans l'ascenseur, mon portable se mit à sonner. J'hésitai un instant en voyant le nom s'afficher, suffisamment longtemps pour qu'un double appel apparaisse et que je choisisse le second.

« Benett, au rapport. »

J'écoutai attentivement le rapport d'alerte de Kiros Seagill et répondit, sur un ton égal.

« Bien, Monsieur. Je suis déjà en route. »

J'attrapai une navette et, quelques minutes plus tard,  deux de mes hommes. Je consultai les différents rapports qui me parvenaient en continu pour réussir à situer ma cible le plus précisément possible.

A environ 800 mètres de notre point de rencontre avec la sorcière, j'activai l'arrêt de sécurité de la navette pour que nous descendions et rejoignai le reste de mon unité de soldats , qui s'était déjà occupée de réunir les trois unités de S-borgs que j'avais réquisitionnées. Ces cyborgs étaient peut-être moins perfectionnées que les T-borgs que d'autres officiers affectionnaient, mais elles avaient le mérite de permettre des attaques rapprochées comme à distance, et vu la situation, c'était la meilleure option que j'avais.

« Soldats, la sorcière Ultimécia est notre cible. »

Un léger murmure s'éleva dans les rangs.

« Notre mission est de l'empêcher d'atteindre le laboratoire. Si nous n'arrivons pas à la neutraliser, notre but est de la retarder au maximum. »

Je me tournai vers les deux hommes avec qui j'avais partagé la navette :

« Johnson, Spitzel, prenez chacun une unité et contournez la cible pour l'attaquer par derrière. Les autres et la dernière unité, nous viendrons par son flanc gauche. »

En voyant tous mes hommes hocher la tête, je me félicitai du travail d'écrémage que j'avais réalisé au cours de ces derniers mois pour ne garder que ceux qui savaient quand prendre des initiatives et quand m'obéir sans chercher à se distinguer. Je continuai, en plaçant mon oreillette du côté gauche :

« Contact radio avec eux deux uniquement. Premier rapport dès que vous avez établi le contact visuel. Vérifiez que le périmètre est sans civils avant de tirer. »

Je les regardai chacun une dernière fois droit dans les yeux et conclus :

« Messieurs, en avant. »

Je regardai les deux unités s'éloigner en petites foulées, puis j'ôtai mes lunettes pour me frotter les yeux, maudissant cette douleur sourde qui revenait par à-coups réguliers. Le regard plus décidé que jamais après ces quelques secondes de répit, j'ajustai mes lunettes sur mon nez et, dégainant mon revolver, initiait la course qui allait nous amener à Ultimécia, suivi de près par les soldats et l'unité de borgs qui me restaient.

Quand je la vis, à 200 mètres de nous, mon sang se glaça. D'un geste, j'intimai à mon équipe de ne plus bouger. J'appuyai sur mon oreillette pour transmettre à mes soldats :

« Cible en vue. »

Johnson me répondit immédiatement :

« Nous sommes en place, commandant. »

« Lancez une unité de borgs pour qu'ils attaquent à distance. Pas de contact direct. Qu'ils restent le plus loin possible de la cible. Et vous, n'intervenez pas directement. Dès qu'elle aura mordu à l'hameçon, nous lancerons l'offensive à notre tour. »


J'activai le programme de transmission d'ordre à l'unité de S-borgs que j'avais conservée et lui intimai de se rapprocher d'une cinquantaine de mètres de la sorcière, en restant à couvert. J'enlevai mes lunettes pour attraper les jumelles que me tendais un de mes gars et les braquai sur Ultimécia.

Enfin, plusieurs détonations m'apprirent que la première salve des borgs de Johnson était tirée.

--------

Récapitulatif des actions :


  • Le commandant Benett réunit trois unités de S-borgs et quelques soldats ;
  • Il confie deux unités à ses lieutenants, qui contournent Ultimécia pour l'attaquer par derrière. La première des unités de borgs lance l'assaut ;
  • La dernière unité et les soldats restant accompagnent Benett sur le flanc gauche de la sorcière. L'unité de borgs est dépêchée en avant, prête à attaquer Ultimécia dès qu'elle se défendra contre la première attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Dim 6 Déc - 1:17

Emerich
Emerich Reinhold

Comme tout les matins, on pouvait retrouver Emerich dans son laboratoire, il n'avait pas la taille ni l'importance de celui du célèbre Dr.Geyser mais il était de ceux qui avaient permis de nombreuses innovations pour les automates. Emerich travaillait dans la recherche et développement des borgs, ll était le chef de son département de recherche en faite. C'est sa connaissance des automates qui lui avait valu le poste de commandant quand la situation l'exigeait.

Normalement, à cette heure de la journée, il n'était possible de joindre le commandant, au fond de son labo loin de tout moyen de communication .
« On arrête pas le progrès. » mais on peut l'arrêter avec un signal d'alarme et deux calamités à sa porte…

L'alarme avait fait sortir le commandant de ses expériences et très vite le téléphone sonna. Il s'agissait de la ligne prioritaire pour les urgences. Le scientifique soupira un instant, la journée serrai longue, puis décrocha.

« Ici Reinhold, j'écoute. » il avait été concis pour perdre le moins de temps possible et écouta attentivement les directives de Kiros et se mit directement en route, il devait faire vite. Il se trouvait loin d'Ultimécia et le commandant Benneth arriverait avant lui.

Son intuition ne l'avait pas trompée, le commandant Benneth avait très rapidement réagi et dépêché plusieurs unités de S-borgs sûrement pour leur capacités à distance à juste titre vu leur adversaire. Il arriva au centre de commandement et donna ses ordres.

« Envoyez une unité de deux S-borgs et un T-borgs soutenir les techniciens qui s'occupent de remettre la barrière d'aplomb, que chaque unités assistent les seeds et mercenaires présent sur le front ! »

Grâce au signal d'alarme, les ordres furent rapidement exécutés et les unités partirent assurer la protection des points stratégique pendant que Benneth gagnait du temps. Chaques borgs envoyés à la casse inutilement était un gâchis mais il fallait limiter les pertes humaine au maximum.

« Envoyez l'ordre à tout les borgs vigiles dans la ville, évacuez et protégez les civils. »

Beaucoup de borgs circulaient dans la ville et pouvaient ainsi agir rapidement pour protéger la population.

Après avoir longuement réfléchit, Emerich donna un dernier ordre qui était d'envoyer deux unités de borgs défendre le laboratoire du Dr. Geyser qui était probablement une des cibles principales d'Ultimécia.

Emerich se posa finalement sur sa chaise, prit sa radio et contacta le commandant Benneth :

« Ici le commandant Reinhold, quelle est la situation ? Nous sommes en train de faire évacuer les citoyens pour vous permettre de combattre plus librement la sorcière, si vous avez besoin de plus de soldats n'hésitez pas, j'ai déjà envoyé deux unités défendre le laboratoire. À vous. »

Le commandant tentait, en même temps, de faire migrer une partie des borgs assignés à des postes inutiles pour le moment pour permettre au commandant Benneth de faire appel à eux s'il venait à en avoir besoin.



Récapitulatif des actions :

- envoi d'une unité de deux S-borg et un T-borg par  générateurs anti-magie à réparer avec la possibilité aux Seeds et mercenaires de gérer les borgs.

- utilise les borgs déjà déployés dans la ville pour la protection civile
 
- envoi de deux unités d'une dizaine de borgs protéger le laboratoire du Dr.Geyser.

-tente d'obtenir le maximum de borgs pour soutenir le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Dim 6 Déc - 11:51

Albert SadheartAlbert Sadheart

Pour le moment, tout se déroulait bien dans son cercle personnel, dans son laboratoire, le professeur Sadheart était concentré sur ses activités, ne se laissant nullement déconcentrer par tout ce qui pouvait se passer autour de lui. Il n'avait après tout aucune raison de s'attendre au pire ? Ce Sephiroth avait voulu jouer les fortes têtes et la science a eu raison de lui. Comme quoi, avoir des muscles ne suffit pas dans la vie. Mais s'il y a une chose qu'il n'avait pas prévue, c'était la visite d'Ultimécia. Qui s'en douterait après tout ? Cette ville était un cocon anti-magie et pour elle, la magie était sa force et sans force, elle n'était rien plus qu'un nuisible, un vulgaire cafard qu'il faut quand même écraser au plus vite. Quand le message d'alerte s'afficha – son panneau de contrôle était fait en sorte de ne pas être dérangé sauf en cas d'urgence et ce fut le cas – puisqu'un des conseillers du président venait le contacter. Albert levait ses yeux fatigués sur l'écran où la voix et la photo de Kiros Seagul venaient lui transmettre les ordres.

Ultimécia et Sephiroth étaient ici ? Ils avaient détruit les protections anti-magie et il y a fort à parier que la sorcière s'en prenne à Geyser ? La belle affaire. Il avait beau être à ses ordres, il ne supportait pas ce petit nabot prétentieux. Il était aussi un scientifique et admettait ses erreurs ou bien que telle personne ai fait quelque chose de mieux que lui mais lui... si seulement il pouvait commencer par virer cet accent ridicule ! Enfin bon, là il ne s'agissait pas de simplement lui transmettre un ordre ou un colis, il s'agissait aussi de la sécurité d'Esthar alors il laissait ses différends avec lui de côté. On ne voyait que la partie supérieure de son visage, au-dessus de son nez même si apercevait déjà quelques cicatrices cachées derrière ce long col de sa veste et de sa voix sans motivation, il répondait le plus simplement et le plus court possible.

« Bien comprit. »

Il appuyait sur un bouton, sauvegardant ses données, fermant la fenêtre de communication. On pouvait aussi voir sur ses mains d'autres cicatrices qui étaient cachées par ses vêtements. Le jeune homme blond manipulait le clavier, affichant en quelques secondes caméras et états des boucliers attaqués... C'était de sacrés dégâts, ça ne va pas être réparé en deux coups de tournevis. Mais là n'était pas sa priorité. Tapant sur le clavier à la vitesse de l'écran en restant figé sur l'écran, il activa les boucliers magies autour du labo, une sonnerie retentit ici alors que les murs du laboratoire laissaient apparaître des mécanismes comparables à de simples poteaux avant que ses derniers ne s'allument pour activer la barrière anti-magie. Si elle arrive ici, elle ne pourra pas entrer comme ça. Certes la porte s'ouvrira mais il faudrait détruit les poteaux qui se trouvent dans le labo et non derrière ! De plus, pour éviter le pire, le réacteur qui générait cette protection était à part au reste, évidemment, il faut s'attendre au pire ainsi, à moins de se prendre pour Renée la taupe, elle ne pourra pas venir les débusquer ici aussi facilement.

Bien, leur sécurité, c'était fait. Il pianota encore sur son clavier, ouvrant de multiples fenêtres pour prendre commande d'un Borg afin de lui faire réparer le générateur anti-magie de la ville. Ils avaient ce programme en eux, il fallait juste l’activer et les faire aller là-bas pour se mettre au travail. Alors que les autres scientifiques venaient quémander une mission, un but, ce dernier ne les ignoraient pas mais leur laissait des ordres assez vagues.

« Rendez-vous utile pour la protection, ici comme pour le laboratoire et même la ville. »
« Mais... on fait quoi alors ? »
« Activer les pièges en commençant par le plus près d'ici et activez-les de façon à s'éloigner d'ici pour aller au plus loin. Comme ça, même si nous ne connaissons pas sa position, elle va tôt ou tard faire face à nos pièges. Et prévenez les autres de faire attention aux pièges, on sait jamais si certains de leurs SeeDs sont plus magie que physique. »

Peu importe sa rapidité à taper sur le clavier, il ne pouvait pas aller plus vite que la connexion qu'il avait pour télécharger les donnés pour les Borgs... En apparence, le plus gros avait été fait ici... Mais tout n'était pas fini et pour cause, cette bataille contre les deux calamités ne faisait que commencer.

Actions d'Albert :
- Protection du laboratoire activée, ce dernier est protéger par un mur anti-magie où ses points faibles se trouvent dans le laboratoire, tout comme le générateur sous le sol du labo (reste à savoir combien de temps cela va retenir une sorcière aussi puissante?)
- Procédure de manipulation d'un Borg pour charger en lui la réparation d'un générateur pour aider ceux et celles se dirigeant vers les générateurs de la ville (téléchargement en cours : 38%)
- Activation de divers pièges anti-magie/Sorcière à commencer par la pièce, puis le laboratoire entier, autour du bureau du président, puis devant le laboratoire, et ainsi de suite pour s'étendre en ville... (Pièges activée : 17% [Laboratoire de Sadheart et alentours protégé...]
- SeeDs et Borg averti des pièges, il est conseiller de se munir de leur détections de pièges pour éviter un mauvais pas (Borg et SeeDs muni de lunettes pour repérer cela).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Dim 6 Déc - 19:06


EveEve

Penchée au-dessus d’un microscope, Eve plongeait son regard dans les entrailles d’un fragment de Grenat. Prenant quelques notes sur un calepin non loin d’elle, la jeune femme se redressa et dans un soupir teinté de passion, elle exprima sa fascination pour la pierre. Quelles étaient les chances pour son équipe de récupérer un tel objet dans le dédale du Lac Salé ? Les bras croisés sous sa poitrine, elle ne leva que le bras droit et tendit son calepin à l’intention d’un autre scientifique, qui s’empressa de venir lui prendre de ses deux mains, comme s’il maintenait un artefact d’une importante valeur.

« Fascinant… La quantité de Magilithes présents dans la pierre est si abondante qu’elle n’est pas comparable aux autres gemmes. Sa puissance fait d’elle une arme redoutable, sans aucun doute… »

Le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux, Eve ne quittait pas du regard le fragment rouge encore crocheté sous les pales du microscope. Un autre scientifique accourut vers sa position et lui tendit un téléphone avant de prendre sa respiration. Eve se contenta simplement de redresser ses lunettes qui avaient glissé sur le bout de son nez et lui demanda d’une voix douce.

« - Qu’y-a-t-il, Mitch ?
- Ki… Kiros pour vous au… au téléphone. »

Elle daigna enfin détourner le regard pour le porter sur l’appareil qu’elle venait de saisir dans sa main. Il s’agissait bien de Kiros au bout du fil et lorsqu’elle déclina son nom à voix haute, le métisse lui fit part de l’urgence qui sévissait à Esthar : Ultimecia et Sephiroth venaient d’attaquer la ville. Elle écoutait attentivement les ordres avant de raccrocher lorsqu’il eut fini. Eve comprenait l’importance de protéger le laboratoire du Docteur Geyser des griffes d’Ultimecia, aussi ne perdit-elle pas une seule seconde pour se tourner face à ses employés. Son visage ne laissait transparaître aucune sévérité, et ce malgré la gravité de la situation.

« Votre attention ! Ultimecia se dirige vers le laboratoire Geyser, non loin d’ici. Il semblerait qu’elle ait détruit les barrières anti-magies de la ville, grâce à l’aide de Sephiroth. Malgré la panique qui pouvait se lire sur les visages des scientifiques, elle poursuivit. J’ai besoin que six d’entre vous se rendent par binômes au trois pôles de la ville – à savoir l’entrée d’Esthar, l’aérodrome et le palais présidentiel – afin de les réparer. La prudence est de rigueur : ne tentez surtout pas d’interagir avec les calamités si vous venez à les croiser sur votre chemin. Fuyez. »

La jeune femme avait bien conscience de la fragilité de ses hommes. Ils étaient des scientifiques, et non des soldats. Balayant le laboratoire du regard, elle choisit parmi le personnel six techniciens puis les envoya sur-le-champ. Il était maintenant temps de coordonner l’opération comme il se devait. Eve tourna les talons et porta un dernier regard – déçu – sur le fragment de Grenat positionné à gauche de la pièce avant de marcher vers le tableau de commande au design élégant et épuré. Celui-ci était d’une blancheur éclatante et ressemblait davantage à une table ovale laquée avec un pied central courbé plutôt qu’à un vulgaire tableau de commande de pacotille. Pour Eve, tout était dans l’apparence.

Elle posa sa main au centre du dispositif et un ensemble d’écrans holographiques s’allumèrent devant elle. Certains montraient des endroits stratégiques de la ville tandis que d’autres ciblaient les duos de techniciens qu’elle venait d’envoyer. L’écran le plus large fouillait parmi toutes les caméras de surveillance d’Esthar laquelle pouvait montrer des images de la sorcière du futur. Eve pianota quelques instants sur le tableau de commande avant qu’un petit sas ne s’ouvre et ne laisse entrevoir un objet rond d’une petite taille, aussi noir que sa tenue. Elle passa sa main au-dessus et deux rayons en sortirent pour scanner la jeune scientifique. Cela avait pour but de reproduire une version holographique d’elle-même à ses interlocuteurs. En effet, l’objet en question était un transpondeur amélioré, confectionné par ses soins et qu’elle avait nommé « HoloTrans+ ».

Eve scruta ses écrans de contrôle et aperçut quelques troupes de Borgs et Soldat se diriger vers un endroit précis. Le plus large des écrans accéléra la cadence et trouva enfin des images de la calamité. La vue de cette femme n’effaça aucunement le léger sourire d’Eve. Au contraire, elle semblait amusée de ce qu’elle voyait, mais nulle ne saurait dire pourquoi. Elle regarda ensuite l’écran de ses équipes de techniciens, puis plaça sa main sur le HoloTrans+ et prononça à voix haute « Commandant Reinhold ». Une lumière rouge s’alluma doucement puis passa au vert, signifiant qu’elle était entrée en contact avec la personne recherchée. A l’heure actuelle, le commandant devait probablement apercevoir un hologramme d’Eve à côté de lui au centre de commandement, qui copiait en temps réel tous ses faits et gestes.

« Commandant Reinhold, ici Eve, Responsable du DRFO. Mes techniciens sont en route pour réparer les barrières anti-magies aux trois pôles que voici. Une carte avec l’entrée, l’aérodrome et le palais entourés apparaissait aux yeux du commandant. Pouvons-nous coordonner nos équipes avec que vos soldats assurent leur protection ? »

Cela était primordial. Elle s’assura que sa demande avait été prise en compte puis demanda au commandant Reinhold de la tenir informée avant de couper la communication. La lumière du HoloTrans+ vira au rouge à nouveau avant de lentement se dissiper pour laisser le noir réapparaître. Mitch s’approcha alors d’Eve.

« - Sephiroth aurait été aperçu dans les souterrains de la ville…
- Kiros m’en a déjà informée, Mitch. Elle se tourna vers lui et afficha un large sourire qui donnait à ses yeux une forme de demi-lune. Mais cela me donne une idée. Merci ! »

Et la jeune femme frôla le HoloTrans+ de sa main et appela une amie qui lui était chère et qui, elle en était sûre, avait été elle aussi dépêchée pour l’occasion. Peut-être même qu’elle s’occupait de l’autre calamité, à savoir Sephiroth. Lorsque la lumière de l’appareil passa au vert, Eve savait que son hologramme se trouvait à présent aux côtés de…

« Winter ! Son sourire ne la quittait pas. Quelle pagaille… Comment vont les choses de ton côté ? »

Rester en communication avec Winter Schnee, cette femme qu’elle connaissait depuis sa plus tendre enfance et qui dorénavant possédait sa propre compagnie, était le meilleur moyen de se tenir informé sur les deux fronts de cette nouvelle bataille. La voix de Mitch retentit alors depuis son bureau.

« Les premiers techniciens sont arrivés au pôle « Aérodrome » ! Aucun danger signalé pour le moment. Les réparations sont en cours ! »

Eve émit un petit rire satisfait. Tout se passait comme sur des roulettes !

────────────
Récapitulatif :


  • Trois binômes de techniciens sont envoyés pour réparer les barrières anti-magies aux trois pôles (l'entrée de la ville, l'aérodrome et le palais présidentiel).

  • Contact établie avec le Commandant Emerich Reinhold : demande de protection des techniciens effectuée.

  • Contact établie avec Winter Schnee : demande de renseignement sur l'opération concernant Sephiroth.

  • Statut des barrières anti-magies :
    - Générateur à l'entrée de la ville : /
    - Générateur à l'aérodrome : en cours de réparation (24%)
    - Générateur au palais présidentiel : /
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mar 8 Déc - 1:13

CavaloneCavalone

Ahlala... Cavalone et son penchant pour draguer ces demoiselles jusqu'à pas d'heure, à tel point qu'il en oublierait presque de rentrer chez lui parfois ou encore d'aller travailler, même s'il est soldat pour le compte d'Esthar depuis maintenant quatre ans. S'il y a bien quelque chose que le jeune homme ne peut se permettre de ne pas avoir chaque jour, c'est la compagnie féminine, sans hésitation. Cela lui attire bien souvent des ennuis, d'ailleurs, c'est au réveil qu'il va se rendre compte de l'ennui le plus urgent!

N'étant pas chez lui, quand l'alerte rouge sonne dans la ville, il se réveille en sursaut pour se préparer, la demoiselle avec qui il partage son lit lui demande ce qui se passe, ce dernier répond rapidement qu'il doit retourner chez lui pour prendre ses affaires et rejoindre le QG à cause de l'alerte. Il prend ses affaires, se rhabille très vite et part sans même faire un bisou à la demoiselle avec qui il vient de passer une nuit torride, mais ce n'est pas le moment de penser à ça!

En arrivant devant chez lui, il cherche ses clefs... mais il les a oublié chez la jeune fille! Pas le temps d'aller faire l'aller retour, un gros coup de pied dans la porte version Ong-Bak, cette dernière se décroche complètement et il rentre à toute vitesse pour récupérer des vêtements propres ainsi que sa tenue de soldat, sans oublier son fouet fait d'une matière incroyable élastique mais pourtant très résistante, en faisant une arme qu'il manipule parfaitement bien. Sa chaine autour du coup et un peu de gel dans les cheveux alors que les premiers cris et explosions se font entendre. Cavalone fonce à toute vitesse en direction du QG, coupant par quelques raccourcis avant de tomber sur un commandant qu'il connait bien, enfin il le connait car il l'admire mais ce dernier ne doit pas connaitre la piètre recrue qu'est Cavalone. Il le salue brièvement devant ses soldats alors qu'il est concentré à diriger ses borgs, lui adressant très rapidement la parole:

« Oh... Bonjour Commandant Bennett! Un honneur que de vous rencontrer, malgré les circonstances! Je viens seulement de rejoindre les rangs pour les affrontement, aussi je ne vous gênerais pas plus longtemps, mais si je peux me rendre utile, s'il vous plait, tenez moi informer de ce que je dois faire! »

Il attend un court instant pour voir si le commandant remarque sa présence, bien que le contraire serait logique vu la situation, un subordonné de Bennett lui donne un appareil de communication qu'il accroche à son oreille, pile au moment où on demande des renforts pour protéger les techniciens dans un secteur bien particulier, celui de l'aérodrome. Sans plus tarder, Cavalone repart à toute vitesse, galopant aussi vite que possible et profitant de son fouet pour parfois accélérer la cadence en s'accrochant avant de se propulser et gagner de nombreux mètres, sachant qu'il maitrise aussi l'art du parkour et peut se frayer des chemins là où personne n'en voit.

En arrivant sur place, il se présente brièvement aux techniciens présents à l'aérodrome, malgré qu'il est légèrement essoufflé, prenant tout de même la position de garde pour faire bonne figure:

« Cavalone, soldat venu en renfort pour protéger les techniciens qui répare la barrière Anti-Magie, j'espère pouvoir me rendre le plus utile possible! »

Après les brèves présentations qu'il vient de faire devant les scientifiques qui travaillent intensément, Cavalone va activer l'appareil de communication qu'il a à son oreille, dégainant son fouet en le claquant violemment un coup dans l'air. Il tombe sur un soldat de Bennett à qui il dit pour information:

« Soldat Cavalone au rapport! Je suis à l'aérodrome pour protéger les techniciens, tout se passe sans problème pour l'instant. Si besoin, je peux bouger rapidement à travers la ville, merci de transmettre ce message à votre commandant... Si je ne le dérange pas trop. Il peut aussi m'envoyer des indications ou missions si nécessaire, je reste à disposition! »

Pour une raison qui lui échappe un peu, le fait d'avoir rencontré son "idole" alors qu'une bataille d'envergure va commencer à Esthar, cela motive Cavalone à se surpasser et il obéira sans le moindre doute aux ordres du Commandant Bennett, il n'a qu'un mot à dire et celui-ci l'exécutera!
=========================================================

Actions de Cavalone:

♥ Rencontre avec le Commandant Bennett, récupère un appareil de communication pour rester en contact avec son unité.
♥ Se dirige vers l'aérodrome pour protéger les techniciens qui veulent réactiver la barrière Anti-Magie et y parvient sans rencontrer d'ennemis.
♥ Tient informé l’unité du Commandant Bennett de l'avancement de la situation à l'aérodrome.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mar 8 Déc - 22:39

Karima StahlKarima Stahl

- ZZZZZZZZZZZZZZZ...


La tête posée sur le clavier de son ordinateur, Karima dormait à poings fermés. Le désavantage de travailler pour une petite société, c'était qu'il ne fallait pas compter ses heures. L'anti-magie était un gros business à Esthar, et il n'était pas rare que les petits poissons se fassent bouffer par les gros quand il y avait des gils sur la table.. Du coup, faire des journées de 12 heures et emmener du boulot à la maison n'était pas rare. Ca faisait criser sa montagne de muscles de mari (qui n'y comprenait rien à tous ces ''trucs de geeks''), mais il se calmait bien vite quand il se rappelait qui ramenait le plus gros salaire à la maison. Bien sûr, il y aurait toujours des mauvaises langues pour dire que Madame Stahl devait sa rémunération plus à son joli minois et son opulente paire de seins qu'à ses compétences en tant que technicienne en anti-magie, mais la jalousie fait toujours dire des sottises. Surtout aux moches et aux pas doués.

Un fracas de tous les diables dans la rue la sortit de sa torpeur. Qu'est-ce qui pouvait bien faire tout ce boucan ? A en juger par le bruit, on dirait un accident de voiture... Si les voitures étaient en réalité des 35 tonnes. Toujours à moitié dans le coltard, Karima partit se verser une tasse de café (désormais tiède depuis le temps) avant d'aller voir à la fenêtre ce qui se passait... Et de repeindre ladite fenêtre avec le café froid en voyant ce qui se passait réellement. Les locaux de TMC étaient à un jet de pierre du laboratoire du docteur Geyser, ce qui fait que Karima avait une magnifique vue sur Ultimécia en train de faire les quatre cents coups devant le labo. A coup sûr, cette malade avait du bousiller tous les générateurs d'anti-magie pour se donner l'avantage... Des borgs commençaient déjà à se rallier près d'elle pour tenter de la contenir, mais sans le support anti-magie, ils n'allaient pas faire long feu avant de se faire recycler de force. Voyons... Il y avait trois générateurs principaux d'anti-magie : un à l'entrée de la ville, un près du palais présidentiel et un dernier du côté de l’aérodrome. Les trois allaient avoir besoin de plus que du scotch et une gifle pour remarcher... La décision fut prise : autant aller aider aux réparations, quitte à se mettre en danger.

Attrapant son PC portable et ses outils, Karima descendit quatre à quatre les escaliers avant de tout balancer sur la banquette arrière de la Tempest (ce qui faisait ça aussi bien hurler son mari parce que ''les bonnes femmes ça sait pas conduire et tu vas abimer les planchers avec tes talons'') avant de démarrer aussi sec. Pas question de prendre de risque à filer vers Ultimécia... Mais où aller ? Autant filer vers l'aérodrome pour le moment, c'était sur la route.



Actions de Karima :
- Partir vers le générateur de l'aérodrome pour y rejoindre les techniciens déjà en place
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mar 8 Déc - 23:13

SHELL-BSHELL-B

-...Fiche s'il n'est pas prêt à être soumis à ce genre de stress. Nos défenses sont HS et Ultimécia attaque la ville. Prenez ça pour un test de terrain.

Les senseurs soudainement activés n'avaient pas perdu de temps à examiner la pièce dans laquelle le prototype se trouvait. Suite à avoir attesté qu'il n'y avait aucune menace imminente dans les environs, le machinoïde se détacha de ses entraves qui le maintenait connecté aux consoles. Tandis que l'homme en noir s'adressait à lui, lui exposant vraisemblablement ses ordres, l'unité mécanique opéra un diagnostique rapide de toutes ses fonctions. 79% opérationnel, cela allait devoir suffire. Une Calamité attaquait la ville, un ordre simple, même pour un automate: protéger les techniciens affairés à réparer les barrières principales de la ville. La pseudo-tête se tourna vers l'homme en noir, un complet noir bien distingué. Le machinoïde reconnut bien vite sa signification et son rang, et qu'il était contraint de lui obéir peu importe les implications. La seconde personne dans la pièce, même après vérification, ne faisait pas partie de ses bases de données de la Néo-ShinRa.

Le cyborg allait une fois de plus être envoyé en mission, sa raison d'exister, ou était-ce de vivre? Un coup d'oeil rapide seul suffisait à voir pourquoi il avait été envoyé ici. La nouvelle carlingue de son corps, blanche, propre et rutilante, s'agençait bien à l'architecture locale d'Esthar. Il ne fallait pas s'y tromper par contre, le logo en bleu de la multinationale avec en-dessous sa désignation SHELL-B ne laissait aucun doute sur son allégeance. Dans tous les cas, son passage ici dans les laboratoires allait devoir être d'un secours inopportun. Malgré son poids conséquent avec sa taille et un corps métallique, l'être métallique ne perdit pas de temps à partir en direction de l'entrée de la ville, l'endroit où Ultimécia et ses potentiels alliés, si elle en avait, viendraient frapper en premier pour les empêcher d'accomplir leur mission. La taille démesurée de ses bras lui donnait presque l'allure d'un gorille tandis qu'il s'approchait de son objectif, évitant les civils apeurés au passage et devançant les borgs. En bon soldat de première ligne, cette unité était sans peur quand il s'agissait de prendre le front. Le grésillement des communications survint. La connexion était établie avec les forces locales.

-Unité prototype SHELL-B opérationnelle. Prête à être déployée. Balayage de la zone contestée en cours. Filet énergétique en cours de déploiement.

Levant son bras droit vers le ciel, un petit projectile émettant une lumière intermittente s'éleva dans les airs. Atteignant son point le plus élevé, ce dernier s'arrêta dans les airs et commença son travail dans un effort de balayer les lieux afin d'avoir une meilleure idée de la position exacte de leurs propres forces, des civils et de menaces potentielles. L'unité se remit en route, devant faire beaucoup d'effort pour éviter les civils qui se trouvaient toujours dans l'aire immédiate, ayant jusqu'à arrêter une voiture en pleine course pour la contourner ensuite, pas de doute que le conducteur et possiblement sa femme, ou maîtresse, à l'intérieur avaient dût être légèrement secoués. Dans ces temps dangereux, il n'y avait pas le temps de faire la différence entre autoroute et passage piéton! Les portes de la ville étaient vite en vue, et apparemment il n'était pas le premier sur place. Des borgs étaient sur place, des humains n'allaient sans doute pas tarder à arriver. Pile à temps pour se préparer à recevoir l'assaut. Tendant ses deux bras devant, le machinoïde éleva sa barrière anti-magie pour protéger son objectif prioritaire et ses occupants d'un bombardement magique.


Actions de SHELL-B

=======================

@Envoie une balise radar dans les airs aux environs des portes de la ville.
@Rejoint les techniciens du côté des portes de la ville
@Élève un filet énergétique anti-magie autour du générateur
Revenir en haut Aller en bas
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 9 Déc - 10:44

UltimeciaIl ne fallut pas longtemps aux petits rats pour sortir de leur trou. D'un regard amusé, la nécromancienne regardait autour d'elle, s'élevant doucement dans les airs pour avoir un meilleur aperçu des environs. De là, elle ne pouvait pas tout voir évidemment, la majorité des interventions semblaient se faire vers l'aérodrome, donc loin de là où elle se trouvait. Mais certains semblaient quand même disposés à venir faire joujou avec elle, la présence des borgs, leurs cliquetis incessants et particulièrement désagréables lui parvenaient aux oreilles, mais elle ne comptait pas s'en inquiéter pour le moment.

Non, ce qui l'intéressait, c'était ce qu'il se passait un chouilla plus loin... les civils qui étaient évacués!

«C'est très gentil à vous de me fournir de la main d'œuvre...» dit-elle d'un ton doux et subtile... tendant la main vers la zone où l'on essayait de conduire les civils, le sol commença à se recouvrir d'une sorte de brume noire qui remontait doucement le long des pieds de chacun, les borgs présents étaient perturbés, des étincelles jaillissaient de partout avant qu'ils ne s'effondrent, quant aux civils, ils semblaient en proie à une terreur sans nom et commencèrent à courir partout en hurlant, ils semblaient voir les borgs comme des ennemis et se jetaient dessus, risquant davantage de se blesser qu'autre chose!

La nécromancienne sourit et s'éleva dans les airs, cherchant encore d'autres victimes à contrôler, ces étranges voiles de brume apparurent un peu partout en ville, y compris vers l'aérodrome... la majorité des civils se retrouvant dans les rues se retrouvaient donc pris à une terreur sans nom et s'attaquaient entre eux, attaquaient également toute personne à portée, borgs ou soldats! La nécromancienne n'était désormais plus la seule menace à prendre en considération...

De son côté, elle s'avançait vers le laboratoire, mais plus elle s'en approchait, plus elle pouvait sentir ses pouvoirs s'amoindrir... un filet de protection anti-magie semblait avoir été disposé... qu'à cela ne tienne... elle se tourna vers un groupe de civils qui passait par là, elle tendit le bras et contrôla leurs esprits pour les envoyer en mode kamikaze à l'intérieur, se fichant bien des pièges qui pouvaient avoir été installés, et leur donnant l'ordre de désactiver ces champs de protection, un sourire malsain au bord des lèvres...


KirosLa situation semblait sous contrôle pour le moment, Kiros suivait toutes les opérations depuis ses nombreux écrans, ses yeux passaient si vite d'un point à l'autre qu'ils paraissaient parfois devenir transparents. Les techniciens s'activaient, les soldats les protégeaient, certains se préparaient à attaquer... il espérait que du côté de Ward, tout allait bien aussi.

Sauf que les choses se compliquèrent très vite! Des ombres noires apparurent un peu partout et les civils dans les rues devinrent incontrôlables! Ils s'attaquaient aux borgs, aux soldats, et semblaient se ruer vers les générateurs anti-magie pour empêcher les techniciens d'agir! Rapidement, il activa la ligne commune avec les différents commandants


«À toutes les unités! Priorité à la protection des civils!! Que tous ceux qui ne se trouvent pas aux alentours du laboratoire tentent de les contenir! Les unités à proximité du laboratoire, désactivez les pièges qui pourraient blesser les civils et maintenez ceux qui pourraient les emprisonner et les calmer.»

Il ramena ses mains sur son front, il se sentait fiévreux d'un coup. Ultimecia avait toujours eu un don pour manipuler les esprits, mais il ne s'attendait pas du tout à ce qu'elle agisse aussi vite, et avec une telle étendue. Si les boucliers n'avaient pas été désactivés, elle n'aurait surement pas pu agir de la sorte. Quelle plaie, il allait vraiment falloir augmenter la sécurité sur les générateurs à l'avenir...



===============================
Récapitulatif:
- Ultimecia profite de l'évacuation des civils pour les manipuler. Ils deviennent fous et attaquent les borgs, soldats et se dirigent vers les générateurs anti-magie pour perturber les réparations.
- Ultimecia envoie un groupe de civils dans le laboratoire Geyser pour tenter de désactiver le champs de force créé.
- Kiros demande en priorité de s'occuper des civils
- Sur le laboratoire Geyser: demande de désactivation des pièges mortels, mais laisser ceux pouvant "capturer et maîtriser" les civils.

Gains:
Liesel gagne 100 gils
Ruby gagne 100 gils
Cid Highwind gagne 100 gils
Squall Leonhart gagne 100 gils
Viper gagne 100 gils
Gradivus gagne 100 gils
Shellie gagne 100 gils



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 9 Déc - 13:29

EmerichEmerich Reinhold

peu de temps après avoir finit sa conversation avec le commandant Benneth, une conversation holographique s'enclencha, il s'agissait d'Eve la responsable du Département de Recherche sur les Forces Occultes. Ils avaient eu l'occasion de travailler ensemble sur quelques projets fut un temps et la considérait comme une des personnes les plus importante de la recherche à Esthar.

Il répondit à sa question par un "Bien entendu, des borgs sont déjà en route. Je vous recontacte au plus vite dés que j'ai du nouveau."

On l'informa qu'un Prototype, le SHELL-B, avait été lancé et des informations grâce à une balise lancée par celui ci apportait de précieuses informations sur la localisation des troupes.
Deux borgs l'informèrent de l'arrivée d'un Seed de la TGU aux portes de la ville.

Le commandant envoya un message au prototype: "Unité SHELL-B ? Ici le Commandant Reinhold, un Seed s'approche de la position du générateur. C'est un allié ne l'attaque surtout pas. Terminé."

Il venait de finir son message qu'un nombre affolant de rapport d'émeute lui parvenait, Ultimécia avait fait quelque chose et il fallait réagir pour empêcher les habitants d'Esthar de devenir la main d'oeuvre de la sorcière. Un message de Kiros arriva.

«À toutes les unités! Priorité à la protection des civils!! Que tous ceux qui ne se trouvent pas aux alentours du laboratoire tentent de les contenir! Les unités à proximité du laboratoire, désactivez les pièges qui pourraient blesser les civils et maintenez ceux qui pourraient les emprisonner et les calmer.»

Emerich envoya rapidement un nouvel ordre à tout les borgs prévus à l'évacuation: "Maîtrisez les civils sans utiliser vos armes, seules les unités possédant tranquillisants et tasers sont autorisés à les utiliser.

Un rapport de la première unité de dix borgs arriva. ils venaient d'arriver à l'entrée du laboratoire où des civils tentaient de forcer l'entrée et commençaient à maîtriser les personnes contrôlés par la sorcière.

Le radar montrait que les civils s'approchaient des générateurs et menaçaient donc les techniciens. Il commanda à une partie des borgs qu'il avait obtenu de rejoindre le plus rapidement possible les générateurs.

Il rappela Eve, la situation exigeait que l'on agisse vite et même s'il ne doutait pas de sa capacité de réaction, elle avait parfaitement en disant qu'il fallait coordonner leurs actions.

"Eve? J'ai envoyé l'ordre aux borgs vigiles de ne pas intervenir avec des armes mais ils ne tiendront pas vous devez sceller les parties de la ville pour empêcher les civiles d'atteindre les générateurs, utilisez les gaz soporifiques, ils n'affectent pas les borgs! -il respira un instant- j'ai dépêché 6 borgs en plus des 3 précédents aux trois points que vous m'avez indiqué. Je vous informe également de la présence d'une Unité prototype de défense au générateur à l'entrée de la ville, ainsi qu'un Seed qui s'est identifié au nom de Miwa devant deux borgs. Terminé."

Quelque chose lui disait qu'Ultimécia n'avait pas finit de leur en faire voir de toutes les couleurs...

-----------------
Récapitulatif:

- Envois d'information à l'unité SHELL-B

- Ordre de ne pas attaquer les civils et d'utiliser des tranquillisant et tasers pour maîtriser les civils et limiter les victimes.

-Arrivé de la première unité de protection du laboratoire.

-Envois d'unités en renfort aux trois générateurs.

-contact pris avec Eve pour tenter de limiter les actions de la foule et donner des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 9 Déc - 16:39

SHELL-BSHELL-B

Le filet était en place, mais la menace ne venait apparemment pas d'en haut, ni était-elle magique. La balise repéra les mouvements étranges des civils qui, au lieu de fuir, convergeaient plutôt sur sa position. Une réponse d'en haut lui confirma la situation tandis qu'il calculait ses options et recours contre le siège qui se préparait. Sa tête s'arrêta sur l'autoroute qui se trouvait au-dessus de leurs têtes, recherchant les faiblesses structurelles dans le bâtiment. Avec de la chance, l'infrastructure de la ville ne serait pas aussi parfaite qu'ils racontent. Sa mission était devenue plus délicate, obligé de recourir à la précision et à une force mesurée à présent, du moins tant que la sorcière ne daignera pas se salir les mains elle-même.

-Compris. Recherche des protocoles antiémeute, changement de priorités aux options non létales. Érection du périmètre de sécurité en cours. Identité du SeeD confirmée, ordres acceptés. Demande permission aux dommages collatéraux matériels.

Avec les renforts qui arrivaient, le prototype se permit de partir devant pour accomplir sa directive. Usant de ses talents de grimpeur, il escalada un immeuble faisant face au pilier de l'autoroute. Arrivé suffisamment haut, le machinoïde entra par l'une des grandes fenêtres en passant tout bonnement à travers. Sa cible était devant lui. Reculant de quelques pas, il s'abaissa au sol en position de rugby. Deux boucliers s'étendirent de ses bras juste avant qu'il ne s'élance à l'assaut. S'approchant du pilier, il baissa la tête, leva l'épaule, et le bruit du métal contre le béton résonna jusqu'au loin. Logé dans le pilier, la carrosserie du cyborg allait avoir besoin d'un nouveau coup de peinture et d'un débosselage, mais les dégâts ne semblaient que superficiels au moins. Pour la structure par contre, usant à la fois de tout son poids et de sa force, la créature artificielle commença à faire pencher la route en direction de la rue menant au générateur. Avec l'effondrement qui s'en suivit, pas de doute que ces éléments hostiles allaient avoir du mal à traverser jusqu'à eux. Tout du moins, il s'était pourvu d'un peu plus de temps pour passer à la deuxième phase de son plan. Couvert de poussière, le machinoïde descendit de son perchoir pour rejoindre un SeeD et deux scientifiques qui ne devaient pas être bien préparés à cette vision.

-Commencez les réparations, cette unité s'occupe de protéger le périmètre.

Après cette démonstration, ils n'eurent pas besoin d'être convaincus davantage. Prenant l'initiative, le cyborg retourna auprès des véhicules entassés et en bonne partie détruits par l'effondrement. Empoignant solidement l'un d'eux, il le balança jusqu'à l'entrée de la rue où le groupe était posté pour défendre le générateur. Si les défenses de la ville étaient faites pour prévenir une attaque venant de l'extérieur, ils n'avaient qu'à se monter leur propre barricade et attendre sagement un nouveau développement. Malgré ses efforts les plus diligents, les premiers civils étaient arrivés avant qu'il ne soit entièrement prêt. Il n'y avait qu'à espérer que les borgs en renforts allaient suffire le temps qu'il termine et rejoigne l'affrontement. Le tout paraissait solide, et le cyborg avait fait de son mieux pour bloquer plusieurs accès, forçant leurs assaillants à converger, ou du moins à devoir faire de grands efforts pour les prendre à revers.

-Déploiement des lacrymogènes.

Un cliquetis se fit entendre, mais sans plus. Opérant un nouveau diagnostic de terrain, le machinoïde s'en voudra de se rendre compte qu'il s'agissait de l'une de ses fonctions qui n'avait pas encore été rétablie. Il pousserait bien un soupir s'il en était capable. Toujours armé de ses boucliers, il pouvait néanmoins toujours faire une différence en tenant les civils à distance tandis que les borgs usaient de leurs armes non létales. Il s'interposa quand même quand l'un des borgs faillit toucher une enfant d'à peine quatre ans avec l'un de leurs coups de taser, jugeant que la pauvre n'y survivrait pas. La plus mignonne petite meurtrière qui soit répondit en assénant des coups de marteau en plastique sur la tête du géant mécanique. Couvrant la petite, il se retourna en la détenant par le collet pour la confier à l'un des protecteurs publics avant de retourner au travail. La journée allait être longue.


Actions de SHELL-B
============================
@Fait s'effondrer un autoroute pour bloquer l'accès principal au générateur de l'entrée de la ville.
@Dresse une barricade de fortune avec les voitures récupérées.
@Aide les borgs présents à contenir les civils en tenant les deux séparés.


Dernière édition par Shellie le Mer 9 Déc - 18:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julian Quinn
Noble taciturne

Noble taciturne

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 11
HP : 400/2000
MP : 35/60
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 9 Déc - 16:54

EveEve

Ce n’était pas chose aisée que de retirer le sourire angélique qu’Eve arborait en quasi-permanence sur son joli minois. Il faut dire qu’elle s’efforçait toujours de voir le bon côté des choses, et ce en toutes circonstances. L’attaque d’Ultimécia et Sephiroth sur Esthar ne faisait pas exception et ce fut avec bonne humeur qu’elle commanda ses troupes. La priorité était d’envoyer des équipes de techniciens réparer les barrières anti-magies situées aux trois pôles de la ville, aussi déploya-t-elle trois binômes en conséquences. La position des deux calamités était connue de tous : Ultimécia se trouvait près du laboratoire Geyser tandis que Sephiroth se tapissait dans les sous-sols de la ville. Voilà qui allait permettre aux techniciens de se rendre à leur destination sans encombre… Du moins le pensait-elle.

Les opérations de ce genre nécessitaient avant tout une bonne coordination entre les parties et c’est pourquoi Eve choisit de contacter avec son petit bijou de technologie – le « HoloTrans+ » – le commandant Reinhold. Ils avaient par le passé collaboré à de multiples occasions et Eve appréciait son professionnalisme. Elle ne fut donc point déçue d’apprendre qu’il avait d’ores et déjà envoyé des équipes de borgs aux trois pôles. Le remerciant de son sourire sincère, elle coupa la communication et observa ses écrans de contrôle. Ultimécia se trouvait toujours près du laboratoire Geyser, encerclée par de nombreux soldats. Il faudrait être fou pour sous-estimer la puissance d’une nécromancienne, Eve en avait conscience. Depuis toujours, elle avait étudié les Forces Occultes et les pouvoirs des descendants d’Hyne n’étaient pas à prendre à la légère. Qui plus est, l’absence de mouvements de la sorcière était mauvais signe.

Quoi qu’il en soit, lorsque Mitch vint rappeler à la scientifique que Sephiroth se trouvait dans les sous-sols, elle décida alors d’appeler son amie d’enfance Winter Schnee, probablement dépêchée pour faire face au conflit elle aussi. L’intuition de la jeune femme fut bonne : la directrice technique de la Schnee Company se retrouvait à diriger la mise en place de pièges pour retarder les deux calamités et faciliter leur capture.

« En effet, répondit-elle en posant sa main droite sur sa joue. Les barrières anti-magies de la ville ne fonctionnent plus. C’est embêtant… Mes techniciens sont en route. »

C’était un moyen de tenir informée Winter de ce qu’il se passait du côté des réparations. D’ailleurs, elle trouvait cette idée intéressante afin de coordonner les assauts avec plus d’efficacité. Eve savait qu’elle pouvait compter sur son amie dans ce genre de situation.

La voix de Mitch hurla depuis le fond du laboratoire pour indiquer que les premiers techniciens étaient arrivés à l’aérodrome et qu’ils avaient entamé les procédures de réparations. Voilà une bonne nouvelle que Winter avait certainement entendue sans qu’Eve ait besoin de le lui répéter, puisque la communication était toujours établie. Sans attendre, la scientifique parcourut ses écrans de contrôle pour zoomer sur celui de l’aérodrome. En effet, tout semblait se dérouler comme prévu. Qui plus est, de nombreux soldats commençaient à arriver, comme ce très beau jeune homme aux cheveux blonds qui ne manqua pas de taper dans l’œil de la demoiselle. D’autres techniciens se joignaient également aux réparations, comme cette femme à la blanche chevelure qui ne disait rien à Eve. Qu’importe, toute aide était la bienvenue.

Malheureusement, la situation commençait à s’envenimer lorsqu’Ultimécia fit apparaître une étrange brume noire aux pieds des civils encore en évacuation, les rendant probablement fous et les obligeant à s’attaquer aux soldats. Ainsi, la sorcière du futur ne souhaitait pas se salir les mains, hein ? Cela était astucieux, Eve devait le reconnaître, et c’est pourquoi son sourire ne l’avait toujours pas quitté. N’étant pas certaine que Winter dispose de ces informations, elle décida de lui en faire part.

« Winter, sois prudente : les civils sont sous l’emprise d’un maléfice et attaquent les soldats sans raison apparente. »

Elle ne doutait pas un seul instant que Winter relaierait l’information à ses équipes et qu’ils feraient le nécessaire pour s’en protéger. Le HoloTrans+ émit alors un petit bip sonore avant qu’un deuxième appel ne s’établisse. Il s’agissait du commandant Reinhold qui priait Eve d’empêcher l’accès aux générateurs par les civils en usant de gaz soporifiques. Il est vrai que la situation pourrait devenir désavantageuse si cette nouvelle menace venait à atteindre les techniciens.

« Entendu, Commandant Reinhold. Je vous tiendrais informé. »

Sur ces mots, Eve mit fin à la conversation avec le commandant. Presqu’aussitôt, la voix de Mitch s’éleva depuis son bureau au fond du laboratoire.

« - Eve, le deuxième groupe de techniciens vient tout juste d’arriver à l’entrée de la ville !
- Parfait. Tout semblait se dérouler dans le bon ordre. Transmet-leur l’ordre du commandant Reinhold, afin qu’ils puissent neutraliser les civils à l’aide de gaz soporifique. Cela devrait faire l’affaire. »

A vrai dire, Eve ne craignait pas vraiment pour tous ces techniciens et soldats à l’entrée de la ville puisqu’il s’agissait de l’endroit le mieux protégé pour le moment, grâce à l’intervention du prototype SHELL-B notamment. En revanche, ce qu’elle ignorait, c’est que Sephiroth se dirigeait à cet endroit… Il valait mieux pour ses troupes que des soldats se chargent d’interrompre la calamité sur son chemin, sans quoi il risquerait de faire un carnage. Sans dire un mot, Eve parcourut les écrans de contrôle afin de se rapprocher de l’entrée de la ville. Les hommes sur place semblaient neutraliser les civils du mieux qu’ils pouvaient.

« - Le dernier groupe vient d’arriver au palais présidentiel ! Mais…
- Qu’y a-t-il, Mitch ? Eve se tourna vers lui.
- Ils sont encerclés par des civils envoûtés ! Ils ne tiendront pas longtemps sans une aide militaire… »

Mitch se mangeait les ongles sous l’angoisse de la situation. Eve, quant à elle, refit face à ses écrans de contrôle en cherchant une solution à ce problème. Elle était toujours en communication avec son amie, aussi s’adressa-t-elle à Winter non sans une petite pointe d’humour.

« Il semblerait que tu ne sois pas la seule à mener une guerre sans soldat, Winter. »

Cette fois-ci, son sourire n’était plus aussi sincère mais camouflait en réalité une part d’appréhension. Elle craignait pour la survie de ses collègues là-bas et ne savait quoi faire pour leur venir en aide… Néanmoins, il fallait agir vite, et le mieux qu’elle pouvait faire à cet instant était encore de répandre l’information auprès des soldats. Elle contacta à nouveau le commandant Reinhold, sans se soucier des formalités cette fois.

« Emerich, où en sont vos unités dépêchées au palais présidentiel ? Mes techniciens sont en mauvaise posture… S’il-vous-plaît, faites vite. »

Que leur réservait la suite des événements ?
────────────
Récapitulatif :


  • Tous les techniciens sont arrivés aux trois pôles de la ville. Ceux du Palais Présidentiel sont en mauvaise posture.

  • Les techniciens du pôle « Entrée de la ville » lancent des gaz soporifiques pour aider l'intervention de SHELL-B mais reprennent rapidement les réparations puisque la situation est prise en charge.

  • Contact établie avec Emerich Reinhold : demande de protection urgente des techniciens au pôle « Palais Présidentiel ».

  • Contact établie avec Winter Schnee : transmet l'information sur le maléfice d'Ultimécia lancé sur les civils à travers Esthar.

  • Statut des barrières anti-magies :

    - Générateur à l'entrée de la ville : en cours de réparations (26%)
    - Générateur à l'aérodrome : en cours de réparations (68%) (plus rapide grâce à l'aide de Karima)
    - Générateur au palais présidentiel : réparations momentanément impossibles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Jeu 10 Déc - 21:37

AiniCasey Bennett
J'observai depuis maintenant une bonne vingtaine de secondes la sorcière avec mes jumelles. Je pouvais presque la toucher, grâce aux jumelles que m'avaient tendues un de mes soldats. Mais la réaction que je pouvais lire sur son visage ne me rassurait pas, loin de là. En voyant sa mine presque réjouie lorsque les premières rafales des borgs de mes hommes s'étaient faites entendre, j'avais même laissé échapper un :

« Mais qu'est-ce qu'elle fout ? »

Et en voyant la fumée noire, j'eus un instant d'hésitation, mais, en voyant son effet sur les civils – bientôt confirmé par la communication que je recevais de Kyros -  je compris : moi qui avait trouvé un peu présomptueux de sa part de venir seule – enfin, Sephiroth mis à part – je devais me mordre les doigts de mon propre défaut d'humilité, puisqu'elle s'était allié au seul ennemi que nous ne pouvions combattre : nos civils.

Je pris une profonde inspiration pour évaluer les priorités et tirer le meilleur parti des différents interlocuteurs avec qui j'avais échangé depuis le début de cette mission, tout en essayant d'ignorer la douleur lancinante qui avait élu domicile dans mon crâne. Au bout de quelques secondes, le soldat qui se trouvait à mes côtés me demanda :

« Ca va, commandant ? »

Je lui tendis ses jumelles en hochant la tête d'un air décidé, remis mes lunettes et répondis :

« Oui, merci. Ecoutez attentivement, sergent. Envoyez Kunzel et Edge chercher des munitions sédatives en masse à l'armurerie qui se situe à deux blocs d'ici. Nous devrons vraisemblablement neutraliser des civils sous l'emprise d'Ultimécia. »

J'observai sa réaction et, voyant que, malgré sa surprise, il ne bronchait pas, je continuai :

« Ensuite, vous me rétablissez une liaison avec le commandant Reinhold et vous me l'apportez, il faut qu'on se coordonne. »

Un peu avant de donner mes ordres de déploiement à chacun de mes hommes, au tout début de l'attaque, j'avais eu un échange bref et constructif avec celui-ci – comme toujours, d'ailleurs, et c'est ce que j'appréciais chez lui – concernant le déploiement des borgs. Il avait pris le parti de défendre le labo et d'anticiper la mobilisation de tous les borgs disponibles, aussi lui avais-je simplement répondu :

« De mon côté, j'ai déployé plusieurs unités pour, dans le meilleur des cas, neutraliser directement la cible, dans le pire, au moins la ralentir. Nous allons rapidement avoir besoin de renforts, alors n'hésitez pas à nous en envoyer. Je vous communique nos coordonnées précises. »

Nous nous étions quittés sur ces entrefaites et, depuis lors, je n'avais plus aucune nouvelle. Pire encore, je n'arrivais plus à le joindre. Le réseau surchargé parasitait sûrement nos communications, mais je ne pouvais pas me contenter de cette situation.

« Bien, commandant »
me répondit le sergent à qui j'avais confié ces missions et qui, après un bref salut, s'éclipsa pour les accomplir.

De mon côté, je ne perdais pas une seconde : je désactivai aussitôt les fonctions de réplique léthale de l'unité de borgs que je gérais en direct et les passais en mode « gestion d'émeute », beaucoup plus approprié au cas précis. Néanmoins, je n'avais pas une confiance totale dans mes borgs, aussi, les faisais-je stationner à l'endroit où ils étaient, le temps que j'échange avec mes hommes.

Ceci étant fait, j'appuyai sur mon oreillette et lançai, avec vigueur :

« Spitz, Johnson, cessez le feu. Il y a des civils sous les ordres de la sorcière dans la zone. Passez en mode non mortel. Johnson, vous lui avez donnée ? »

« Oui, commandant. Il doit nous entendre. »

« Bien, Cavalone, vous me recevez ? »

Aux dires de Johnson, ce devait être le cas. Je lui avais demandé de donner une oreillette au soldat Cavalone, qui était venu me voir juste après mon échange avec Reinhold. Je l'avais reconnu immédiatement lorsqu'il était venu se présenter, avec une énergie et un enthousiasme qui avait tranché avec l'humeur maussade qui accompagnait mes maux de tête. J'avais tout de même fait un effort pour le saluer convenablement :

« Bonjour, Cavalone. Content que vous soyez des nôtres. »

J'étais sincère. La jeune recrue n'en avait certainement pas conscience, mais je suivais ses progrès avec attention depuis un moment. Il se débrouillait plutôt bien et, détail non négligeable, il semblait fortement vouloir m'être utile, voire m'apprécier. Mon expérience m'avait souvent montré que c'était avec ce genre de soldats que l'on faisait les éléments les plus loyaux. Et s'il était une qualité que j'appréciais par dessus-tout, c'était bien celle-ci.

« Je n'hésiterai pas, si j'ai besoin de vous, Cavalone. »

Je comptais bien tenir ma promesse. Aussi, instinctivement, j'avais demandé à Johnson, lorsqu'il m'avait transmis la position de Cavalone, de lui donner une oreillette reliée exclusivement à la mienne et aux leurs, afin de pouvoir interagir avec lui.

Je répétai :

« Cavalone, vous m'entendez ? Ici, le commandant Bennett. Des civils ont pris les armes contre nous. Ils sont sous l'influence de la sorcière et vont possiblement attaquer votre position. Neutralisez-les, si besoin, mais sans les blesser. Utilisez en priorité les sorts d'altération d'état que vous connaissez. Je répète, je veux le moins de blessés possible, compris ? Je vous fais confiance. »

Je laissai au soldat le temps de me répondre et continuai :

« Deuxième point : voyez avec les techniciens et dressez-moi l'état d'avancement des réparations dans votre secteur. Je... »

Je vis le sergent que j'avais dépêché revenir avec une radio à la main, et me faire signe. D'un hochement de tête, je lui fis signe que je le prenais immédiatement.

« Je vous recontacte dans dix minutes, Cavalone. »

J'appuyai de nouveau sur mon oreillette pour cesser d'émettre et attrapai la radio :

« Commandant Reinhold, ici Bennett. Quelle est la situation, de votre côté ? Je suis toujours en position d'attaque de la sorcière, mais j'ai donné l'ordre de rengainer suite à l'intervention de civils. Pas de soldat infecté, pour le moment. J'ai aussi un homme qui veille sur les techniciens, à aérodrome. Je n'ai pas de visibilité sur les autres sites de réparation des barrières magiques. A vous ! »


Mon écran de contrôle des borgs vira soudainement au rouge clignotant pour m'avertir que des civils approchaient de notre position. Je rangeai la radio dans la poche extérieure de ma veste d'uniforme et m'approchai de la position des borgs pour voir qu'un groupe de civils venait dans notre direction. Je soupirai et m'avançai encore un peu pour arriver à portée de sorts. Je lançai un multi-Morphée, qui draina mon énergie aussi sûrement qu'il relança mon mal de crâne. Il ne restait plus qu'à espérer que je n'aurai pas à renouveler l'opération trop souvent.

« Commandant ! Les munitions ! » entendis-je derrière moi.

Je me tournai et, en voyant mon sergent, fis rapidement demi-tour pour accueillir avec soulagement le retour de mes hommes avec les balles sédatives. Sans hésiter une seconde, j'éjectai le chargeur de mon revolver, puis la balle qui restait dans le canon, avant d'insérer les nouvelles munitions. Je retournai près des borgs, prêt à endormir les nouveaux ennemis qui se présenteraient.

En voyant Ultimécia avancer, je grimaçai. J'avais complètement échoué.

--------------------------

Récapitulatif des actions :

  • Entre en contact avec le soldat Cavalone pour dresser le bilan de la situation ;
  • Entre en contact avec le commandant Reinhold pour évaluer la situation sur les autres fronts et coordonner leurs mouvements ;
  • Ordonne le cessez-le-feu chez ses unités et recommande le passage en mode "émeute" des borgs ;
  • Arme son équipe de munitions sédatives ;
  • Lance le sort Morphée sur les civils à proximité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Sam 12 Déc - 3:01

CavaloneCavalone

Désolé:
 

La situation devenait bien plus compliquée au fur et à mesure que le temps passait, tout cela n'annonçait rien de bon. Le jeune homme qui est en train de se renseigner si les techniciens avaient besoin d'assistance remarque assez rapidement que des civils se dirigent vers eux, ceux qui sont hypnotisés en tout cas. Ca va rapidement devenir problématique si ça reste ainsi et Cavalone se demande si utiliser la force contre eux est vraiment une option ou non, il pourrait gravement les blesser et ça serait faillir à son devoir de les protéger. Soudain, un bruit se fait entendre dans son oreille, ou plutôt une voix, et un sourire de joie se dessine sur le visage du beau blond au fouet. Le Commandant Bennett est en train de lui parler et il dû attendre de l'entendre une seconde fois avant de se mettre au garde à vous, même si le Commandant n'était pas face à lui, pour témoigner à quel point il est fier de pouvoir communique avec lui. Lorsque Bennett lui annonce qu'il a besoin de lui, l'homme au fouet lui répond en riant un peu:

« Pas besoin de tant d'honneurs, Commandant Bennett, je ferais ce qui est nécessaire pour vous être utile, c'est tout ce qui m'importe! »

L'enthousiasme et la volonté de bien agir s'entendent dans la voix du jeune homme qui s'avance lentement vers les civils qui continuent aussi leur avancée vers là où se trouve les techniciens, ils seront là dans moins d'une minute. Les premières indications que lui donne le Commandant correspondent parfaitement à ce qu'il voit devant lui, aussi il obéira sans soucis au fait de neutraliser les civils sans les blesser, peut-être que les quelques autres soldats autour de lui vont pouvoir lui filer un coup de main, donc il ne fera pas dans le détail et pourra paralyser des groupes de personnes avec son fouet s'il le souhaite, en espérant que ça suffira. Cavalone fait claquer solidement son fouet au sol pour s'assurer qu'il est détendu au maximum avant de répondre.

« C'est comme si c'était fait, soyez rassurez, je ferais en sorte de n'avoir aucune perte, je vous le jure sur mon honneur et ce que j'ai de plus cher. »

Alors qu'il écoute attentivement la suite des instructions, quelque chose semble obliger le Commandant à recontacter le jeune soldat un peu plus tard. Très bien, mais d'après ce qu'il demandait au départ et ce que peut deviner le beau blond, il comprend qu'un rapport détaillée de la situation à l'aérodrome ne serait pas de refus. Il se met alors à entourer les habitants avec son fouet en utilisant une altération Paralysie, les autres soldats vont l'aider en envoyant du gaz soporifique ainsi que des sorts Morphée de masse pour endormir la plupart des civils armés qui s'avancent vers eux. Cavalone réussit à bloquer bon nombre de civils en les entourant de son fouet qu'il manie très bien, à tel point que cinq minutes suffisent pour que les soldats et lui même à neutraliser la totalité des civils manipulés par Ultimécia.

Devant un tel "exploit", les soldats se félicitent entre eux alors que le blond au fouet se fait interpeller par un technicien qui lui demande de le rejoindre au plus vite. D'un coup de fouet sur la passerelle, il parvient à regrimper directement sur la plateforme auprès du technicien qui est un peu surpris de le voir arriver ainsi, mais content de sa rapidité!

« Je vous ai entendu tout à l'heure! Cavalone c'est bien ça? Est-il vrai que vous pouvez communiquer avec le Commandant Bennett?
- En effet, d'ailleurs, il me faut un rapport de l'avancement des réparations ici.
- Parfait! Je vous conseille d'aller directement voir le Commandant Eve, c'est elle qui s'occupe de transmettre les informations sur l'avancement des réparations, elle se situe au laboratoire actuellement. Pouvoir communiquer avec elle sera surement très utile.
- Je vous remercie, les informations qu'elle me donnera pourront être transmises au Commandant Bennett le plus rapidement possible! »


Sans plus tarder, le jeune homme quitte la plateforme en sautant dans le vide et se rattache avec son fouet à un lampadaire pour entamer sa course effrénée jusqu'au laboratoire où se trouve cette "Eve" qui gère directement toutes les informations sur les réparations. En ayant le contact avec elle et Bennett, Cavalone sera surement le soldat le plus informé de cette bataille et servira de lien de communication. La pression va apparaître sur ses épaules, mais il y est préparé, il doit réussir au nom de chacun de ses soldats ou civils, hommes ou femmes, tous ceux qui se trouvent à Esthar à présent.

En quelques minutes à peine, il parvient au labo, un peu essoufflé pour sur, mais on semble le reconnaitre puisqu'on lui ouvre les portes sans plus tarder. Une fois être arrivée dans la salle du laboratoire où tout semble être géré, il pose un genou à terre, son poing contre le sol, comme un messager loyal qui viendrait transmettre une requête de la plus importance. Pourtant, ses yeux ne sont pas fixés vers le sol, non, ils sont relevés tout comme sa tête et regarde dans la direction de cette femme qui s'est tournée vers lui. Le regard de Cavalone est déterminé, brûlant d'ardeur et il est impossible de croire que quelqu'un comme lui puisse faillir à la tâche d'une quelconque façon. Il demande alors de sa voix la plus sincère:

« Commandant Eve, enchanté. Désolé de ne pouvoir m'attarder sur les présentations, je suis en contact avec le Commandant Bennett qui doit me recontacter sous peu et j'ai besoin des informations concernant les réparations de chaque secteur. Je vous prie de bien vouloir m'excuser de cette demande rapide, mais dans cette bataille, chaque seconde compte, vous le savez. »

Son regard ne perd pas en intensité alors qu'il sait que le commandant Bennett peut appeler d'une seconde à l'autre pour lui demander ces informations...
=========================================================

Actions de Cavalone:

♥ Prend contact avec le Commandant Bennett et obtient l'ordre de neutraliser les civils sans faire de blessés.
♥ Réussi à bloquer la vague de civil qui se dirigeait vers l'aérodrome avant de partir vers le labo sous conseil du technicien.
♥ Se présente au Commandant Eve pour lui demander les informations nécessaires sur les réparations actuelles de chaque secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Sam 12 Déc - 16:05


Albert SadheartAlbert Sadheart

Albert était concentré sur son travail, pendant que le chargement se faisait dans les unités Borgs pour aider à réparer les générateurs, il continua de lancer le chargement des pièges tout autour. Son laboratoire étant le centre de sa toile, les pièges s'activaient doucement tout autour de lui, sorcière ou non, elle ne passera pas sa protection aussi facilement. Quoi qu'il n'en était pas trop sûr ? D'après les simulations, cela ferait l'affaire mais il y a une différence entre une simulation et la réalité. Il le savait, il n'était pas présent quand les SeeDs se sont attaqué à elle pour la contenir dans son époque et la vaincre. Il ne pouvait donc que supposer via ses tests que cela fonctionnait. Le bruit des touches enfoncer dans les claviers se faisait entendre autour de lui, le doux concerto de gens appliqué à leur travail, tout se passait bien pour lui... un peu trop bien...

Effectivement, Kiros l'informait – ainsi que tous les autres – que la sorcière utilisait des civils comme boucliers humains. Tss, ses pièges vont devoir être désactivés... en partie ! Changeant de fenêtre sur son ordinateur, il désactivait les pièges mortels pour ne laisser que les plus petits pour le moment. Cela va des drones qui envoie de quoi paralysie les gens ou les stopper ainsi qu'aux dalles piéger dans le même sens dans le laboratoire afin de les endormir. Albert toute sorte de piège, certains s'activaient en passant devant, d'autres aux bruits, bref, la sorcière peut user des gens si elle veut, il va les stopper avec la manière douce mais elle, ce sera la manière forte. Si elle veut utiliser les coups fourbes, alors lui aussi.

« Attentions aux soldats en villes, ne vous approchez pas d'Ultimécia, envoie des drones kamikazes sur elle, je répète, envoie des drones kamikazes ! »

En quelques instants, les drones quittaient différentes sorties du laboratoire pour détecter la sorcière et la prendre en chasse, peu importe sa localisation. En cas de bouclier humain, les drones cesseront de fonctionner pour ne pas faire de blesser, en cas de manipulation, idem, ils exploseront pour éviter de se faire renvoyer la pareille. Et si cela fonctionne, cela ne risque pas de l'empêcher de nuire mais elle va en prendre plein la tronche, ça c'est sûr. Les drones étaient furtifs, assez discrets, ne laissant qu'un léger bruit sur leur passage pour signaler leur avancée mais sinon, rien de bien bruyant. Appuyant de nouveau sur le micro pour transmettre le message aux autres SeeDs, borgs et autres bénévoles, il préférait rassurer et éviter de s'agglutiner ici.

« Nous contrôlons la situation dans le laboratoire, les civiles seront stoppées avec la manière douce, concentrez-vous sur les générateurs endommagés. D'autres Borgs ne vont pas tarder à vous rejoindre. »

Certes, quelques soldats ne seraient pas de trop pour patrouiller ici le temps que la sorcière ne débarque mais pour le moment, ça allait relativement bien. Pourvu que ça dur. Albert ignorait où Ultimécia se trouvait exactement mais ses drones le lui diront. Alors que la progression se faisait sur différents points, Albert jouait la carte de la prévention, envoyer un nouveau message général.

« Quelqu'un a besoin de soins, de remède, de pièges pour stopper les civiles ? »

Il était dans son laboratoire, étant un dernier rempart avant Geyser pour la sorcière mais il pouvait au moins aider les troupes sur le terrain. La bataille débutait à peine mais la situation peut vite changer face à ce genre de personne...

Actions d'Albert :
- Procédure de manipulation d'un Borg pour charger en lui la réparation d'un générateur pour aider ceux et celles se dirigeant vers les générateurs de la ville (téléchargement en cours : 81%)
- Activation de divers pièges anti-magie/Sorcière à commencer par la pièce, puis le laboratoire entier, autour du bureau du président, puis devant le laboratoire, et ainsi de suite pour s'étendre en ville... (Pièges activée : 60% [Laboratoire de Sadheart et alentours protégé...], la désactivation des pièges les plus dangereux à fait avancer la progression.
- Envoi de drones kamikazes sur Ultimécia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Sam 12 Déc - 17:21

UltimeciaC'était tellement simple... trop simple peut être? La nécromancienne ne pouvait s'empêcher de sourire en voyant les borgs et les soldats baisser leurs armes devant les civils qui se mettaient à courir partout. Voilà qu'elle avait désormais le champs libre pour poursuivre son objectif... elle s'approchait de plus en plus du laboratoire, la majorité des pièges avaient été suspendus alors qu'elle envoyait des civils devant elle pour s'assurer justement que la voie était libre.

Elle ne se souciait pas vraiment de ce qu'il se passait aux générateurs anti-magie. Les civils allaient leur donner suffisamment de fil à retordre pour qu'elle ait le temps d'atteindre son objectif. Cependant, il y eut un gros tremblement de terre, sur l'instant, cela l'intrigua, mais elle préférait ne pas s'en soucier et continua d'avancer jusqu'à ce qu'elle entende un bruit étrange.

Levant les yeux, elle vit des drones lui foncer dessus et elle plissa légèrement les yeux avant de tendre le bras devant elle, interceptant les kamikazes qui lui causèrent quand même quelques brûlures

«Pitoyables...» pourtant, elle ne semblait pas vraiment content et déploya une gigantesque boule de feu qui se rua vers les autres drones qui lui fonçaient dessus, les réduisant en poussière avant de se diriger vers l'entrée, toujours escortée par ses civils.

Et grand bien lui fit, car bon nombre d'entre eux activait des pièges censés bloquer sa magie. En soit, elle réalisa que le laboratoire lui-même était protégé par la magie et qu'elle ne pourrait faire usage de ses pouvoirs comme elle l'entendait, mais elle incita avant tous les civils à se regrouper autour d'elle, sans la toucher évidemment, tel un bouclier humain, elle s'avançait désormais et prenait la direction du laboratoire du Dr Geyser. Il ne pourrait pas lui échapper...


KirosDu côté de Kiros, la situation était bien plus difficile à gérer! Les civils étaient incontrôlables et prenaient désormais d'assaut le Palais Présidentiel où il se trouvait. Heureusement que Laguna n'était pas là, il put ainsi faire appel à toute la garde présidentielle pour foncer vers l'entrée et prêter main forte à ceux qui tentaient de contenir les hommes et les femmes déboussolés. Les réparations du générateur étaient une priorité et elles ne pouvaient se faire correctement dans ces conditions.

L'homme à la peau noire sortit de lui-même pour aller prêter main forte à ses hommes, n'étant pas le genre à rester sagement dans son bureau lorsque la situation l'exigeait. Puis il y eut un tremblement de terre et il se dépêcha d'aller voir sur ses écrans avant de partir et remarqua qu'un morceau entier d'autoroute avait été détruit? Il appuya sur l'interrupteur pour parler à toutes les unités connectées


«Hey! Ultimecia fait suffisamment de dégâts, merci de demander à vos borgs et autres machines de guerre de ne pas réduire la ville en cendres!» non mais qu'est-ce que c'était que cet engin? Il zooma rapidement sur SHELL-B et fronça des sourcils... un nouveau modèle de borg? Pas très au point ou alors, peut être un peu trop? Peu importe, Kiros lâcha ses écrans et alla s'occuper des civils, le générateur de l'aérodrome allai bientôt être réparé, il fallait absolument que celui du Palais Présidentiel se remette en marche rapidement!

Entre les soldats du Palais, les borgs et Kiros, tous les civils qui s'en prenaient au palais furent maîtrisés et l'homme à la peau noire resta personnellement à proximité des techniciens pour s'assurer des réparations rapides. Il avait pris une tablette qui lui permettait de suivre l'avancée d'Ultimecia et commença à s'inquiéter en la voyant s'approcher des ordinateurs

«Sadheart! Ou n'importe qui qui aurait accès aux installations électroniques du laboratoire Geyser! Coupez les circuits des ordinateurs, Ultimecia ne doit pas lire les informations qui s'y trouvent!!» les recherches sur les technologies anti-sorcières... mais surtout... il y avait là l'emplacement tenu secret d'Ellone. C'était ça qu'elle cherchait en fait...



===============================
Récapitulatif:
- Ultimecia est blessée par l'attaque des drones kamikazes, mais elle détruit le reste
- Ultimecia utilise un gros groupe de civils comme bouclier humain et entre dans le laboratoire, elle se dirige vers la salle de contrôle avec les ordinateurs.
- Kiros va de lui-même maîtriser les civils du Palais Présidentiel, la zone est sécurisée, les réparations peuvent reprendre
- Kiros demande à couper l'électricité dans la zone des ordinateurs pour qu'Ultimecia ne puisse pas lire les données informatiques.

Gains:
Ruby gagne 100 gils
Shellie gagne 100 gils
Julian gagne 100 gils
Liesel gagne 100 gils
Seth gagne 100 gils
Cid gagne 100 gils



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Sam 12 Déc - 22:02

SHELL-BSHELL-B

-Dommage collatéraux matériels en marge acceptable. Présence hostile réduite. Sur l'écran holographique, plusieurs message d'erreur apparurent et défilèrent et ce dernier prit une teinte rouge momentanément. Une route se répare toujours, pas eux. Ne me compare pas à ces machines vides, humain.

L'écran holographique du prototype revint au bleu. Semblerait-il que les appréhensions n'étaient pas envers ses capacités. Il pouvait toujours être réparé après tout, ou bien remplacé s'il n'était pas à la hauteur de la tâche. Peu importe ce qui venait de se produire tenait visiblement de l'anomalie. L'automate examina la situation des informations qu'ils séparaient avec lui. Dans leurs micros, les commandants assuraient que le laboratoire était sous contrôle, mais défense après défense était percée tandis que la nécromancienne s'approchait de son but en se servant de ses boucliers humains. Ces générateurs n'étaient que des diversions après tout, et elle comptait sur cela pour tout bonnement les prendre de vitesse. Observant ses alentours, les choses étaient sous contrôle, et le SeeD présent pouvait toujours laisser les réparations aux deux autres techniciens sur place. Un lancer de pierre le força à lever le bras pour se protéger. Il y avait moins de civils ici, effectivement, mais ils s'emparaient maintenant des débris pour les attaquer. Les borgs pouvaient résister à quelques pierres et bouts de tuyau après.

-Ce périmètre est sécurisé, relocalisation au laboratoire pour engager la nécromancienne.

Le prototype piqua en ligne droite à travers les assaillants, en jetant plusieurs au sol au passage, et se prenant les coups au passage. Un SeeD était présent pour les contenir en plus des renforts et des fortifications. Avec de la chance, ce serait suffisant pour lui donner un peu de temps supplémentaire. Escaladant les restes de l'autoroute qui se tenait là autrefois, il s'élança sur la voie rapide pour se mettre en approche du laboratoire en espérant éviter ainsi les combats qui se déroulaient en-dessous, et surtout les pièges. Il avançait à bonne vitesse, du moins jusqu'à s'arrêter subitement. D'autres messages d'erreur apparurent, plus insistants cette fois. État critique? En quoi? Tous ses systèmes étaient nominaux jusqu'à maintenant. Il se pencha sur une voiture dont les portières étaient laissées ouvertes, abandonnée par ses occupants en face d'un bouchon de circulation qui s'était formé. Il n'avait pas droit de se laisser distraire de sa mission, pourquoi alors prenait-il une simple peluche abandonnée entre ses grands doigts métalliques. Il observa l'objet avec une nostalgie naissante. Le jouet lui-même était un peu étrange en apparence. Il n'y avait que ces gens de Deling pour concevoir ces étrangetés. La poupée aux bois sur la tête la fixait de ses yeux rouges. Avant de perdre davantage de temps, il se secoua la tête et se remit en route, bien que ce n'était pas sans mettre la peluche en sûreté dans l'un de ses compartiments.

N'ayant aucune réserve à piétiner les voitures vides sur son passage, le laboratoire se montra éventuellement bien vite en vue. Il était prêt à amorcer sa descente, quand un cri désespéré le força à s'arrêter. Scannant les environs, une main lui faisait signe de l'une des voitures abandonnées. Écrasée dans un carambolage survenu dans la panique de l'attaque, ses parents avaient dût être touchés par l'envoûtement de la sorcière car ils avaient abandonné le jeune sur place. s'approchant de la carcasse, il fit signe au jeune de s'écarter, avant d'éventrer le métal pour forcer une ouverture. Plus secoué que blessé, le petit s'extirpa et enlaça la machine, ou du moins tenta. De nouveaux messages d'erreur survinrent et le prototype se montra presque... Embarrassé? Il écarta les bras dans les airs, incertain de la procédure à suivre, avant de tendre une main protectrice sur le dos du jeunot. Le déposant sur son dos, il fit une escale en bondissant dans un bâtiment proche, le déposant derrière un bureau. Le dilemme se prononçait dans ses listes de priorités, mais arrêter la nécromancienne était beaucoup trop important pour l'empêcher de faire plus de victimes.

-Reste ici. Les borgs t'aideront à retrouver tes parents quand tout sera terminé.

Les yeux mouillés, la morve au nez, il acquiesça avec une expression mêlée de peur et de soulagement. Les gros doigts de l'automate rendait difficile les opérations plus minutieuses, mais il parvint quand même à s'emparer d'une boîte de mouchoirs proche qui, même un peu écrasée au passage, il tendit au garçon. Davantage de messages d'erreur, approche de la masse critique. Quelque chose clochait visiblement dans sa programmation, semblait-il, mais il n'était pas capable d'en cerner la cause, ni ce qui clochait vraiment avec lui-même. Il reprit sa route avec une nouvelle appréhension qui se formait au centre de sa poitrine tandis qu'il approchait du laboratoire. Difficile d'imaginer que cette dernière ne le voit que comme une autre machine insignifiante, mais il était décidé à lui mettre des bâtons dans les roues à chaque tournant. Cette fois, ce n'était plus une directive, c'était ce qu'il voulait. Joignant les bras, ses boucliers formaient un bélier avec lequel il pouvait écarter la résistance sans les blesser, bien que son dos lui était exposé à leur colère.

-Je vais t'écraser sous le poids de tes péchés.


Actions de SHELL-B
=====================
@Se relocalise en direction du laboratoire pour aider à la défense en laissant le SeeD présent aux portes aider les borgs.
@S'arrête en chemin pour sortir un gamin d'un crash de voiture et le mettre hors danger.
@Est atteint de messages d'erreur périodiques l'empêchant momentanément de bouger et le faisant agir étrangement.
@Commence à ouvrir le passage à travers les civils pour atteindre la Calamité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mar 15 Déc - 2:43

Karima StahlKarima Stahl


Quel foutoir sur les routes ! Karima comprenait que tout le monde était paniqué à cause de l'attaque d'Ultimécia, mais il était impossible de faire plus de 5 centimètres sans tomber sur un bouchon. Sans compter les nombreux crashes et autres accidents... Le temps d'atteindre l'aérodrome, la Calamité aurait eu le temps de détruire la ville, de dîner au restaurant et d'aller voir un film à ce rythme !

Utilisant la bonne vieille technique connue sous le nom de ''rouler sur la bande d'arrêt d'urgence'', Karima réussit à laisser toute la clique de doux-dingues sur place et à atteindre l’aérodrome. Comme on pouvait s'y attendre, l'endroit grouillait de militaires et de borgs, qui ne se firent pas prier pour mettre en jour l'auto qui arrivait à tombeau ouvert avant de se garer en mode drift devant le générateur d'anti-magie.



- Hé, qui êtes-vous ?!
- Karima Stahl, de Takixa Magic Solutions. Je viens vous aider à réparer le générateur !
- La DRFO ne nous à jamais dit qu'un civil devait venir nous épauler.
- Je suis venue de ma propre initiative. Je ne pouvais pas laisser Ultimécia mettre ma ville sans dessus dessous sans rien faire.


L'officier semblait dubitatif devant les réponses de Karima, chose tout à fait compréhensible. Qui pouvait dire que Karima n'était pas en fait un des laquais d'Ultimécia et qu'elle venait saboter les réparations ? Cependant, un coup d’œil vers les techniciens en plein travail montra que, pour toute leur bonne volonté, les forces d'Esthar travaillaient lentement... Une paire de bras supplémentaire pouvait aider.


- Vous êtes sûre de pouvoir réparer le générateur ?
- C'est mon travail ! Je pourrais le faire les yeux bandés et avec mes pieds !
- Bon, OK ! Les gars, cette dame vient nous aider ! Mettez là au parfum !


Même pas besoin d'écouter les instructions des ingénieurs militaires pour deviner ce qui se passait. Les composants extérieurs avaient vite été remplacés, mais l'intérieur devait être en piteux état. Attrapant une clé et sa trousse à outils, Karima dévissa en un tournemain la couverture de la trappe de maintenance du générateur avant d'y entrer à quatre pattes. L'odeur de brûlé qui lui emplit les narines disait tout : le câblage interne avait connu de meilleurs jours. Il faudrait improviser un peu, mais une réparation temporaire était tout à fait possible le temps que de la maintenance en bonne et due forme soit faite une fois le chaos passé... Et en parlant de maintenance, Karima remarqua que l'extérieur était calme... Bon sang. La technicienne venait de réaliser qu'avec le peu de place dans le générateur, toute la partie inférieure de son corps était dehors, avec sa minijupe en pleine vue de tout le monde. Ah, les hommes...


- Je sais que j'ai un joli petit cul, mon mari me le rappelle chaque jour, mais on a plus urgent à gérer dans l'immédiat, Messieurs !


Le fracas qui retentit suivi de quelques grossières invectives de l'officiel en disait long. C'était une nuit claire et les gens admiraient la Lune au lieu de bosser. Ah là là...


- Donnez-moi le statut du flux 7 !
- Flux 7 à 18%, pas d'amélioration !
- Mince... Voyons, brancher la E35 sur la Q47... Rediriger la nappe 1 sur les ports K... Et là ?
- Flux 7 en hausse à 25%... 41%... 71 ! Flux 7 de retour dans la norme !
- Miss Stahl, les autres équipes pourraient avoir besoin d'aide pour les générateurs ! Je vais demander à Madame Eve de vous laisser utiliser une ligne radio pour leur servir d'entraide à distance le temps que nous puissions les rejoindre !
- Faites donc, officier !


Actions de Karima :
- Aider aux réparations du générateur de l'aérodrome
- Entrer en contact avec Eve pour aider les autres techniciens travaillant sur les générateurs par radio
Revenir en haut Aller en bas
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mar 15 Déc - 5:02

EmerichEmerich Reinhold

Le chaos régnait sur Esthar et les rapports d'erreurs venant de borgs à cause des civils affluait de toute part. Le commandant recevait des rapports venant de toute la ville et il avait fort à faire surtout au niveau du générateur du palais présidentiel. Il fut interrompu par Eve qui avait son sourire des fois où tout n'allait pas comme elle le voulait et elle avait raison, il n'était plus l'heure des formalités.

"Eve, la première unité que j'ai envoyé à été mise hors service par les civils, cela dit les deux autres seront très bientôt au point de rendez vous, je fais de mon mieux pour dépêcher d'autres soldats, je vous recontacte au plus vite."

Il tapa du poing après avoir coupé la communication à cause de la frustration. Il savait que si ses hommes avaient été à la place de ceux d'Eve il ferrait pale figure et son incapacité à gérer la situation l'énervait.

Il envoya l'ordre d’accélérer au borgs en chemin qui arriveraient d'ici quelque minutes mais cela ne suffirait pas. C'est au moment où il allait contacter Kiros qu'un des borgs de la garde présidentiel lui envoya un rapport disant qu'il avait quitté son poste. Venant de Kiros, il en avait probablement eu marre d'attendre à rien faire. Il l'appela directement le second du président.

"Kiros ? Je vous laisse la protection du palais. S'il vous plait ne prenez pas trop de risque, nous n'arriverons à rien si vous vous faites avoir par l'ennemie. Je me permet de réquisitionner les borgs de la garde du président Loire pour aller en renfort au laboratoire. Terminé."

Les borgs arrivèrent à peine avant Kiros et grâce à son intervention les techniciens furent hors de danger. Il voulait s'empresser de le rapporter à Eve mais avec tout les rapports et communications, le message du Commandant Bennett venait à peine de lui parvenir.

"Commandant Bennett? désolé pour l'attente, nous sommes un peu débordé c'est la pagaille au laboratoire de Geyser, Ultimécia utilise les civils comme bouclier pour entrer. Pour les générateurs, celui à l'entrée de la ville est maîtrisé pour l'instant, celui de l'aérodrome est presque opérationnel à  l'heure où je vous parle. Quand à celui du palais, nous étions en difficulté mais avec l'intervention de Kiros tout est sous contrôle. Pour le labo, la première unité de défense a été balayée mais avec l'intervention de SHELL-B et de la deuxième unité de défense, elle se retrouve avec bien moins de bouclier. La situation est urgente au labo aussi privilégiez le laboratoire, Ultimécia ne doit pas atteindre son but. Terminé."

Les borgs qui se trouvaient dans le palais Présidentiel étaient sous les ordres directs du président, en son absence sous ceux de son second, Kiros, maintenant que celui ci avait quitté son siège les borgs prenaient leurs ordres du commandant. Il envoya une partie en soutient direct à Kiros pour lui éviter  tout accident et le reste fut envoyé d'urgence droit vers le laboratoire.

la situation se calmait un peu de son coté aussi se permit il de recontacter Eve.

"Ici Emerich. Euh... Je ne sais pas si vous avez été mise au courant mais les borgs sont arrivés et avec leur intervention et celle de Kiros le pole palais présidentiel est maintenant hors de danger."

Le commandant se posa sur sa chaise après avoir coupé la transmission et sorti un émetteur qui n'avait rien à voir avec la situation.

"Allo? c'est Emerich. -il soupira avant de poursuivre- ça ne me plait guère mais sortez les AM-borgs"

Ils n'étaient encore que des prototypes de borgs anti-magie se basant sur les nouvelles façons de forger les armes aussi ils étaient capables d’empêcher leurs cibles d'user de la magie ils étaient contrairement au T-borg spécialisés dans les attaques à distance et possédaient la résistance magique qui faisait défaut au S-borg. Avec un peu de chance, cela fonctionnerai sur la sorcière.


___________________

Récapitulatif:

 - Prend contact avec Eve sur la nouvelle situation des générateurs.

 - Envois des borgs du palais présidentiel au laboratoire en renfort.

 - Nomme une garde rapprochée de Kiros

 - Arrivée de la deuxième unité de défense du laboratoire qui maître une grande partie des civils derrière Ultimécia.

 - Prise de contact avec le Commandant Bennett et lui transmet la situation des différents lieux importants.

 - Activation et envois des prototypes AM-borg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mar 15 Déc - 15:17


Albert SadheartAlbert Sadheart

Prisonnier dans son laboratoire – quoi que prisonnier était un bien grand mot – Albert faisait travailler ses doigts comme jamais pour mettre des bâtons dans les roues de la sorcière. Sauf que voilà, il avait beau aller vite et tout faire pour la déborder, entre les boucliers humains et le reste, ce ne fut pas si simple. Seul réconfort dans tout ça, ses drones kamikazes avait au moins réussi à la blesser légèrement. Pour certains, c'était inutile, pour d'autres, ça comptait beaucoup. Il suffisait de la blesser assez pour la ralentir, ne serait-ce qu'un peu, une seconde. Cela pouvait tout changer dans un combat comme dans une guerre, une bataille. C'est justement ce qu'ils vivaient en ce moment. C'est dommage que tout son escadron soit réduit en cendres en un instant mais... ce ne fut pas en vain. Au moins cette astuce n'allait pas fonctionner une deuxième fois. Sauf si elle pensait qu'ils avaient compris ? Elle va peut-être baisser sa garde.

Pour le moment le laboratoire était en sécurité en tout cas, rien à signaler de son côté, pas besoin de sortir pour tenter de la stopper. Kiros était un obstacle de taille mais lui, il était le dernier rempart entre Ultimécia et Geyser alors quitte à se salir les mains, il ne va pas hésiter pour sa patrie. Il avait une sorte d'atout après tout... Albert cachait ses blessures extérieures mais cela n'était pas venue à sa naissance ou dans un banal accident. Il y avait une histoire derrière tout ça... En ville, c'était assez la panique quand on lui transmettait qu'une explosion avait fait bien des dégâts, espérons qu'aucun civil ne s'y trouvait mais pour le moment, Albert avait bien à faire ici, alors qu'Ultimécia ne ralentissait pas sa progression. Une fois de plus, Kiros venait demander un ordre qui était assez délicat quand même... Couper un des ordinateurs de Geyser ? Certes, c'était capital mais cela va faire baisser certaines choses, le temps de recommencer ou transférer les donnés sur un autre pc... oh et puis zut ! Un des scientifiques venait de l'éteindre, un peu trop brutalement à son goût mais au moins, voilà qui était fait, Ultimécia n'aura pas accès à cela.

Si les machines étaient utiles, autant user du cerveau humain et de leurs compétences. Maintenant que ses projets sont presque terminés, autant le faire entrer en action... à distance. Se connectant sur une des caméras, il pouvait voir Ultimécia avancer doucement avec sa petite troue mais elle oublie une chose, même si ses derniers déclenchent les pièges, ils ne sont pas collés à elle, pas directement, elle a un peu d’espace pour marcher ou léviter, allez savoir. De même que personne ne la protégeait sous ses pieds. Voilà un point faible à exploiter. Elle laissait les autres se faire stopper par les pièges ou les détourner mais Albert fixait l'écran, savant parfaitement où son piège était placé dans ce couloir et une fois dessus, il activa le piège. Le sol venait de laisser sortir quatre piliers de fer, érigeant une barrière pour la faire prisonnière de cette minuscule prison. Cela ne la retiendrait sûrement pas longtemps mais dans une situation pareil, le moindre ralentissement de la sorcière était un avantage. Espérons que cela dur le plus longtemps possible.

Pressant un bouton sur son poste de contrôle, il préférait prévenir Kiros et les autres de ce petit piège, ça pourrait donner un laps de temps supplémentaire pour les autres ?

« Ultimécia est piégée mais je doute que cela la retienne très longtemps... »

Si cela tenait une minute, ce serait déjà grandiose... Mais qu'elle se rassure, elle aura d'autres pièges pour la retarder un peu sur sa route. Cette fois-ci, il transmit les informations seulement à Kiros pour demander une chose classé secret...

« Kiros, si Ultimécia débarque ici, demande de permission de la combattre... Je sais qu'au mieux, je pourrais la distraire un peu mais si cela permet aux autres de la stopper... autant le faire. Quitte à ce que j'ai subi soit utile... »

Voilà qui est classé secret...

Action d'Albert :
- Ordinateur de Geyser éteint manuellement (câbles débranché)
- Procédure de manipulation d'un Borg pour charger en lui la réparation d'un générateur pour aider ceux et celles se dirigeant vers les générateurs de la ville (téléchargement terminé) les Borgs pourront réparer les générateurs plus vite.
- Activation de divers pièges anti-magie/Sorcière à commencer par la pièce, puis le laboratoire entier, autour du bureau du président, puis devant le laboratoire, et ainsi de suite pour s'étendre en ville... (Pièges activée : 89% [Laboratoire de Sadheart et alentours protégé...]
- Ultimécia est piégée... pour très peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 16 Déc - 14:51

UltimeciaOn ne s'en prend pas à la ville d'Esthar aussi facilement. Ultimecia le savait et c'est pourquoi elle avait espéré qu'en attaquant sur deux fronts, elle aurait davantage de chances d'atteindre son but. Mais de toute évidence, elle avait affaire au plus gros des troupes. Est-ce que Sephiroth avait autant de mal de son côté? Elle n'avait guère les informations, mais c'était peu probable... l'Ange Sans Cœur risquait visiblement de mettre la main sur ce qu'il était venu chercher, bien qu'elle ignorait ce que cela pouvait être.

S'avançant avec ses gardes du corps autour d'elle, la nécromancienne se rapprochait de plus en plus de la salle de contrôle lorsque les lumières se mirent à grésiller. Elle leva les yeux au plafond, serrant les dents avant de regarder la salle où elle se dirigeait... les ordinateurs étaient tous éteints.. quelle plaie!


«Vous ne cesserez donc jamais de vous mettre en travers de ma route?» elle sentit du mouvement derrière elle et se retourna pour voir qu'un borg, ou ce qui y ressemblait, s'approchait d'elle pour se frayer un chemin jusqu'à elle... elle ne pouvait plus contrôler les esprits aussi bien que dehors, ce laboratoire disposait de sa propre technologie anti-sorcière et il lui était difficile d'agir à sa guise! Mais elle ne comptait pas se laisser avoir par une simple marionnette!

«J'ai l'impression que tu as quelques soucis...» elle perçut les erreurs du programme de la machine, c'était visible par les quelques étincelles qui jaillissaient par endroit! Dommage qu'elle n'ait pas de connaissances électroniques, retourner cet engin contre ses employeurs? Mais au lieu de ça, elle se fraya un chemin à travers les civils et planta son bras dans le torse de la machine, la transperçant après avoir légèrement modifié son apparence pour recouvrir son bras d'une armure d'acier

«Pitoyable...» mais elle n'eut pas l'occasion d'achever l'appareil, des barreaux surgirent du sol et elle se retrouva enfermée! Elle se retourna et vit un homme s'approcher... les civils reprenaient peu à peu le contrôle de leurs esprits, il ne lui restait plus que deux solutions... fuir ou...?


KirosLe Palais Présidentiel était désormais hors de danger, et les réparations avançaient bien plus vite maintenant que les civils commençaient à être maîtrisés. L'aérodrome allait bientôt avoir son générateur opérationnel, celui du Palais l'était presque aussi, il n'en restait plus qu'un.

Kiros avait approuvé la plupart des ordres - ignorant si les insultes profanées par le drôle de borg étaient à son encontre ou non - et continuait de suivre l'avancée d'Ultimecia à travers le laboratoire.

Les ordres avaient été donnés et respectés, les ordinateurs étaient éteints - de toute manière, ils disposaient d'une sauvegarde, au pire, ils avaient perdu les travaux de la journée, ce ne serait pas la fin du monde - et la sorcière était désormais en mauvaise posture.

Le borg SHELL-B s'était approché mais avait été sérieusement endommagé par la nécromancienne, mais fort heureusement, elle avait pu être capturée! Mais pour combien de temps? Même sans ses pouvoirs, Ultimecia pourrait disparaître, il ignorait comment, mais aucune barrière n'avait jamais pu l'empêcher d'aller et venir, il fallait espérer trouver de quelle manière elle procédait... sauf que là, Sadheart ne semblait pas décidé à la laisser partir aussi facilement et ce qu'il disait avait de quoi inquiéter Kiros


«Sadheart! Vous n'êtes pas sérieux?? Hors de question! Si Ultimecia souhaite fuir, laissez la partir! Mais déclencher une bombe avec tous les civils présents serait un désastre! Ultimecia n'attend que ça, qu'il y ait des morts!» il pouvait voir le sourire de la nécromancienne alors qu'elle levait les yeux vers une caméra et le regardait donc indirectement

«Une bombe humaine? Et c'est moi que vous traitez de monstre? Intéressant...» Kiros plissa les yeux et son cœur battait à tout rompre.. ce n'était pas la peine d'en arriver là, ils avaient pratiquement gagné, non? Mais Ultimecia passa son bras à travers les barreaux de la cage et plaqua l'un des civils contre elle, lançant un regard provoquant à l'attention de Sadheart, comme si elle le mettait au défi de mettre son plan à exécution. Elle tendit son autre bras et l'un de ses doigts s'allongea comme pour devenir une lance acérée et transperça la gorge d'un civil pas très loin

«Tic tac, tic tac! Il va falloir faire quelque chose avant que je ne les tue un par un...» elle se mit alors à rire, Kiros ne comprenait pas... qu'attendait-elle? Elle pouvait partir si elle le souhaitait, alors pourquoi rester dans la cage et le provoquer?



===============================
Récapitulatif:
- Ultimecia a sérieusement endommagé SHELL-B
- Ultimecia est capturée, mais reste dans la cage. Elle a pris un otage devant elle pour se protéger de Sadheart et a tué un autre civil en le provoquant
- Les réparations avancent bien du côté de l'aérodrome et du Palais

C'est la dernière ligne droite!  

Gains:
Ruby gagne 100 gils
Shellie gagne 100 gils
Cid gagne 100 gils
Gradivus gagne 100 gils



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 16 Déc - 17:45

SHELL-BSHELL-B

Dégâts structurels importants. Fermeture de la plupart des systèmes pour empêcher une erreur critique. Comme si par peur, il avait figé tout juste au moment où la sorcière l'avait pris pour cible et s'était pris un coup fulgurant. Ça n'avait pas été en vain par contre puisqu'elle avait perdu ce précieux temps et baissé sa garde assez longtemps pour se laisser piéger. Le machinoïde était au sol, un trou béant dans son armure. L'aspect méprisant du regard de la nécromancienne l'irritait au plus haut point. Alors pour elle aussi il n'était qu'un tas de boulons, un tas de boulons mal programmé qui plus est. Quel dommage qu'il n'avait pas de visage pour en faire de même pour elle, ou plutôt pour montrer son horreur face à ce qu'elle en fit de sa position fâcheuse. Elle en était donc réduite à les provoquer pour les forcer à devenir pires monstres qu'elle. Oh que non...

-Diagnostics. Calculations. Nouveau message d'erreur, bien que cette fois, ses écrans se calmèrent, tout en conservant leur teinte rouge. Ne tombez pas dans son piège, elle ne cherche qu'à prouver sa logique tordue. Face à la cruauté, le sacrifice. Il plaqua sa main contre ce qui lui restait de poitrine. Utilisez ce corps pour contenir l'explosion alors.

De peine et de misère, la machine tenta de se remettre sur pieds, s'aidant de ses bras. Elle se tenait là, si près de lui, usant d'un otage pour se protéger. Tout ce temps, ils avaient été ses boucliers humains, alors que, pour SHELL-B, s'offrir en bouclier était la chose naturelle à faire. Il n'allait pas se laisser vaincre comme ça, il n'allait pas laisser la Calamité obtenir une victoire morale sur eux sans y placer un mot, ou dans ce cas sans y placer son corps. Comme cela l'agaçait de voir cette sorcière parler comme si elle savait tout, comme si elle faisait la morale à tout le monde ce faisant. Elle sonnait exactement comme lui, et c'était plus qu'il ne pouvait le supporter. Dans tous les cas, il ne comptait pas en mourir, quoiqu'il offrait quelque chose de plus précieux encore que sa vie; sa liberté. Il avait encore trop à faire avant de même considérer la sortie facile.

L'hybridé pouvait toujours compter que ceux aux commandes ne le perçoivent encore que comme une machine sans âme. Si tel était le cas, ils n'auraient aucun scrupule à se servir d'un prototype de la sorte, voire même faire de même tout en sachant la vérité. Face à la cruauté, sacrifice. Atteignant le compartiment dans lequel il avait placé la peluche qu'il avait ramassé en chemin. Bien qu'un peu endommagée, ses traits les plus importants étaient toujours intacts. Pour un objet inanimé, ses yeux lui perçait bien plus que le poing de n'importe quelle Calamité. Il n'était qu'un produit du destin, et il ne pouvait parler de grandes mémoires. Il avait quelque chose de plus fort que des mémoires envers cette figure.

-On se reverra, ma chérie. J'espère juste que tu te souviendras de moi, parce que je ne me souviendrai probablement pas... J'ai trop besoin de cette cage maintenant, seul dans ma forteresse. Il leva la tête en direction des caméras. Dites-moi juste quoi faire pour la faire taire avec cette bombe.

Il baissa la tête en direction de la Calamité. La nécromancienne qui tenait lâchement son otage. Vu comment elle avait fait un trou dans sa poitrine avec autant de facilité, l'hybridé avait de la difficulté à croire qu'elle ne pouvait pas se libérer. Elle avait quelque chose en tête, et le prototype n'allait pas laisser son plan se dérouler comme elle le voulait. Tant qu'elle détenait son prisonnier, il ne pourrait l'approchait. Il allait devoir compter sur d'autres pour sauver cette personne entretemps, ou alors il allait devoir y avoir une autre victime pour mettre ce plan à exécution. Son corps était puissant, mais lourd et bien trop lent pour l'empêcher de le tuer une dizaine de fois au moins avant qu'il ne l'atteigne. Il pouvait au moins faire comme Kiros et tenter de la persuader de remettre cette bataille à un autre jour.

-Le reste des barrières sont sur le point d'être activées, je suis ici pour t'empêcher de faire un pas de plus. Tu n'as plus rien à gagner ici.
Actions de SHELL-B
======================
-@Observe la Calamité pour la contenir et tente de la convaincre de battre en retraite.
-@S'offre pour contenir l'explosion et empêcher la perte de plus de civils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Mer 16 Déc - 21:03

AiniCasey Bennett

« C’est très clair. Merci. »

Je relâchai le bouton de la radio, pris quelques secondes pour réfléchir et rappuyai finalement pour transmettre au commandant :

« Bien, je laisse à mes deux unités en retrait le soin de contenir la foule et je prends mon unité de borgs et mes soldats pour partir à la poursuite de la sorcière. Elle est sur notre route vers le labo. Je laisserai la radio à mon second pour rester en contact avec vous ou l’un de vos hommes. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. J’activai mon oreillette pour contacter Spitz, Johnson et Cavalone et, après m’être assuré d’avoir m’attention de tous les hommes à mes côtés en levant le poing en l’air – geste connu, dans ma faction, pour être le signal d’une annonce primordiale – je me mis à leur expliquer, toujours aussi calmement qu’au début de la mission :

« Messieurs, nous avons pris du retard, mais notre objectif principal reste inchangé : nous suivons la cible pour la retarder au maximum et, si possible, trouver une fenêtre de tir pour la neutraliser. Elle a vraisemblablement pris une foule de civils pour s’en servir pour nous ralentir et accéder au laboratoire du Dr Geyser. »

Je regardai chacun de mes hommes droit dans les yeux pour éprouver leur détermination et continuai :

« Il est bien évidemment hors de question que nous blessions l’un des nôtres, alors je vous demande de faire preuve de la plus grande prudence à leur égard. Utilisez les balles sédatives que vous avez à disposition, et montrez-nous vos progrès en sorts de Paralysie et Morphée. Quant à Ultimécia, restez à distance raisonnable. Compris ? »


J’accueillis leur « Oui, chef ! » à l’unisson avec un frisson et un léger sourire. Les circonstances avaient beau ne pas être idéales, leur unité m’assurait au moins qu’ils donneraient leur maximum pour atteindre l’objectif, plus qu’ambitieux, que je leur avais fixés. Sans plus attendre, j’ouvrais la marche en direction d’Ultimécia et, tout en courant, je continuai, en ne m’adressant qu’à mon oreillette :

« Spitz, Johnson, vous avez entendu ? Je vous confie nos arrières. »

Je maintins la main sur mon oreillette, pour m’assurer qu’elle ne tomberait pas pendant ma course et repris :

« Cavalone, ça en est où, ce rapport ? Vous avez entendu ce que j’ai dit à vos camarades ? On se dirige vers la sorcière. Alors, dites-moi que les générateurs anti-magie seront réparés d’ici quelques minutes, histoire que je sois sûr de ne pas envoyer mes hommes au casse-pipe. »

Je passai devant l’unité de borgs que j’avais mis en attente et tapotai de nouveau sur quelques touches pour les emmener à ma suite.

Mon équipe et moi croisâmes quelques civils. Je distribuai mes ordres en dispatchant borgs et soldats et continuai ma route sans m’arrêter plus d’une minute ou deux. La situation était claire : nous devions gagner du temps et faire en sorte qu’enfin, cette mission soit couronnée de succès.

Au bout de plusieurs centaines de mètres, je n’avais plus avec moi que deux soldats et trois borgs, mais, chose assez étrange, les civils semblaient de moins en moins enclin à nous attaquer directement. Ils paraissaient définitivement plus confus, à mesure que nous nous rapprochions du laboratoire.

Mon instinct me hurlait que j’approchais du but. J’allais d’ailleurs rappeler Cavalone quand la vision de la sorcière, occupée à transpercer à mains nues un borg bien plus évolué, me stoppa net. D’un geste, j’immobilisai borgs et soldats pour les empêcher d’aller plus loin. Sans m’en rendre compte, je replaçai mes lunettes correctement sur mon nez, pour mieux analyser la situation.

Sans crier gare, des barreaux surgirent tout autour d’elle, l’empêchant de mettre fin à Shell-B. N’hésitant pas une seconde, je décidai de tenter ma chance en dégainant le fusil d’assaut que je trimballai depuis le début de la mission. J’ajustai Ultimécia mais retint mon coup au dernier moment en la voyant saisir un civil, en tuer un autre et narguer un scientifique que j’avais déjà croisé mais dont j’avais oublié le nom.

Malgré moi, je répétai, dans un murmure :

« Bombe humaine ? »


Mes yeux s’écarquillèrent. Tout comme le borg, je commençais à comprendre ce que projetait le scientifique. Perdant un peu de mon sang-froid, j’agitai la tête de gauche à droite et m’approchai, oubliant toutes les règles de prudence que j’avais imposées à mon équipe. Et lorsque je reconnus le visage de l’otage que la sorcière tenait, je blêmis. Combien de chances y avait-il que je croise ici le regard que j’avais quitté une heure et demie plus tôt sur le palier de mon appartement ?

Je m’avançai encore un peu, les idées on ne peut plus confuses. Je lançai, bien plus fort que je ne le voulais :

« Déconnez pas avec votre bombe. Personne n’y survivrait ici… »

Je regardai les différents protagonistes avec un regard où se mêlaient colère et détermination. Je cessai de pointer mon arme vers Ultimécia et, après avoir fait un effort sur moi-même pour me calmer, bluffant un peu, je lui lançai :

« Partez d’ici. Il vous reste deux minutes, au mieux, avant que l’ensemble des barrières soient rétablies. Je doute que tout… ça » je fis un geste de la main pour la désigner « soit aussi efficace après. »

J’évitai soigneusement de croiser les deux yeux bleus qui me hurlaient à l’aide depuis les bras de la sorcière emprisonnée dont je doutais de plus en plus qu’elle fut véritablement coincée par ces quelques barreaux.
-------------

Récapitulatif du combat :
- donne à Reihnold les informations sur sa situation ;
- ordonne à ses deux unités restées en arrière de s'occuper des civils restant ;
- avance vers Ultimécia avec les soldats et les borgs qui lui restent. Neutralise les civils jusqu'à Ultimécia.
- demande à Cavalone l'état des réparations des générateurs ;
- propose à la sorcière de s'éclipser en retenant les autres intervenants.
Revenir en haut Aller en bas
Cid Highwind
Maître du Ciel

Maître du Ciel

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 21
HP : 4000/4000
MP : 113/113
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Jeu 17 Déc - 20:46


Albert SadheartAlbert Sadheart

Soyons honnête, il savait que cela ne pourrait pas se conclure aussi facilement mais il pensait que son plan aurait pu avoir ses chances. Sa cage maintenait Ultimécia mais les barrières ne sont plus ce que c'était, elle pouvait librement passer la main à travers et sans mal mais elle ne pouvait – ou ne voulait pas plutôt – quitter sa cage. Elle avait endommagé le robot SHELL-B et fait déjà une victime, déjà une de trop à ses yeux. Kiros refusait son plan de bombe humaine, évidemment il pensait aux civils mais, sans eux... serait-ce possible ? Et cela est une question philosophique mais ne vaut-il pas mieux de sacrifier ses derniers et sauver la ville plutôt que la laisser sortir et se retrouver ensuite au pied du mur à cause de leur inaction ? Bonne question... Mais pas de réponses. Albert n'était pas un dieu, il ne décidait pas qui vivait et mourrait mais là, cette satanée sorcière l'a bien fait comprendre en ayant perçu leur plan, l'heure tournait...

SHELL-B se proposait de maintenir l'explosion afin que seule Ultimécia souffre de son plan mais... c'était lui la bombe et les civils sont toujours à ses côtés. Il y avait bien des pièges encore dans ce couloir, quelques trappes pour faire tomber les civils et sûrement les protéger mais... pas tous. Albert fixait l'écran de la caméra, se retrouvant devant une route et il devait choisir un chemin. Exploser, en finir avec la vie et peut-être neutraliser la sorcière en payant le prix de plusieurs vies ? Ou bien retirer sa prison et espérer pouvoir la stopper ? Benett était là lui aussi, il ne le connaissait pas personnellement mais il y avait de plus en plus de monde autour d'elle.  Il avait bien un plan mais si cette folle de sorcière peut intercepter leur communication, cela tombait à l'eau. Il restait bien une chose encore mais... est-ce que cela va fonctionner ?

Albert quitta l'écran, son bureau en activant le protocole AES-482, fermeture de son laboratoire et donc, celui de Geyser aussi derrière pour au moins six heures si le code de sécurité n'est pas activé une nouvelle fois. Seul lui ou Geyser pourrait donc débloquer cette porte blindée. Il y avait plusieurs couches, même un char aurait du mal à passer cette porte rapidement. Si Albert ne revenait pas, Geyser pourrait toujours ouvrir la porte en espérant qu'Albert reviendra quand même... Marchant à travers quelques couloirs, la porte s'ouvrait où il pouvait voir la sorcière dans sa prison, le borg SHELL-B grièvement blessé et Bennett aussi. Même face à une telle situation, son regard restait vidé de toute vie. Que faisait-il ici ? Avait-il décidé d'aller contre les lois et se faire sauter pour emporter avec lui des innocents mais aussi et surtout, cette criminelle ? Ça semblait être le cas.

« N'importe quel idiot saurait que le centre de l'explosion est l'endroit qui fait le plus de dégâts. »

Il montrait une télécommande dans sa main, le pouce pressant un bouton et quand il le retira, cela serait activé. La bombe ? Pas vraiment car cela se fait non pas avec un bouton, bien trop dangereux, avec un code que peu de gens connaissent. Lui évidemment, le président et ses compagnons donc Kiros et Ward même s'il voyait mal le colosse prononcer le code d'activation alors, quelle était cette télécommande ? Un simple leurre. Il espérait bien faire en sorte que les autres se souviennent de ce plan spécial, en espérant que le résultat soit celui qu'il attend et non une erreur. Peu de chances qu'Ultimécia prenne le contrôle d'Albert, surtout ici. De même que la bombe autant de sécurité anti-magie que cette ville, il faut dire qu'il était dangereux donc, pas si facilement manipulable... Il décrochait sa veste, montrant ses cicatrices, des brûlures sur son visage, montrant souvent volontairement ou non, une grimace de la part des gens.

« Sais-tu pourquoi j'existe ? Car face à la magie, il y a peu de solutions. À l'époque où Adel était celle qui nous effrayait le plus, un groupe avait mené des choses interdites, tu l'as entendu toi-même, je suis une bombe humaine. Alors je te laisse une question à emporter dans la tombe... Dans une ville où ta magie est bridée, prisonnière de cette petite cage, penses-tu survivre à une explosion qui a été calculer assez puissante pour terrasser Adel ou bien tu te crois assez chanceuse pour y survivre ? Fermeture des portes, état d'urgence décréter par Albert Sadheart, WR54. »

Il était vraiment prêt à se faire sauter ? Ce n'était pas un code du laboratoire, plutôt un code pour l'armée – enfin les Borgs – peut-être connu par Kiros et Benett, allez savoir. Cela voulait simplement dire qu'il ment à présent et donc, ne pas prendre en compte ce qu'il dit. Cela était fait pour des situations similaires où les Borgs pourraient agir en suivant le protocole, les différentes règles en mettant en péril des civils hors là, Albert allait voir s'il était doué pour le bluff en se rapprochant un peu plus de sa prison.

« Quitte à mourir, autant que ce soit pour la bonne cause. »

Sa main toujours levé pour montrer son pouce relâché le bouton qui servait en réalité a envoyer du gaz lacrymogène dans sa mini-prison. Pas d'explosion mais peut-être que ce coup fourré allaitr permettre aux autres de blesser la sorcière ? Peut-être cette dernière va tenter de tuer Albert pour tout faire sauter ? Elle risque juste de lui prendre la vie, pas plus.

Récapitulatif.
- Albert condamne l’accès aux laboratoires (lui ou Geyser peut les désactiver)
- Se montre devant Ultimécia
- Tente le coup fourré en faisant croire qu'il tient la télécommande d'activation de sa bombe en main mais il s'agit juste de celle de sa mini-pirson.
- Prononce un faux code pour faire comprendre qu'il ne va pas se faire sauter... à voir si ceux qui sont présent se souviennent de cela ?
- Envoi finalement du gaz lacrymogène sur Ultimécia en faisant croire qu'il va se faire exploser.

Spoiler:
 
Albert scarface:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruby Rose
Originaire de Dol
Originaire de Dol

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 16
HP : 3000/3000
MP : 85/85
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Ultimecia attaque la ville!   Ven 18 Déc - 18:50

EmerichEmerich Reinhold

Le commandant assistait, grâce à une caméra, impuissant à la scène qu'offrait la calamité. L'unité SHELL-B était gravement touché mais voulait se sacrifier pour sauver un maximum de civils qui étaient évacués de force par les quelques borgs qui avaient survécu et accompagné le commandant Bennett.

Ultimécia semblait jouer avec eux.Elle semblait vouloir que cette bombe explose ou peut être voulait elle le pousser à bout pour qu'il se dégonfle... Quoi qu'il en soit Kiros était formellement contre cette idée et il n'avait pas tort.

Tous tentaient de convaincre la sorcière de battre en retraite mais elle avait quelque chose derrière la tête peut être voulait elle que l'explosion ait lieux pour en profiter mais elle y perdrait le laboratoire...

Sadheart se montra, verrouilla l’accès au laboratoire et s'avançait vers sa cible. Il voulait tout faire sauter? cela risquait de détruire le laboratoire et tout ceux qui s'y trouvaient pas que les civils puis il prononça quelque chose d’inattendue: WR54.

Emerich était à la tête de la recherche et du commandement des borgs il s'avait ce que cela voulait dire... Aussi cela expliquait la télécomande, il cherchait à gagner du temps? à faire peur à Ultimécia? son doigt voulait appuyer sur interrupteur pour le contacter mais l'intervention de Kiros prouvait qu'elle pouvait intercepter les communications proche d'elle.

Elle ne pouvait pas lire dans les esprits sinon elle ne se serrai pas donné tant de mal pour trouver Ellone elle aurait juste eu à croiser le président Loire ou Kiros aussi elle ne pourrai pas briser à coup sûr le bluff de Sadheart. Le commandant ne pouvait rien faire... sauf... Il appuya sur un bouton commença une transmission avec Sadheart. Il devait paraître naturel rien de plus facile il avait juste à être sincère avec les émotions qui bouillonnaient en lui, Ultimécia ne le prendrait que pour un pauvre humain contrôlé par ses émotions.

"Sadheart! Vous êtes fou! Que ce passera-t-il si vous faites exploser tout le laboratoire avec votre bombe? Elle a la puissance pour tout faire disparaître! Vous ne devez pas appuyer sur cette télécommande!"

Pendant ce temps, les AM-borgs étaient en chemin. Ils n'étaient plus à l'étape de prototypes et étaient fonctionnels mais ils étaient encore en construction. Seuls les prototypes étaient utilisable mais ils avaient passé les tests. équipés d'arme privant leurs cible d'utiliser la magie et équipé d'accessoires anti-magie, ils constituerait une menace évidente pour la sorcière et ils étaient bientôt arrivés à l'entré du laboratoire où les borgs 'normaux' emmenaient les civils loin de la calamité.

Le commandant n'avait pas l'esprit tranquille aussi il demanda à ce qu'un scan complet de la ville soit effectué on ne savait jamais si ce que l'on pensait être Ultimécia n'était pas qu'un clone ou qu'une illusion...


______________________


Récapitulatif:

- Fait évacuer un maximum de civil loin d'Ultimécia

- Contacte Albert Sadheart dans le but qu'Ultimécia donne du crédit à son histoire

- Déploiement des AM-borgs à l'entrée du laboratoire

- Lance un scan de la ville pour chercher d'éventuelles trace de la sorcière ou d'une activité magique anormale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ultimecia attaque la ville!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [talent] charge / attaque chargée / focus
» Chiens d' attaque de Nécromunda
» [CXL] Saint Gapour: Ville en danger?
» Comment construire l'Hôtle de ville ?
» [Tuto] Créez une ville en mode Expert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Dol :: Continent d'Esthar :: Esthar :: La Bataille d'Esthar-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives