Forum rpg basé sur les univers des FF VII, VIII, IX et X.
 

Partagez | 
 

 Retour aux origines d'une kunoichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 9 Avr - 17:52

RukaPour l’arrivée, c’était loupé. Ma tante semblait ne pas apprécier le fait que je travaille pour « l’armée » d’un autre pays alors qu’elle avait toujours voulu que je devienne quelqu’un d’exceptionnel, mais à Wutai. J’avais laissé soin à Lyte de lui expliquer ce qu’était véritablement le rôle du SeeD, et donc du sien … et par conséquent, du mien. Yuki le fixait avec toujours ce petit regard perçant mais elle finit par soupirer à la fin de sa phrase.

- Une mission vraiment ? Laissez-moi deviner, le genre classée confidentielle ?
- Exactement.
- Ne me prenez pas pour une idiote, tout le monde connaît votre rôle depuis le communiqué de presse à votre sujet.


Le … Oh !! Cette histoire de scandale sur les Cristaux. Une fois de plus je commençais à ouvrir la bouche mais je ne disais rien. Donc elle pète un câble mais elle se doute déjà de ce qu’on fait ? La question était de savoir si elle croyait qu’on chassait les Orbes et les Cristaux ou si elle se doutait qu’on avait un Cristal sur nous … voire les deux. Enfin peu importe, je ne la connaissais que trop bien, et je n’aimais pas le regard qu’elle jetait à Lyte.

- Arrête de le fixer comme si c’était un paria qui m’a manipulé s’il te plaît, j’ai pris cette décision toute seule. Lyte est très gentil et puis … je me sens en sécurité avec. Elle soupira une nouvelle fois avant de faire un signe de tête, comme pour désigner l’extérieur.
- Je vais devoir faire plus de préparations pour le repas. Installez-vous.

Je tournais les talons et emmenais Lyte avec moi. Il pouvait poser ses affaires quelque part s’il le souhaitait, mais pour ma part je préférais sortir dans le jardin. Rituel oblige, depuis que j’étais revenue ici, mon premier réflexe en revenant à Wutai, était de vouloir faire des petits bouquets de fleurs pour les déposer sur la tombe de ma mère. Mais une fois qu’on était dehors, je soufflais un bon coup.

- Je suis vraiment désolée … Je ne pense pas que ce soit vraiment contre toi, je pense plutôt … qu’elle prend mal le fait de ne plus pouvoir me contrôler et que je prenne moi-même mes décisions. Mais c’est plus simple de porter la faute sur les autres en les pensant trop influents ou manipulateurs, qu’admettre qu’on n’est plus des enfants, je suppose.

Je m’étais mise accroupie devant de grosses fleurs rouges qui ressemblaient à des hibiscus, pour en cueillir quelques-unes.

- Heureusement qu’on ne reste ici que le temps de trouver les informations nécessaires pour la suite de cette « chasse au trésor ». Tu comprends mieux maintenant pourquoi je suis partie de chez moi ? Tu n’as vécu que cinq minutes avec nous, alors imagine-toi seize ans comme ca ! Je me relevais avec un tout petit bouquet, mais je me tournais vers lui en souriant tristement. - Tu devrais essayer de parler avec elle. Je sais que tu dois être vacciné de cette idée après ca mais, je veux vraiment qu’elle se fasse une bonne opinion de toi. Qu’elle voit qui tu es vraiment.

Je ne savais pas s’il allait être d’accord avec ca mais je ne voyais pas ce qu’on pouvait faire de mieux pour apaiser l’atmosphère à cet instant. Oui une chance qu’on ne comptait pas rester ici trop longtemps et qu’en prime on serait tous occupés chacun de notre côté aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 12 Avr - 18:08

Il était vraiment dur de deviner ce à quoi pensait sa tante Yuki. Elle s'étonnait de ne pas savoir ce qu'était le SeeD puis, finalement, nous avouait qu'elle connaissait notre mission. Pourquoi tant de mensonges, d'illogisme et de contradictions ? Je commençais à comprendre ce que Ruka m'en avait alors dit jusqu'alors. 

D'ailleurs, elle me regardait toujours fixement, j'avais l'impression qu'elle essayait de sonder mon esprit ou je ne savais quoi. Mais elle annonçait dans la foulée qu'elle allait devoir faire à manger. Je la remerciais car j'avais pris ça comme une invitation à déjeuner chez elle malgré tout. 

Ruka m'emmenait alors dans le jardin de "sa" maison, elle venait cueillir des fleurs et s'excusa pour sa tante. 

"Tu n'as pas à t'excuser, c'est pas de ta faute. Et puis, je sais pas, dans un sens, je crois que je m'attendais à bien pire que ça. "

Comment exactement, je ne le savais pas précisément mais la discussion ne s'était pas SI envenimé que cela, si ? Enfin... elle précisait qu'elle avait vécu toute son enfance ici alors oui, je comprenais qu'à la longue, ça soit véritablement un enfer. Pourtant, je sentais que Ruka essayait de justifier les agissements de sa tante et qu'elle voulait qu'elle et moi fassions connaissance. 

"Cela ne me dérange pas tu sais. J'espère juste qu'elle y mettre un peu du sien, voilà tout... Penses tu que je pourrais l'aider en cuisine ? Ou peut être qu'elle le prendrait mal du coup ?" 

Parce que je sentais que Ruka allait faire quelque chose qui était très personnel si j'estimais comprendre ce qu'elle faisait là avec ses fleurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Ven 14 Avr - 14:36

Ruka
Spoiler:
 

Oui c’est sûr que la rencontre aurait pu se passer bien plus mal, mais malgré le caractère de ma tante, je savais qu’elle n’allait pas mettre un inconnu à la porte sans une bonne raison. Je n’appréciais juste pas qu’elle soit froide à ce point, mais d’un autre côté, je crois que ca aurait relevé du miracle qu’elle se comporte de façon plus souple et amicale d’emblée. Je savais que ce n’était pas à moi de m’excuser mais j’étais gênée pour Lyte, difficile d’installer une bonne entente quand les choses démarrent comme ca, même s’il n’y était pour rien. Je lui suggérais d’aller discuter seul à seul avec elle pour apaiser son opinion et lorsqu’il se proposa de l’aider à la cuisine, je me mettais à grimacer.

- Euh, évite de proposer de faire les tâches ménagères et la cuisine. Elle est un peu vieux jeu avec ca, les hommes sont les rois et les femmes font tout, tu vois.

Je venais de tiquer sur quelque chose d’ailleurs en parlant de faire la cuisine et je penchais un peu la tête, même si je me doutais d’avance de la réponse :

- Tu as déjà mangé avec des baguettes ? Sinon il va falloir que j’aille chercher des couverts. Ou que je t’apprenne ! Mais selon les individus, on n’apprenait pas en deux jours non plus à manier les baguettes à la perfection, quand on ne venait pas d’ici … Sauf si j’étais bon professeur ? - Allez, va lui parler va. J’en ai pour quelques minutes, je vais … sur la tombe de ma mère.

J’avais tourné la tête en direction du petit cimetière où se dressait la tombe de Sanae. J’attendais qu’il s’éloigne pour m’y rendre avec les fleurs, sa tombe était près d’un arbre, et je me mettais à genoux en face, remplaçant le bouquet mort par le neuf. J’étais étonnée que Yuki ne vienne pas l’entretenir plus que cela. Je fredonnais et chantais à voix basse, ce qui ne manqua pas d’attirer l’attention d’un voisin.

- Y a pas à dire, tu tiens vraiment de ta mère toi … De quoi me faire sursauter légèrement, j’avais levé la tête pour reconnaître un des doyens du village.
- Ah bon ? Pourquoi vous dites ca ?
- Je t’ai rarement entendu chanter, j’ai cru comprendre que Yuki n’aimait pas ca. Mais … tu chantes aussi bien que ta mère.
Je ne masquais pas ma surprise en entendant ca.
- Ma mère chantait ?
- Tout le temps. Ses chants nous apaisaient, pendant la guerre … Eh, ta tante ne te l’a jamais dit ?


A voir ma mine devenue tout à coup sombre, il comprit bien vite que non. A cet instant, je commençais alors à réaliser que depuis ce temps, je croyais que Yuki ne voulait pas que je chante sous prétexte qu’elle ne voulait pas que je me détourne de la voie qu’elle m’avait choisie … la vérité, c’était que je lui faisais sans doute trop penser à sa sœur. Si une part de moi semblait comprendre, l’autre lui en voulait encore plus. Il y avait de plus en plus de choses qui méritaient d’être éclairées, la concernant.

D’ailleurs de son côté, Lyte avait fini par la rejoindre. Une fois de plus, elle ne s’était pas retournée, trop préoccupée à faire du rab pour le repas. Pour autant, elle savait très bien qu’il venait d’entrer dans la pièce, tout comme elle savait que c’était lui et non moi. Au bruit de pas. Il y eut un petit silence d’abord, déjà, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle s’excuse de son comportement puisqu’avec elle, elle estimerait toujours que tout était de ma faute. Mais elle finit par lâcher :

- Tu n’es pas qu’un collègue ni qu’un ami pour Ruka, n’est-ce pas ? Qu’il réagisse ou non, elle posa son couteau et se retourna pour s’expliquer. - Ca se voit. Vous avez une façon de vous regarder qui en dit long.

Jusque-là, ca n’avait à priori rien de surprenant … tout le monde nous le faisait remarquer depuis l’épisode à la BGU. Et on ne s’en cachait pas non plus, maintenant. Pourtant, il y avait toujours cet arrière-goût avec ma tante, quelque chose qui semblait dire qu’un truc la dérangeait.

- Qu’est-ce que tu attends d’elle ?

C’est là que tout allait se jouer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 15 Avr - 11:15

Je niais de la tête. Manger avec autre choses qu'avec des couverts me paraissait tellement loin de la réalité. Mais pourtant je l'avais lu. D'ailleurs, quand je l'avais lu, j'avais dû relire à deux fois avant de comprendre qu'il s'agissait d'ustensiles et non de boulangerie dont était question. Apprendre, je ne disais pas non mais comment changer cette habitude du jour au lendemain. Rien ne m'empêchait d'essayer après tout, non ?

Ruka m'encourageait donc d'aller à parler à sa tante pour que je puisse la laisser tranquille, comme je l'avais deviné, il s'agissait d'un moment personnel qu'elle souhaitait passer avec... la tombe de sa défunte mère. Je restais alors silencieux pour lui faire comprendre que je l'acceptais et tournais les talons.

J'avoue que je ne savais pas à quel sauce, j'allais être mangé, en entrant dans la cuisine. Et, comme une fâcheuse habitude familiale, elle semblait m'avoir déjà repéré avant que je ne dise le moindre mot. Et puisqu'elle m'avait anticiper, c'est elle qui me questionna d'abord. Je ne cachais pas que cela m'arrangeait, je n'aurais pas su quel banalité trouver à dire sans passer pour je ne sais quoi aux yeux de Yuki. Et sa question tombait sous le sens.

Je n'avais répondu que par un hochement de tête qu'elle me semblait avoir vu avant de confirmer qu'elle l'avait sentie. J'imagine qu'on ne se cachait vraiment plus avec Ruka, à ce propos. Peut être que j'aurais aimé que ça soit annoncer différemment. Mais dans ce cas de figure et avec le personnage que j'avais en face de moi, je crois qu'aucune annonce n'aurait pu être la bonne.

La seconde question qu'elle me posait, par contre, était beaucoup plus pernicieuse et ne pouvait se répondre d'un simple geste. Et ce n'était pas toujours facile à dire avec des mots. Pourtant, je gardais le plus grand des calme pour lui répondre la chose suivante.

"Qu'elle reste celle que je connaisse."

C'est vrai, quoi. Que pouvait-on attendre d'une personne que nous apprécions à part être celle qui fait que nous l'apprécions. Dans le cas où quelque chose nous conviendrait pas chez cette personne, soit on l'acceptait parce que nous apprécions tout le reste, soit on l'appréciait pas vraiment après tout...

Je ne savais pas tellement quoi répondre de plus à cette réponse plus que simple. J'avais cru comprendre que les phrases les plus courtes mais lourde de sens était les plus efficaces quand on était en face de quelqu'un comme Yuki. Mais pour autant, je ne voulais pas laisser un silence s'installer.

"J'apprécie vraiment Ruka pour celle qu'elle est et qu'elle est devenue. Vous n'êtes peut être pas de cet avis, je ne me permettrais pas de vous contredire. Pour autant, je crois que Ruka est quelqu'un de très forte maintenant."



Je ne voulais pas m'aventurer à m'opposer à Yuki de façon trop franche, et je pensais même que ce soit peine perdue pour que la moindre de mes paroles la fasse parvenir à une prise de conscience sur sa nièce mais j'étais du côté de Ruka, forcément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 15 Avr - 14:52

C’était l’heure pour Lyte de se confronter à ma tante, seul avec elle. De mon côté, j’appréhendais que ca se passe mal. Non pas que je ne faisais pas confiance à Lyte, je savais qu’il ne dirait pas n’importe quoi pour faire plaisir à ma tante non plus, c’était justement d’elle dont je me méfiais. Yuki ne savait pas de ce que Lyte attendait de moi, mais la réponse la fit sourire en coin. Un sourire qui semblait dire que ca ne l’étonnait pas, mais elle reprit bien vite son sérieux lorsqu’il déballa la suite. En fait sa mine devint même sombre et elle reprit son repas.

- Non. Elle s’est un peu renforcée, mais elle est toujours faible. Elle est … comme sa mère.

Ses mouvements semblaient être un peu plus secs et violents. Les cuissons étaient ensuite toutes lancées. Lyte ne pouvait pas savoir de quoi elle parlait, forcément.

- Elle est forte d’apparence parce que ses déboires lui permettent de forger sa carapace et sa mentalité. Jusque-là, ca restait « normal ». - Mais dès qu’elle s’attache, elle ne peut pas s’empêcher de vouloir aider et de se mêler à ce qui ne la regarde pas. J’imagine qu’elle t’a déjà raconté ce qui lui est arrivé avec le … précédent.

Un certain dégoût et une rancœur étaient notables dans sa voix, sur le dernier mot. Sans le voir – puisqu’elle tournait le dos à Lyte – elle avait grimacé. Tout ca pour dire que j’avais le chic pour m’attirer des problèmes quand je m’attachais à quelqu’un … ce n’était pas totalement faux, mais si on écoutait son discours, ca signifiait que je ne devrais pas avoir d’attache. C’était un peu comme se révolter contre ma liberté et contre mes propres sentiments. Etait-ce seulement possible de retirer cela d’un individu ?

- Ruka a hérité de l’ouverture d’esprit de ma sœur. Sanae savait à qui elle pouvait faire confiance ou non, et cette qualité a fini par donner la naissance de Ruka … et la mort de Sanae. Craignait-elle quelque part qu’il m’arrive la même chose d’être plus ouverte qu’elle avec les autres ? Avec Lyte qui venait d’un pays étranger ? Elle avait tenu un discours similaire à Axel, à l’époque. Elle finissait par soupirer et le fixait dans les yeux. - Je n’ai rien de personnel contre toi, mais j’aimerai que tu comprennes mes propres craintes. Je ne l’ai pas vu pendant des années d’abord et aujourd’hui à chaque fois qu’elle revient à Wutai, c’est quand elle se sent menacée. Bien que là, elle ignorait ce pour quoi on était venus, en fait. - La dernière fois qu’elle a eu quelqu’un dans sa vie, il a juré de la protéger et de rester avec elle. Et elle a fini par souffrir de la propre main de son « bienfaiteur ». Je n’ai plus revu ce garçon depuis, et je pense qu’il me connaît suffisamment pour savoir que si je le revois, je l’égorgerai sur place. Ruka me verra toujours comme un monstre sans cœur, mais je ne veux pas que ce genre de choses se reproduise une seconde fois.

Ca pouvait passer pour de la pure protection à mon égard, mais quand on connaissait le phénomène, et après un tel discours, on pouvait deviner aussi qu’elle n’acceptait pas ce qui pourrait « m’affaiblir » … me rendre plus faible. On comprenait mieux pourquoi elle était un des professeurs les plus doués – et sévères – de Wutai mais aussi une kunoichi redoutable. Sûrement que ca serait peut-être bizarre pour Lyte qu’elle lui déballe tout ca, mais quelque part, ca permettait à chacun d’étudier le comportement mutuel de l’autre : Lyte pourrait essayer de mieux cerner ma tante, et Yuki pouvait étudier le comportement de Lyte après tout ca. Autant dire qu’après l’épisode d’Axel, elle n’attendait pas de promesse de sa part. Juste des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 15 Avr - 20:45

J'avais l'impression de ne pas plaider que ma cause à être en face de Yuki comme ça. Et rapidement, c'était presque plus la défense de Ruka que je prenais que la mienne. Je ne savais pas quelle attitude gestuelle adopter alors je n'y prêtais pas trop attention. Et j'imagine que quelqu'un comme Yuki allait s'amuser à décrypter mes jambes ou bras croisées, mes hésitations ou mes regards... 

Mais alors que Yuki contredisait ma pensée, elle prenait l'exemple de cet Axel. Je me doutais bien que son arrivée dans la vie de Ruka n'avait pas dû aider dans les relations entre les deux. 

Je pense qu'elle avait juste sur ce qu'elle venait de dire dans un sens même si je n'étais pas d'accord pour dire que Ruka était faible. Elle était passionnée oui, et Axel n'a pas dû être une rencontre la plus chanceuse qu'il soit... Mais ça me gênait qu'elle puisse me comparer à un autre comme ça. Je connaissais pas le gars mais de ce que je m'en étais faite comme image, je n'avais rien de glorieux à lui laisser. 

Mais curieusement, Yuki approfondissait sa pensée et me parlait de la mère de Ruka. Il me semblait que c'était quelque chose dont elles ne parlaient jamais alors j'essayais de n'en perdre aucune miette, comme si c'était une goutte d'eau après une longue marche dans le désert. 

"Je ne peux rien promettre. Je pourrais le faire mais vous devez savoir comme moi que ça n'a aucune valeur, hein ? Je ne suis pas sûr que Ruka puisse rester sans rien faire en restant à un tel endroit alors quitte à traverser tout Héméra, autant qu'elle soit accompagnée, non ? Je ne peux pas vous dire non plus que je suis le compagnon de voyage ou de vie idéal, je sais que cela n'existe pas. Et je n'ai pas fait les comptes mais elle m'a peut être aussi souvent voire plus, sauver la mise que je ne l'ai fait pour elle..."

Je repensais à ses mots. Elle disait savoir comment sa nièce l'appréhendait.

"Vous vous faites du soucis pour elle, et c'est naturel. Pour autant, j'ai pas l'impression que ça vous serve à toutes les deux. Elle aura toujours envie de vous contredire si vous souhaitez la protéger, même si elle a tort. Vous êtes la seule personne de sa famille qui lui reste et elle tient à vous. Ce serait irrespectueux de ma part de juger de la situation ou de donner un quelconque avis mais ça ne m'empêche pas d'être attristé de votre relation assez tendue entre vous. Et si ça paraît aussi évident pour elle et pour moi, à la connaître, ça paraît assez évident pour vous et pour elle. Vous l'avez dit vous même, elle n'hésites pas à venir vous voir quand elle a besoin, non ?" 

Je le disais avec le plus grand calme et la plus grande sincérité qui soit mais au fond de moi, je me demandais si je n'aurais pas dû en dire beaucoup moins. Pour autant, Ruka m'a demandé de faire connaissance avec Yuki pour qu'elle voit qui je suis. Alors ça n'aurait pas été moi si je n'avais pas dit tout cela ?

"Je vous remercie pour votre hospitalité mais si vous souhaitez rester seule avec Ruka, je le comprendrai et ne vous poserai alors pas davantage de tracas..." m'inclinais-je pour conclure ma remarque, peut être déplacé pour une partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 16 Avr - 17:58

RukaDes promesses sans valeur … Eh. Un faible rictus aurait pu apparaître sur ses lèvres mais il n’en était rien. Oh, elle savait ce qu’était une promesse, mais elle savait que ceux qui les tenaient réellement étaient peu nombreux sur ce monde, voilà pourquoi elle préférait des actes à des paroles. Lorsque Lyte affirma que je lui avais sauvé la mise plus qu’il ne l’avait fait pour moi, elle n’avait pas s’empêcher de rajouter :

- Oh vraiment ?

Mais il commentait plutôt la relation entre ma tante et moi. Elle fronça très légèrement les sourcils. Oh, elle ne lui en voulait pas pour ce qu’il disait. Non, disons qu’il avait raison sur certains points … pour d’autres …

- Les choses sont compliquées, Des choses que tu ne comprends et ne comprendras jamais.

Parce qu’il ne faisait pas partie de la famille ? Parce qu’il y a des choses qu’elle n’expliquait pas et qu’elle préférait taire ? Allez savoir. Mais Lyte finissait par la remercier et sous-entendait de prendre congé si sa présence était gênante. Yuki croisa les bras.

- Ce n’est pas toi qui m’apportes le plus de tracas. Qu’elle lâcha en guise de réponse. - Tu peux rester ici mais tu devras dormir avec Ruka, je n’ai pas d’autres chambres. Mais j’imagine que ca ne te posera pas de soucis.

Je venais de rentrer de mon côté après avoir été faire un léger détour vers un des restaurants de la ville – déjà bondés de touristes. Je cherchais les deux autres du regard avant de les retrouver à la cuisine. Je montrais les couverts « normaux » à Lyte.

- Je suis allée chercher ca pour toi.

Je ne pouvais m’empêcher de les regarder tous les deux à tour de rôle, bien que mon regard se stoppa sur Yuki et semblait se faire suspicieux, tout à coup.

- Bon, si vous ne vous étripez pas, c’est que ca se passe bien par ici. De quoi arracher un nouveau soupir de la bouche de ma tante.
- Le repas n’est pas encore prêt. En attendant, si vous m’expliquiez la véritable raison de votre venue ? Je doute que tu sois venue uniquement pour me présenter ton nouveau petit ami.

Ah, Lyte lui avait dit ? Bon au moins, ca faisait ca de moins à lui apprendre mais bizarrement, je n’avais vraiment pas envie de lui parler – à ma tante – pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 17 Avr - 10:30

Jouait-elle l'air faussement étonné ou sous estimait-elle vraiment les capacités de sa nièce ? Si la seconde option était la bonne alors c'était assez triste de s'imaginer cela. Fallait-il un fait d'arme pour qu'elle la voit autrement ? 

Mais Yuki se voulait assez évasive sur la conclusion de tout ce que j'avais dit. Que je ne comprends et ne comprendrais jamais. L'être humain n'a jamais eu vocation de tout comprendre mais de suivre son instinct, non ? Je ne répondrai rien à cela mais je proposai alors de me retirer. Non pas que je pensais apporter du tracas comme elle l'avait supposé mais plus parce que je pensais que leur laisser un brin d'intimité ne serait pas du luxe. Et si j'optais alors pour rester dormir avec Ruka comme elle l'avait si bien dit, je n'hésiterai pas à m'éclipser si je pense que le besoin d'en fera sentir. 

Ruka venait alors de revenir en me montrant les couverts, je souriais en guise de remerciement. Elle semblait un peu rassuré de voir que je ne semblais pas énervé ou quoi et que sa tante non plus. Elle devait s'imaginer pleins de choses sur notre courte entrevue, j'imagine... 

Mais Yuki pour relancer la conversation se demandait notre venue à Wutaï. 

"On est sur la trace d'un trésor familial perdue il y'a longtemps sur Gaïa. Mais notre seule indice nous parle d'une île qui ne dit rien à Ruka. On pensait trouver à Wutaï, un moyen d'éclairer notre lanterne. Tu as l'énigme en tête ? Ou sur toi ?" 

Je regardais Ruka, je comprenais que c'était pas une partie de plaisir pour elle d'être ici et si je pouvais y changer quoique soit, je le ferais. Même si ce n'était pas à moi d'intervenir, hein ? 

"On ne vous dérangera que très peu." 

On sait jamais, peut être que ça allait marcher de lui faire dire qu'on ne la dérangeait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 17 Avr - 19:08

RukaUne part de moi était soulagée de constater que ca s’était bien passé entre eux. Enfin … Je n’avais pas les détails mais à mes yeux, s’ils n’en étaient pas venus aux mains, c’était déjà une grande victoire. Je me montrais juste méfiante à l’égard de Yuki en repensant à la conversation dehors … si bien que je ne répondais pas à la question de ma tante sur la raison de notre venue. Lyte dut prendre les devants pour expliquer qu’il était question d’une chasse pour retrouver un trésor de famille. Elle avait haussé un sourcil à cette mention, sûrement qu’elle devait se demander ce qui nous avait poussés à vouloir trouver un trésor familial mais je n’allais pas lui dire que c’était aussi dans l’espoir de trouver des Chimères … Lyte s’était tourné vers moi en me faisant comprendre qu’il y avait besoin de l’énigme complète et je réagissais enfin.

- Ah ! Oui, je l’ai sur mon téléphone.

Je l’avais prise en photo. Je cherchais dans mes dossiers photo du portable lorsque Lyte fit comprendre qu’on n’allait pas « déranger » longtemps – vu qu’à priori, on ne resterait que le temps de nos recherches. J’avais trouvé et je montrais à ma tante.

« Perdue au milieu de l'océan
Ronde comme un œil béant
Elle était leur refuge et leur maison
Ces épées d'une autre saison »

Yuki semblait réfléchir un instant. Le souci, c’est qu’elle n’avait jamais quitté Wutai, et malgré toutes les informations qui circulaient ici, elle ne semblait pas savoir de quel lieu ca parlait, mais elle réfléchissait longuement jusqu’à ce qu’un détail lui revienne en mémoire.

- Je ne sais pas de quel endroit ca parle. En revanche, cette histoire d’épées me parle.
- Ah !? Le moindre indice pourra énormément nous aider !
- Et bien après la chute du météore, Yuffie est rentrée à Wutai en se vantant de tous ses exploits et en montrant toutes ses matérias. Elle était particulièrement fière d’avoir pu posséder une matéria d’invocation qui permettait d’invoquer les treize Chevaliers de la Table Ronde. Selon de vieilles légendes, il s’agissait de l’une des invocations les plus puissantes de Gaia, ca a vite fait le tour du village.


Je me tournais vers Lyte.

- Les épées d’une autre saison … Ca désigne peut-être les treize chevaliers ! Et Yuffie a dit où est-ce qu’elle avait trouvé cette matéria ?
- Pas à moi en tout cas.
- Ah … Et elle est là ? On ira lui demander directement.
- Tu ne la trouveras pas ici, elle est partie il y a plusieurs jours. Je donne des cours cet après-midi mais je peux essayer de me renseigner.


Oui enfin quand elle dit qu’elle va « essayer » de se renseigner, c’est qu’elle va jouer de toutes ses influences et de ses talents jusqu’à dénicher l’information voulue. Ca, on pouvait lui laisser et je hochais la tête d’un air entendu. Cette bonne nouvelle m’avait un peu apaisée, mais pour combien de temps ? Yuki surveillait ses plats, et leur cuisson, alors que je me tournais vers Lyte.

- Perdue au milieu de l’océan … Ca ne peut que parler d’une île tu ne crois pas ? Le problème, c’est que l’océan est vaste et il doit y avoir beaucoup d’îles inexplorées encore à ce jour …

Et on n’allait pas s’amuser à passer l’océan entier au peigne fin pour trouver la bonne … surtout si c’est pour tomber sur une autre île avec une malédiction bizarre qui va nous obliger à rester mariés jusqu’à la fin de nos jours ! D’où l’importance d’avoir une localisation plus précise … Mais j’étais soulagée qu’on avance un peu dans cette « chasse », car jusque-là, je séchais vraiment et j’étais à deux doigts d’abandonner, surtout avec les événements récents. Là, j’y voyais une motivation nouvelle, et de boucler ca rapidement ! J’attendais d’avoir l’avis de Lyte avant de regarder sur le côté pour voir où ca en était du côté de ma tante.

- C’est prêt dans combien de temps ?
- Dans une heure.
- Dans une heure !?
Mais qu’est-ce qu’elle préparait ? Enfin on verra bien quand ce sera dans l’assiette. On n’allait pas rester là les bras croisés ! Je levais les yeux vers Lyte. - Tu veux essayer d’apprendre à utiliser les baguettes ou tu veux faire un petit tour en ville le temps que ce soit prêt ? Pour visiter ?

Faudrait que je pense à faire un tour dans les magasins, tant qu’on était dans un endroit qui proposait absolument tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mar 18 Avr - 14:36

Il faut parfois écouter, réécouter encore et encore pour se rendre compte de certaines choses... Et si l'énigme semblait dire vaguement quelque chose à la tante de Ruka, j'avais rebondi sur autre chose... Une certaine Yuffie aurait trouvé une matéria d'invocation sur une telle île. Les Chevalier de la Table Ronde. Cette nomination me parlait. Aurais-je lu un livre à ce sujet ? 

Mais c'est autre chose qu'il me venait à l'esprit. 

"Si on est sûr que c'est une île et qu'elle serait totalement ronde... Peut être qu'on pourrait trouver des îles qui pourraient convenir avec des vues satellites ?" 

A moins que la rondeur fasse rappel à la table Ronde des Chevaliers ? En tout cas, Yuki nous avait dit qu'elle se renseignerait. C'était gentil, et au final, à part sa distance lorsqu'elles nous parlaient, elle n'agissait pas comme un démon, hein ? 

Ruka se tournait vers moi, Yuki nous prévenait que la préparation du repas allait encore prendre du temps et à nous de nous occuper en attendant. M'entraîner aux baguettes pendant une heure, ça ne me semblait pas être le meilleur des passe temps, et j'avoue que j'avais encore la grande pagode en tête. 

"J'aimerais bien aller voir la Grande Pagode, je sais qu'on a le temps pour cela mais on la temps là aussi, non ? " 

Et je prenais la poignée de la porte dans ma main pour bien faire comprendre à Ruka, qu'elle n'y couperait pas de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mar 18 Avr - 21:47

RukaGrâce à Yuki, on était plus ou moins sûrs désormais que les épées mentionnées dans l’énigme de la chasse au trésor, correspondaient aux Chevaliers de la Table Ronde. En relisant bien l’énigme, on pouvait en déduire que notre prochaine destination serait une île perdue sur Gaia, mais la question qui demeurait c’était, est-ce que le terme « ronde » faisait référence à la table ronde ou à la forme de l’île ? Sur ce coup sans le savoir, j’avais pensé à la même chose que Lyte, qui lui, proposait d’utiliser des satellites en orbite – sûrement ceux d’Esthar – pour essayer de trouver l’île sur un GPS.

- Je ne suis pas sûre que ca nous avance beaucoup même si c’est une bonne idée. En fait, je ne sais pas si le mot « ronde » fait référence à la table des chevaliers ou à l’île. Le mieux est encore d’attendre si Yuki trouve quelques indications pour savoir vers où diriger nos propres recherches.
- Je pense qu’il s’agit de la forme de l’île. On ne parle pas souvent d’une table comme étant un refuge et une maison.


Oui, bon, pas faux … Le souci, c’est qu’on ignorait qu’avec la fusion des mondes, l’île des Chevaliers de la Table Ronde se trouvait davantage au nord du Continent Oublié d’Héra, que sur le territoire de Gaia … Quoi qu’il en soit, on serait un peu plus fixés ce soir, si Yuki arrivait à dénicher les informations désirées. Pour l’heure, il fallait attendre que le plat soit prêt, et puisqu’on avait une bonne heure devant nous, je laissais le choix à Lyte sur ce qu’il voulait faire. Il voulait se rendre à la Grande Pagode, qu’il disait. Je ne savais pas pourquoi, la curiosité de découvrir le lieu où j’avais trouvé Léviathan. Je grimaçais un peu en me remémorant les événements à l’intérieur, mais je ne pouvais pas le lui refuser.

- Ok, on y va. J’attendais qu’on soit dehors – en saluant quand même ma tante – pour rajouter : - Mais tu ne pourras pas monter les étages. Cet endroit est réservé aux combattants de Wutai qui souhaitent se mesurer aux plus grands guerriers de la ville.

Je l’amenais tout au fond de la ville où trônait cette immense tour qui, au même titre que le Mont Da-Chao, était le symbole de Wutai. Une attraction qui attirait l’œil curieux des touristes avec le Turtle’s Paradise. Ah ! D’ailleurs.

- Si tu veux ce soir on pourra aller faire un tour au Turtle’s Paradise … ‘fin, je me dis que ca nous ferait pas de mal de nous changer les idées après ces derniers jours … Ou alors on fait un petit tour en toute intimité dans les sources chaudes.

Je lançais un sourire malicieux qui voulait tout dire. Mais je me calmais en arrivant devant l’entrée de la tour. Je mettais une main sur ma hanche en réfléchissant, puis je regardais autour de moi pour m’assurer qu’il n’y avait pas trop d’oreilles indiscrètes dans le coin.

- C’est là que j’ai trouvé Léviathan. Ca peut paraître surprenant puisqu’à part la rivière qui traverse le village, il n’y a pas de point d’eau à proximité. Mais en fait il faut savoir que Léviathan est considéré comme une divinité ici, les gens le vénèrent. Avant la fusion des mondes, les rares personnes qui réussissaient à surmonter les épreuves des guerriers de la Grande Pagode avaient le privilège de pouvoir obtenir la force de Léviathan. Je soupirais et finissais par conclure en « cassant » un peu le mythe. - En fait ils choppaient juste la matéria d’invocation de Léviathan, quoi. Bon, si t’as envie de regarder un peu l’intérieur vas-y, mais moi je suis obligée d’attendre là. Je n’ai plus le droit de rentrer depuis … une certaine mésaventure.

Léviathan avait voulu nous donner une bonne leçon pour avoir foutu le feu à son antre – enfin AXEL avait foutu le feu, je n’étais pas d’accord moi ! – et si la tour n’avait pas été détruite, il avait fait exprès de conserver les odeurs d’incendie et quelques traces à l’intérieur. Les gens qui étaient dedans avaient dû évacuer à ce moment-là et puisqu’Axel et moi avions été les derniers à mettre les pieds dedans, on avait été accusés, forcément … Depuis, je ne pouvais plus rentrer. Et inutile de vouloir chercher à ouvrir une enquête à ce sujet ici. De toute manière c’est pas comme si je comptais aller me frotter à Godo et compagnie un jour.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mar 25 Avr - 16:38

On avait un gros élément de réponse quant à notre énigme et même si cela nous donnait pas un emplacement définitif, rien ne nous empêchait de faire des recherches là dessus. Après tout, si quelqu'un l'a trouvé un jour, c'est bien qu'il en reste des traces écrites, non ? Faut pas tomber par hasard dessus à chaque fois, si ? 

On sortait donc pour se diriger vers la grande pagode comme je l'avais demandé même si Ruka prenait le temps de m'expliquer ce qu'il en était. Un combat par étage, hein ? 

"Et ils sont si forts ces guerriers ? Je me doute que j'ai pas le droit de les affronter mais je serais surpris de voir des combattants qui utiliseraient des méthodes proches des tiennes..." 

Car c'était ça le principe, non ? Tout le monde se battait selon les techniques du village. J'avais déjà repéré que ne pas se faire repérer en marchant était quelque chose de presqu'inné chez ces gens alors peut leurs techniques devaient être similaires... 

"Comme tu veux, c'est toi le guide. Mais entre un bain chaud et une source, y'a pas tant de différences, si ?" 

Et c'est sûrement là que j'allais me tromper alors autant que Ruka me le prouve en réel, non ? J'écoutais à présent le lien entre Leviathan et la Pagode mais, je voyais pas un truc assez fort pour qu'il ait décidé de revenir ici. Je voulais donc aller voir le peu que je puisse voir de moi même. J'étais un peu déçu. Rien ne faisait penser à Leviathan dans la décoration... Je ressortais alors et visiblement frustré. 

"Oui, je vois ce que tu veux dire. Pourtant, il doit bien y'avoir un lien. Comment la matéria Leviathan est-elle arrivée ici ? Et puis, toi et ta famille semblait être lié à lui... D'ailleurs toi, tu ne m'a même pas demandé comment ça s'était passé avec ta tante !" 

Alors que pourtant, tout prêtait à croire que ça aurait pu mal se passer. Enfin, comparé à ce qu'il s'est réellement passé... D'ailleurs, je cherchais des yeux... Peut être qu'il y'aurait une librairie ou un truc ici ? 

"J'ai du mal à croire que tu ait grandi ici..." 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 26 Avr - 13:23

RukaLyte ne pouvait pas escalader dans la Grande Pagode comme bon lui semblait, mais il semblait curieux à l’idée de découvrir les méthodes de combat des plus grands guerriers de Wutai. C’est vrai qu’ici, on était entraînés à développer surtout deux éléments : la discrétion, et la précision. Deux armes redoutables quand elles sont utilisées et maîtrisées à la perfection.

- Ce n’est pas si rare que Yuki aille entraîner ses élèves dehors. Elle a beau avoir un caractère de merde, tu en conviendras que la voir en action impose direct le respect, elle pourrait te couper la tête par surprise sans que tu ne te rendes compte qu’elle soit là. Si ca se trouve elle nous espionne même là !

Bon je disais ca pour l’embêter car je doutais sincèrement qu’elle soit sortie de la maison juste pour voir ce qu’on allait fabriquer, alors qu’elle avait mieux à faire. Je proposais la suite du programme de la journée à Lyte pour qu’on se détente un peu, mais il ne semblait pas voir la différence entre un bain chaud et une source chaude. J’avais arqué un sourcil à cette mention.

- Ok donc c’est décidé, ce soir on va manger et s’éclater au Turtle’s Paradise et avec tout le paquet de fric qu’on va gagner là-bas on se réserve une séance dans les bains privées après ! Tu vas voir si ce n’est qu’un « bain chaud ». Déjà t’as plus d’espace, le milieu est plus agréable qu’une petite baignoire et … bon bref c’est cool ! Il paraît même que les minéraux naturels dans l’eau permettent au corps d’accélérer sa guérison, beaucoup de combattants aiment venir se détendre là-dedans …

Je n’avais jamais vraiment vérifié si c’était vrai car je ne m’y suis jamais rendue en étant vraiment blessée, j’y allais vraiment que pour me détendre. Bref. J’avais fini par présenter la Grande Pagode à Lyte qui s’en montra curieux, il avait fait un petit tour à l’intérieur mais je voyais à ses yeux que quelque chose le dérangeait. Il revint sur le sujet de Léviathan et son lien avec cet endroit, abordant même le sujet de ma dague … avant de me reparler de ma tante. Je grimaçais un peu et soupirais, lorsqu’il déclara avoir du mal à imaginer mon enfance ici.

- Et pourtant … Pourquoi tu dis ca ?

A cause de ma façon d’être ? Parce qu’il trouvait le village vraiment particulier et que mon image ne collait pas avec ? Je ne savais pas trop, mais je l’invitais à repartir, même si on marchait d’un pas lent et tranquille. Juste une petite balade tranquille avant de rentrer manger. On finissait par passer devant la forge.

- Ah, attends, il faut que je demande un truc au forgeron. C’est l’un des plus compétents de Gaia, si t’as des trucs à faire sur tes équipements, c’est le moment.

A condition que le porte-monnaie suive. D’y penser d’avance, je savais que j’allais prendre cher – dans tous les sens du terme – mais c’était nécessaire. J’entrais et le mec, la quarantaine, me sourit en me voyant.

- Salut Ruka, qu’est-ce que je peux faire pour toi ?
- Salut. J’ai besoin d’améliorer mes capacités magiques, tu penses pouvoir faire ca sur mon arme ?
- Ton arme, je ne pense pas, ce sont surtout des améliorations physiques. En revanche si tu as un bijou, un talisman, un artéfact magique, n’importe quoi qui peut te protéger en temps normal, je pourrais peut-être y faire quelque chose.


Je dus réfléchir quelques secondes avant de décrocher mon pendentif qui me protégeait de la glace et des attaques magiques, en temps normal. Je le lui tendais et rien qu’à l’examiner, il semblait en déceler le potentiel, si j’en jugeais son sourire.

- Par-fait. Ca fera 4000 gils.
- Wow wow wow, minute papillon, j’ai déjà amélioré un jour ma dague et ca coûtait pas aussi cher !!
- Le forgeron chez qui t’as été devait pas bosser de la même qualité que moi … De plus on parle de magie, là.
Je me penchais sur le comptoir pour lui lancer un regard trop suspicieux.
- Me fais pas rire, tu peux peut-être piéger les touristes mais tout le monde ici sait que tu arnaques les gens pour gonfler ton salaire ! Et pour avoir voyagé partout, j’ai déjà remarqué que les prix de la forge sont les mêmes partout, vous avez une loi pour ca, n’est-ce pas ?
- Tsch. 3000 gils.
Je durcissais mon regard. - 2000 gils.

Je préfère. Je lui laissais la somme désirée avant de me tourner vers Lyte, voir s’il voulait faire quelque chose mais au cas où, je préférais rester à côté pour éviter une nouvelle arnaque. Puisqu’il devait avoir un peu de temps pour faire les améliorations, on pouvait sortir et même aller manger. Le reste du trajet, je levais les yeux vers Lyte.

- Bon, et donc ? Ca s’est passé comment avec ma tante ?

Quoi ? Il voulait que je le demande non ?

Améliorations:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 27 Avr - 12:19

Ruka me confirmait que de voir sa tante à l'oeuvre enseigner le style de combat traditionnel de Wutaï était une chose à voir totalement surprenante. Je me souvenais alors de la prouesse de Ruka quand elle avait réussi à disparaître totalement lors de son combat contre le T-Rex.

"Tu sais, tu te sous estimes, je pense en avoir déjà beaucoup vu rien qu'en combattant avec toi, tu sais ? Pourquoi ne pas montrer tes progrès à ta tante ?"

Et c'est là dessus que j'avais rebondi sur le fait qu'elle ne m'ait pas demandé pour mon entrevue avec Yuki. Je pensais qu'elle allait m'harceler de question et au final, elle avait l'air de s'en contrebalancer, étrange... Limite, j'étais un peu déçu de ne pas pouvoir la faire languir avec tout cela. Mais c'était surtout le fait que je m'étonne qu'elle ait pu habiter ici qui la faisait me questionner. Comment dire ça avec des mots brefs ?

"Bah, je sais pas, ça a l'air d'être un endroit hyper cloisonné dans ces traditions, dans sa rigueur. C'est pas méchant mais tu es tout l'inverse, tu ne crois pas ? Il faut que ça bouge, que tu puisses n'en faire qu'à ta tête, non ? A moins que tu le sois devenu par pur esprit de contradiction ? "

Et ça ne serait pas si étonnant ? N'étais-je pas parti à l'aventure car la vie me paraissait trop plate à Dollet ? Dans un sens, si, je crois... Je prenais la main alors de Ruka alors qu'elle m'emmenait par un détour pour rentrer. Elle m'avait annoncer la couleur du programme pour la soirée mais pas pour l'après-midi. Cependant, avant le repas, on s'arrêtait dans une échoppe de forgeron. Elle semblait avoir eu une idée pour s'améliorer mais dû batailler sur les prix. Son idée de renforcer son équipement pour la magie était malin. Cela ne pouvait pas se faire sur les armes mais sur une pièce d'équipement. J'avais gardé la larme de hibou en pendentif que j'avais acheté à Timber en prévision du combat pour le cristal de l'eau, et cet équipement me servait toujours.

"Je crois que je vais partir pour la même chose. Ah, et si vous pouviez ajouter la même incitation à la riposte pour la magie, ça serait une bonne chose."

Clairement, en combat, j'essayais d'être la cible idéale de nos opposants. Encore plus si c'était pour protéger Ruka. Mais être le tank de service serait encore plus utile si je pouvais riposter sur n'importe quelle attaque. D'ailleurs, je remarquais que j'avais encore des gemmes non utilisés. Quand je voyais cette grande montagne au loin et la douceur du climat, je me faisais une idée de leur utilité.

J'achetai donc une nouvelle gemme ainsi que ce que j'avais demandé en amélioration et payait. Maintenant que Ruka avait remis à l'ordre le forgeron sur ses prix, je pus bénéficier des vrais tarifs, pas ceux dédié à l'arnaque des touristes.

On repartait donc sur notre retour et Ruka me demandait enfin comment ça s'était passé avec sa tante.

"Bah enfin ! Bah plutôt bien, en fait... Mais j'ai l'impression que ni toi ni elle êtes prêtes à faire un premier pas l'une vers l'autre. Je pense qu'elle tient à toi pourtant, tu sais ? Et je veux vraiment lui prouver que je tiens à toi aussi. "

Elle allait peut être râlé que je l'ai fait languir pour pas grand chose au final.

"Je commence à avoir faim, on rentre ? "

Et j'avais hâte de voir comment se déroulait un repas entre elles deux. Je me faisais moins de soucis pour moi maintenant. J'étais un peu plus soulagé même si l'ambiance restait électrique, on pouvait le dire. Je pourrais jamais vivre avec quelque chose d'aussi foudroyant que cela moi !

________________________________________
Emplettes a écrit:
Amélioration Equipement niveau 2 : -2000 gils
Ajout Représailles : - 4000 gils
Achat Lunalithe Niveau 2 : - 1400 gils

Total : 7400 gils

Techniques a écrit:
Lyte utilise son Rubis (niv 1) et sa nouvelle Lunalithe (niv 2) pour apprendre Anticyclone : Lyte invoque un courant d'air chaud sur ses opposants,
l'air devient aussi chaud et monte l'agressivité ambiante. Chaud must go on ! > Niv x 50hp,
{Furie 40%}, Element Feu [Cibles], -30mp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 27 Avr - 14:02

Bilan

Gains:  +500 gils [Chacun]

Achats: Amélioration équipement > -2000 hp [Chacun]
Représailles > -4000 gils [Lyte]
Lunalithe Force 2 > -1400 gils [Lyte] > apprentissage de la technique associée

Total: -1500 gils [Ruka], -6900 gils [Lyte]



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Ven 28 Avr - 13:56

RukaEst-ce que je suis comme je suis et ai-je suivi ma voie par simple esprit de contradiction ? Je n’en étais pas si sûre. Beaucoup de choses me plaisaient à Wutai tout de même mais certaines lois étaient telles des brides … et surtout, ma tante avait été une bride conséquente dans mon enfance. Je crois que j’aspirais juste à la liberté de faire ce qu’il me plaisait, oui. Mais pour autant, j’étais capable de respecter les coutumes ici quand je jugeais que c’était correct – et tout simplement, par respect. C’était ce que j’avais répondu à Lyte. Que j’aimais tout de même cet endroit mais qu’entre certaines lois et ma tante, j’aspirais surtout à ma liberté.

On avait fait un tour à la forge pour améliorer nos équipements, même s’il fallait garder le forgeron à l’œil avec sa fâcheuse tendance à vouloir se remplir les poches. Mais à côté de ca, c’était un des meilleurs forgerons de Gaia – peut-être même d’Héméra qui sait – alors nous n’avions pas à douter de la qualité de son travail. Ce n’est qu’en quittant les lieux pour reprendre la route de la maison, que je me décidais à interroger Lyte sur ce qu’il s’était passé avec ma tante, quand je m’étais recueillie sur la tombe de ma mère. Mais plus il parlait, plus je m’assombrissais. Elle, tenir à moi ? Je commençais à nouveau à en douter …

- Tu sais Lyte. J’ai toujours trouvé et senti qu’il y avait quelque chose de bizarre avec elle. Et tout à l’heure je suis allée sur la tombe de ma mère, et quand j’ai commencé à chanter, il y a un voisin qui m’a avoué que je chantais aussi bien que ma mère. Ma tante m’a toujours interdit de le faire. Je veux dire, chanter. Et ne m’a jamais encouragé dans cette voie d’ailleurs, elle prétextait ne pas vouloir que je me détourne de la voie qu’elle avait choisi pour moi. Alors, je t’avoue que je me pose plein de questions, là.

Pourquoi me l’avoir interdit toutes ces années ? Pourquoi ne pas m’avoir dit que ma mère avait le même talent ? Est-ce que je lui faisais trop penser à elle et qu’elle ne le supportait pas ? Je n’en avais aucune idée, mais ce dont j’étais sûre, c’est que j’allais devoir avoir une conversation avec elle à un moment. Et de préférence quand Lyte ne serait pas là.

- Alors dire qu’elle tient à moi alors que trop de choses ne collent pas c’est … bizarre.

Peut-être était-ce aussi pour ca que je plaçais automatiquement une barrière entre elle et moi. Je sentais que quelque chose clochait et je voulais m’en protéger. Enfin bon. Il avait faim et voulait rentrer alors nous pressions le pas pour retourner chez Yuki. Ca sentait vraiment bon et elle était toujours à la cuisine pour terminer le repas.

- Installe-toi à table, Lyte.

Evidemment, ce n’était pas à lui de faire le service hein. Et pas sous prétexte qu’il était l’invité. Juste parce qu’il était un homme. Je roulais des yeux, elle n’avait pas besoin de dire quoi que ce soit pour que je sache que je devais aller l’aider. Elle avait préparé de la volaille en émincés et divers légumes, dans une sauce aux épices et saveurs d’ici : gingembre, citronnelle, soja, etc. Et le traditionnel riz, forcément cuit de sorte à ce qu’il colle un peu, sinon on pouvait oublier les baguettes. J’amenais les bols remplis sur la table, bien que pour que Lyte, j’avais fait attention à lui donner de « vrais » couverts, et même une cuillère au cas où, ce serait peut-être plus simple.

- Surtout si tu n’aimes pas, tu ne te forces pas, hein ?

Ca va encore que ce n’était pas les trucs « trop » spéciaux de la région. Pas sûre qu’il apprécie les beignets à la pâte sucrée de haricots rouges, par exemple …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Sam 29 Avr - 18:31

Je savais bien que ce que j'allais dire à Ruka sur sa tante n'allait pas être admis avec un grand hochement de tête mais je n'appréhendais pas jusqu'à où cela pourrait être nié. Pour moi, c'était évident qu'elles tenaient l'une chacune à l'autre mais trop de fierté pour l'admettre et des visions bien différentes pouvaient les amener à ne pas le voir distinctivement. 

"Je n'ai pas beaucoup de réponses à t'apporter mais avant d'être une tante, c'était surtout la soeur de ta mère, hein ? Je peux pas te dire ce qu'il s'est passé entre elles deux mais avec ces histoires de rêves, j'imagine que oui, tu as de quoi être confuse. Je... Je pensais loger à l'hôtel, sans doute que de passer du temps avec elle saurait éclaircir des choses ? "

Je m'attendais à ce qu'elle me dissuade de cela et je n'étais pas arrêté sur ma décision. Si Ruka m'exprimait le souhait de rester alors je resterais mais je ne veux pas être un obstacle entre elle et sa tante. Et à ce propos, je me demandais ouvertement. 

"Dis, je connais pas ta tante mais tu crois qu'elle serait du genre à être plutôt gentille avec moi, juste pour me mettre dans la poche ou te contrarier ? Je manque peut être de discernement, tu sais ?" 

Et de savoir si je devais me méfier en somme. Mais j'annonçais quand même mon grand appétit et on arrivait chez Yuki qui me congédiait de la cuisine pour que je m'installe à table. Je compris que je devais alors m’exécuter sans rien dire de plus. 

Le repas et les deux femmes de la maison arrivèrent en simultané et l'odeur que je sentais de loin ambiançant alors la maison était d'autant plus appétissante lorsque les mets étaient tout juste devant soi. 

Je connaissais le riz, bien sûr même si la manière de le faire n'était pas la même que par chez moi, Ruka m'en avait déjà fait pour autant et je crois que ça avait un lien avec les baguettes. D'ailleurs, je décidai de me servir directement des couverts tant que je n'avais pas eu une formation car ce que j'avais lu n'était pas suffisant pour que je m'en sorte sans réelle démonstration. D'ailleurs, je ne suis pas sûr que ce soit nous qui choisissions les baguettes mais plutôt elles qui nous choisissent ! 

Pour ce qui était de la viande, si l'espèce devait être locale, le type de viande ne m'était pas inconnu alors je me lançais de manière assuré. Grand mal m'en avait pris car je ressentais la même fournaise interne que lorsque j'avais mangé ce gingembre à Kilika. La surprise m'avait fait prendre un grand verre d'eau. Mais sur la deuxième bouchée alors que ma bouche s'acclimatait à cette saveur et que l'effet de surprise était dépassé alors je pus apprécier à pleine valeur l'intérêt gustatif de ce repas. Le riz permettait d'ailleurs de trancher dans plus de neutralité entre chaque bouchée. 

"J'avais jamais mangé ça auparavant. Je... Pourrais-je me servir à nouveau ?" 

J'ai vu qu'il y'avait de la quantité mais j'espérais que ça soit pas mal vu surtout que j'étais le premier à avoir fini ce que j'avais devant moi. Par contre, j'étais étonné qu'il n'y ait pas de pain à table, peut être que ça n'existait pas ici. 

"Et donc, vous donnez des cours à des apprentis depuis longtemps, c'est cela ? C'est une vocation ou ?" 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 30 Avr - 21:08

RukaJ’avais fait part à Lyte de ce que je venais d’apprendre au sujet de ma mère et ce que ma tante m’avait alors caché jusqu’à aujourd’hui. Je savais que Lyte ne pourrait pas répondre aux questions de ma famille alors que j’ignorais moi-même les réponses. Mais il disait qu’il était prêt à dormir à l’hôtel si c’était pour me laisser la soirée seule avec ma tante. L’idée me faisait grimacer mais je préférais ne pas dire à voix haute que je préférais éviter de dormir seule.

- Pffff, la bonne excuse pour que je te lâche l’espace d’une nuit, c’est ca ?

J’essayais de le chambrer même si je n’étais pas sûre que ca ait l’effet désiré dans le contexte. Il finissait surtout par revenir sur ma tante, pensant qu’elle pourrait être « gentille » avec lui juste pour l’avoir dans la poche ou pire, pour me faire chier. Ah bah elle était chiante, mais pas fourbe à ce point-là, non.

- Elle n’est pas fourbe à ce point. Tout comme dire qu’elle est gentille … Je dirai surtout qu’elle te respecte.

Et nous étions arrivés, et le service avait été effectué avant qu’on ne se mette à table. Ici, on restait vraiment dans les traditions, la table était très basse et c’était des coussins qui faisaient office de chaises. Nous étions alors obligés de manger à genoux par terre. Un concept probablement inédit pour Lyte et je n’étais pas assurée que ce soit agréable pour lui, à cause du manque d’habitude … Qu’est-ce qu’il dirait en constatant qu’on dormait sur des futons à même le sol, hein ? Quoique, s’il tenait à vraiment dormir à l’hôtel, il y avait de fortes chances qu’ils aient installé de vrais lits pour les touristes les plus capricieux qui n’avaient pas envie de se prêter au jeu.

Je m’étais mise à sourire en voyant sa réaction à la première bouchée, de mon côté je n’avais pas ce problème puisque habituée à la cuisine de la région, et à celle de ma tante. Malgré ses mauvais côtés, on ne pouvait pas cracher dans la soupe et qu’admettre qu’elle était une excellente cuisinière … Outre l’éducation, un bon caractère, et l’amour un tantinet maternel, y avait-il quelque chose chez elle qui n’était pas parfait, d’ailleurs ? Je mangeais donc avec appétit mais était surprise que Lyte finisse son assiette le premier ET demande à se resservir. Yuki avait de quoi se sentir flattée, mais comme toujours, elle semblait comme … indifférente.

- Ruka, vas-y.

Eh. Je ne disais rien et ne soupirais même pas mais mon regard dans la direction de ma tante en disait long. J’attrapais le bol de Lyte pour le resservir – puisque tout était à table – parce que madame l’aurait mal pris qu’il fasse ca tout seul comme un grand alors qu’il n’avait qu’à tendre le bras pour le faire. Pendant mon service, il en profita pour interroger Yuki sur sa « vocation » d’enseignante.

- J’enseigne depuis le départ de Ruka, il y a quelques années. Avant cela, elle était la seule à qui j’apprenais les arts du combat. Cela faisait partie de son éducation.
- Une Yuki pour moi seule, quelle chance !
Bien sûr mon ton se voulait plus qu’ironique et si je n’en étais pas habituée, le regard que ma tante venait de lancer en aurait foudroyé plus d’un sur place.
- Tu devrais être plus reconnaissante envers tes aînés et ta famille. Si tu n’avais pas été là, j’aurai dû rejoindre l’élite du pays.
- Oh bah désolée d’être venue au monde et que ni maman ni papa soient là pour s’occuper de moi hein ?
Oui bon j’exagérais et je la provoquais ouvertement, je crois que j’essayais de lui faire cracher quelque chose, mais je n’y arrivais pas. Donc en voyant qu’elle était à deux doigts de me balancer une baguette dans l’œil, je m’arrêtais. - Ca va, détends-toi, mais sérieux, fais gaffe à tes tournures de phrase des fois. Mais justement quand je suis partie, t’as eu l’occasion de rejoindre l’armée, non ? Alors pourquoi t’es partie pour faire de l’enseignement ?
- Je peux en rejoindre les rangs quand je le souhaite, à l’heure actuelle. C’est Godo qui m’a conseillé de poursuivre dans l’enseignement, afin d’apprendre aux générations suivantes les arts de ce pays.
- Godo te l’a dit mais ca te plaît vraiment ou tu le fais par simple respect pour lui ?
Ouais non parce que je la connais, hein ?
- Ca ne me dérange pas tant que les élèves savent progresser.

Ok non elle m’exaspère vraiment en fait. Mais je tournais les yeux vers Lyte, il avait l’air de porter un certain intérêt quand même aux compétences de Wutai ou c’est moi qui me faisais des idées ? Déjà ma capacité d’invisibilité à l’époque semblait le surprendre …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 3 Mai - 1:04

Si c'est une preuve de respect que m'adressait Yuki alors je ferais bien de continuer d'en faire de même. Et plus tard, c'était avec sa nourriture avec laquelle je me régalais que j'essayais de lui rendre honneur et le respect qui incombait à son travail aux fourneaux. 

Ce qui était un peu plus perturbant, c'était le fait que Ruka doive me servir à ma place, c'était clairement vieille école et ça faisait longtemps que sur Dol, la parité avait été instauré dans pas mal de choses qui existent. Mais je regardais Ruka me servir avec son habit traditionnel. Je ne savais pas si je pouvais me permettre de blaguer maintenant alors j'essayais juste de croiser son regard pour qu'elle comprenne que je m'amusais de la situation. Je pense qu'elle l'avait vu et je ne sais pas si son regard ne voulait pas dire que j'allais le payer. Elle était mignonne dans ce rôle là aussi. 

Mais la conversation allait un peu s'envenimer entre Ruka et sa tante, et ce, à cause de ma question. Enfin, je crois que tout aurait été prétexte à ce que le contexte éclate, en fait. Mais toujours est-il que je ne savais pas trop où me mettre et que mon rythme de déglutition des aliments se faisait bien plus lent. 

Mais Ruka arrivait à faire dériver la conversation sur un sujet qui revenait sur quelque chose de plus sain. L'occasion pour moi d'affiner ma conversation en espérant que cela n'allait pas remettre de l'huile sur le feu. 

"Ruka a des capacités au combat que j'avais jamais vu et elle m'avouait que c'était typique d'ici. La discrétion, le camouflage, la guérison par le chant... Tout ça, c'est impressionnant, je voulais juste que vous le sachiez." 

Oui, ce coup-ci, j'avais un peu plus réfléchi avant de parler. J'avais un peu l'impression d'avoir allumer une mèche d'une dynamite et j'avais envie de me planquer pour minimiser mon impact dans l'explosion. J'avais parlé du chant... J'avais tendu la perche à Ruka et je le faisais pas de gaieté de coeur, vraiment... Mais si ça venait de moi, peut être que Yuki allait être moins cruel ?

On était en plein repas, j'étais son invité, je posais une question qui semblait tellement dérisoire sur le papier et qui était une sorte de compliment à leur art de la guerre. Oui, j'espérais vraiment que ça allait être la clef de leur discussion entre elles deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 4 Mai - 22:31

RukaDire que tout était prétexte à faire exploser la conversation ici … ce n’était pas si faux. Mais là, c’était pire dans la mesure où je me posais plein de questions au sujet de ma tante. Nous avions voulu savoir si l’enseignement était une véritable vocation pour elle mais de toute évidence, elle ne s’était pas lancée là-dedans par plaisir. Ou alors ne voulait-elle pas admettre tout simplement avoir trouvé une voix qui la rendait heureuse. Maintenant que j’y pense, je ne suis pas sûre de l’avoir vu heureuse une seule fois au cours de ma vie.

Alors on continuait de manger, mais Lyte tenta une nouvelle approche en complimentant les arts de Wutai, mais je n’étais pas dupe, c’était un compliment masqué pour essayer d’aborder un sujet sensible que j’avais mentionné plus tôt. Mon regard s’était arrêté sur Lyte un instant, tout comme celui de Yuki. Et je finissais par baisser les yeux de mon côté, là où ma tante resta impassible et ne laissait rien trahir. Pour le moment.

- Je n’ai jamais appris à Ruka à utiliser le chant pour la guérison, ca ne fait pas partie de nos compétences. Je soupirais alors. Dans quoi tu m’as poussée, Lyte ?
- Mais maman si, n’est-ce pas ? Je soupirais toujours en regardant mon bol, presque vide. Yuki se figea un instant en me regardant mais elle cherchait à masquer sa surprise, autant que sa gêne sûrement.
- Comment sais-tu cela ? Mais je ne répondais pas, jusqu’à ce qu’elle baisse les yeux comme pour essayer de trouver ma dague au travers de mon kimono. - Ta dague ? Je ne me voyais pas balancer le voisinage si c’était pour leur attirer des soucis par la suite. Alors je mentais.
- Oui.
- Tsch, j’aurai dû m’en douter.
- C’est donc pour ca que tu devenais bizarre à chaque fois que je te parlais de mes rêves au téléphone ? Que tu m’as même raccroché au nez une fois ? Ou tu caches encore quelque chose d’autre ? Pourquoi tu ne me l’as jamais dit ? Et pourquoi tu m’as toujours interdit de faire pareil qu’elle finalement !?


Je m’énervais un peu. Elle aurait pu m’envoyer chier, répondre simplement par « tu ne peux pas comprendre » typique de sa réaction lorsqu’elle ne voulait pas expliquer quelque chose en profondeur. Mais la seule chose qu’elle fit, c’était de s’essuyer la bouche avant de se lever en plissant les yeux.

- Je dois y aller maintenant. J’essayerai de dénicher les informations dont vous avez besoin pour les Chevaliers de la Table Ronde. Je compte sur toi Ruka pour que je retrouve la salle à manger et la cuisine rangées à mon retour.

Et elle partait. Comme ca. Je grinçais des dents un moment, sans que je ne m’en rende compte, le verre d’eau de Lyte et le mien se mirent à trembler, jusqu’à éclater en mille morceaux … J’avais déjà eu une certaine mésaventure sur le bateau en allant à Junon, quand je m’étais énervée, mais c’était la seconde fois que ca arrivait, et le bruit de la casse autant que les éclats qui volèrent un peu partout me firent redescendre sur terre.

- Hein !? C’est moi qui ai fait ca ? Ca va Lyte ? Tu n’as rien ?

Manquerait plus qu’il se soit pris du verre dans la tronche par ma faute ! Je prenais une profonde inspiration avant de me lever pour aller chercher ce qu’il fallait pour débarrasser tout ce bordel, mais j’étais partagée entre la colère envers ma tante, et de la peine envers la situation en elle-même.

- Y a des jours où je t’envie vraiment … D’avoir une vraie famille où le quotidien ne se passe pas comme ca.

Une fois de plus, c’était une chance qu’on ne reste pas dix jours à Wutai …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Dim 7 Mai - 14:18

Le soupir de Ruka me laissait présager que j'avais pris une mauvaise initiative en laissant la discussion prendre un tournant qu'elle ne semblait pas souhaiter pour le moment. Mais cela la rongeait alors peut être fallait-il s'en débarrasser ? 

Mais j'écoutais alors l'échange, je n'étais plus que spectateur d'un faux débat, d'une succession de questions qui n'aura pas de réponses de la part de Yuki car la conversation était totalement éludée. Yuki sortait de table en ne précisant que le fait qu'elle quittait la pièce pour aller à la chasse aux infos. Je hochais la tête en guise de remerciement un peu dérouté par la situation inouï entre une tante et sa nièce qui n'arrivait pas à communiquer ensemble... Oui c'était.. étrange

Ruka ne disait rien, la laissant partir mais rapidement, je pus me rendre compte de sa frustration car les deux verres contenant de l'eau sur la table venait à imploser totalement. Et comme une cocotte minute qui lâcherait un sifflement lorsque la pression de l'eau était à son paroxysme, la pression de Ruka semblait descendre d'un coup et de s'enquérir de moi après l'incident des verres. 

"Non, ça va. Je vais juste devoir changer de pantalon, la prochaine fois, essaie de casser des verres vides..." 

Mais je pense que Ruka ne devait pas être très motivé par blaguer maintenant. Elle disait qu'elle m'enviait d'avoir ma famille à son inverse avec sa tante assez bornée...

"Je comprends, je suis désolé, je pensais pas qu'elle aurait pu éluder la question comme ça... "

Je me relevais pour l'aider à m'occuper des débris avant de ranger la table. Même si Yuki n'apprécierait pas que j'aide, de ce que j'avais compris, je n'allais pas laisser Ruka dans l'embarras avec une telle tâche à faire alors qu'on était deux. 

" Ta tante est ta seule famille, à l'heure actuelle, mais plus tard, tu auras aussi une famille à toi, hein ? Et..." 

Et non, j'allais pas lui dire que ma famille pouvait être la sienne, même si elle les appréciait vraiment, cela ne serait jamais la même chose, hein ? En plus, elle devait avoir davantage d'interrogations sur sa mère, maintenant. 

"Ca va toi ? Tu penses pas qu'on puisse trouver les infos qu'elle te cache autrement ? " 

Croire que Yuki cachait un journal intime relevait de la démence mais peut être qu'on pouvait trouver quelque chose de plus tangible pour comprendre après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Lun 8 Mai - 19:20

RukaOn n’aurait pas pu attendre une autre réaction de la part de ma tante concernant ma mère. J’ignorais aujourd’hui encore quel lien elles pouvaient avoir toutes les deux mais vu les louanges qu’elle m’en faisait quand j’étais petite, il allait sans dire qu’elle aimait sa sœur. Avec la frustration, j’avais réussi à casser un verre et je grimaçais à la « blague » de Lyte. Sur le moment, je ne l’avais pas prise comme telle, car je n’étais effectivement pas dans l’état d’esprit qu’il fallait pour ca. Il venait m’aider à nettoyer alors que je parlais de sa famille, mais il s’excusait ?

- Tu n’as pas à t’excuser. Je savais qu’elle réagirait comme ca, mais toi, tu ne pouvais pas savoir.

C’était ma seule famille qu’il disait. Il y a des jours où je préférerai ne pas en avoir, mais je savais que ce n’était qu’une pensée balancée en l’air, car c’était faux. J’avais toujours eu envie au fond de moi d’avoir une vraie famille, de vrais parents aimants, peut-être même des frères et sœurs. Je ne pourrais jamais avoir ca, et si un jour je devais avoir une vraie famille, ca signifiait que la mère, ce serait moi. Ca m’avait fait sourire en coin.

- Ne parlons pas trop vite, l’avenir est flou tu sais.

Et puis m’imaginer maintenant avec des mômes … Brrrr, j’en avais des frissons qui me parcouraient tout le corps. Mais je ne lui apprenais rien. Pour l’instant, j’étais surtout focalisée sur le passé plutôt que l’avenir. Lyte me demandait comment j’allais et je me redressais après avoir fini de balayer le verre pour le mettre dans une pelle. Je me mettais à sourire.

- Ca va, ne t’en fais pas. Non, ca ne va pas du tout, mais je ne voulais pas qu’il s’inquiète pour des choses que je vivais autrefois au quotidien, et dont j’avais l’habitude. - Je pense que je peux trouver ces informations moi-même.

Je venais d’insister sur le « je » certes. J’allais jeter le verre à la poubelle avant de revenir vers Lyte en tirant la moue.

- Je ne veux pas te mettre mes histoires de famille sur le dos. Ca doit déjà t’être pénible d’assister à tout ca. Profitons de cet après-midi pour faire autre chose, d’accord ? Qu’est-ce que tu veux faire ? Tu veux qu’on cherche à se renseigner de notre côté pour l’île qu’on cherche ? Tu veux aller explorer le Mont Da-Chao ? Tu veux faire autre chose ?

Tout ca bien sûr, après que la maison soit rangée … Et si on devait aller au Mont Da-Chao, il faudrait penser au préalable à aller chercher nos équipements chez le forgeron puisque les monstres y avaient élu domicile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyte Swarley
SeeD Eolien

SeeD Eolien

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 34
HP : 6190/8000
MP : 109/217
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Jeu 11 Mai - 17:33


Ruka et Yuki. Autant vous dire qu'il ne ferait pas bon être au milieu d'un affrontement entre elles deux. Malheureusement, c'était un peu mon cas même si j'avais peut être surestimé les dommages. L'affrontement verbal n'avait pas été si terrible mais l'ignorance est peut être pire. Car après que Yuki s'en soit allé, nous laissant un peu en plan et sans réponse, Ruka avait les nerfs à vif, et c'était compréhensible. A en casser de la vaisselle sans faire exprès.

Je ne savais pas vraiment comment réagir. Dédramatiser, réconforter, changer les idées... Rien ne semblait être la bonne méthode dans tous les cas. Mais tout ce qui en résultait c'était que Ruka semblait vouloir que je reste à l'écart de tout cela. Et ça, ça me contrariait pas mal.

"Comme tu voudras... Je pensais qu'on était dans le même bateau..."

J'étais assez vexé sur le coup et la tentative de Ruka de vouloir nous faire changer d'air n'était qu'une manière de changer de sujet, en somme.

"Et bien allons sur cette montagne, peut être qu'une chimère s'y cacherait... Y'a peut être une histoire autour de ça...? " Enfin, qui me concernerait, je veux dire...

Je me rendais compte qu'une nouvelle fois, ça avait jeté un froid entre nous deux. Faut dire qu'on était sans doute encore un peu fragile de tout cela. Je crois même que je l'avais mauvaise, j'avais l'impression d'essayer de faire plein de choses pour elle mais que ça en restait là quoi...

Je tardais pas à prendre la poignée de la porte en main pour l'abaisser et sortir dehors. Il fallait qu'on récupère notre matos dans tous les cas, et il le fallait bien même si mon arme était toujours en ma possession car on ne savait pas quelle rencontre, on allait pouvoir faire là bas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruka Kawanomu
Musicienne Déjantée

Musicienne Déjantée

avatar
Fiches du joueur :

Niveau : 33
HP : 4502/7500
MP : 66/209
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Ven 12 Mai - 14:55

RukaIl n’y avait aucun mal derrière mes paroles et pourtant, comme si la situation n’était pas déjà un peu lourde pour moi, il fallait que Lyte en rajoute une couche en prenant la mouche que je le « laisse de côté ». Je crois qu’il interprétait un peu trop mal ce que je disais.

- Lyte …

Je soupirais pour le moment, n’ayant pas envie d’une prise de tête supplémentaire dans un moment pareil. Je finissais de débarrasser et de laver rapidement la vaisselle – mais je la laissais sécher – avant de revenir. Vu qu’il semblait d’accord pour aller faire un tour au mont Da-Chao, on sortait. J’allais récupérer mes équipements chez le forgeron avant de l’inviter à me suivre pour prendre la direction de la montagne, sculptée dans le détail. Ce ne fut qu’une fois éloignés tous les deux du village et proches du mont que je m’arrêtais.

- Bon ca suffit. Me prendre la tête avec ma tante me suffit déjà amplement et je n’aime pas te voir faire la gueule.

Je levais la tête vers lui, je n’étais pas en rogne pour l’instant, ou du moins, pas au point de péter un câble. C’est sûr que c’était un peu agaçant de le voir bouder, mais surtout, je crois que ca partait d’un malentendu.

- Je crois que tu interprètes de travers ce que je te dis tu sais ? Je ne veux pas te mettre à l’écart de quoi que ce soit, mais … mes histoires de famille t’intéressent vraiment à ce point ?

Ce n’était même pas une question qui cachait un mauvais sous-entendu, c’était une vraie question. Je ne savais pas si ca l’intéressait vraiment de savoir ce qu’il en retournait du passé de ma tante et de ma mère, et tout ce qu’il s’était passé pour que ca en arrive à aujourd’hui.

- Parce que si c’est le cas … Je suis d’accord. Je ne te mentais pas à la maison, je veux pas te prendre la tête avec tout ca, tout comme je ne veux pas que ca ait des retombés sur toi. Ma tante serait capable de se défouler pour toi de t’être mêlé de ce qu’il ne te regarde pas et ca … ca je veux pas.

Mais s’il était conscient de tout ca et qu’il le souhaitait quand même, est-ce que je pouvais toujours refuser ?

Direction : Le Mont Da-Chao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystal
Admin Gardienne

Admin Gardienne

avatar
Niveau : 99
Statistiques :


Tableau d'évolution
MessageSujet: Re: Retour aux origines d'une kunoichi   Mer 17 Mai - 12:28

Bilan

Gains:  +250 gils [Ruka], +200 gils [Lyte]

VICTORY! LES FEMMES REPRENNENT LE POUVOIR! (hem)


Lyte et Ruka vont vers le Mont Da Chao



Images dessinées par la plus belle des étoiles: sa galerie
Kit by Nephilim

Merci à vous deux! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://finalfantasy-rebirth.forumactif.org
 
Retour aux origines d'une kunoichi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retour aux origines d'une kunoichi
» Schafts, retour aux origines
» G. Melvin ¤ Retour aux origines...
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy Rebirth :: Gaïa :: Îles :: Wutaï-
Administration
Pour commencer
Gaïa
Dol
Héra
Spira
La Planète Bleue
Le reste de la Carte
Hors RP
Archives