Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Retour aux origines d'une kunoichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 19 Juin - 11:58

Ruka et Lyte reviennent du Mont Da Manu Chao

Que je me méfiais d'elle ? Ses paroles résonnaient encore quelque temps alors qu'on avait regagné le silence. Je lui avais fait part de ma frustration de ne pas pouvoir la protéger comme j'en avais la vocation pour changer de sujet. Et si le fait de devoir attaquer et défendre autant étaient incompatibles, peut être alors que je devais juste me charger de défendre en attaquant moins pour qu'elle puisse attaquer beaucoup plus librement ?

La priorité, de toute manière, était de la soigner, quand je pense qu'on était parti en simple balade et qu'on soit tombé sur un tel traquenard. Mais à vrai dire, sur le lot de gens qui cherchaient les cristaux, il s'agissait des premiers qui nous avaient retrouvé...

"Je crois que ça a l'avantage de nous confirmer que plus on reste en mouvement, plus on est en sécurité, non ? Ce sont les seuls à nous avoir trouvé pour le moment, non ? J'imagine que je devrais faire un rapport là dessus aussi... Au moins, je n'ai pas des mains de singe aujourd'hui."

Je regardais le village, on avait dépassé les premières maisons mais je ne savais pas vraiment où on se rendait actuellement. Je vérifiais par instinct que le cristal se sentait toujours à travers la doublure de mon sac, cette poche secrète aurait pu s'avérer utile. Nous ne sortions quasiment jamais le cristal de sa cachette, et je tenais même à oublier que je l'avais afin que ça ne se trahisse pas sur mon visage. Le dernier combat m'avait alors ramené à l'idée que nous détenions quelque chose que beaucoup convoitait et qui n'était pas nombreux car même si nous ne connaissions pas le nombre exact, si il existait un cristal par élément, il ne pouvait pas y avoir profusion d’élément différents, non ?

Les choses que l'on possède finisse toujours par nous posséder. C'était quelque chose que j'avais lu dans un bouquin, ce genre de citations qui ne nous parle pas tant que cela sauf quand on se retrouve dans une situation particulière. Et je pense que la quête des cristaux peut amener à ce genre de comportement en corrélation avec cette phrase. Et à ce propos, cela me faisait penser à autre chose.

"Bon, tu veux qu'on rentre chez ta tante ou tu connais quelqu'un capable de nous aider ici? "

Nous étions hors de vue pour le moment alors je décidais de regarder les orbes en notre possession. Si l'un d'eux indiquait notre position, les deux autres possédaient des énigmes du même genre, et celles-ci avaient changé...

"Hey Ruka, regarde, les énigmes des deux orbes ont encore changé."

Pour l'orbe de la terre, on avait cru comprendre rapidement que quelqu'un l'avait en possession mais pour celui de l'air qu'on avait hésiter à aller chercher et qu'on soupçonnait être en possession de personne, ça semblait ne pas être le cas...

"Quelqu'un a le cristal du Vent..."

Je pense que ça devait se deviner que j'étais un poil déçu mais je n'en voulais pas à Ruka de ne pas y être allé, au contraire...

"Si on y était allé, j'ai bien peur qu'on soit tombé sur d'autres chasseurs de cristaux... J'ai pas pensé à cela avant notre bataille d'aujourd'hui, mais plutôt que de chercher ceux qui ont les autres, on pourrait essayer d'avoir les orbes pour s'assurer de fuir tous ceux qui les cherchent, non ? Tant qu'on peut mettre celui de l'eau en sécurité, personne ne pourra s'en servir pour faire un voeu, hein ?"



Encore fallait-il que cette histoire soit vrai mais je vois mal les chimères mentir sur ce genre de choses... Mais quand je vois les ennemis coriaces qu'on a eu aujourd'hui, qui sait sur quels adversaires plus forts, on aurait pu tomber, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 21 Juin - 13:34

RukaLyte n’était pas revenu sur ce que j’avais dit. Et honnêtement, c’était ce genre de silence justement qui était pénible depuis l’épisode à Costa Del Sol. N’avait-il pas de réponse à ma question ou ne voulait-il pas répondre ? On ne devrait justement pas avoir à se poser ce genre de questions. A la place, il était revenu sur ce combat où il estimait ne pas avoir réussi à me protéger et une fois de plus, j’avais l’impression que ce que je disais passait à la trappe. Il soulignait juste le point que, comme quoi, il avait suffi de nous poser un minimum pour attirer du monde sur le Cristal. Je haussais des épaules.

- Je suppose que ca dépend des énigmes et de qui possède l’Orbe correspondant aussi. Apparemment ils nous suivent depuis Costa Del Sol, mais on s’est déjà arrêtés à certains endroits. Chez tes parents par exemple et personne ne nous a tracés là-bas. Si je comprends qu’il soit important de protéger les Cristaux et de respecter la mission qui nous a été confiées, on ne peut pas s’empêcher de vivre non plus. Courir partout en permanence sans souffler parfois, c’est pas une vie.

Nous étions arrivés en ville, Lyte ne savait pas si on devait retourner chez ma tante maintenant ou s’il fallait qu’on aille voir un spécialiste. Je réfléchissais un instant, ma tante ne devait pas être encore rentrée de toute manière, alors autant aller voir un médecin. Mais en voulant lui répondre, il avait déjà sorti ses Orbes pour vérifier les énigmes.

- Je suis désolée … Pour le Cristal du Vent, puisqu’il avait été sujet à des doutes et même des chamailleries, qui avaient débouché sur la conclusion qu’on n’avait pas voulu aller le chercher. Je me penchais pour voir l’énigme dans l’Orbe. - Puisque l’énigme n’a pas changé depuis longtemps, ca signifie que le Cristal était dans son antre jusque maintenant. Qui aurait vécu aussi longtemps à Zanarkand sinon ? Et s’il était bien question de Zanarkand, alors le point le plus haut me paraît être le Mont Gagazet juste à côté. C’est donc récent.

Lyte tenait à me rassurer, je suppose, que si on y était donc allés maintenant, on serait tombés sur d’autres traqueurs. Oui c’est vrai, sûrement même. Alors une idée germa dans son esprit : plutôt que de chercher les Cristaux en se servant des Orbes, il pensait se servir des Orbes pour fuir les chasseurs en possession de Cristaux. L’idée n’était pas mauvaise, je me mettais à sourire en hochant la tête.

- C’est une bonne idée et de toute manière, nous sommes les seuls dépendant de la BGU à avoir pour mission à l’heure actuelle de garder un Cristal sous notre protection. Ils enverront bien d’autres personnes pour ce qui est de chercher les autres Cristaux. Concentrons-nous plutôt sur ca, tu as raison.

Au moins, on cherchait alors toujours les Chimères, mais plus pour les mêmes raisons.

- Allez viens, je vais te montrer où on va aller !

A une pagode non loin de là. Il y avait une large pancarte au-dessus de la porte. Si Lyte pouvait lire les kanjis, il saurait qu’il était marqué qu’il était question là d’un thérapeute. Une, pour être plus exacte. Il n’y avait pas beaucoup de monde ici à cette heure de la journée mais plus la soirée approcherait, plus ca allait se remplir. On dut attendre un peu avant de s’éloigner derrière une cloison avec une dame en kimono blanc. La discrétion n’était pas de mise ici avec l’épaisseur des murs mais bon, on s’en fout. Je m’allongeais sur une table en lui montrant ma jambe qui présentait désormais un large hématome, que nous n’avions pas pu voir à cause de mes propres vêtements.

- Tu ne t’es vraiment pas loupée, Ruka, qu’est-ce qu’il t’est arrivée ?
- Une mésaventure au Mont Da-Chao.


Avec toute la délicatesse possible, elle appuya au niveau de la blessure, je grimaçais un peu mais je râlais vraiment à partir du moment où elle dut appuyer plus fort pour constater les dégâts. Lorsqu’elle termina, elle appliqua une étrange pommade et commença à masser. Ca tirait un peu au niveau de la blessure mais outre ca, ce n’était pas tant désagréable.

- Ce n’est pas une fracture, ce sont surtout tes muscles qui ont été touchés. Je vais te donner quelque chose mais pour aujourd’hui, tu ne bouges que pour le strict nécessaire. Tu dois rester au repos et les jours suivants, ne force pas. Je soupirais en me tournant vers Lyte, comme déçue.
- Je crois que c’est mort pour la sortie au Turtle’s Paradise, les sources chaudes et tout le tralala, ce soir.
- En fait les sources chaudes sont une excellente idée. Entre l’eau chaude et les minéraux contenus dedans, ca ne pourra faire qu’accélérer la guérison et ca te détendra aussi, sans avoir à te bourrer de médicaments pour ca.
- T’arrives à sentir que je suis tendue rien qu’en touchant ma jambe ?
- Je n’ai pas besoin de tâter les épaules des gens pour sentir un stress !


Qu’elle lâcha en souriant. Enfin bon. Elle termina son travail avant de nous laisser partir. J’avoue que ca me plombait un peu l’idée de ne pas pouvoir trop bouger. J’avais justement la fâcheuse habitude d’avoir la bougeotte …

- Super … On va faire quoi maintenant ?

On va prier pour que personne ne vienne nous menacer pour le Cristal à nouveau hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 22 Juin - 12:02

J'avais fait l'impasse sur les suppositions de Ruka sur ce blocage latent qui pesait sur nous, je ne savais vraiment pas quoi en dire et je pensais qu'il y'avait un rapport avec notre combat, le sujet dériva donc jusqu'à l'origine et la cause du combat. Elle avait raison, il ne s'était rien passé à Dollet ou à Costa mais peut être parce qu'il y'avait du monde autour de nous ?

J'en profitais pour surveiller les orbes que nous avions et j'y voyais des changements que je partageais alors avec la native d'ici mais je m'attendais à ce qu'elle se sente responsable pour le fait que le cristal de l'air soit en possession d'un autre. Je préférais tout de suite l'en assurer que non, j'avais fait une croix sur ma motivation personnel d'avoir celui de mon élément préféré. Enfin, je crois.

M'est alors venu une idée et une conception de notre mission un peu différente en utilisant les orbes d'une manière différente. Ruka semblait d'accord avec moi alors je lui souriais, on pouvait au moins partir sur cette méthode pour le moment. Mais il était temps de revenir à notre priorité et d'aller chez la spécialiste que connaissait Ruka.

Wutaï était une ville vraiment différente par sa culture jusqu'à sa médecine. Pas de médecine du sport ou d'orthopédie ici, Ruka allait consulter une thérapeute. Je grimaçais à voir la gravité de la blessure, on pouvait pas dire qu'elle simulait là... Dire qu'on avait une mésaventure au Mont Da Chao était un euphémisme mais au moins, on n'éveillait pas les soupçons et on ne mentait pas non plus.

Par chance, le verdict ne fut pas aussi grave que ce que nous craignions mais il fallait clairement du repos à Ruka maintenant qu'elle avait fait le nécessaire ici.

Même si ça changeait notre programme immédiat et aussi à court terme, je sais que cela frustrait Ruka tout autant que moi, même si le tour aux sources chaudes étaient encore d'actu. Pour autant, ça se faisait plus en soirée, à la "fraîche", alors nous avions encore un peu de temps à passer.

"Allez, viens là..."

J'empoignais les affaires de Ruka et les miennes avant de passer ma main à la jointure de ses genoux pour ne pas être en contact avec sa jambe. On va éviter de la faire marcher. Je me permettais de le faire parce que je savais que le poids de Ruka était largement supportable.

"On rentre, on verra bien ce qu'on va faire là bas, peut être commencer par une douche... J'imagine que tu vas avoir besoin d'aide, non ? "



Peut être que le fait d'être aux petits soins pour elle allait tout régler ? En tout cas, le regard qu'on se partageait en disait long sur l'affection que je lui portais là. Et elle avait pas le choix que je l'emmène ainsi de toute façon. Encore faut-il qu'elle me guide, j'étais pas encore acclimaté à la géographie d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 2 Juil - 11:53

Spoiler:
 

RukaJ’étais soulagée d’apprendre que je n’avais pas de fracture à la jambe, mais je restais embêtée de ce repos forcé qu’on me suggérait. Bon au moins, on avait toujours la possibilité d’aller aux sources chaudes, et c’était même conseillé ! Mais l’idéal serait d’y aller dans la soirée. La visite médicale étant terminée, Lyte me porta carrément pour éviter tout effort supplémentaire de ma part. Il suggéra de commencer par prendre une bonne douche, c’est vrai qu’après de tels efforts fournis au Mont Da-Chao on en avait bien besoin. Mais c’était surtout la façon dont il me regardait qui me fit hausser un sourcil amusé tout à coup. Quel changement de comportement soudain ! M’enfin, pas comme si j’allais m’en plaindre, hein ?

- Ca me va ! Mais on a davantage de bains que de douches ici et pour prendre un bain, faudrait peut-être aller dans la bonne direction non ?

Je me mettais à rire pour me moquer gentiment avant de l’aider en lui rappelant le chemin de la maison. Ma tante n’était toujours pas rentrée bien évidemment – heureusement – et si je guidais Lyte jusqu’à la salle de bain, je pouvais donc lui confirmer qu’on n’avait pas de douche ici. En réalité, ce n’était pas plus mal, même si je ne doute pas un instant que Lyte m’aurait gentiment aidé, je ne suis pas sûre qu’il aurait été agréable pour moi de prendre une douche debout, là. Je lui demandais alors un peu d’aide pour remplir la baignoire. Si à Wutai on avait majoritairement des baignoires, en revanche, ce n’était pas les toutes petites baignoires pour une personne, elles étaient vraiment aussi grandes qu’un spa. Ca risquait de faire deux fois trempette avec les sources chaudes mais les sources, ce serait surtout pour se détendre et pour me soigner quelque part, là on se lavait surtout …

Bon et on se détendait aussi. En fait on avait vraiment besoin de se retrouver un peu j’avais l’impression … Je persistais à penser que les événements récents n’avaient pas joué en faveur de notre couple et qu’à cause de cela, il y régnait une certaine tension dans l’air. Même en essayant de la masquer et passer outre, elle restait là, inconsciemment, et au premier petit obstacle, elle servait d’arme pour attaquer.

J’avais quand même cette boule au ventre à l’idée que les deux zigotos nous retrouvent, mais j’essayais de me rassurer en me disant qu’après la raclée qu’on leur avait mis au Mont Da-Chao, il leur faudrait non seulement un peu de temps pour se rétablir mais en prime, on devait les avoir immunisé de venir s’attaquer à nous pour le moment. Et d’ailleurs le sac était dans la salle de bain avec nous, par prudence. Bien qu’on ne le guettait pas en permanence.

On ne pouvait pas vraiment sortir pour le moment alors on avait fini par s’installer dans le petit salon. J’avais fait une pile d’oreiller pour pouvoir m’asseoir sur un siège et allonger ma jambe sur les coussins. J’avais mis une robe plus courte que le kimono de sorte à laisser ma jambe prendre un peu l’air. Mais plus le temps défilait, plus je me faisais songeuse. Voire soucieuse.

- On va avoir du mal à mentir à ma tante sur ce qu’il s’est passé là-haut … On a tout intérêt à changer rapidement de sujet de conversation avec elle.

Et c’est à croire qu’elle avait un radar puisqu’on entendit la porte s’ouvrir. Je levais les yeux, reconnaissant bien vite sa silhouette. Comme d’habitude, elle n’avait pas l’air bien fatiguée, mais c’était surtout qu’elle ne laissait rien paraître. En nous voyant installés, elle nous regarda à tour de rôle, comme si elle ne s’attendait pas à nous voir pépères comme ca, puis son regard s’arrêta sur ma jambe.

- Qu’est-ce qu’il s’est passé encore ? Chaque fois que tu viens ici, il t’arrive des bricoles.

Je levais les yeux vers Lyte en haussant les épaules, l’air de dire « j’en étais sûre ». S’il voulait lui expliquer ou essayer de l’embobiner, libre à lui, moi si j’ouvrais la bouche, je lui parlerai sûrement aussi sèchement qu’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 2 Juil - 12:24

Pas toujours évident de se repérer dans une ville qu'on ne connaît pas mais si la logique de Costa Del Sol avait été facile à comprendre, je ne me repérais toujours pas dans Wutaï et Rukie ne tardait pas à se moquer de moi gentiment alors que je prenais une nouvelle fois, la mauvaise direction. Je pensais qu'elle allait râler, du fait, que je la porte mais si elle le faisait pas, c'est que madame ne devait pas simuler sa blessure. Et, de toute manière, elle n'avait pas comme habitude de minauder.

La douche ne semblait pas avoir été une invention de Wutaï car Ruka m'expliquait qu'il y'avait une quasi exclusivité de baignoires dans les habitations. On devait sûrement trouver des douches dans les habitations, les plus récentes ou dans les hôtels à destination des touristes. Mais, la maison de sa tante était loin d'être de prime jeunesse bien qu'elle ne faisait pas vétuste car bien entretenue.

On arrivait donc dans la fameuse maison qui était encore vide de son occupante, ce qui nous soulageait un peu. On pouvait donc plus facilement prendre nos aises et je découvrais la salle de bain. On vous cache le détail de la baignade et de l'aide que je devais donner à Ruka pour la déshabiller et l'aider à enjamber le parapet de la baignoire pour s'y installer. L'avantage de la baignoire était qu'elle était plus grande que par chez moi, car quitte à avoir une baignoire, autant qu'elle soit assez grande pour s'y détendre, non ? Sinon aucun intérêt, vraiment...

La baignade lavante nous fit du bien et on se posait ensuite dans le salon, Ruka s'était installé de quoi se mettre à l'aise et reposer sa jambe, moi je feuilletais les quelques bouquins de l'étagère du salon même si l'écriture ne me permettait pas de les lire, juste d'en comprendre les thèmes.

Plus tard, la tante de Ruka revenait de son après-midi, et c'est comme si la pièce changeait radicalement d'ambiance... C'était fou...

Je prenais bonne note de la précaution que Ruka m'avait incité à prendre alors que la tante semblait nous sonder pour savoir ce que l'on traficotait avant qu'elle s'aperçoive de la blessure de sa nièce.

"Une grosse contusion mais rien de bien grave, ça devrait se résorber assez vite, normalement. Votre après-midi s'est bien passée ?"

Mais le changement de sujet n'était pas assez bien amené, la femme éluda ma question, comme si je pouvais espérer échanger des banalités de la sorte. Mais avant qu'elle puisse nous poser une autre question, j'en posais une autre, en espérant avoir du nouveau.

"Vous avez du nouveau ? Je me demandais si éventuellement, vous auriez une carte de Gaïa de l'époque, cela nous aiderait certainement, elles doivent être davantage à l'échelle..."



Et puis, ça pouvait aider d'avoir des indications sur Gaïa de l'époque, on l'avait bien vu avec les énigmes de la chasse au trésor, que parfois, il s'agit d'endroit qui ont bien changé depuis. La tante sortit alors un rouleau de papier, qui en la déroulant semblait suffisamment ancienne pour notre usage. Mais, à première vue, je ne m'attardais pas dessus, pas d'île ronde ? J'espère qu'elle acceptera que nous lui empruntions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 6 Juil - 10:16

RukaMalgré mon « petit » souci à la jambe, le reste de l’après-midi avait été agréable. Agréable oui. Jusqu’à ce que ma tante revienne et qu’elle ne remarque très vite le teint de ma jambe qui trahissait mon handicap. Il était normal qu’elle s’interroge sur nos activités, mais dans sa question, je sentais surtout le sous-entendu de savoir comment je m’étais fait ca. Lyte n’y répondait pas de cette manière de toute manière mais resta vague tout en répondant à la question, finalement. Et changea de sujet comme je le lui avais suggéré. Yuki fronça un peu les sourcils mais répondit tout de même à la question. Elle sortit un rouleau et nous le montra.

- C’est déjà fait pour la carte. Vous auriez eu du mal à visualiser sinon.
- Merci. Je suppose que ca signifie que le lieu est vraiment difficile à trouver ?


Elle hocha la tête pour confirmer.

- J’ai dû aller interroger Godo en personne ainsi que les personnes à qui Yuffie aurait parlé de la matéria. Selon ses dires, l’île était perdue en plein milieu de l’océan et leur vaisseau à l’époque ne pouvait pas atterrir, la superficie et le sol ne le permettaient pas.
- La superficie ? Ah ouais, ca doit être vraiment une petite île !


Paumée dans l’océan en plus, ca ne rendait pas la tâche facile !! Mais alors comment devait-on s’y rendre !?

- Comment y sont-ils allés dans ce cas ?
- Grâce à un chocobo.
Ah ! Evidemment … Yuki déroula la map et la posa sur la table basse. Je demandais à Lyte un peu d’aide pour pouvoir m’asseoir à côté par terre et ainsi mieux visualiser. Elle désigna le secteur dans le coin nord-est de la carte, loin entre le Continent du Nord et le Continent de Midgar. - L’île se trouverait quelque part dans ce champ. Avec la fusion des mondes, il y a une possibilité qu’elle se trouve désormais à proximité de deux des continents d’Héra. Le continent du Nord et de l’Ouest d’Héra.
- La vache, en voilà un sacré effet de la fusion des mondes …
- Oui, Héra pourrait presqu’affirmer aujourd’hui que ce territoire leur appartient alors qu’il vient de Gaia à l’origine.


Je croisais les bras en réfléchissant. Cette île était très éloignée et si nous ne pouvions y aller en vaisseau, partir d’ici en chocobo pour aller à l’autre bout du pays nous ferait perdre un temps considérable. De plus quelque chose m’interpellait dans tout ca. Si l’île se trouvait aujourd’hui entre deux continents d’Héra, ne devrait-on pas faire un trajet rapide vers Héra pour finir pour chercher cette île plus facilement ?

- Tu dis qu’il est possible que l’île se trouve aujourd’hui entre deux continents d’Héra ? Elle hocha la tête pour confirmer. Je levais alors les yeux vers Lyte. - Pour éviter de passer des journées entières à dos de chocobo, tu crois qu’on devrait prendre un vaisseau pour se rendre à Daguéréo ? De là on pourra faire escale et éventuellement se renseigner pour certaines choses. Et ensuite on partira à dos de chocobo pour chercher cette île ?

Car de toute manière, Wutai ne vendait pas de chocolégumes permettant d’appeler des chocobos volants. En revanche, je me souvenais que Daguéréo, oui, puisque j’en avais vol- … pris. Lors de la chasse au trésor ! Quant à l’autre truc dont je voulais me renseigner, je n’étais pas sûre que Lyte ait compris ce que je voulais dire car je ne pouvais pas l’exposer clairement devant ma tante, mais je parlais de l’énigme de Titan qui devait nous permettre de trouver la clé menant au Royaume des Chimères. Nous avions quelques doutes sur le fait que l’énigme désignait Héra et Daguéréo était LA ville d’Héra où toutes les infos se trouvaient. C’était l’occasion idéale de vérifier nos hypothèses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 10 Juil - 23:20

Je n'avais demandé qu'une carte mais cela fut exaucé, cela était nécessaire et permettait de changer de sujet par la même occasion. On éluda donc très rapidement l'histoire de la blessure de Ruka que j'aidais à s'installer à terre pour qu'elle puisse étudier avec nous cette carte en parchemin que l'on devait dérouler à même le sol pour avoir la surface nécessaire. Je voyais le regard réprobateur de Yuki envers sa nièce mais j'avoue que je pigeais pas pourquoi sur le coup surtout qu'elle exposait alors les renseignements qu'elle nous avait dégoté.


S'il s'agissait d'une aussi petite île que nous cherchions, cela expliquait sûrement pourquoi peu de gens la connaissait mais avec les satellites de Dol, il serait certainement possible de la localiser quoi qu’apparemment, Yuki en savait suffisamment pour ne pas nous faire perdre du temps.

On apprenait également que le seul moyen qui semblait être viable pour y accéder passait par les chocobos. Enfin, seulement ceux qui en avaient la capacité car il fallait traverser océans et montagnes. Mais il n'était pas l'heure de faire un cours de génétique sur les espèces de chocobos. Surtout qu'on apprenait que plus étonnant, l'île ne faisait presque plus partie de Gaïa car situé entre deux continents d'Héra suite à la fusion des mondes.

"J'en avais presqu'oublié la fusion des mondes avec tout ça..."

On était encore jeune avec Ruka, enfin moi, un peu plus, pour réussir à oublier comment était le monde auparavant, à l'époque où les sorcières et leurs chevaliers servants étaient encore "d'actualité" et que le monde ne tournait qu'autour de nos continents de Dol... D'ailleurs, si Ruka remarquait ce détail de géographie et qu'elle me demandait rhétoriquement, si ce ne serait pas plus avantageux pour nous de nous rendre sur Héra avant d'y aller en chocobo. J’acquiesçais de la tête avant de tenter d'avoir des réponses sur l'énigme malgré tout.

"Et donc, cette histoire de chevaliers a un lien avec cette matéria ? J'ai du mal à voir le lien... Chez nous, les chevaliers étaient ceux qui défendaient les sorcières..."

Alors, j'avais du mal à voir ce que pouvait bien représenter la chevalerie sur Gaïa, il y'avait souvent des similitudes mais aussi des différences entre nos deux mondes. Est-ce qu'il s'agirait de soldats en armure qui suivrait une femme entendant des voix divines ? J'attendais de voir si j'avais des réponses alors que Ruka s'adossait à moi pour changer de position.

Je voyais une nouvelle fois Yuki lancer un regard inquisiteur à ma belle avant de comprendre pourquoi car elle y allait d'un reproche acerbe.

"Tu n'as jamais su t'empêcher de t'exhiber ainsi, cette tenue n'est pas la tenue qu'une jeune fille devrait porter. "

J'essayais de désamorcer la situation rapidement mais j'étais pas sûr d'y arriver.

"Du coup, tu veux qu'on parte pour Héra comme prochaine destination ?"



Plus de conflit, plus de conflit, plus de conflit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 16 Juil - 11:27

RukaCe n’était pas pour rien qu’on disait que Wutai possédait le meilleur réseau d’informations du monde. Ma tante venait de donner un parfait exemple : en sachant où chercher et quoi demander, elle avait obtenu toutes les informations dont nous avions besoin pour poursuivre et boucler cette chasse au trésor. Ce n’était qu’un exemple parmi tant d’autres. Je pensais notamment au Rokumeikai par exemple qui était le sujet brûlant du moment, je savais que tôt ou tard en enquêtant, Wutai saurait tout à leur sujet.

Toujours est-il qu’avec ce qu’il nous fallait entre les mains, je suggérais à Lyte de nous rendre à Daguéréo pour notre prochaine étape, ca nous serait plus simple et j’étais assurée qu’on pourrait louer des chocobos volants, là-bas. On pourrait vérifier ici mais j’étais quasiment sûre qu’on ne vendait pas le type de chocolégumes demandés. Et de toute manière, on était beaucoup trop loin d’Héra, ici, on passerait des journées entières à dos de chocobo entre Wutai et Daguéréo. Lyte approuva, mais demeura curieux sur cette histoire de chevaliers et de matérias. Je prenais un air désolé, je ne pouvais pas lui répondre.

- Je ne sais pas, les entités contenues dans les matérias ont toujours été un mystère. J’ai toujours soupçonné la Shinra d’avoir créé de nombreuses entités, mais certaines matérias étaient naturelles donc …

J’essayais de changer de position car je commençais à avoir les fesses un peu endolories, et allez savoir pourquoi, mon mouvement suscita un commentaire des plus déplaisants de la bouche de ma tante. Je lui lançais un regard presque meurtrier mais avant que je ne puisse répliquer avec ma répartie habituelle, Lyte intervint en parlant plutôt du départ sur Héra.

- Le plus tôt possible sera le mieux, je crois. Je soutenais les yeux de ma tante. - T’as jamais pu t’empêcher de lâcher des commentaires de merde dès que la première occasion se présentait. Si t’avais fait un peu plus attention le reste de la journée j’étais très bien habillée, désolée de laisser ma jambe blessée respirer un peu ! Tu peux pas t’en empêcher ! T’es vraiment …

Je préférais ne pas continuer, je grognais juste un coup avant de chercher à me relever, maladroitement certes mais je faisais bien comprendre que je ne voulais pas qu’elle me touche. Je faisais comprendre à Lyte que je voulais sortir et m’éloigner le plus possible de cette maison. Ce ne fut qu’une fois qu’on se trouvait à une distance raisonnable que je m’appuyais contre un arbre pour souffler un coup.

- Comment on peut être sympa et nous aider convenablement avant de se prendre une tarte dans la tronche !? C’est un mystère à elle-seule ma tante. Par contre je ne sais pas si c’est l’énervement qui m’a fait forcer un peu mais j’ai mal à ma jambe … Tu peux aller voir s’ils ont des poches de glace au restaurant là-bas s’il te plaît ? Je ne bouge pas d’ici …

Je ne risquais pas d’aller bien loin en attendant … Je lui avais désigné un bâtiment du doigt non loin de là, il fallait juste traverser un petit ponton de bois. En attendant je prenais mon mal en patience – c’est le cas de le dire – scrutant partout comme si je craignais de voir l’autre folle débarquer. Je fouillais dans mon sac pour espérer y trouver mon téléphone, mais j’avais empoigné autre chose au passage. C’était tout petit et je constatais que c’était un bonbon. Machinalement je le mangeais, mais ce n’est qu’en l’avalant que je me rappelais de l’épisode de Costa Del Sol avec Lyte … Oh non non non !! MERDE !! Il va m’arriver quoi à moi !??? Bon … au pire, on sait que ca ne dure qu’une journée mais … Ok je le sens vraiment pas.

==============================================

Ruka mange son bonbon !

Note au MJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 16 Juil - 11:37

Gloups? Déjà que la pauvre Ruka avait mal partout, voilà qu'elle va vraiment se sentir bizarre!!! Ses jambes s'affinent, son ventre grossit, des plumes rouges apparaissent sur tout son corps, et...

«Kweh???»



Mais quel beau chocobo que voilà! Bon, il semblerait que personne ne vous ait vu vous transformer heureusement, sauf que contrairement à votre amoureux, vous ne semblez pas être dotée du don de la parole!!

========================

Ruka est transformée en chocobo rouge pour 24h inrp!

Bilan

Gains: + 200 gils [Chacun]
Repos à la maison familiale > restauration à 100% HP-MP [Gratuit]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 16 Juil - 13:15

Une nouvelle prise de bec... Pourtant tout semblait bien se passer entre Ruka et sa tante mais ça se finissait en conflit presqu'aussi théâtral que l'acte 2 scène 4 de "Je veux être ton oisillon". Je n'en saurais donc pas davantage sur notre départ prochain ou sur cette histoire de Chevaliers de la Table Ronde... Ruka, visiblement courroucé de l'attitude de sa tante, décidait de quitter les lieux. J'essayais de la suivre mais l'adrénaline de son mécontentement la faisait presser le pas malgré sa blessure.

On faisait quelques mètres ainsi avant de s'adosser à un arbre alors qu'elle s'était suffisamment éloigné de son point de vue de la maison de sa tante qui n'avait pas essayé de nous rattraper.

Le contrecoup semblait accentuer la douleur de Ruka et je pouvais voir la souffrance sur son visage, elle me demandait d'aller lui chercher de la glace, ce que je m'empressais d'aller faire en lui conseillant d'essayer de s'asseoir ou je ne sais quoi. Elle me disait qu'elle n'allait pas bouger d'un pouce mais je la voyais mal, faire beaucoup de chemin dans son état.

J'avais pris un peu de temps au restaurant, à cause d'un quiproquo. J'avais demander de la glace au serveur que j'avais rencontré mais il m'avait fait m'asseoir et me demandait à quel parfum, je voulais. Je lui expliquais alors que c'était pour une blessure et il se demandait quel goût pouvait aider une blessure... On prend n'importe qui dans la restauration ici ou quoi ?

Après avoir expliqué, plus en détail, on m'avait enfin filé une poche de glace, d'ailleurs, j'étais assez étonné qu'on puisse me donner des trucs aussi sophistiqués que ces poches de glace de la marque Frost® qui durait assez longtemps dans le temps.

Mais peut être avais-je mis trop de temps que lorsque je revenais, il n'y avait plus de Ruka, seulement un chocobo qui traînait par là.

"Qu'est-ce que..."

Je regardais autour de moi en essayant de m'assurer que j'étais bien au bon endroit, il me semblait avoir fait exactement le même chemin en sens inverse pourtant... Ou est-ce qu'elle avait pu filer ?

"Ruka ?"

Je tentais de l'appeler mais je n'entendais pas sa voix en retour, le chocobo semblait un peu affoler, peut être qu'il n'était pas habitué aux cris... Etonnant... Je m'adossais à l'arbre en fixant la poche de glace qui commençait à me donner assez froid aux doigts maintenant. Je soupirais. Où est-ce qu'elle avait pu filer ? Et si elle m'avait demandé d'aller lui chercher ça, juste pour se débarrasser de moi...

"C'est bien beau de me faire des discours Ruka mais tu fuis autant que moi, en ce moment... J'arrive pas à comprendre, je me demande parfois si t'as pas peur de t'engager aussi sérieusement, en fait..."

Je secouais la tête, non, il devait y avoir une explication à ça... Peut être qu'elle a été pris d'un trop gros remord et qu'elle est retourné s'excuser auprès de sa tante ?

"Bon, rentrons, elle est sûrement là bas, maintenant..."



Mais je sentais toujours le regard du chocobo me fixer, il attendait quoi ?

"J'ai rien pour toi mon grand, tu manges pas de poche de glace, hein ?"


Je souriais à moitié, Ruka avait l'air d'un chocobo parfois, on sait jamais quand elle va se mettre en colère de quand elle va chercher à fuir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 22 Juil - 16:41

RukaQuelle gourde !! Ce n’est pas pour rien qu’on dit parfois de réfléchir à deux fois à nos actes avant d’agir. Même pour manger un bonbon, oui … Ce n’est qu’une fois avalée que je m’étais rappelée de l’épisode à Costa Del Sol, et l’instant d’après … Je me sentais juste bizarre. J’avais fermé les yeux comme si je craignais de me prendre un météore sur la tête, ou je ne sais quoi, mais non, je me sentais … différente. J’entendais plus de bruit, comme si j’avais l’ouïe plus fine, je cherchais à bouger le bras et en rouvrant un œil, c’était en fait … une aile !? Et me voilà en train de m’affoler en secouant mon plumage tout neuf.

- Kweh !?

AH !!! Je suis vraiment un chocobo ! Et malgré mon état, j’étais toujours blessée et ma jambe – enfin ma patte maintenant – me le fit bien savoir. Si bien que je finissais par me laisser m’effondrer par terre, le cou au sol comme un animal abattu et dépité. Mince. Ok, j’avais bien tenu ma promesse comme quoi je ne bougeais pas de mon arbre, mais ce n’était pas comme si j’avais pu préciser que j’allais PEUT-ÊTRE me changer en chocobo ! Et Lyte revenait. Mais comment allais-je lui faire comprendre que c’était moi ? De toute évidence contrairement à lui, je n’avais pas conservé le don de la parole !

J’essayais d’attirer son attention en m’agitant un peu, mais il se contenta de s’asseoir contre l’arbre en étant persuadé … que j’avais fui ? Il pensait donc vraiment que j’étais comme ca et que j’étais encore la Ruka d’avant. Ce manque de confiance en moi me faisait mal au cœur. Il voulait vérifier si j’étais retournée auprès de ma tante mais je m’agitais à nouveau. Mais j’en veux pas de ta poche de glace !!! AH ! Je lui pinçais le bras avec le bec – ca, c’était pour me venger, mais aussi pour le secouer un peu ! – avant de chercher à me redresser. Mais ce corps de chocobo était plus lourd et moins adapté à ma blessure. Il pourrait vite remarquer la blessure à la patte, comme à ma jambe et j’ignorais qu’on voyait aussi ma cicatrice que j’avais en temps normal au ventre.

Impossible de savoir s’il pourrait faire le lien avec ca aussi et puisque mes affaires avaient disparu en même temps que je m’étais transformée, difficile de lui montrer autre chose qui m’appartenait. J’eus alors une autre idée et tant bien que de mal, je m’agitais et piaillais pour qu’il me suive. De toute manière il voulait rentrer chez ma tante, mais c’était justement là où je voulais aller ! Il pourrait même croire que je le suivais en fait ? J’arrivais déjà avec difficulté à me faire à mon nouveau corps, mais avec une patte blessée, c’était encore plus dur. Toutefois une fois devant la maison, je secouais les ailes et insistais pour attirer son attention. J’essayais de l’emmener jusqu’au jardin derrière, là par contre vu qu’il n’y avait que de petites barrières, pas bien compliqué de passer par-dessus. Je m’arrêtais devant la tombe de la mère, en priant pour qu’au moins le nom de famille le fasse réagir, en plus du reste … Allez Lyte, un petit effort s’il te plaît !! Même mes yeux étaient les mêmes – enfin j’espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 27 Juil - 18:58

Et quand je parlais de s'engager, je ne parlais pas de mariage ou de famille, je me disais juste que ça devenait peut être trop sérieux, elle et moi, pour elle. Mais je cherchais à me changer ses mauvaises idées qui n'étaient sans doute que de vagues idées beaucoup trop alarmistes pour ce que c'était.

Le chocobo semblait mal en point, c'était peut être pour ça qu'il restait en ville mais je ne saurais pas vraiment comme le soulager davantage mais sa blessure à la patte me faisait penser à la jambe de Ruka.

"Ruka n'aurait pas eu assez de force pour fuir maintenant, ça n'est pas logique. Je suis désolé, j'ai mis du temps à comprendre... Je crois que tu sais de qui je parle et t'essaies de me prévenir que... qu'elle se serait fait enlever par ceux qui nous ont attaqués plus tôt car elle était faible, est-ce que tu sais où elle est ?"

Pas sûr que je comprenais vraiment correctement les "indications" du chocobo rouge qui semblait pourtant réagir et comprendre le langage humain mais il me pinçait fortement et semblait vouloir que je le suive en se retournant sans arrêt vers moi. Je le suivais alors et me rendit compte que j'étais réellement chez la tante de Ruka... Okay, ça j'aurais pu le faire tout seul, elle était donc repartie chez elle, et il l'avait vu faire...

Mais le chocobo ne s'arrêtait pas devant la maison mais fit le tour pour pénétrer sur le terrain qu'occupait la maison de Yuki, au fond, je vis une pierre tombale, le bouquet de fleurs semblait encore assez frais et le nom qu'indiquait semblait indiquer la mère de Ruka.

Pourquoi ce chocobo me montrerait-il la tombe de sa mère... Oh, j'ai mis du temps à comprendre.

"Tu es ... le chocobo de la mère de Ruka, c'est ça ? "


Mais le chocobo semblait me faire comprendre que je faisais fausse route... Je pense qu'il ne voulait pas me parler de sa mère mais de Ruka, elle même... 

"Dis moi que tu sais où elle est... J'aimerais vraiment pas qu'il lui arrive quelque chose, tu sais ? Tu saurais me mener à elle ? "

Mais peut être qu'il faudrait que j'essaie de le soigner d'abord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 3 Aoû - 17:00

RukaDifficile de faire comprendre à Lyte qu’il s’agissait de moi lorsque toutes mes affaires ont disparu et que, contrairement à lui quand il était un singe, j’étais privée de la parole ! Les moindres sons qui sortaient de ma bouche étaient des plaintes ou des cris si particuliers et distinctifs de ces volatiles. Ma patte blessée et la cicatrice sur le « ventre » étaient les seuls signes qui pourraient trahir que c’était moi – ainsi que mes yeux rouges – mais Lyte ne pouvait pas faire le rapprochement aussi facilement. Je l’avais alors mené jusqu’à la tombe de ma mère en espérant que ca lui donne une piste supplémentaire sur mon identité, mais … Ok non, je ne suis pas le chocobo de ma mère !! J’agitais mes ailes pour faire comprendre mon mécontentement. C’était pénible … Comment lui faire comprendre que c’était moi ?

Il restait persuadé toutefois que « je » savais où j’étais. Bah oui je sais où je suis, je suis là, s’il te plaît Lyte, fais un petit effort ! Ca ne te choque pas du tout que ta copine disparaisse et qu’à la place tu trouves un chocobo !? Comment lui dire que c’était la faute du bonbon du Tomberry ? Il n’y avait ni bonbon, ni Tomberry, dans les parages. Bon, comment je pouvais le mener à moi, si moi je suis là et qu’il ne le pige pas !? Ca m’énervait un peu, j’essayais de sauter sur place comme si je pétais un câble – et comme si ca allait l’aider tiens, réflexe à la con – mais résultat des courses, je me faisais encore plus mal et je me vautrais comme un gros sac par terre.

- Kweh …

Fut la seule plainte qui s’échappa de ma bouche … Enfin de mon bec. Il n’en fallait pas plus pour alerter ma tante en revanche puisque la porte du jardin s’ouvrit violemment.

- C’est quoi ce raffut !? Lyte ? Qu’est-ce que … Son regard se tourna vers moi, et ses sourcils se froncèrent tout à coup. - Que fait cet animal dans mon jardin !? Dehors !

Je restais couchée au sol et lâchais un fort soupir. Voilà qu’elle s’y met aussi. Mais le pire, c’est que je n’arrivais pas à me relever à cause de ma jambe. Heureusement que je ne devais pas forcer dessus hein ? Alors voyant mon immobilité, Yuki commença à sortir sa dague.

- Bon, si tu ne veux pas t’en aller, je vais te donner une source de motivation supplémentaire pour partir.

Non mais attendez, elle serait vraiment prête à me poignarder là !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 19 Aoû - 15:23

Ce chocobo semblait totalement pété des cables... Il avait foncé devant la tombe de la mère de Ruka (ce qui était assez bizarre de laisser dans le jardin de sa tante, non ? ) mais alors que je gardais espoir en pensant que le chocobo pourrait me mener à ma Ruka, le chocobo s'excita davantage et tomba par terre car il semblait vraiment blesser.

Ce raffut suffisait à ameuter Yuki, la tante de Ruka, qui ne semblait pas être très contente à l'idée qu'un chocobo s'invite chez elle. Au moins, je pouvais éliminer l'affiliation du chocobo à la mère de Ruka car sa soeur l'aurait reconnu. Et puis, un chocobo n'avait pas une si longue espérance de vie à l'état sauvage, si ?

J'étais partagé entre ce chocobo et la tante de Ruka qui semblait bien faire décamper le chocobo, la femme était peut être encore sous le coup de la colère de sa dispute avec sa nièce, je devais alors tout expliquer, ce qui ne serait pas une mince affaire avec le sentiment que la femme était parfois très étroite d'esprit.

"Je ne sais pas où est parti Ruka, je n'ai juste croisé que ce chocobo et je pense qu'il peut me permettre de la retrouver mais il est blessé et je n'arrive pas à bien comprendre ce qu'il veut."

Yuki avait sorti un poignard de sa tunique pour encourager le chocobo à se relever et à quitter les lieux expressément, c'est alors que m'est venue une idée que j'allais peut être regretté...

"La dague... Vous connaissez son pouvoir, non ? Il ne pourrait pas permettre de retrouver Ruka ? "

Mais il fallait maintenant savoir si Ruka l'avait avec elle ou si elle l'avait laissé dans ses affaires ici... Elle était capable de la faire venir à elle alors peut être que si elle était vraiment partie, elle l'aurait emmenée avec elle ou l'aurait appelé, le cas échéant...

"Vous ne pouvez pas aller voir si la dague ne se trouve pas ici ? Je reste avec le chocobo pour être sûr qu'il ne se blesse pas davantage..."

Au moins, même si mon idée ne serait pas efficace, il me permettrait de ne plus avoir la tante et son affabilité sur le dos, le temps que je réfléchissais davantage. Je soupirais après son départ, me retournant vers le chocobo.

"Je ne sais pas ce qu'il t'arrive à toi, et j'espère que tu t'en remettras mais moi, je peux te dire que je suis fatigué... La vie de chocobo semble être si paisible, pas de décision à faire, pas de regrets, pas de remords... Peut être que la vie doit être vécu de manière tranquille plutôt que de s'exposer à autant de dangers, hein ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 2 Sep - 11:49

RukaMalgré mes quelques tentatives, Lyte ne comprenait toujours pas que c’était moi et maintenant, j’avais ma tante qui était à deux doigts de me poignarder ! Lyte eut alors une idée en demandant à Yuki d’aller chercher ma dague dans mes affaires. Mais oui !! Si je me concentrais, elle allait venir jusqu’à moi ! Là était son pouvoir. Yuki observa Lyte un instant avant de me lancer un regard meurtrier.

- Je vais voir.

A nouveau seule avec mon compagnon, il se mit à fabuler qu’il enviait la vie tranquille d’un chocobo. Et je suis supposée y comprendre quoi moi derrière ce message ? Ca n’a rien de paisible d’être un chocobo, surtout quand on est un être humain à la base et qu’on a une jambe blessée ! Et de quels regrets et remords parlait-il ? J’osais espérer qu’il ne parlait pas de moi car il aurait de mes nouvelles demain, je vous le garantis ! Ou regrettait-il autre chose ? Puisqu’il parlait de dangers, faisait-il référence au SeeD et à sa mission actuelle ? A Zébal peut-être ? Ah maudit sort … j’aurai tellement voulu lui parler à cet instant mais les seuls bruits qui sortaient de mon bec étaient des cris de chocobo …
Ma tante revint alors peu de temps après avec la dague retrouvée dans mes affaires.

- Elle a laissé une grande partie de ses affaires ici. Je n’aurai pas dû vu que je n’avais pas envie d’y remettre les pieds. - Mais il faut que Ruka soit là pour appeler sa dague.

Oui bah je suis là ! Je ne savais pas si j’étais capable d’utiliser mes capacités sous cette forme, mais il n’y avait qu’un seul moyen de le savoir ! Je me concentrais en fixant la dague, et quelques instants plus tard, la gemme se mit à briller et la dague se décrocha des mains de Yuki pour venir se planter devant moi. Non, ma propre dague ne cherche pas à me tuer elle aussi !

- Que … Qu’est-ce que ca veut dire ?

J’eus une idée, alors j’attrapais l’arme dans mon bec et commençais à graver quelque chose dans la terre. Yuki était à deux doigts d’intervenir avant de se raviser en voyant ce que je faisais. Et puis je reculais en m’agitant un peu pour les laisser lire. Dans la terre, j’avais grave ces mots-ci :

« Je suis Ruka. »

C’est bon, vous avez compris maintenant !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 13 Sep - 11:51

On peut pas dire que la tante de Ruka allait garder un souvenir impérissable de notre visite, j'imagine que c'était le genre de femme qui aimait la tranquillité et sa routine. J'imagine que je ne devrais pas lui conseiller des lectures comme le best seller du moment sur Dol, "Ta vie commence quand tu comprends que tu n'en a qu'une"...

Bref, je n'étais pas sûr de ma position ou de mon idée mais je savais que je réfléchirais mieux tout seul qu'avec l'insistance de Yuki de se servir du chocobo comme un mets pour la prochaine fête du village.

La femme revenait avec la dague de Ruka, on pouvait pas se tromper, il n'y avait bien qu'une seule dague comme cela. Tout comme ma lance, sans doute, si elle était celle des légendes que j'avais lu et trouvé au Deep Sea.

"Donnez la moi, s'il vous plaît"

Oui, car il ne faut jamais oublié d'être poli avec les grandes personnes !

Mais au lieu de recevoir la dague des mains de Yuki, celle-ci semblait s'animer de sa propre volonté et venait se planter devant le chocobo, visiblement surpris. Un vrai chocobo aurait détalé depuis longtemps, non, est-ce que... Je n'avais pas eu le temps de me formuler cette hypothèse à haute voix que le chocobo avait agrippé le poignard pour inscrire au sol qu'il était Ruka. Je voyais bien que Yuka semblait sceptique ou s'attendait à une mauvaise blague mais...

"Je crois que c'est vrai... Je peux pas vous confirmer ou vous expliquer comment mais avec la malchance qu'on se coltine depuis plusieurs jours, je pense que la transformation en chocobo est presque normale... Et puis, un chocobo qui sait écrire, y'a bien quelque chose derrière ça, non ?"

Je me tournais alors vers le chocobo, ça faisait bizarre de se dire qu'il s'agissait de Ruka, surtout avec les choses que je lui avait dite ou faite. Une caresse sur l'encolure d'un oiseau monture, c'était logique, mais ça correspondait à une caresse dans le cou d'un être humain ? C'était super bizarre...

"Ruka, c'est bien toi ? Qu'est-ce qui t'es arrivé ? "



Mon réflexe était de reprendre la dague, peut être qu'il s'agissait d'un piège, ou encore de chasseurs d'orbes comme tout à l'heure... C'était dure mais je faisais le lien, maintenant, la blessure à la patte, la couleur rouge, qu'elle soit au même emplacement, la tombe de sa mère. 

"Je... Où est-ce qu'on guérit un chocobo ici ?" 

J'avais bien lu qu'il existait une ferme chocobo sur Gaïa mais j'espère qu'il y'avait moins loin...

"Ruka, qu'est-ce qu'il faut faire ?" 

J'avais l'impression de parler à Ruka comme ce gamin qui parlait à son chien fidèle dans la série... Oui, du coup, c'était hyper ridicule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 20 Sep - 10:12

RukaPar tous les dieux ! Ca y est ! Ils avaient enfin compris ! Ou du moins, Lyte avait compris et c’était l’essentiel. Ma tante semblait sceptique, mais ca ne me surprenait pas. Elle ne devait pas être habituée de ce genre de phénomènes … Quoique je ne prétendrais pas y être habituée aussi, mais j’en avais vu passer des sortilèges et des créatures bizarres. Toutefois, Yuki pouvait rejoindre Lyte sur un point : un chocobo, ca ne sait pas écrire normalement. Il fallait être bien dr- OH MON DIEU c’est quoi ce frisson qui vient de me parcourir !? Venais-je d’apprécier de me faire caresser le cou comme un vulgaire animal !? J’avais même malgré moi presque roucoulé de bonheur. La honte. Hélas lorsque Lyte me demanda ce qu’il m’était arrivé, je ne pouvais pas lui expliquer … Le seul son qui sortait de ma bouche – enfin mon bec – était un :

- Kweh !

Je regardais les alentours, mais il n’y avait rien à proximité qui pourrait rappeler un bonbon ou le Tomberry qui nous avait donné les friandises. De plus avec mes efforts précédents, j’avais encore plus de mal à marcher, et Lyte demanda alors s’il y avait un vétérinaire à proximité.

- Nous n’avons pas de grands cabinets comme dans les grandes villes, nous possédons très peu d’animaux ici. Ruka a été voir un médecin avant de rentrer, vous devriez y retourner et lui expliquer la situation. Je doute qu’elle ait déjà eu à s’occuper d’un chocobo mais animal ou humain, je suis sûre qu’elle saura voir une blessure qui s’est aggravée.

T’es sérieuse là à dire qu’humain ou animal, c’est pareil ? Même en chocobo, on pouvait voir le regard blasé que je lui lançais. Mais … elle avait malheureusement raison. Néanmoins, je n’avais toujours pas pu expliquer ma situation, et je cherchais à me déplacer jusqu’à l’entrée de la maison, avec difficulté, en boitant. Oui, j’étais têtue.

- Hey sale choc- … Ruka ! Ou qu’importe ! Mets une patte là-dedans et- Trop tard, j’étais déjà rentrée. Ma tante soupira et passa sa main sur son visage. - Elle va tout casser.

Mais non roh ! Bon ok y a pas beaucoup de place pour mon gros popotin de chocobo, et le pire était sûrement dans la cuisine où je me dirigeais, mais c’est là que j’espérais trouver ce que je cherchais … Mais je déchantais assez vite. Je voulais montrer des bonbons à Lyte pour lui faire comprendre mais ma tante n’était pas le genre de femme à se laisser aller à des friandises, ou même à en acheter pour récompenser ses élèves. Bon. Direction la chambre de Yuki, qui était en train de me traiter de tous les noms d’oiseau possibles – notez la blague – en voyant où je voulais aller et pour sûr que si ca avait été un vrai chocobo et non sa nièce transformée, le volatile serait déjà en pièces au four. Je finissais par trouver sa petite lanterne tomberry sur sa table de nuit – oui, c’est glauque – et je m’arrêtais devant en piaillant.

- C’est un Tomberry, et alors ? C’est ca qui t’a planté la jambe ?

Yuki prenait une moue songeuse : il n’y en avait pourtant pas dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 20 Sep - 13:16

J'avais eu tout bon, mais c'était peut être ce que je regrettais un peu. Ruka était devenue un chocobo, c'était tout sauf pratique, surtout blessé comme elle était. Je ne savais pas tellement comment l'aider au mieux mais Ruka semblait déjà décidé à prouver autre chose en rentrant dans la maison... Euh... elle est au courant que ça va être compliqué ?

Elle avait quand même réussi à passer l'encadrement de la porte et semblait chercher quelque chose. Peut être qu'elle avait un instinct de chocobo malgré tout qu'elle saurait refréner et qu'elle voulait à manger ?..

"T'as faim ?"



Je la voyais chercher dans la cuisine en vain, et avec quelques bruits de casseroles qu'elle faisait tomber dans son envergure était grande, au moins, ses plumes en se frottant aux meubles devait enlever un paquet de poussières, quoique Yuki semblait être assez maniaque en ménage et remettait chaque bibelot à sa place après le passage de l'ouragan ailé Ruka. 


J'avais bien vu que le terme de faim avait émis un déclic dans le regard du chocobo, enfin de ce que je croyais mais elle se dirigeait vers la chambre de sa tante, je m'arrêtais à l'entrée, je n'allais peut être pas rentrer dans l'intimité spatiale de Yuki qui semblait assez à bout de nerf déjà. Je les entendais juste parler de Tomberry. Le seul que j'avais jamais vu de ma vie portait un costume et... Hey mais c'est peut être ça... 

"T'as mangé le bonbon du Tomberry ? " 

Je pense avoir bon car Ruka fit un petit bond sur elle même et se cognait au plafond... Effectivement, la maison était pas aménagée pour les chocobos, hein ? Yuki ne semblait rien comprendre alors je m'avisai de lui expliquer. 

"Un tomberry est apparu et nous a offert des bonbons, quand j'avais manger le mien, je m'étais transformé en singe parlant et là, j'imagine que c'est un peu la même chose...
Un tomberry vous donne des sucreries et vous les mangez... " 

Oui, okay, dis comme ça, on est vraiment pas prudent, je l'accorde, surtout qu'après ce qu'il m'était arrivé, on aurait peut être dû jeté celui de Ruka... Mais je vais pas l'accabler, ce qui était fait était fait. Et puis, Yuki était déjà sur le coup. 

"La priorité, ça reste la blessure, je suis pas sûr que quelqu'un sache renverser le maléfice donc... On retourne voir le docteur ? " 

Ou alors, on allait à l'endroit que je voyais sur une des brochures que j'avais prise à Costa Del Sol... 

"Ou alors on va là... Ferme des Chocobos, peut être que quelqu'un sera plus à même de te soigner ?" 

Car on savait pas combien de temps, cela pourrait durer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 24 Sep - 12:38

RukaL’ouragan Ruka. Oui, c’était presque ce qu’on pouvait penser à regarder l’état de la maison de ma tante après mon passage ! Ca l’occupera après notre départ au moins. Mais j’avais fini par trouver mon bonheur, et en désignant le Tomberry, Lyte avait compris que j’avais dû manger le bonbon. J’avais essayé de sautiller en secouant mes ailes pour lui donner une réponse mais : d’une part, ma patte me fit mal, d’autre part … bah c’était au tour de la chambre d’en prendre pour son grade. Yuki écouta les explications de mon cher et tendre avant de lâcher un commentaire sur notre imprudence … Oui bon c’est sûr qu’on n’a pas écouté les conseils des adultes qui disent de ne pas manger de bonbons donnés par un inconnu … pire, d’un monstre.

- Tu es décidément toujours aussi imprudente.

Qu’elle lâcha en me regardant. Oui bah, ce n’est pas comme si on l’avait vu venir non plus ce Tomberry ! Il est apparu, puis pouf, il a disparu aussitôt en nous laissant ses bonbons. Et le pourquoi je l’ai mangé … bah j’ai un peu zappé sur le moment d’où venait ce bonbon ? Mais c’est clair qu’après une expérience pareille, plus jamais je ne m’offre des sucreries ! En tout cas, Lyte priorisait mon rétablissement avant tout. Il proposa de retourner voir le docteur, avant de se souvenir qu’il existait la Ferme des Chocobos sur Gaia qui s’occupait mieux que quiconque des célèbres volatiles. C’est sûr que dans ma condition actuelle, il valait mieux un vrai spécialiste qu’un médecin habitué aux êtres humains. C’était drôle en y pensant que la ferme ait gardé ce nom puisque depuis la chute du Météore, les lieux s’étaient développés et c’était devenu une véritable petite ville.

- Kweh ! Que je lâchais pour essayer de répondre à l’affirmatif à Lyte. Mais ma tante avait toujours la tête bien posée sur les épaules.
- Vous êtes conscients qu’un hélicoptère ne sera pas suffisant pour transporter Ruka dans son état actuel ? Il faudrait voir avec un marchand qui possède un avion suffisamment spacieux pour la mettre dans la soute. Rien que d’y penser, c’est tout mon plumage qui frissonna, et pas de plaisir ! - Et un bateau mettrait plusieurs jours à atteindre les côtes du Continent de Midgar et il vous faudra encore traverser le continent à pied. Le sort sera-t-il encore au moins effectif ?

C’est vrai que c’était censé durer 24h … et que je ne pouvais pas aller aux sources chaudes dans mon état pour me rétablir non plus !

- Si vous êtes sûrs de vouloir partir, vous devriez vous dépêcher de trouver quelqu’un qui serait capable de vous amener sur place. Si ce n’est pas déjà trop tard. Ou du moins tu devrais y aller Lyte. Ouais, évitons de me faire trop bouger inutilement. - Toi Ruka, je te mets dans le jardin, il est hors de question que tu continues de saccager ma maison.

Hein !? Non mais que quoi !? Elle est vraiment en train de me foutre dehors ! Non mais clairement je veux pas rester ici, qu’elle est infecte !!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 25 Sep - 17:22

On était venu à Wutaï pour glaner des informations, la première pour l'énigme qui parlait de l'île des Chevaliers de la Table Ronde dont on avait enfin trouvé l'existence. Les autres étaient plus d'ordre familiale mais dans l'état où se trouvait Ruka, elle ne pourrait pas les avoir. J'avais bien peur qu'elle ne pourrait jamais les avoir, l'obstination de sa tante n'était vraiment pas une légende !

Pour moi, l'état de Ruka m'inquiétait assez, et difficile de se rendre compte de la gravité d'une blessure lorsqu'elle était sur une espèce que vous ne connaissiez pas. Je pourrais sensiblement m'alerter pour une blessure ou pas sur un humain mais sur un chocobo ou tout autre animal, pas du tout...

Yuki me faisait part de son inquiétude quant à mon choix de partir maintenant et surtout par quel biais car il faut un moyen rapide et spacieux, il n'y avait pas le choix. Par chance, nous étions dans une région, bien qu'indépendante, où les spécialités étaient telles que le commerce se faisait beaucoup. Le traditionalisme essayait de limiter les infrastructures trop encombrante et répétitive alors c'est pas avion cargo et très peu régulier que se faisait la plupart des importations et exportations.

C'était peut être enfin la chance qui tournait en notre faveur car ce cargo se trouvait à Wutaï au même moment que nous et finissait de vérifier la cargaison qui décollerait le soir même. J'étais donc parti voir un des responsables quand un citadin de Wutaï m'indiquait le lieu d'embarquement. Autant dire que j'eus du mal à convaincre l'homme d'accepter à son bord un SeeD et un chocobo. Plus pour l'un que pour l'autre, je vous le cache pas, surtout que si le volatile s'amusait à manger une partie de la cargaison de légumes, ça n'était pas dans son intérêt.

Enfin, je repartais rapidement après une bonne vingtaine de minutes de négociations pour avoir son accord mais Ruka devrait embarquer avec deux autres chocobos dans la soute. Par chance, il s'agissait de deux femelles mais j'espérais qu'elle ne lui donnerait pas de coups de becs ou de maladies ou je ne sais quoi que les oiseaux pouvaient attraper.

Je repartais vite vers la maison de Yuki pour annoncer la nouvelle, elle soupirait, je crois que tant de bévues l'exaspérait, ou alors je ne sais quoi... Mais je voulais la prévenir pour Ruka avant de partir.

"Je n'ai pas à m'immiscer dans vos affaires familiales mais les questions que se posent Ruka la travaillent énormément, c'est un poids qu'elle doit supporter tous les jours. Je ne sais pas quel secret se cache derrière tout ça mais la vie est courte et elle vaut le coup de n'être vécue qu'en sachant qui l'on est vraiment et sans regret. J'espère que vous le comprendrez..."

Si le déclic pouvait se produire chez la tante, ça serait un plaisir. Je retournai donc dans le jardin après avoir remercier Yuki pour son hospitalité malgré tout, les au revoir entre un chocobo et une femme têtue, c'était cocasse puis nous quittions les lieux.

Ruka et Lyte partent pour La Ferme Chocobo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 9 Oct - 17:20

Bilan

Gains: + 300 gils [Lyte], +250 gils [Ruka]


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Lyka filent vers La Ferme Chocobo



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Retour aux origines d'une kunoichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Retour aux origines d'une kunoichi
» Schafts, retour aux origines
» G. Melvin ¤ Retour aux origines...
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Îles :: Wutaï-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives